Unreal Engine 5, la claque historique

Si chaque nouvelle génération de console apporte son lot d’évolution graphique, technologie oblige, il y a un autre domaine à prendre en compte. Il s’agit du moteur utilisé pour la création graphique. Et si les premiers jeux de la génération PS5 fonctionnent sous Unreal Engine 4 d’Epic Games, cette dernière vient d’annoncer la nouvelle version de son logiciel : Unreal Engine 5. Révolution en approche.

Unreal Engine 5, remettre les pendules à l’heure

De nombreux jeux vidéos utilisent le même logiciel de création graphique. Cela ne les empêche pas d’avoir leur style, leur patte visuelle, d’avoir aussi plus ou moins de réussite dans le rendu final, le moteur graphique ne faisant pas tout. Et ce logiciel est le même sur la PS4 et PS5, pour l’instant. Graphiquement, on sent la différence entre les deux machines, mais seul l’Unreal Engine 5 va marquer le vrai changement de génération, plus encore que la machine elle-même. 

Qu’apporte l’Unreal Engine 5 ?

En cette toute fin de mai, Epic Games vient de mettre à disposition la bêta du logiciel. Et c’est déjà la première grande avancée. Il y avait eu une démo technique l’année dernière, puis plus tard dans l’année une mise à disposition d’un programme, basé sur Unreal Engine 5, pour créer des visages photoréalistes. Aujourd’hui, les professionnels peuvent vraiment commencer à programmer leurs créations. Ils ont bénéficié pour cela d’ajout de taille par rapport aux premières annonces. La création des open-world notamment a été repensé de fond en comble. Eux qui représentent une bonne partie des grands jeux vidéos d’aujourd’hui, leur création est simplifiée, leur gestion centralisée pour une efficacité accrue. Côté technique, Lumen a été amélioré. Il s’agit du nom de la technologie employée pour simuler la lumière et tout ce qu’elle implique. C’est du Ray Tracing qui ne dit pas son nom. Autre amélioration notable, le volet Nanite chargé de la gestion des micro-polygones. 

Une révolution, ou une mise à jour ?

Regardons cette démo technique avec les yeux non pas d’un développeur, mais d’un joueur. Vous avez lu ici même il y a quelques semaines un article sur le photoréalisme dans le jeu vidéo rendu possible avec une IA. Et si l’Unreal Engine 5 pouvait y parvenir. Bien sûr, cette démo est dans un monde surnaturel afin de se permettre plus de choses. Mais s’il fallait copier le monde réel, ce niveau de finesse dans la lumière, la modélisation 3D ou dans la gestion des personnages jouables serait-il possible ? Seul l’avenir nous le dira mais une chose est certaine, la démo n’est qu’un brouillon de ce que seront les jeux vidéos d’ici quelques années. Il y a de vraies raisons d’avoir hâte. 

Pour les curieux, Unreal Engine se télécharge et s’utilise gratuitement, la rémunération se faisant en cas de commercialisation d’un jeu édité avec Unreal Engine. Vous pourrez aussi éditer la vidéo mise à disposition. Toutefois, un PC monstrueux de puissance sera nécessaire.

HDFever
Logo