Starlink arrive en France, l’internet satellitaire place ses pions

Il y a quelques mois, nous nous étions interrogé ici même sur la pertinence d’investir des milliards d’euros dans le déploiement de la fibre sur tout le territoire alors que l’Internet satellitaire, certes encore à ses balbutiements, étaient clairement l’avenir. L’autorisation du déploiement est donné, Starlink arrive en France et remet ces interrogations à l’ordre du jour.

Kit de connexion Starlink
Kit de connexion à Starlink

SpaceX et Saint-Senier-de-Beuvron, deux mondes que tout oppose

Starlink est une offre d’accès à Internet par satellite. Le concept n’est pas nouveau, même tout à fait accessible déjà en France. Mais cela marche aussi bien que votre veille connexion 56k et c’est cher. Mais Starlink est une filiale de SpaceX et SpaceX une entreprise d’Elon Musk. Alors forcément, la proposition joue sur un autre calibre. Le projet est donc d’envoyer dans un premier temps 12 000 satellites en orbite basse, 500 km d’altitude, pour couvrir l’intégralité de la planète avec des satellites permettant de relayer Internet partout dans le monde. Et cela avec la promesse de débits similaires à la fibre. Et les premières phases de déploiement aux USA le prouvent, ça marche plutôt bien alors que seuls 1000 satellites sont opérationnels pour l’instant.

Starlink arrive en France, mais pas sans réticences

Par principe de précaution, le village de Saint Senier de Beuvron refuse l’installation sur son territoire de d’antennes-relais de grande envergure tandis que deux autres sites en France ont accepté. L’idée n’est pas de jeter la pierre aux habitants de cette commune. Comme on l’a vu récemment à propos de la 5G, les idées même parfois les plus farfelues ont la dent dure dès qu’il s’agit d’ondes.

En l’occurrence, il est plutôt intéressant de voir que l’ARCEP, l’autorité de régulation des communications, a donné son accord pour l’utilisation en France du matériel de connexion à Starlink, ainsi que des bandes de fréquences qui vont avec. En effet, si Internet transitera par une multitude satellites tout autour du globe, il faut bien que le signal descende jusqu’à votre ordinateur ou votre portable, et qu’il en reparte. Et pour cela, il y a besoin d’un kit de connexion basé sur une petite antenne. L’accord est donné, Starlink arrive en France, mais ce n’est pas encore pour une mise en application immédiate. Mais le chemin est là, tracé, et les préoccupations inquiètes de ce petit village de la Manche n’y pourront rien. 

Starlink arrive en France, l’internet satellitaire place ses pions
Photo de l’ISS, mais altitude similaire avec les satellites de Starlink

La course aux étoiles par Elon Musk et Jeff Bezos

Comme toujours, Elon Musk a dix ans d’avance sur la concurrence. Mais cette concurrence, elle s’appelle Jeff Bezos, patron et grand manitou pour encore quelques mois d’Amazon. Son truc quand il n’est pas à faire du picking (!), ce sont les étoiles avec sa compagnie Blue Origin qui vise le tourisme spatial et le projet Kuiper qui vise l’internet satellitaire. Il en vise le déploiement pour 2029. Pas de quoi faire frémir Elon Musk. Mais c’est la démonstration que l’accès à Internet de demain sera privé, international, et aux mains d’un très petit nombres d’entreprises. 

HDFever
Logo