Spatial Reality Display, l’affichage 3D réinventé

Le Spatial Reality Display est un écran mis au point par Sony et dont le but est de permettre un affichage 3D sans lunettes ni équipement spécifique et avec un résultat encore jamais vu. Faisons le point sur cette nouvelle technologie. 

Le concept du Spatial Reality Display

L’affichage 3D n’est plus une nouveauté. Deux trois smartphones s’y sont essayés, sans aucun succès. Il y a même une console portable, la Nintendo DS, qui s’est déclinée avec une vue 3D pour laquelle il n’y avait pas besoin de lunettes. L’effet était propre, sur la profondeur, et ne s’utilisait que sur la console. Ici, l’idée est d’offrir une 3D holographique, c’est à dire sont l’image semble venir vers vous. Technologiquement plus compliquée à mettre en place, la technique permet cependant un résultat plus efficace.

L’écran Spatial Reality Display ne nécessite pas de lunette et s’adapte en temps réel à celui qui regarde l’image. Pour cela, elle est équipée d’une caméra très haut de gamme qui analyse en permanence le mouvement des yeux et du visage. Cette fine observation permet de calculer, là aussi en temps réel l’image que va voir l’utilisateur. L’image est projetée sur un revêtement qui permet de diffuser selon l’angle de vue du spectateur. Ainsi, chaque oeil reçoit une image légèrement différente afin de simuler cet effet de profondeur. Et celui qui est sur le pc semble avoir face à lui littéralement le sujet qui sort de l’écran. 

Exemple de rendu sans l'aspect holographique
Tout est possible avec cet écran holographique

Les applications pour cet écran du futur

Le smart Reality Display est un écran aujourd’hui destiné aux professionnels. Son prix est d’ailleurs dissuasif puisqu’il coûte environ 5 000 euros. Ce tarif comprend la dalle de 15,6 pouces en 4K avec son revêtement holographique, la caméra de eye-tracking mais aussi les processeurs qui permettent de créer l’image en temps réel. On parle là au minimum d’un Core i7 9700 K, dont il y a tout de même peu de choses à dire sur les performances, accompagné d’une carte graphique GeForce GTX 2070 Super. Créateurs, studio d’animation, graphistes spécialisés dans les films avec image de synthèse, jeux vidéo, les applications sont à la fois diverses et reliées à un monde finalement assez restreint. 

Comme pour toute nouvelle technologie : et pour demain ?

Vidéo officielle de présentation. Votre écran est holographique ?

Les écrans de télévision en 3D ont eu la côte, pas longtemps, puis ont disparu de la circulation. Principal argument avancé, le port de lunettes peu adaptées tant au cinéma à la maison que d’un point de vue du confort. Next. Heureusement qu’il reste encore les TV 4K tout de même si on veut de la qualité. Il y a eu la 3DS, finalement abandonnée rapidement par Nintendo. Argument : fatigue oculaire, angle trop restreint, effet pas assez immersif, next. Le smart Reality Display a t-il alors un avenir ?

Le cinéma en 3D fonctionne toujours, c’est preuve que les consommateurs sont avant tout à la recherche d’une qualité irréprochable, et facile à vivre. Avec la qualité holographique, la puissance graphique de cette dalle et son absence de lunette, cet écran a de bons arguments pour tendre vers une diminution des coûts et donc une démocratisation. Ce n’est pas en l’état qu’on le retrouvera partout. Il faudra qu’il soit capable de s’adapter à divers flux comme les jeux vidéo et les films. Mais les possibilités sont là et la 3D va peut-être renaître de ses cendres. 

HDFever
Logo