Recyclez vos cheveux en écran OLED

Dernière mise à jour de l'article :

Et si vous alliez chez le coiffeur en faisant un geste pour la planète ? C’est ce que permet la découverte de chercheurs australiens qui ont réussi à créer un écran OLED flexible à base de cheveux, et sans aucun plastique ni matières nocives. On vous en dit plus.

Des cheveux dans mon écran OLED ?

La technologie OLED, pour Organic Light-Emitting Diode, est une solution de création d’affichage basée sur l’électrification de composés organiques qui émettent une lumière prédéterminée. Chaque pixel de l’écran est composé de trois diodes superposées, émettant chacune soit du bleu, du rouge ou du vert. C’est la combinaison de ces diodes, ainsi que de l’intensité de la lumière qu’ils émettent, qui permet de définir l’image affichée par votre écran de smartphone ou de télévision. L’intérêt de la découverte australienne relatée ici est qu’elle permet l’usage d’un nouveau matériau dans la création des composés organiques et donc la fabrication des diodes. Ce composé, c’est tout simplement le cheveu humain.

Facile à récupérer, renouvelée à l’infini, la matière première est très bon marché et aussi inépuisable qu’une autre ressource naturelle. Le cheveu est brûlé, précisément à 240 °, pour en casser les particules. Le charbon extrait est alors pulvérisé en particules de 10 nanomètres (soit 0,000001 cm) qui vont constituer la matière première nécessaire à la création du pixel.

Longue chevelure blonde, l'avenir de nos écrans
Des cheveux, bientôt la matière première de nos écrans

Pourquoi est-ce une avancée ?

Pour répondre à votre question, non le cheveu n’est pas encore pour demain la source principale de votre écran 4K Oled magnifique. Il va trôner dans votre salon encore quelques années sans avoir besoin de passer par le coiffeur. Mais cette découverte n’en reste pas moins primordiale. En effet, elle est la démonstration que l’on peut produire des outils technologiques, un écran Oled souple par exemple, sans matières nocives, difficiles à extraire du sol et sans plastique impossible à recycler. On fait la démonstration que la technologie n’est pas l’ennemi du bien, de l’écologie ni de la planète. Potentiellement, quels que soient les usages futurs, la possibilité actuellement étudiée d’utiliser les poils d’animaux assure de ne jamais être dépendant d’une autre source de matière première.

Quels sont les usages de cette technologie ?

Si les cheveux ne forment pas l’écran OLED de votre téléviseur de demain, les usages sont différents. Ces écrans, pour l’instant cantonnés à un bleu luminescent, peuvent être utiles dans le monde médical pour équiper les patients de bracelets sécurisés avec des informations nécessaires accessibles en permanence. On peut aussi imaginer des ouvertures dans le monde alimentaire. L’écran, fin et flexible, peut s’adapter à n’importe quel emballage. Il serait le moyen d’indiquer des informations nécessaires comme la date de péremption. L’affichage pourrait très bien être calibré sur la date limite, ce qui ferait une double sécurité pour indiquer au consommateur quand manger, ou non, ses aliments.

Comme toute technologie encore balbutiante, la plupart des usages n’ont pas encore été imaginés. Le procédé reste encore à l’état expérimental, mais nul doute que si le projet est viable à plus grande échelle, de nombreuses entreprises de la Tech devraient sauter sur l’occasion d’exploiter une si intéressante ressource. 

HDFever
Logo