Ransomware, OVH et pénurie de semi-conducteurs, condensé d’une semaine difficile

Je vais enfoncer une porte ouverte : nous sommes tous dépendants de l’informatique. Ça, c’est une vérité sur laquelle il n’est pas imaginable de revenir. Mais l’actualité condensée de la semaine passée représente un très bon exemple et démontre à quel point nous sommes vulnérables. Haut les cœurs, parlons ransomware, OVH et pénurie de semi-conducteurs.

Illustration ransomware
Voilà tout ce que l’on peut faire avec un ordinateur infiltré avec un ransomware : rien

Ransomware, c’est grave docteur ?

Vous ne savez peut-être pas encore ce qu’est un ransomware mais vous savez comment cela se traduit dans la vie réelle. Il s’agit d’une attaque informatique qui vise à rançonner une entreprise ou autre en lui coupant l’accès à ses données. Plusieurs hôpitaux français, et partout ailleurs, ont été touchés ces derniers mois. Ce fut le cas la semaine dernière à Dax. Des pirates informatiques se sont introduits dans le système et ont chiffré toutes les données de l’hôpital. L’accueil des nouveaux patients est devenu quasi impossible et l’ouverture du centre de vaccination a été repoussée.

À l’heure où l’urgence sanitaire a mis un revers cinglant à l’économie mondiale en 2020 et où les hôpitaux sont toujours saturés, certains exploitent toutes les situations. À maintes reprises, les rançons sont payées, étant moins élevées que le coût inimaginable de la perte de dossiers et de la restructuration de toute l’informatique. Néanmoins, ces attaques sont la preuve flagrante d’un manquement à la sécurité qui pose des questions fondamentales pour notre rapport à l’informatique.

OVH a le feu au cloud

OVH n’est pas l’entreprise française la plus médiatique. Et pourtant, elle est un des fleurons de l’industrie française, en particulier du monde de la tech. Elle héberge un très nombre colossal de sites, y compris français. Des sites rendus inaccessibles très tôt dans la nuit de mercredi en raison d’un incendie. Si une semaine plus tard il semble que ce dernier fut accidentel, il illustre aussi à quel point l’informatique est fragile. Si OVH avait effectivement des sauvegardes, si n’importe quel administrateur de site organise aussi ses sauvegardes de façons distantes et distinctes, la journée de mercredi fut très chaotique. Et si l’incendie chez OVH n’était que le brouillon de ce qui pourrait se passer dans l’un des datacenters de ces grands groupes que sont les GAFAM ?

Serveur informatique
C’était comme ça chez OVH, mais avec des milliers de baies informatiques

Qualcomm, pénurie de semi-conducteurs

Qualcomm, qui équipe la très grande majorité des smartphones du monde en puce informatique, et pas seulement les smartphones, se trouve aujourd’hui dans une situation de pénurie extrême. La demande informatique qui croît de façon exponentielle (“cloudification” du monde, nouvelles consoles etc.) entraîne une pénurie dont on vous a déjà parlé il y a quelques semaines. Elle ébranle aujourd’hui l’une des entreprises de référence dans le monde de l’équipement informatique. Après le brusque arrêt de la production de voitures au mois de décembre et janvier dernier, il risque d’en aller de même pour les smartphones. Et la situation n’est pas près de se débloquer.

Vous voulez un article réjouissant, c’est loupé ! Mais cette semaine était assez symptomatique de problèmes qui ne pourront que devenir récurrents dans les mois et années à venir. C’est ça aussi l’informatique.

HDFever
Logo