Bitcoin, les nouvelles solutions de minage

Le Bitcoin, avec sa chute vertigineuse de fin mai, est sur toutes les lèvres ces dernières semaines. Les tweets fantasques d’Elon Musk, des hausses vertigineuses, un minage chaque jour de plus en plus gourmand, sa responsabilité dans la pénurie mondiale de composants et de cartes graphiques, tout tourne autour de la cryptomonnaie ces dernières semaines. Il y a pourtant quelques solutions de minage qui méritent d’être relevées.

Cours de l'ETH
Ca ne vas pas produire beaucoup, alors si en plus la valeur chute…

Crypto et antivirus, le nouveau couple

Norton est bien connu du grand public pour proposer depuis presque 30 ans une solution fiable aux menaces informatiques comme les virus. Ce n’est pourtant que la partie émergée de l’iceberg informatique, Norton protégeant ses utilisateurs de nombreuses attaques diverses. Et l’un des problèmes de ces dernières années, c’est la crypto monnaie et ses logiciels de minage souvent perçus à tort ou à raison comme des nids à virus. 

C’est pourquoi Norton se lance dans la course en proposant, pour les utilisateurs de sa version Beta de Norton 360, une solution de minage. Si les détails comme le minage en pool ou en individuel ne sont pas encore précisés, on sait déjà que l’on pourra miner de l’Ethereum simplement à partir de la carte graphique de son PC. Il ne faut certainement pas s’attendre à se payer ses vacances avec le minage d’ETH mais la solution a le mérite d’exister et de faire entrer un peu plus la crypto dans les habitudes. 

Crypto au feu rouge, une des nouvelles solutions de minage

L’idée de la marque Daymak est encore plus saugrenue. C’est peut-être comme cela que commencent chaque idée de génie. Cette entreprise canadienne fait partie de ces nouveaux constructeurs automobiles, entièrement électriques, qui s’apprêtent à arriver en trombe sur le marché de la voiture, connaissant déjà bien celui des deux-roues. Son idée est d’utiliser l’informatique embarquée pour faire du minage de cryptomonnaie lorsque la voiture est à l’arrêt. Il ne s’agit pas de feu rouge mais de stationnement au travail ou chez soi la nuit. Après tout, il s’agit effectivement d’une puissance de calcul informatique plutôt conséquente (les dernières Tesla ont le niveau informatique d’une PS5) et très largement inutilisée puisque la voiture passe la très grande majorité de son temps à être stationnée. 

Les panneaux solaires, présents pour seconder la batterie, sont pensés pour tenir à flot la batterie de la voiture. Il faudra un sacré soleil pour encaisser la consommation énergétique du minage de Bitcoin et autres monnaies si la voiture n’est pas branchée, ou accepter un rendement très minime. Néanmoins, c’est un usage auquel personne n’aurait pensé il y a encore quelques années et c’est aujourd’hui un produit bien avancé dont la sortie est programmée en 2023. Étonnant que Elon Musk n’y ait pas déjà pensé pour ses Tesla !

Voiture Daymak pour miner du Bitcoin
Oui, parce qu’en plus de miner du BTC, elle n’a que 3 roues et roule très vite ! Crédit : Daymak

La solution est-elle trouvée ?

Miner les crypto-monnaies est une activité consommatrice d’énergie. L’ensemble de la production mondiale du Bitcoin représente la consommation annuelle d’un pays de de 10 millions d’habitants comme le Portugal. Des solutions à la marge comme celle de Norton ou de Daymak ne sont que des pansements sur une jambe de bois qui ne résoudra pas le problème de crypto-monnaies de plus en plus présentes dans notre quotidien, et toujours très gourmandes en ressources informatiques. 

HDFever
Logo