GTA photoréaliste, Intel l’a fait

Vous connaissez GTA V. Sorti en 2013, l’open world de référence n’a pas encore eu de suite et s’est donc décliné sur les générations de la PS3, PS4 et bientôt PS5. Et malgré la puissance toujours plus significative des consoles et PC, le jeu vidéo reste un jeu vidéo. Sa qualité visuelle le différencie en une seconde d’un film ou d’une prise de vue réelle. Mais un GTA photoréaliste, Intel l’a fait, et ça change tout. 

Photoréalisme dans le jeu vidéo, c’est-à-dire ?

Certains jeux vidéos se déroulent dans des atmosphères inventées de toute pièce. Un Ratchet and Clank n’a aucun intérêt à être fidèle à la réalité. À l’inverse, c’est l’ADN même d’un jeu comme Gran Turismo que d’être la copie la plus fidèle de la réalité. Le réalisme de la simulation fait pour beaucoup dans le succès du jeu. Le photoréalisme se définit dans ce contexte, lorsque la qualité graphique ne permet plus de faire de différence entre une image générée par un ordinateur et une prise de vue réelle. La première claque dans ce domaine est venue de Flight Simulator sorti en fin 2020. Avec l’appui d’une configuration particulièrement performante, on peut voler au-dessus de n’importe quel lieu sur Terre avec une précision et un réalisme tout simplement bluffant. 

Photoréaliste d’accord, à la fois bluffant et encore perfectible

GTA photoréaliste, comment est-ce possible ?

GTA photoréaliste, voilà une idée pleine de potentiel puisque le jeu se veut un open-world et que son action se situe dans un monde répondant aux normes de notre réalité. Pour le rendre photoréaliste, Intel a développé une IA qui travaille en temps réel les images à afficher. Des couleurs moins contrastées, des textures retravaillées, des effets de lumières plus réalistes (au revoir Ray Tracing), une température de l’image ajustée, voilà ce que techniquement Intel parvient à faire. La marque a sorti il y a peu un GPU dédié au jeu et s’appuie dessus, ainsi qu’une carte Nvidia RTX 3090, pour parvenir à ce résultat. Il est le fruit d’un travail de machine learning (apprentissage automatique par l’IA) pour parvenir à ce résultat. 

Red Dead Redemption 2, 8K, RTX3090, le summum de la qualité en matière de jeu vidéo. Et pourtant, ce n’est pas encore photoréaliste (mais c’est bluffant !)

Le photoréalisme, l’avenir du jeu vidéo (?)

La technique utilisée par Intel a été présentée avec GTA V, un classique que tout le monde connaît. Mais Intel l’assure, cet essai est conçu pour fonctionner avec d’autres jeux déjà sortis dans le commerce, même vieux de quelques années. Bien qu’il faille une configuration plutôt solide, on peut se réjouir de l’intégration de ce photoréalisme dans les jeux qui le permette. Se promener dans l’univers de Red Dead Redemption 2 avec cette sensation de réalisme peut être une expérience très prenante. Et si l’on osait rêver d’un casque de réalité virtuelle à même de faire tourner l’ensemble, on se prendrait à être plus audacieux que la science-fiction. 

HDFever
Logo