Fitbit Sense : première montre connectée contre le coronavirus

Si le Covid-19 est évidemment sur toutes les lèvres, il l’est aussi sur celles des professionnels des objets technologiques qui mettent leur savoir-faire dans la lutte contre le virus.

Fitbit Sens, une montre connectée contre le coronavirus

Withings et Apple ont fait de la santé leur créneau depuis longtemps, comme nous avons pu le voir dans un article récent sur le sujet. Mais pour Fitbit (marque bientôt dans le giron de Google), c’est plus une nouveauté. Et ils ont voulu commencer fort en présentant leur dernier modèle comme pensé pour lutter contre le coronavirus. Attention, aucun écouvillon ne sort de la montre pour explorer des zones inconnues de votre nez ou de votre cerveau. L’analyse est technologique, mais surtout un peu plus vague.

Une Fitbit au poignet
Prendre soin de vous, partout et tout le temps

Dans la pratique, la montre se dote, et c’est une innovation, d’un capteur de température corporelle qui analyse en temps réel la chaleur de votre corps. Vous n’allez pas passer la journée à attendre un coup de fièvre, mais la montre va détecter pour vous les variations anormales que vous n’auriez pas remarquées, car n’ayant pas assez d’incidence sur le rythme de votre journée. Or la fièvre est l’un des premiers symptômes. La montre est donc capable de vous prévenir d’une situation suspecte plus vite que vous ne pourriez le faire. C’est là le principal argument anti-Covid de la montre. D’ailleurs, la marque est assez habile pour ne pas parler de cet aspect sur son site officiel tout en distillant cet élément de langage par d’autres canaux.

Si la technologie est au point, le consommateur est obligé de reconnaître que le seul lien avec le Covid 19 est la prise de température. Un test de dépistage ne peut donc pas être remplacé par cette montre. Elle sert juste d’alerte. Mais dans des temps de propagation comme ceux que nous vivons, l’argument a du poids pour faire mouche.

Votre santé, une priorité pour votre montre connectée.

L’électrocardiogramme (ECG) est encore un segment peu abordé dans le secteur des montres connectées, sauf dans le haut de gamme. C’est ce qui explique que cette montre en soit équipée puisqu’elle embarque ce que Fitbit fait de mieux dans le champ de la santé. Les autorités doivent cependant approuver cette technologie avant qu’elle ne soit fonctionnelle auprès du grand public.

Vous êtes stressés ? Votre montre va vous aider

C’est toujours le même constat avec l’ECG, y compris avec des marques comme Apple ou Samsung. Ce n’est donc qu’une question de semaine. Mais on apprécie le principe qui consiste à ausculter son rythme cardiaque en posant simplement la main sur la montre. Elle va pouvoir déterminer les fibrillations du cœur et vous orienter vers un spécialiste en fonction de l’urgence de la situation. Plus d’une vie ont déjà été sauvée grâce à cette technologie.

Le capteur de stress, autre nouveauté

Difficile de relier un capteur de stress au Covid-19 lui-même. Mais sa présence, sous la forme inédite d’un capteur EDA (électrodermal), permet d’analyser l’activité électrique de la peau. Cela donne l’opportunité de cerner les phases de stress. La montre sera alors capable de vous faire faire des exercices pour retrouver une situation plus sereine rapidement.

Si l’argument du Covid-19 n’est pas fallacieux, il n’en reste pas moins légèrement trompeur. La montre ne lutte pas contre le virus et ne permet pas de le détecter à tous les coups. Mais ce qu’elle fait avec brio, c’est prendre en charge la surveillance de votre santé avec la présence des capteurs inédits et d’un grand intérêt. Et en cela, la Fitbit a de quoi ouvrir de nouvelles perspectives aux futures déclinaisons de montres connectées et aux smartphones. 

HDFever
Logo