8k, enfin maîtrisée par Canon avec l’EOS 5R

Dernière mise à jour de l'article :

Canon a longtemps été la référence absolue en matière de boîtiers hybrides, la série EOS en tête. Elle a pourtant perdu un peu de sa superbe ces dernières années, mais compte bien revenir plus fort que jamais sur le devant de la scène. Pour cela, la firme japonaise a une arme incroyable avec l’EOS R5 et sa 8k.

Une débauche de technologie

Les amateurs de Canon et autres curieux du monde la photographie et de la vidéo le savent bien, la marque japonaise a plutôt manqué le virage de la 4k. Mais elle compte bien se rattraper sur la 8k. Pour cela, Canon annonce son EOS R5 qui filmera donc en 8k plein format, ou en 4k à 120 i/s. La vidéo est disponible immédiatement encodée ou en RAW, c’est-à-dire en fichier non compressé. Les plus exigeants, les professionnels ou les amoureux de la création vidéo pourront donc se servir du fichier brut pour le travailler à leur guise. Cela ne semble rien, mais d’un point de vue technique c’est une véritable prouesse. Il faut suivre les 19 Go de vidéo par minute et un débit de folie. C’est d’ailleurs pour cela que le boîtier embarque à la fois un emplacement SD standard et un pour les cartes CF Express, les seules capables d’encaisser des taux de transfert supérieurs au 1Go/s. On note aussi un mode Rafale qui utilise pleinement les 45 Mpx du capteur, avec tracking des yeux de la cible, et une combinaison de stabilisation optique et mécanique qui en fait la plus avancée du marché.

Illustration de l'emplacement des cartes mémoires CF et SD
Illustration de l’emplacement des cartes mémoires CF et SD

EOS R5, pour aujourd’hui et pour demain

8k. Vous vous dites surement que de mémoire votre téléviseur ne fait que 4k, votre écran de PC est Full HD et que les modèles 8k se comptent sur les doigts d’une main, et sont plutôt hors de prix. Vous avez raison. Mais l’utilisation de la 8k par Canon s’explique par deux raisons. La première est l’idée de préparer le terrain pour demain, au sens large du terme. Un boitier de ce genre vaut environ 4 500 euros. On est évidemment sur du matériel professionnel ou semi-professionnel. Mais même à ce prix, l’investissement reste conséquent et se fait pour des années. Si aujourd’hui la 4k est courante, c’est la 8k qui le sera dans 5 ou 10 ans. Et le boîtier sera déjà prêt à satisfaire toutes vos demandes à ce moment-là.

Boitier nu du EOS 5R

La deuxième raison réside dans le travail de l’image. Avec une 8k native et obtenue avec ce niveau d’exigence, on peut travailler l’image de toutes les manières que l’on souhaite sans jamais être limité par la technique. N’importe quel morceau d’une image filmée en 8k rendra parfaitement bien une fois en plein écran en 4k. L’idée est donc aussi pour Canon de reprendre l’avance perdue ces dernières années sur ce qui est le standard d’aujourd’hui, et donc de reprendre sa suprématie dans le domaine.

Destiné aux professionnels et aux amateurs plus qu’éclairés, cet EOS R5 a tout pour rendre sa grandeur à Canon, et offrir aux utilisateurs un bijou de technique pour la décennie à venir. 

HDFever
Logo