L’électronique minimaliste, une nouvelle vision s’impose

Il y a des chiffres qui peuvent donner le tournis : 1 000 milliards de puces électroniques fabriquées chaque année, 2,5 milliards de smartphones en circulation dans le monde, des microprocesseurs par dizaines dans tous nos objets du quotidien, comme notre voiture, voilà ce qu’est l’électronique aujourd’hui : une débauche de puissance, de moyen. Mais cette surenchère à des fins mercantiles n’est plus aujourd’hui la seule réponse aux besoins en matière de produits informatiques, de nouvelles voies émergent comme celle de l’électronique minimaliste.

PC triangulaire
Acute Angle AA, aussi performant qu’un autre, mais esthétique !

Le recyclage et l’éco responsabilité au cœur de la démarche

Le smartphone tombe, il est brisé au-delà du verre de l’écran, le voilà bon pour la déchetterie et vous pour en acheter un nouveau. Quand on sait que parfois plusieurs tonnes d’eau sont nécessaires pour extraire quelques grammes de terres rares, celles-là mêmes que l’on retrouve dans les composants du smartphone, il y a une démarche qui n’est pas adaptée. C’est pourquoi la réparabilité de nos téléphones, mais aussi de tout ce qui contient de l’électronique, est de plus en plus regardée de près. Utilisation de matières recyclées, recyclage des puces électroniques, réparation des pièces défectueuses, revente de mobiles anciens à des pays en développement, il y a de nombreuses initiatives. Si à elles seules elles ne peuvent pas résoudre ce problème, c’est une direction à suivre. Et s’orienter, ne serait-ce que d’un pas, vers une vision de l’électronique minimaliste, cela serait une bouffée d’oxygène pour la planète.

Raspberry Pi
Un PC fonctionnel, tout simplement

L’électronique minimaliste, une question de design avant tout

La course à la technologie entraîne une consommation, et même une surconsommation inutile, de nos objets du quotidien. Si les fabricants en tout genre nous y incitent, c’est pour mieux nous vendre leurs produits. Mais si on jetait un regard différent sur nos PC, smartphones, tablettes, téléviseurs, ou appareils photo ? Si l’on y ajoutait une dimension d’esthétique plutôt que de performances toujours plus impressionnantes, mais inutiles. Un téléviseur QLED au lieu de LED change-t-il quelque chose au film que vous regardez ? Mais la télévision qui se transforme en tableau à contempler, comme The Frame de Samsung, là l’intérêt est nouveau.

Plus besoin de rechercher les performances pour croire qu’elles vont  nous combler, l’objet nous satisfait autrement, par son esthétique, par son épure, son minimalisme. C’est une tendance que l’on retrouve de plus en plus souvent. Un PC sous forme pyramidale, fait de bois et d’aluminium par exemple, des coques d’ordinateur de bureau épurées de tout artifice, des mini-PC fabriqués seulement à partir des composants de base, comme avec le Raspberry Pi, voilà des initiatives qui font de l’électronique minimaliste un chemin à suivre, celui de l’esthétique et du design comme aboutissement de l’objet.

L’électronique minimaliste, une nouvelle vision s’impose
Un clavier proposé sur Bamboo Electronics

Il tape sur du bambou et ça marche aussi bien

Il y a une entreprise française qui s’est spécialisée dans l’électronique minimaliste et qui illustre parfaitement bien cet exemple d’une recherche de simplicité dans l’électronique. Cette entreprise, c’est Bamboo Electronics et elle propose claviers, souris et supports de téléphone en bois. Gravure au laser, préservation du grain du bambou au toucher, performances irréprochables, le clavier en bois est une finalité en lui-même. Peu importe qu’il soit en sans-fil, par Bluetooth ou par radiofréquence, son esthétique et le toucher du bois font son intérêt, et sa durabilité. 

HDFever
Logo