Samsung et Stanford pour un écran de 10 000 ppp révolutionnaire

Forcément, sur HD Fever, on s’intéresse à la HD, c’est à dire à la qualité visuelle de nos écrans qui aujourd’hui vont bien plus loin que la HD, avec la Full HD, la 4k et ainsi de suite. Mais Samsung a annoncé avoir passé la vitesse supérieure en termes de finesse d’affichage avec un écran de 10 000 ppp et l’on ne pouvait pas manquer ça. 

Samsung atteint un chiffre jamais vu

Homme avec casque VR sur la tête
Ca va si bien à tout le monde un casque VR !

Vous en avez sûrement entendu parler, mais une petite marque confidentielle du nom d’Apple vient de sortir un nouveau smartphone, douzième de sa génération, iPhone 12 paraît-il. Il paraît aussi qu’aujourd’hui, c’est ce qui se fait de mieux ou presque dans le monde de la téléphonie. C’est vrai qu’il faut être honnête et lui reconnaître quelques qualités, par exemple la finesse de son affichage qui se compose de 458 PPP, soit 458 points par pouce. À l’oeil, lorsque vous vous servez du smartphone pour regarder vos mails ou encore un épisode sur Netflix, vous n’avez rien à reprocher à votre téléphone, l’image est parfaite. Sauf que Samsung, ennemi public nº 1 d’Apple, vient d’annoncer un écran OLED avec un écran de 10 000 points par pouce, soit une augmentation exponentielle. 

Écran de 10 000 ppp, mais pour quoi faire ?

Samsung a mis au point cet écran révolutionnaire en collaboration avec l’Université de Stanford. Sans entrer dans les détails techniques, on peut expliquer que l’idée de base est de faire résonner la lumière au travers de couches réfléchissantes, afin de démultiplier la précision de l’image fournie. On passerait ainsi d’un écran capable d’afficher 400 ou 500 points par pouce à ce résultat dantesque de 10 000. L’idée n’est pas de coller 10 années de retard à Apple avec un écran nouvelle génération d’OLED. Samsung a mis au point ce procédé sans même penser premier lieu aux smartphones, mais aux casques de réalité virtuelle.

Pour tous ceux qui ont essayé un ou l’autre des modèles que l’on trouve dans le commerce, on sait que la précision de l’image, collée à votre visage, est la clé de toute la réussite. L’image doit être nette sans quoi l’effet immersif est complètement manqué. La netteté permet aussi de limiter les effets de nausée que certaines personnes peuvent ressentir dès lors que le casque a été enfilé. Lorsque l’on sait à quel point la réalité virtuelle, pourtant porteuse de nombreuses promesses, n’arrive pas à décoller, peut-être qu’une solution se trouve là. 

Illustration schématique de la technologie OLED
Schéma de la technologie employée sur cette nouvelle dalle OLED

Et demain, avec 10 000 points, que fera-t-on ?

Vous vous souvenez peut-être de ce billet il y a quelques semaines sur une appli VR pour regarder des films au casque chez soi ? Imaginez ces mêmes films avec une image tout simplement parfaite ? Voilà de quoi ne plus retourner dans les salles obscures ! Imaginez Flight Simulator dans sa déclinaison 2020 sur une configuration solide, et dans le casque, de quoi ne plus savoir où est la réalité ! Imaginez ce casque, cette précision dans l’image, sur le nez pour une visite immobilière, plus besoin de se déplacer, pour un chirurgien, une précision parfaite des heures durant pour une opération à distance. Voilà quelques idées pour demain. Alors l’iPhone 12 et ses 458 PPP, on oublie !

HDFever
Logo