Comment Thomas Pesquet tweete depuis l’Espace ?

Il resterait selon le PDG d’Orange encore 26 cabines téléphoniques fonctionnelles en France, installées dans des zones blanches. Alors quand on voit que Thomas Pesquet, dans l’ISS, qui arrive à nous abreuver de tweets plus incroyables les uns que les autres toute la journée, on est en droit de se demander comment Thomas Pesquet tweete depuis l’Espace.

ISS, quelques chiffres qui impressionnent

L’ISS, la station internationale qui passe au-dessus de nos têtes toute la journée, se trouve à une altitude, légèrement variable, de 400 km. D’un point de vue de l’espace, ce n’est rien du tout. À l’échelle humaine, c’est une distance inconcevable, d’autant que l’engin file à 28 000 km/h sans jamais dévier de sa route. Cela n’a jamais empêché Thomas Pesquet de tweeter plus vite encore que Donald Trump ou Elon Musk. Il a en effet posté plusieurs centaines de messages, du sérieux à l’anecdotique, de la photo incroyable à une photo encore plus incroyable de notre planète vue du ciel, lors de son premier séjour.

Dôme de l'ISS
Parfait pour une belle prise de vue, surement la planque préférée de Th. Pesquet 😉

Comment Thomas Pasquet peut envoyer un tweet depuis l’Espace ?

C’est une question récurrente que celle des communications dans l’Espace. Le sujet n’est pourtant pas nouveau puisque même le premier alunissage en 1969 a pu être retransmis vers la Terre. Alors pourquoi ne pourrait-on pas twitter ? Pour cela, pas besoin de 5G. Thomas Pasquet envoie simplement son message vers le système informatique de la station, comme du wifi vers la box. Ensuite, l’équipement de télécommunication de la station se charge d’envoyer le signal à un premier SATCOM, puis un deuxième (et parfois d’autres encore), avant de renvoyer le message à une antenne réceptrice sur Terre. Et voilà que le tweet finit ensuite son parcours de la façon la plus conventionnelle.

Un système de mémoire tampon permet la mise en attente des communications le temps que la station et les satellites soient à portée les uns des autres pour transmettre les messages. Il suffit d’une seconde pour transmettre un message dans la majorité des cas. Gérer les communications entre l’ISS et la Terre n’est en rien une nouveauté. Et si Thomas Pesquet utilise énormément Twitter, rien n’empêche les autres spationautes de faire pareil. D’ailleurs, de nombreuses manœuvres, tant sur l’ISS que le vaisseau Crew Dragon qui a transporté l’équipage se font depuis la Terre. 

Astronaute accroché extérieur ISS
La routine

Internet dans l’Espace, une question cruciale

Internet dans l’ISS est crucial, pas seulement pour Thomas Pesquet mais pour l’ensemble des astronautes, ainsi que le fonctionnement même de la station. C’est pourquoi les technologies présentes à bord ont été remises à jour en 2019 pour atteindre le débit de 600 Mbps, soit une fibre très performante. Mais le tout à 400 km d’altitude et à 28000 km/h. Le système de satellite de communication qu’utilise l’ISS est d’ailleurs fondé sur le même principe que Starlink de SpaceX dont le patron est Elon Musk. C’est d’ailleurs SpaceX qui a amené l’équipage dans l’ISS. Starlink est un réseau de satellite, aujourd’hui 1300 et 12 000 en prévision, qui sert à transmettre Internet partout dans le monde, et aussi à des débits incroyables. Finalement, Thomas Pesquet tweete depuis l’Espace comme nous pourrons nous même le faire d’ici quelques années !

HDFever
Logo