Chute de Huawei, la marque peut-elle encore peser ?

Si vous êtes un lecteur assidu de HDFever, vous vous souvenez sans doute que l’on vous a parlé plusieurs fois de la chute de Huawei. Autrefois l’une des plus gros vendeurs de smartphones au monde, la marque sombre depuis 2 années. Une lueur d’espoir est-elle encore possible ? On vous tient au courant.

Chute de Huawei, rappel des faits

2019, sous l’impulsion de Donald Trump, les Etats-Unis interdisent à ses entreprises de collaborer avec l’entreprise chinoise, qui voit aussi ses mobiles privés des applications Google. La raison ? De nombreux soupçons d’espionnage de la part de la marque s’additionnent à des faits avérés, toujours pour de l’espionnage commandé par le gouvernement chinois et opéré au travers du matériel de Huawei. Pour rappel, la marque chinoise propose des smartphones mais propose surtout depuis 3 décennies du matériel de communication pour les réseaux et infrastructures. Elle travaillait donc historiquement pour les grosses entreprises et les clients institutionnels. 

Smartphone Huawei vu de près
Huawei était il y a peu encore la référence en matière de photo grâce à son partenariat avec Leica. Cela, c’était avant !

Chute de Huawei, état des lieux

Lorsque vous vendez des smartphones et que l’on vous prive des services Google, vous passez par une phase de dépression. C’est celle que Huawei connaît depuis quelques mois et dont on vous a déjà parlé. Il faut se souvenir que sur la période 2018 et 2019, le constructeur chinois était placé dans le Top 3 des marques les plus vendues, et qu’il visait la première place grâce à son rapport qualité-prix d’une agressivité imparable. 

Aujourd’hui, au premier trimestre 2021, Huawei ne représente que 15 millions de terminaux vendus, soit 4 % de la quantité mondiale. Surtout, cela classe la marque loin de ses concurrents et du top 5. Il se constitue d’ailleurs de Samsung, Apple, Xiaomi, Oppo, Vivo, mais plus Huawei. La chute de Huawei est internationale, elle a même dû vendre sa filiale Honor, et seul son marché intérieur, la Chine, lui permet de garder la tête hors de l’eau. Les sanctions américaines y ont là-bas moins de poids que dans le reste du monde. 

Diverses représentations du logo Android
HarmonyOS sera t-il aussi chou que Android ?

Huawei, une lueur d’espoir ?

Si Huawei survit, c’est grâce à la Chine. Faut-il y voir une lueur d’espoir ? Dans la Chine elle-même, peut-être pas parce que le marché y est très concurrentiel. Par contre, l’espoir peut venir de HarmoniOS. La marque a mis au point son propre système d’exploitation, à l’image d’Android, qui permet à la marque de se passer de Google pour Android ainsi que toutes les applications pré-installées. Disponible depuis 1 semaine en Chine, son nombre de téléchargement montre que la marque a encore les faveurs de ses clients. HarmoniOS va t-il ralentir la chute de Huawei ? Il se donne pour cela les moyens avec une compatibilité avec la plupart des smartphones déjà sortis, mais aussi des innovations logicielles. 

L’idée maîtresse est de faire du smartphone le point de connectivité avec tous les appareils connectés de la maison, à l’image des enceintes. Pour cela, Harmony propose une accessibilité très simplifiée entre le smartphone et tous les appareils afin de faciliter vos casts. Il y a de nombreuses autres trouvailles techniques ou logicielles, mais cela suffira t-il à faire oublier Android et permettre à Huawei de se relever, ? Pourquoi pas !

HDFever
Logo