CES et Covid, un mariage de raison pour une édition virtuelle

Le CES, on l’attend chaque année. Entre innovations technologiques, gadgets improbables et stands démesurés, c’est toujours un événement qui donne le ton pour l’année à venir. Cette année, le CES est un peu particulier puisque entièrement en ligne du fait de la pandémie. Alors évidemment, les industriels des nouvelles technologies ont surfé sur cette vague du Covid pour proposer tout un lot de nouveautés tout à fait dans l’air du temps. CES et Covid, personne ne perd le Nord à Las Vegas.

Le Covid pour développer les interfaces vocales

On le sait, pour lutter contre la propagation du Covid, il convient de limiter les zones de contact. C’est pourquoi cette année voit le développement des interfaces vocales. On connaît la Google Home et autres enceintes connectées, à qui l’on demande de mettre de la musique par la simple voix. Mais cette année, le CES a rendu possible la présentation de nouveaux objets. Le réfrigérateur connecté vous dit instantanément s’il reste des yaourts dans le frigo, mais vous ouvre aussi la porte si vous avez les bras chargés.

Le four fait la même chose d’ailleurs. Mais votre voix contrôlera aussi la mise en chauffe d’un plat. Plus besoin de sélectionner le bon mode, avec un risque d’erreur, sur le micro-ondes, il sait automatiquement quoi faire. Si l’usage chez soi reste assez limité, c’est une idée particulièrement judicieuse dans les restaurants d’entreprise par exemple. L’alliance CES et Covid réussira peut-être à développer enfin une technologie restée pour l’instant marginale depuis le début.

CES et Covid, un mariage de raison pour une édition virtuelle
Voilà à quoi ressemble les nouveaux purificateurs d’air, pratique à emmener partout

La désinfection, un enjeu universel

Les purificateurs d’air ne se sont jamais aussi bien vendus que depuis le début de la crise sanitaire. Si ces machines ne sont pas nouvelles, Dyson en propose déjà d’excellentes, c’est leur dimension qui change aujourd’hui. Il en a ainsi été présenté aujourd’hui de la taille d’une enceinte connectée. Il aspire l’air ambiant sur quelques mètres autour de vous et rejette un air purifié grâce à un système de photocalatylse qui va détruire toutes les particules polluantes contenues dans l’air. L’efficacité reste encore à prouver, mais le principe est un espoir pour enfin se réunir dans des lieux communs comme une table de restaurant, sur laquelle il suffira d’ajouter ce purificateur pour protéger sa clientèle de la maladie.

CES et Covid ont aussi donné lieu à des gadgets par définition inutiles donc totalement indispensables. On pense par exemple au distributeur de crayons qui les stérilise avec la lumière UV-C avant de donner le stylo.

Démonstration des robots de désinfection par lampe UV

CES et Covid, les enjeux de santé

Si le Covid a remis en cause toute l’économie planétaire, nombreuses sont les entreprises à avoir senti venir le filon. C’est pourquoi il a été proposé au CES des patchs à coller sur la peau, avec comme objectif de mesurer de nombreux paramètres de santé. Il a une efficacité supérieure aux montres connectées, au point d’être reconnu par l’agence de santé américaine. Température, rythme respiratoire et cardiaque peuvent faire craindre une infection par la Covid. Le patch permet donc d’orienter très rapidement vers un test ou un médecin. Ce même patch permet aussi un suivi médical après la vaccination, notamment pour détecter les effets secondaires. 

HDFever
Logo