Bitcoin, l’impact sur notre quotidien

Il y a quelque chose de fascinant dans le Bitcoin. Sa valeur s’envole mais si c’était une bulle spéculative, les plus grosses entreprises mondiales, à l’image de Tesla, n’investiraient pas des sommes colossales dedans. Le Bitcoin ne repose sur aucune valeur tangible, il ne repose que sur l’offre et la demande. Cette crypto-monnaie, c’est l’exemple le plus connu du l’utilisation de la Blockchain, un processus d’authentification des données jusqu’à aujourd’hui inviolable. Le Bitcoin est la monnaie préférée du Dark Web et dans le même temps toutes les institutions bancaires en ont peur. Mais au fond, l’impact sur notre quotidien du Bitcoin, quel est-il pour nous les passionnés par la HD, nos smartphones, nos smarts TV et autres ? On vous dit tout !

Bitcoin, l'impact sur notre quotidien
Illustration d’un serveur informatique

Bitcoin, une consommation électrique aberrante

À l’heure où l’on parle de préserver la planète, s’intéresser au Bitcoin semble étonnant tant on sait à quel point cette monnaie virtuelle est énergivore. Elle consommerait à elle seule 0,5 % de l’énergie produite dans le monde, tout cela pour la chaîne d’opérations informatiques qui permet de valider chaque transaction informatique. Pour ce faire, il n’est plus question aujourd’hui de créer cette monnaie de chez soi en validant les transactions à partir d’un simple ordinateur de bureau. C’était pourtant le cas il y a encore quelques années. Aujourd’hui, de puissants ordinateurs bardés de cartes graphiques dernier cri sont nécessaires

Illustration Dark wab
Le Bitcoin ne sert pas que des intérêts louables

L’impact Bitcoin sur notre quotidien

La pénurie mondiale de semi-conducteurs a mis à genou la production mondiale de voitures, de plus en plus gourmandes en ressources informatiques. Les Xbox et PS5 sont introuvables en magasin depuis leur sortie à l’automne dernier. Les cartes graphiques les plus performantes du moment, RTX 3070 et suivantes, sont compliquées à trouver sur le marché aussi. Qualcomm, qui produit les SoC pour les smartphones de nombreuses marques, est à la peine aussi.

La raison ? Des semi-conducteurs construits dans très peu d’usines dans le monde, et une pénurie de composants. Pour le consommateur ? Une montée des prix qui s’explique mécaniquement par la rareté de l’offre. Le tort n’est pas à rejeter entièrement sur le Bitcoin. La consommation sans limites de serveurs informatiques par les géants du Net que sont Amazon et autres Google joue dans cette pénurie. Mais elles vendent un service plus concret qu’une monnaie virtuelle. Et les dégâts sont loin d’être virtuels. 

Quel avenir pour le Bitcoin ?

Ne me demandez-pas s’il faut investir dans les crypto-monnaies, je ne saurais répondre. Mais on peut s’interroger légitimement sur le bien-fondé d’une monnaie virtuelle qui impacte notre quotidien, du point de vue de nos outils informatiques. Difficultés d’approvisionnement, hausse des coûts, hausse de l’impact écologique en raison de l’exploitation des terres rares, tout cela pèse sur le Bitcoin. L’idée d’une monnaie dématérialisée, sans contrôle bancaire ni étatique réponds aux fantasmes d’une société libertaire. Mais l’impact sur notre quotidien reste lourd et tous les consommateurs en paient le prix.

HDFever
Logo