AirTags, la balise bluetooth d’Apple enfin disponible

Les AirTags, la balise bluetooth pour tracker un objet, étaient attendues depuis longtemps. Est-ce que, pour autant, Apple a su révolutionner un marché que les concurrents à plus bas coût ont déjà investi depuis quelques années ? On vous dit tout !

AirTag, noir et blanc
Un AirTag, c’est ça !

Les AirTags, une balise Bluetooth mais pour quoi faire ?

Les balises bluetooth AirTags, ce sont ces petits accessoires que l’on fixe sur l’objet que l’on ne veut pas perdre, comme ses clés de voiture. La balise émet en permanence un signal bluetooth que vous allez capter avec votre smartphone, localiser puis suivre jusqu’à retrouver vos clés. Si ce n’est pas l’utilisation la plus extraordinaire de la technologie, c’est un service bien pratique pour ceux qui ont tendance tout de même à égarer facilement leurs affaires. Il y a déjà des marques bien installées dans le marché, à l’instar de Wistiki et Tile. Mais Apple arrive avec ses AirTags, ses balises maison. Élégantes, de la taille d’une pièce de deux euros, elles s’insèrent parfaitement dans l’écosystème de la firme de Cupertino. 

Quelle est la valeur ajoutée Apple ?

Bon, on connaît Apple pour sa capacité à augmenter de façon drastique le prix de tout ce qu’il touche. On se souvient de son casque audio, le AirPods Pro. Et c’est le cas aussi de ces balises AirTags vendues 35 euros l’unité, alors qu’on trouve des produits similaires à partir de 20 euros. Mais Apple s’appuie sur sa communauté de possesseurs de iDevice pour faire des AirTags une solution plus efficace. Ainsi, la balise émet un signal envers tous les appareils Apple qu’elle croise. Ces informations sont ensuite rapatriées sur les serveurs Apple qui vous descendent l’information d’emplacement en temps réel. Avec plus d’un milliard d’iPhone, iPad et ordinateurs connectés, le maillage est important, augmentant ainsi la capacité à repérer la balise bluetooth. 


Evidemment, Apple a conçu son produit de sorte que la localisation se fasse de façon transparente pour les intermédiaires. Seul le possesseur peut localiser la balise sur son smartphone et il ne sait pas qui sont les intermédiaires entre lui et sa balise. Mais ce principe de partage de localisation entre les différents appareils Apple fait toute la force de ce modèle. On peut ainsi le repérer partout dans le monde, bien au-delà de la limite de portée du bluetooth, une cinquantaine de mètres dans le meilleur des cas. L’utilisation de la puce U1, pour Ultra Wide Band, permet même de localiser l’appareil dans une pièce à 10 cm près, et en indiquant la direction.

AirTags personnalisés
Les AirTags sont personnalisables avec des emojis ou des initiales

AirTags, la solution miracle ?

Pas besoin d’être de mauvaise foi, le principe de l’Air Tags est bon avec cette idée de s’appuyer sur le réseau Apple pour localiser son appareil. Mais en réalité, la firme de Cupertino n’a rien inventé. Tile, la marque de référence dans le domaine, propose exactement le même procédé, mais uniquement avec d’autres balises de la marque Tile. C’est beaucoup plus limité. D’ailleurs, c’est aussi la limite du choix d’Apple. En se basant sur son écosystème, on se heurte à la nécessité de la présence d’un autre appareil Apple. Seule la détection rapprochée, bluffante d’efficacité, est finalement la véritable avancée de ces balises AirTags pour le domaine. 

HDFever
Logo