logo





Répondre au sujet  [ 136 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 14  Suivant
Logiciel de calibration LIGHT SPACE CMS par Light Illusion 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 19 Juil 2013, 15:17
Message(s) : 2600
Localisation : Antibes
Répondre en citant
La D3 n'est une sonde imprécise, bien au contraire.
Elle est capable de mesurer très bas et offre une répétitivité des mesures.
Cerise sur le gâteau, sauf défauts, elle ne prend pas beaucoup de dérive au cours du temps.
Avec un usage normal non intensif on peut effectuer un recalibrage tous les 2 ans.

Les défauts :
Pas de visé laser, à distance on ne sait pas quelle est la zone exacte de mesure.
N'est pas étalonnée à l'unité et certaines peuvent avoir des dérives (soit on passe à une version corrigée par l'éditeur d'un soft soit on effectue un étalon avec un spectro).
Dans certaines conditions d'utilisation nécessite un étalon (dépend de la technologie d'un diffuseur).

Tom Huffman avait fait des mesures comparatives des précisions, des exactitudes et des répétitivités.
Il en ressort que la D3 dans un usage typique HC peut se substituer à une grosse sonde.

Bien entendu dans un usage demandant plus de précision dans certaines valeurs elle n'est pas suffisante.


21 Sep 2013, 13:44
Profil Site internet

Inscrit(e) le : 27 Fév 2012, 12:25
Message(s) : 163
Répondre en citant
Citer:
Tom Huffman avait fait des mesures comparatives des précisions, des exactitudes et des répétitivités.


Si tu retrouves le lien, ça m'intéresse. Pour la répétitivité, c'est facile, pour le reste ça nécessite du matos de très grande qualité dont on connait l'incertitude via un certificat de calibration. Je ne sais pas si Huffman à accès à ce genre de matos et je ne sais pas s'il connait grand chose à la métrologie ...

Juste pour préciser les choses, je repique une diapo de wikipedia pour illustrer le vocabulaire de la métrologie de mesure :

Image

Le cercle orange représente le domaine auquel appartient la grandeur qu'on cherche à mesurer (domaine d'incertitude). Si on possède à un instrument métrologique de référence qui a été calibré, ce domaine s'extrapole à partir de la moyenne de la mesure par cet instrument (centre du domaine) auquel on ajoute l'incertitude (à 2 ou 3 sigma) qui figure sur le rapport de calibration.

Les croix illustrent les mesures de l'instrument dont on cherche à qualifier la qualité.

Dans le premier cas, les mesures sont proches les unes des autres (bonne fidélité) mais en dehors de la zone de probabilité de la valeur vraie (mauvaise justesse). Beaucoup de personnes emploient le terme de répétabilité à la place de fidélité mais ce n'est pas le vocabulaire qu'on utilise en métrologie.

Dans le deuxième cas, les mesures sont au contraires bien dans la zone où se trouve la valeur vraie et le « barycentre » des points est au centre de la zone rouge (bonne justesse) mais bien que bonnes, les mesures sont dispersés entre elles (mauvaise fidélité).

Enfin, le dernier cas présente des mesures justes (dans la zone de la valeur vraie) et fidèles (proches les unes des autres). C'est le cas d'un bon appareil de mesure, à qui l'apport d'une correction n'est a priori pas nécessaire et les mesures effectuées avec l'appareil sont qualifiées d'exactes (par rapport à l'appareil de référence).


Dernière édition par emmanuel piat le 21 Sep 2013, 15:12, édité 1 fois.



21 Sep 2013, 14:47
Profil

Inscrit(e) le : 27 Fév 2012, 12:25
Message(s) : 163
Répondre en citant
Et je précise que pour Y, le créateur de LIGHT SPACE CMS a qd même noté des différences significatives pour Y entre les sondes à sa disposition. Idem pour ContemplationAveugle entre son spectro pro de course et la eye one pro ds les basses lumières ou la eye one pro n'est pas à la fête...

See these numbers that are taken during the profiling of i1D3 OEM with i1PRO2 using my KURO measuring 100% White:

i1PRO2

x white= 0.313365
y white= 0.328795
Y white= 133.798 cdm/2

i1D3 OEM

x white=0.302729
y white=0.3280
Y white= 138.311 cdm/2


La D3 est une sonde low cost intéressante vu sa sensibilité et est encore plus intéressante si on peut l'étalonner par rapport à un spectro de ref. Mais pour Y, j'aurais bien du mal à lui faire confiance sauf si on me prouve le contraire chiffre à l'appui par rapport à du matériel certifié (pour le chroma, elle a aussi ses limites, voir chiffres au-dessus, mais comme l'oeil est plutôt conciliant pour la couleur, ça me gêne moins).

Ce qui m'importe, ce n'est pas son exactitude absolue en Y, mais son exactitude relative par rapport à une mesure 100 IRE au fur et à mesure qu'on descend (afin de bien caler le gamma par rapport au 100IRE) + l'indépendance de Y par rapport à xy (autrement dit si on change le chroma pour un même Y, le Y mesuré ne doit pas bouger).


21 Sep 2013, 15:09
Profil

Inscrit(e) le : 27 Fév 2012, 12:25
Message(s) : 163
Répondre en citant
Citer:
Après cette caractérisation, Light Space CMS calcule en à peine 5s la table 3DLUT à appliquer suivant l'espace couleur cible choisi. C'est donc une méthode mathématiques. On peut imaginer que les algo mis en oeuvre tiennent compte des défauts intrinsèques de la sonde qui est utilisée.


Ce type d'algo peut lisser les mesures, détecter les mesures aberrantes, ... Ceci est en général fait lorsque l'algo calcule une présentation paramétrique compacte de la cartographie du diffuseur qui extrapole toutes les couleurs affichées par ce diffuseur (non encore corrigé) à partir du nuage de couleurs mesurées. Un peu comme une spline dans un logiciel de dessin vectoriel extrapole une courbe à partir de points de passage et de tangentes... Mais ça ne rendra jamais exacte une sonde qui ne l'est pas.

C'est à partir de cette représentation paramétrique que l'algo calcule ensuite chaque correction à faire (dans l'espace RGB par ex) pour que les coord. xyY de la couleur affichée soient "correctes".

Citer:
J'ai vérifié le résultat avec deux sonde i1D3 différentes, l'OEM et la C6 de Spectracal (dont le certificat NIST daté d'à peine 2 mois). Le résultat fut sans appel, les points que j'ai contrôlés, une bonne centaine, étaient là où Light Space CMS avait prévu de les placer dans le cube RVB REC709 via la 3DLUT. Le gamma était quasi parfait, la température couleur à D65 sur toute l'échelle de gris et la séparation des canaux RVB était franchement améliorée.


Vu que tu as calculées la 3D LUT à partir d'une des i1D3, cela signifie 1 seule chose :

- l'autre sonde i1D3 et la C6 fournissent des valeurs moyennes très proches pour xyY (ce que tu peux vérifier juste en comparant les sondes entres elles).

Le fait de retomber (du point de vue des sondes) là où Light Space CMS l'avait prévu est normal si le point précédent est vérifié et que la sonde a un comportement qui donnerait des mesures proches de celles prédites par la représentation paramétrique. Ce dernier point est sans doute garanti d'un point de vue mathématique si la sonde à un comportement bien linéaire.


21 Sep 2013, 15:40
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Juil 2013, 10:06
Message(s) : 661
Localisation : Seine et Marne
Répondre en citant
C'est ce que je me suis dit. Si la prédiction de cet échantillon de 100 point est bonne cela implique forcément que la sonde a un comportement linéaire ce qui n'est déjà pas si mal car du coup si les filtres de Light Space CMS sont bien faits on devrait pouvoir gommer les défauts générés par la sonde dans les basses IRE. Malheureusement je n'ai aucun moyen de le vérifier à moins que contemplationaveugle revienne un jour chez moi avec son super spectro.


21 Sep 2013, 16:16
Profil Site internet
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Juil 2013, 10:06
Message(s) : 661
Localisation : Seine et Marne
Répondre en citant
Bonjour à tous.

Ci-joint mon compte rendu sur le logiciel Light Space CMS HCL au format PDF car j'ai pensé que ça serait plus simple à gérer.

Tous vos commentaires et critiques sont les bienvenus. Merci de les poster directement sur ce topic.

Bonne lecture.

alex


Pièces jointes:
Light Space CMS - HDFEVER.zip [678.48 Kio]
Téléchargé 177 fois
21 Sep 2013, 17:17
Profil Site internet

Inscrit(e) le : 24 Fév 2013, 13:52
Message(s) : 35
Répondre en citant
Super boulot Alex merci beaucoup


21 Sep 2013, 20:06
Profil

Inscrit(e) le : 27 Fév 2012, 12:25
Message(s) : 163
Répondre en citant
Très bon CR :)

Synthétique et néanmoins complet. Ca correspond bien à toute la doc que j'ai lu sur leur site.

En ce qui me concerne, j'ai un peu de mal à comprendre le peak chroma (les 2 autres options sont bien expliquées sur leur site).

Petite question importante pour moi :

Si après la registration du soft, je remets une image du disque système antérieure (ce genre de manip m'arrive souvent qd j'expérimente des manip système qui mettent le souk...), la registration fonctionnera à nouveau ?

Sinon, j'aurais + tard qq questions concernant la possibilité du "Probe Matching Capability" pour laquelle la version light est affublée de :

Yes - manual data input

J'aimerai savoir à quel type de manip ça correspond... Si tu as des infos ds la doc du soft ...


21 Sep 2013, 20:12
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Juil 2013, 10:06
Message(s) : 661
Localisation : Seine et Marne
Répondre en citant
Merci à vous deux.

J'ai essayé de synthétiser la doc du site qui toutefois doit être lue en entier car elle regorge d'informations sur le logiciel mais surtout sur la calibration en général.

Le gros piège à éviter lors de la génération de la 3DLUT est de confondre SOURCE et DESTINATION. La source est l'espace couleur cible, celui que l'on veut atteindre donc REC709 par exemple pour les blu-ray et la destination est le profil à transformer. C'est pourtant bien expliqué sur le site mais me concernant je m'étais trompé la 1ere fois :biglol:

Light Illusion a je pense essayé de blinder au maximum les tentatives de piratage du soft. Ainsi au moment de la registration LS fait une signature hardware du système sur lequel il est installé : OS, processeur, carte mère, carte graphique, carte réseau et probablement d'autres composants. Tant que ces composants ne changent pas alors la registration restera valable.

Bien entendu, on peut demander à Light Illusion de remettre la signature hardware stockée sur leur serveur de licence à zéro si on change de matériel par exemple mais j'imagine qu'il faut éviter de le faire tous les mois.

a+


21 Sep 2013, 20:32
Profil Site internet
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Juil 2013, 10:06
Message(s) : 661
Localisation : Seine et Marne
Répondre en citant
Concernant le PEAK CHROMA. J'ai compris que la 3DLUT allait autant que faire se peut limiter la dégradation de x,y pour tous les points du cube RVB cible tout en limitant la dégradation de Y pour le WHITE100%. La différence avec FIT CHROMA est que le résultat n'est pas certain, en d'autres termes si le WHITE100% et/ou la gamut du diffuseur est trop à l'ouest, le PEAK LUMA et le PEAK CHROMA devraient donner quasi le même résultat.


22 Sep 2013, 09:53
Profil Site internet
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Répondre au sujet   [ 136 messages ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 14  Suivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
Forum sous phpBB, Designed by ST Software