Facebook Tweeter Tweeter

JVC DLA-X9500, DLA-X7500 et DLA-X5500 : trois nouveaux vidéoprojecteurs TriLCD 1080p avec eShift4

En dehors du JVC-DLA Z1, leur vidéoprojecteur 4K laser au prix très élevé (plus de 30 000 €), JVC ne passera pas encore à la 4K native avec ses modèles 2017. En effet, les nouveaux vidéoprojecteurs JVC DLA-X9500 , DLA-X7500 et DLA-X5500 conserve des panneaux TriLCD 1080p associés au fameux système E-Shit qui permet de simuler une plus haute définition proche de la 4K. Ces nouveaux spécimens apportent comme tous les ans leur lot de nouveautés comme une plus forte luminosité et un ratio contraste plus élevé, notamment pour un meilleur rendu HDR,une meilleure compensation de mouvement, ou encore un MPC amélioré.

JVC DLA-X9500, DLA-X7500 et DLA-X5500 : vidéoprojecteur TriLCD 1080p avec procédé eShift

On retrouve donc nos triplets avec le JVC DLA-X9500 qui sera proposé uniquement en noir, et les JVC DLA-X7500 et DLA-X5500 tous deux proposés en noir ou blanc. Ces trois modèles sont équipés de trois panneaux Tri-LCD 1080p de type D-iLA toujours aussi réputés pour leur puissant contraste, la dynamique de l’image et la profondeur du noir. En toute logique, ce ne sont pas des VP 4K, mais on retrouve le fameux procédé E-Shift4 combinée au procédé de Contrôle Multiple des Pixels (MPC 2017) qui analyse chaque point de l’image afin de l’interpoler au format UHD-4K grâce à un système de wodulation (tremblement rapide des panneaux). En revanche, ils acceptent toujours la 4K native en entrée HDMI grâce à deux ports HDMI 2.0a compatibles Rec.2020, HDR10, HDR HLG, 2160p/60, 2160p/24 en 4:4:4 et 12bit, CEC, Deep Color, 3D 1080p/60, etc.

Même si on retrouve un eShift4 comme en 2016, JVC annonce tout de même avoir amélioré le Multi Pixel Control (MPC) avec l’adoption d’un nouvel algorithme d’analyse basé sur le fameux DLA-Z1. Le MPC 2017 est capable d’une détection diagonale plus précise entre les trames que ce soit avec les signaux 1080pou 2160p entrant afin de fournir une simulation 4K plus immersive.

Evidemment, la luminosité a donc été revu à la hausse, respectivement annoncé à 2000, 1900 et 1800 lumens, soit 100 lumens de plus que l’an dernier. Forcément, le ratio contraste évolue également puisqu’on devrait retrouver le même niveau de noir à peu prés, avec un ratio de 160 000: 1 pour le JVC DLA-X9500B. Ceci est réalisé par la combinaison du bloc optique JVC optimisé avec une nouvelle lampe plus puissance. L’ouverture de lentille intelligente sélectionnable par l’utilisateur permet d’augmenter le contraste dynamique à 1.600.000: 1. JVC ne le précise pas, mais le DLA-X7500 devrait proposer 130 000:1 en natif et 1 300 000:1 en dynamique, et le JVC DLA-X5500 un ratio contraste de 50 000:1 en natif et 500 000:1 en dynamique.

Compatibilité HDR avec gestion de la luminance améliorée

On retrouve évidemment une compatibilité HDR10 sur les trois modèles, mais toujours pas de Dolby Vision. Le contraste naturel très élevé des JVC et la luminosité revue à la hausse grâce à la nouvelle lampe permettent une amélioration du rendu HDR10 avec une meilleure gestion de la luminance. Les nouveaux projecteurs JVC basculent automatiquement en mode HDR lorsqu’un signal HDR10 est détecté. Les nouveaux modèles offrent également la compatibilité avec le HDR HLG (Hybrid Log-Gamma) utilisé pour les diffusions Broadcast (chaines TV et VOD en streaming). A noter également que seuls les JVC DLA-X9500 et DLA-X7500 proposent un mode de gamme de couleur étendu pour une meilleure couverture du Rec.2020.

D’autre part, JVC annonce également avoir réduit l’inputlag. La disponibilité de nouvelles consoles de jeux de haute performance contribue au développement des jeux 4K / HDR. On retrouve donc un nouveau mode de faible latence qui permet une réduction significative du retard de trame pour une expérience jeu améliorée. Ces nouveaux projecteurs intègrent également la technologie propriétaire Motion Enhance qui permet une compensation de mouvement Clear Motion Drive plus fluide tout en minimisant le flou de mouvement. Motion Enhance est également compatible avec les signaux 4K et 3D, en 24, 50 ou 60 im/s. Vous en déduirez évidemment que la compatibilité 3D est toujours de mise contrairement aux fabricants de TV qui ma retirent petit à petit.

D’ailleurs, les JVC DLA-X9500 et DLA-X7500 sont tous deux certifiés THX 3D Display et proposent donc des modes THX précalibrés qui se rapprochent le plus possible des standards colorimétriques du cinéma. Evidemment, comme tout environnement est différent et que la colorimétrie bouge toujours un peu, ces modes THX ne seront pas aussi juste qu’un calibrage sur mesure réalisé par un professionnel. Les JVC proposent tout ce qu’il faut pour réussir un calibrage proche de la perfection et proposent même un mode d’étalonnage automatique qui peut, à l’aide d’un capteur optique tiers largement disponible, calibrer automatiquement l’image.

Là aussi, inutile de préciser que ce ne sera pas aussi juste qu’un calibrage manuel, mais c’est toujours utile ! En outre, cela peut compenser la variation de l’équilibre des couleurs qui se produit avec l’utilisation à long terme du projecteur. Cependant, pour utiliser la fonction d’étalonnage automatique, un capteur optique JVC, un logiciel JVC exclusif, un câble PC et un câble LAN sont requis.

Caractéristiques provisoires des JVC, en attendant leurs fiches techniques :

  • Vidéoprojecteur TriLCD DiLA 1080p avec simulation 4K via eShift4
  • Trois panneaux D-iLA 1080p : écart interpixels de 0,3µm (pas d’annonce de réduction interpixel pour le moment)
  • Compensation de mouvement Advanced Clear Motion Drive v4 et Motion Enhance 2017 (compatibles 3D et 4K)
  • THX 3D Display et ISF : seulement les JVC DLA-X7500 et X9500
  • Procédé E-Shift4 : simulation 4K compatible 3D améliorée avec MPC2017
  • Deux entrées HDMI 2.0a : compatible 2160p/60, 3D 1080p, HDR10 et HDR HLG, CEC, Deep Color
  • Meilleur rendu HDR : compatibilité HDR10 et HDR HLG pour les diffusions broadcast (chaines TV et VOD 4K HDR)
  • Pas de compatibilité Dolby Vision, pas d’affichage 4K natif, pas de précision sur la couvertuire du rec.2020
  • Connectique : Trigger 12v, Combo Ethernet / RS-232C, port 3D Vesa
  • Luminosité : 2000, 1900 et 1800 lumens pour respectivement les JVC DLA-X9500, X7500 et X5500
  • Clear Black : optimisation du contraste intra-image et du noir dans l’image
  • Contraste natif : 60 000:1 (DLA-X500) – 120 000:1 (DLA-X700) – 150 000:1 (DLA-X900)
  • Contraste dynamique : 600 000:1 (DLA-X500) – 1 200 000:1 (DLA-X700) – 1 500 000:1 (DLA-X900)
  • Compatible 3D active : Framepacking, Side-by-Side et Top-&-Bottom
  • Conversion 2D/3D pro à la volée
  • Affichage des sous-titres en 3D et repositionnement (même lors d’une conversion 2D/3D)
  • Focus motorisé
  • Zoom motorisé 2x avec mise au point motorisée
  • Optique : longueur focale : 21,4 mm à 42,8 mm / ouverture : F3,2 à F4
  • LensShift motorisé : décalage de l’axe optique +/- 80 % verticalement et +/- 34 % horizontalement
  • Cache optique motorisé sur les DLA-X7500 et DLA-X9500
  • Mémoires zoom motorisées :  5 pour le JVC DLA-X5500 et 10 pour les JVC DLA-X7500 et X9500
  • Alignement des matrices : au 1/16 de pixel près
  • Accessoires optionnels : Lampe PK-L2615U, émetteur RF 3D PK-EM2, lunettes 3D RF PK-AG3
  • Télécommande rétroéclairée
  • Nouvelle lampe plus puissante
  • Fonction d’étalonnage automatique sur les trois modèles (un capteur optique JVC, un logiciel JVC exclusif, un câble PC et un câble LAN sont nécessaires)
  • Outils decalibrage trés complets avec CMS 3 axes, modes ISFccc sur les JVS DLA-X7500 et DLA-X9500
  • Nouvelle application compatible iOS et Android

Apparemment, ces trois nouvelles références sont positionnées aux mêmes tarifs que l’an dernier, soit 9999€ pour le JVC DLA-X9500, 6499€ pour le JVC DLA-X7500 et 4499€ pour le JVC DLA-X5500.

11 commentaires

  1. avatar
    Fan2HD /

    Si encore l’année dernière cela pouvait se comprendre de rester sur du 1080p avec eShift. Cette année ils vont se prendre un coup de massue quand ils vont voient leur CA fondre…
    Impossible en 2017 de ne pas proposer de 4K native dans cette gamme de prix, quel est l’intérêt de poursuivre dans cette voie aux même tarifs que Sony et ses véritables VPJ Ultra HD???
    Pour le X5500 encore je veux bien mais pas pour les autres modèles. Epson doit se marrer avec leurs 9300 qui est déjà un best seller!

  2. avatar

    @Fan2HD – Salut,

    Ils sont vraiment pas mal en plus les Epson ! Excellent RQP !

  3. avatar
    Jacko /

    Tout à fait et avec une gestion intéressante du HDR qui plus est.

    Sur coup JVC va se prendre un blâme car non seulement le Z1 n’est pas extraordinaire, mais les évolutions de la série Xx500 pourraient se transposer en partie sur les Xx000. Sony a bien compris les enjeux, les évolutions HDR du VPL-VW550ES sont prévues pour les VPL-VW320ES et VPL-VW520ES.

  4. avatar

    Ouiiiiii 10 000 € en 2017 pour de la HD… ouiiiiii c’est cela…..

    Bon ben je vais retourner voir mon psy, car je dois être encore à coté de la plaque….. ouiiiiii

    Je vous dois combien docteur ? 10 000 € ouiiiiii

    Tex

  5. avatar
    Jacko /

    Il ne faut pas exagérer, car l’eShift4 marche vraiment bien. D’ailleurs les premiers DLP « 4K » utiliseront eux aussi une simulation (très différente certes) … le 4K natif chez tous les constructeurs de VP ce n’est pas pour tout de suite.
    Moi j’ai le X9000, le rendu en UHD est vraiment bon et marque une différence très perceptible avec le 1080p.
    Mon gros reproche est une intégration HDR pas terrible qui mériterait les prochaines évolutions de cette nouvelle série Xx500 … un maj firmware serait la bienvenu mais je n’y crois pas trop … AMHA JVC va perdre des clients qui iront chez Sony ou autre …

    A l’heure actuelle il faut calibrer et tricher à mort ou utiliser un 3D LUT intégrant le HDR … mais ça c’est pas donné. Mais quelque chose me dit que dans tous les cas sans HDR mapping même cette nouvelle gamme JVC risque fort de ne pas être à la hauteur en HDR et qu’il sera toujours difficile de l’optimiser …

  6. avatar

    Auteur du commentaire JackoIl ne faut pas exagérer, car l’eShift4 marche vraiment bien. D’ailleurs les premiers DLP « 4K » utiliseront eux aussi une simulation (très différente certes) … le 4K natif chez tous les constructeurs de VP ce n’est pas pour tout de suite.
    Moi j’ai le X9000, le rendu en UHD est vraiment bon et marque une différence très perceptible avec le 1080p.
    Mon gros reproche est une intégration HDR pas terrible qui mériterait les prochaines évolutions de cette nouvelle série Xx500 … un maj firmware serait la bienvenu mais je n’y crois pas trop … AMHA JVC va perdre des clients qui iront chez Sony ou autre …

    A l’heure actuelle il faut calibrer et tricher à mort ou utiliser un 3D LUT intégrant le HDR … mais ça c’est pas donné. Mais quelque chose me dit que dans tous les cas sans HDR mapping même cette nouvelle gamme JVC risque fort de ne pas être à la hauteur en HDR et qu’il sera toujours difficile de l’optimiser …

    Donc, je n’exagère pas… Tu tires toi-même les conclusions, qui sont logiques…

    Tex

  7. avatar
    Fan2HD /

    Les premiers DLP 4K avec wobulation c’est pareil pour moi que ce que propose JVC. Des grosses contraintes, avec un tarif prohibitif! Si en plus tu ajoutes à cela le forme factor d’un Barco analogique…. Certes, ils ont l’air d’être les champions de l’aliasing (pardons de la netteté) mais c’est tout aussi déplacé pour moi. Peut-être.

    Un segment qui promet selon moi c’est celui des vpj laser a focal courte comme le dernier Sony VPL-VZ1000ES. Ils ont réussi à le positionner à 25K$ alors que l’année dernière la version précédente était à 50K$. Je ne vois que des avantages à ce type de produits par rapport à la vidéoprojection classique.
    Ca va finir par devenir intéressant! Et 2500 Lumen, purée c’est plus que le VW1100 et quand même moitié moins que le VW5000.

  8. avatar
    Jacko /

    @Tex

    Si tu exagère lorsque tu désigne les JVC depuis les X70/90 comme de simple projo 1080p car ce n’est pas le cas !

  9. avatar
    Jacko /

    Auteur du commentaire Fan2HDLes premiers DLP 4K avec wobulation c’est pareil pour moi que ce que propose JVC. Des grosses contraintes, avec un tarif prohibitif! Si en plus tu ajoutes à cela le forme factor d’un Barco analogique…. Certes, ils ont l’air d’être les champions de l’aliasing (pardons de la netteté) mais c’est tout aussi déplacé pour moi. Peut-être.

    En fait les projo à base de matrice LCD (Epson et JVC) doivent superposer d’une manière ou d’une autre des images 1080p avec un décalage d’un demi pixel. Il y a un processing puissant derrière qui permet de retrouver la logique UHD, mais il y a bien de la perte (on et entre le 1080p et l’UHD).
    Les DLP affichent deux fois une résolution réelle d’un demi UHD. Un peu comme le faisait les dalle ALIS Plasma

    Auteur du commentaire Fan2HD
    Un segment qui promet selon moi c’est celui des vpj laser a focal courte comme le dernier Sony VPL-VZ1000ES. Ils ont réussi à le positionner à 25K$ alors que l’année dernière la version précédente était à 50K$. Je ne vois que des avantages à ce type de produits par rapport à la vidéoprojection classique.
    Ca va finir par devenir intéressant! Et 2500 Lumen, purée c’est plus que le VW1100 et quand même moitié moins que le VW5000.

    Tout à fait !
    D’ailleurs pour le prix je préfère le Sony VPL-VZ1000ES au JVC DLA-Z1

  10. avatar
    Olivier WARIN /

    Pour avoir assister a une demo du Z1 et du VZ1000ES avec toile Xtrem Screen a l’ISE, je confirme votre avis. Le Z1 et son tarif ridicule ne fait pas le poids fasse a d’autres solutions offrant un meilleur RQP (BenQ en tete, voir optoma mais il n’y avait que le HD60 et donc pas le HD65 en plus l’environnement de demo était vraiment pas terrible donc je ne porterai pas d’avis pour le moment).
    En fait j’ai ete assez voir tres déçu du Z1…
    Cote Epson c’est clair qu’ils ont fait fort avec leurs 7300 et 9300 ainsi que leur LS-10×00 mais je rejoins l’avis de Fan2HD, pas de 4k native c’est quand meme limite en 2017. En gros, aussi bien JVC qu’Epson ont investie sur leur techno E-Shift et Wobulation et veulent un ROI…. dommage pour leur clients qui iront surement voir du cote des DLP 4k ou pour les plus fortunes Sony.

  11. avatar
    Dmax72 /

    Bonjour,

    Je lis « Nouvelle application compatible iOS et Android »
    C’est disponible ? Car je ne la trouve pas

    Compatibilité avec les anciens JVC ?

    Jvc n’etait pas bien fort dans leur appli… y compris dans le suivi surtout depuis ios9 qui à été lâchement abandonné, sans suivi pour les clients …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: