Facebook Tweeter Tweeter

Compte rendu du Festival Son et Image 2016 : reportage en photos et vidéos !

festival2016

Le Festival Son et Image cru 2016 nous a réservé quelques très bonnes surprises et nous a également permis de confirmer des certitudes. Cette année encore, je vous propose ma sélection personnelle des produits les plus remarquables de ce festival. Il y aura donc des awards « officieux » HDfever en plus grand nombre et indépendant des récompenses officielles attribuées par les organisateurs du salon et les visiteurs. En guise d’édito, je vous propose d’aborder ces deux jours de visite sous la forme d’un condensé des observations les plus marquantes.

Tout d’abord, le vinyle s’affiche toujours comme une valeur sûre, soutenue par une bonne partie de la communauté audiophile française. Cette année, les platines vinyle étaient encore plus présente. Le casque marque une forte présence avec une montée en force de produits haut de gamme et des solutions périphériques comme les DAC/amplificateurs casque ou encore les DAP. L’image poursuit son ascension vers le 4K, cet univers commence à proposer des solutions maîtrisées, notamment à propos du HDR, un élément encore complexe en vidéoprojection. Enfin, et en toute logique, la hifi traditionnelle poursuit sa progression avec des produits de plus en plus aboutis, capables ou ouvertement conçus pour attaquer la courbe montante de l’audio Hi-Res et dématérialisé.

salon02

salon04

 

Le Festival Son et Image 2016, itinéraire d’un passionné

salon01

Arpenter les couloirs des halls d’exposition du Novotel Paris Centre Tour Eiffel durant le Festival Son & Image 2016 est un véritable périple si l’on veut tout voir et tout écouter. D’ailleurs, je vous mets au défit d’écouter l’intégralité des systèmes présentés durant cette édition. Soyons réaliste, il y avait tellement de démos et surtout tant de casques que deux jours n’auront pas été suffisant. Ce salon n’est peut-être pas le plus grand d’Europe, mais il est déjà suffisamment conséquent pour satisfaire la curiosité des visiteurs les plus passionnés dont je fais parti. Le Festival Son & Image offre un beau spectacle auditif, mais aussi visuel. D’ailleurs, les réjouissances commercèrent dés l’entrée de l’hôtel où trônait une somptueuse KEF Muon de couleur noire satinée accompagnée d’une Blade ouverte dévoilant sans aucune retenue toute l’intimité cachée sous sa robe. Une présentation plutôt technique donc, mais qui permet d’apprécier la qualité de fabrication de cette enceinte d’exception et d’observer la complexité de sa construction technologique. Bien que ces deux belles anglaises furent présentées en statique, l’introduction à cette nouvelle édition du festival commence plutôt bien !

kef01

Aux abords de l’entrée secondaire du premier niveau, nous pouvions croiser une Devialet Phantom Gold, la toute dernière et la plus performante enceinte de la gamme. Toujours aussi étonnante, il fallait se diriger vers le showroom Devialet se trouvant en dehors du Festival pour y réaliser des écoutes. Faute de temps nous ne pouvions pas nous y rendre, mais Maxime Ferin qui représentait la marque nous a donné une information plus qu’intéressante : il est enfin possible de faire du multicanal à partir des Phantom. C’est donc fait, Devialet rendre dans le mode du HomeCinéma.

devialet01

Toujours en périphérie nous avons apprécié une belle exposition de gramophones, l’ancêtre de la platine vinyle. Dans cet espace se trouvait aussi les électroniques très haut de gamme Alef, Audia Flight et EAT spécialiste du vinyle et du tube. Pour finir cette mise en bouche, des solutions de traitement secteur de chez Faber’s Power, Pure Power et Mundra Akustik étaient également présentées.

alef01

eat01

 

purepower01

S’ensuit un vrai périple qu’il sera dur de compléter en deux jours. Car cette année encore le Festival Son et Image fût très riche et les exposants nombreux. Si nous retrouvions certaines figures coutumières du festival, certains marquaient leur grand retour, d’autres se sont joins à la partie pour rappeler leur empreinte sur certains marchés. Finalement 2016 fût très différent de 2015, toutefois le ton du salon a confirmé un phénomène qui devient plus qu’évident : la Hi-Fi se tourne vers ses fondamentaux et l’univers du casque continu son essor, ou plutôt tend vers une omniprésence qui prouve une adhésion incontestable chez les audiophiles. D’ailleurs le casque haut de gamme devient un produit phare qui semble se substituer à une Hi-Fi résidentielle, tout du moins des marques pourtant tout à fait capable s’étant pourtant déjà illustré dans le monde de l’audio haut de gamme préfèrent s’attaquer à ce marché en pleine croissance. Le casque était donc très bien représenté avec Final, Audiofly, Audio-Technica, Jays, Focal, Monster et beaucoup d’autres au sein du Festival ou encore comme exposant aux Sound Days.

Les casques Final, Audiofly et les DAP Lotoo

 

idv01

idv07

idv02

Audio-Technica présent sur le marché du casque et de la platine vinyle

audiotech04

audiotech02

Les casques Jays

jays01

La nouvelle gamme de casque Focal : Listen, Elear et Utopia

focal13

Monster un spécialiste du câble fait aussi du casque !

monster01

monster02

Les casques wireless Plantronics

Côté « fondamentaux » de la Hi-Fi, la démarche table sur deux approches qui convergent vers un même objectif : proposer ce qui se fait de mieux et donner la priorité à la qualité de la musique. Sur ce point, même les produits d’entrée de gamme tablent sur une prestation qualitative dominante, le prix doux étant un positionnement marketing et non une contrainte. FIIO était présent et se partageait l’attention des mélomanes nomades avec de plus grosses pointures comme Lotoo, Questyle et bien d’autres.

idv04

Une autre tendance remarquable était une forte présence du tube et du vinyle. L’analogique n’est pas mort, loin de là ! Certes ce petit monde vintage n’était pas le secteur majoritaire du festival, mais il n’était pas possible de ne pas remarquer les superbes électroniques Line Magnetic Audio ou Pier Audio. Dans le monde du rationnel BC Acoustique nous a prouvé de nouveau qu’il est possible de faire des produits de qualité sans pour autant coûter une fortune. C’est d’ailleurs BC Acoustique qui importe et distribue les électroniques et enceintes Line Magnetic Audio. Bruno Roux partage son enthousiasme devant notre caméra. Croyez moi les vidéos et les photos ne rendent pas justices aux réalisations de la marque qui affichent une finition et un cachet authentique saisissant, un vrai voyage dans le temps d’une Hi-Fi traditionnelle.

bc01

bc10

bc04

 

Pier Audio en association avec Triangle

triangle01

triangle10

 

triangle13

 

Toujours avec un cachet old school nous pouvions apprécier les électroniques Charlin, Transrotor ou encore Rifaud pour rester dans le vinyle traditionnel. Project était également présent et apportait une touche plus moderne au Vinyle.

 

charlin01

charlin04

Transrotor était présenté sur le stand de O2A en compagnie des enceintes Sonus Victor

o2a09

o2a16

o2a17

Superbes platines vinyle Riffaud

riffaud03

Le stand Project

project02

project01

La richesse de ce Festival Son et Image 2016 ne se résume pas à ces quelques lignes, car en marge des tendances nous pouvions profiter de grands classiques dont certains tablent sur l’excellence. C’était aussi l’occasion de découvrir les nouveautés de marques que nous connaissons bien ou d’en découvrir de nouvelles et de profiter d’écoutes de produits aussi très prestigieux.

Parmi les bonnes surprises Technics présentait sa nouvelle série de produits Hi-Fi haut de gamme qui signe le grand retour de la marque. Technics a fait fort en introduisant de nouveaux produits prestigieux exploitant des technologies nouvelles centralisées autour du numérique tant au niveau de l’optimisation du signal que par la nature de sa source dématérialisée. La marque ne déroge pas à son image et reste fidèle aux platines vinyle et tient donc ! Propose également un casque audiophile.

technics01

technics02

 

 

Une petite incursion chez France Marketing qui exposait NAD, Bluesound et Musical Fidelity (entre autre) nous fait par d’une indiscrétion. NAD prévoit d’intégrer l’Atmos dans certains produits de sa gamme actuelle. Nous n’avons pas encore de précision à ce sujet mais le représentant de la marque britannique était sûr de lui.

francemkt09

francemkt14

francemkt15

francemkt01

 

Nous avons également eu la chance d’écouter de nouveau les JMR ADARA, mais cette fois-ci dans leur version finalisée ainsi que les Cantabile Jubilé qui fêtent les cinquante ans du constructeur français. Et oui déjà cinquante années que plaisir audiophile en compagnie des enceintes Jean-Marie Reynaud, je peux vous assurer que cet événement n’est pas passé inaperçu : le petit espace JMR fût bondé sans interruption durant tout le festival.

jmr02

jmr04

jmr05

jmr06

 

d’autres constructeurs français tout aussi talentueux nous ont également régalé à commencer par Atohm et une écoute détonante des GT-1 HD orchestrée par leur concepteur en personne, j’ai nommé le génial Thierry Comte.

atohm01

atohm03

atohm04

 

Waterfall dont l’affinité avec Atohm tient de l’amitié de Cédric Aubriot et de Thierry Comte et de leur partenariat technologique (Atohm est le fournisseur des haut-parleurs qui équipent les réalisations Waterfall) a également brillé. La distinction de Waterfall va encore une fois sur le système HomeCinéma Pro Custom Series qui a été utilisé sur la démo cinéma la plus impressionnante du festival. La marque aux enceintes en verre présentait en écoute Hi-Fi sa réalisation la plus ambitieuse, les Niagara qui tournaient sur une excellente électronique Atoll série 400 tout comme les enceintes présentes sur le stand Atohm.

waterf04

waterf05

 

Bowers & Wilkins avait sorti l’artillerie lourde avec un système série 800 D3 5.1 au complet présentant le fer de lance 800 D3 et l’imposante enceinte centrale HTM1 D3. Le tout branché sur une électronique Classé passait des morceaux en multicanal et en stéréo. Sur un autre espace la marque présentait les non moins excellentes enceintes série CM, un vidéoprojecteur Sim² à focal ultra courte et bien entendu leur nouveau casque nomade, le P9. Le P9 est un fort joli casque qui a comme avantage de pouvoir s’amplifier facilement. Il s’agit donc d’un casque surtout à vocation nomade.

bw01

bw10

bw06

 

Focal nous a fortement gâté cette année et occupait plusieurs espaces. Une magnifique occasion s’offrait alors au plaisir de nos oreilles, une écoute des Maestro Utopia sur une grosse électronique NAIM série 500. Imposantes, remarquables mais surtout musicales à outrance, ces enceintes nous ont offert des écoutes mémorables.

focal26

focal27

Le groupe Focal présentait également l’étonnante et non moins pertinente nouvelle série NAIM UNITI. Une série d’électroniques de pointe qui vise deux objectifs : l’excellence et la satisfaction des besoins de l’audiophile. Cette nouvelle série peut tout faire, lire un CD, ripper un CD et le stocker sur un disque dur, amplifier des enceintes, streamer de la musique à partir d’un NAS, elle fait TOUT ! En plus de s’imposer comme une nouvelle référence technologique, la nouvelle gamme UNITI adopte un design nouveau, superbe, sobre et moderne. Pour le dire plus simplement j’ai été conquis !

uniti05

uniti06

uniti07

Focal nous réservait d’autres surprises comme les nouvelles Sopra 3 qui sonnent à merveille et leur nouvelle gamme de casque audio Listen, Elear et Utopia. Ce dernier casque n’a pas fini de faire couler de l’encre et d’émerveiller les audiophiles, il s’agit d’une vraie réussite, la concurrence a intérêt à bien se tenir !

Les Sopra 3 sur le Micromega M-One, un couple esthétiquement et musicalement parfait !

focal29

Toujours dans le domaine Hi-Fi DEA est venu en force avec les enceintes Avangarde et PMC accompagnées d’une électronique très haut de gamme. Les PMC ne sont passé loin d’obtenir l’Award HDfever de la meilleure enceinte bibliothèque du Festival.

dea01

D’autres belles écoutes se sont succédé chez Dali, Revox, Cabasse, Vienna Acoustics TAD, Magico et d’autres…

Dali, enceintes et câbles

dali01

Revox

revox01

revox02

revox03

Cabasse

cabasse02

cabasse03

Vienna Acoustics, Gamut, Roksan, Meridian

vienna01

TAD et PS Audio

tad01

Magico

magico01

Rega

Piega

piega02

Les serveurs musicaux Melco

Dynaudio et SilentWire

dynaudio02

dynaudio01

D’une manière plus distinctive Hamy Sound présentait les enceintes Fostex et les somptueuses électroniques Gato, des produits que nous avons rarement la chance de voir et d’écouter.

hamy01

hamy08

Yamaha nous a bluffé avec leur nouvelles enceintes NS-5000 qui succèdent aux célèbres NS-1000. La marque nippone présentait dans ce même espace un piano Disklavier, un piano capable de jouer seul la musique mais pas seulement !

yam01

Une autre belle surprise venait du stand de la nouvelle société AVA High Tech représentée par Mme Angélique Marbach et qui distribue désormais Magnat, Oehlbach et Heco en France. Lors de ce salon nous avons pu découvrir la toute nouvelle ligne Direkt avec la grande et la petite sœur. Ces enceintes allemande Heco Direkt exploitent une conception et un design bien particulier et sonnent bigrement bien ! Les enceintes Heco étaient évidemment alimentées par une électronique Magnat vu que les deux marques appartiennent au même groupe. Quelques électroniques Advance-Acoustic trônaient également sur les meubles de démo, notamment les nouveaux éléments compactes de la série Smart, le AX1 et le BX1.

heco01

heco05

heco06

Ce Festival 2016 fût l’occasion de revoir nos amis de chez Vidéopole qui présentaient cette année encore de nombreuses toiles de vidéoprojection et tout un ensemble d’enceinte XTZ. Notamment le toujours aussi extraordinairement performant et abordable ; le gargantuesque caisson de basse XTZ 3X12 ainsi que les ingénieuses enceintes monitoring/multimédia XTZ Tune4.

videop01

videop03

videop02

Les acteurs en périphérie du monde de l’audio et de la vidéo étaient également présent :Qobuz, les Années Laser et HCFR.

qobuz01

lal01

hcfr01

Un stand AV Industry (Son Vidéo) présentait ses marques fétiches Elipson, Eltax et Tangent pour les principales.

sonvideo01

sonvideo05

Un petit regret concernant Kef qui était bien présent, mais dont les produits étaient uniquement présenté en statique.

kef13

Cette année le Festival Son et Image hébergeait également les Sound Days de Son Vidéo, une occasion rêvée d’écouter des perles comme Mezee, Audeze, Stax, Smyth, Enigma Acoustics, Grado et j’en passe, sur des électroniques nomades ou résidentielles dédiées aux casques de gammes diverses de la plus abordable à la plus prestigieuse. C’est dans ce contexte de Pierre Paya de Casques Headphones exposait Les casques Kennerton ainsi que les fabuleuses électroniques VIVA. Quand je vous dis que le casque était à la fête durant ce Festival 2016 je n’exagère pas et surtout ce n’est pas fini, il y a encore de belles surprises à découvrir !

smyth01

Nous avions donc une manifestation au sein de la manifestation et cet événement a remporté un succès fou ! Presque dans le même registre, la présence de Focal était si importante qu’il aurait pu s’agir d’un autre salon ancré dans le Festival. De la même manière Sony a fait très fort cette année encore ! La marque tout comme Epson, s’est associé à Xtrem Screen afin de présenter ces produits de vidéoprojection dans les meilleurs conditions malgré un éclairage significatif des espaces dédiés aux démonstrations. car excepté les salles de démo HomeCinéma, tous les produits était implanté dans un espace ouvert. Xtrem Screen et Sony ont démontré une expertise imparable, la combinaison des deux marques nous a offert des images somptueuses toutes aussi vivaces et précises qu’une télévision de grande taille. Comme vous le savez projeter une image dans un milieu éclairé n’est pas ce qu’il y a de mieux et pourtant les toiles Xtrem Screen arrivent à compenser les problèmes et délivrent alors des images magnifiques. Une des stars de l’image de ce Festival Son et Image 2016, le VPL-VW550ES qui marque la continuité de la progression qualitative des vidéoprojecteurs Sony série 500.

Sony nous a donc régalé de très belles images, mais ce n’est pas tout ! Je vous le donne en mille : il y a du casque la dessous. Sony m’a réservé une très belle surprise avec une toute nouvelle gamme de produits audio gravitant autour de l’univers du casque, la Série Signature. Cette nouvelle gamme nous offre pas moins de quatre produits haut de gamme hautement technologiques mais surtout hautement audiophiles. Nous avons un casque MDR-Z1R, un DAC amplificateur casque TA-ZH1ES et deux DAP NW-WM1A et NW-WM1Z.

sonysig04

sonysig07

Sony présentait également sa nouveauté vidéo ludique, le Playstation VR, un accessoire très convaincant qui s’ouvre sur un nouvel univers du jeu vidéo.

sony06

Toujours dans l’univers de l’image les télévisions étaient assez bien représentées car il n’y avait pas que Sony qui présentait ses machines à belles images. Panasonic avait un stand ou il était possible d’admirer des références de la marque. A ce propos le lecteur UHD Panasonic DMP-UB900 était la star de l’ombre car toutes les démos vidéo ou presque utilisaient ce lecteur !

Toujours dans l’univers des télévisions, TCL exposait deux produits dans le hall d’accès du premier niveau et Loewe présentait également des produits.

tcl01

loewe01

Epson faisait la démo de leurs derniers nés EH-TW7300 et EH-TW9300. Deux nouveaux produits compatible 4K et HDR qui représentent l’offre vidéoprojection UHD la plus abordable du marché et  cela sans tronquer la qualité de l’image. Nous avons sondé les représentants Epson à propos du EH-LS10500 qui remplacera le EH-LS10000 et il n’y a que de bonnes nouvelles. Le EH-LS10500 sera plus lumineux que son prédécesseur et sera compatible HDR avec un circuit d’ajustement pertinent probablement similaire à celui du EH-TW9300. Le gamut accessible tirera parti de la source laser et devrait couvrir 80% du REC2020. L’affichage sera toujours une simulation UHD à partir de matrices 1080p (EH-LS10000; EH-TW7300 et EH-TW9300). Enfin, le prix ne devrait pas dépasser le prix du EH-LS10000 lorsque celui-ci fût bien implanté, c’est à dire dans les 7500€. Au vu des spécifications les JVC X7000 et X9000 ont du mouron à se faire !

epson01

En parlant de JVC le DLA-Z1 était bien là et fonctionnel. Un très beau vidéoprojecteur, imposant mais dont la performance devra mûrir encore un peu. JVC présentait également des casques car la marque tient une bonne notoriété sur ces produits.

jvc06

jvc01

Un dernier acteur majeur sur la scène audio vidéo, OPPO était représenté par HD Land ainsi que les solutions novatrices Zappiti. Nous attendions tous des informations sur le nouveau lecteur OPPO UltraHD le UDP-203, mais malheureusement la maison mère OPPO a imposée un ordre de confidentialité de dernière minute. Toutefois la firme cino-américaine présentait toute sa gamme de produits Bluray et audiophile y compris leur nouvelle version du DAC portable HA-2 SE qui apporte bon nombres d’améliorations et s’annonce comme une franche réussite (comme l’était son prédécesseur).

Les Awards HDfever du Festival Son & Image 2016 – section audio

Cette année, j’ai décidé d’attribuer de nombreux Awards HDfever. Tout simplement parce que de nombreux produits le méritent, mais aussi parce que ce Festival Son & Image 2016 a été si riche en surprises qu’il m’a été très difficile de départager les réalisations des constructeurs.

Award HDfever de la meilleure enceinte bibliothèque : Atohm GT-1 HD

Reference - 5 étoilesCette récompense est passée de justesse, la PMC Twenty5 n’était pas loin. Pourtant mon coeur a balancé en faveur du la GT-1 HD d’Atohm car non seulement cette enceinte sonne remarquablement bien mais elle arrive à donner l’illusion d’une enceinte colonne tant sa tenue dans le grave est excellente. Pour moi la GT-1 HD est une réussite incontestable, il n’est pas étonnant de constater la reconnaissance de ce produit au sein de la presse mais aussi chez des constructeurs comme Devialet.

atohm02

 

Award HDfever de la meilleure nouvelle enceinte du festival : Yamaha NS-5000

Reference - 5 étoilesL’enceinte Yamaha NS-5000 était l’une des stars de ce Festival Son et Image 2016. J’attribue cette distinction car cela faisait longtemps que la marque n’avait pas élaboré une enceinte aussi ambitieuse et aussi performante. Les chiffres et les spécifications donnent déjà le ton d’une grande enceinte. Mais à la voir, finalement assez compacte et issue d’une approche très traditionnelle, on n’imagine pas vraiment son potentiel. A l’écoute la NS-5000 s’impose comme une merveille musicale qui vaut largement son prix de 15000€.

yam04

Award HDfever de la meilleure enceinte découverte : Heco Direkt

Reference - 5 étoilesLa Heco Direkt est une enceinte atypique. Il ne s’agit pas d’une colonne, ni d’une bibliothèque ni d’une on-wall. Au vu de sa technicité la Heco Direkt ne peut se classer que comme une enceinte acoustique de gabarit moyen. En plus d’étonner par son format et ses dimensions, cette enceinte regorge de bonnes idées. Par exemple son faible encombrement et son pied permet de délimiter facilement son placement aux murs. A l’écoute cette enceinte germanique démontre une maîtrise technique redoutable. Elle sonne merveilleusement bien et sait gérer une image sonore tout simplement fabuleuse.

heco01

 

Award HDfever de la meilleure enceinte colonne : Focal Maestro Utopia

Reference - 5 étoilesIl est impossible de passer à côté, bien entendu la catégorie de la Maestro Utopia table sur les superlatifs tant au niveau de son gabarit et de ses caractéristiques que de son prix. Mais comment ne pas être captivé par une telle réalisation ? Il est vrai que la gamme offre encore plus extraordinaire, mais c’est la Maestro qui était présente et qui a fait la différence. Pourtant les Vienna Acoustics The Music ou encore les TAD uEvolition One ont fait également très fort le duel était acharné.

focal24

Award HDfever du meilleur système audio HomeCinéma : Waterfall Pro Custom Series

Reference - 5 étoilesCette année encore c’est Waterfall qui remporte cette récompense. Cette année Waterfall était associé à Sony et Xtrem Screen sur LA démonstration HomeCinéma du Festival Son et Image 2016. Un espace fermé de surface assez imposante, le système Pro Custom Series avait pour tâche de fournir le son à l’image projetée du vidéoprojecteur laser haut de gamme Sony, le VPL-VW5000ES. Un rôle important car dans une démo HomeCinéma le son et l’image ont une importance fondamentale presque équivalente. Waterfall a rempli son contrat haut la main ! Le système Pro Custom Series démontre de nombreux atouts. Il s’agit non seulement d’un système très performant, mais aussi très versatile et très compacte qui offre de nombreuses possibilités. Comme le dirait lui-même Cédric Aubriot : ça envoie du lourd ! Mais une puissance toute en finesse qui permet d’écouter fort, d’avoir des sensations durant des heures et sans aucune fatigue auditive.

sony17

Award HDfever du meilleur caisson de basse : XTZ 3X12

Reference - 5 étoilesCertes cette année il y avait peu de concurrent au XTZ 3X12, mais en un an pas un seul nouveau produit ne peut rivaliser avec ce monolithe surpuissant surtout dans cette gamme de prix !

videop03

Award HDfever de la meilleure enceinte multimédia : XTZ Tune 4

Reference - 5 étoilesLa petite Tune 4 est un vrai concentré de technologie et cerise sur le gâteau, elle sonne à merveille. Mais jugez plutôt : Il s’agit d’une enceinte active, disposant d’entrées numériques et analogique, qui peut aussi bien servir comme moniteur de proximité, d’enceintes multimédia ou d’enceintes Hi-Fi connectées. En plus de cela la Tune 4 dispose d’un DSP Dirac contextuel visant à optimiser son fonctionnement suivant son usage ou par rapport à des préférences personnelles. Vous voudriez qu’elles en fassent plus ? Et bien les Tune 4 arborent une finition certes sobre mais de très bonne qualité et en plus elles sont très abordable (479,90€ TTC) !

videop02

Award HDfever de la meilleur enceinte colonne compacte : JMR Cantabile Jubilé

Reference - 5 étoilesJMR démontre encore une fois son expertise et nous offre une enceinte anniversaire parfaitement inscrite dans la philosophie de la marque. La Cantabile Jubilé est petite et compacte, presque modeste et discrète … sauf lorsqu’elle sonne et chante ! Voilà une enceinte exemplaire qui prouve qu’il n’est pas nécessaire d’être grande et massive pour faire de la grande musique. Durant les écoutes, un auditeur s’est exclamé « on n’écoutait pas les ADARA ? », il s’agissait des Cantabile Jubilé … il n’y croyait pas.

jmr01

Award HDfever de la meilleure écoute : JMR ADARA

Reference - 5 étoilesEt oui,cette année encore Jean-Marie Reynaud remporte la palme avec son système ADARA et pour cause, Jean-Claude et Charles-Henri (3D lab) ont énormément travaillé sur la finalisation du système et ont apporté de nombreuses améliorations. Fondamentalement par rapport à l’année dernière le serveur central est fin prêt. Il s’agit du point de départ du système ADARA qui rempli le rôle de centralisateur des nombreuses sources compatibles, mais uniquement cela, car toute l’électronique -y compris le contrôle de volume- se trouve dans les enceintes. Jean-Claude Reynaud a choisi d’usiner le châssis du serveur en métal peint et non en aluminium anodisé. Ainsi, il sera possible de choisir une couleur pour les enceintes qui sera reproduite sur le serveur.

L’écoute qui nous avait subjuguée l’année dernière récidive et réalise l’exploit d’aller encore plus loin. Avec ADARA tout prend une autre dimension et même les phénoménales Maestro Utopia pourtant exemplaires et superlativement excellente ne donnent pas autant d’émotion et d’immersion que les ADARA. Avec ADARA nous n’écoutons pas la musique, les enceintes s’effacent, la salle disparaît et nous voilà propulsé dans un autre univers où la musique prend vie. Chaque note, chaque parole s’incarnent dans un réalisme surnaturel qu’aucun autre système n’a réussit à ce jour à m’offrir. Messieurs Jean-Claude Reynaud et Charle-Henri Delaleu, mes félicitations pour votre travail et merci d’offrir au monde de la Hi-Fi un système audio si complet et si performant !

jmr03

Award HDfever de l’innovation du Festival Son et Image 2016 : Yamaha Disklavier

Reference - 5 étoilesLe Système Disklavier de Yamaha n’est pas une nouveauté, ni une technologie réservée à la marque. En effet, d’autres constructeurs proposent des pianos capables de jouer seul un morceau de musique, mais le Disklavier va plus loin. Nous vous avions déjà présenté ce concept lors du voyage de Nicolas en Italie avec l’équipe Yamaha.  Yamaha propose la possibilité de faire accompagner votre musique par le piano. Par exemple et comme ce fût le cas durant le Festival Son et Image, il est possible de streamer une musique sur un portail musical comme Qobuz. cela est possible car Musicast intègre Qobuz. Musicast va fournir la musique à votre système Hi-Fi qui jouera alors la musique, mais Disklavier peut également être de la partie. Vous pourrez alors voir et écouter votre piano qui accompagne la musique ! Vous devez alors vous poser la question légitime du rendu ? Et bien c’est comme si un pianiste jouait de son instrument sur le morceau que vous écoutez ! C’est bluffant tellement l’exercice est réalisé avec exactitude et naturel !

yam01

yam06

 

Award HDfever des meilleurs accessoires audiophiles : O2A Cables

Reference - 5 étoilesLa palme des accessoires va à une petite marque qui fourni des câbles prestigieux ainsi que des accessoires comme des multiprises très qualitatives. O2A présente tout un ensemble de câbles couvrant tous les besoins d’un système audiophile moderne ou plus vintage. D’un point de vu esthétique les produits sont sobre mais affichent des gabarits rares, ce que le jargon appel : des tuyaux d’arrosage. En effet les câbles O2A s’imposent par un aspect qualitatif irréprochable et par des dimensions étonnantes que seuls certains produits très haut de gamme affichent en général. Il s’agit vraiment de très belles réalisations !

o2a01

Award HDfever de la meilleure nouvelle gamme d’électronique audiophile : Naim Uniti

Reference - 5 étoilesTrès franchement, cette nouvelle gamme NAIM UNITI me plait beaucoup. Nous l’avons écouté sur des enceintes Focal et le résultat était plus que convaincant. UNITI permet de choisir de nombreux produit qui vont répondre parfaitement aux besoins de l’audiophile moderne, la dématérialisation étant l’objectif principal de cette gamme de produits. Il sera donc possible de streamer de la musique, de lire un CD, de le ripper et d’en stocker le contenu sur un disque dur amovible, d’amplifier des enceintes etc. UNITI peut tout faire ! Un autre atout, les produits sont compactes, sobres, très designs et superbement finis. L’apport du bel écran OLED en façade joue également un rôle sur le cachet qualitatif indiscutable de cette nouvelle gamme d’électronique NAIM.

uniti01

uniti02

uniti03

uniti04

 

Award HDfever de la meilleure nouvelle gamme de produits dédiés aux casques : Sony Série Signature

Reference - 5 étoilesC’est avec quatre produits de prestige que Sony établit cette Série Signature, une gamme de produit qui s’apparente à la démarche de feu la gamme Qualia (qui comprenait un casque d’ailleurs, le Qualia 010). Le MDR-Z1R est un casque atypique, de fabrication haut de gamme livré dans un coffret tout aussi qualitatif. Atypique, car sa présentation laisse un peu perplexe ; à distance on dirait un casque fermé avec de grosses coques, mais de près on se rend compte qu’il s’agit de grilles. Alors, s’agit-il d’un casque ouvert ou fermé ? Et bien Sony fait le pari de nous livrer un casque capable de réunir les deux mondes. A l’écoute, il faut avouer que le MDR-Z1R ne laisse pas indifférent. Pour commencer le confort est exemplaire, tout comme sa finition. A l’écoute, on profite d’une merveilleuse tenue dans les graves -comme le ferait un casque fermé- et d’une aération libre de la scène sonore -comme le ferait un casque ouvert-. Voilà une prestation plus que remarquable qui s’accompagne d’une expérience musicale de haute volée.

Pour moi, le MDR-Z1R est une nouvelle référence, au prix de 2300€ certains concurrents ne doivent pas se sentir tranquille. Pour accompagner son casque, Sony propose également un DAC/amplificateur casque et quel appareil ! Le TA-ZH1ES (2000€) a tout pour plaire : amplification hybride classe A + classe D, sorties casque symétriques et asymétriques en tout genre, alimentation linéaire avec transformateur R-Core, ainsi qu’une alimentation à découpage alimentant une électronique très complète et de grande classe. Côté compatibilité audio numérique, le TA-ZH1ES peut accepter et décoder en natif jusqu’au DSD512 et le PCM 32 bits jusqu’à 768 kHz. Cette technicité est alliée à une finition d’excellente qualité à la fois sobre et moderne. Le TA-ZH1ES va faire parler de lui ! Enfin, Sony propose deux baladeurs numériques autonomes, mais qui peuvent aussi servir de source au TA-ZH1ES. Les NW-WM1A et NW-WM1Z sont des DAP haut de gamme proposant tout ce qu’il faut. Sortie symétrique et asymétrique, compatibilité DSD256 et PCM 24 bits 192 kHz, châssis aluminium taillé dans la masse (châssis cuivre pour le NW-WM1Z), bonne autonomie en lecture et mémoire interne de 128 Gb (256 Gb pour le NW-WM1Z) plus un lecteur de carte micro SD. Côté ergonomie les deux DAP proposent un écran tactile plus des touches disposées sur le côté de l’appareil. Le NW-WM1A coûte 1200€ et le NW-WM1Z coûte 3300€. Tout ce petit mode se présente sous les meilleurs auspices et aux écoutes le rendu est à la hauteur des espérances. Cette Série Signature de Sony va faire un tabac !

sonysig04

Award HDfever du meilleur casque nomade : Meze 99 Classics

Reference - 5 étoilesLe Meze 99 Classics est un casque qui a ce qu’il faut pour vous séduire. Tout d’abord, il affiche une construction très soignée et classieuse qui respire la qualité. Il est d’ailleurs possible de choisir entre plusieurs essences de bois et coloris, ce qui ajoute encore un attrait esthétique. Si le Meze 99 Classics est indéniablement beau, il est surtout très musical et facile à amplifier, ce qui en fait principalement un casque nomade d’autant que la marque livre tout le nécessaire à son transport. A l’écoute, ce casque développe une aisance de fonctionnement remarquable et offre une sonorité musicale à souhait. Autre avantage et non des moindres, son prix est de 309€ seulement !

meze01

Award HDfever du meilleur casque intra-auriculaire : Final F7200

Reference - 5 étoilesLe Final F7200 regroupe de nombreuses prouesses. Il s’agit du casque intra-auriculaire le plus petit et le plus léger au monde. Il profite d’une construction exemplaire signée Final et dispose d’une telle versatilité qu’il est possible d’adapter son rendu sonore aux goûts de l’utilisateur. Pour plus de détails, je vous invite à lire notre test récemment publié : lire le test du Final Audio F7200.

idv03

Award HDfever du meilleur nouveau casque du Festival Son et Image 2016 : Focal Utopia

Reference - 5 étoilesLes deux nouveaux casques Focal Elear et Utopia sont de très belles réussites. Non seulement ces casques sonnent à merveille, mais en plus ils sont fabriqués en France à l’instar des produits phares de la marque. La distinction va bien entendu au fleuron de cette gamme, le Focal Utopia qui reprend des composants qui caractérisent les enceintes du même nom, le Béryllium en tête. L’Utopia utilise également du carbone afin d’être non seulement esthétique, mais aussi plus léger et résistant. A l’écoute, ce casque s’impose immédiatement et affirme sa position haut de gamme non usurpée. Le Focal Utopia est un casque qui s’installe confortablement et sans complexe côte-à-côte avec les ténors gravitant également dans sa gamme de prix de 4000€. Décidément, l’écosystème des casques haut de gamme n’a de cesse de s’accroître !

Les Awards HDfever du Festival Son & Image 2016 – section image

Award HDfever de la meilleure image en vidéoprojection : Sony VPL-VW5000ES sur toile Xtrem transonore tissée

Reference - 5 étoilesSans ambiguïtés, ni doute, la plus belle image -toutes technologies confondues- revient au vidéoprojecteur Sony VPL-VW5000ES combiné avec la nouvelle toile transonore tissée de chez Xtrem Screen. Le VPL-VW5000ES est un produit à part, élitiste de par son prix et à cheval entre le monde HomeCinéma et le monde professionnel. En effet, si ce n’est la connectique HDMI, la construction de cette bête en puissance est véritablement assimilable aux produits purement professionnels. Mais ce qui nous intéresse le plus est l’image et sur ce point, ce spécimen développe une prestation sans compromis. L’image délivrée est précise, fluide, contrastée et d’une colorimétrie magistrale, elle dépasse tout ce que j’ai vu, y compris le rendu pourtant fantastique des écrans OLED. Bien entendu, la toile Xtrem joue aussi un rôle déterminant. Cette nouvelle toile tissée arrive à restituer une image sans perte de piqué, sans atténuation sonore pénalisante et renforce les contrastes pourtant déjà excellents. Une bien belle démonstration technique que seuls les plus fortunés pourront s’offrir, mais le produit est là, il marche et il est disponible. Je tire mon chapeau à Sony qui a élaboré un produit très ambitieux, ultra performant et qui, fort de ses 5000 lumens, est probablement le seul vidéoprojecteur Home Cinéma qui est réellement capable d’afficher du HDR !

sony5000es01

 

Award HDfever du meilleur vidéoprojecteur 4K à moins de 4000€ : Epson EH-TW9300

Reference - 5 étoilesL’ultra HD native est encore bien cher et si nous voulons assez de performance pour profiter du HDR et d’un gamut suffisamment étendu pour exploiter le Rec.2020, la note grimpe ou alors il n’est tout simplement pas possible de réunir tous ces critères. Epson propose une alternative et vient directement bousculer JVC sur son créneau. Des deux nouveaux vidéoprojecteurs Epson, le EH-TW9300 retient mon attention : affichage UHD simulé (comme les JVC X7000 et X9000), Couverture du gamut DCI à 95% (comme les JVC X7000 et X9000), puissance lumineuse de 2500 lumens (mieux que les JVC X7000 et X9000), Un contraste presque aussi bon que celui du JVC X7000, un rafraîchissement deux fois supérieur aux JVC pour une image plus fluide et une 3D plus stable et un prix inférieur de la moitié du prix d’un JVC DLA-X7000. Pour l’avoir vu tourner, je peux vous assurer que le EH-TW9300 délivre une image excellente qui n’a rien à envier à la concurrence qui coûte pourtant beaucoup plus cher ! A moins de 4000€, le EH-TW9300 est le meilleur vidéoprojecteur compatible Ultra HD !

epson03

epson02

 

Award HDfever du meilleur TV Ultra HD : Sony KD-100ZD9

Reference - 5 étoilesLe Sony KD-100ZD9 est un téléviseur 100″ qui repousse la frontière des performances de l’image sur écran plat. Très lumineux, le KD-100ZD9 s’impose comme le diffuseur HDR grand publique le plus performant actuellement disponible. Dommage qu’il ne soit pas compatible Dolby Vision ,mais uniquement HDR10. L’image qu’il délivre est tout simplement somptueuse, très définie et précise, soutenue par des contrastes superbes et une très belle colorimétrie assez bien calibrée en sortie de carton. Ce téléviseur permet d’apprécier ce que l’Ultra HD nous réserve et révèle une évidence : la technologie LED est loin de nous avoir montré tout son potentiel ! L’OLED n’a qu’à bien se tenir, car la concurrence va être rude ! D’ailleurs, Nicolas devrait publier un test complet très prochainement sur ce téléviseur d’exception.

sonyzd901

 

Award HDfever de la meilleure innovation de l’image : Xtrem Screen

Reference - 5 étoilesCette année encore, je souhaite décerner l’Award de l’innovation de l’image au spécialiste français des écrans de vidéoprojection techniques Xtrem Screen. En effet, leurs produits restent sans équivalant et non content d’être déjà en avance sur leur concurrence, Xtrem Screen anticipe et innove de nouveau. La marque propose donc des nouveautés toutes ayant un objectif bien précis et s’inscrivant dans une démarche pertinente et raisonnée, car il ne faut pas s’y fier, si certaines explications concernant les produits Xtrem Screen restent accessibles sur un ton marketing, chaque démarche est issue d’une réflexion basée sur des principes scientifiques relatifs aux technologies de l’image. Nous avons vu le système UBC à l’oeuvre qui pourrait s’apparenter à l’Ambilight de Philips mais dont la mise en oeuvre couvre toute la périphérie de l’écran. L’utilisateur peut choisir la couleur d’éclairage de l’UBC en fonction de ses goûts mais aussi en fonction des tons dominants de sa pièce à vivre afin de compenser la dérive colorimétrique.

Le procéder vise à exploiter la perception de la lumière non linéaire de l’œil humain et l’adaptabilité de l’iris. Le procéder va donc tricher sur notre perception et le résultat est saisissant d’efficacité. Dans un environnement éclairé, l’UBC renforce la performance de la toile en terme de maîtrise des réjections de lumière et en terme d’accentuation des contrastes. Le confort visuel est alors aussi bon que dans le noir ou face à un téléviseur. L’UBC peut se combiner aussi avec les nouvelles bordures Xtrem Screen comme la Zéro Frame. Xtrem Screen a également présenté deux nouvelles toiles qui vont certainement changer le monde de la vidéoprojection. La première est une toile tissée, donc audio transparente, qui offre en plus les propriétés uniques des toiles Daylight. Il s’agit donc de la première toile transonore technique pour vidéoprojection en milieu éclairé capable de conserver la performance sonore des enceintes se trouvant derrière (atténuation faible sur des valeurs négligeables). L’autre toile est la première toile optimisée HDR, la Daylight 2.0 qui présente des propriétés uniques de gain élevé sans hot spot, sans dérive colorimétrique et qui permet de renforcer les contrastes. Il faut comprendre qu’actuellement, hormis le très couteux Sony VPL-VW5000ES , aucun vidéoprojecteur ne dispose d’assez de puissance lumineuse pour exploiter convenablement le HDR. La seule solution est donc d’utiliser un toile dont le gain va accroître cette puissance lumineuse. Le challenge est alors de conserver les contrastes, c’est à dire ne pas augmenter la luminance des zones sombre et augmenter les luminances des zones claires uniquement. La toile Daylight 2.0 est étudiée à cette effet et réalise ce tour de force haut la main.

xtrem01

 

Les plus beaux stands du Festival Son & Image 2016

Award HDfever du Le plus beau stand du Festival Son et Image 2016 : Sony et Xtrem Screen

Reference - 5 étoilesIncontestablement, cet espace du festival 2016 se démarquait des autres. Il s’agissait d’un seul et unique espace d’exposition dans lequel cohabitait télévisions, vidéoprojecteurs, casques, petits systèmes Home Cinéma, appareils audiophiles et la fameuse salle de démo cinéma ultime aussi en collaboration avec Waterfall. Il y avait de très beaux produits et des démonstrations de vidéoprojection en environnement lumineux, chose rendue possible grâce à Extrem Screen.

sony01

sony05

 

Award HDfever de la plus belle démo HomeCinéma : Sony + Waterfall + Xtrem

Reference - 5 étoilesCette démo regroupe la plus belle image du salon et le meilleur système Home Cinéma, il s’agit en toute logique également de la plus belle démo Home Cinéma du Festival Son et Image 2016.

Award HDfever du plus beau stand de casque : Casques-Headphones, Pierre Paya

Reference - 5 étoilesEst-ce le charismatique et passionné Pierre Paya ? Est-ce les magnifiques casques Kennerton ? Ou bien les somptueuses électroniques VIVA ? Le stand de Casques-Headphones était pourtant imbriqué dans les Sound Days comme de nombreux autres et aurait pu passer inaperçu, mais il faut reconnaître que la qualité et la singularité des produits qui y étaient présenté marquait une différence pour propulser ce stand au rang du plus beau stand de casque !

paya05

paya07

 

L’espace à ne pas manquer : Sound Days – Son-Vidéo.com

Reference - 5 étoilesCela ne peut pas être un Award à proprement parler, mais il est obligatoire d’attribuer à Son-Vidéo une distinction très particulière, car sans les Sound Days, le Festival Son & Image 2016 n’aurait pas eu le même impact et n’aurait pas offert la même ambiance. Les Sound Days ont été comme un mini-salon greffé au Festival. Plus qu’un rajout, cet événement dans l’événement a attiré tant d’attention qu’il aurait pu se dérouler seul. Pour ma part, j’ai été plus que ravi de cette initiative et au vu de la fréquentation frénétique des Sound Days je n’ai pas été le seul à arpenter cet espace avec plaisir et fascination. C’est dans cet espace presque privilégié que j’ai pu assouvir quelques unes de mes pulsions audiophiles latentes. Mes écoutes se sont portées sur les nouveaux casques Focal Elear et bien évidement Utopia. Mais aussi Meze, Enigma, Audeze, Smyth et enfin une rencontre in vivo avec notre Pierre Paya national. Un grand merci à Son-Vidéo pour cette initiative dont le succès démontre la qualité des produits exposés.

sounddays05

Festival Son & Image 2016, récapitulatifs des Awards HDfever :

  • Award HDfever de la meilleure enceinte bibliothèque : Atohm GT-1 HD
  • Award HDfever de la meilleure nouvelle enceinte du festival : Yamaha NS-5000
  • Award HDfever de la meilleure enceinte découverte : Heco Direkt
  • Award HDfever de la meilleure enceinte colonne : Focal Maestro Utopia
  • Award HDfever du meilleur système audio HomeCinéma : Waterfall Pro Custom Series
  • Award HDfever du meilleur caisson de basse : XTZ 3X12
  • Award HDfever de la meilleure enceinte multimédia : XTZ Tune 4
  • Award HDfever de la meilleure enceinte colonne compacte : JMR Cantabile Jubilé
  • Award HDfever de la meilleure écoute : JMR ADARA
  • Award HDfever de l’innovation du Festival Son et Image 2016 : Yamaha Disklavier
  • Award HDfever des meilleurs accessoires audiophiles : O2A Cables
  • Award HDfever de la meilleure nouvelle gamme d’électronique audiophile : Naim Uniti
  • Award HDfever de la meilleure nouvelle gamme de produits dédiés aux casques : Sony Série Signature
  • Award HDfever du meilleur casque nomade : Meze 99 Classics
  • Award HDfever du meilleur casque intra-auriculaire : Final F7200
  • Award HDfever du meilleur nouveau casque du Festival Son et Image 2016 : Focal Utopia
  • Award HDfever de la meilleure image de vidéoprojection : Sony VPL-VW5000ES sur toile Xtrem transonore tissée
  • Award HDfever du meilleur vidéoprojecteur compatible 4K à moins de 4000€ : Epson EH-TW9300
  • Award HDfever de la meilleure télévision UHD : Sony KD-100ZD9
  • Award HDfever de la meilleure innovation de l’image : Xtrem Sreen
  • Award HDfever du Le plus beau stand du Festival Son et Image 2016 : Sony et Xtrem Screen
  • Award HDfever de la plus belle démo HomeCinéma : Sony + Waterfall + Xtrem
  • Award HDfever du plus beau stand de casque : Casques-Headphones, Pierre Paya
  • L’espace à ne pas manquer : Sound Days – Son-Vidéo.com

Le mot de la fin !

Cette édition 2016 du Festival Son & Image a donc été un très bon cru ! Nous avons redécouvert des produits qui ont gagné en maturité, mais aussi et surtout des nouveautés majeurs qui vont bousculer certains acquis. Par exemple, Sony signe un retour remarquable dans le monde de la Hi-Fi haut de gamme grâce à sa Série Signature et continu son ascension vers l’Ultra HD avec des téléviseurs et des vidéoprojecteurs de plus en plus performants et capables d’exploiter encore mieux les nouvelles technologies de l’environnement UHD comme le HDR.

La Hi-Fi gravite autour de deux axes opposés, mais qui peuvent s’avérer complémentaires. D’un côté, la tendance vintage perdure avec des produits traditionnels à tube ou vinyle, d’un autre côté le modernisme high-tech rattaché à la dématérialisation devient un impératif obligatoire. Dans le lot, nous avons des produits qui démontrent ouvertement qu’il est possible de fusionner ces deux mondes. Par exemple, Technics propose une nouvelle gamme de produits à l’allure vintage, mais ouvertement high-tech exploitant les nouvelles technologies numériques. De même, le système ADARA de JMR est la conclusion imparable de cette évolution de la Hi-Fi. La conception du produit table sur des fondamentaux de la conception d’une enceinte haut de gamme et ajoute une approche plus moderne et numérique.

Le phénomène qui me semble le plus marquant, c’est la progression de l’univers du casque qu’il soit destiné à un usage nomade ou résidentiel. Jamais ce microcosme du monde de la Hi-Fi n’a connu un tel engouement ! A tel point que les produits haut de gamme se multiplient et arrivent à s’identifier les uns des autres par des particularités propres aux marques et par des innovations. Cela prouve aussi qu’il y a encore énormément de chose à faire sur un casque et que ce type de produit est loin d’avoir dévoilé tout son potentiel. Quoi qu’il en soit, le Festival Son & Image 2016 fut un franc succès. La fréquentation a été très soutenue sur tout ce weekend d’octobre, les Sound Days ont cartonné et je pense que les visiteurs ont été ravi de leur visite. En tous cas, moi j’ai vraiment hâte d’être à l’année prochaine !

Vous avez pu le remarquer, nous avons ouvert tout récemment une chaîne Youtube HDfever. Vous pourrez retrouver toutes les vidéos du Festival Son &Image 2016 sur cette chaîne ainsi que d’autres vidéos: https://www.youtube.com/playlist?list=P … olLh2SCo9U

23 commentaires

  1. avatar

    Wahou ……. superbe article vraiment bravo et photos au top :wink:
    Juste une chose,pourquoi Davis Acoustic n’était pas présent ?

  2. avatar

    Salut Jacko,
    félicitation, du super boulot que tu a effectué. C’est clair que sur la qualité des photos rien à dire. Excellent.

    Je pense, Tu tes sûrement régalé en écoutant toutes ces enceintes ;)
    plutôt plus sur les haute gamme de Focal ! :)

  3. avatar
    Aurélien /

    Bonjour,

    Super compte rendu. Tout à fait d’accord pour l’attribution du prix de la meilleur enceinte bibliotheque à l’athom GT1 HD. Par contre pas compris ce qu’apporte de plus la version HD par rapport à la GT1 de base.

    Vince, Davis Acoustic n’est jamais présent au festival son et image. et je trouve ca bien dommage.

    Merci Jacko pour le travail énorme que tu as fais.

  4. avatar
    Olivier WARIN /

    Super article Jacko et pour info les casques Elear (en cours) et Utopia (juste apres) en test sur hdfever.

  5. avatar

    L’écoute des Utopia était vraiment magique!
    C’est quand même fou cette retranscription du son où tout le monde est à sa place (chant, saxo, contrebasse…) sans se mélanger aux autres, avec une telle aisance dans toutes les fréquences.

  6. avatar

    @Olivier WARIN – Hello Olivier,

    Super programme, merci :)

  7. avatar

    Superbe reportage !
    Que du très bon et beau. Cela fait rêver !
    À moitié surpris par le secret de Oppo.
    Je me demande si la sortie de son lecteur 4k ne se fera pas en même temps que des titres bluray 4k en Dolby Vision. Le marché risque de décider entre temps (uniquement en salles aux USA, et le dematerialisé qui monte). Comme d’habitude pour un nouveau support c’est Disney qui décidera (Disney travaille avec Dolby).
    En tout cas merci, mes marques préférées sont visiblement bien dynamiques cela me rassure !

  8. avatar

    @Aurélien – Salut Aurélien,

    Tout à fait d’accord avec toi, j’adore les enceintes Davis Acoustic. Sobre, un design assez classique, mais une musicalité incroyable pour le prix !

    Malheureusement l’année 2016 n’a pas été simple pour eux non plus :-?

  9. avatar

    @LOL – Salut,

    Aux dernières nouvelles l’OPPO UDP-203 devrait être commercialisé en décembre d’après OPPO Digital…

  10. avatar
    Aurélien /

    @Nicolas Bécuwe

    Oui dur pour Davis cette année. Ils ont de bon produit, j’espere que la marque perdurera.

    Ca serait bien un stand SVS au salon l’année prochaine. Y a pas de raison qu’il n’y en ai que pour xtz

  11. avatar

    @Nicolas Bécuwe
    Hello. Vous me confirmez bien la période. Le prix ? …
    Super qu’une machine ultra compatible apparaisse.
    Si le prix qui semble a priori abordable m’intéresse tant, c’est que l’image est ma priorité.
    Et là je suis tombé amoureux.
    Pas du dernier LG Oled non.
    Mais d’un projo Barco tri Dlp 4k
    45.000€ ht.
    Une image comme au Grand Rex que j’affectionne.

    Donc heureusement que le lecteur ne soit pas à 4000€.
    Enfin bon entre nous j’hésite 😒

  12. avatar

    @LOL – Sur le site US ils ont indiqué Décembre en tout cas. Ils doivent bosser sur le firmware pour qu’il soit le plus stable possible. Entre autres, la gestion du HDR qui n’est pas simple…

    Donc à moins d’un retard de dernière minute, mais bon logiquement ils vont tout faire pour qu’il soit dispo pour les fêtes. Le prix devait être fixé dans les 700 / 800 €.

    Sinon, c’est clair qu’un Barco Tri DLP 4K + un OPPO UDP-205, ça va être magnifique tout ça 8)

  13. avatar
    Laforcetrankil /

    @Jacko

    Tu étais sur le salon le samedi ou dimanche ?

    Car j’ai été très déçu de la démo salle Sony/Waterfall….

  14. avatar

    J’y étais de vendredi à dimanche.

  15. avatar

    @Nicolas Bécuwe@Nicolas Bécuwe
    Ouaip en plus je n’ai vu qu’un clip monté spécialement avec des images de toutes époques de la vidéo. Et tout etait parfaitement respecté sur 6/7 mètres de base, couleurs, def, aucun effet numérique artificiel (source DN-500BD sans régie) , juste un manque de luminosité mais sinon on serait passé au mur LED et là c’est affreux. Après avoir vu ça – comme du temps du tritube avec doubleur face à un TV 100hz de 92cm – on ne retourne plus chez Darty, Boulanger, nulle part quoi….même devant un Oled qui diffuse en boucle « Seul sur mars » je vous assure.

    En fait ce qui n’est pas magnifique c’est mon compte en banque.
    :roll:

  16. avatar

    A propos de Sony : pour la démo sonore, loupé pour moi car c’était une séance sur 2 à fond les ballons (en alternance avec les voisins…).

    Mais pour l’image, le démonstrateur prévient avant Mad max que le grain est voulu par le réalisateur bla bla bla.
    Le film commence, je ne vois pas du grain que j’ai l’habitude de voir habituellement mais une épouvantable bouillie de bruit vidéo.
    Il n’y a que moi qui pense ça?

  17. avatar

    Yo mon Jeff.

    Bravo pour cet article, c’est du travail de professionnel ! Mention spéciale au(x) photographe(s). Très bonne idée l’attribution du TROPHÉE HDFEVER (à ce propos, pourquoi utiliser un mot anglais quand on a un mot équivalent en français ;-) )

    Du grand art ! Merci.

    Alexandre

  18. avatar

    @alex_t
    J’en profite pour remercier mon camarade de combat Judicaël qui s’est chargé de prendre l’intégralité des photos !
    Nous n’étions pas trop de deux ! Interviews, photos, vidéos … seul cela aurait été impossible !

  19. avatar
    Laforcetrankil /

    Auteur du commentaire stofA propos de Sony : pour la démo sonore, loupé pour moi car c’était une séance sur 2 à fond les ballons (en alternance avec les voisins…).

    Mais pour l’image, le démonstrateur prévient avant Mad max que le grain est voulu par le réalisateur bla bla bla.
    Le film commence, je ne vois pas du grain que j’ai l’habitude de voir habituellement mais une épouvantable bouillie de bruit vidéo.
    Il n’y a que moi qui pense ça?

    Non, je suis entièrement d’accord avec toi.

    La démo était complètement loupé tant au niveau de l’image que du son…

  20. avatar

    merci c’est comme si on y était :)

  21. avatar

    L’absence de davis?

    Le matricide ne les a pas aidé…et peu de nouveautés.

    J’ai en tête l’enceinte centrale premium laquée noire que j’attends, je serai dans les premiers à la tester. Le même tweeter en kevlar et mediums que les cezanne/siskey, ça promet des voix magnifiques.

  22. avatar

    Bonjour Jacko, concernant l’écoute effectué sur le naim uniti atom, quelles étaient les enceintes utilisées ? Les colonnes Focal Aria ou les biblio Sopra ? Qu’avez-vous pensé de la tenue en puissance ? Je souhaiterai faute de plus de budget associer mes 805D2 de 88db de sensibilité à un Atom. Qu’en pensez-vous ? Techniquement possible ? Pièce de 15m2 fermée. Merci de votre réponse

  23. avatar

    Il s’agissait des Aria.
    Cette nouvelle série Uniti est vraiment surprenante. Déjà les appareils sont superbe, ensuite on peut constituer une chaîne complète et l’amplification tient vraiment la route !
    Des 805D2 devraient passer sans problèmes, toutefois mon association privilégiée avec du BW série 800 D2 reste Accuphase et surtout Modwright. Mais les tarifs ne sont pas les mêmes que la gamme Uniti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: