Facebook Tweeter Tweeter

Pioneer SC-LX701, SC-LX801 et SC-LX901 en approche avec un amplificateur 11.2 !

Gamme Passion Pioneer

Suite à la publication de l’article sur l’ampli 7.2 Pioneer SC-LX501, je viens de recevoir quelques mails de personnes assez déçues de voir que le SC-LX501 n’est qu’un modèle 7.2 alors que le SC-LX59 de 2015 était un amplificateur 9.2 de meilleure qualité. Je vais donc faire une réponse généraliste, en rassurant un peu tous les passionnés d’amplis Pioneer !

En effet, 3 autres modèles sont attendus dans la gamme Passion 2016, avec deux amplificateurs 9.2 (les Pioneer SC-LX701 et SC-LX801) et le modèle phare de 2016 sera le Pioneer SC-LX901, un gros amplificateur 11.2 avec une amplification Classe D de 220 watts par canal sous 6 Ohms. Cet amplificateur sera présenté lors du salon IFA 2016 et permettra de profiter d’une configuration DTS:X ou Dolby Atmos en 7.2.4 !

J’espère juste que la version du MCACC sera plus évoluée que celle qui est intégrée dans le SC-LX501 et qui ressemble beaucoup à l’AccuEQ des amplis Onkyo, car l’Advanced MCACC Pro de 2015 était plus performant. Cela dit, l’algorithme Reflex Optimizer, nouveauté 2016, fonctionne vraiment très bien pour avoir testé l’AccuReflex qui est strictement identique. Les effets Atmos sont bien plus perceptibles et offrent une meilleure immersion et effet bulle sonore avec cette fonction, car jusqu’ici avec les enceintes posées sur les colonnes, les effets Atmos étaient trop discrets à mon goût et difficiles à optimiser par rapport à la hauteur du plafond et l’angle de réflexion. Là j’ai même dû revoir un peu les niveaux, car parfois ils étaient trop audibles !

Avec cet algorithme Reflex Optimizer qui calcule et corrige ces paramètres, il faut juste préciser la distance enceinte/plafond dans l’OSD pour améliorer la synchronisation des effets et donc l’effet bulle sonore, mais espérons tout de même un Advanced MCACC Pro + Sub EQ + Reflex Optimizer sur le reste de la gamme Passion 2016. Il reste  à savoir si ces trois références sont prévues en France, car les SC-LX101 et SC-LX301 sont commercialisés aux USA, mais pas en France. Bref, restez connectés, les gros amplis Pioneer gamme Passion 2016 arrivent ainsi que les Onkyo TX-RZ1100 et TX-RZ3100, lui aussi un amplificateur 11.2 prometteur !

quality_img07

25 commentaires

  1. avatar

    Je n’ai jamais pu comparer Onkyo-Pioneer et Marantz. Y a t-il de vraies différences à l’écoute surtout ? Je cherche un son chaleureux, une bonne séparation des voix en HC et un choix d’ambiances en dsp et je finirais par un son qui descend très bas (et tant qu’à faire pas le très haut de gamme)

    Merciii !

  2. avatar

    @LOL – Bonsoir,

    Oui,il y a de grosses différences, surtout depuis deux ou trois ans.

    De nos jours, on a Onkyo qui est devenu plus droit et plus dynamique, surtout sur la série RZ, mais conserve un rendu un peu chaleureux.

    Pioneer qui se sépare entre les modèles Classe A/B et Classe D. Les Classe D ne sont pas du tout chaleureux, je dirais neutre à tendance froide, très analytiques, dynamiques et ultra précis et rapides. avec des enceintes un peu feutrées comme B&W ça donne très bien car ces enceintes apportent un peu de naturel et douceur.

    Les Yamaha sont les plus neutres, mais les aigus un peu montant sur les modèles équipés de ESS Sabre, les moins puissants en 5.1 ou 7.1, mais tout de même pas mal en stéréo

    Les Denon sont les plus chaleureux, rond avec des graves et bas médiums projetés, et des aigus brillants

    Marantz est un peu comme Denon sans les aigus brillants, un rendu plus doux et moins dynamique, plus équilibré et plus musical.

    Sinon Sony offre un rendu droit, un peu chaleureux, superbe articulation du médium, dynamique, équilibré, mais des amplis pauvres en fonctionnalités.

  3. avatar

    Merci Nicolas ! Je fais confiance à votre expérience. Donc Onkyo et Pioneer gardent leur identité propre. Les autres sauf Marantz je connaissais et je n’aime pas leur « couleur » sonore assez identifiable.
    J’en conclue que Onkyo reste ma marque de prédilection. Donc je dois attendre les nouveaux RZ.
    Dommage que les prix tapent si forts.

  4. avatar

    slt Nico,tu sais un peu prés quand ils seront présentés?

  5. avatar
    Shangalisto /

    Auteur du commentaire LOLMerci Nicolas ! Je fais confiance à votre expérience. Donc Onkyo et Pioneer gardent leur identité propre. Les autres sauf Marantz je connaissais et je n’aime pas leur « couleur » sonore assez identifiable.
    J’en conclue que Onkyo reste ma marque de prédilection. Donc je dois attendre les nouveaux RZ.
    Dommage que les prix tapent si forts.

    Le Onkyo RZ900 pour l’avoir eu, à côté du Marantz SR7010, ce sont des aiguës assez montants, rien d’horrible bien-sur, mais c’est clairement pas la meilleure association à faire avec du Focal par exemple, là où chez moi le Marantz calme clairement ce registre car il est super détaillé mais pas montant pour autant et dans les amplis home-cinéma, on a souvent tendance à retrouver l’effet inverse.

    Et pour comparer simplement ces deux amplis, le RZ900 est pas tellement beaucoup plus dynamique que mon SR7010, disons que c’est pas autant le cas que ce qu’on veut faire croire, pas entre ces deux modèles du moins. Mais en tout cas, le moins musical des deux est facile à identifier et ce malgré les excellents chiffres mesurés sur le RZ900, cela prouve bien que ça ne fait pas tout. Il semblerait surtout que chez Marantz, sur leurs amplis HC l’électronique a besoin de se bonifier un peu quelques heures si c’est neuf, beaucoup ont l’impression de vraiment gagner en restitution, effet placebo ou pas…

  6. avatar
    Dito /

    . « Il semblerait surtout que chez Marantz, sur leurs amplis HC l’électronique a besoin de se bonifier un peu quelques heures si c’est neuf, beaucoup ont l’impression de vraiment gagner en restitution, effet placebo ou pas… »

    C’est exactement ce que je ressens sur mon ampli Marantz SR 6010.
    J’ai fait l’acquisition de cet ampli (valeur 1290€) pour remplacer un Pioneer à 450€ ; j’ai énormément été déçu par la restitution de mon nouvel ampli -sur mes Kef coda(surround) /UniQ (frontales)- pourtant bien plus cher. les basses paraissaient saturées le son étouffé (quelle que soit la source) e petit à petit j’ai l’impression que la,musicalité s’améliore, tout comme le rendu home cinéma, même si je trouve une répartition multicanale bien différente de celle de mon ancien Pioneer ; bref tout ça pour dire que oui il doit y avoir un temps de rodage pour les amplis neufs ; c’est une question intéressante à laquelle pourrait peut être répondre de meilleure façon les gérants de ce site ;)

  7. avatar

    @Dito@Shangalisto – Oui, probablement que l’ampli s’améliore avec le rodage,mais il y a aussi une question d’habitude. Avec le temps on s’habitue à la signature sonore d’un ampli et d’une enceinte.

    L’habitude auditive est une donnée hyper importante, comme le fait de changer d’ampli et de signature sonore qui met en avant les changements. Quand tu écoutes un Marantz avec des aigus en pente douce et que tu passes sur un ampli droit comme le RZ900 (ou inverse, de Onkyo a Marantz) tu as forcement l’impression que les aigus du Onkyo sont montant. Pourtant sur les mesures, les aigus ne sont pas du tout montant. Ou alors avec une enceinte qui elle a des aigus montant peut être…

    Sur des enceintes comme les Magnat THX c’est même l’inverse comme on le voit sur cette mesure de réponse en fréquence le rendu est droit avec des aigus en pente douce (en clair ça dépend aussi est surtout des enceintes associées à l’ampli au final):

    http://www.hdfever.fr/wp-content/uploads/2016/07/LCR-Sans-AccuEQ.jpg

  8. avatar

    Quelques mesures de puissance faites par le site Sound & Vision, mais je ne sais pas quel crédit accorder à leurs mesures parfois étonnantes …

    Yamaha RX-A2050 : 7Ch, 8-Ohm 54.2 watts et 2CH 177.6 watts (gamme dynamique NC)

    Onkyo TX-RZ900 : 7CH, 8-ohm 117.2 watts et 2CH 176.1 watts (gamme dynamique (SNR) –106.72 dB)

    Denon AVR-X7200W :7CH, 8-ohm 113.7 watts et 2CH 146.6 watts (gamme dynamique (SNR) –108.20 dB)

    Marantz SR7010 : 7CH, 8-ohm 83.2 watts et 2CH 128.7 watts (gamme dynamique NC)

  9. avatar
    LOL /

    @Shangalisto
    Merci un témoignage intéressant !
    Je me fie beaucoup ( mais pas à corps perdu) aux tests des « années laser » ainsi que par ailleurs à des forums anglophones. Le Onkyo rz900 a toujours été présenté comme très punchy, surtout en basse fréquence là où j’apprécie le plus le rendu HC car mes Focal descendent très bas. Les tweeters Focal ne sont pas connus pour leur brillance ni agressivité (dôme inversé pour moi). Il est vrai que Marantz m’a toujours été présenté comme chaleureux mais pas nerveux et qui manquerait de quelques nouveautés techno du moment (à voir en comparaison avec les « futurs » et très attendus Onkyo). Après trouver un magasin qui présente une configuration proche de la mienne… Impossible. Donc merci pour vos avis ! J’ai comme l’impression que je vais plus vite me décider sur un ampli que sur un diffuseur d’images :wink:

  10. avatar
    David /

    Il me semble bien impossible de parler du timbre moyen d’un ampli sans préciser si votre ressentit est avant ou après activation des traitements, notamment l’égaliseur qui a justement comme rôle principale de neutraliser la coloration du système « acoustique, enceinte » ; mais c’est vous qui voyez.

    Par contre, c’est difficile de lire ça en faisant semblant de n’avoir rien lu tellement c’est rigolo. Déjà qu’une enceinte composé de pièces mécaniques ne voit pas ses paramètres acoustique progresser avec le temps, alors imaginez un transistor…
    https://www.youtube.com/watch?v=x6kkm4rJpcA&feature=youtu.be

    Désolé de vous décevoir, mais la seule pièce qui évolue avec le temps, c’est le cerveau ; c’est ce qu’on appelle le phénomène d’accoutumance. :D

    Sinon, pour revenir au sujet ; je suis très déçu de pioneer qui n’a toujours pas décidé d’investir 1€ dans la recherche. Aujourd’hui on pourrait faire des équivalents deux fois plus compacts ; et des égaliseurs auto à plusieurs milliers de bandes ! Au lieu de ça, c’est la même carcasse et la même carte dédié au calcul depuis 10 ans !! haha du foutage de gueule. :( C’est un peu pareil pour les autres, il est temps que Devialet vienne remuer le marché HC !

    @Nicolas ;
    Seriez-vous en mesure de demander l’info sur la définition native du menu sur ces modèles ? 720p, 1080p ou 4K ?

    Par contre, enfin une télécommande correct !! Incroyable !

  11. avatar
    LOL /

    @David
    Je prends pas cette intervention pour moi. Toutefois je pense que l’on sera tous d’accord sur le ressenti. Que ce soit en son direct, amplifié ou enregistré avec mixage, tout sera apprécié différemment selon chaque oreille. Il y a de tout : de l’oreille absolue aux personnes qui n’ont strictement aucune sensibilité à la musique. Le débat n’est pas là. Tout le monde sait qu’au cinéma tout est faux. Donc les appareils dont on parle sont là pour proposer une écoute forcément triturée mais qui par chance flatterait notre oreille (ou cerveau on est d’accord).
    Quant à Devialet je n’ai pu écouter leur ensemble hifi. J’ai écouté des enceintes phantom. Aïe ça m’a rappelé mon ancien boulot en studio et scènes : on entend à a 1 mètre ce qu’envoie une sono de 10000 watts à 30 mètres (à peu près hein ! ). Désolé mais j’ai fui, j’ai assez perdu de sensibilité auditive comme cela (merci Bercy :wink: )
    Pour relativiser : peut-être que la démo était faite pour des ados dont le père a tout de suite acheté l’enceinte…
    Par contre pour l’égalisation je suis parfaitement d’accord : des amplis entre 2000€ et 5000€ qui ne savent pas égaliser avec une base de données très large, c’est une évolution dont on nous prive et qui ne coûterait pas cher. Mais ici on parle de produits grand public qui s’approchent un tant soit peu du résultat studio sans réglages manuels compliqués, et puis c’est du commerce, la restitution du son n’évolue pas beaucoup, donc on vend du chiffre et des compatibilités avec des normes auxquelles le grand public ne comprend rien (sauf l’effet « waouuh »), pas l’authenticité du son restitué. Je ne suis pas dupe, seulement je suis mon temps en retrouvant chez moi quelque chose de plus agréable que dans un cinéma mal réglé tant en image que son.

  12. avatar
    Shangalisto /

    En cinéma rien n’est faux sauf en utilisant des DSP ou autre joyeux traitements qui modifient ou transforment le son. La calibration n’a absolument rien de destructrice par définition et au contraire en théorie c’est même plus « hifi » que la pièce qui détraque le son d’origine sans aucune correction acoustique quelconque. C’est une idée préconçue de dire que le cinéma est « faux ». Pas plus que la musique qui est souvent plus « fausse » qu’on ne l’imagine d’ailleurs. Ou alors c’est qu’on parle de musiques qui ont pas été mixées dans un studio ni rien et là il y a matière a se poser des questions :mrgreen:

    On a pas nécessairement besoin de rechercher le plus de détails possibles dans une bande son de film surtout quand elle est musclée (mais après tout quand c’est possible autant en profiter) mais on peut tout autant être aussi exigeant qu’avec de la musique !

  13. avatar
    Noxxvice /

    Bonjour Nicolas voilà je voudrez savoir ci possible et ce que une association pioneer et monitor audio game Silver 6
    En 5.1 serait le Best pour du hc et 70% de hi-fi ci possible merci de ta réponse

  14. avatar

    @David – Bonjour David,

    Sur l’OSD Pioneer je suppose ? Oui je vais demander.

    Sinon, on est d’accord, certains modes (THX par exemple) et la plupart des calibrations Auto ont une influence sur la signature sonore, mais pas toutes (Dirac Live ou RoomPerfect sont assez transparents).

    En général le mode Pure Audio est assez transparent et peut offrir un rendu radicalement différent des modes cinéma calibrés, c’est sûr.

    Cela dit, les DAC ont une empreinte sur le rendu sonore, et beaucoup de fabricants opèrent une sorte de tuning sur le DSP pour donner tel ou tel rendu sonore. Avec un ampli Pioneer série LX par exemple, il sera compliqué d’avoir un rendu chaleureux.

  15. avatar

    @Noxxvice – Bonjour,

    Ce serait une association Monitor Audio Silver 6 avec un ampli Pioneer de la gamme LX je suppose ?

    Comme je le dis souvent, tout est une question de goûts et de mise en oeuvre, donc mes réponses ne concernent que mon avis, d’autres seront probablement pas du même avis que moi.

    Les Silver 6 sont à mon sens plus adaptées que la série GX sur les amplis Pioneer, car les GX avec leur Tweeter à ruban peuvent donner un aigu assez montant et fatigant avec ce type d’amplis (y compris avec la gamme Aventage de Yamaha). Même si on peut atténuer l’aigu, avec l’EQ ou des réglages de type Roll-off, X-Curve, etc. on le mettra en retrait et je trouve ça dommage….

    Les Silver sont pas mal sur les amplis Pioneer, mais le rendu manquera un peu de chaleur et de douceur à mon goût. Pour ma part j’ai plus apprécié des enceintes comme les B&W ou KEF avec Pioneer.

    Les Silver vont vraiment bien avec le RZ900 ou les amplis Marantz, voir les amplis Anthem.

  16. avatar
    Noxxvice /

    Donc avec les Silver 6 on peut aller vers du onkyo haut de gamme sans soucis donc mes anthem en haut de gamme c’est un peux chèro dommage en tout cas un grand merci Nico super site et des super test en tout quad :-D 8) :-D

  17. avatar
    David /

    Bonjour Nicolas ;
    Oui sur l’OSD.

    Merci. :)

  18. avatar
    David /

    Il y a d’autres paramètres que la réponse en fréquence qui interviennent dans l’emprunte sonore, mais ce paramètre est l’une des principales variables qui font user de termes subjectifs tels que chaleur, froid, rond, sec etc. Pour moi, il s’agit de bosses et/ou de creux dans la réponse en fréquence et c’est bien cela qui va donner une tendance, une signature, une couleur au son ; mais par définition, il s’agit d’une dérive, un écart de fidélité.

    Selon-moi, le langage mathématique est plus précis que la poésie pour décrire précisément le timbre ; car quand vous parlez de son chaleureux, je ne sais pas s’il s’agit d’une bosse de fréquence bas-médium 120-250 hz à 2dB ou d’un grave 40-50hz à +1dB. D’ailleurs pour certains, le son est chaleureux lorsqu’il n’y a pas de grave, d’autres quand les aigus sont atténués de 12 dB par octave à 6Khz et que la sibilance est absente ou encore quand il y a un taux de distorsion élevé (Cf Vinyle) ; bref, un casse-tête.

    Compte tenu de cette prise de conscience, on comprends bien que la calibration va changer le rendu objectif/subjectif et qu’elle a bien pour but de compenser les nombreuses variables que sont : la pièce, l’enceinte, le préamp, l’ampli, l’humeur de l’auditeur et le bruit ambiant ((ha, non il ne peut rien faire contre ça). Pour autant, tout cela influence la réponse en fréquence réelle et ressentie. Il se peut que certains fabricants ont une courbe cible différente, ce à quoi nous devons une signature « plus ou moins volontaire », ce qui reste à démontrer. Mais toutes ces variables font que si signature de l’ampli il y a, il est peut probable qu’elle soit palpable au quotidien, qui plus est si l’ampli est bien conçu.

  19. avatar
    David /

    Selon-moi, l’objectif du matériel est de reproduire le message d’entrée, mais l’accumulation de tous ces défauts nous éloigne de manière aléatoire de l’oeuvre.
    Heureusement, l’effet d’accoutumance fait que notre cerveau corrigera automatiquement et partiellement ces erreurs ;
    néanmoins, s’il peut interpoler un signal, il ne peut pas inventer les détails perdus par l’effet de masque, de compression, de phase, etc.

    Par ailleurs, pour rebondir sur ce que dit LOL ; son artificiel ou non, ils sont tous réalisés sur du matériel neutre/fidèle et dans une salle traitée ;
    par conséquent, en ce qui me concerne, il me semble évidant que l’idéal est de se rapprocher des conditions initiales, de manière à pouvoir ressentir au mieux les choix du réalisateur/ingéson.
    C’est la même problématique qu’en imagerie ; la couleur se doit d’être fidèle, mais si certains préfèrent les dérives rouge ou bleu, qu’il en soit ainsi ;
    mais lorsqu’un réalisateur aura justement voulu que son oeuvre soit teinté d’une couleur en particulier, le tout pourrait saturer ou agir comme un effet de masque.

    En bref, chacun fait ce qu’il veut, ce n’est pas le souci, mais en 2016 ça parait bizarre d’entendre parler d’amplis avec des courbes qui varient de plusieurs dB au point de les classer à l’oreille.
    Et s’il s’avère que c’est possible, et que malgré toutes ces variables, des amplis sont identifiables d’après leurs dérives fréquentielles, je n’aurais qu’un conseil, celui de les éviter. L’avantage, c’est que le matériel infidèle coûte moins cher à fabriquer.

    Trêve de bavardage, si l’algorithme d’égalisation intégré est enfin comparable à ce que l’on trouve sur Antimode, Anthem, Dirac Live, etc. le tout sur 11.1 canaux ET si l’OSD des amplis s’affichent enfin en HD, je serais comblé ! :D

    Par ailleurs Nicolas, je ne sais pas si vous avez eu 5 min dans la semaine pour répondre à mes quelques questions ici : http://www.hdfever.fr/2016/06/17/test-lg-oled-e6/

    En vous remerciant une énième fois pour votre super boulot !

  20. avatar
    LOL /

    Je ne vais pas revenir sur mon affirmation issue de l’expérience : au cinéma tout est truqué. Faut franchement regarder un reportage de Bfm tv pour trouver quelque chose de brut filmé par un cyclope avec un simple micro !
    Le son tel qu’une oreille absolue l’entend : aucune technologie industrielle ne sait le reproduire dans toutes ses variables, quelques casques s’en approche mais en son amplifié là…
    Par ailleurs pour les marques citées elles sont très bien, mais comme tout, ce qui est fait artisanalement, avec comparaison mesurée pour chaque pièce, avec les meilleurs matériaux, résistances etc… avec une passion uniquement supportée par la rentabilité et pas l’enrichissement d’une multinationale, celui qui veut cet appareil doit payer quelques dizaines d’employés locaux au salaire moyen-haut et pas 3000 employés d’un pays « en voie de développement » pour être politiquement correct. Une Renault Megane est très agréable, mais si on monte dans une Rolls Royce waaahhh. Débat éternel.
    À chacun selon ses moyens. J’ai travaillé dans des studios 90 pistes numériques avec 25 ans de synthés en stock, des racks d’egaliseurs et autres reverbs, travaillé pour des compositeurs, de vrais orchestres, mais je ne peux pas faire venir chez moi aujourd’hui 100 musiciens avec James Horner, John Williams ou le regretté Maurice Jarre à leur tête !
    Et si il y a tant de marques d’amplis a/v – quoique tout est relatif, le home cinema est en récession- (avec beaucoup de circuits venant des mêmes fabricants) c’est qu’il y a bien une identité sonore et quelques gadgets techno à proposer par nos chers fabricants japonais.
    Là on parle d’appareils industriels abordables, rien de transcendant faut pas demander ce que leur valeur ne donne pas même si je suis parfaitement d’accord sur les afficheurs datant des années 80, l’egalisation pauvre, des dsp au rendu artificiel, la non réception de la RNT aussi… Ils ont franchement du retard quand on voit ce qu’un smartphone à 300€ peut faire!
    Bon restons dans le sujet. J’arrête de m’intéresser à Pioneer, apparemment ce n’est pas un clone de Onkyo, dommage pour le rapport techno/puissance/prix.

  21. avatar
    theo555 /

    D’accord avec LOL. Peut etre peut-on dire que les sons du cinéma sonne faux aussi parceque trop réel ils détournerait l’attention du public. Pareils pour des surrounds trop précis, sauf si voulue.

    Mention spécial aux afficheurs type année 80, à part classé qui est passé aux années 90(lol), pas grand chose de moderne.

  22. avatar
    David /

    « Pareils pour des surrounds trop précis, sauf si voulue. »

    C’est plus compliqué que ça, et justement l’argument ne va pas dans votre sens, du moins si vous utilisez maladroitement le terme « précision » pour évoquer la directivité.

    Car justement, la directivité du système pose problème parce qu’elle n’est pas réaliste. En effet, en 5.1, le nombre de canaux arrières ne sont pas suffisant pour créer un effet fidèle, par exemple, une salle qui reverbe que dans un coin de la pièce, alors qu’à la TV on voit une salle de concert géante ; cela est incohérent et c’est immédiatement détecté par notre cerveaux, ce qui nuit à l’immersion. Idem avec la reproduction du public ; plusieurs milliers de personnes présentes dans un coin de la pièce, ça semble peu plausible. C’est pourquoi on triche pour tromper le cerveau en mettant des bi ou dipolaires. De cette manière on émet un champ diffus, pour justement combler les limites du système en raccordant les surrounds avec les frontales. Mais cette astuces à ses limites, notamment sur les sons non diffus.

    Evidemment avec un système plus fidèle, donc composé de plusieurs canaux comme avec un 7.1 voir idéalement 8.1 sur le même plan, il est strictement inutile et même destructeur d’utiliser un champ diffus. Cf : Cinéma professionnel.

    Le jour ou un système de reproduction fidèle ne sera pas meilleur qu’un autre moins fidèle, c’est qu’on aura dépassé le niveau de précision des sens humains, mais ce n’est pas encore le cas, surtout dans le domaine de la spatialisation.

    A vrai dire, (selon-moi) il n’y a qu’une variable pour laquelle le niveau de fidélité peut poser problème au point de déranger, et c’est la même qu’en imagerie d’ailleurs ; « la dynamique » ; entendre certains bruits et voir certaines lumières à niveaux réels peut être fatiguant et non désiré par le spectateur, c’est donc au réalisateur en amont de ne pas trop faire le bourrin. Mais pour l’instant notre matériel est encore trop limité pour que cela soit un problème.

    En ce qui me concerne, chaque fois que mon système fait un pas vers la fidélité, qu’il s’agisse de l’image ou du son, mon cerveau y croit davantage, on appel cela l’immersion, et c’est ce qui fait partie des éléments déclencheurs du frisson. Par ailleurs, nos systèmes « classiques » (TV+HC) vont avoir beaucoup de mal à trouver des arguments face à la VR d’ici quelques années.

    En vous souhaitant un joyeux weekend.

  23. avatar
    LeScénariste /

    Malheureusement James Horner également n’est plus… @LOL

  24. avatar
    David /

    Bonjour ;
    Pour en revenir au sujet ; quand Pioneer parle de .2 il y a bien une gestion indépendante des deux canaux ? À savoir la possibilité de régler le délai ainsi que la fréquence de coupure indépendamment sur les deux sortie LFE ?

    Ça serait très intéressant pour ceux qui veulent ajouter un petit buttkiker par exemple, car le principal défaut de ces gadgets c’est le déphasage entre le son et la vibration ; ainsi que l’impossibilité d’utiliser le bass management. Or, avec une gestion indépendante des deux canaux cela ne serait plus un problème et donnerait plus d’intérêt aux générateurs de vibrations.

    Il semblerait que la réponse soit ici :
    http://pioneer-audiovisual.com/components/avamp/sc-lx901/detail/quality.php

    Je n’en reviens pas, en 2016 chez pioneer la calibration se fait toujours sur un point unique lol. Tu as intérêt à avoir de la chance lorsque tu choisis ton point.

    D’ailleurs le lien ci-dessus répond également à votre interrogation Nicolas, c’est d’ailleurs le seul point positif que je retiens pour l’instant. Il y a bien les traitements Advanced MCACC Pro + Sub EQ + Reflex Optimizer ; bien que selon moi, avec aussi peu de bandes paramétrables, le subEQ qui ne sert strictement à rien.

  25. avatar
    BULOBOX /

    Auteur du commentaire Shangalisto

    Auteur du commentaire LOLMerci Nicolas ! Je fais confiance à votre expérience. Donc Onkyo et Pioneer gardent leur identité propre. Les autres sauf Marantz je connaissais et je n’aime pas leur « couleur » sonore assez identifiable.
    J’en conclue que Onkyo reste ma marque de prédilection. Donc je dois attendre les nouveaux RZ.
    Dommage que les prix tapent si forts.

    Le Onkyo RZ900 pour l’avoir eu, à côté du Marantz SR7010, ce sont des aiguës assez montants, rien d’horrible bien-sur, mais c’est clairement pas la meilleure association à faire avec du Focal par exemple, là où chez moi le Marantz calme clairement ce registre car il est super détaillé mais pas montant pour autant et dans les amplis home-cinéma, on a souvent tendance à retrouver l’effet inverse.

    Et pour comparer simplement ces deux amplis, le RZ900 est pas tellement beaucoup plus dynamique que mon SR7010, disons que c’est pas autant le cas que ce qu’on veut faire croire, pas entre ces deux modèles du moins. Mais en tout cas, le moins musical des deux est facile à identifier et ce malgré les excellents chiffres mesurés sur le RZ900, cela prouve bien que ça ne fait pas tout. Il semblerait surtout que chez Marantz, sur leurs amplis HC l’électronique a besoin de se bonifier un peu quelques heures si c’est neuf, beaucoup ont l’impression de vraiment gagner en restitution, effet placebo ou pas…

    C’est une bonne Association MARANTZ SR7011 et Enceintes FOCAL ARIA 936 ou pas.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: