Facebook Tweeter Tweeter

Pioneer SC-LX501 : amplificateur 7.2, Classe D, Atmos & DTS:X, nouveaux MCACC et OSD

sclx501bbpfr (1)

Pioneer, récemment racheté par Onkyo, commence à dévoiler sa gamme Passion en commençant par le Pioneer SC-LX501, un amplificateur 7.2 doté d’une amplification Classe D annoncée à 120 watts par canal sous 8 Ohms. Cet amplificateur est l’équivalent du RZ810 chez Onkyo et dispose évidemment de toutes les nouvelles technologies comme un DAC AKM 32 bit, la nouvelle calibration MCACC avec Sub EQ et Reflex Optimizer, la fonction multiroom FireConnect, upscaling UHD et Super Resolution, la gestion Dolby Atmos et DTS:X, Bluetooth, Wi-Fi, nouvel OSD, gestion multimédia HiRes via USB et DLNA, connecteurs HDMI 2.0a, etc.

Pioneer SC-LX501 : amplificateur 7.2, Classe D, Atmos & DTS:X, nouveaux MCACC et OSD

Que de changements sur ces amplis Pioneer gamme 2016 ! Dans un premier temps, on pourra tout de même être étonné de constater que le SC-LX501 qui devait remplacer le SC-LX59 n’est plus qu’un amplificateur 7.2 (et non plus 9.2) avec une amplification Classe D qui passe de 190 Watt à 150 Watts par canal sous 6 Ohms et qu’il ne propose plus de sortie PreOut. Cela dit, rien d’alarmant pour le moment, puisque trois autres modèles sont attendus, l’ampli 9.2 Pioneer SC-LX701 et SC-LX801 et un modèle 11.2 avec le Pioneer SC-LX902 ! Sinon, le Pioneer SC-LX501 prend évidemment en charge tous les formats audio HD ainsi que le Dolby Atmos et DTS:X. Curieusement, tout comme sur le RZ810, Pioneer propose une configuration Dolby Atmos 7.1.2 dans l’OSD (mais pas de 5.1.4) alors que cet ampli ne propose que 7 blocs d’amplifications et aucune PreOut en dehors des deux sorties Subwoofer. Encore un mystère à éclaircir…

OSD Pioneer 2

Le nouveau MCACC permet de calibrer les enceintes et corriger l’acoustique de la pièce, les ondes stationnaires, propose un SuB EQ avec Phase Control et un nouveau mode Reflex Optimizer pour améliorer les effets Atmos. Cette technologie est strictement identique à l’AccuReflex intégré dans les amplis Onkyo :

Il est assez différent du Advanced MCACC Pro, car Onkyo a visiblement repris son développement et se rapproche un peu de l’AccuEQ. On trouve les mêmes procédures de mesures, reste à tester si les performances sont à la baisse, ou à la hausse., mais plusieurs technologies ont tout de même disparues… La première phase demande d’indiquer votre configuration, puis envoie un signal dans les basses fréquences pour analyser l’acoustique de la pièce et corriger les ondes stationnaires, puis procède à plusieurs signaux pour corriger et égaliser les enceintes.On trouve pratiquement le même EQ manuel que sur les amplis Onkyo, soit un EQ 9 bandes pour les enceintes avec 15 fréquences à corriger au choix et 4 bandes pour le Sub. L’ancien EQ manuel de Pioneer était plus élaboré. On ne trouve plus que 3 modes de mémorisation au lieu de 6 et plus de X-Curve.

MCACC

On compte 8 entrées et 2 sorties HDMI avec seulement 3 entrées HDMI 2.0a compatibles HDCP 2.2, 2160p60, HDR10 et BT2020. Les autres connecteurs sont du HDMI 1.4. Le SC-LX501 permet l’upscaling Ultra HD en 60 im/s avec un filtre Super Resoluton qui permet d’améliorer les détails de l’image 1080p upscalée en 2160p. La connectique est très épurée (et bien loin de celle du SC-LX59)  avec 5 entrées RCA stéréo dont une Phono, 2 entrées Composite vidéo, une entrée YUV Composante, une interface RS232C, une Zone 2, 2 PreOut Sub, 9 borniers assignables avec les 7 blocs de puissance internes, des Triger 12v et IR in/out.

img02_l

On remarque également une sortie casque, entrée microphone de calibrage, un port USB Host 2.0 et une entrée HDMI 1.4 à l’avant, sous la trappe qui se baisse comme sur tous les modèles de la série Passion de Pioneer. Sachez également que comme sur les amplis Onkyo, l’OSD des amplis Pioneer a été rafraîchi avec des graphismes en couleurs, très sympas. Là aussi, une télécommande plus épurée remplace l’ancienne et une nouvelle application très complète est disponible.

OSD

OSD Pioneer 4

Evidemment, cet ampli dispose du Wi-Fi Direct, AirPlay, Bluetooth, avec une gestion DLNA qui permet la lecture des formats DSD jusqu’en 11.2 MHz, MP3, WMA, AAC, FLAC, AIFF, ALAC MLP et TrueHD jusqu’en 7.1 et 192 kHz / 24 bits via USB & UPnP.On trouve un mode DSD Direct qui permet de bypasser les DSP pour éviter la conversion DSD/PCM et donc opérer un filtrage natif en 1 bit par le DAC AKM4558. Ce DAC est un modèle stéréo avec filtrage 32bit et gestion du DXD, donc seul le DSD 2.0 est lu en natif, le DSD 5.1 du SA-CD est converti en PCM. Le lecteur multimédia ne lit que les fichiers DSD 2.0, mais serait en mesure de lire les FLAC et MLP en 5.1, voire 7.1.

DSD Diract

Comme sur les amplis Onkyo, on trouve aussi cette fameuse technologie multiroom FireConnect de Blackfire qui sera disponible bientôt après mise à jour du firmware et qui est assez différente des autres fonctions multiroom concurrentes comme le MusicCast de Yamaha ou le HEOS Link de Denon/Marantz. Elle permet d’envoyer un signal audio 7.1 jusqu’en 192khz / 24 bit sans fil vers des enceintes actives compatibles. Cela permet donc d’alimenter une configuration 7.1 en Wireless y compris placée dans une autre pièce. C’est vraiment sympa et j’ai hâte de voir si ça fonctionne bien ! Apparemment elle permettrait même le transfert vidéo en 1080p sans fil,mais je doute que Pioneer/Onkyo ait intégré cette possibilité. En tout cas, elle aussi compatible Mac OS, Linux, Google Cast, Windows, entre autres.

fire_connect_alpha

Pioneer SC-LX501 : caractéristiques techniques

  • Amplificateur Audio/vidéo 7.2
  • Amplification Class D (Direct Energy) : 560 Watts en simultanée avec 7 canaux actif (mesurée avec 1% de THD), soit 80 watts par enceinte.
  • Puissance de sortie continue (1 kHz, 8 Ω, 0,08%) : 120 watts par canal
  • Puissance de sortie continue (1 kHz, 6 Ω, 1,0%) : 150 watts par canal
  • Mesure avec THD à 0.05% : 100 watts simultané, donc 20 watts par canal en 5.1.
  • Châssis rigide, façade et potentiomètres en aluminium
  • Décodeurs : DTS-HD MA, DTS:X, Dolby Atmos, Dolby TrueHD
  • Configuration en Dolby Atmos 5.1.2 (mais disponible en 7.1.2 dans l’OSD,pas de 5.1.4)
  • Mise à jour DTS:X, Google Cast, ConnectFire, Deezer, TIDAL à venir
  • 8 entrées et 2 sorties HDMI dont une entrée en façade
    • 2 sorties HDMI 2.0a (ARC, HDR10, Deep Color, 2160p/60 et 3D passthrough, CEC, xvColor, HDCP 2.2)
    • 3 entrées HDMI 2.0a compatibles HDCP 2.2, HDR10, BT.2020,2160p/60
    • 5 entrées HDMi 1.4 compatible 2160p/24, HDCP 1.1
    • Upscaling §Ultra HD en 2160p 23.9,24, 50 et 60 im/s
  • Super Resolution : algorithme sur chipset HDMI Panasonic pour améliorer l’image upscalée en Ultra HD
  • DAC AKM4558 : DAC stéréo compatible DSD 11.2 MHz/1 bit, PCM 384 khz / filtrage 32bit et PPL
  • Les autres DAC pour gérer les autres canaux sont des Texas Instruments PCM5101.
  • Le DSD est lu en natif uniquement en stéréo et jusqu’en 11.2 MHz / 1bit soit via UPnP, USB ou HDMI
  • Le SA-CD 5.1 est converti en PCM
  • DSP Cirrus Logic
  • Plus de Hi-Bit Sampling 32 bits, ni de PQLS Bit-stream
  • Auto Sound Retriever et Auto Phase Control +
  • Nouvelle fonction multiroom FireConnect de BlackFire : diffusion audio Wireless en 7.1 et 192 kHz !
  • Contrôlable via iPhone/iPad/smartphone & Tablettes Android (nouvelle application ControlApp & iControlAV)
  • AirPlay, Wi-Fi et Bluetooth aptX intégrés
  • Le panneau frontal propose un port USB avec la possibilité de connecter les iPad, iPhone
  • Support réseau (UPnP & DLNA) : Webradio, Deezer, TIDAL, Spotify Connect, DLNA pour la lecture de fichier audio en streaming
    USB & UPnP : LPCM (192 khz), MP3, WAV (192/24), AAC(96/24), , Apple Lossless (96/24), FLAC (192/24 et 5.1), DSD (DSF & DSDIFF en 11,2 MHz), MLP en 7.1 et 192/24, lecture gapless sur le FLAC,ALAC et le WAV
  • Puce de décodage multimédia identique à celle des amplis Onkyo : pas de DSD 5.1, pas de WMA Pro,
  • Mode DSD Direct pour lire le DSD en natif, mais uniquement en stéréo
  • Correction acoustique MCACC avec Sub EQ, Phase Control, et Reflex Optimizer
  • Plus de Advanced MCACC Pro (visiblement le développement du MCACC a été repris par Onkyo et a donc changé d’algorithmes)
  • EQ manuel 9 bandes, 3 mémoires MCACCet calibration optimisée pour configuration Dolby Atmos
  • EQ Sub 4 bandes (plus de gestion indépendante des deux canaux de graves)
  • Configurations des enceintes possibles (9 paires de borniers) : Surround Back/ Front Height/ Front Wide/ Front Bi-Amp/ Surround High /Zone 2/ B-Speaker
  • Nouvel OSD graphique et en couleur
  • Deux sorties PreOut pour Sub, port USB,mais plus de sortie PreOut 7 canaux

Cet ampli est clairement une alternative au Onkyo RZ810 testé tout récemment et dont il est extrêmement proche, mais avec une amplification Classe D. Je vais probablement tester un ampli Pioneer très prochainement, en espérant que l’âme de Pioneer ne se soit pas trop éloignée. J’espère qu’ils ont bien exploités les possibilités de filtres Roll-off offertes par le DAC AKM, car le filtre en pente douce peut donner de très bons résultats avec ce type amplification Classe D ! Le Pioneer SC‑LX501 sera disponible au mois d’août 2016 au PPI de 1399 € en versions Silver ou Black.

sc-lx501sprs

6 commentaires

  1. avatar

    Espérons que la montée en gamme de pioneer,sera une montée de leurs systèmes de calibration.Parce que si ça régresse je change de crémerie.Je pense qu’il faudra voir les remplaçants des séries lx (59,79,89).

  2. avatar

    @ludo – Commetu dis !

    Malheureusement c’est bien un modèle de la série LX celui-ci, sauf que cette année il y a trois autres modèles attendus :

    SC-LX901 11Ch
    SC-LX801 9Ch
    SC-LX701 9Ch

  3. avatar

    Aie!!! moi qui ai un lx57,ne voulant pas craquer pour un 59,j’attendais avec impatiente les nouvelles séries.Eh bin je vais me tourner vers les occaz de 59,si les modèles au dessus ne sont pas mieux

  4. avatar
    lebot33 /

    Il faudra sans doute attendre la prochaine gamme avant d’envisager un remplaçant à nos amplis de ces deux ou trois dernière années.

    Tiens Nicolas as tu prévu un test du Marantz 6011 , je trouve que sur la papier il est franchement très intéressant dans la gamme des Z810 et ce Pioneer.

  5. avatar
    rossi /

    J ai l impressions que les ampli yamaha avantage propose mieu que se soit pour le calibrage est les effets DSP 3D moi je suis satisfait du yam RX.A3040 atmos et j attend avec impatience le 3060 qui permet de superposés les effets atmos et DTS X avec les DSP 3D et ca il ya que yamaha

  6. avatar
    David /

    « On trouve pratiquement le même EQ manuel que sur les amplis Onkyo, soit un EQ 9 bandes pour les enceintes avec 15 fréquences à corriger au choix et 4 bandes pour le Sub. L’ancien EQ manuel de Pioneer était plus élaboré. On ne trouve plus que 3 modes de mémorisation au lieu de 6 et plus de X-Curve. »

    Vache ! Je trouvais déjà ça pourri sur mon Pioneer 2020, mais qui vieux de ses 5 ans était excusable ; par contre là ; c’est clairement de la provocation ! Avec si peu de bandes utiles, l’EQ ne peut absolument rien corriger de la bande 20hz-20 khz ; autrement dit, c’est comme s’il n’y avait aucune correction de la réponse en fréquence ; c’est du vent !

    Et que dire des 3 entrées HDMI seulement compatibles avec les sources 2016 ! Un gros appareil comme ça pour ça, en 2016… lol

    Cet ampli ne vaut pas plus de 500€ à mes yeux.

    Bonne chance au marketing !

    Tiens ! je serais très curieux de connaître la définition d’affichage du menu ?? :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: