Facebook Tweeter Tweeter

Test Express Triangle Antal Maestro 5.1: un rapport qualité/prix imbattable !

Triangle Maestro (1)

Comme certains auront pu le remarquer, en ce moment nous trouvons de plus en plus des déclinaisons de produit dédiées à certaines enseignes. Cela se faisait beaucoup avec les téléviseurs, mais on commence à trouver la même chose du côté des enceintes ou amplificateurs. J’ai donc repéré deux packs d’enceintes aux rapports qualité/prix assez impressionnants, le pack 5.0 Focal Chorus C8 VW et l’ensemble Triangle Antal Maestro 5.0 proposés aux prix respectifs de 1 490 € et 1 299 € ! Et pour tout dire, à plusieurs reprises, certains m’ont demandé ce que je pensais de ces kits, car ils n’étaient pas référencés chez leurs fabricants respectifs. Intrigué également, j’ai donc voulu me rendre compte de ce qu’ils avaient dans le ventre, car j’avoue que le prix est assez étonnant et qu’il y a de quoi se poser quelques questions. Après quelques jours d’écoutes, je vous propose donc deux petits tests express de ces kits afin de les découvrir et les comparer entre eux pour savoir ce qu’ils valent. Pour ce premier test express, je vais commencer par le Triangle Antal Maestro, avant de revenir sur les Focal très vite.Ce n’est donc pas un test complet, plus une présentation très détaillée avec mon avis rapide sur ces enceintes….

Ce pack est donc une déclinaison des enceintes Triangle Antal Ez vendues tout de même 3 190 € le 5.0, soit pratiquement 2 000 € de plus. Et là, forcément, on est obligé de se poser des questions, car avec un tel écart de prix on est en droit de se demander sur la qualité de construction ou sur la qualité des matériaux utilisés. Si au premier coup d’œil, ces enceintes se ressemblent à s’y méprendre, en regardant plus attentivement on peut voir quelques différences, comme une meilleure finition (enceintes laquées et vernies sur les Antal Ez, mais du MDF brut sur les Maestro), mais aussi un médium différent, une connectique plus qualitative avec doubles borniers et un meilleur câblage. Cela dit, ces différences sont-elles si importantes et ont-elles une grosse influence sur la restitution audio ? Car il faut bien avouer que les Maestro restent tout de même superbes avec un design très soigné ! Autant le dire tout de suite, je n’ai pas repéré de piège, ou de défauts, juste quelques parties revues légèrement à la baisse par rapport aux Antal Ez, mais les Antal Maestro restent tout de même de bien belles enceintes…

Présentation des Triangle Antal Maestro

En toute franchise, j’ai clairement été agréablement surpris par la classe de ces enceintes dans cette gamme de prix ! Surtout qu’elles ne correspondent pas tout à fait aux visuels disponibles sur le Net. Certes, le coffre en MDF n’est pas aussi dense que le haut de gamme du fabricant, sans laque, ni vernis, mais la façade est tout de même très jolie, noir mat avec un superbe écusson de couleur cuivrée fixé en bas du coffre, qui se termine avec un petit pied en pointe, appelé le SPEC (Single Point Energy Conductor) qui rappelle un peu le design de l’exceptionnelle gamme Signature. Cette grosse pointe en aluminium est posée sur une contre-pointe couleur cuivrée et permet de limiter les vibrations dans le coffre pour apporter plus de précision à la restitution sonore. J’apprécie également le positionnement de l’évent frontal qui permet de rapprocher les enceintes du mur arrière sans sacrifier le rendu des graves, même s’il faut tout de même observer un recul de 20 centimètres minimum pour une écoute plus ample.

Triangle Maestro (92)

Triangle Maestro (93)

D’autre part, l’enceinte est fournie avec un pied de très bonne qualité qui désolidarise totalement l’enceinte du sol et cela à pour moi une grande importance, car la plupart du temps, les pieds ne sont pas terribles et surtout, aucun amortisseur n’est fourni, ni les contre-pointes. C’est d’ailleurs le cas du pack Focal C8 VW qui rentre en concurrence avec les Triangle Maestro et avec lequel aucun pied n’est fourni. Le fait de pouvoir bien désolidariser une enceinte du sol permet d’améliorer l’ampleur, l’ouverture et la précision d’écoute.

Triangle Maestro (74)

Triangle Maestro (111)

Concernant les haut-parleurs, on retrouve donc à peu près les mêmes que ceux proposés sur la gamme Antal EZ en dehors du médium qui passe à 13 cm au lieu de 16,5cm. On peut donc apercevoir le même tweeter TZ2400 qui a été conçu lors du développement de la gamme Magellan avec une membrane en titane très légère rehaussée d’une petite pointe, un pavillon en aluminium injecté qui permet d’améliorer le rendement et la précision des aigus. Il contribue d’ailleurs à cette fameuse signature sonore, propre à beaucoup d’enceintes Triangle, à savoir un aigu d’une précision exceptionnelle, même s’il nécessite un choix judicieux concernant l’ampli afin d’éviter les aigus acides, ou montants, ou trop ciselés. C’est d’ailleurs, l’une des raisons pour laquelle j’ai opté pour un amplificateur Onkyo TX-RZ900 qui se marie à merveille avec les Triangle Maestro, car c’est un ampli droit, avec des aigus raffinés, légèrement doux, tout en restant très précis et juste ce qu’il faut de chaleur pour éviter une restitution trop claire. Il évite ainsi les « sifflantes » que peuvent donner certains amplis au rendu trop clair et montant. Les Focal C8 VW proposent un aigu plus doux que les Triangle et se marient mieux avec les amplificateurs un peu clairs et plus ciselés dans les aigus, comme peuvent l’être les amplificateurs Yamaha ou Pioneer.

Triangle Maestro (7)

Les colonnes Antal et les Bibliothèques Comète Maestro sont également équipées du même haut-parleur de grave de 16,5 cm de diamètre que les Antal EZ, même motorisation, même aimant, même bobine avec double ferrite, et même matière en fibre de verre, avec un saladier en aluminium injecté de très bonne qualité, le même que celui qu’on retrouve sur des enceintes plus haut de gamme, rigide et parfaitement ventilée pour assurer un bon refroidissement de la bobine. Attention à ne pas vous fier aux photos qu’on trouve sur les sites, car elles sont fausses et ne montrent pas les mêmes HP et heureusement, car en réalité ils sont bien meilleurs.

Triangle Maestro (95)

Ce haut-parleur n’offre pas un grave très profond il faut bien l’avouer. De ce côté-là, les Focal délivrent un grave qui descend plus bas, avec plus d’ampleur et que l’on ressent un peu plus physiquement au niveau de percussion. Cela dit le grave des Triangle est peut être plus court, mais tout de même bien présent et surtout plus rapide, plus rond, plus tendu et bien plus précis que celui des Focal. Le long débattement des haut-parleurs grâce à une couronne très souple, permet tout de même de proposer un joli grave qui percute bien et le dôme rigide apporte une réelle précision et une meilleure tension. Chacun jugera ce qui lui convient le plus en fonction de ses goûts et attentes, mais en configuration home cinéma, ce n’est pas vraiment un manque, puisque le caisson vient épauler tout ça. Avec un bon caisson et un crossover à 80 Hz, on ne ressent aucun manque lors des séances home cinéma. En écoute stéréo, certains pourront ressentir un manque au niveau des graves donc, mais bon pour les amateurs de Jazz, de graves précis et tendus, les Triangle offrent une très belle écoute sur ce type de musique.

Le vrai changement par rapport aux Triangle Antal Ez se situe donc au niveau du haut-parleur de médium de 13 cm au lieu de 16,5 cm, en pulpe de cellulose et avec un dôme moins pointu, plus rond, plus souple et une finition un peu moins élaborée, un peu moins rigide et léger, mais il conserve la suspension à petits plis. On retrouve ce haut-parleur sur les colonnes et deux sur la centrale. La Bibliothèque, embarque le même type de haut-parleur, mais en version médium/grave de 16,5 cm. Finalement, malgré ce changement, la Triangle Maestro conserve une vraie qualité de médium et là aussi, après avoir fait plusieurs écoutes comparatives, j’ai trouvé que la restitution des dialogues et des voix en général étaient plus précise sur les Triangle que sur les Focal. Les voix graves portent comme il faut, avec une parfaite intelligibilité, une précision et fermeté assez surprenante sur des enceintes vendues à ce prix. La qualité des médiums est l’un des points forts de ces enceintes !  Par contre, petite déception concernant les caches enceintes, que je trouve trop fragiles, pas très jolis, surtout au niveaux des fixations qui sortent facilement.

Triangle Maestro (45)

Caractéristiques techniques et galerie photos

Les pack 5.0 Triangle Antal Maestro est disponible actuellement à 1299 € sur le site HomeCineSolution. Quant au caisson Triangle Tales 340, il vient à peine d’être commercialisé au prix indicatif de 349 €. On trouve également chaque élément séparé comme les Colonnes Triangle Antal Maestro (678 € la paire), la centrale Triangle Noxa Maestro(229 €) et les Bibliothèques Triangle Comete Maestro (378 € la paire). On trouve également un pack 5.0 Comete Maestro composé de 4 Bibliothèques Comete Maestro + Centrale Noxa Maestro (999 € le pack 5.0). Voici la présentation détaillés en photos et les caractéristiques techniques de chaque enceinte.

Enceintes colonnes : Triangle Antal Maestro Noir

Triangle Maestro (103)

  • Type : Bass reflex
  • Nombre de voies : 3
  • 1x Tweeter TZ2400
  • 1x Médium de 13 cm
  • 2x Médium/Grave de 16,5 cm
  • Puissance admissible (RMS) : 120 W
  • Sensibilité : 91 (dB/m)
  • Bande passante (± 3 dB) : 40 Hz- 20 kHz
  •  Impédance
    • Nominale : 8 Ω
    • Minimale : 4 Ω
  • Dimensions (H x L x P) : 1060 x 370 x 380 mm
  • Poids de l’enceinte : 24 Kg
  • Poids avec packaging : 27.4 Kg

Enceinte centrale : Noxa Maestro

Triangle Maestro (49)

  • Type : Bass reflex
  • Nombre de voies : 2
  • 1x Tweeter TZ2400
  • 2x Médium de 13 cm
  • Puissance admissible (RMS) : 80 W
  • Sensibilité 91 (dB/m)
  • Bande passante (± 3 dB) : 60 Hz- 20 kHz
  •  Impédance
    • Nominale : 8 Ω
    • Minimale : 4 Ω
  • Dimensions (H x L x P) : 170 x 535×310 mm
  • Poids de l’enceinte : 10Kg
  • Poids avec packaging : 12,4 Kg

 

Enceinte bibliothèque : Triangle Comete Maestro

Triangle Maestro (31)

  • Type : Bass reflex
  • Nombre de voies : 2
  • 1x Tweeter TZ2400
  • 1x Médium/Grave de 16,5 cm
  • Puissance admissible (RMS) : 80W
  • Sensibilité : 91 (dB/m)
  • Bande passante (± 3 dB) : 55 Hz- 20 kHz
  •  Impédance
    • Nominale : 8 Ω
    • Minimale : 4 Ω
  • Dimensions (H x L x P) : 420 x 200 x 340 mm
  • Poids de l’enceinte : 8.5 Kg
  • Poids avec packaging : 10,1 Kg

 

Résumé des écoutes avec les Triangle Maestro

Les Triangle Maestro offrent une écoute très précise, un peu directive, donc cela nécessite un bon placement des enceintes en les pinçant un petit peu en direction de l’auditeur. Dans ces conditions, on retrouve une très belle profondeur de scène et une bien meilleure spatialisation. Cela dit, en ce qui me concerne, en home cinéma, une enceinte directive est une qualité et ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on utilise souvent des montages en Appolito, justement pour améliorer la directivité des enceintes dédiées au home cinéma. En effet, en configuration 5.1, la directivité permet d’apporter une meilleure localisation des objets, des sons et effets sonores, pour une écoute « tridimensionnelle » plus précise et spatiale. Cela est d’autant plus vrai pour la centrale, car une centrale directive offrira toujours une meilleure précision des dialogues qu’une centrale trop ouverte qui débordera sur la couverture sonore des colonnes. Cela demande juste un peu plus d’attention pour le placement des enceintes. Je conseille également de changer les straps (les petites pattes qui relient les deux borniers, car cela bride un peu la dynamique de l’enceinte. Avec de simples câbles enceintes, le rendu est bien meilleur !

Cette précision proposée par de nombreuses enceintes Triangle, on la retrouve à tous les niveaux du spectre (aigu, médium, grave). Les aigus sont très ciselés, légèrement brillants, et d’une finesse et richesse étonnante lorsqu’on trouve l’amplificateur qui convient bien à ces enceintes, c’est à dire un peu chaleureux, droit, puissant, et surtout légèrement doux. Le choix de l’ampli est donc primordial pour tirer toutes les qualités de ces enceintes. Avec un amplificateur trop clair et montant, l’écoute manquerait trop de chaleur, deviendrait un peu fatigante, avec des sifflantes au niveau des aigus, alors qu’avec une bonne association ces aigus peuvent être excellents et restituer le moindre micro détail d’une bande sonore.

RZ900

J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié l’écoute d’instruments à cuivre ou à cordes avec ces enceintes grâce à la finesse, au ciselé et à la qualité de ces aigus. Sur les écoutes de guitare sèche on attend parfaitement tous les détails, les doigts et les ongles qui se baladent sur les cordes, avec un aigu légèrement brillant qui illumine l’écoute et la rend particulièrement vivante et expressive. Avec l’Onkyo TX-RZ900, les Triangle Antal Maestro m’ont offert une écoute équilibrée, neutre, tonique et dynamique avec des très bonnes prestations en hifi comme en home cinéma. Il est évident que cette colonne est la pièce maîtresse de ce pack et se distingue nettement des autres enceintes par sa qualité de fabrication. Outre le Tweeter qu’on retrouve sur de nombreuses enceintes plus haut de gamme chez Triangle, ce sont les seules dans cette gamme de prix à proposer ce type de haut parleurs de graves qui assure d’excellentes performances dans le haut graves et le grave et qui apporte beaucoup plus de présence, d’ampleur et d’assise dans le grave à l’enceinte. Certes, comme je l’ai déjà précisé, ce n’est pas un « gros » grave très profond, mais un grave de qualité, ferme, rapide et percutant pour peu que l’amplificateur soit capable de le bouger comme il se doit. Il est d’ailleurs dommage de ne pas retrouver un haut-parleur de cette qualité sur les Bibliothèques Comete Maestro ou la Centrale Noxa Maestro, équipées d’un médium moins qualitatif.

En effet, si la colonne est vraiment très proche de la gamme Antal Ez, c’est un peu moins le cas de la Centrale Noxa Maestro et de la Bibliothèque Comete Maestro qui ne reprennent que le Tweeter des Antal Ez. Les médiums de 13 cm intégrés sur la Colonne et la Centrale sont tout de même de bonne qualité. Ils manquent peut être un peu de rondeur par rapport aux médiums à base de Kevlar ou fibre de verre tressée que j’aime beaucoup et qu’on retrouve sur des enceintes comme les Davis Maya (pour n’évoquer que les enceintes dans le même ordre de prix), mais sont tout de même très toniques, précis et particulièrement articulés, capables d’offrir un très bon rendu au niveau des voix, parfaitement intelligibles et très soutenues, aussi bon sur les voix graves, bien masculines, que féminines. J’ai par ailleurs trouvé la qualité des dialogues meilleure avec la centrale Triangle qu’avec la centrale Focal Chorus CC8 W qui intègre un haut-parleur médium/grave de 16,5 cm avec une meilleur extension dans le grave et plus d’ampleur, mais moins de précision et d’intelligibilité au niveau des dialogues. Les voix sont un peu moins toniques, moins précises et moins soutenues que sur la centrale Triangle.

IMG_3181

Centrale Focal Chorus CC8 W

De son côté, la bibliothèque Comete Maestro intègre le même haut parleur que la central, mais en version 16,5 cm, donc des médiums moins précis, moins toniques, mais une meilleure extension dans le grave qui reste toutefois assez court. Cela dit, cette bibliothèque est surtout utilisée pour les effets surround, et dans ce rôle elle offre des prestations satisfaisantes, même si  pour moi, il s’agit de l’élément le moins convaincant de ce pack. Elle conserve toutefois une belle précision dans le haut du spectre et délivre des effets surrounds riches et détaillés. Il faut tout de même remettre les choses dans leur contexte, car dans cette gamme de prix, ces enceintes sont vraiment très performantes et trouver une colonne de la qualité de la Triangle Antal Maestro dans un pack 5.0 sous la barre des 1300 € c’est vraiment surprenant et très intéressant, car cela permet d’avoir de très bonnes prestations en home cinéma, comme en HiFi.

Triangle Maestro (36)

En configuration 5.1, j’ai essayé le tout nouveau caisson de grave Triangle Tales. Un joli petit caisson très sobre et discret, très simple à utiliser, pas beaucoup de réglages, rien d’exceptionnel, mais il fait son job comme il faut. Certes, on est loin des caissons de graves démonstratifs et surpuissants qu’on trouve chez SVS ou XTZ, il ne faut pas se mentir, mais pour un prix indicatif de 349 €, il délivre tout de même un joli grave très agréable, bien rond, un peu doux, une puissance suffisante pour un petit salon de 20 m²  et pour tenir le grave avec une certaine fermeté. Lors des passages d’action on ressent de belles belle petites percussions dans l’abdomen. Dans une petite pièce, il apporte juste ce qu’il faut en profondeur de grave si on recherche un petit caisson d’appoint, pas trop encombrant, pour renforcer un peu le grave des enceintes et apporter un peu plus d’ampleur et de puissance ressentie. En toute sincérité, c’est un petit caisson très plaisant qui apporte un réel plus aux écoutes home cinéma. Il ne démérite pas du tout dans sa gamme de prix, et c’est bien meilleur que les caissons qu’on peut trouver avec les packs compacts comme les Focal Dome, Kef E305 et il concurrence aisément le petit B&W ASW608, mais dans un registre de caisson Bass-Reflex. C’est à dire, un peu moins ferme, mais un peu plus de profondeur de grave.

Si je devais comparer rapidement le pack Triangle Maestro au pack Focal Chorus C8 VW, je dirais que les Focal offrent plus de douceur dans l’aigu, une belle fluidité, et sont capables de calmer les électroniques un peu montantes, proposent une écoute très agréable et aérienne, une belle ouverture capable de remplir la pièce et des graves plus profonds. Les Focal Chorus C8 VW sont un peu plus chaleureuses que les Triangle, mais moins colorées que les Focal Aria. De leur côté, les Triangle sont plus neutres, proposent des médiums et aigus plus précis, mais sont plus délicates à associer à cause de leurs aigus très ciselés qui peuvent être un peu montants sur certaines électroniques et engendrer des sifflantes. Cela dit, avec une bonne association, les écoutes peuvent nous amener plus loin en terme de musicalité, de rendu haute fidélité, de définition dans le haut du spectre avec un rendu d’une précision étonnante. La grosse surprise de ce pack Triangle, c’est clairement la colonne Antal Maestro, une vraie réussite !

Je trouve le design très réussi, je ne connais pas beaucoup d’enceinte de cette classe sous la barre des 700 € ! Ces colonnes rentrent clairement en concurrence avec d’autres colonnes que j’ai adoré comme les Davis Acoustics Maya (moins précises au niveau aigus, mais tout de même très joli, et un médium exceptionnel), ou Dali Zensor 5 (moins précises également, mais très raffinées dans l’aigus, un peu plus chaleureuses, plus de profondeur de grave, mais un médium moins tonique) ou encore les Monitor Audio Bronze. Les Triangle se démarquent clairement par leur précision sur tous les registres, leur équilibre tonal, leur standing, leurs aigus très fins, ciselés et riches, et la qualité des dialogues de la centrale, une pièce maîtresse dans une configuration home cinéma ! Lancées à 2325 €, le pack Triangle Antal Maestro 5.0 est donc désormais disponible à 1299 € avec les deux colonnes, la centrale et les deux enceintes bibliothèques. Tout dépend des goûts, mais que dire de plus à part qu’il s’agit clairement d’un des meilleurs rapport qualité/prix actuels, c’est même assez étonnant !

Les notes sont subjectives et évaluées en fonction du prix  :

  • Qualité de l’aigu (colonnes) : 
  • Qualité du médium (colonnes) : 
  • Qualité du grave (colonnes) : 
  • Profondeur du grave (colonnes) : 
  • Ouverture de la scène sonore : 
  • Profondeur de la scène sonore : 
  • Transparence (colonne) : 
  • Musicalité (colonne) : 
  • Dynamique (colonne) : 
  • Puissance / Rendement : 
  • Qualité de fabrication (colonne) : 
  • Qualité des dialogues (centrale) : 
  • Qualité de la scène arrière (Bibliothèques) : 
  • Qualité du caisson de graves : 
  • Spatialisation (config. 5.1) : 
  • Expérience home cinéma (5.1) : 
  • Expérience HiFi (Colonne) : 
  • Rapport qualité-prix : 

Ce que j’ai aimé avec les Triangle Antal Maestro :

  • Des colonnes très séduisantes au prix vraiment intéressant !
  • Les colonnes se démarquent nettement en terme de qualité générale et musicalité
  • La Centrale offre tout de même de très bons dialogues
  • La qualité du médium, ferme et tonique
  • L’extrême précision, le ciselé, la finesse de l’aigu, avec une légère brillance (une coquetterie à double tranchant, qui nécessite une attention particulière pour choisir l’ampli (de préférence doux dans le haut du spectre))
  • La signature sonore, neutre, équilibrée, légèrement claire (ampli légèrement chaleureux conseillé)
  • La fermeté du grave, un peu court, mais tonique
  • De très bonnes performances musicales
  • Un caisson mignon, simple, efficace, plutôt ferme avec un grave agréable et bien rond
  • Un rapport qualité/prix vraiment impressionnant !

Ce que je regrette avec les Triangle Antal Maestro

  • Un grave un peu court
  • Un coffre qui manque de volume et de densité
  • Un aigu qui peut être montant, trop incisif et entrainer des sifflantes sur certains amplis
  • Un léger manque de rondeur et d’ampleur
  • Les Bibliothèques qui manquent d’ouverture (la scène sonore arrière manque d’enveloppe)
  • Les Bibliotheque et la Centrale qualitativement en cran en dessous des colonnes
  • Le caisson qui manque de puissance et profondeur de grave, mais à ce prix difficile de critiquer

43 commentaires

  1. avatar

    @Positivman – Bonjour,

    La différence ne vaut pas l’écart de prix, ça c’est certains, mais on ne va pas se mentir il y a une petite différence et heureusement. C’est au niveau du médium un peu plus rond et ferme sur les Antal EZ, mais ce n’est pas énorme. J’ai eu les Antal EZ plusieurs semaines …

    Pour la caisse, le fait que l’une soit laquée et l’autre brute, ça ne change pas beaucoup à non plus, à part l’apparence, juste un peu la densité du rendu et la précision, mais c’est léger. Quant aux borniers, si tu remplaces les pattes par du câble, aucun changement, il faut de toute façon le faire sur les deux, que ce soit les EZ ou les Maestro.

  2. avatar
    Positivman /

    Merci pour ta réponse. Ca me conforte dans l’idée que les Maestro peuvent être une excellente affaire. A aller écouter dès que possible. :-)

  3. avatar
    Ben /

    @Nicolas: Merci pour votre réponse. Je pense que l’écoute est inévitable. Hier j’ai eu un vendeur d’une grande enseigne Parisienne qui me disait que je ne pouvait trouver mieux que mes Menuet qu’en passant à la gamme Rubicon (en restant chez Dali en colonne)… Alors que penser des Maestro qui sont 4X moins cher! Sinon je ne souhaite pas avoir de doublon sur le matériel et donc il faudra que l’ampli HC soit aussi bon en HIFI au minimum. Je vais explorer l’Onkyo RV800 et le Yamaha RX-A850.

  4. avatar
    franck /

    Ses enceintes peuvent se marié avec un ampli a tubes? style el 34 ,KT88 . J ai encore ecouté les wharfedale 220 ( dac metrum cochet el34 ) pour une 2 voies avec un 13 cm c est du domaine du miracle ,depuis que je m interesse a la hifi ,je suis sur les fesses surtout pour le prix 380 e avec pieds. J ai testé phy30 ,ruban,audax aerogel,larges bandes fostex, ses petites enceintes devraient vraiment etre testés et comme tu es pour moi le meilleur testeur ( Nico) :wink:

  5. avatar

    @franck – Bonjour Franck,

    Hé bien figure toi que j’ai programmé un test des Wharfedale, car on m’en parle souvent, donc ça mérite d’être écouté :wink:

    Sinon, oui pour les Triangle, un ampli à tube devrait bien donner, vu le caractère doux et chaleureux (organique serait plus juste) de la plupart des amplis à tube…

  6. avatar
    franck /

    @Nicolas Bécuwe – j ai hate du test ça va faire mal a la concurrence lol merci nico

  7. avatar
    Yann /

    Bonjour Nicolas,

    Merci beaucoup pour ce rapide test de ce pack très alléchant. :)
    Serait-il bienvenu avec un ampli Marantz SR6007 par hasard ? Il est utilisé à date avec des Focal Chorus de la gamme 700, mais pourquoi pas faire évoluer ?

    Merci pour vos conseils dans tous les cas !

  8. avatar
    niarami /

    elles ne sont pas comparable à des antal EZ mais plutôt à des ESW… il n’y a pas que le medium qui diffère mais aussi le tweeter qui est celui des ESW. Ceci dit à 10 ans d’écart ça fait moitié prix pour un produit made in france ça reste un très bon RQP je pense (n’ayant jamais écouté pour être honnête)

  9. avatar
    kptaine /

    je cherche une centrale pour compléter mes focal 826W. La 800VW n’étant plus trouvable en neuf et très rare en occasion la nouvelle C8VW manque d’évent et ne m’inspire pas plus que ça est-ce que tu pense qu’en partant sur la triangle je ne risque pas de dénaturer la signature sonore des focal ? (j’ai un marantz SR5005 en HC)

  10. avatar
    Elbartman60 /

    Salut a tous. Je songe remplacer mes davis maya en hifi par ces colonnes maestro pour 2 raisons. La première c’est le design que je trouve beaucoup plus sympa sur ces triangle; la deuxième ( et c’est là que j’ai besoin de conseils) c’est que j’aimerais un rendu un peu plus présent dans les bass. Les graves de mes maya sont très bonnes en terme de qualité mais pour bien faire compte tenu de mes goût il leur faudrait un hp de grave supplémentaire. Vais je réellement y gagner sur ce point?
    Merci d’avance pour vos réponses.

  11. avatar

    @kptaine – Bonsoir,

    Désolé de cette réponse très tardive, je viens à peine de voir ton commentaire :oops:

    Malheureusement si, la signature sonore Triangle est vraiment différente de celle des enceintes Focal. LEs encientes Focal sont généralement douces dans l’aigu, rondes, un peu chaleureuses, moins fermes et précis que Tirangle en général, mais des graves souvent plus profonds.

    Les Triangle sont généralement plus neutres, très précises, toniques et dynamique, des fois un peu brillantes et trop ciselées au niveau de l’aigu, un grave moins profond mais plus ferme et rapide, tout comme le médium,qui est précis et équilibré et offre d’excellents dialogues, peut être un manque de sensualité avec les voix féminines, mais ça dépend des gammes.

  12. avatar

    @Elbartman60 – Bonsoir,

    J’adore la Davis Maya, un rapport qualité/prix excellent, très musicale !

    Malheureusement, je vais être honnête avec toi, je ne pense pas que la Maestro t’offre un grave plus profond Avec un bon ampli il est ferme, précis,avec un gros impact que l’on ressent bien dans le ventre, mais pas très profond.

    Cela dit,peux tu me dire quel ampli tu utilises ? Car la Maya peut offrir un grave profond,des fois il suffit de l’éloigner du mur, la bouger un peu de place, diriger un peu vers la position d’écoute et surtout ça dépend de l’ampli.

    Sinon, en grave profond et assez spectaculaire, il y a les enceintes Magnat Quantum qui sont très intéressantes!

  13. avatar
    Elbartman60 /

    @Nicolas Bécuwe
    Merci de cette réponse.
    Pour l’ampli j’avais volontairement omis de le dire pour ne pas me faire gronder, je suis avec un Yamaha AS 500 (2x85w il me semble) qui d’après le test ne serai pas top du point de vu des aigüe. Mais c’est un point que je serai près à sacrifier pour un peux plus de graves; d’autant que si les aigüe sont trop agressives un simple réglage sur l’ampli me soulage, je ne suis pas un « audiophile ».
    En ce qui concerne les Magnat Quantum je suis pas fan du design, je préfère quand les forme sont plus complexe et rechercher.
    Sinon j’envisageais dans un autre registre de passer sur des Focal Chorus 836v (en occasion)que je trouve magnifique. Plus aucun manque de basses dans ces conditions. Mais dans ce cas la il me faudrait certainement un autre ampli, d’autant que d’après ce que j’ai pu voir sur internet, il ne semble pas y avoir de bi-amplification possible sur ces dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: