Facebook Tweeter Tweeter

La conversion HDR/SDR booste le contraste de certains TV UHD et 1080p !

IMG_3754

Je dois publier le test du lecteur Blu-ray UHD Samsung UBD-K8500 cette semaine, mais en attendant le test je me devais de vous faire part d’une découverte qui m’a totalement scotché et le mot est faible ! Pour ce test, je voulais tester un maximum de téléviseurs en tout genre pour vous faire part de mes observations sur le rendu du Blu-ray UHD sur des TV en tout genre (TV UHD HDR, TV UHD non compatibles HDR, TV Edge LED, Full LED y compris des téléviseurs 1080p). Et c’est en testant un téléviseur UHD non compatible HDR, le Samsung HU8500 avec son boitier d’origine One Connect SEK2500, que je suis tombé sur l’une des plus grosses surprises depuis que je teste des téléviseurs ! Mieux, la conversion UHD HDR en 1080p SDR a totalement transformée l’image et le contraste de mon téléviseur 1080p !

En effet, avec ce téléviseur, forcément, j’ai dû passer par une conversion HDR/SDR pour lire les Blu-ray UHD. Si on conserve la pleine définition 3840 x 2160 pixels avec un encodage 10 bit par couleur et YCbCr 4:2:0, on perd donc les avantages du HDR. Cela dit, à ma grande surprise, j’ai remarqué que ce téléviseur affichait un tout autre contraste en présence d’une conversion HDR/SDR.

IMG_3673

Pour rappel, le Samsung HU8500 est un téléviseur Edge LED à Local Dimming qui propose un contraste ANSI de 3000:1 pour un noir mesuré à 0.04 cd/m² si le pic lumineux est réglé à 120 cd/m². Je lance mon premier Blu-ray UHD L’Odyssée de Pi et là, à mon grand étonnement, je remarque des noirs d’une profondeur étonnante avec des bandes noires qui affichent un noir compris entre 0 et 0.01 cd/m² et un noir dans les scènes sombres qui descend en dessous de 0.01 cd/m². Mieux, la conversion SDR/HDR m’affiche une image d’une dynamique exceptionnelle avec des plans sur le coucher de soleil magnifique, des pics lumineux intenses, un gain en terme de relief et de dynamique énorme ! Bref, une sorte de simulation HDR vraiment superbe. Plus fort encore, je m’aperçois que les scènes sombres offrent une profondeur de noir que je n’avais encore jamais vu sur un Edge LED, plus de détails, de lisibilité et un contraste dynamique qui tourne autour des 12 000:1 sans boucher les noirs, ni brûler les blancs (rien à voir avec un Contraste Dynamique habituel). C’est une totale redécouverte du Samsung UH8500, jamais je n’aurais pensé qu’une source pouvait avoir autant d’impact sur le contraste d’un téléviseur !

Evidemment, le rendu HDR reste meilleur que la conversion HDR/SDR, surtout sur les téléviseurs HDR de 2016, certifiés UHD Premium comme le Panasonic DX900 ou Sony XD93 malgré quelques défauts d’homogénéité et Blooming plus visibles en HDR. Certains seront forcément sceptiques, ce que je comprends tout à fait, car même en ayant vu cet apport je me demande encore comment est-ce possible de booster autant le contraste d’un téléviseur LED. Mais je n’en suis pas resté là et j’ai continué mes expériences en passant sur un téléviseur 1080p Full LED à Local Dimming, le Sony KDL-55HX950. Certains se souviendront peut-être de ce TV qui affichait des soucis de Blooming très visibles et un contraste ANSI de 3 000:1 avec des noirs mesurés à 0,05 cd/m².

Sur ce téléviseur, je reprends mes Blu-ray UHD HDR que je vais donc downscaler en 1080p YCbCr 4:4:4 et convertir le HDR en SDR. Il faut savoir que le fait de downscaler un Blu-ray UHD en 1080p 4:4:4, double la résolution des signaux de chrominance Cb.Cr et donc l’image propose une précision bien supérieure à celle des Blu-ray 1080p qui sont encodés en YCbCr 4:2:0. Je peux vous dire que je suis resté totalement scotché devant le résultat ! Une image absolument magnifique, avec un piqué magnifique, comme jamais je n’avais pu le voir sur un TV 1080p ! Attention tout de même, selon les Blu-ray UHD la qualité d’image varie grandement. Mad Max par exemple n’apporte pas un gain conséquent en UHD au niveau du piqué et des détails, seul le HDR apporte une vraie amélioration. Kingsman ou L’Odyssée de Pi offrent une bien meilleure qualité d’image, malgré le fait que les Masters soient en 2K. Un Blu-ray UHD issu de Master 4K offrira un meilleur résultat  évidemment.

sony_hx950-600x450

Le Sony HX950: TV 1080p Full LED

Les couleurs semblent plus riches et éclatantes, tout en restant naturelles, mais cela est sûrement dû à l’amélioration de la dynamique de l’image qui se ressent aussi au niveau des couleurs. En effet, la plus grosse surprise vient encore une fois du contraste et de la dynamique de l’image complètement transformés ! C’est simple, j’ai ce téléviseur depuis plus de trois ans, je ne l’ai pas reconnu. Le contraste devient tout simplement énorme et la dynamique de l’image explose. Les noirs sont totalement abyssaux et en plus avec un pic lumineux plus élevé et surtout, plus une trace de Blooming, même sur les scènes sombres dans l’espace avec un objet lumineux. Encore une fois, certains vont me prendre pour un fou, mais sur certaines scènes j’avais l’impression d’avoir un OLED devant moi, même si ce n’est pas aussi lisible dans les scènes sombres, et que le noir ne reste pas à 0 sur toutes les scènes évidemment, mais quel contraste perçu impressionnant et quelle dynamique !

Comment un tel constat est-il possible ? C’est évidemment, la conversion HDR/SDR associée à l’encodage 10 bit qui est à l’origine de cette amélioration du contraste, mais jamais je n’aurais cru que le contraste  d’un téléviseur aurait pu être amélioré à ce point, grâce à un signal vidéo de meilleure qualité et doté d’une gamme dynamique plus large. Je pensais que le contraste était une limite physique des TV LED. Par contre, j’ai constaté que ce contraste n’était amélioré que sur les TV LED dotés d’un Local Dimming, il s’agit donc d’une amélioration dynamique, mais sans les inconvénients d’un contraste dynamique qui boucherait les noirs et brûlerait les blancs. Plus ce Local Dimming est performant, plus le contraste sera boosté. Visiblement, les TV Full LED à Local Dimming sont ceux qui profitent le plus de cette amélioration.

Je vais évidemment pousser mes expériences plus loin, voir ce que ça peut donner en vidéoprojection, sur un Plasma, ou sur des TV Edge LED à Frame Dimming ou à Micro Dimming sans Local Dimming, ou sur TV IPS… Il est difficile de quantifier ça avec des mires, puisqu’il faudrait des mires HDR converties en SDR pour faire des mesures statiques. Je ne sais pas si c’est possible, mais je vais me pencher sur la question. Bref, il faut que je teste la conversion HDR/SDR sur plus de TV et que j’essaie de comprendre un peu plus ce phénomène, mais ce qui est certains, c’est que si vous n’avez pas les moyens de changer de téléviseur, je vous invite vivement à essayer les Blu-ray UHD sur votre téléviseur, même si c’est un modèle 1080p. L’apport est très conséquent en terme de contraste, de dynamique et de qualité d’image ! Seule contrainte, il faut un Local Dimming et ce n’est valable que lorsque vous regarderez un Blu-ray UHD HDR converti en SDR. Évidemment, cela ne concerne pas les Blu-ray 1080p lus sur un lecteur UHD et le résultat dépendra de la qualité des Blu-ray UHD.

MAJ  : compléments d’informations après avoir testés plusieurs TV avec la conversion HDR/SDR :

  • Tous les Full LED à Local Dimming testés gagnent énormément en contraste et dynamique (Sony HX950, Hisense K720, Philips PFL9600)
  • TV Direct LED à Global Dimming : presque aucun apport, même si le contraste dynamique semble plus efficace et le niveau de noir des Blu-ray UHD eun peu plus bas que celui des Blu-ray 1080p
  • Les TV Edge LED avec Local Dimming + Detect Letter.Box : gagnent beaucoup en contraste et dynamique, moins que les Full LED, mais tout de même pas mal !
  • Les TV Edge LED avec Local Dimming, mais sans Detec.Letter.Box : le gain est visible, mais plus léger (contraste Dynamique plus efficace sur de nombreux modèles)
  • Les TV Sony avec Amélioration Avancé du Contraste et Frame Dimming : gain bien visible, mais pas autant que ceux qui ont un Local Dimming
  • Les TV Edge LED sans Local Dimming : aucun gain par défaut, mais un Contraste dynamique un peu plus efficace

    Reste à savoir l’apport en terme de contraste sur les Plasma et vidéoprojecteurs.

Je précise que nous débattons avec enthousiasme sur le lecteur UHD Samsung UBD-K8500 sur le forum depuis quelques jours, et de nombreuses personnes ont pu également se rendre compte de l’apport de la conversion HDR/SDR (voir le topic dédié sur le forum).

IMG_3711

IMG_3703

IMG_3708

61 commentaires

  1. avatar
    Hervé /

    Article intéressant possédant une TV oled 1080p et voulant faire l’acquisition d’un nouveau lecteur. Est ce que ce lecteur bluray Samsung uhd k8500 peut être intéressant en downscaling. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: