Facebook Tweeter Tweeter

Test OPPO BDT-101CI : un lecteur Blu-ray modulaire de grande classe !

OPPO BDT101CI (1)

J’étais persuadé que mon prochain test de lecteur Blu-ray serait un modèle UHD, mais OPPO a encore réussi à nous surprendre avec la sortie de ce BDT101CI, un lecteur très original puisqu’il s’agit du premier modèle modulaire. Deux autres facteurs m’ont particulièrement intéressé : l’intégration d’un DAC AKM de plus en plus convoité par les fabricants d’appareils Hifi et la carte optionnelle HDbaseT, un connecteur bien plus performant que le HDMI. Lors de ce test, je vais donc surtout aborder la qualité analogique de ce lecteur, les possibilités offertes par le HDbaseT, les quelques nouvelles fonctionnalités, l’application et bien-sûr la qualité d’image offerte par ce lecteur qui intègre un traitement vidéo VRS. En effet, il reste tout de même très proche des autres versions…

Protocole de test :

  • Lecteurs Blu-ray OPPO BDT-101CI en deux versions (plus de précision dans le test)
  • TV Sony KD-65S8505C et Samsung UE65HU8500
  • Amplificateurs Onkyo TX-RZ900 et Yamaha RX-A1050
  • Enceintes Dali Opticon 6, SVS Ultra Tower pour les écoutes hifi
  • Focal Dome Flax en 7.1 et configuration Dolby Atmos 5.1.2 pour les écoutes home cinéma
  • Caisson de grave SVS PB1000
  • Convertisseur HDbaseT/HDMI HDelite
  • Câbles HDMI et RJ45 Oehlbach XXL Carb Connect
  • Câble secteur JSV Audio, câbles de modulation et enceintes MUSE 3 Espace Musical

IMG_9531

Présentation

Présentation de l’OPPO BDT-101CI

4 (1280x809)

Si le fonctionnement et l’interface sont très proches des autres lecteurs, en revanche le design change des versions BDP-103EU et 103D. OPPO a donc présenté le BDT-101CI comme un lecteur réservé aux intégrateurs, mais je ne suis pas vraiment de cet avis puisque ce lecteur peut évidemment convenir à tout utilisateur, que ce soit dans son salon ou en sale dédiée. Cela dit, il propose effectivement quelques options très utiles aux intégrateurs professionnels. Donc, aucune inquiétude en ce qui concerne son mode de fonctionnement, il propose la même compatibilité multimédia que les versions 103D/EU, lui aussi peut être contrôlé via l’application MediaControl, lui aussi propose une qualité d’image excellente, un traitement vidéo performant et un mode de fonctionnement tout aussi complet, lui aussi peut accueillir le kit de dézonage. Les seuls gros changements concernent la qualité audio analogique et numérique, l’absence d’entrée HDMI et les possibilités de cartes optionnelles avec une douzaine de versions possibles, sachant que la version la plus basique coûte 549 € avec une seule sortie HDMI et une sortie analogique RCA 2.0. Cela dit, quelques variantes subtiles peuvent être observées au niveau de la qualité d’image et des réglages proposés.

Galerie du déballage

IMG_9522

Voici un récapitulatif des versions OPPO BDT-101CI disponibles avec les prix indicatifs :

  • Sortie audio RCA 2.0 (549€)
  • Sortie audio RCA 2.0 + seconde sortie HDMI (649€)
  • Sortie audio RCA 2.0 + sortie HDBaseT (849€)
  • Sortie audio RCA 7.1 (649€)
  • Sortie audio RCA 7.1 + seconde sortie HDMI (749€)
  • Sortie audio RCA 7.1 + sortie HDBaseT (949€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 2.0 (699€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 2.0 + seconde sortie HDMI (799€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 2.0 + sortie HDBaseT (999€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 7.1 (799€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 7.1 + seconde sortie HDMI (899€)
  • Dézonée avec sortie audio RCA 7.1 + sortie HDBaseT (1099€)

Pour ma part, j’ai donc choisi de tester un modèle équipé de deux sorties HDMI + une carte analogique 2.0 et un modèle doté d’une carte analogique 7.1 + une sortie HDMI et HDbaseT. Le packaging ne change pas, on retrouve un emballage toujours aussi soigné avec des mousses de protections plus pérennes que le polystyrène, la housse qui protège le lecteur, la petite boite qui accueille la télécommande, le câble d’alimentation et un câble HDMI (plus de module Wi-Fi par contre, mais le lecteur reste compatible).

IMG_9519

Le lecteur affiche une finition tout aussi soignée que ses frères, ce qui change des modèles grand public de plus en plus cheaps que nous propose Sony, LG, Samsung & Co. En revanche, la qualité de finition et du drive n’est pas aussi soignée que le Pioneer BDP-LX58 dernièrement testé. Comme je le disais, le design change, le lecteur est plus haut, un peut peu moins élégant et présente un profil d’appareil « pro » en quelque sorte avec une couleur noire mate, des boutons de sélections plus classiques, aucune entrée HDMI en façade, mais toujours une entrée USB. Le petit écran reste identique et affiche plusieurs informations en cours de lecteur comme la nature de la piste audio, la sortie vidéo sélectionnée (HDMI 1 ou 2 ou HDbaseT), le nombre de canaux audio, le chapitre, la connexion internet, le décompte de la durée du film, le type de média en cours de lecture, etc. Par contre, il n’est pas possible de naviguer dans le menu TV éteint, mais pour cela il y a l’application MediaControl (j’y reviens plus loin).

IMG_9521

La télécommande reste quasi identique, sauf qu’elle perd les touches d’accès rapides aux services internet comme Netflix ou Vudu, et pour cause, le BDT101CI ne propose aucun service internet. Par contre, on retrouve les touches rétroéclairées, les nombreux raccourcis très pratiques comme la touche qui permet d’accéder directement aux réglages vidéos VRS, celle pour changer la définition en sortie ou opter pour une sortie directe sans traitement (très utile pour les possesseurs de scaler externe), la touche option qui permet de faire des réglages en cours de lecture comme déplacer les sous-titres, opter pour un zoom ou un V-Strech, la touche infos, la touche GoTo, le contrôle du volume en sortie analogique qui permet d’utiliser le lecteur comme un préampli connecté directement à un bloc de puissance, etc.

IMG_9537

IMG_9931

OPPO BDT-101CI + HA1 associés au bloc de puissance Nakamichi (probablement le meilleur RQP actuel en bloc multicanal)

La connectique est donc variable suivant les modules choisis. Ce qui est invariable, c’est la présence d’un port Ethernet, deux entrées USB 2.0 supplémentaires à l’arrière qui gèrent les HDD jusqu’à 8 To (donc 3 ports USB 2.0 en tout, mais pas d’USB 3.0), une sortie HDMI, la sortie DIAG pour connecter un petit écran de contrôle, une sortie Coaxiale et Optique, une interface RS-232C pour l’intégration, un switch pour basculer sur un déport IR (utile si vous voulez ranger le lecteur dans un meuble ou dans une autre pièce), 2 Trigger in et 1 Trigger Out (utile pour éteindre et allumer un éventuel bloc de puissance en même temps que le lecteur), un connecteur GND (mise à la masse) et donc deux emplacements réservés aux divers modules.

IMG_9543

IMG_9525

Pour le moment, nous avons quatre cartes au choix : une carte pour avoir une seconde sortie HDMI, une carte pour avoir une sortie HDbaseT, une carte analogique 7.1 et une carte analogique 2.0. J’espère que OPPO proposera d’autres cartes à l’avenir, comme une sortie XLR, AES/EBU, DisplayPort, etc. Il est également possible que des fabricants tiers proposent des cartes pour ce lecteur. On peut très bien envisager qu’un fabricant d’appareils HiFi ou un modificateur proposent une carte analogique haut de gamme pour OPPO BDT-101CI. C’est aussi pour cette raison que j’espère qu’OPPO continuera sur ce concept modulaire pour ses prochains lecteurs UHD.

La carte analogique 7.1 :

carte analogique 8 canaux sur alimentation principale

La carte analogique 7.1 intègre un DAC AKM AK4458 capable de gérer 8 canaux. Ce DAC tout récent est en mesure de traiter les flux PCM jusqu’en 768 kHz avec filtrage 32 bits ou le DSD 11.2 MHz sur 1 bit, soit des échantillonnages extrêmes que peu de gens se servent, mais comme on dit, qui peut le plus, peut le moins. Ce DAC est le même que celui intégré dans l’ampli Onkyo TX-RZ900 testé récemment. Il offre un SNR théorique de 115 dB, mais pour exploiter pleinement ce potentiel, son intégration va évidemment jouer un rôle important. On trouve des AOP assez classiques sur l’étage de sortie, des Texas Instruments N5532A et quelques condensateurs de bonne qualité, mais assez classiques également.

La carte analogique 2.0 :

Carte stéréo

La carte analogique stéréo intègre un DAC AKM AK4490 2 canaux, une version légèrement meilleure et capable d’offrir un SNR de 120 dB. Ce DAC est intégré dans de nombreux appareils hifi stéréo récents, comme le nouveau DAC Teac UD503, le préampli Marantz AV8802A. Lui aussi gère en théorie les 768 kHz et 32 bits et le DSD 11.2 MHz. Évidemment, OPPO n’a pas exploité tout le potentiel de ce DAC, qui reste limité au 192 kHz et au DSD64 (le DSD128 (5,6 MHz) est converti en PCM (probablement parce que le Mediatek ne gère pas ce type de DSD) alors que le DSD64 (2.8mHz) est bien filtré nativement en DSD que ce soit avec les SA-CD ou les fichiers DSF et DSDIFF. Proportionnellement à la carte 7.1, cette carte 2.0 est un peu plus soignée avec des condensateurs de meilleure qualité, mais les mêmes AOP sur l’étage de sortie.

La carte HDMI :

Carte HDMI 2.0

La carte HDMI est basée sur un chipset Silicon Image SIL9612, le même que l’on trouve au centre de l’architecture du scaler externe iScan Mini de DVDO que l’on avait testé sur HDfever il y a quelques mois. C’est ce processeur « tout-en-un » qui va assurer la majorité des fonctions de l’appareil. En effet, le SIL9612 est avant tout un processeur vidéo basé sur les technologies VRS ClearView de DVDO, mais joue également le rôle d’une interface HDMI. C’est donc ce composant qui sera en charge d’appliquer les différents traitements vidéo, désentrelacement et mise à l’échelle en 1080p ou 2160p 24, 50 ou 60 im/s en YCbCr 4:4:4. C’est également ce chipset qui permet de proposer un filtre d’amélioration des détails, un autre filtre pour améliorer les contours et un autre pour lisser l’image et donc les effets d’escalier. On ne peut pas vraiment parler de sortie HDMI 2.0, puisque les flux UHD ne sortent qu’après un upscaling, pas de lecture UHD native, et les flux UHD en 2160p/50 ou 60 im/s sont limité au 8 bits. En revanche, le lecteur upscale bien le Blu-ray ou le MKV 1080p en 2160p/24 YCbCr 4:4:4.

Ce qui est intéressant, c’est que dorénavant chaque sortie HDMI dispose de son propre chipset, alors que sur les autres OPPO c’était le chipset Mediatek qui jouer le rôle de chipset HDMI et la qualité audio en pâtissait. Dorénavant, la qualité audio via HDMI est de bien meilleure qualité avec plus d’ampleur et de niveau en sortie ce qui permet de moins pousser l’ampli pour un même volume sonore et donc avec moins de THD. Le jitter est également mieux maitrisé et donc le rendu un peu plus précis que sur les autres OPPO. Nous ne sommes pas encore au niveau de la qualité audio HDMI proposée par les lecteurs Panasonic BDT500 et BDT700, avec un chipset très performant en terme de réduction d’erreurs de gigue (jitter), mais on s’en rapproche.

La carte HDbaseT :

Carte HDbaseT

La carte HDbaseT utilise le même chipset HDMI SIL9612, mais on trouve également un module de transformation HDbaseT Pulse H7008FNL. Cette connectique est la plus performante au monde, mais malheureusement elle n’a pas été retenue par les fabricants pour des raisons économiques. En effet, il y a plus d’argent à se faire avec le connecteur HDMI qui nécessite une évolution constante, là où le HDbaseT aurait permis de transférer toutes les spécifications 4K et 8K pour un bon nombre d’années et cela sur des longueurs de câbles de plusieurs centaines de mètres, sans perte !

sortie HDbaseT

Dans le cas du BDT101CI, ce connecteur HDbaseT n’a qu’une utilité, permettre le transfert audio et vidéo sur de trés longues distances sans perte. Cela dit, à l’heure actuelle, très peu d’appareils proposent du HDbaseT, mais on trouve des matrices ou adaptateurs HDMI/HDbaseT. Même chipset, mêmes performances audio et vidéo, pas ou peu d’appareils dotés d’entrée HDbaseT, mais à quoi peut donc servir cette sortie HDbaseT. Outre le fait que plus tard certains appareils proposeront probablement des entrées HDbaseT, cela a un autre avantage.

convertisseur HDelite

En effet, j’ai pu me procurer un convertisseur HDElite HDMI/HDbaseT pour réaliser ce test et vous proposer une installation type qui permet d’exploiter cette sortie HDbaseT. Je remercie d’ailleurs HDElite pour ce prêt. Mon lecteur est donc installé dans mon salon, connecté à mon téléviseur UHD. J’ai également un autre téléviseur situé dans ma chambre à l’étage, et pour éviter d’acheter un deuxième lecteur Blu-ray pour la chambre, j’ai donc connecté un câble RJ45 de 30 m qui part la sortie HDbaseT , vers ma chambre, connectée au convertisseur qui est connecté ensuite au téléviseur via HDMI. Pour utiliser le lecteur, j’aurais pû utiliser les déports IR proposés sur le convertisseur, mais je me sers tout simplement de l’application ce qui est bien plus simple et ça permet de lancer des fichiers multimédias ou faire des réglages plus rapidement qu’avec la télécommande.

Cela me permet donc d’utiliser un seul lecteur pour deux TV installés dans 2 pièces éloignées l’une de l’autre. Et si j’avais utilisé un câble HDMI de 20 mètres ou plus, non seulement je risque des pertes de signal ou des dégradations de qualité audio et vidéo, surtout avec un flux upscalé en 4K, mais en plus un câble RJ45 est plus fin, plus souple, plus simple à cacher ou à faire passer dans les mûrs. On pourrait utiliser la même installation avec un câble RJ45 de 100 m sans problème et sans risque de dégradation !

OPPO BDT101CI vue interne globale

Pour finir les présentations, petite visite rapide des entrailles de ce lecteur qui reste évidemment très proche des OPPO BDP-103EU et 103D avec le même drive de bonne qualité, surélevé par rapport aux autres OPPO et monté sur ressorts pour minimiser les vibrations, mais rien d’exceptionnel, avec un tiroir classique en PVC fin. Concernant la structure globale, on retrouve à peu près la même alimentation à découpage universelle qui équipe les Oppo depuis la série BDP-93/95, mais celle-ci semble moins équipée (moins de composants, mais des composants de meilleure qualité), un condensateur avec une capacité de filtrage de 100µF au lieu de 120µF. Cela dit, attention aux apparences, car parfois, trop de condensateurs, trop de composants réduis la performance. et par rapport aux alimentations que l’on trouve dans les autres lecteurs cela reste une très bonne alimentation à découpage qui pour moi est suffisante en ce qui concerne l’image, même si visuellement elle semble avoir un peu perdu de sa superbe (en revanche, l’alim de la carte principale est meilleure que celle du 103D). Par exemple, à trop vouloir filtrer l’alimentation, on réduit le bruit certes, mais on peu aussi réduire le piqué de l’image. Il faut donc trouver le juste équilibre et pour moi, sur ce BDT101CI le juste équilibre a été trouvé puisque le décodage natif (sans VRS) de l’image gagne en piqué, sans souffrir de bruit ou fourmillement. Il faudrait vraiment une excellente alimentation linéaire avec un système de filtrage très performant, voire un kit Bybee Effect pour que le gain soit significatif.

Alim SMPS du BDT101CI

Alimentation principale (SMPS) du BDT101CI

La carte principale contenant l’électronique vidéo est de même dimension et il faut l’observer avec attention pour se rendre compte que cet Oppo ne se contente pas de changer son processeur vidéo Marvell Qdeo par un Chipset Silicon Image avec VRS. Le processeur principal est toujours une version spéciale du Mediatek MT8580, cachée sous le dissipateur thermique afin de le prémunir de chauffes excessives.

Carte principale

Mais, une observation plus en détail permettra de noter plusieurs changements par rapport aux 103EU et 103D qui étaient déjà légèrement différents. L’étage des alimentations des différents composants de cette carte a changé. Les régulateurs, filtres Cms et convertisseurs DC/DC sont bien plus nombreux que sur le BDP-103D avec 5 régulateurs sur la carte principale + 3 sur la carte HDMI secondaire et 4 sur la carte HDbaseT. Les composants dédiés au filtrage et les convertisseurs DC/DC sont en revanche moins nombreux et moins performants que sur le 103EU qui intégrait des condensateurs chimiques (1 devant chaque régulateur), alors que le 103D et le 101CI embarquent des condensateurs CMS moins performants. On trouve toutefois trois condensateurs en entrée de carte et 1 sur chaque carte HDMI ou HDbaseT. J’y reviens plus tard, mais en toute franchise le BDT101CI affiche beaucoup moins de bruit résiduel que le BDP-103D et offre une image plus précise que le BDP-103EU.

Lecteur surélevé

Multimédia & réseau

Gestion réseau et multimédia

IMG_9614

Pas de gros changement de ce côté-là, l’OPPO BDT-101CI intègre donc le même SoC multimédia Mediatek et donc les mêmes capacités multimédias que les 103EU et 103D à l’exception prés que le BDT101CI ne propose aucun service internet (pas de Netflix, ni de Picassa, ni de Youtube, rien). Les seules différences constatées depuis le test du BDP-103D résultent des mises à jour firmware qui ont été nombreuses. Quelques nouveautés ont fait leur apparition, comme la possibilité de customiser les sous-titres (position, grosseur, couleur du fond, des lettres, du contour, polices, etc.). Si on devait résumer la gestion multimédia et réseau en quelques mots : c’est la plus complète du marché pour un lecteur Blu-ray, avec la lecture de quasiment tous les formats existant sauf les ISO et BDMV, la gestion des protocoles Samba, NFS, et UPnP, l’autoframerate 24p, la lecture des DTS-HD, TrueHD et Dolby Atmos, mais en retrait par rapport à un vrai lecteur multimédia performant.

Une gestion multimédia au top pour un lecteur Blu-ray !

Le BDT101CI lit dont la grande majorité des formats et codecs existants, comme le MKV, le M2TS, TS, MTS, DivX HD ou SD (sauf le DivX 3, 4 et 5), AVI, MP4, WMV, Flac, APE, WMA, MP3, LPCM, Wav-DTS, DSD (DSF, DSDIFF), ALAC, AIFF, DTS-Hd et TrueHD, Dolby Atmos et DTS:X, bref pratiquement tout. L’autoframerate 23.9, 24, 50 et 60 im/s est parfaitement fonctionnel que ce soit avec le MKV, l’AVI, M2TS ou autres formats. Le DTS-HD ou TrueHD intégré aux vidéos sont parfaitement lu en bitstream, décodage LPCM ou conversion analogique (au choix), les chapitres, sous-titres PGS,sont pris en charge, bref, c’est très complet, rien à dire !

Par contre, les répertoires Blu-ray (BDMV) ou ISO Blu-ray/DVD/DVD-A et SA-CD ne sont pas lus, les ISO SA-CD gravées sur DVD-R non plus, et l’astuce pour lire un BDMV dans un répertoire AVCHD ne fonctionne plus. En revanche, il est possible de lire les BDMV grâce au logiciel BDMV Modify, mais cela ne fonctionne pas pour les BDMV 3D. Les vidéos 3D (MK3D, MKV 3D MVC ou Full SBS) ne sont toujours pas lues, par contre le format 3D MTS est lu et affiché automatiquement en 3D (framepacking). Il s’agit d’un format issu des caméscopes 3D. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, ce n’est pas OPPO qui a décidé de supprimer la lecture des ISO ou BDMV, mais la BDA qui exige le retrait de cette prise en charge pour recevoir la certification Blu-ray, ce qui est évidemment totalement ridicule puisque cette mesure n’a jamais permis de limiter les piratages ou téléchargements illégaux. D’autant plus ridicule, que dorénavant la copie privée est légale et qu’une fonction de rip de Blu-ray sera proposée sur les prochains lecteurs Blu-ray UHD.

IMG_9570

En ce qui concerne la qualité de lecture multimédia, elle est évidemment excellente et profite des traitements vidéos VRS pour améliorer l’upscaling, les détails et les contours, ou lisser les vidéos un peu trop compressées. Le seul regret concerne le réducteur de bruit, beaucoup moins efficace que celui proposé par le processeur Marvell Qdeo sur le BDP-103EU, mais j’y reviens dans le chapitre dédié à l’image. Le décodage vidéo est réalisé par le SoC Mediatek, l’upscaling UHD est pris en charge par le chipset Silicon Image, mais l’upscaling 1080p est géré par le Mediatek. En effet, même en optant pour la Sortie Directe qui permet de désactiver tout upscaling et traitement vidéo afin de confier le flux vidéo à un scaler externe, les vidéos 720p ou SD sortent quand même en 1080p, donc impossible de confier cet upscaling ou le désentrelacement à un scaler externe. Cela dit, le lecteur le fait très bien et le fait de tout confier au Mediatek a permis la lecture 24p en 23.9 im/s sur toutes les vidéos SD, 720p et 1080p. Inutile de préciser que les vidéos UHD ne sont pas lues, ni les vidéos 1080p encodées en HEVC ou x265. Dommage !

Pink Floyd

On trouve également un système de jaquettes, mais qui n’est vraiment pas optimisé et du coup ne sert pas à grand chose. Dommage, car c’était une bonne idée, les jaquettes, infos et synopsis sont chargés via Gracenote. Je vous parlais d’une nouvelle fonction pour customiser les sous-titres. Cette fonction est très compléte, permet de changer la grosseur, de repositionner les sous-titres (y compris les sous-titres images comme les .pgs), changer la police, la couleur de la police, la couleur du bord des lettres, du fond, etc. Bref, tout est possible ou presque sauf que ça ne fonctionne pas, ni avec les MKV, ni avec les Blu-ray, ni avec les .srt, ni avec les .pgs ! Seul le repositionnement fonctionne. Cette fonction toute récente n’est probablement pas encore au point, mais je n’ai aucun doute concernant le suivi firmware d’OPPO qui corrigera ça rapidement (le suivi firmware est vraiment irréprochable chez OPPO !).

Voici un récapitulatif de cette gestion multimédia sous forme de listing :

  • Les systèmes de fichiers NTFS et FAT sont reconnus
  • Les protocoles réseau UPnP, DLNA, CIFS/SAMBA et NFS sont pris en charge
  • Tous mes MKV sont passés sans problème via USB ou en streaming
  • Les fichiers vidéos pris en charge : AVI, MP4, WMV HD et SD, MOV, MKV, TS, M2TS, MTS, Divx HD et SD
  • Les fichiers audio pris en charge : Flac 2.0 et multicanaux jusqu’en 192 kHz, Wav/DTS, LPCM, ALAC jusqu’en 96 kHz, APE jusqu’en 96 kHz, fichiers Cue, DSDIFF & DSF jusqu’en 5,6 MHz, AAC, MP3, WMA, AC3, DTS-HD, TrueHD, Dolby Atmos, DTS:X,
  • Ne sont pas pris en charge : le FLV, les DivX 3, 4 et 5, les ISO Blu-ray, ISO DVD, ISO DVD-A, ISO SA-CD, les BDMV, les rips de BD muxés en AVCHD, les MK3D, les MKV 3D Full SBS ou Full Top&Bottom (deux images 1080p), les vidéos HEVC (H265 ou x265), le WavPack, le MusePack, Ogg et MLP.
  • Autoframerate : Le mode 24p auto est fonctionnel sur tous les fichiers vidéos y compris les MKV et M2TS, y compris en 23.9 im/s.
  • Upscaling UHD : ce lecteur permet d’upscaler en UHD (2160p) 24, 50 et 60 im/s. L’upscaling 2160p/24 est possible en YCbCr 4:4:4 8 bits ou YCbCr 4:2:2 10 bits. Il s’agit pour moi du meilleur upscaling 4K proposé par un lecteur Blu-ray, meilleur que ceux des BDP-103D, BDP-103EU ou Pioneer BDP-LX58
  • Les filtres d’amélioration de l’image VRS sont fonctionnels sur toutes les vidéos, DVD, et Blu-ray, même en 3D et sur l’upscaling Ultra HD.
  • Le décodage multimédia du Mediatek est de très haute volée, ça ne change pas
  • Les sous-titres PGS intégrés au M2TS ou aux MKV sont pris en charge
  • Il n’y a pas de fonction pour aller chercher un sous-titre externe qui n’a pas été nommé.
  • Il est possible de repositionner les sous-titres avec le Blu-ray et le TS, M2TS, mais pas avec les vidéos (srt, smi, ssa), pourtant la fonction existe, mais pas encore au point
  • Une fonction pour customiser les sous-titres est disponible (couleur, grosseur, police, etc), mais à l’heure d’écrire ce test elle ne fonctionne pas et sera probablement optimisée lors d’un prochain firmware…
  • Les sous-titres texte (SSA, SMI, SRT) ne sont pas lissés à l’écran, l’affichage n’est pas très classe, mais cela sera également corrigé lors d’un prochain firmware
  • Quelques bugs ont été constatés sur la gestion des sous-titres : quelques fois j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour els désactiver. Alors que le lecteur est configuré pour lancer les vidéos en VF et sans sous-titres, elles se lancent tout de même en VO avec sous-titres.
  • Il y a une fonction de synchronisation audio/vidéo de -200 à +200 ms, mais pas vidéo/sous-titres (pourtant présente avec les 103EU et 103D)
  • Les multipistes audio et sous-titres sont pris en charge et les chapitres sont gérés .
  • Les pistes DTS-HD et TrueHD/Atmos sont prises en charge intégrées aux MKV, TS et M2TS en Bitstream, décodage LPCM ou analogique sans dégradation.
  • Les ISO DVD, DVD-A, SA-CD, et Blu-ray ne sont pas reconnus.
  • Les répertoires Blu-ray, DVD et DVD-A ne sont pas pris en charge, y compris en les plaçant dans un dossier AVCHD
  • Une astuce permet la lecture des BDMV avec le logiciel BDMV Modify
  • Les vidéos Ultra HD ou 4K ne sont pas lues, quel que soit le format (MP4, H265, Y4M, MKV, etc)
  • Les vidéos HEVC/H.265 ou x.265 ne sont pas lues, y compris en 1080p
  • Pratiquement aucune vidéo 3D n’est lue : pas de MKV MVC 3D, pas de Full SBS (3840 x 1080 pixels), pas de Full Top&Bottom (1920 x 2160 px), pas d’ISO 3D, pas de Dual Files, ni de Dual Stream. Seuls les MTS 3D captés par les caméscopes 3D sont lus en 3D, ainsi que les vidéos SBS et T&B en 1920 x 1080 pixels (soit une définition 1080p divisée en 2)
  • Les photos 3D MPO sont lues en 3D, mais pas les JPS (Jpeg Stereoscopique)
  • Le lecteur permet la conversion 2D/3D, SBS et T&B
  • Les HDD autoalimentés via USB fonctionnent, les HDD jusqu’à 8TO seraient reconnus d’apres OPPO (pour ma part, je n’ai pas rencontré de problème avec mes HDD de 2To ou 3To)
  • Les images de CD sont reconnues et le fichier Cue parfaitement géré
  • Les fichiers Cue fonctionnent parfaitement avec les Flac, Wav, APE et DSD
  • Les fichiers DSF et DSDIFF sont lus nativement en 2.8 MHz (DSD64), mais convertis en PCM pour les fichiers DSD en 5.6 MHz.
  • Les fichiers DSD (DSF et DSDIFF) en 2,8 et 5,6 MHz sont lus via USB, NFS ou Samba, voire même UPnP avec des serveurs UPnP compatibles comme Foobar2000 ou oShare
  • Les FLAC stéréo, quadriphoniques et 5.1 sont parfaitement lus, y compris les Flac 5.1 en 192 kHz avec un décodage de très haute qualité. Les tags sont gérés, avec affichage des pochettes d’albums.
  • Les fichiers DXD ne sont pas lus, ni les fichiers audio en 32 bits. Dommage, le DAC AKM est capable de les traiter, mais pas c’est le Mediatek qui est limité. Il manque un DSP performant…
  • Le LPCM en WAV a été lu en 44.1, 48, 88.2, 96 et 192 kHz du 16 au 24 bits
  • Les Monkey’s Audio (APE) de 44,1 à 96 kHz sont reconnus, pas les APE de 192 kHz/24 bits
  • Mes rips de CD-DTS encodés en WAV-DTS 5.1 ont été lus (assez rare pour le souligner !)
  • La lecture gapless est fonctionnelle sur de nombreux formats
  • Il est possible de naviguer dans les dossiers sans interrompre la musique en cours de lecture (sauf lors de la lecture d’un CD, DVD-A, ou SA-CD, logique !)

Application MediaControl OPPO

OPPO propose depuis un moment une application MadiaControl disponible sur iOS et Android et qui marche évidemment avec le BDT101CI. Cette application permet à la fois de configurer entièrement le lecteur (sauf la sortie analogique, mais pour le reste tout y est, y compris le traitement vidéo et la configuration générale), mais surtout, elle permet de lancer des films, musiques ou photos depuis un NAS, un ordinateur ou même un HDD connecté via USB au lecteur. Cela permet d’utiliser l’OPPO comme lecteur réseau audiophile sans devoir allumer le téléviseur. A part quelques bugs de temps en temps, rien à signaler, je trouve cette application vraiment pas mal et très complète. Plutôt que de longs discours que de longs discours, voici une série de screenshots qui vous présenteront toutes les possibilités offertes par cette appli.

Audio & Vidéo

Qualité audio et vidéo du OPPO BDT-101CI

 

_MG_1606

Passons au chapitre essentiel, celui de la qualité d’image et audio de ce lecteur. De façon assez simpliste, on aurait pu résumer ça rapidement en disant que l’OPPO BDT-101Ci propose exactement la même qualité d’image que BDP-103D sans le traitement Darbee, car, pour rappel, le 103D propose lui aussi un traitement vidéo VRS Clear View en plus du traitement Darbee. Oui, mais non, cela ne peut pas se résumer ainsi tut simplement parce que le BDT101Ci offre une meilleure qualité d’image native. Ce n’est évidemment pas le jour et la nuit, n’exagérons rien, mais les petites améliorations au niveau de la carte, et la simplification du circuit vidéo ont permis d’offrir une image avec moins de bruit et donc un traitement vidéo plus efficace.

Structure du circuit vidéo

IMG_9569

Nous l’avons vu lors du chapitre « Présentation », dorénavant, chaque sortie dispose de son propre chipset vidéo Silicon Image et donc de son propre traitement vidéo. Chaque chipset dispose de son propre traitement vidéo et de sa propre alimentation. Cela a plusieurs avantages, non seulement ça simplifie le circuit vidéo, améliore les performances audio et vidéo, mais en plus le traitement vidéo de chaque sortie est indépendant et peut donc être réglé de façon différente. C’est très utile, car chaque diffuseur nécessite un réglage différent. On ne réglera pas de la même façon le traitement vidéo VRS sur un vidéoprojecteur Sony et sur un téléviseur Samsung par exemple. De plus, on peut très bien faire un upscaling 4K sur une sortie et sortir en 1080p sur l’autre. Il faut rajouter à ça que chaque sortie propose 3 modes paramétrables et mémorisables, donc en tout nous pouvons programmer 6 traitements vidéo différents !

OPPO BDT-101CI

Photo prise sur le Samsung HU8500 avec le BDT-101CI en sortie Directe (sans VRS)

Le SoC Mediatek est toujours en charge de toute la partie décodage Blu-ray, DVD et multimédia. C’est donc à lui que l’on doit ce superbe décodage natif du Blu-ray et des vidéos et c’est de SoC qu’on retrouve aussi dans les lecteurs Pioneer, Cambridge, Primare, McIntosch, les anciens Marantz et Denon, ou Yamaha et tan d’autres lecteurs performants. La seule chose qui fait varier la qualité d’image de ces lecteurs, c’est donc le traitement vidéo, la qualité d’intégration de ce SoC et la qualité des alimentations (carte et alim principale). Les flux audio et vidéo sont ensuite envoyés aux chipsets Silicon Image. Le flux vidéo sera retraiter à l’aide des algorithmes VRS ClearView développés par la société Silicon Image qui propose une amélioration des détails de l’image, une accentuation des contours, un lissage vidéo et un réducteur de bruit MNR (Mosquito Noise Reduction). Malheureusement, OPPO n’a pas exploité l’algorithme de réducteur de bruit. Je ne comprends vraiment pas pourquoi, car tous les autres filtres sont bien présents.

Si vous aviez lu le test du OPPO BDP-103D, je l’avais évidemment trouvé excellent, comme tous les lecteurs OPPO, mais j’avais noté la présence d’un bruit résiduel à l’image. Habituellement, l’absence de bruit, c’est ce qui fait la différence entre un lecteur entrée de gamme et un lecteur haut de gamme. La présence de bruit réduit l’efficacité des traitements vidéo, forcément, puisque quand vous améliorez les détails d’une image qui contient du bruit, vous renforcez aussi ce bruit. Et c’est pour moi la grosse différence qu’il y a entre le BDP-103D et le BDT-101CI. Ce dernier n’affiche aucun bruit, offre une image précise, raffinée, cristalline, propre et fluide, sans le moindre fourmillement, bruit résiduel ou parasite. Sans même activer les traitements s vidéo VRS, l’image est superbe, dynamique et propose un excellent contraste intra-image. Après, libre à chacun d’activer ou pas le traitement VRS pour profiter d’une image à son goût. Sur ce point, tous les goûts sont dans la nature, certains préfèrent une image sans traitement, d’autres aiment les images ultra sharpées, d’autres aiment un juste milieu. Chacun ses goûts, c’est pour cela que des traitements vidéos paramétrables et désactivables existent, donc respectons les goûts de chacun !

Sans bruit, ni fourmillement à l’image, forcément, la précision des arrières plans est d’autant plus spectaculaire et je peux vous dire que sur un téléviseur 1080p et d’autant plus Ultra HD, la précision des arrières plans fait toute la différence, car cela permet d’offrir plus de profondeur de champ et donc plus de sensation de relief et d’immersion. Il faut rajouter à cela que l’upscaling 1080p et surtout 2160p proposé par le BDT101CI est plus performant que celui du Marvell ou que celui du OPPO BDP-103D. En clair, c’est le meilleur uspcaling 4K que j’ai pu voir sur un lecteur, il est très proche de l’upscaling 4K offert par les TV Samsung SUHD ou les TV Sony équipés du processeur X1 avec une précision exceptionnelle tout en offrant une image d’un naturel saisissant avec une finesse de piqué superbe ! Cet upscaling est également très impressionnant sur les vidéos 720p ou SD.

Enfin, je rajoute que pour moi, la qualité de décodage natif du BDP101CI est assez proche du BDP-103EU, sans bruit donc, mais je la trouve même légèrement plus précise. Je me demande si le fait que l’alimentation de la carte vidéo du 103EU intègre un système de filtrage plus puissant pour réduire le bruit, ne diminue pas également le piqué de l’image. On peut se poser la question… De plus, le traitement vidéo du 103EU propose un filtre Sharpness « tout-en-un » qui regroupe une accentuation des contours + amélioration des détails. Il est très efficace, mais un peu violent et manque de paliers. Sur le BDT-101CI le traitement est beaucoup plus palliatif. Du coup, cela permet de doser plus finement les filtres. D’autant plus que le fait de proposer deux filtres séparés pour renforcer les détails et les contours donne forcément plus de souplesse aux réglages.

Présentation et explication des traitements VRS :

Comparo VRS Haddock

Réducteur de bruit : Il n’y a donc aucun réducteur de bruit sur l’OPPO BDT101CI. Une absence incompréhensible, même si de nos jours on utilise pratiquement plus de vidéos SD, certains aiment utiliser les réducteurs de bruit sur les films au grain pelliculaire assez prononcé ou tout simplement sur les Blu-ray doté d’un mauvais transfert vidéo comme Master & Commander, un film assez bruité. Le réducteur de bruit VRS est basé sur un MNR (Mosquito Noise Reduction)… On trouve un lissage vidéo, mais cela n’a rien à voir avec un réducteur de bruit.

Amélioration des détails : ce filtre est très puissant, surtout si on sort en 1080p (en sortie 4K il est bien plus fin et subtil). Il faut y aller doucement, car si on le pousse trop haut il engendre du bruit vidéo, surtout en arrière-plan, des artefacts et un effet « chair de poule » sur les visages et artefacts. Cela dit, il engendre moins de bruit que sur les versions Darbee pour les raisons précisées plus haut. Bien utilisé, il apporte plus de détails et de piqué à l’image avec d’excellents résultats. Pour ma part, avec un téléviseur 4K je le règle à +2, voire +3, mais je le mets à +1 avec un TV 1080p. Attention également à l’association de ce filtre avec le réglage du traitement vidéo du TV ou vidéoprojecteur. Je pense surtout aux diffuseurs Sony avec Reality Creation, un traitement vidéo également basé sur l’amélioration des détails avec lequel il fera double emploi (il faudra baisser le Reality Creation, voire le désactiver pour utiliser ce filtre, ou inversement, désactiver ce filtre pour utiliser le filtre Resolution du Reality Creation). Avec les TV Samsung qui proposent un filtre surtout basé sur l’accentuation des contours, il peut faire une bonne association. Le résultat peut être vraiment excellent à petite dose et sur certains films. Pour les films au grain pelliculaire déjà très présent (comme Lawrence d’Arabie), il faudra vraiment y aller modérément, voire le mettre à 0. Il peut aussi apporter un petit plus aux DVD et vidéos compressées upscalés qui manquent de piqué. Heureusement que l’OPPO propose 3 modes mémorisables pour configurer divers traitements en fonction des films.

Renforcement des contours : ce filtre est beaucoup plus subtil que l’amélioration des détails, surtout sur de l’upscaling UHD. Il permet d’accentuer les contours pour renforcer l’effet 3D naturel, donc améliorer le relief, la profondeur de champ et la netteté de l’image, mais là aussi, attention de ne pas trop en abuser. Si on le pousse trop, il engendre des doubles contours, accentue les effets de jaggies (effet d’escalier sur les diagonales) ou aliasing et peut accentuer aussi les artefacts de compression MPEG (blocs pixels Mpeg). Encore une fois, il faudra donc le doser subtilement et faire le juste équilibre avec les réglages de votre TV et l’amélioration des détails. Si on utilise l’upscaling 4K du OPPO, ce filtre peut faire des miracles ! Pour ma part, je ne dépasse pas les +2 en 1080p et les +4 en 2160p, mais là aussi ça dépend des diffuseurs et des goûts de chacun. Il peut faire double emploi avec le réglage de Netteté des TV Samsung, mais être très complémentaire avec les TV Sony, Philips, ou Panasonic.

Lissage vidéo : on pourrait le mettre en opposition avec le renforcement des contours, car ce filtre permet de les lisser les contours afin de réduire les effets d’escalier sur les vidéos entrelacées ou compressées (Jaggies) ou réduire l’aliasing. Cependant, il peut très bien être associé au filtre de renforcement des contours pour trouver un juste équilibre entre le gain en relief sans trop engendrer de jaggies. C’est un filtre très doux et intéressant, mais à mon sens, il est à éviter sur les vidéos HD et Blu-ray et sera surtout efficace avec les vidéos entrelacées ou uspcalées.

Pour finir, j’ai confié l’analyse du flux vidéo en sortie à mon ami Cédric Louis, calibreur certifié ISF et THX Level II qui a utilisé des appareils de mesures tres performants pour analyser la colorimétrie de ce lecteur. Les résultats sont sans appel, en sortie YCbCr la colorimétrie est d’une justesse exceptionnelle. Les mesures ne montrent strictement aucune erreur colorimétrique avec un total respect des couleurs que ce soit au niveau des nuances, teinte, luminosité et saturation des couleurs primaires et secondaires (Delta E relevé à 0 !). Et je peux vous dire que les lecteurs « entrée de gamme » sont loin d’offrir de tels résultats. Par contre, si on règle la sortie HDMI en RGB (Full ou Limité) on relève quelques erreurs, mais le Delta E reste inférieur à 0,3 (on dit qu’en dessous de 3, les erreurs ne sont pas visibles par l’œil humain, mais je ne suis pas totalement convaincu).  Je précise également que le fait d’activer le traitement VRS n’a eu aucune influence sur la justesse colorimétrique et que les résultats sont strictement identiques en sortie 1080p ou 2160p. Un grand merci à Cédric pour ces mesures.

Mesures vidéo du BDT-101CI en YCbCr et RGB

Qualité audio et circuit analogique

IMG_9673

Utilisation du OPPO comme préamplificateur. Les réglages sont identiques au BDP-103EU/D

Je ne m’étendrais pas sur la qualité audio via HDMi, car les différences sont évidemment subtiles, mais j’ai trouvé la qualité audio via HDMI légèrement au niveau de la précision, l’ampleur et le niveau en sortie. Je l’ai déjà précisé, le fait que ce flux audio numérique soit géré par le chipset Silicon Image et non par le Mediatek ou le Marvell Qdeo comme sur les autres OPPO a permis d’offrir un gap audible avec une réduction du jitter qui permet d’offrir un signal plus précis, légèrement plus lisible et un niveau en sortie plus élevé. Le fait que le niveau en sortie soit plus élevé permet de moins pousser l’ampli et doc atteindre mois rapidement un niveau de distorsion désagréable, mais la différence de niveau en sortie est tout de même légère…

Le plus gros changement concerne évidemment les sorties analogiques. Nous l’avons vu dans le chapitre consacré à la présentation des lecteurs, la carte stéréo utilise un DAC plus performant et des condensateurs un peu plus efficaces que sur la carte 7.1. Pour avoir la même qualité, il aurait fallu qu’OPPO utilise 4 DAC 2.0 sur la carte 7.1, comme le fait Cambridge sur son CXU, mais cela aurait coûté bien plus cher et le prix de la carte aurait été bien plus élevé. Cela dit, il n’y a pas un faussé entre les deux, la carte 7.1 offre une qualité analogique assez similaire, les mesures sont très proches et à l’oreille la différence n’est pas flagrante, mais audible. Par contre, pour une raison que j’ignore, les différents filtres analogiques très efficaces sur la carte stéréo ne sont pas actifs sur la carte 7.1.

IMG_9583

Le BDT101CI propose des filtres analogique Sharp & Slow pour changer la réponse en fréquence

En effet, le BDT-101CI propose plusieurs filtres analogiques qui permettent de changer légèrement le timbre, la signature sonore, en modifiant la réponse en fréquence. Le but premier est d’adoucir les aigus pour permettre d’optimiser l’association du BDT101Ci avec divers rendus sonores d’enceintes et amplificateurs. Si un ampli ou une enceinte aura tendance à offrir des aigus montants, un peu durs, acides, ou des sifflantes, on peut corriger ça avec les filtres slow qui proposent une réponse en fréquence en pente douce plus ou moins marquée suivant le filtre utilisé. Si au contraire l’ampli ou l’enceinte offre des aigus doux, on peut utiliser les filtres Sharp pour une réponse en fréquence plus linéaire.

Action des filtres sur la réponse en fréquence de la carte stéréo

Action des filtres sur la réponse en fréquence

Lorsqu’on consulte la mesure de réponse en fréquence de la carte 7.1 on s’aperçoit non seulement que les filtres sont totalement inactifs, mais que la réponse en fréquence est très linéaire, plus linéaire même que sur la carte stéréo avec un filtre Sharp d’activé, avec une petite remontée dans les hautes fréquences. On comprend mieux l’action des filtres sur la carte stéréo, car cette petite remontée dans les hautes fréquences peut poser problème avec les enceintes ou les amplis montants.

Rep en freq totale

La réponse en fréquence de la carte 7.1 reste identique quelque soit le filtre sélectionné. J’en conclue qu’ils n’ont aucune action sur la carte 7.1, mais je pense que cela sera corrigé lors d’un futur firmware …

Quant à la musicalité proposée par ces deux cartes, elle est vraiment superbe, ça n’a clairement plus rien à voir avec celle des OPPO BDP-103D et 103EU. Ces deux lecteurs à base de DAC Cirrus Logic étaient très en retrait niveau qualité analogique avec un SNR qui ne dépassait pas les 90 dB en 24 bits et donc une signature sonore, certes naturelle et organique, mais assez pauvre en détail, qui manque de richesse. Si c’est suffisant pour le home cinéma, c’est clairement trop juste pour la musique (surtout avec les formats dits « Hi-Res »).

Avec le BDT101CI on passe à un SNR de 110 dB sur la carte 7.1 et 117 dB sur la carte stéréo ! C’est vraiment excellent, et même meilleur que le BDP-105EU/D. Cela dit, attention, car le SNR ne fait pas tout, loin de là, le BDP-105EU propose tout de même des cartes superbes avec des composants plus haut de gamme et affiche un THD ultra bas, gage de transparence. C’est le petit défaut du BDT101CI qui offre un THD+N plus élevé, mais si cela peut être considéré comme un défaut sur les mesures, à l’oreille pas vraiment. En effet, un THD plus élevé, à partir du moment où ce n’est pas non plus trop élevé au point d’engendrer des distorsions évidemment, colore un peu la signature sonore qui sera moins transparente. D’ailleurs, le rendu chaleureux de certains appareils vient souvent de la présence d’harmonique, représentée par des pics sur la mesure du THD.

Et pour tout vous dire, et bien, j’ai préféré la musicalité du BDT01CI à celle du BDP-105EU/D. En effet, ce dernier offre une écoute un peu montante, comme beaucoup d’appareils à base d’ESS Sabre avec un aigu légèrement fatigant. C’est d’ailleurs un défaut que de nombreux modificateurs ont corrigé sur les versions tweakées du OPPO BDP-105. Le BDT101CI offre une écoute bien plus naturelle, droite, organique, des voix charnelles, des aigus superbes, à la fois doux et définis, une écoute jamais fatigante tout en équilibre et ouverture avec un parfait détourage des notes et un silence entre les notes qui donnent du relief à l’écoute.

Là où le BDT101CI se démarque nettement des autres lecteurs, c’est avec le SA-CD ou les fichiers DSD. J’ai rarement entendu une musicalité aussi belle sur ce type de format. Quelle écoute somptueuse, à vous donner des frissons ! Un médium très naturel, des voix incarnées, un rendu plus « analogique », plus organique, équilibré, dynamique, droit, des aigus plus raffinés tout en offrant un rendu riche en détail. Même la spatialisation est superbe, avec une ouverture de la scène frontale et une profondeur d’écoute bluffante ! Le niveau de diaphonie a été mesuré à -111 dB. Des performances dignes d’un appareil hifi de grande qualité, si ce n’est ce THD+N perfectible. Les amateurs de tweak pourront probablement atteindre un haut niveau de performances avec quelques modifications au niveau de l’alimentation et de la carte analogique !

Mesure de la carte stéréo

Mesures Sharp Roll off

Mesure de la carte 7.1 

Relevé OPPO 101 Mult

Mesure du niveau de bruit 

Mesure du niveau de bruit de la carte 7.1

Mesure du niveau de bruit de la carte 7.1

Mesure du niveau de bruit de la carte 2.0

Mesure du niveau de bruit de la carte 2.0

On remarque que le signal émis par la carte stéréo offrir une précision impressionnante, surtout à partir de 2kHz (les graves sont légèrement moins précis, mais restent excellents), pratiquement aucun pic, et un bruit plancher ultra bas (-150 dB à partir de 2kHz). La carte 7.1 est légèrement moins précise et le bruit plancher un peu moins bas, mais c’est tout de même assez proche et les deux sont plus précise et plus bas que la courbe de niveau de bruit du BDP-105EU. Cette performance est en parti due au DAC AKM, mais évidemment aussi à l’intégration. Un tel niveau de bruit entraîne forcément une gamme dynamique élevée, un silence entre les notes exceptionnel et donc du relief, et une parfaite aération.

Action des filtres sur la diaphonie

Action des filtres sur la diaphonie

Les filtres n’ont que très peu d’influence sur la diaphonie (ou séparation des canaux) ni sur le niveau de bruit ou THD d’ailleurs. Ils n’apportent rien de qualitatif, surtout un changement au niveau de la reproduction des aigus. Avec une diaphonie aussi basse, mesurée à -111dB, la spatialisation, ouverture et  profondeur de scène sonore ne peut qu’être excellente. Il faudra vraiment un excellent ampli pour exploiter une telle diaphonie ! En clair, ce n’est pas le lecteur qui bridera les performances, mais plus souvent l’ampli. A titre indicatif, un excellent ampli avec conception symétrique comme le Moon Neo 340i propose un niveau de diaphonie de -80 dB…

Conclusion

Conclusion

Quelle belle surprise que cet OPPO BDT-101CI ! Le concept modulaire est particulièrement intéressant, car si on n’a pas besoin de carte analogique, ou de deuxième sortie HDMI ou de sortie HDbaseT, il est possible d’acquérir le lecteur à un prix plus abordable. De plus, cela permet d’offrir des possibilités de cartes développées par d’autres fabricants, voire des cartes XLR, AES/EBU, ou autres.

D’autre part, ce lecteur propose des cartes analogiques d’excellente qualité grâce à ce DAC AKM qui encore une fois fait des merveilles. Après l’ampli Onkyo TX-RZ900, le Marantz SR7010 et le DAC Teac UD503, voici l’OPPO BDT-101CI qui profite de ce DAC excellent avec des performances bien meilleures que les OPPO BDP-103EU ou BDP-103D. C’est même le jour et la nuit ! J’ai vraiment adoré a musicalité de ce lecteur et, cerise sur le gâteau, les performances en lecture DSD (SA-CDe, ou fichiers DSD) sont vraiment superbes avec un rendu organique, dynamique, spatial, fluide, droit, équilibré et des médiums exceptionnels qui permette de profiter d’un rendu vocal magnifique, notamment sur les voix féminines. J’aurais juste aimé que la carte 7.1 soit aussi performante que la carte stéréo, mais elle n’est pas loin et tout de même d’excellente qualité.

OPPO BDT101CI (1)

Côté multimédia, il reste quelques améliorations à apporter, notamment sur cette nouvelle gestion des sous-titres avec des possibilités de customisation ultra complète, mais qui ne fonctionne pas ou peu pour le moment. J’ai également rencontré des bugs pour enlever les sous-titres sur certains Blu-ray, avec lesquels j’ai dû m’y reprendre plusieurs fois. Mais c’est un détail qui sera probablement vite corrigé, connaissant le sérieux d’OPPO en ce qui concerne le suivi firmware, car pour le reste la gestion multimédia est tout de même très complète pour un lecteur Blu-ray avec une prise en charge excellente des MKV, TS et M2TS (chapitres, DTS-HD, TrueHD, Atmos, sous-titres, traitement vidéo et autoframerate 24p en 23.9 im/s, tout est parfaitement fonctionnel. La gestion réseau est également excellente avec la prise en charge des protocoles Samba, UPnP et même NFS ! Bref, il n’y a que l’absence de lecture des ISO et des formats 3D qui fait défaut.

Côté musique, là aussi, c’est un carton plein ou presque avec la lecture des fichiers FLAC 5.1, ALAC, DSD, WAV/DTS, APE, la gestion gapless, mais avec toutefois quelques limitations concernant les fichiers DSD en 5.6 MHz qui sont convertis en PCM contrairement aux DSD 2,8 MHz, et l’APE qui reste limité au 96 kHz (pas d’APE 192 kHz), l’absence de lecture du MLP, mais il faut bien avouer que peu de gens lisent ce type de fichiers.

Enfin, la qualité d’image est le gros point fort de ce lecteur. C’est simple, et je vous le dis en toute franchise, pour moi le BDT-101CI est celui qui propose la plus belle image de tous les lecteurs OPPO sortis jusqu’ici (BDP-93EU, 103EU et 103D). Son décodage natif est superbe, précis, sans le moindre bruit résiduel ou fourmillement, contrairement au OPPO BDP(103D qui souffrait un peu de brui. Le traitement vidéo est subtil et plus palliatif que celui du OPPO BDP-103EU, avec la possibilité de le régler très finement et surtout de conserver une image très naturelle. Le traitement VRS est parfaitement neutre, contrairement au Darbee il ne change pas d’un iota la colorimétrie (nous l’avons vérifié avec des mesures très précises grâce à Cédric Louis, calibreur certifié ISF et THX (voir le chapitre image)).

Expérience Vidéo - 5 étoiles

Encore une fois je ne peux que féliciter OPPO qui a su nous surprendre avec un lecteur performant sur tous les points et original avec ce concept modulaire. Je remercie Univers HighTech pour le prêt de ces deux OPPO BDT-101CI en vente chez eux, qui m’ont permis de vous proposer ce test. Bonnes fêtes de fin d’année à tous :)

Les notes sont évidemment en fonction du prix des appareils :

  • Qualité de fabrication : 8
  • Qualité du décodage vidéo : 10
  • Qualité du traitement vidéo : 9
  • Qualité de l’upscaling UHD & 1080p : 10
  • Qualité de la 3D : 10
  • Prise en charge multimédia : 8
  • Qualité audio analogique : 9
  • Qualité audio numérique : 9
  • Fonctions et réglages : 10
  • Qualité de la connectique : 8
  • Rapport Qualité/prix: 10

Ce que j’ai aimé avec le OPPO BDT-101CI

  • Le design et la qualité de fabrication, même si légèrement en retrait comparé au BDP-103EU/D
  • Un lecteur Blu-ray complet, performant et modulaire
  • La rapidité de démarrage, de fonctionnement et lancement des DVD/Blu-ray
  • Un lecteur très silencieux, qui ne chauffe pas
  • Un lecteur qui lit tous les supports existants !
  • L’excellente qualité de décodage vidéo (absence de bruit et précision)
  • Un des meilleurs upscaling 4K du marché
  • Possibilité d’upscaling 4K en 24, 50 et 560 im/s et en YCbCr 4:4:4
  • Parfaite neutralité colorimétrique en YCbCr, digne d’un appareil pro !
  • Un traitement vidéo paramétrable, palliatif, efficace, très performant avec 3 modes mémorisables
  • La gestion multimédia très performante pour un lecteur Blu-ray
  • Protocoles réseau Samaba, UPnP, CIFS et NFS !
  • La lecture des Super Audio CD et DSD d’excellente qualité (une merveille !)
  • Qualité audio via HDMI tres bonne
  • Qualité analogique bien meilleure que les 103EU/D grâce au DAC AKM
  • Présence de filtres analogique pour adapter la réponse en fréquence t optimiser les associations
  • Le contrôle du volume, les réglages d’enceintes (Level, crossover, distance, donwnmix, etc)
  • La connectique très complète et le concept modulaire avec possibilité de sortie HDbaseT
  • La possibilité de dézoner la platine (kit en option)
  • Une application très complète et très utile, malgré quelques bugs
  • L’excellent rapport qualité/prix

Ce que je regrette avec l’OPPO BDT-101CI

  • Les services internet absents à part Tidal via l’application
  • Pas de lecture des ISO Blu-ray, ISO DVD et ISO S.A.CD
  • Pas de lecture des ISO SA-CD gravées sur DVD-R
  • Pas de port Ethernet Gigabit, ni d’USB 3.0
  • Pas de lecture multimédia du Monkey’s Audio 192 kHz, ni MLP, ni Wavpack
  • Pas de lecture des vidéos 4K
  • Une gestion multimédia 3D très pauvre
  • Conversion du DSD 5,6 mHz en PCM
  • Absence de réducteur de bruit
  • Pas de carte avec sortie XLR ou AES/EBU
  • Quelques bugs au niveau de l’application
  • Fonction de customisation des sous-titres et gestion des sous-titres qui bug
  • Quelques plantages du lecteur durant mes tests
  • Filtres analogiques Sharp & Slow non fonctionnels sur la carte 7.1

137 commentaires

  1. avatar
    3hirdEye /

    Bonsoir Nicolas
    J’ai une petites question:
    1- Avez-vous rencontré des problèmes de mises à jour: via wifi ou en mode filaire?
    Car en mode filaire, tout fonctionne parfaitement mais quand je souhaite voir si il y a une mise à jour, le lecteur ne le reconnaît pas et me demande de réessayer.
    L’avez-vous testé ou bien avez-vous une solution peut-être ?
    Je vous souhaite également, de passer de très bonnes fêtes de fin d’année avec la santé en prime !

    3hirdEye

  2. avatar
    Philippe /

    Oui effectivement, c’est dommage que il ne prend pas en natif le DSD 128 (conversion PCM) :( , je dirais aussi que ce qui m’intéresse principalement, c’est de pouvoir avoir un lecteur universel capable de lire les SACD et fichiers DSD/DSF avec une carte analogique de premier plan qui prend en natif le DSD 64, 128,256 :roll:
    Si vous avez une idée :?: :idea:

  3. avatar

    Bonjour à tous,

    Très content de voir publier le test de la bdt 101 et un grand bravo pour ce travail titanesque au rédacteur Nicolas qui nous permet de ne pas nous trompés.

    A ce sujet je sollicite votre aide car je souhaite m’equipé avec une bonne source et j,hésite entre la 103eu et la bdt 101 (je rêve de la 105 mais trop onéreux pour moi).

    Ma modeste configuration qui date un peu:

    -Plasma 107 cm hd seulement panasonic
    -Ampli Primare spa 21 dd et dts n’ayant pas de hdmi
    -source actuelle tantôt freebox v6 et lecteur multimédia mede8er x400.
    -enceintes 5.1 focal cobalt s 816 s,cc800s,806s caisson svs pb 12nsd.

    Merci de m’aider à choisir entre les 2 lecteurs sachant que je regarde beaucoup de mkv et écoute un peu de musique (peu de blu ray et quelques dvd) et que je privilégie un décodage audio au top.

    D’avance un grand merci pour vos réponses :wink: .

  4. avatar
    3hirdEye /

    Bonjour Nicolas
    Je suis globalement d’accord sur l’ensemble de vos commentaires, étant donné que j’ai cette petite bestiale depuis un bon mois maintenant.
    Cependant, j’ai rencontré un petit souci que peut-être, vous seriez en mesure de m’expliquer.
    En effet, il s’agit de la mise à jour du lecteur. Quand je branche le câble Ethernet, le lecteur reconnait parfaitement, mais dès qu’on souhaite activer la mise à jour, il dit qu’il y a un souci, et là honnêtement, il y a quelque chose qui m’échappe 😏 ?!
    Avez-vous rencontré ce genre de problème par hasard ??
    Je vous souhaite également de passer de très bonnes fêtes de fin d’année.

  5. avatar

    @3hirdEye – Bonjour,

    C’est normal, pour le moment il n’y a pas eu de mise à jour officielle pour le BDT101, donc le serveur n’est pas encore accessible, mais des qu’il y aura une mise à jour officielle (autre qu’une Beta) la fonction sera disponible.

    Merci et bonnes fêtes à vous également :)

  6. avatar

    @Philippe – Bonjour Philippe,

    A mon avis, il va falloir attendre le lecteur OPPO UHD prévu fin 2016, qui devrait embarquer un nouveau SoC et un DSP plus puissant, car pour le moment le Mediateck bride la prise en charge du DSD en 64 (2.8 mhz), c’est dommage car le DAC AKM est tout à fait capable de filtrer du DSD à 11.2 mHz !

  7. avatar

    Super test comme d’hab super lecteur c’est bien ou pas la 3D je m’en fout complétement c’est du gadget perso et l’internet aussi car si je veux surfer je le fais sur mon pc :).
    Comme d’hab du sper taf NICO tu respires la passion et nous en fait profiter et partager pour que l’on puisse choisir sans faire d’ erreur et si c’ est pas bon tu as l’ air de le dire aussi et c’est bien et surtout rare de nos jours.
    Combien de sites de test disent à propos d’ un produit super matos et un 1 an aprés tu lis chez ou peu de temps aprés que ce n’ est pas si bon que cela faut vendre quoi et prendre la pub aussi ( comme un test de jeu vidéos ).
    Alors pour tout cela merci encore NICO et ton forum aussi et longue vie à HDFEVER que je suis tous les jours depuis des années pour les tests et actu :).
    Passez de bonnes fétes à tous ;)
    Une question à ma place pour écouter de la musique tu prendrais cet OPPO testé ce jour ou tu irais sur UN ATOLL Lecteur réseau ST200se:
    http://www.atoll-electronique.com/fr/produits/lecteurs-reseau/lecteur-reseau-st200/

    que j’ ai écouté en magasin sur du KEF et B&W formidable ce lecteur réseau ( et je veux aussi passer en haute qualité de musique en dématérialisé )
    Je précise qu’ en ce moment j ai un ampli-vidéo HARMAN KARDON AVR 270 sur un kit HC B&W et en enceintes colonne les 684 :

    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fstatic.wixstatic.com%2Fmedia%2F1fc3f4_0d3f9d455020e3186b1d229fff343c59.jpg_1024&imgrefurl=http%3A%2F%2Fsanamed.wix.com%2Fmaxima&h=1024&w=883&tbnid=HvOuemEXwEgQ1M%3A&docid=k4k29IZx5P3G8M&ei=aip1VtjYB8yuafHvsqAC&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2271&page=1&start=0&ndsp=48&ved=0ahUKEwjYtcfz1OfJAhVMVxoKHfG3DCQQrQMIOzAK

    QU’ en pense tu NICO et qu en pensez vous ? je ne sais quoi faire ?
    car je voudrais aussi passer à un meilleur lecteur BLU-RAY et à un meilleur son musical aussi !
    PS:
    Pour info je viens de mettre dans ma tour pc une carte son :
    ASUS ROG Xonar Phoebus Solo avec sortie optique.
    J ai un budget en gros maxi de 2500 euros merci pour vos conseils éclairés et avis d’ avance.
    AIKO.

  8. avatar

    @Timmaz – Bonjour et merci !

    Pour moi, si vous n’avez pas besoin des entrées HDMI du BDP-103EU, je conseille vivement le BDT101CI, bien plus performant sur l’audio analogique, l’audio HDMI et même le traitement vidéo et l’upscaling.

    Le BDP103EU reste évidemment un excellent lecteur Blu-ray, mais ses performances analogique sont en retrait, et son traitement vidéo plus limité que le BDT101CI, pas assez palliatif.

  9. avatar

    Quand tu dis hdmi il n y en pas du tout ?

    Car il m’ en faut une pour relier l’apparreil à mon ampli home cine

    non ?

    HDMI c’ est le meilleur pour le HC non surtout la vidéo non ?

    AIKO.

  10. avatar

    Je viens de voir sur easy lounge qu’il y a bien un hdmi out par

    défaut sur cet OPPO oups j ai eu peur !

    AIKO.

  11. avatar

    @AIKO – Je parlais des entrées HDMI du 103EU, pas des sorties :)

    Car pour rappel, le 103EU propose des entrées HDMI pour connecteur un lecteur multimédia ou une Box TV dessus.

  12. avatar

    OK c’est du tout bon pour moi alors merci NICO je n’ai pas besoin

    du tout des entrées hdmi :)

    Pour tout dire à tort ou à raison d’aprés mon magasin de HIFI

    ce ne peut ètre trés musical un ampli HC ( cela dépend aussi du

    budget que l’on met car il y a toujours mieux aussi )

    AIKO.

  13. avatar

    Eux ne jure que par NAIM ATOLL NAD ROTEL Cambridge etc…. mais

    c’est beaucoup plus cher aussi méme si c’ est vrai qu à l’ écoute

    c’ est une tuerie pour mes oreilles et mes gouts de musique.

    AIKO.

  14. avatar

    @AIKO – C’est clair que tout ça dépend des exigences de chacun, mais pour un habitué aux appareils hifi c’est vrai q’un ampli HC est rarement aussi musical qu’un ampli hifi, même entrée de gamme. Mais il existe tout de même quelques petites perles en HC, comme (entre autres) le Primare SPA23, les NAD haut de gamme ou plus abordable le Onkyo RZ900 qui proposent des performances musicales très intéressantes.

  15. avatar

    Merci Nico je vais matter ceux dont tu parles plus ; )

    AIko

  16. avatar

    Bravo pour ce test Nico!

    Le OPPO BDT-101CI est en vente également chez HD LAND (toutes les versions dispo), distributeur officiel de la marque OPPO pour le nord de la France et les DOM TOM (le Sud est distribué par Univers High Tech).

    Pour les parisiens, sachez que HD LAND propose un showroom OPPO.

    http://www.hdland.fr

    Site officiel Oppo France:
    http://www.oppo-bluray.fr/

  17. avatar
    JAZZLIBERATOR /

    En terme d’upscale 4K ainsi que des différents traitements vidéo, qu’en penses tu par rapport à un ISCAN Mini?

  18. avatar

    Mais où est passé le filtre « Amélioration des couleurs ?! » (Color Enhancement)…

    … ce filtre sans égal exclusif aux lecteurs Oppo permettais d’avoir des couleurs flatteuse qui on du peps, sans effet de bavure ou saturation des couleurs !

    Alors c’est bien beau de proposer des améliorations mais si c’est pour en perdre d’autres en chemin (filtres chimiques présents sur les cartes du 103 EU, filtre réducteur de bruit, Darbee…)

    Ce fut également le cas entre le 103EU et le 103D , A chaque fois chez Oppo il faut faire des sacrifices, renoncer a quelque chose pour en avoir une autre :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

  19. avatar

    Bravo Nicolas pour ce superbe test au cours duquel tu évoques souvent la supériorité audio de ce nouveau lecteur face au 103EU, grâce à son DAC AKM.
    Comme il semble que ce DAC a détrôné le Sabre, qui, disait-on, était jusqu’à présent le meilleur sur le marché, j’aurais voulu savoir comment le rendu du BDT101CI en stéréo et en 7.1 se situe par rapport au BDP105EU en stéréo asymétrique RCA et en 7.1.
    Merci

  20. avatar

    Auteur du commentaire TimmazBonjour à tous,

    Très content de voir publier le test de la bdt 101 et un grand bravo pour ce travail titanesque au rédacteur Nicolas qui nous permet de ne pas nous trompés.

    A ce sujet je sollicite votre aide car je souhaite m’equipé avec une bonne source et j,hésite entre la 103eu et la bdt 101 (je rêve de la 105 mais trop onéreux pour moi).

    Ma modeste configuration qui date un peu:

    -Plasma 107 cm hd seulement panasonic
    -Ampli Primare spa 21 dd et dts n’ayant pas de hdmi
    -source actuelle tantôt freebox v6 et lecteur multimédia mede8er x400.
    -enceintes 5.1 focal cobalt s 816 s,cc800s,806s caisson svs pb 12nsd.

    Merci de m’aider à choisir entre les 2 lecteurs sachant que je regarde beaucoup de mkv et écoute un peu de musique (peu de blu ray et quelques dvd) et que je privilégie un décodage audio au top.

    D’avance un grand merci pour vos réponses :wink: .

    Merci Nicolas pour ta réponse alors avant que je ne fasse chauffais ma carte bleu reste à savoir quelle bdt 101 choisir en terme d’option (moi je pensais au modèle avec 7.1 à 649 euros).
    Question au vu de ma configuration Quel BDT 101 choisir Nicolas(il y à beaucoup d’options possible).

    Bonne soirée à tous Timmaz :-D

  21. avatar

    Auteur du commentaire JAZZLIBERATOR
    En terme d’upscale 4K ainsi que des différents traitements vidéo, qu’en penses tu par rapport à un ISCAN Mini?

    Salut ;)

    C’est identique, mêmes algorithmes, même chipset Sil9612, et en plus l’iScan Mini propose le réducteur de bruit Mosquiton NR que le BDT101CI ne propose pas (cela fait parti des points négatifs conclusion).

    La seule chose qui est importante avec le iScan, c’est d’avoir un lecteur excellent qui n’affiche aucun bruit résiduel pour que les filtres soient le plus efficaces possibles.

  22. avatar

    @Timmaz – Avec le Primare SPA21 qui est un excellent ampli, là je te conseille clairement de prendre la carte 7.1. L’OPPO décode le DTS-HD et TrueHD via analogique 7.1 sans perte avec une qualité exceptionnelle !

    Tu connectes la sortie HDMI au Plasma et al sortie analogique 7.1 au Primare. Franchement, avec la musicalité de cette carte, plus la qualité de l’amplification du Primare, tu vas avoir un résultat superbe sur le Blu-ray et même sur le SA-CD 8)

  23. avatar

    Auteur du commentaire aliook
    Mais où est passé le filtre « Amélioration des couleurs ?! » (Color Enhancement)…

    Cet algorithme est exclusif au Marvell Qdeo. Les puristes te diront que cela dénature complètement les couleurs, mais pour ma part, je suis d’accord avec toi, il offrait d’excellents résultats sur certains films. C’était plus un filtre qui remasterisait les couleurs en Wide Gamut qu’un réglage de saturation des couleurs. C’est tres proche du TriLuminos des TV Sony ! D’ailleurs sur les TV QDOT il donne des résultats assez bluffant !

    Sur des films comme Tron le résultat est 8-O

  24. avatar

    Auteur du commentaire Riquet
    Bravo Nicolas pour ce superbe test au cours duquel tu évoques souvent la supériorité audio de ce nouveau lecteur face au 103EU, grâce à son DAC AKM.
    Comme il semble que ce DAC a détrôné le Sabre, qui, disait-on, était jusqu’à présent le meilleur sur le marché, j’aurais voulu savoir comment le rendu du BDT101CI en stéréo et en 7.1 se situe par rapport au BDP105EU en stéréo asymétrique RCA et en 7.1.
    Merci

    Salut et merci :)

    ALors, le Sabre ESS est tout de même un excellent DAC. On ne peut pas dire que techniquement parlant le AKM détrône le ESS Sabre, c’est juste une question de signature sonore que pour ma part je préfère sur le BDT101CI.

    Je trouve que souvent les appareils à base d’ESS Sabre comme le BDP-105EU ont un rendu hyper dynamique, très riches, de belles attaques, une excellente spatialisation, un rendu très transparent, mais une petite tendance à manquer de chaleur et à proposer des aigus montant. C’est moins le cas sur le HA-1 car ils ont utilisé une alim Classe A et des filtres pour apporter un rendu plus chaleureux et moins montant.

    Le BDP-105 propose un THD plus bas et une carte de meilleure qualité d’un point de vue « technique » et « électronique ». Mais pour ma part, franchement c’est le résultat à l’écoute qui compte et de ce côté là, je trouve que le BDT101CI offre un rendu plus naturel, plus organique, avec une spatialisation exceptionnelle (une profondeur et ouverture de la scène frontale vraiment impressionnante, un rendu sur les voix féminines magnifique.

    Et ce rendu à la fois riche, naturel, organique, spatial, dynamique avec un niveau de bruit ultra bas et une grande précision donne une musicalité que j’adore sur les FLAC ou mes CD et un résultat tout simplement magique sur le SA-CD !

    Donc techniquement le 105EU/D est peut être un poil au-dessus, mais musicalement je préfère le BDT101CI. En plus le SNR est meilleur, il n’y a que sur le THD+N et la linéarité de la réponse en fréquence que le 105 fait mieux.

  25. avatar
    lalootre /

    J’ai une question qui n’est pas trop en rapport avec le sujet, mais que je vois souvent sur les reviews des oppo.. pourquoi upscallé en 4k/2k via le lecteur pour arriver sur une Sony 4k qui a un très bon upscall des sources HD ?

  26. avatar
    JAZZLIBERATOR /

    Auteur du commentaire Nicolas Bécuwe

    Auteur du commentaire JAZZLIBERATOREn terme d’upscale 4K ainsi que des différents traitements vidéo, qu’en penses tu par rapport à un ISCAN Mini?

    Salut ;)

    C’est identique, mêmes algorithmes, même chipset Sil9612, et en plus l’iScan Mini propose le réducteur de bruit Mosquiton NR que le BDT101CI ne propose pas (cela fait parti des points négatifs conclusion).

    La seule chose qui est importante avec le iScan, c’est d’avoir un lecteur excellent qui n’affiche aucun bruit résiduel pour que les filtres soient le plus efficaces possibles.

    Ok donc le 101 n’a aucun intérêt (d’un point de vue vidéo) comparé au couple 103EU-ISCAN Mini.

    Merci. :wink:

  27. avatar

    @Nicolas Bécuwe
    Bonjour Nicolas et merci d’avoir pris le temps de me donner une réponse claire et détaillée.
    Ce que tu dis sur le rendu audio en stéréo de l’Oppo BDP105EU sur sa sortie RCA est tout à fait juste. J’ai également constaté la même chose lorsque j’ai comparé l’Oppo 105 à mon lecteur SACD Marantz qui offre un rendu plus naturel avec plus de matière. Peut-être, qu’il faut alors utiliser la sortie stéréo symétrique XLR de l’Oppo pour pleinement bénéficier de ses qualités techniques et électroniques dont tu parles, et donc investir aussi dans un ampli ou pré-ampli équipé d’une entrée XLR stéréo pour obtenir ce rendu riche, organique et naturelle propre au BDT101CI. Ou peut-être, qu’après tout, ce n’est qu’une question de DAC (c’est comme le cépage qui donne le goût si particulier à un vin!!!).
    En tout cas, Oppo frappe très fort avec ce nouveau lecteur modulaire conçu intelligemment à un prix défiant toute concurrence, pour nous faire patienter en attendant le successeur du 105 qui devrait être une vraie bombe…

  28. avatar

    Bonjour,

    Merci encore une fois à Nicolas Becuwe pour cet excellent travail.
    Quelques avis sur les commentaires.
    1/ Le choix du Ess Sabre ou autre est moins important que leur mise en œuvre:les DAC actuels d’ Accuphase et de Mc Intosh utilisent les Ess Sabre pour des rendus sonores très différents. Sans parler de l’Oppo 105.
    2/ Je répète que pour ceux qui veulent concilier HC et audiophilie, il est essentiel d’investir dans un ampli multicanal de qualité, à relier en pre-out avec un ampli HC. Il est possible de trouver d’excellents ampli multi canaux haut de gamme vendus en occasion à 1000 euros ou même moins ( les Sherbourn 1ère génération, Krell, etc…). Ce sera toujours meilleur qu’un intégré Primare ou Nad.
    3/ Ne pas oublier que le lecteur Pioneer LX BDP 58 est excellent en audio, même en HDMI surtout lorsqu’il est connecté à un ampli de la même marque ( dont le haut de gamme offre la possibilité de déconnecter l’amplification interne, ce qui est rare).
    4/ Contrairement au Pioneer, le nouvel Oppo BDT 101 presente l’avantage decisif de la modularité et de la carte analogique multicanal. C’est la raison pour laquelle je vais en acquérir un pour mon second système, auprès d’Univers High Tech bien que parisien ( je trouve très déplacé la publicité pour HD Land dans les commentaires. De mon expérience personnelle, la qualité du service après-vente d’HD Land est loin d’être irréprochable). Merci à Univers High Tech pour le prêt du lecteur.
    5/ Mieux vaut acheter un Oppo BDT 101 plutôt qu’un Oppo 105 dont le prix est beaucoup trop élevé (mieux vaut mettre la différence de prix dans un DAC Hi-Fi de qualité). Surtout que l’arrivée des lecteurs 4K le dépréciera fortement pour la revente.

    Encore une fois merci à Nicolas Becuwe qui fait à l’heure actuelle les meilleurs tests disponibles en France.

  29. avatar

    @ml2000
    Merci pour ton éclairage judicieux. Concernant ta remarque dans le paragraphe N°2, je ne comprends pas
    « il est essentiel d’investir dans un ampli multicanal de qualité, à relier en pre-out avec un ampli HC »
    Tu voulais dire « à relier en pre-out avec un ampli HIFI ».
    Moi aussi, je trouve vraiment déplacé quelqu’un qui s’immisce dans les commentaires pour se faire de la publicité. Imaginons si tous les commerçants se mettaient à en faire de même!!!

  30. avatar
    mariemag /

    Bonjour,
    Question à Nicolas et à ceux qui ont ou déjà eu le lecteur Panasonic DMP-BDT500 que j’ai actuellement car je souhaite avoir une meilleure qualité d’image (HD et upscaling) pour mon passage futur sur TV 65 pouces (Plasma 50 pouces actuellement). J’hésite entre le Pana BDT700 qui rentre plus dans mon budget et ce nouveau lecteur OPPO (plus cher) sachant que le Pana BDT500 et 700 sont pas mal aussi en terme de qualité audio. Merci à tous :)

    NB: On me conseille aussi le SONY BDP7200. Etonnant !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: