Facebook Tweeter Tweeter

Test ActiveHD de HDElite : un scaler externe 1080p/4K très abordable et efficace !

IMG_5276

Annoncé en actualité tout récemment, le câble HDMI ActiveHD de HDElite a suscité un vrai engouement, mais aussi pas mal d’interrogations. Il faut dire que c’est la première fois qu’un processeur vidéo externe est lancé à un prix aussi abordable. Effectivement, plus qu’un simple câble HDMI, l’ActiveHD est avant tout un scaler externe avec un processeur Marseille Networks VTV-1222 intégré en charge de l’upscaling 1080p/2160p, mais également du traitement vidéo pour améliorer la qualité de l’image.

Je vous propose donc un test pour répondre avant tout à toutes les questions techniques qui ont été posées en commentaire ou sur le forum. Je vous ferai également part de mon avis sur la qualité de cet upscaling + traitement, mais à ce propos je tenais à dire une chose. En effet, tout le monde aura remarqué que HDElite est partenaire de HDfever, et tout naturellement certains d’entre vous douteront de l’objectivité de mon avis. Soit vous me faites confiance, soit vous avez un doute tout à fait compréhensible et vous attendez les retours d’utilisateurs, sachant que ce câble sera lancé au mois de janvier.

Pour réaliser ce test, j’ai utilisé plusieurs téléviseurs 1080p et 2160p dont le Panasonic 55AX630 bientôt en test, et le Samsung 65HU7500, un vidéoprojecteur 4K Sony VPL-VW300ES, un lecteur Blu-ray OPPO BDP-105EU et Pioneer BDP-LX58, un lecteur multimédia Zappiti Player et Popcorn Hour A-410, un Blu-ray Benchmark pour afficher des mires, et enfin des sondes et spectromètre Klein K-10 et JETI pour contrôler la colorimétrie.

Présentation du câble ActiveHD

L’ActiveHD représente donc une nouvelle génération de scalers externe. Il profite des avances technologiques de ces dernières années en terme de miniaturisation des composants qui nécessitent de moins en moins de ressources pour fonctionner. Cependant, la puce Marseille intégrée au boitier devait recevoir un peu plus de courant que celui véhiculé par le câble HDMI. HDElite a donc relié le PCB (alimentation) à un câble USB qui devra être connecté au téléviseur, vidéoprojecteur ou amplificateur pour alimenter le processeur.

active2

Malgré ce que peuvent laisser penser les photos officielles, le boitier situé à l’extrémité du câble n’est pas si imposant et est très léger. Je vous ai mis une photo en situation pour que vous puissiez juger par vous-même. Il est donc tout à fait possible de connecter ce câble sur le côté d’un TV sans que le poids du boitier risque d’abîmer les connecteurs.

IMG_5273

IMG_5275

Je l’ai déjà précisé lors de l’article, mais je recommence pour ceux qui ne l’avaient pas lu. Le processeur vidéo intègre plusieurs technologies d’amélioration de l’image :

  •  On trouve, par exemple, la technologie NativePixel qui offre un upscaling Ultra HD 2160/24p (3840 x 2160 pixels en 24 im/s) ou 1080p en 24, 50 ou 60 im/s annoncé comme très naturel.
  • L’algorithme ActiveDetails analyse l’image pour améliorer les détails là où l’image en a besoin, que ce soit sur les premiers ou arrières plans pour offrir une image plus piquée, précise et avec une meilleure profondeur de champs.
  • L’algorithme ActiveEdge permet d’accentuer les contours, mais corrige également les effets d’aliasing ou jaggies (effets d’escalier) là aussi après analyse de l’image en temps réel, afin d’apporter des contours plus lisses, des textes plus nets, plus de relief et un meilleur détourage des objets et personnages en premier plan ce qui permet d’apporter un effet 3D naturel plus puissant.
  • Enfin, l’algorithme SmartScanner est une adaptation des mouvements (Motion Adaptive) qui permet d’analyser l’image en temps réel pour mieux cibler les zones de l’image qui nécessitent tel ou tel traitement. Cette technologie peut analyser jusqu’à 60 im/s.

Caractéristiques techniques (données constructeur) :

  • Câble HDMI HDElite© ActiveHD™
  • Débit annoncé à 27 gbps
  • Processeur Marseille
  • Upscaling 2160p en 24 im/s
  • Upscaling 1080p en 24, 50 et 60 im/s
  • 2160p/60 Passthrough
  • Processing vidéo automatique  actif en 24, 50 et 60 im/s
  • Algorithmes d’améliorations de l’image en temps réel : ActiveEdge, ActiveDetails, SmartScanner , Motion Adaptive.
  • Compatibles 3D, ARC, DTS-HD et TrueHD, Deep Color et Ethernet Channel.
  • Certifié Technicolor
  • Câble USB pour alimenter l’électronique qui bénéficie ainsi d’une meilleure alimentation (à connecter au téléviseur ou à l’amplificateur)
  • Cuivre OFC de haute qualité, connecteurs plaqués or, soudures thermiques haute précision
  • Poids : 120 gr
  • Dimensions du boitier : 5,8 cm de long, 1 cm d’épaisseur, et 2 cm de large
  • Taille : 2m
  • Garantie : 1 an
  • Prix : 79,90 € TTC
  • Site constructeur : http://www.hdelite.eu/ActiveHD.html

Fonctionnement de câble : possibilités et limitations

IMG_5165

Le TV UHD Panasonic 55AX630 (un super Rapport qualité/prix au passage, mais doté d’un traitement vidéo et upscaling 4K perfectible. Il bénéficie grandement du ActiveHD !

Ce câble est donc entièrement plug-in-play, aucun réglage à faire, il suffit juste de connecter et profiter. Cela dit, même s’il est parfaitement compatible avec les spécifications HDMI 2.0, le traitement vidéo et l’upscaling posent certaines limites en fonction du signal vidéo reçu. De plus, l’EDID (la communication entre les appareils via HDMI) peut ne pas fonctionner même si après les nombreux tests réalisés, les cas où l’image ne passait pas sont très rares. À vrai, cela ne m’est arrivé qu’une fois, lorsque j’ai essayé de connecter l’ActiveHD en entrée HDMI du lecteur OPPO (ça ne fonctionne pas, malgré de nombreuses tentatives). En dehors de ça, il a toujours fonctionné, que ce soit avec les TV UHD et 1080p, le vidéoprojecteur 4K, en reliant ma Box TV Orange, le lecteur multimédia Zappiti ou Popcorn Hour A-410, les lecteurs Blu-ray OPPO et Pioneer, en reliant le câble en entrée d’amplificateur Onkyo TX-NR636 ou Yamaha RX-A3040.

Comme précisé lors de la présentation de ce câble, il fonctionne différemment en fonction des signaux vidéos reçus et utilisation que l’on peut en faire. Je vous propose donc une liste de tous les cas de figure pour y voir plus clair :

  • Avec un signal 1080p/24 sur une TV 1080p : traitement vidéo actif, donc amélioration de l’image
  • Avec un signal 1080p/60 sur une TV 1080p : traitement vidéo actif, donc amélioration de l’image
  • Avec un signal 1080p/24 sur une TV UHD (2160p) : upscaling UHD en 3840 x 2160 px et 24 im/s + traitement vidéo actif, donc amélioration de l’image
  • Avec un signal 1080p/60 sur une TV UHD (2160p) : pas d’upscaling UHD, mais traitement vidéo actif, donc amélioration de l’image. Dans ce cas là c’est donc la TV ou le vidéoprojecteur qui upscalent l’image en UHD.
  • Avec un signal 720p/50 ou 60 im/s : le câble upscale en 1080p avec traitement vidéo foinctionnel
  • Avec un signal 720p en 24 im/s : le câble uspcale en 2160p (UHD/4K) avec traitement vidéo fonctionnel.
  • Avec un signal entrelacé (1080i ou 720i voir 576i) : le signal vidéo est envoyé en passthrough, donc aucun traitement, ni upscaling, mais l’image st tout de même transférée au téléviseur.
  • Avec un signal UHD ou 4K en 24, 50 ou 60 im/s : passthrough, donc aucun traitement vidéo, mais le signal est envoyé directement aux TV ou vidéoprojecteurs. Notez que le YCbCr 4:4:4 est parfaitement géré, mais j’ai pu uniquement tester l’encodage 8 bits par couleur puisque aucun lecteur actuel ne permet de proposer du 4K en 10 ou 12 bits par couleur.
  • Pas de support du HDCP 2.2 : les flux UHD protégés par DRM ne seront pas pris en charge, comme le Blu-ray UHD, ou la VOD 4K de Netflix lue depuis un lecteur 4K
  • Avec un signal 1080p 3D : traitement vidéo actif, donc amélioration de l’image en 3D, plus de relief, objets mieux détourés, arrière plan plus précis et profondeur de champs plus grande, mais pas d’upscaling 3D UHD/4K, c’est le TV qui s’en charge.
  • Les fonctions ARC et CEC sont gérées, mais de nombreux bugs constatés sur la fonction ARC
  • Sur les vidéoprojecteurs 4K Sony : cas assez spécial, puisque ces vidéoprojecteurs ont une matrice en 4K natif, donc 4096 x 2160 pixels. J’ai été surpris de voir que l’Active HD upscalait le signal 1080p en vraie 4K. L’avantage c’est que l’image remplit toute la matrice, alors qu’avec les lecteurs Blu-ray qui upscalent en 4K, l’image est plus petite puisqu’affichée en UHD (3840 x 2160 px). L’upscaling 4K est très bien réalisé avec un très belle amélioration de l’image, mais le désavantage qui ne plaira pas aux « puristes  » c’est que l’image est légèrement étirée au niveau de la largeur. C’est très léger, difficilement visible au premier coup d’œil, mais si on y prête attention, on le remarque. Notez que si vous forcez le signal en 1080p/650 depuis le lecteur, là le traitement sera actif, mais ce sera le vidéoprojecteur qui fera l’upscaling, et cette fois en UHD, donc sans étirement de l’image.
  • Les formats audio HD (DTS-HD, TrueHD, Dolby Atmos) sont parfaitement gérés par le câble.
  • Le Deep Color fonctionne si le signal n’est pas upscalé en 4K/UHD, donc uniquement sur les TV 1080p, u en présence d’un signal 1080p/60 sur TV UHD, sinon l’upscaling 4k est limité au 8 bits par couleur et 4:4:4.
  • Je n’ai pas réussi à mesurer l’inputlag engendré par le câble, mais lors des quelques jeux que j’ai pu essayer, je n’ai pas remarquer de latence plus élevée qu’habituellement, mais je ne suis pas un gros gamer exigeant, donc je peux me tromper…

Contrôle de la colorimétrie

Pour ce test très important, j’ai utilisé un spectromètre JETI pour contrôler la fidélité de la colorimétrie. Je remercie particulièrement Cédric Louis, calibreur ISF Level II qui est venu avec ses appareils pour effectuer quelques mesures. Nous avons donc calibré le téléviseur avec générateur de mires 4K et un câble HDMI « normal », un Aliencable ExtremeSeries, puis refait les mesures en remplaçant le câble par l’ActiveHD. et en générant des mires en 1080p (l’ActiveHD se chargeant de faire l’upscaling 4K donc).

IMG_5236

IMG_5238

active HD off

Sans ActiveHD

active HD in

Avec ActiveHD

Résultat, la colorimétrie est parfaitement respectée, les couleurs sont neutres, naturelles, rien n’est modifié par le câble et c’est une très bonne chose. Il suffit de regarder les coordonnées colorimétriques xy des deux benchmarks pour voir que les variations sont tellement infimes qu’elles sont plus de l’ordre de la marge d’erreur de la mesure qu’autre chose.

En clair, pas de saturation ou de dérives colorimétriques engendrées par l’ActiveHD. Ce constat est très important, car cela veut dire que si vous avez calibré votre téléviseur, la calibration ne sera pas à refaire. Par contre, une précision qui n’a aucun rapport avec le câble, mais qu’il faut savoir. un téléviseur UHD ou un vidéoprojecteur 4K n’affiche pas la même colorimétrie si on entre en 1080p ou en 2160p. En clair, si vous utilisez un uspcaling 4JK externe ou si vous regardez des vidéos 4K native, il faut calibrer votre TV avec des mires 4K. Et vis versa, si vous laissez votre TV upscaler, il faudra calibrer votre TV avec des mires 1080p.

Qualité de l’upscaling et du traitement vidéo de l’ActiveHD

Avis très subjectif donc, qui n’engage que moi. Par expérience je sais que tous les goûts sont dans la nature, et donc l’appréciation de ce câble sera différente en fonction des goûts de chacun. Certains n’aiment pas les traitements vidéo, d’autres adorent. Certains aiment  que ce soit léger, d’autres aiment les images très précises, détaillées avec des contours assez accentués, d’autres aiment un juste milieu, et certains apprécient même d’activer les DNR avec le Blu-ray pour avoir une image lisse et douce, dénuée de bruit, mais donc aussi de texture et relief. C’est donc le souci des traitements vidéo automatiques, ils ne pourront pas plaire à tout le monde.

Cela dit, si je devais situer l’ActiveHD par rapport aux autres traitements vidéo déjà testés, il est assez puissant, avec des améliorations nettement visibles, même pour le commun des utilisateurs, mais il n’en fait pas trop pour autant. Par contre, il faut absolument s’assurer que tous les traitements vidéos des lecteurs, amplificateurs ou téléviseurs, vidéoprojecteurs soient désactivés sauf le réglage de netteté si ce dernier est neutre. Si vous laissez un traitement vidéo activé sur un appareil, il se peut que l’image affiche du ringing, des doubles contours, voire du bruit vidéo.

Vous allez me dire, mais qu’est-ce qu’un réglage de netteté neutre ? Certains téléviseurs proposent un réglage de netteté qui réunit Netteté + amélioration des détails + accentuation des contours. C’est le cas des TV Samsung avec lesquelles il est impossible de débrayer ce traitement à moins de mettre le réglage de Netteté à 0 ce qui n’est pas très conseillé car l’image sera un peu floue. En revanche, les TV Sony, Panasonic ou LG (par exemple) proposent un réglage de netteté neutre avec des réglages d’amélioration de l’image individuels et désactivables comme le Reality Creation chez Sony, ou les réglages « Resolution » et « Amélioration des contours » chez LG ou encore le réglage « Remasterisation MPEG » ou « Remasterisation de Resolution » chez Panasonic. Sur ces TV le réglage de netteté ne règle que la netteté, rien de plus, comme le ferait un focus.

IMG_5245

Mire de Sharpness sans double contour

IMG_5246

Mire de Sharpness avec double contour, mais très peu perceptible dans une image lors d’un film …

En clair, sur ces TV le résultat est vraiment superbe, mais sur les TV Samsung il faudra baisser le niveau de netteté assez bas et même comme ça, il se peut que du double contour ou ringing soit visible ce qui peut durcir l’image. Certains aimeront le résultat qui est tout de même très bon, mais d’autres le trouveront « too much ». Heureusement, ce câble n’est pas cher et si le résultat ne vous plait pas, ce ne sera pas une ruine. Il n’y a que vous qui pourrez juger si cela vous plait ou pas.

Cela étant dit, passons à mon avis sur la qualité de l’image affichée par ce câble. Et avant toute chose, il faut savoir que plus la qualité du décodage natif du lecteur sera bonne, plus les résultats avec l’ActiveHD seront bons. Forcément, si le lecteur engendre déjà un eu de bruit résiduel en amont, l’image sera moins bonne que si le lecteur propose un décodage vidéo très propre. Je pense par exemple à une association pas très chère, mais qui marche vraiment bien : un lecteur Sony BDP-S7200 + l’ActiveHD donnent des résultats excellents !

Cliquez sur les images pour comparer

IMG_5071

Screen dans sa totalité (issu de la Divergente)

IMG_5068

partie de l’image photographiée sans ActiveHD

IMG_5066

La même partie de l’image photographiée avec l’upscaling + traitement de l’ActiveHD

Building

Comparatif direct avec les deux images superposées

Sur les divers essais que j’ai pu faire, en toute franchise, pour ma part j’ai pris de belles claques sur le téléviseur UHD Panasonic AX630, le vidéoprojecteur 4K ou même le TV 1080p Sony 55HX950 ! Il m’a été difficile de dire si je préférais le traitement Qdeo de l’OPPO ou celui de l’ActiveHD. Les résultats sont différents, les deux traitements vidéo ne fonctionnent pas tout à fait pareil, on ressent que l’OPPO travail plus sur l’accentuation des contours et que l’ActiveHD travaille plus sur l’amélioration des détails et de la texture de l’image, mais difficile de dire lequel est meilleur que l’autre, chacun jugera par lui même. C’est d’autant plus impressionnant quand on sait que cet ActiveHD coute à peine  80 €, et qu’il peut être associé à un lecteur multimédia, une Box TV (si cette dernière sort en 1080p), une console de jeu, un lecteur Blu-ray sans traitement ou un TV doté d’un mauvais upscaling.

En revanche, pour les possesseurs de lecteurs dotés d’upscaling 4K comme les OPPO, le Panasonic DMP-BDT700, ou encore les Pioneer BDP-LX58 ou LX88, ce câble n’est pas indispensable et fera un peu double emploi puisque ces lecteurs proposent déjà un traitement vidéo performant. En revanche, il permettra quand même de profiter d’un autre style de processing vidéo avec un rendu différent.

L’upscaling UHD est vraiment de toute beauté avec une image très en relief, dotée d’une texture riche et pleine de détails. Sur l’introduction du film « La Divergente », le plan avec les immeubles en arrière-plan (voir les captures) ou les survols de la ville sont exceptionnels  ! Les immeubles semblent se détacher de l’image. Si je devais juger uniquement l’upscaling UHD ou 4K , c’est l’un des plus impressionnants que j’ai pu voir. Au niveau traitement vidéo c’est tout aussi impressionnant, même si on trouve plus performants, notamment avec les traitements entièrement paramétrables d’appareils haut de gamme comme les Radiance de Lumagen, mais il s’agit tout de même d’appareils vendus plusieurs milliers d’euros.

Avec l’ActiveHD, les textures sont plus riches, les détails explosent à l’image, les arrières plans sont nettement améliorés ce qui permet de proposer plus de profondeur de champ et améliore l’immersion. Les écritures comme les sous-titres sont lissées, et bien plus nettes, sans jaggies ou effets d’escalier. Les paysages sont bien plus détaillés au niveau des herbes, champs, feuillages des arbres, détachements des objets et l’image offre plus de relief, comme une sorte de 3D naturelle. Sur le téléviseur Panasonic AX630 ou sur le vidéoprojecteur 4K de Sony le résultat est impressionnant !

Cela dit, il n’est pas obligatoire de posséder un téléviseur UHD pour profiter des performances du traitement vidéo qui se comporte également très bien sur les TV 1080p. Jusqu’ici, j’ai rencontré de nombreux traitements vidéo qui étaient beaucoup plus légers en 4K qu’en 1080p. C’est le cas des OPPO à base de Qdeo d’ailleurs, mais aussi des amplificateurs dotés de processeur vidéo. L’ActiveHD est aussi performant sur un diffuseur 1080p que 2160p.

Le seul défaut de ce type de traitement vidéo, comme tous les traitements vidéos qui améliorent les détails et les contours, c’est qu’en présence d’un film mal encodé qui présente des fourmillements ou du bruit vidéo, les détails et al texture seront améliorés, mais el bruit vidéo sera également accentué. Les algorithmes de l’ActiveHD travaillent plutôt bien en analysant l’image et apportant les corrections là où il faut, corrigent également les artefacts de compression, mais c’est inéluctable, le bruit est tout de même légèrement accentué. Quelque part, cela veut également dire qu’il n’y a pas de DNR pour lisser l’image et effacer le bruit vidéo. On conserve donc tout le piqué de l’image et le grain pelliculaire des vieux films, mais il fallait le signaler. En revanche, si le film a été capturé en numérique et que son encodage est de bonne qualité, le rendu sera très impressionnant, sans bruit ni fourmillement. Des titres comme Oblivion, Samsara, L’Odyssée de Pi, La Divergente, Les Batman, les Transformers, sont particulièrement impressionnants avec l’ActiveHD !

Quelques captures sans, puis avec l’ActiveHD

IMG_5074

IMG_5079

IMG_5085

IMG_5083

IMG_5087

IMG_5089

IMG_5108

IMG_5106

Upscaling UHD OPPO Qdeo vs upscaling ActiveHD sur le Sony VPL-VW300ES

Je reprécise que l’upscaling de l’OPPO est effectué en 3840 x 2160 px sur le vidéoprojecteur 4K de Sony, alors que celui du ActiveHD est effectué en 4096 x 2160 px, donc plus de travail, image plus grande, plus de pixels à traiter et donc upscaling moins évident à réaliser, mais les résultats sont assez proches. ce qui est tout de même bluffant compte tenu du prix !

Image upscalée par le Sony (Reality Creation désactivé), puis upscalé par l’ActiveHD, puis par l’OPPO :

IMG_5204IMG_5203IMG_5208

Conclusion

Il est évident que nous sommes devant une nouvelle génération de scalers externes, hyper abordables, entièrement automatisés et très performant pour un rapport qualité/prix imbattable. Personne ne pourra dire le contraire. L’ActiveHD peut vous faire totalement redécouvrir vos films, donner une seconde jeunesse à votre lecteur multimédia, à un lecteur Blu-ray abordable et dénué de traitement vidéo, tirer vers le haut des TV 1080p ou UHD abordables dotés d’un traitement vidéo de mauvaise qualité.

Ses utilisations sont diverses et variées, avec des résultats différents en fonction du téléviseur ou vidéoprojecteur, ou sources utilisées.On peut regretter l’absence d’upscaling 4K sur les sources en 60 im/s, on peut regretter l’absence de désentrelacement ou encore l’absence de réglages pour doser plus finement le traitement vidéo, mais pour son prix il sera difficile , voire impossible, de faire mieux. Il tutoie déjà des appareils beaucoup plus chers, voire même les dépassent. Quoi qu’il en soit, ce câble ne laisse pas indifférent et m’a donné beaucoup de plaisir visuel. Il ne plaira peut être pas à tout le monde, nous avons tous des goûts différents et tant mieux pour la diversité de notre passion en commun, mais je pense qu’il mérite d’être essayé, surtout qu’en ce moment un câble HDMI HDElite UltraHD de 2 mètres est offert pour l’achat d’un ActiveHD !

J’attends avec impatience vos retours d’utilisateurs ;)

Ce que j’ai aimé avec l’ActiveHD

  • Un upscaling UHD/4K très performant !
  • Les algorithmes automatiques et l’analyse de l’image en temps réel très efficaces
  • Un traitement vidéo aussi performant en 1080p qu’en 4K
  • Le gain au niveau des détails, du relief et de la profondeur de champs
  • Utilisation hyper simple, plug-in-Play
  • La stabilité de fonctionnement
  • La compatibilité du traitement vidéo en 3D
  • La compatibilité ARC, CEC, DTS-HD, TrueHD, Atmos, Deep Color
  • La possibilité d’upscaler en 4K natif (4096 x 2160 px)
  • La gestion de la 4K/60 en passthrough
  • Le rapport qualité/prix imbattable  !

Ce que je regrette avec l’ActiveHD

  • Pas d’upscaling UHD/4K en 60 im/s
  • Le Passthrough sur les sources entrelacées
  • Le traitement vidéo non paramétrable et non désactivable
  • Les risques de double contours avec les traitements vidéo non désactivables (TV Samsung entre autres)
  • Les risques d’accentuation de bruit vidéo
  • Risques de bugs, surtout avec les décodeurs et Box TV.
  • Pas de support des contenus UHD protégés par DRM (HDCP 2.2)
  • Bugs fréquents avec la fonction ARC

429 commentaires

  1. avatar

    @Stéphane – Ha désolé, mais si, j’ai bien tester le 2160p en 60 im/s et ça marche en passthrough ! Et c’est bien indiqué dans l’article ;)

    Cela n’a rien à voir avec le HDCP 2.2, le HDCP 2.2 ne sert qu’a crypté les contenus protégé par DRM, comme le Blu-ray UHD, donc effectivement, le Blu-ray UHD ne sera pas supporté en Passthrough, mais que ce soit de 2160p en 24, 50 ou 60 im/s

    Si les contenus ne sont pas protégés par DRM, le 2160p en passthrough fonctionne en 24, 50 et 60 im/s ;)

  2. avatar
    DAVID /

    Bonjour Nicolas,

    Je suis vraiment conquis par la qualité de ce câble, cependant avec les blu ray 3D je n’ai plus de son alors que les normes sonores HD passent parfaitement en 2D, sachant que j’ai effectué le cablage permettant de contourner le bug de l’ARC.

    Merci d’avance pour ton éclairage ;)

  3. avatar
    Stéphane /

    @Nicolas Bécuwe
    Je ne comprend plus rien : J’ai testé différentes sources en 2160p@60Hz issue de -http://demo-uhd3d.com que je ne parvenais pas à lire depuis Kodi sur ma Nvidia Shield Android TV et la réponse du support HDElite a été :

    « Le cable n’est pas défectueux, je me suis rapproché de nvidia, ils imposent la toute nouvelle norme HDCP2.2 pour la diffusion en 4k60hz.
    Le cable Active HD lui n’est pas compatible avec cette norme mais avec la norme en vigueur lors de sa sortie en Février 2015 ( HDCP 1.4).

    C’est pour cela qu’avec la nvidia le passthrought ne fonctionne pas. »

  4. avatar
    DAVID /

    Bonjour,

    Désolé de deterrer ce sujet deja ancien, mais j’ai toujours mon probleme de son HD qui ne passe pas quand j’insere un blu ray 3D, évoqué plus haut …

    En BR 2D niquel, superbe image, gain en profondeur indéniable, en 3D tout se détache beaucoup mieux je trouve, c’est vraiment une bonne surprise sauf que je n’ai plus de son !!

    Je suis alors obligé de sélectionné la fibre optique et de sortir du DTS SD, je ne comprends vraiment pas… Au vu du de son debit ce n’est pas imputable au cable et ELite est incapable de me répondre…

    Afin de contourner le bug de l’arc j’ai opté pour le branchement conseillé par Nicolas a savoir: cale HD Active TV – Lecteur (sony S790) et Cable HDMI normal sortie sub lecteur – ampli.

    Un grand merci à qui aura la réponse a cette énigme ;)

  5. avatar

    @DAVID – Oui, vraiment curieux comme bug ! Et quand tu fais le même branchement, mais avec deux câbles HDMI normaux, le son sort en 3D ?

    Tu as désactivé l’ARC et le CEC (controle HDMI) sur le TV et le lecteur, et l’ampli ?

  6. avatar
    OLIVIER /

    Bonjour, lorsque le cable branché est actif, pouvez vous me confirmer de quelle couleur sont les voyants du cable ?

  7. avatar
    patrice /

    bonsoir

    ce cable serait’il efficace pour doper un vidéoprojecteur hd ready
    (720p)
    ou bien l’investissement n’est t’il intéressant que utilisé sur un diffuseur au minima 1080p , s’il vous plait??

    cdt

  8. avatar
    Will74 /

    Bonjour, que vaut ce cable face a un iscan micro et traitement VRS ?

  9. avatar
    RUDY /

    BONJOUR ce cable vaut il le coup sur une tv hdready ?

    De quelle couleur est le voyant lorsque le cable est actif et puis je brancher l usb sur mon chargeur de telephone portable relie a une prise secteur ?

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: