Facebook Tweeter Tweeter

Onkyo PR-SC5530 : Préampli 11.4, Dolby Atmos, THX, 4K/60, HDMI 2.0, XLR, HDCP 2.2, AccuEQ

PR-SC5530__B__Front_open

Pour clôturer la présentation de la nouvelle gamme 2014 d’Onkyo, terminons en beauté avec le nouveau préamplificateur PR-SC5530, qui, en toute logique, reprend les fonctions du TX-NR3030, mais sans l’amplification et quelques fonctions suplémentaires pour optimiser les configurations avec un ou plusieurs blocs de puissance. Évidemment, la connectique est très différente avec la présence de sorties XLR en 11.4. Un très bel appareil, très prometteur, car encore une fois, vous le jugerez par vous même, mais le décodage Onkyo a fait de jolis progrès en terme de neutralité et musicalité. On retrouve donc la compatibilité Dolby Atmos et toutes les nouveautés de 2014 comme des connecteurs HDMI 2.0 avec possibilité d’upscaling en UHD jusqu’en 60 im/s et même la compatibilité HDCP 2.2, absente chez la concurrence. En dehors de ça, on retrouve toutes les fonctions propres à Onkyo. Notez qu’il conserve la certification THX , ISF, intègre le Wi-Fi et le Bluetooth, et propose un traitement vidéo Qdeo configurable, les protocoles réseaux Samba et UPnP, l’accès à plusieurs services de musique à la demande, dont Deezer et Spotify, et un nouveau mode Pure Direct Analog Path pour une utilisation HiFi. Enfin, l’Audyssey est remplacé par l’AccuEQ comme sur le reste de la gamme 2014.

Onkyo PR-SC5530 : Préampli 11.4, Dolby Atmos, THX, 4K/60, HDMI 2.0, XLR, HDCP 2.2, AccuEQ

L’Onkyo PR-SC5530 est un préamplificateur 11.4 qui offre une preOut 11.4 XLR ou RCA, au choix, sachant que même les 4 caissons peuvent être reliés via XLR. Il dispose également d’une entrée XLR pour connecter un lecteur ou DAC audiophile et c’est d’autant plus intéressant que dorénavant le mode Pure Audio a été améliorer, et se nomme dorénavant le Pure Direct Analog Path avec des relais qui coupent tous les autres circuits. Il profite des certifications habituelles comme le THX Ultra2 Plus, l’ISF, Windows 7 et 8, DLNA (UPnP et Samba). Tout comme le TX-NR3030, il embarque 2 DSP 32 Bits et 7 DAC T.I PCM1795 qui gèrent le DSD256 en natif, et le PCM en 192 kHz et 32 bits !

Côté fonctionnalités, comme toute la gamme on retrouve des connecteurs HDMI 2.0 compatibles 4K/60 Passthrough, 3D, MHL, HDCP 2.2, xvYCC, CEC, Deep Color, InstaPreview pour visualiser les sources connectées via HDMI sur de petites fenêtres en PIP. Il dispose des procédés de spatialisation DTS-Neo:X 11.1, le Dolby Atmos, et le Dolby Prologic IIz entre autres. Le traitement vidéo est toujours confié au scaler vidéo Marvell Qdeo avec un upscaling 2160p possible en 24, 25, 30, 50 et 60 im/s.  On retrouve donc le traitement vidéo paramétrable, mais à voir si celui-ci est fonctionnel en 4K/60… pas sûr !

Cette année, Onlyo abandonne l’Audyssey pour l’AccuEQ. Si le bénéfice en terme d’égalisation comparé à l’Audyssey MultEQ XT32 reste à définir, ce qui est certain c’est que cette nouvelle calibration est très intéressante avec de nombreuses phases d’analyse et un rendu moins chaleureux, plus neutre et équilibré, avec des aigus plus ciselés. Sur le TX-NR636 en test actuellement, j’obtiens de meilleurs résultats qu’avec l’Audssey 2EQ. Reste à savoir si l’AccuEQ est plus performant sur les modèles haut de gamme pour rivaliser avec l’Audyssey MultEQ XT 32.

PR-SC5530__B__Top_open

La technologie Cisco Linksys’ SimpleTap permet d’améliorer la connexion au réseau, surtout la faciliter pour le Wi-Fi. Cet ampli est évidemment compatible DLNA pour lire les fichiers audio via USB, Samba ou UPnP (DSD, ALAC, AIFF, Ogg, MLP, TrueHD, DTS-HD, MP3, WMA, WMA Lossless, FLAC, WAV, AAC, LPCM), et apparemment il serait en mesure de lire le 192 khz et 32 bits. L’ampli accède aux radios internet vTuner, la radio personnalisable AUPEO!, la musique à la demande de Spotify, Deezer TuneIn, Mp3Tunes, et propose la possibilité de contrôler l’ampli via un smartphone (IOS ou Android) ou les connecter directement via USB pour lire vidéo, musique et photos. Par contre, toujours pas d’AirPlay, mais le Wi-Fi et Bluetooth aptX intégrés.

La connectique est très proche du TX–NR-3030 au niveau des entrées, et donc pas d’entrée analogique 7.1 malheureusement. En revanche, les sorties PreOut sont plus nombreuses avec une PreOut XLR 11.4, une PReOut RCA 11.4, une entrée/sortie XLR stéréo, 8 entrées et 3 sorties HDMI 2.0 (dont 1 seule entrée/sortie compatible HDCP 2.2, mais c’est déjà très bien),  avec des possibilités de Zone 2 via HDMI. Heureusement, on retrouve les entrées analogiques stéréo, et surtout les entrées RCA Phono et CD usinées.

PR-SC5530 Rear

Caractéristiques techniques du PR-SC5530 :

  • Préamplificateur 11.4 THX Ultra2  Plus
  • Dolbt Atmos, Dolby TrueHD, DTS-HD MA, Procédés Prologic IIz et DTS Neo:X
  • Plus de technologies Audyssey
  • PMBASS pour amplifier les graves de façon dynamique avec adaptation des phases
  • Scaler Marvell Qdeo pour l’upscaling 4K en 24, 25, 30, 50 et 60 im/s
  • Certification ISF pour régler le gamma, colorimétrie, etc
  • Calibration automatique via microphone : AccuEQ
  • Circuit PPL pour réduire les erreurs de jitter
  •  7 DAC stéréo Burr Brown T.I PCM1795 (PCM 192 khz / 32 bits) & Puce DSP 32 bits
  • Filtrage natif du DSD
  • Wi-Fi et Bluetooth intégrés avec antennes à l’arrière
  • Nouvelle interface graphique en couleur
  • Radios internet vTuner, MP3Tunes, AUPEO!, SimFy, Spotify, Deezer
  • Mode Whole House pour contrôler le son dans toute la maison
  • La technologie InstaPrevue permet de prévisualiser les sources connectées en HDMI à l’écran (affichage en surimpression)
  • Connecteurs HDMI 2.0 compatible MHL en façade, et HDCP 2.2 à l’arrière
  • Lecture USB, Samba et UPnP du MP3, WMA, WMA Lossless, FLAC, WAV, Ogg Vorbis, AAC, Apple Lossless, DSD256, LPCM 192/32
  • Certifié DLNA 1.5, Samba et Windows 7/8 : Radio internet, Network Streaming
  • 8 entrées HDM 2.0 (3D et 4K/60), 3 sorties HDMI 2.0 (dont une ARC et une Zone 2), 2 Ports USB, Ethernet, RS232C
  • Sortie Pre-Out 11.4 via XLR et RCA, et entrée analogique stéréo uniquement (pas d’entrée analogique 7.1 !)
  • 4 sorties PreOut Sub XLR
  • Entrée/sortie XLR stéréo
  • Mode Pure Direct Analog Path
  • Possibilité de bamplification, Front High et Front Wide ou Zone 3, et gestion des filtres actifs en biamplification
  • Possibilité de contrôler l’ampli depuis un smartphone, ou de connecter un smartphone ou tablette via USB
  • Mode Veille « Standby Hybrid »
  • Technologie Cisco Linksys’ SimpleTap pour simplifier les connexions au réseau (Filaire & Wi-Fi)
  • Plus d’informations sur ce PDF

Disponible au mois de septembre 2014 au prix indicatif de 2999 €.

14 commentaires

  1. avatar

    Petite coquille dans l’intro:
    « Ce modèle 9.2 est moins puissant, mais on retrouve évidemment toutes les nouveautés de 2014 » :wink:

  2. avatar

    @thib – Oups, merci, c’est corrigé :)

  3. avatar
    LEGUY Sylvain /

    Sur la doc du AccuEQ, il est indiqué qu’il n’y a qu’un point de mesure et que : « Pour assurer un son stéréo pur et optimal, AccuEQ contourne les canaux avant afin de vous permettre de bénéficier des caractéristiques propres à vos enceintes, sans correction DSP susceptible d’altérer le son. »

    Avec un seul point de mesure et sans égalisation des deux canaux principaux, j’ai du mal à croire que l’AccuEQ puisse rivaliser avec un Audyssey, sauf à ce que ne rien faire (sur le canaux principaux) soi mieux que ce que fait Audyssey !

  4. avatar

    @LEGUY Sylvain – MErci de cette information.

    Par contre, un seul poiunt d emesures c’est toujours plus précis que 8 points de mesures qui vont essayer de faire un correction homogène sur une grande surface d’écoute. Si on est qu’un seul spectateur, il sera toujours conseillé de ne faire qu’un point de mesure.

    Cela dit, lors de cet unique point de mesure, l’AccuEQ passe en revu un grand nombre de phases de mesures (plus que l’Audyssey).

    en revanche, il faut éclaircir le dernier point, car si effectivement les enceintes avant ne sont pas égalisées au niveau de la réponse en fréquence, c’est dommage, car le mode Pure Direct propose déjà un e écoute sans égalisation. c’est étrange.

    Elles sont bien corrigées au niveau distance, level, etc, mais si l’égalisation n’est pas faite, c’est sûr que ce n’est pas top. Il faudra également vérifier si le canal de grave est corrigé… ou pas.

    Je vais vérifier tout ça en faisant des mesures de réponse en fréquence.

  5. avatar

    En fait un seul point de mesure est dans tous les cas limitant.

    En acoustique on peut parler d’incident lorsqu’il y a un défaut de la pièce ou un gros problème de réponse de l’enceinte. Les micros des systèmes de correction auto comprennent ces deux types de défauts de la même manière.
    Ces incidents se manifestent sur des fréquences particulières et suivant l’emplacement de la mesure, ces incidents ne seront pas identique.
    Le but d’un bon système de correction est de savoir si l’incident est commun à différents points de la zone d’écoute ou si il est isolé. C’est à dire savoir si sa correction est pertinente. Audyssey est capable de déterminer quels incidents sont pertinent à corriger ou pas via une analyse statistique. Trinnov propose une pondération manuelle des mesures à la main, mais suivant la même logique.
    En définitive une seule mesure est un risque. Si le sweet spot correcpond à la « mesure type » alors tout va bien, si par contre il contient un incident isolé, alors la correction fera plus de mal qu’autre chose. En effet dans ce cas la correction de l’incident influera sur toute la zone d’écoute, là où l’incident ne se produit pas … on crée alors un défaut.

    En général si il n’y a qu’un point de mesure c’est que le processeur n’a pas assez de ressources ou que l’algo n’est pas optimisé.

    D’autre part, il ne faut se fier aux tests tones, par exemple Audyssey, ARC et Trinnov utilisent des sweeps ou des tones simples, mais dont l’analyse permet de sortir presque tout ce qu’il y a à mesurer. C’est l’algo d’analyse qui est le plus important

  6. avatar

    @Jacko – MErci pour ces précisions,

    Chez moi le résultat a toujours été meilleur avec une prise de mesure, mais bon, vu ce que tu dis chez d’autres peut être pas…

  7. avatar

    @Jacko – Mais du coup, justement, si tu as ta position d’écoute et que la correction corrige des points ou ne corrige pas certains points par rapport aux autres postions de mesures, du coup ça revient à ce que je disais c’est qu’à la place d’écoute les soucis d’acoustique ne seront pas entièrement corrigé par une correction multipoint.

    En clair ça optimise plus la zone d’écoute, mais pas une position particulière.

  8. avatar

    Le problème est qu’on ne va jamais corriger les points individuellement, il n’y a qu’un filtre de correction par enceinte (au mieux).
    Si chez toi le mono point donne un meilleur résultat c’est que ton sweet spot est l’emplacement idéal à la base.
    A contre exemple chez un ami sous Trinnov, salle traitée, c’est en multi-point qu’il a obtenu le meilleur résultat. Chez moi c’est aussi le cas.

  9. avatar

    @jacko – Possible, mon salon n’est pas top au niveau acoustique, si je me met à un endroit je vais avoir des graves envahissant, et 2 mètres plus loin, des graves en retrait.

    Si je fais une correction multipoint, j’ai un résultat moyen/bon sur toutes les positions, et sur un point de mesure j’ai un résultat très bon sur ma position d’écoute, mais mauvais sur les autres.

    C’est un peu égoïste tu me diras :oops: :mrgreen:

  10. avatar
    joebil /

    c’est bien la meme version de calibration Accu qui équipe toutes les gammes d’Onkyo ?

  11. avatar

    Auteur du commentaire Nicolas Bécuwe
    @jacko – Possible, mon salon n’est pas top au niveau acoustique, si je me met à un endroit je vais avoir des graves envahissant, et 2 mètres plus loin, des graves en retrait.

    Si je fais une correction multipoint, j’ai un résultat moyen/bon sur toutes les positions, et sur un point de mesure j’ai un résultat très bon sur ma position d’écoute, mais mauvais sur les autres.

    C’est un peu égoïste tu me diras :oops: :mrgreen:

    Sans doute que tu as un trop grande irrégularité d’incident dans ta salle d’écoute. Il faut donc privilégier une zone très restreinte. Tu as déjà essayé de faire un multi-point très resserré ? Par exemple des écarts de 30 cm entre chaque mesure avec des hauteurs légèrement différentes de maxi + 30 cm ?

  12. avatar

    @Jacko – Oui, ça donnait de très bons résultats aussi.

  13. avatar

    @joebil – C’est la question. Il faudra vérifier, mais ça serait bien que celle des modèles plus HDG soit plus complète que celle du NR636. En plus, il n’y a pas d’égalisation manuelle sur le NR636…

  14. avatar

    Disponible au mois de septembre 2014 au prix indicatif de 2999 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: