Facebook Tweeter Tweeter

JVC DLA-X500, DLA-X700 et DLA-X900 : vidéoprojecteurs compatibles 4K, e-Shift3, CMD3, MPC3, nouveaux D-iLA

Gamier

Après les premières infos dévoilées il y a quelques jours, voici donc la présentation officielle de la gamme 2014 de vidéoprojecteurs JVC avec trois nouvelles références, le JVC DLA-X500, JVC DLA-X700 et JVC DLA-X900. Le JVC DLA-X35 de 2013 reste donc dans le commerce une année supplémentaire. Les rumeurs sont donc confirmées avec plusieurs nouveautés supplémentaires comme la possibilité de rentrer en 4K natif, un nouvel eShift pour simuler un affichage 4K (mais toujours à partir de trois panneaux LCD 1080p), de nouveaux panneaux D-iLA plus précis et capables d’un meilleur contraste intra-image, enfin une compensation de mouvement compatible 3D, et autres nouveautés que je vous présente en détail.

JVC DLA-X500, DLA-X700 et DLA-X900 : vidéoprojecteurs compatibles 4K, e-Shift3, CMD3, MPC3, nouveaux D-iLA

JVC DLA-X700

On repart donc sur les mêmes bases que l’an dernier avec trois vidéoprojecteurs 3LCD 1080p compatibles 3D active, et capables de simuler un affichage 4K, avec une coque de même design, toujours aussi classe avec une qualité de construction exemplaire, et un bloc optique motorisé (avec Lens shift motorisé donc). L’entrée de gamme JVC DLA-X500 propose une coque avec une robe noire mate, une luminosité maximum annoncée à 1 300 lumens pour un contraste natif de 60 000 : 1 (600 000 : 1 en dynamique). Il gère 2160/60p en entrée (4K en 24, 50 ou 60 Hz), mais pas de connecteurs HDMI 2.0 finalement. En fait, ce signal 2160/60p est limité au 8 bits par couleur et YCbCr 4:2:0, donc le HDMI 1.4 suffit (le HDMI 2.0 serait nécessaire pour transférer du 4:2:2 en 12 bits et au-dessus).

HDMI

Document JVC

Il embarque la nouvelle génération e-Shift3 qui permet de simuler un affichage 4K et qui se veut donc plus performante. Ce e-Shift tire profit des nouveaux panneaux D-ILA avec un écart interpixels encore plus petit que l’an dernier (0,3µm au lieu de 0,5µm), l’image est donc plus définie tout en étant plus douce, et d’après JVC cela permettrait d’augmenter la densité du noir dans l’image et donc le contraste intra-image. Ce n’est pas tout puisque l’e-Shift tire également profit de nouveaux modes au niveau du MPC3 (un processing vidéo paramétrable appelé Multiple Pixel Control 3 ) avec la possibilité de choisir un mode Auto, ou de renseigner la définition de la vidéo en entrée pour améliorer l’upscaling ou le downscaling s’il s’agit d’un contenu 4K.

Nouveaux D-iLA eshift3 4K input

Il dispose d’une nouvelle compensation de mouvements Clear Motion Drive 3 (CMD3) compatible avec l’affichage 2D, et enfin 3D (même avec l’e-Shift activé). Ce nouveau CMD 3 intègre de nouveaux algorithmes, et un nouveau LSI. Il offrirait une image plus précise dans les mouvements et propose plusieurs modes dont un pour respecter la cadence en 24p en proposant une interpolation d’images à 96 fps (4 x 24 fps) pour une fluidité plus naturelle, plus cinéma, et un mode 3D.

CMD3

Notez également une autre amélioration qui va permettre de proposer de meilleurs noirs et donc un meilleur contraste, il s’agit du mode Clear Black avec moins de dissipation lumineuse inter-pixels, donc une image plus dynamique. JVC annonce également une compatibilité xvColor qui lui permet d’afficher le gamut natif des Blu-ray Mastered in 4K de Sony (par exemple).

Clear Black

Enfin, quelques autres nouveautés en vrac comme la possibilité d’une calibration automatique dès le DLA-X500 cette année, une nouvelle lampe avec une plus grande durée de vie (4 000 heures en mode lampe bas, 3 000 heures en mode lampe haut), un nouvel émetteur 3D RF plus compact et plus puissant, qui perd moins la synchronisation avec les lunettes 3D. On trouve également 5 mémoires de zoom, 4 modes image (au lieu de 5 l’an dernier), 4 modes 3D, et 106 modes pour ajuster l’affichage (au lieu de 3 l’an dernier) avec tous les outils de calibration habituels.

Auto calibration

Le JVC DLA-X700 conserve les mêmes fonctions, avec une robe noire glossy, la même luminosité, mais offre un contraste natif plus élevé (120 000:1 et 1 200 000:1 en dynamique). La trappe de l’optique s’ouvre automatiquement, et il se voit certifié ISF et THX 3D Display . Notez également10 mémoires de zoom, 7 modes 3D, 7 modes image, et des possibilités de calibration encore plus complètes.

Le JVC DLA-X900 reprend exactement les mêmes spécifications sauf que son contraste natif passe à 150 000:1 (1 500 000:1 avec l’iris dynamique). Enfin, sachez qu’une nouvelle application compatible iOS et Android permettra de contrôler et calibrer ces trois nouveaux vidéoprojecteurs.

Connectique

Caractéristiques principales des JVC en bref :

  • Vidéoprojecteur TriLCD DiLA 1080p
  • Nouveaux panneaux D-iLA : écart interpixels de 0,3µm (au lieu de 0,5µm l’an dernier))
  • THX 3D Display et ISF : seulement les JVC DLA-X700 et X900
  • Upscaling 4K E-Shift3 : simulation 4K compatible 3D améliorée
  • Compatibles 2160/60p en entrée (4K natif en entrée jusqu’à 60 fps)
  • Compatible 3D Framepacking, Side-by-Side et Top-&-Bottom
  • Compatibilité 3D : 1080/24p et 720/60p (pas de précision sur la 3D 1080/60p, ni la 4K en 3D…)
  • Conversion 2D/3D pro à la volée
  • Advanced Clear Motion Drive 3 240 Hz (compensation de mouvements CMD 3) compatible 3D, et 2D 4K et 1080p (24p en 96 fps)
  • Clear Black : optimisation du contraste intra-image et du noir dans l’image
  • Compatibilité xvColor en entrée pour les trois vidéoprojecteurs (gamut proche du DCI utilisé par les Blu-ray Mastered in 4K de Sony par exemple)
  • Lens Shift, focus et zoomx2 motorisés
  • Cache optique motorisé sur les DLA-X700 et DLA-X900
  • Luminosité : 1300 lumens
  • Contraste natif : 60 000:1 (DLA-X500) – 120 000:1 (DLA-X700) – 150 000:1 (DLA-X900)
  • Contraste dynamique : 600 000:1 (DLA-X500) – 1 200 000:1 (DLA-X700) – 1 500 000:1 (DLA-X900)
  • Mémoires zoom motorisé 5 pour le JVC DLA-X500 et 10 pour les JVC DLA-X700 et X900
  • Alignement des matrices au 1/16 de pixel près
  • Lunettes 3D (JVC PK-AG3) compatibles 3D RF
  • Émetteur 3D RF (JVC PK-EM2)
  • Télécommande rétroéclairée
  • Affichage des sous-titres en 3D et repositionnement (même lors d’une conversion 2D/3D)
  • Nouvelle lampe PK-L2312U garantie 1 an (meilleure durée de vie : 4 000 heures en mode lampe bas et 3000 heures en mode haut)
  • Connectique : 2xHDMI 1.4a, Tigger, Combo Ethernet / RS-232C, port 3D Vesa
  • Nouvelle application compatible iOS et Android

Prix et disponibilités à confirmer plus tard, mais logiquement le JVC DLA-X500 devrait être à 4 999 €, le JVC DLA-X700 au prix indicatif de  6 999 € et le JVC DLA-X900 au PPI de 9 999 €.

Comparatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: