Facebook Tweeter Tweeter

Reportage : faire calibrer son Home Cinéma par un professionnel ISF

calibration

 

L’idée de ce reportage m’est venue à la lecture de divers forums, dont celui évidement de HD Fever, où j’ai remarqué que la calibration est souvent au centre des débats. Je me suis dit que pour faire le point sur tout ça, le mieux était encore de faire appel à une personne spécialisée, un calibreur ISF.

Pour le trouver, cela n’a pas été bien compliqué puisque j’avais déjà repéré quelqu’un qui fréquente le forum et qui n’habite pas trop loin de chez moi (je suis de Toulouse), je décide donc de lui envoyer un mail avec mes coordonnées suite à quoi il me rappelle dans l’heure suivante. Je fais donc la connaissance de Cédric Louis avec qui je parle un grand moment au téléphone, surtout pour lui expliquer à quel point mon installation est biscornue, murs blancs, sol carrelé et pour compliquer le tout ma pièce est en L et donne sur la cuisine. Pas de soucis pour lui, je lui demande s’il pourra par la même occasion jeter un petit coup d’oeil sur les réglages de mon amplificateur, car je trouve les voix un peu en retrait et les basses un peu trop « sourdes ». Pas de soucis, cela fait partie de ses services, rendez-vous est donc prit la semaine suivante, car il attend sa nouvelle sonde de calibration, une Klein K10, et apparemment mon écran plasma, un Panasonic TX-P50GT50 est le joujou idéal pour tester son futur matériel, car certifié ISF.

calibration16

Voici le matériel qui compose mon installation :

  • Plasma 3D Ready Panasonic TX-P50GT50 (127 cm)
  • Lecteur Bluray Panasonic DMP-BDT120EF 3D
  • HTPC Core 2 Quad Q6600 + GeForce GT430
  • Amplificateur Onkyo TX-NR509
  • Pack enceintes Klipsch Synergy Indy One
  • Caisson de basse Energy ES-8

Une journée de calibration

Le jour J, Cédric débarque donc à la maison vers 10 h et il faudra pas moins de deux voyages pour décharger tout son matériel. Le temps de prendre un café et d’installer le matériel et c’est partis pour une journée de calibration.

calibration15

Cédric commence donc par allumer mon plasma, il faut qu’il « chauffe » une bonne demi-heure pour que la dalle soit en conditions de fonctionnement optimum. Pendant ce temps, il installe son matériel, un colorimètre Klein K-10 et un spectromètre i1Pro 2. Pour générer les mires de réglages, il va se servir d’un AccuPel DVG-5000 capable d’afficher des mires 2D et 3D. Tout ce petit monde est relié à un PC portable Sony VAIO. Le temps de remettre les réglages du menu professionnel du plasma à zéro (oui, j’avais quelque peu joué avec comme tout passionné qui se respecte !) et c’étais parti pour la calibration en elle-même.

calibration5

calibration6

calibration7

Mon Panasonic TX-P50GT50 étant certifié ISF, Cédric peut prendre directement le contrôle de celui-ci via son logiciel de calibration Calman et ainsi envoyer tous les réglages à la TV sans toucher à la télécommande, ce qui représente une précision et un gain de temps agréable pour un calibreur. Cédric commence par prendre un « cliché » des réglages actuels (remis à zéro) et ça n’est vraiment pas fameux au niveau colorimétrie; blancs et noirs. Sur la photo suivante, ces mauvais réglages sont bien représentés, sur le graphique RGB Balance par exemple, sur un écran bien réglé, les trois couleurs devraient être alignées sur la ligne du 100, or, on voit bien que seul le bleu est à peu près correct, le vert est en net retrait alors qu’il y a une forte dominance du rouge. Pour le delta, les couleurs devraient être équilibrées et ne surtout pas dépasser le trait vert. Bref Cédric va avoir du travail !

reglagesdefaut

Et là c’est un vrai travail de fourmis qui va commencer. Il me propose de faire deux réglages, un réglage nuit qui respectera scrupuleusement les normes ISF pour regarder les films dans les meilleures conditions possible et un réglage jour pour un usage au quotidien avec des couleurs plus proche de la réalité que les réglages « criards » du fabricant, mais forcement moins précis, car le réglage de jour se fera avec la lumière ambiante qui faussera forcement les résultats renvoyés par la sonde qui sera influencée par cet éclairage supplémentaire. On commence donc par le réglage nuit qui se fera, vous l’aurez deviné, volets fermés et dans le noir.

calibration8

calibration9

Patiemment, et à l’aide de différentes mires, Cédric va régler chaque paramètre minutieusement pour approcher autant que possible la perfection. Il me fait d’ailleurs remarquer en cours de réglage que c’est un bonheur de travailler sur une dalle plasma Panasonic qui réagit à chaque réglage qu’on lui applique, ce qui n’est pas le cas d’autres marques où apparemment il faut vraiment jouer des curseurs pour obtenir un changement significatif à l’écran. Au bout de 2 heures le réglage nuit est terminé et Cédric enchaine avec le réglage 3D et pour se faire il m’empreinte une paire de lunettes 3D et la fixe devant sa sonde, car il règle un « ensemble » verre + écran me précise t-il. Par contre les verres 3D absorbant facilement 60 % de la luminosité, les réglages seront forcement moins bon que le réglage nuit 2D, mais il me promet que je verrais quand même une nette amélioration au niveau de la colorimétrie et des détails dans les blancs et les noirs. D’ailleurs Cédric m’a préparé un écran avant/après calibration dans son logiciel Calman qui montre de manière graphique l’énorme différence entre les réglages d’origine et ceux-ci après calibration.

avant-apres

cedcalnuittriangle

cedcalnuitgeneral

Mine de rien tout ça a pris facilement 3h30, il est temps de faire une pause pour manger et reprendre des forces, car ensuite Cédric va s’attaquer à la partie audio de mon installation.

calibration14

Cédric commence par regarder les réglages de mon amplificateur, qui jusqu’à présent a seulement bénéficié d’un paramétrage grâce au système  automatique Audyssey intégré. Et là les premières surprises apparaissent, les distances configurées des différents haut-parleurs, semblent totalement fantaisistes, ainsi que les niveaux attribués à chaque enceinte ainsi qu’au caisson de basse. Ni une ni deux, Cédric s’attèle aux réglages, à commencer par mesurer, à l’ancienne avec un mètre, les distances de chaque enceinte par rapport à la position d’écoute et à les actualiser dans les réglages de l’amplificateur. Ensuite vient le réglage des niveaux de chaque enceinte qu’il réalise à l’aide d’un sonomètre et d’un Blu-ray de test officiel THX. Grossièrement, le réglage consiste à envoyer un son à partir de chaque enceinte et à régler le niveau de celle-ci pour que le son de chaque enceinte arrive avec le même niveau d’écoute et au même moment aux oreilles de l’auditeur. Une fois ce réglage fait, Cédric va s’intéresser au réglage spécifique du caisson de basse afin de le rendre plus cohérents et respectueux par rapport au reste des enceintes. Il finira par vérifier, toujours à l’aide du sonomètre et d’un menu de réglage spécial du Blu-ray THX, que les enceintes sont bien en phase, ainsi que le caisson de basse afin que les sons ne s’annulent pas se qui pourrait enlever pas mal de détails et donc de compréhension sur la bande-son d’un film. Tous les réglages sonores prendront facilement une bonne heure, mais voilà, on arrive à la fin, tout est prêt et je vais pouvoir tester mon installation et ses nouveaux réglages.

calibration11

calibration10

calibration13

On refait donc le noir dans la pièce, car le but est de tester le réglage nuit qui est le réglage idéal pour se faire une séance de home cinéma, car le plus respectueux de la norme ISF. On y va à petites doses et on commence par deux bandes-annonces THX, histoire de me mettre dans l’ambiance. Et la, première claque, la scène sonore est d’une cohérence incroyable, pas une enceinte qui se détache du lot et surtout le caisson de basse est devenu « invisible », on sent bien les basses et leur présence quasi « anatomique », mais on ne distingue plus d’où elles viennent et surtout elles ne sont là que quand le besoin s’en fait ressentir. Vraiment très impressionnant. Cédric enchaîne avec un film de démonstration HD de chez Panasonic qui nous montre une femme déambuler dans un décor japonais, et là, deuxième grosse claque. Cédric m’avait dit que peux être il me faudrait jusque deux semaines pour m’habituer aux nouveaux réglages, mais non, mes yeux entraînés et l’utilisation des réglages conseillés par Nicolas Becuwe donnait déjà un bon résultat, mais une calibration personnalisée fait toute la différence. On voit vraiment un niveau de détail incroyable, chaque plan est détaché des autres, les plans sombres comme les plans très clairs explosent littéralement aux yeux avec une foultitude de détails, mon écran plasma Panasonic, reconnu pour ses bonnes qualités d’affichage en Blu-ray, donne enfin le meilleur de lui-même. Et là une question se pose, comme j’ai pu attendre aussi longtemps pour investir dans une calibration professionnelle ? Bon je me calme un peu, et je propose à Cédric d’essayer mes films référence pour les tests d’installation, à savoir le Blu-Ray 3D de Tron Legacy pour sa 3D et sa bande-son, un des rares Blu-ray où je pense que l’ingénieur du son n’a pas vu pendant le mixage qu’il avait poussé la manette des graves à son maximum, ce BR est une vraie torture pour les installations sonores mal calibrées, on enchainera ensuite avec la scène d’ouverture de Batman The Dark Knight, ou les acolytes du Joker cambriolent une banque avec, dés le début du film, une scène de travelling au milieu d’immeubles et une scène sonore très sourde où un des malfrats explose un vitre pour lancer un grappin sur le toit d’un autre immeuble.

On commence par le Blu-ray de Tron Legacy et sa scène d’ouverture très musicale et accompagnée d’un long travelling. Mes premières impressions se confirment, les détails sont là et la bande-son est d’une cohérence à toute épreuve, on est littéralement plongé dans le film, comme happé par une bulle. C’est vraiment très agréable, il n’y a pas d’autre mot. Je passe à la scène où le héros rentre dans l’ordinateur et où un vaisseau arrive pour le faire prisonnier, car ce passage possédé des graves qui ne pardonnent pas, mais là aussi aucun souci, tout s’enchaine avec un naturel proche du respect.

On passe ensuite sur le Blu-ray de Batman The Dark Knight, et là aussi je suis happé par le film, j’ai l’impression de survoler Gotham City et je profite du spectacle, les sons sortent de toute part et les détails à l’écran me donne l’impression de regarder des gens au travers d’une fenêtre, je le répète, mais je prends vraiment beaucoup de plaisir à regarder le film dans ces conditions. Bref, je ne regrette absolument pas d’avoir fait venir Cédric et d’avoir fait calibrer mon installation par un professionnel, le résultat est tout simplement incroyable et je tire vraiment parti des qualités de chaque élément qui compose mon home cinéma.

Interview de Cédric Louis

Bilan

Faut-il avoir recours à un professionnel pour calibrer son matériel ?

Je vais vous répondre, 1000 fois oui ! J’irais même jusqu’à dire que pour les passionnés que nous sommes il faut prévoir le budget calibration dans l’achat de notre matériel, environ 250/300 €, car avoir du bon matériel est une chose, mais en tirer vraiment partie et profiter de ses qualités en est une autre. Et contrairement aux idées reçues, la calibration reste quelque chose de complexe et loin de la portée du commun des passionnés de HC. Je vous rappelle que Cédric a passé presque 5h à la maison pour tout paramétrer, mais pour un résultat vraiment impressionnant.

Comment trouver un professionnel certifié ISF ?

C’est simple, il suffit de consulter le site officiel de l’ISF qui tient une liste à jour de tous les professionnels certifiés, ainsi que leur niveau de certification. Pour les gens de la région toulousaine et du Sud-Ouest, je conseille bien évidemment Cédric Louis dont je donne les coordonnées en fin d’article.

Y a-t-il un délais à attendre avant de faire calibrer son projecteur ou son écran tout neuf ?

Il faut attendre environ une centaine d’heures avant de faire appel aux services d’un professionnel, le temps que la dalle ou la lampe, travaillent un peu.

Faut-il faire recalibrer son matériel ?

Oui, car comme je viens de le dire une dalle ou une lampe, travaillent et donc il faudra adapter les réglages aux nouvelles spécifications de la dalle pour vraiment garder des réglages aux plus proches de la norme ISF. Cédric conseille de prévoir une recalibration tous les 18 mois, personnellement je pense que l’on peut pousser jusqu’à 24 mois.

Je tiens à remercier Cédric, grâce à qui j’ai passé une journée très instructive et qui a grandement amélioré ma façon de regarder les films à la maison. Voici ses coordonnées pour les personnes intéressées :

Cédric Louis

HC Conseils Calibration

1 rue Jean Jaurès

81150 Marssac sur tarn

Par Téléphone: 05 63 53 14 47 ou 06 81 66 37 71

22 commentaires

  1. avatar

    Merci aux deux Cédric pour ce beau et intéressant reportage :)

  2. avatar
    Brice /

    Sympa !

    J’ai une petite question : pourquoi met-il le sonometre 30 cm devant le lieu d’écoute ? Et en plus pas à hauteur d’oreille ?
    Il y a une raison ?

    Perso je met le mien vraiment à la place de ma tête pour faire les réglages ?

  3. avatar
    Olivier /

    Super intéressant, merci !
    Malheureusement pour moi, il n’y a pas de professionnel ISF à proximité de Marseille

  4. avatar
    Ludovic /

    Bravo pour ce petit reportage pour un Pro qui le vaut bien !

  5. avatar

    @Brice
    Je laisserais le soin à Cédric Louis de te répondre, mais je pense qu’il effectue une calibration « relative », c’est-à-dire qu’à quelques centimètres prés cela n’a pas d’influence.

    @Olivier
    En général les pros n’hésitent pas à se déplacer sous réserve que vous soyez au moins 2 ou 3 à demander une calibration dans le même secteur.

  6. avatar
    SYLEX /

    La certification ISF est une certification vidéo il me semble. Et il semble effectivement que la calibration vidéo effectée soit très sérieuse. Mais la plupart des commentaires portent sur les différences ressenties au niveau sonore. Or là, sans vouloir être désobligeant, les réglages me semblent beaucoup plus basiques ! Certes cela démontre que les réglages effectués par l’ Audyssey sont comme souvent « folkloriques ». Mais un mètre et un sonomètre, même avec un bon Blu-Ray de calibration, ne sont pas des appareils suffisant pour effectuer ce que j’appelle une « calibration ». Juste suffisant pour les réglages de base et corriger les erreurs Audyssey, mais quid de l’égalisation, de l’alignement temporel, etc.

  7. avatar

    @Sylex
    Les commentaires représentent mon ressenti par rapport aux réglages de base Audissey, Cédric Louis ne prétend nullement être un pro de la calibration sonore, il offre simplement ce service en plus à ses clients pour qu’ils soient contents et aient un environnement cohérent.
    Mais même basiques, ces réglages ont vraiment apporté un plus à mon installation en plus bien sur des réglages vidéo dont c’est la priorité de Cédric.
    Je vais me permettre un petit exemple, le soir même pour vraiment tester les nouveaux réglages de Cédric je me suis fait une séance avec le BR de « Jack Reacher », j’ai bien sûr vraiment apprécié les nouveaux réglages images ISF, mais ma femme qui n’est pas spécialiste du tout, a surtout apprécié la nouvelle configuration sonore plus intelligible et n’a pas vu trop de différence au niveau de l’image.
    Tout cela pour dire que même basique une bonne calibration du son se ressent de suite, pour l’image c’est un peu différent il faut avoir un œil averti.
    Par contre après deux semaines de recul, ma femme a beaucoup plus de mal avec l’installation de la chambre,un LCD Sony 40W4000 qui n’a pas été calibré, qu’elle trouve maintenant beaucoup trop « flashy » et « agressive ».
    J’espère avoir répondu à ta remarque :-)

  8. avatar
    SYLEX /

    « Tout cela pour dire que même basique une bonne calibration du son se ressent de suite, pour l’image c’est un peu différent il faut avoir un œil averti. » Ce qui va, AMHA, à l’encontre de ton article : à mon sens, faire une calibration (audio ou vidéo) est complexe et nécessite du matériel. Alors que les réglages basiques sont à porté de tous et font déjà 80 % du boulot.

    Perso, je dirais pour l’audio : ne pas faire confiance à Audyssey, commencer par les tests présent sur un disque certifié THX, un peu de temps et du matériel de base (un mètre et un sonomètre). Ensuite si vous êtes exigeant, calibration vidéo d’une part, audio d’autre part.

    Perso, je ferais faire une calibration vidéo quand j’aurais mon projo et je commence par faire faire une étude acoustique pour ma salle. Mais 80% on peut faire par soi-même. Calibration (99 %) = un pro par domaine (audio # vidéo).

  9. avatar

    @Sylex
    Il y a basique et basique, tout le monde n’a pas un sonomètre et ce qu’il faut pour régler les phases par exemple.
    On va dire que pour la vidéo c’est du 100 % et que pour le son c’est juste un service rendu qui ne remplacera pas une vraie calibration sonore.
    Après dans le contexte de mon test, on est dans une pièce absolument pas traitée acoustiquement donc ça me parait de toute façon compliqué d’envisager une calibration sonore, ce qui n’est pas le cas pour une salle dédiée avec un bon traitement pour l’acoustique. Là il faudra envisager une bonne calibration vidéo et acoustique.
    Et je suis tout à fait de ton avis qu’il faut, dans ce cas, un pro par domaine :-)

  10. avatar
    alex /

    bonjour

    en parlant de calibrage audyssey pro en connaissez vous un de proffessionnel qui puisse venir calibrer votre ampli car je n arrive pas a en trouver
    je trouve juste des kit audyssey pro a la vente pour calibrer soi memme

    merci

  11. avatar

    @Cédric Giannone – Hum, justement, une correction acoustique performante permet de corriger la réponse en fréquence (entre autres) au niveau des creux et bosses engendrer par une pièce dotée d’une mauvaise acoustique.

    Une « vraie » calibration sonore c’est ultra complexe, et plus la pièce aura une mauvaise acoustique, plus le bénéfice sera flagrant. En revanche, c’est vrai qu’une pièce dotée d’une excellente acoustique permettra d’avoir un rendu optimum après calibration.

    Cela n’enlève rien à ton article très intéressant, et au professionnalisme de Cédric Louis dans le domaine de la calibration vidéo, mais Sylex à raison, il s’agit de corrections sonores basiques :)

  12. avatar

    Non, mais je suis d’accord avec vous deux, je n’arrête pas de dire que Cédric le propose comme un plus et n’est pas du tout spécialiste ! Il connait quelques bases qu’il met en application lors de ses calibrations vidéo et ça suffit à améliorer immédiatement le rendu.
    Ce que je cherche aussi à faire comprendre c’est que même basique on ressent immédiatement un différence au niveau du son, que l’on soit habitué ou non aux home cinémas, par contre l’image il faut un temps d’adaptation suivant les personnes, certaines verront immédiatement la différence d’autres mettront plus de temps.
    Mais je le répète, jamais je ne dit que Cédric calibre le son de manière pro, il fait cela avec un sonomètre et un mètre et pour une utilisation au quotidien ça suffit.
    Après loin de moi l’idée de dire qu’une calibration sonore professionnelle est inutile si c’est cela que vous avez compris :-)

  13. avatar
    alex /

    Auteur du commentaire alexbonjour

    en parlant de calibrage audyssey pro en connaissez vous un de proffessionnel qui puisse venir calibrer votre ampli car je n arrive pas a en trouver
    je trouve juste des kit audyssey pro a la vente pour calibrer soi memme

    merci

    personne ???

  14. avatar
    Brice /

    Auteur du commentaire alex

    Auteur du commentaire alexbonjour

    en parlant de calibrage audyssey pro en connaissez vous un de proffessionnel qui puisse venir calibrer votre ampli car je n arrive pas a en trouver
    je trouve juste des kit audyssey pro a la vente pour calibrer soi memme

    merci

    personne ???

    Pour realiser 80% de la calibration audio, il faut juste un sonometre et un metre ruban et c’est très facile à faire.

    Pour une meilleure calibration, avent de passer par une correction accoustique artificielle, il faut modifier la piece en fonction des réflexions et des symetries. La ca devient compliqué, peu WAF en général et plutot cher.

  15. avatar

    @alex – Salut Alex,

    Essayes d’appeler Passion Home Cinema, Jonathan, le responsable, est certifié THX et connait pas mal de monde dans la calibration audio.

  16. avatar
    alex /

    ok merci Nico

  17. avatar
    Drewbreese /

    Ce qui me trou le c** le plus dans cet article,c’est qu’on fasse confiance à une calibration sonore auto,sans vérifier si les résultats sont cohérents.Ne serait-ce qu’au niveau des distances d’enceintes.Alors que comme ça a été dit c’est simple,ça prend 1/4 d’heure pour faire un réglage manuel au mètre à ruban+sonomètre.bon…
    Peut être qu’il faudrait un tutoriel sur le réglage basique sonore d’un système HC.

    Article intéressant sur l’Impôt sur les grandes fortunes ,en tout cas.
    je pense que je ferai appel à un spécialiste à mon prochain écran.

  18. avatar

    @Drewbreese
    Ce reportage étant destiné à toute la communauté, il avait deux buts principaux, faire comprendre que les réglages par défauts des TV dénaturent totalement l’image et démontrer que la calibration automatique des amplis n’est pas fiable.
    Je pense que les deux contrats sont remplis.
    Pour ma part je n’avais jamais réglé mon ampli au sonomètre, car je n’en ai pas et j’ai profité de la venue de Cédric pour régler ce que je ne peux régler à l’oreille.
    Pour le tuto sur la calibration sonore de base, c’est en chantier.
    :-)

  19. avatar
    Jéjédu710 /

    Salut

    Très instructif ce compte rendu Cédric vient chez moi le 31 Juillet je suis impatient de voir le résultat sur mon Panasonic 55DT50.

  20. avatar

    Je pense sincèrement que vous serez ravis du professionnalisme de Cédric et du résultat de sa calibration ;-)

  21. avatar
    xavier /

    bonjour,
    je recherche un professionnel pour régler ma télé et mon home-cinema.
    je suis dans le Maine et Loire (Cholet).
    si il y en n’a merci de me tenir informé.
    cordialement xavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: