Facebook Tweeter Tweeter

Test Sony W905 : que vaut le nouveau Edge LED TriLuminos ?

IMG_2605

Après le Samsung F8000, je vous propose un test d’un autre modèle phare très attendu, le téléviseur Edge LED Sony W9 compatible TriLuminos et 3D active avec le modèle Sony KDL-55W905 (55″ donc). Alors que le géant japonais proposait une sorte de continuité avec ses dernières gammes, en 2013 tout a été revu. Le W9 offre un nouveau design Quartz, de nouvelles technologies, dont le TriLuminos, une nouvelle interface, une nouvelle gestion multimédia, une nouvelle qualité audio, de nouvelles fonctions, bref, c’est un tout nouveau téléviseur que nous allons découvrir lors de ce compte rendu !

Pour réaliser ce test, comme d’habitude, j’ai utilisé une sonde i1 Display 2, le Colorimetre HCFR et ChromaPure, un lecteur Blu-ray OPPO, de nombreux fichiers vidéo, audio et image, des Blu-ray et DVD pour tester la qualité de l’image et la compatibilité multimédia. Je vous propose des conseils de réglages basés sur les normes ISF pour une utilisation Blu-ray, et des réglages plus subjectifs pour l’utilisation TNT et 3D. Malheureusement, le téléviseur parfait n’existe toujours pas, mais le Sony W9 est une très bonne surprise dans son ensemble, plus orienté « cinéma » que le Samsung F8000 qui est par contre plus polyvalent et fonctionnel. Je me dois de relever le moindre défaut, surtout s’agissant d’un téléviseur haut de gamme, pour vous aider à faire le choix selon vos attentes. C’est parti pour la visite guidée… :)

Protocole de test :

  • Téléviseur Dynamic Edge LED 3D Sony KDL-55W905 (2800 €)
  • Lecteur Blu-ray 3D OPPO BDP-105EU Signature  (mods Audiocom)
  • Amplificateur Pioneer SC-LX86 avec enceintes 5.1 Monitor Audio MASS
  • Sonde Xrite i1 Display 2 : Colorimètre HCFR et ChromaPure
  • Câble HDMI Aliencable
  • Plusieurs Blu-ray 2D & 3D, DVD, HTPC pour tester le DLNA avec plusieurs vidéos (MKV, M2TS, AVI, DivX, MP4, etc)
  • NAS QNAP et HTPC : Twonky Media & Serveur Windows Media Player pour la lecture multimédia via UPnP
Présentation

Présentation du Sony W905

Rapide rappel des caractéristiques techniques de ce téléviseur, même si vous pouvez en savoir plus sur cet article de présentation du Sony W9. Il s’agit donc d’une TV Edge LED 3D Ready (3D active) dotée d’un Local Dimming et d’une compensation de mouvement MotionFlow 800. La grosse nouveauté cette année c’est donc cette technologie TriLuminos censée apporter des couleurs plus éclatantes, surtout dans les verts et rouges, et reproduire l’espace couleur DCI utilisé en cinéma 4K (nous verrons en détail ce qu’il en est sur le terrain lors du chapitre consacré à l’image). Le Sony W9 embarque toujours le célèbre processeur X-Reality Pro réputé pour son très bon upscaling, désentrelacement et traitement vidéo, notamment avec la TNT HD et SD.

IMG_2584IMG_2630 IMG_2593 On découvre donc ce nouveau Quartz Design avec un écran aux bords plus fins que l’ancien design monolithique que j’appréciais beaucoup et que je trouvais plus classe, mais peut être moins fun pour certains ? Ici, les bords sont biseautés comme un bloc de quartz, et reflètent une couleur bleue métallisée qui change d’intensité en fonction de l’éclairage ambiant. À la base de l’écran, le logo Sony qui peut être allumé ou pas, et surtout qui peu changer de couleur en fonction des utilisations. Par exemple, lorsque vous utilisez la nouvelle fonction NFC (transfert l’affichage du smartphone sur la TV) le logo est illuminé de bleu, et en blanc discret lors de l’utilisation TNT.

IMG_2610

La construction est de très bonne qualité dans son ensemble avec une dalle bien assemblée, pas de jointure ou de cadre qui bougent comme chez Philips, des matériaux durs, bien fixés. Le seul reproche, c’est la coque arrière, trop fine et qui peut s’enfoncer comme la carrosserie du capot d’une voiture. Donc attention lors de l’installation de l’écran ! La dalle elle-même est traitée contre les reflets. Ce n’est pas un filtre anti-relfet aussi efficace que le Moth Eyes de la série 9000 de Philips, mais tout de même il réduit pas mal les reflets. Notez que ce design « Black » permet d’avoir un écran totalement invisible dans le noir, si ce n’est les potentiels reflets sur le pied chromé.

IMG_2589 IMG_2613

Le pied est très design, sympa, pratique, composé d’une armature en aluminium et recouvert de PVC chromé. C’est très solide, stable, rotatif, le téléviseur n’est pas incliné comme l’an dernier, rien à dire c’est parfait sauf, donc, ce chrome qui reflète l’image en salle obscure. Vous remarquerez également le positionnement des haut-parleurs, sous la dalle, et je peux vous dire qu’il s’agit d’un net progrès de la part de Sony car la qualité est enfin au rendez-vous et même surprenante, mais j’y reviens lors du test.

IMG_2602

IMG_2596 IMG_2597 IMG_2598 IMG_2599

La connectique est très fournie, mais je relève quelques déceptions pour un modèle haut de gamme : des connecteurs positionnés au dos de la TV donc inaccessibles lors d’une accroche murale, pas de RS-232C, pas de sortie Sub, pas de lecteur de cartes SD, pas de sortie RCA. Pas de double tuner, par contre, on trouve enfin un tuner Satellite (DVB-S2), en plus de la TNT-HD nouvelle génération (DVB-T2 et DVB-C), un port CI+, 4 entrées HDMI 1.4 dont une ARC et une compatible MHL, 3 ports USB dont un réservé à l’enregistrement des programmes TV, le Wi-Fi, Wi-Fi Direct, Bluetooth et NFC intégrés, un port Ethernet, une sortie casque, et même une entrée Péritel et YUV + RCA stéréo, ce qui devient rare sans adaptateur. Notez également qu’enfin Sony propose cette année la technologie SimulView pour jouer à deux en plein écran sur le même téléviseur grâce à des lunettes SimulView TDG-BT500A malheureusement optionnelles. Je reviens sur toutes les fonctionnalités dans le chapitre réseau et multimédia, comme le portail internet SEN, le One-Touch Mirroring NFC, le SideView, les applications, Screen Mirroring, Application « Media Remote » , les possibilités d’EPG et enregistrement des programmes (PVR), etc.

IMG_2590 IMG_2619

Enfin, un mot sur le packaging qui offre une belle surprise : 4 paires de lunettes 3D active fournies, c’est rare pour le souligner, mais j’aurais aimé qu’il y ait aussi les lunettes SimulView donc. Autre surprise, deux télécommandes sont fournies, une basique, traditionnelle, la même que l’an dernier, l’autre toute petite pour les fonctions basiques. Malheureusement, je n’ai pas trouvé d’utilité à cette télécommande fille, je me sers souvent de toutes les fonctions et donc obligé de passer par la télécommande classique. Peut-être mon utilisation de testeur, et que pour les utilisateurs la petite sera suffisante… Par contre, le packaging se limite à ces quelques surprises, il manque au moins une caméra pour utiliser Skype.

Caractéristiques détaillées
Technologie LCD EDGE LED
Standard TV HDTV 1080p
Définition 1920×1080 pixels
Double Tuner TNT/câble/Satellite (DVB-T2/S2 & C)
Double Tuner HD Non
Diagonale (en cm) 140
Contraste mesuré (sans artifice) 2500:1 en contraste ANSI après calibration
Angles de vue Bon sur le terrain
Fréquence d’affichage 200 Hz avec Motionflow 800
Ergonomie Très Bonne (pas excellente)
Dalle Brillante (Anti-reflets efficace)
Manuel intégré au menu oui
Qualité et ergonomie de la télécommande
  • T Bonne pour la grande
  • Moyenne pour la petite
Télécommande rétroéclairée/universelle Non/Non
Prise Ethernet Oui
Sans Fil Wi-Fi et Wi-Fi Direct, NFC, Bluetooth
Connectiques
HDMI  4 (v1.4 dont 1 ARC & MHL & DVI)
Composante YUV 1
Péritel 1
S-video
Composite
VGA
USB 3 (un REC-USB)
Carte mémoire
Sortie audio analogique 1 (jack 3,5 mm)
Sortie audio numérique 1 (Optique)
RS-232C
Consommation
Consommation en fonctionnement (en Watts) 85 Watt à peu près en 2D (après calibrage)
170 Watts en 3D (après réglage)
 Consommation en veille (en Watts) 0.25 Watt

Réseau & Multimédia

Compatibilité multimédia et réseau

Petit tour d’horizon des services connectés, applications, fonctions et cette nouvelle interface qui remplace enfin la vieillissante Xross Media Bar. À vrai dire, les applications sont plus pauvres que celles proposées sur le Sony HX950 de 2012 mais l’accès au SEN reste d’actualité. Autant le dire de suite, on est à des années lumières du Smart Hub de Samsung bien plus complet et fun. En revanche, la gestion multimédia et l’interface sont totalement nouvelles et améliorées avec enfin la gestion du DTS et un EPG propriétaire plus complet. La nouvelle interface est un peu inspirée de Windows 8, plutôt basique en somme, mais très simple d’utilisation et je la trouve sympa.

IMG_3346

Présentation de l’interface

Rien de plus simple, on trouve plusieurs lignes pour accéder aux périphériques connectés avec ou sans fil, aux applications donc au SEN, aux programmes TV et l’EPG Gracenote et aux réglages du téléviseur. Tout est très réactif et simple d’utilisation . Par contre, je n’ai pas l’impression d’une présence de Dual Core comme annoncé par Sony lors du CES, d’ailleurs il n’est plus mentionné dans les spécifications de la TV. Les applications sont un peu lentes. Tout est simple et surtout interactif grâce à de technologies de connexion de type Wi-Fi, Wi-Fi Direct, Bluetooth, MHL, One-Touch Mirroring NFC, SideView, Screen Mirroring, et l’application « Media Remote ».

IMG_3349 IMG_3348 IMG_3347IMG_3398

En revanche, on note la disparition d’un grand nombre d’applications. Je ne sais pas si une mise à jour est prévue, mais pour le moment, à part un navigateur internet, le SEN et donc la VOD Sony (Video Unlimited), la Musique à la demande Sony (Music Unlimited), Facebook, Twitter, Skype, Youtube et PlayMemories on ne trouve rien d’autre : plus de M6 Replay, ni de Catch-up Tv en général, ni de webradios, ni de Picasa, ou autres services… La VOD de Sony présente l’avantage de proposer des vidéos HD pour à peine 1 euro de plus que la VOD SD, cependant à 6 euros, cela reste beaucoup trop cher pour de la location 48 h chrono et en streaming avec les dégradations que l’on connait pour réduire le débit, et la piètre qualité des Bandes sons. La musique illimitée me semble bien plus intéressante. Les quelques vidéos 3D sont plaisantes 5 minutes, mais n’offrent aucun intérêt, puisqu’il s’agit essentiellement d’extrait de moins de 5 min.

IMG_3368 IMG_3369 IMG_3370

Sinon, tout est très bien structuré, la navigation simple et rapide, le lancement des vidéos est instantané. Rien à dire, c’est un réel plus pour une TV, même si personnellement je n’utilise que très rarement ce genre de gadgets.

IMG_3363 IMG_3365Au niveau des réglages, on retrouve les mêmes possibilités qu’avant, un capteur de luminosité ambiante, les diverses sélections de modes Scene comme Cinema 1 et 2, Intense, Standard, Expert, Graphiques, Jeu, Photo, Animation, Sports, etc. Notez que chaque mode gère de façon différente la technologie TriLuminos, et que par exemple, le mode Sport gère les sons de façon à optimiser l’ambiance des stades ou les commentaires sportifs. Le mode Jeu ou Graphiques est optimisé pour l’utilisation console ou PC afin de réduire l’inputlag  pour une réactivité impressionnante ! Il doit se situer aux alentours de 10 ms en mode Jeu !

On trouve aussi un accès rapide aux contenus visualisés récemment,  la possibilité d’activer un contrôle parental, un capteur de présence, un capteur de luminosité ambiante (que je déconseille en utilisation Blu-ray d’ailleurs, mais qui est économique et intéressant avec la TNT). La fonction SBM (Super Bit Mapping) est également présente.

EPG propriétaire propulsé par Gracenote et fonction PVR

IMG_3350

Bonne nouvelle, cette année Sony propose un EPG propriétaire propulsé par Gracenote. Cela permet de connaitre les programmes sur plusieurs jours et en plus, il est interactif avec la fonction PVR. Cela facilité grandement les possibilités de programmations d’enregistrements. L’EPG permet d’accéder aux infos de chaque programme avec synopsis, photos et informations sur chaque acteur.

IMG_3356 IMG_3355 IMG_3353 IMG_3352 IMG_3354

Quant à la fonction PVR, rien à dire sauf que ça marche parfaitement à partir du moment où vous formatez le HDD avec le système de fichier Sony. Ce dernier n’est pas reconnu sur un PC ou MAC donc tous les enregistrements ne seront lisibles que sur la TV et pas sur un ordinateur ou un lecteur multimédia. Dommage …

Compatibilité Multimédia : c’est beaucoup mieux…

IMG_3357 IMG_3358 Pour rappel, jusqu’ici les téléviseurs Sony forçaient un transcodage à la volée des vidéos HD en SD pour optimiser la lecture multimédia via Wi-Fi et surtout ne géraient pas le codec DTS ce qui empêchait la lecture de 80% des MKV HD. Cette année, Sony a corrigé le tir. Dorénavant tous mes MKV ont été lus sans dégradation via UPnP et USB (FAT32/exFAT/NTFS pris en charge). Les chapitres ne sont pas encore gérés, l’affichage ne se fiat pas en 24p, mais en 60 Hz, cependant la lecture est plutôt fluide. On peut appliquer les mêmes réglages image que sur le blu-ray, avec le mode Cinéma et activer le Reality Creation pour offrir un très bon rendu et upscaling des vidéos 1080p, 720p et SD. Le Reality Creation améliore la précision des images, la texture, la finesse des dégradés. Et si cela ne suffit pas, on trouve d’autres filtres de posttraitement vidéo comme l’accentuation des contours et des détails, plus trois réducteurs de bruits à l’efficacité moyenne.

IMG_3359

J’ai fait l’essentiel de mes tests en lecture UPnP depuis un PC et un NAS QNAP. Cette gestion est plutôt complète avec gestion des MKV, AVI, WMV, DivX et M2TS jusqu’aux résolutions 1080p avec des codecs audio AC3, DTS, AAC, MP3, WMA, mais pas de DTS-HD ou TrueHD. En fait, toutes les vidéos que j’avais ont été lues ! Le seul regret concerne l’absence de gestion des multipistes audio (si votre première piste est en anglais, il sera impossible de sélectionner la piste VF). Par contre, les sous-tires sont gérés, mais pas de customisation, ni de repositionnement des sous-titres. En fait, les seuls formats que je n’ai pas pu lire sont sans surprises les ISO DVD et Blu-ray, ou les BDMV (structures Blu-ray) et structures DVD.

IMG_3360 IMG_3362

Les flux audio AC3 et DTS sont lus en bitstream vers l’ampli si vous optez pour système audio externe, que ce soi via Optique ou ARC. Du côté gestion musical, les pochettes, les tags et les infos sont affichées, le MP3, WAV, LPCM, WMA, et même le FLAC sont lus avec des échantillonnages automatiquement downsamplés en 48 kHz ou lus directement en 44.1 khz. Ainsi, j’ai été très surpris de voir qu’un fichier audio test en DXD (384 kHz/ 24 bits !) avait été lu, mais downsamplé en 48 kHz. Les FLAC multicanaux ne sont pas lus. On pourra également accéder à plusieurs infos sur internet grâce à la fonction Track ID (Gracenote). La lecture musicale est tout de même intéressante et plutôt complète pour un téléviseur. On n’en demande pas plus.

Paramètres multimédias
HbbTV Oui
Temps de réponse /InputLag Excellent
DLNA Oui
Lecture USB Oui (FAT32/NTFS)
Qualité Widget Excellente
Mode cadre photo Oui
Services web SEN, Navigateur internet, Youtube, Twitter, VOD 2D & 3D, Facebook, Skype 720p, Musique à la demande, PlayMemories
Compatibilité multimédia: vidéo MPEG1/MPEG2/H.264/DivX Plus HD/AVC HD/AVI/MP4/ MKV/TS/M2TS/MOV/WMV HD/MPG/XviD
Compatibilité multimédia: audio  MP3/LPCM/AC3/Wav/DTS/WMA
Compatibilité multimédia: image JPEG, PNG
Gestion des sous-titres et pistes audio multiples Oui/Non

 

Qualité d’Affichage

Qualité d’affichage du Sony W9

Abordons le sujet essentiel de ce test, celui qui nous intéresse tous, la qualité d’affichage de ce Sony W9 avec les contenus Blu-ray, TNT et 3D. Pour recadrer les choses, Sony a donc abandonné la technologie Full LED, pour des problèmes de Blooming. D’après eux, la nouvelle technologie TriLuminos serait censée apporter plus de performances aux Edge LED et de les hisser au-dessus des Full LED. Il est vrai que le HX950 de 2012 souffrait de problème de Blooming, mais offrait ,tout de même une image exceptionnelle et des noirs très profonds. Si le W9 est tant attendu cette année, c’est donc en partie pour ce TriLuminos, mais aussi pour toutes les nouveautés (design, meilleure qualité audio, fonctions, etc). Qu’en est-il en réalité ? Ce W9 est-il aussi bon pour faire oublier le Full LED ? C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre …

IMG_2646

Qualité d’affichage HD : un piqué toujours aussi cinéma, un Reality Creation toujours performant !

C’est ce qui démarque les TV Sony des TV Samsung. Ces dernières proposent une image très sharpée, taillée au scalpel, très belle, mais un rendu un peu numérique. Sony se démarque par un piqué fabuleux, une plus belle texture, une image plus naturelle, plus typée cinéma. En ça, les posttraitements proposés par les lecteurs Blu-ray comme le OPPO offrent d’excellents résultats sur les TV Sony (sur le Samsung F8000 il avait tendance à entrainer du ringing et double contour si on poussait le Sharpness du OPPO à +2, mais pas avec le Sony).

IMG_2640

C’est pour cette raison que j’apprécie particulièrement les TV LED Sony, d’autres préfèreront l’image Samsung, chacun ses goûts. Ce n’est pas aussi typé cinéma que le Panasonic ST60 par contre. De plus, si pour ma part je désactive le traitement Reality Creation avec le Blu-ray, préférant utiliser le traitement vidéo du OPPO, il offre de très bonnes performances avec la TNT HD et même SD ou encore les vidéos lues via UPnP depuis le Sony W9. L’accentuation de la précision des images, le désentrelacement, l’upscaling 1080p sont très bien gérés par ce processeur X-Reality Pro, comme c’était le cas en 2012 et que ce soit avec des contenus 2D ou 3D.

IMG_3371 IMG_3372

On trouve également des filtres réducteurs de bruits de contours ou MPEG qui ne sont pas très puissants, mais ont l’avantage de ne pas flouter l’image. Pour ma part je préfère ça à des filtres anti-bruit qui dégradent trop l’image comme chez Samsung. En clair le rendu de la TNT ou le jeu est excellent, et avec le Blu-ray c’est un spectacle grandiose !

IMG_2632

Contraste, angle de vision et homogénéité de la dalle

IMG_3394

Photo ci-dessus sans Local Dimming, et ci-dessous avec Local Dimming sur StandardIMG_3396

D’un point de vu homogénéité, c’est comme avant pour le Clouding. Légèrement présent sans activer le Local Dimming (Contrôle Dynamique des LED). Le clouding est un effet de tâches grisâtres sur fond noir. Cependant, lorsque vous activez le Local Dimming, ce clouding disparait presque totalement sur le mode « Bas », et totalement sur « Standard ».  Par contre, chose étonnante, c’est la première fois que j’observe du Blooming sur un EDge LED. Force est de constater qu’on a une vrai gestion des zones de contraste indépendantes comme sur un Full LED (et contrairement au Samsung F8000), mais du coup on retrouve donc le même souci que sur le HX950, des halos lumineux autour des objets clairs sur fond noir. Cela dit, c’est beaucoup moins présent que sur le HX950, et très rarement visible. On l’aperçoit sur de rares scènes comme un générique, un logo de la TNT, ou lors de scènes très sombres.

IMG_2676

Traces de blooming : halo lumineux autour des lettre et objets clairs sur fond noir.IMG_2696

Malgré tout, on gagne tellement sur bien des critères que je l’active tout de même. En effet, si les bandes noires semblent moins noires que sur le HX850, le contraste intra-image à été amélioré. Après calibration je relève un contraste ANSI sur mire à damier de 2400:1 et 2700:1 en On/off contre 1800:1 sur le HX850. Le noir est mesuré à 0.045 cd/m² de moyenne contre 0.075 cd/m² sur le HX850. Par contre, on n’atteint pas encore la performance du regret HX920 de 2011 qui montait à plus de 6000:1 en contraste ANSI.

IMG_2693 IMG_3378

L’homogénéité de la dalle n’est pas excellente, on ne peut pas parler de DSE, mais du très léger banding horizontal est visible et comme vous pouvez le voir la dalle est plus claire sur les bords qu’au centre. Lorsqu’on visionne des films, ce n’est pas vraiment visible, sauf sur quelques scènes sombres. Dans l’ensemble cela reste de très bonne qualité avec un excellent contraste pour du Edge LED, mais pas à la hauteur des Plasma Panasonic ni des bons Full LED.

Pour l’angle de vision, il n’est pas extraordinaire, mais pas mal du tout. C’est plus large que le Samsung F8000, mais moins que le Panasonic ST60. À partir des 25°, à peu près, on commence à perdre en profondeur de noir et en saturation des couleurs, avec de petites dérives de teinte, mais ça reste très convenable. Pour ma part l’angle de vision ne m’a pas gêné.

Colorimétrie : Quid du TriLuminos ? Révolution ou argument marketing ?

Je suis assez partagé sur cette fameuse technologie tant attendue. Pour rappel, les TV Sony ne proposent pas de CMS (Color Management System) qui permet de calibrer le gamut (espace colorimétrique généralement basé sur le REC.709). Jusqu’ici ce n’était pas vraiment un problème, car le gamut était très juste sur les TV Sony. Cette année Sony annonce une gestion du gamut totalement différente censée être capable de reproduire l’espace colorimétrique DCI Cinéma utilisé pour capter en 4K en autres.

IMG_2626

Le TriLuminos offre de belles couleurs flatteuses avec la TNT. Pas toujours naturel, mais c’est beau, vif et saturé surtout dans dans les couleurs vertes et rouges, comme la casquette ci-dessous.IMG_2638

Il faut savoir que Sony proposera bientôt des Blu-ray downscalés  partir de captations 4K en DCI, et donc plus apte à exploiter cette technologie TriLuminos. Cependant, Sony annonce que le TriLuminos est profitable aussi pour les Blu-ray standard et la TNT et en fait tout type de contenu, même le jeu. Qu’en est-il sur le terrain ? Malheureusement, les résultats sont en demi-teinte….

Pour commencer, j’ai d’abord désactivé comme d’habitude le mode Couleur naturelle (anciennement « Amélioration des Couleurs ») qui sature toujours les couleurs contrairement à son nom qui pourrait laisser croire l’inverse. Et là, et bien force est de constater que le TriLuminos n’est absolument pas visible, on retrouve un gamut Rec.709 comme d’habitude et même moins juste que les années précédentes. Le rouge apparait même orangé, les couleurs un peu faussées, et délavées, et en l’absence de CMS impossible de corriger ça.

CIE Cinema 1 Defaut

Espace colorimétrique du mode Cinéma et Standard (ils sont identique). avec le mode Couleur Naturelle désactivé on se rend compte que le TriLuminos n’a aucun effet….

Donc, j’ai activé le mode « Couleur Naturelle » et là je me rends compte qu’on commence à se rapprocher des démos de Sony au niveau de l’espace colorimétrique bien plus saturé. Le rouge redevient rouge intense, le bleu légèrement plus saturé, et surtout le vert qui est beaucoup plus vif et saturé, mais on ne peut pas parler de rendu naturel sauf que la teinte de la peau des personnages reste naturelle grâce à une option « Couleur de peau » qui marche plutôt bien. Une sorte de saturation intelligente des couleurs en somme…

Mode « Couleur Naturelle » sur « Bas » : d’abord le mode Cinéma, ensuite le mode Standard.

CIE Couleur naturel sur bas Gamut mode Normal - Couleur Naturelle Bas

Autre constat, ce TriLuminos semble plus actif en mode Standard et Expert qu’en mode Cinéma, ce qui n’est pas plus mal en fait. En effet, les couleurs sont un peu plus naturelles, moins flashies en mode Cinéma avec le mode « Couleur Naturelle » activé sur Bas (au-delà c’est beacoup trop à mon goût). Cependant, quel que soit la solution, je n’ai pas trouvé le rendu parfait, c’est à dire des couleurs juste, ni trop saturées, ni fades et avec une teinte correcte.

Gamut mode Normal - Couleur Naturelle Haut

Gamut mode Standard – Couleur Naturelle Haut

À vrai dire, avec la TNT le mode Couleur Naturelle offre une rendu vraiment intéressant, vif, fun, très joli, très agréable et redonne un coup de fouet aux programmes un peu fadasses de la TNT (surtout TNT SD). Avec le Blu-ray, on sort un peu des sentiers du « colorimetriquement correct ». Le meilleur résultat je l’ai eu en activant le mode « Couleur Naturelle » sur « Bas » mais certaines couleurs comme le vert et le rouge ne sont un peu trop saturées. Je suis certain que cela plaira à la grande majorité des utilisateurs, puisque ce sont des couleurs flatteuses, mais les plus exigeants, les puristes qui recherchent la justesse et le naturel risquent d’être un peu déçus.

Reste à savoir ce qu’apportera réellement ce TriLuminos avec les contenus plus adaptés : ces fameux Blu-ray Sony créés à partir de Master 4K , compatibles TriLuminos et Super Bit Mapping, qui seront lancés dès le mois de juin…

Fluidité des mouvements avec la TNT et le Blu-ray

Aucune mauvaise surprise de ce côté là et heureusement. Sony propose, pour moi, la meilleure compensation de mouvements du marché des téléviseurs. Le Motionflow est fluide, sans saccades, sans artefact de mouvement autour des personnages, et surtout offre un rendu très naturel avec le Blu-ray 24p sur le mode « Motionflow Net ». Tout simplement parfait avec le Blu-ray. Notez juste qu’un nouveau mode « Cinéma » fait son apparition, mais il engendre quelques saccades dans les travellings contre un rendu encore plus naturel, mais moins fluide. J’ai nettement préféré le mode Net, mais chacun ses goûts.

Avec la TNT en mode Motionflow Standard c’est parfait également, très fluide, avec un léger effet reportage qui finalement sciait bien aux émissions, reportages justement, ou documentaires, programmes sportifs et autres.

Inputlag identique à mon moniteur PC

Inputlag du Sony W9 strictement identique à mon moniteur PC, d’environ 10 ms en, mode « Jeu »

Avec le jeu, comme d’habitude, je conseille de désactiver ce Motionflow. L’inputlag en sera beaucoup plus réduit, avec une réactivité impressionnante sur le jeu. Pour ma part je mesure cet inputlag aux alentours des 10 ms !! Autant dire que c’est parfait !

Qualité du système audio embarqué

Quel progrès de la part de Sony ! Impressionnant ! Alors que jusqu’ici les TV Sony n’étaient vraiment pas bonnes sur le plan de la restitution sonore, même avec le fameux socle qui offre une qualité audio très décevante, cette année c’est vraiment bluffant ! Évidemment, tout est relatif, je ne compare pas ça à un vrai système audio, d’autant plus 5.1, ni à une écoute Hifi, loin de là :) Mais le son est très agréable, équilibré, les voix sont nettes et précises, il y a du soutien dans le médium, une bonne articulation, avec des aigus précis, pas durs, plutôt fins et un tout petit peu de graves, juste de quoi appuyer un peu les dialogues. Bref, pour moi c’est parfait pour suivra la TNT, mais évidemment que je conseillerai toujours un système audio dédié pour profiter des Blu-ray et vidéos, ou de la musique.

IMG_2603

Une belle expérience 3D, mais quelques défauts

C’est très similaire au HX850 de l’an dernier et très proche de ce que propose le Samsung F8000 ! Depuis l’an dernier, Sony et Samsung proposent une expérience stéréoscopique vraiment bonne sur leurs téléviseurs LED. J’ai tout de même une préférence pour le rendu 3D de Samsung qui souffre moins du ghosting. Le Sony W9 propose une 3D fluide, lumineuse, peu de ghosting, mais quelques images fantômes restent visibles sur certains plans contrastés et sont assez prononcées sur les sous-titres.

IMG_3379

Ghosting visible autour des grosses branches de l’arbre (images fantômes)

Par contre, dans sa globalité l’expérience 3D est très belle, très immersive, offre une belle profondeur, quelquefois limitée par ce ghosting, mais un très bon confort de visionnage. Les animations 3D ou même 2D d’ailleurs, profitent beaucoup du TriLuminos avec de superbes couleurs flamboyantes, tout comme le jeu. En revanche, je relève un problème de solarisation, comme du Motion Dithering sur quelques rares passages sombres en 3D.

Avec le jeu 3D c’est d’ailleurs mieux qu’avec le Blu-ray 3D. J’ai testé quelques jeux 3D avec la Playstation 3 comme Ghost Recon et c’est sûrement l’un des meilleurs attraits de l’expérience 3D. Jouer en 3D c’est vraiment très immersif, surtout sur des jeux de ce style ou de courses de voiture, alors quand l’image stéréoscopique est belle comme ce que propose le Sony W9, c’est le pied ! Ça reste légèrement plus fatigant que la 3D Passive de LG, légèrement moins confortable, mais une définition et une qualité d’image bien meilleure.

IMG_3366 IMG_3367

Niveau gestion 3D, le Sony W9 propose un mode de conversion 2D/3D, toujours aussi gadget (on s’amuse avec quelques jours, voire quelques semaines, mais on l’abandonne très rapidement), et surtout il gère l’affichage SBS (Côte à Côte) et T&B (Top&Bottom). On trouve aussi des réglages 3D intéressants, comme une optimisation de la luminosité des lunettes, ou encore un réglage de la profondeur. Notez également que ce téléviseur est compatible 3DTV Play de Nvidia, mais il y a toujours cette limite due au port HDMI 1.4 , c’est à dire soit de la 3D 1080p/24, soit 720p/60. Comme pour le jeu il faut obligatoirement que la source soit affichée en 60 im/s, l’affichage reste limité au 720p. Sur les jeux assez simples comme Jack & Dexter 3D c’est parfait, mais sur de vrais jeux 1080p aux graphismes soignés, le passage à la 3D 720p peut être un frein pour certains, car une perte de qualité.

IMG_2591 IMG_2592

Un mot sur les lunettes bien plus légères qu’avant, plus confortables. Elles sont pas mal, sauf que le protège nez tombe un peu vite. De plus, elles sont à pile, je préfère les rechargeables. J’apprécie la présence des 4 paires de lunettes, mais je regrette tout de même l’absence des lunettes SimulView pour jouer à deux en plein écran. Il faudra donc en acheter pour profiter de cette fonction.

Réglages 2D, 3D, TNT

Réglages Blu-ray 2D, 3D et TNT

Alors, pour les réglages cela a été très rapide comme toujours chez Sony, les réglages de colorimétrie ne sont pas très nombreux, pas de CMS, pas de IRE 10P, donc ça va vite. En revanche, si l’an dernier on se rapprochait de la perfection, car le gamut par défaut était très juste, cette année impossible de calibrer le Sony W9 au poil. Mais bon, dans l’ensemble le résultat est très bon avec un équilibre RGB parfait, un gamma parfait, une contraste excellent, et juste un gamut légèrement trop saturé.

Comme d’habitude, je vous montre les mesures du mode Cinéma par défaut, puisque c’est ce dernier que j’ai choisi pour l’utilisation Blu-ray. Comme dit dans le chapitre précédent, c’est celui qui propose le gamut le moins saturé en mode Couleur Naturelle sur Bas. Avec les réglages par défaut, on peut donc se rendre compte que le gamut est pas assez saturé, surtout dans les verts et les rouges qui apparaissent orange à l’écran.

Mesures Cinema 1 Defaut

Le rétroéclairage est positionné trop haut avec un pic lumineux à 205 cd/m² alors que pour visionner le Blu-ray en salle obscure on recherche une luminosité de 115 cd/m² à peu près. Le noir est relevé à 0.10 cd/m² pour un contraste de 2100:1. En baissant ce rétroéclairage et en activant le Local Dimming on ramène le noir à 0.05 cd/m² pour un contraste de 2500:1. Ce sont de très bons résultats pour un Edge LED, meilleur que le Samsung F8000 et le Sony HX850, mais moins bon que le Sony HX820 de 2011.

ContrasteL’équilibre RVB est pas mal, mais comme toujours avec les TV Sony la température est trop chaud en mode Chaud 2 et le vert domine un peu trop. Pour rappel on recherche une température de 6500K (je la mesure à moins de 6200K) et à aligner les courbes RVB sur les 100% pour un Delta E (courbe magenta) située en dessous des 3 de moyenne.

RVB Cinema 1 Défaut Temp Cinema 1 Defaut

Le gamma est parfait par défaut et le restera après calibration comme tous les ans chez Sony.

Gamma - Cinema 1 Défaut

Réglages utilisation Blu-ray

Pour me rapprocher le plus possible des normes ISF en utilisation Blu-ray et en salle obscure, voici les réglages que j’ai appliqués (on cherche une température de 6500K, un blanc D65, un gamme de 2.22). Attention toutefois, comme je le répète souvent, l’essentiel c’est de se faire plaisir et pas forcément de suivre une norme. Certains n’aiment pas les normes cinéma, trouvant les couleurs trop chaudes ou un peu tirant sur le jaune. Pour ma part je suis habitué à ces réglages, j’adore les images typées cinéma. Bref, chacun fait comme il le sent ;)

  • Mode image : Cinéma 1
  • Rétroéclairage : 2
  • Contraste : 90
  • Luminosité : 50
  • Couleurs : 50
  • Teinte : 0
  • Température : CHAUD 2
  • Netteté : 50 (largement suffisant)
  • Tous les filtres sur Off (Reality Creation, réducteur de bruit, lissage des dégradés. Notez que si votre lecteur Blu-ray ne propose pas de traitement vidéo, vous pouvez utilise le Reality Creation, mais avec l’OPPO je le désactive sinon ça fait trop)
  • Motionflow : Mode Net (c’est le plus naturel sur les contenu 24p à mon goût, chacun fait comme il le sent, mais le mode Cinéma saccade un peu dans les travellings, et les autres affichent un effet un peu caméscope, le Net+ assombrit l’image)
  • Mode film : Auto
  • Correction des noirs : Off (à tendance à boucher les noirs)
  • Amélioration de Contraste : Off (contraste dynamique, à éviter, car ça brûle les blancs)
  • Gamma : 0
  • Contrôle Dynamic LED : Standard
  • Limiteur d’intensité : Off
  • Correction Blanc : Off
  • Couleur Naturelle : Bas (c’est une première, je le désactive toujours, mais là ça permet de rattraper le vert trop pâle contre un bleu légèrement saturé)
  • Balance des Blancs :
    • GAIN Rouge : -4
    • GAIN Vert : -12
    • GAIN Bleu : 0
    • Polarisation Rouge : 0
    • Polarisation Vert : 0
    • Polarisation Bleu : 0
  • Accentuation des contours : Off
  • Amélioration des détails : Off (ces deux filtres accentuent les détails et contours. Là aussi à éviter avec le Blu-ray surtout si votre lecteur le propose également, ils peuvent entrainer des doubles contours et ringing. Ils sont à privilégier avec les vidéos lu en UPnP sur la TV ou avec la TNT)
  • Rendu Naturel des tons chair : Oui
RVB Calibré

Équilibre RVB parfait après calibration

Temp Calibré

Température de couleur parfaitement alignée sur les 6500K après calibration

Luminanc calibrée

Luminance parfaitement alignée sur la référence

voisinnage du noir

Voisinage du noir parfait ! Les noirs ne sont pas bouchés.

Contraste ANSI calibré avec Local Dimming : 2500:1 et noir à 0.047 cd/m²

Contraste ANSI calibré - 2500 Chromapur

Les réglages avec le Blu-ray 3D

Le but est identique que pour les réglages avec le Blu-ray 2D, sauf que là il faut aussi privilégier la réduction du Ghosting, et le mode Expert engendre moins de ghosting que le mode Cinéma. De plus, pour rester dans l’esprit de la stéréoscopie et son immersion, je trouve que la 3D nécessite une image plus fluide (ça réduit les scintillements, et fatigue moins).

  • Mode image : Expert
  • Rétroéclairage : MAX
  • Contraste : 95
  • Luminosité : 50
  • Couleurs : 50
  • Teinte : 0
  • Température : CHAUD 2
  • Netteté : 50
  • Tous les filtres réducteurs de bruit sur off
  • Reality Creation : Non (ou Auto si votre lecteur ne propose pas de traitement vidéo fonctionnel en 3D)
  • Motionflow : Mode Standard
  • Mode film : Auto
  • Correction des noirs : bas (améliore légèrement l’effet de relief et profondeur)
  • Amélioration de Contraste : Off (contraste dynamique, à évier, car ça brûle les blancs et bouche les noirs : gamma en « S »)
  • Gamma : 0
  • Contrôle Dynamic LED : Standard
  • Limiteur d’intensité : Off
  • Correction Blanc : Off
  • Couleur Naturelle : Bas
  • Balance des Blancs :
    • GAIN Rouge : -2
    • GAIN Vert : -8
    • GAIN Bleu : -1
    • Polarisation Rouge : 0
    • Polarisation Vert : 0
    • Polarisation Bleu : 0
  • Accentuation des contours : Off
  • Amélioration des détails : Off (ces deux filtres accentuent les détails et contours. Là aussi à éviter avec le Blu-ray surtout si votre lecteur le propose également, ils peuvent entrainer des doubles contours et ringing. Ils sont à privilégier avec les vidéos lus en UPnP sur la TV ou avec la TNT)
  • Rendu Naturel des tons chair : Oui

Réglages TNT

Voici les réglages que j’utilise pour la TNT. Ce sont des réglages subjectifs , il n’y a aucune norme pour la TNT. Pour ma part je privilégie une image un peu plus froide qu’avec le Blu-ray, avec un blanc plus neutre. Surtout, j’use d’artifice pour essayer de rattraper la qualité souvent moyenne proposée par les chaines de la TNT en général. Ce n’est pas simple, car la qualité des programmes change d’une chaine à l’autre ou même d’un programme à l’autre, et il n’y a pas de réglages universels, juste un peu compromis.
Encore une fois ce sont mes réglages, chacun ses goûts, vous faites comme vous le sentez ;)

  • Mode image : Standard
  • Rétroéclairage : 6
  • Contraste : 90
  • Luminosité : 50
  • Couleurs : 50
  • Teinte : 0
  • Température : Normal
  • Netteté : 50
  • Tous les filtres réducteurs de bruit sur Auto
  • Reality Creation : Auto
  • Lissage des dégradés : Bas
  • Motionflow : Mode Standard
  • Mode film : Auto
  • Correction des noirs : Bas
  • Amélioration de Contraste : Bas
  • Gamma : 0
  • Contrôle Dynamic LED : Standard
  • Limiteur d’intensité : Off
  • Correction Blanc : Off
  • Couleur Naturelle : Bas
  • Balance des Blancs : tout sur 0 (par défaut)
  • Accentuation des contours : Bas
  • Amélioration des détails : Bas
  • Rendu Naturel des tons chair : Oui
Verdict technique TV
Sensibilité du tuner Excellente
Temps de zap Excellent
Chaînes HD privilégiées Oui
Télétexte Oui
Guide électronique des programmes Gracenote : Excellent !
Mode PIP (Picture In Picture) Non
Chaînes payantes via adaptateur CI/CI+/TNT-HD via Satellite  Oui/Oui
Qualité des basses Bon
Qualité des mediums Très Bon
Qualité des aigus Bon
Effet surround Bon
Upscaling des sources SD (TV et Vidéos) Très Bon
Mode 200 Hz Excellent
Compensation de mouvement Excellente
Réducteurs de bruit Très Bon (pas très puissant, mais ne dégrade pas l’image)
Désentrelacement HD Excellent
Désentrelacement SD Très Bon
Conclusion

Conclusion

Avec le Sony W9 j’ai découvert un très beau téléviseur, pas aussi classe que les Sony HX820 ou HX920, mais tout de même très bien assemblé, solide, et plus fun. Les bords sont plus fins, le pied est excellent, pratique, rotatif, beau et solide, si ce n’est les reflets gênants en salle obscure. Le petit logo sérigraphié en bas de la dalle apporte un certain cachet, surtout qu’il s’illumine de différentes couleurs en fonction des utilisations et qu’il peut s’éteindre. La connectique est complète, 4 paires de lunettes 3D sont livrées ainsi que deux télécommandes, dont la OneTouch. Bref, belle réussite, assez sobre, seul l’épaisseur du coffre arrière semble un peu trop fine et fragile.

IMG_2646

IMG_3345

Côté fonctionnalités, le Sony propose un SEN un peu pauvre en applications, mais l’essentiel y est avec la VOD et la musique à la demande made in Sony, le PlayMémories, Twitter, Facebook, Skype (pas de caméra fournie). Par contre d’un point de vu interactivité et connectique filaire et sans fil, c’est très complet avec le Wi-Fi, Wi-Fi Dire, Bluetooth, NFC, et le SimulView pour jouer à deux en plein écran sur la même TV. Dommage que les lunettes pour profiter de cette fonction soient optionnelles. On trouve également des tuners TNT, Câble et Satellite (DVB-C, T2 et S2).

La partie multimédia a été améliorée. Dorénavant pratiquement tous les formats sont lus en 1080p, sans dégradation, ni transcodage comme avant. La bonne nouvelle vient aussi et surtout de la gestion du DTS avec la possibilité d’envoyer les flux binaires AC3 et DTS en bitstream via Optique ou ARC vers un amplificateur ou système audio externe. La majorité des musiques sont également lues, le MP3, le Flac, le LPCM, WMA. Par contre pas de gestion des multipistes audio dans les MKV ou autres formats, ni repositionnement des sous-titres, ni d’affichage 24p avec le MKV ou autres formats HD.

La qualité audio est vraiment meilleure qu’avant, une belle surprise. On retrouve cette superbe image offerte par les téléviseurs Sony à base de X-Reality Pro, très typée cinéma, mais aussi excellente avec la TNT, le jeu, le Blu-ray et les vidéos lues vie UPnP. La compensation de mouvement est toujours la meilleure actuelle à mon sens, car très naturelle et sans judder, ni saccades, ni artefacts. Quant au contraste, il est très bon, mais pas exceptionnel. Avec des noirs à 0.05 cd/m², un contraste ANSI à 2500:1, ça fait tout de même parti des meilleurs Edge LED du moment. Par contre, les bandes noires sont moins noires que sur le HX850 ou HX820. Le contraste intra-image meilleur que le HX850, mais bien en dessous du HX920 ou même du HX820.

Parmi les regrets, je relève donc une homogénéité pas terrible avec du Blooming (une première sur un Edge LED), un peu de banding vertical, et les bords droit et gauche de l’image plus clairs qu’au centre. Par contre, je n’ai pas relevé de DSE.

La 3D est de très bonne facture, que ce soit avec le Blu-ray 3D ou même avec le jeu, mais il reste encore un peu de passages touchés par du ghosting et une sorte de polarisation, ou posterisation dans les scènes sombres en 3D. En parlant de jeu, l’expérience est exceptionnelle, l’inputlag insignifiant, la réactivité est instantanée !

D’ailleurs, le TriLuminos apporte beaucoup au jeu et à la TNT. Par contre, je reste déçu de la colorimétrie avec le Blu-ray. Elle est très bonne, l’équiilibre RVB excellent, le gamma parfait, la température des couleurs aussi, mais l’espace colorimétrique est soit trop fade, soit un peu trop saturé. Pour moi, le TriLuminos n’apporte rien à l’expérience Blu-ray, et même au contraire. Les HX820, HX850, HX920 ou HX950 étaient plus performants avec des couleurs plus justes que le Sony W9. Attendons tout de même de voir ce que vont donner les fameux Blu-ray Sony Mastered 4K, compatibles SBM et TriLuminos qui seront proposés bientôt…

Expérience Vidéo - 4 étoilesExpérience 3D - 3 étoiles

Ce Sony W9 est donc un très bon téléviseur Edge LED, ce n’est pas la révolution tant attendue, il ne remplace pas le Sony HX920 ou même le Sony HX950 selon moi. Ces deux Full LED étaient plus performants avec le Blu-ray. En revanche, je trouve que le Sony W9 est plus performant sur la TNT et le jeu. En pesant tous les défauts et les qualités de ce téléviseur, il remporte donc ses quatre étoiles pour sa qualité d’image. En revanche il loupe de justesse les 4 étoiles en 3D pour le ghosting un peu présent, et cette sorte de postérisation dans les scènes sombres, même si l’expérience 3D est vraiment très bonne dans son ensemble. Il ne mérite pas d’Award Reference, ni pour sa 2D, ni pour sa 3D à mon sens.

Ce que j’ai aimé avec le Sony W9

  • La qualité de fabrication et le pied
  • La qualité du système audio embarqué
  • Les connectivités filaires et sans fil (Wi-Fi Direct, NFC, Bluetooth, etc)
  • La qualité de l’image : texture et précision, typée cinéma
  • Excellents gamma et équilibre RVB après calibration
  • Le Motionflow : une référence en 32D comme en 3D, sur la TNT et le 24p
  • Les tuners DVB-T2, S2 et C
  • Le contraste très bon pour un Edge LED
  • La densité des noirs pour un Edge LED
  • Le Local Dimming performant pour un Edge LED
  • La qualité exceptionnelle de la TNT
  • L’expérience Jeu très performante en 2D et en 3D, inputlag très réduit
  • L’expérience 3D intéressante malgré quelques défauts
  • Le TriLuminos très intéressant avec la TNT, les animations et le jeu
  • La présence de 4 paires de lunettes 3D

Ce que je regrette sur le Sony W9

  • Tout simplement que ce ne soit pas un Full LED
  • La présence de Blooming (étonnant sur un Edge LED, cela prouve l’efficacité du Local Dimming, mais la qualité en retrait de la dalle elle-même)
  • Manque d’homogénéité, banding, blooming, bords de la dalle trop clairs
  • Un peu de ghosting en 3D, et de posterisation dans les scènes sombres (une sorte de Motion Dithering)
  • Pas de réglages ISF : gamut pas assez juste avec le Blu-ray, couleurs qui manquent de naturel.
  • Le TriLuminos n’apporte rien avec le Blu-ray, au contraire
  • Lunettes SimulView en option
  • Pas de caméra Skype
  • PPI  trop cher pour un Edge LED
  • Pauvreté du SEN, très peu d’applications comparé au Smart Hub
  • Pas de Dual Core apparemment : applications lentes

Les notes sont évidemment en fonction du prix de la TV :

  • Qualité de la TNT-HD : 
  • Qualité de la TNT-SD :
  • Qualité de l’image avec le Blu-ray :
  • Qualité de la 3D avec le Blu-ray 3D :
  • Contraste réel intra-image (ANSI) :
  • Fluidité en 24p :
  • Motionflow en 2D & 3D :
  • Colorimétrie après calibration :
  • Homogénéité de la dalle :
  • Qualité du système audio embarqué :
  • Connectiques proposées :
  • Qualité de fabrication  :
  • Compatibilité multimédia :
  • Rapport qualité/prix :

208 commentaires

  1. avatar
    Benjamin /

    @Nicolas Bécuwe

    C’est bien du 50img/sec ;)

    Il en reste très peu chez le pâtissier faites vite !

  2. avatar

    Auteur du commentaire Benjamin M
    Bonjour Nicolas,

    Je pense me décider pour le 46wl905 avec la super offre chez Boulanger à 890€.
    Par contre une question sur les réglages de l’image sur les différentes sources, est-il possible de figer les réglages de chaque ports HDMI. ?

    D’avance merci

    Bonjour Benjamin,

    Oui, c’est possible. C’est au choix en fait, soit on active le même réglage sur toutes les entrées, soit un réglage différent par entrée HDMI, et même TNT.

  3. avatar
    Benjamin M /

    @Nicolas Bécuwe

    Merci !!!! ;)

  4. avatar
    Benjamin /

    @Nicolas Bécuwe

    Je rebondi sur mes interventions, une mise àjour bbox depuis ce matin, la diffusion est maintenant en mpeg4 à la place du mpeg2. Je tiens l’info d’un technicien numericable :).
    L’image est maintenant correcte !!

    Sinon super tv, le test est très clair et l’image super avec tes réglages.
    J’avais toujourd détesté l’image de casino royal par exemple maintenant c’est juste extraordinaire (la scène de la torture par ex)

    merci pour tout !

  5. avatar

    @Benjamin – Avec plaisir !

    Profites bien de ta TV ;)

  6. avatar
    Jacques /

    Bonjour,

    Tout d’abord merci M. Bécuwe pour ce test très constructif, je suis très satisfait de ce TV (j’ai le 46 pouces).

    Je me demandais si à tout hasard, vous, ou un autre internaute, auriez résolu ce qui, pour moi, est le plus gros point noir : le message « Contenu non pris en charge. » qui s’affiche tout le long de certaines vidéos (alors que le son et l’image fonctionnent parfaitement).

    Comment ce débarrasser de cette phrase qui gâche sans raison le visionage des vidéos ?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

  7. avatar
    Zvonko /

    Bonjour Nicolas,
    Vous donnez les réglages Blu-ray, Blu-ray 3D et TNT pour le Sony W905.Quels réglages d’image préconisez-vous pour le Cube Canalsat/canal+ HD (réception sat).
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement,
    Zvonko

  8. avatar

    @Jacques – Malheureusement, n’ayant plus le téléviseur, je laisse les autres éventuellement répondre :)

  9. avatar

    @Zvonko – Pour Le Cube Logiquement, il faut utiliser les réglages TNT. Le résultat n’est pas bon ?

  10. avatar
    Zvonko /

    @Nicolas Bécuwe – Bonjour Nicolas,
    Ce sont les réglages de la TNT que j’utilise pour le Cube, je pensais, que peut-être vous en auriez d’autres, spécifiques, à proposer.
    Merci de m’avoir répondu.
    Cordialement.

  11. avatar

    Bonjour, petite question comment faire plusieurs réglages couleurs TNT, et blu ray sans perdre le réglage de l’un ou de l’autre, y a t-il un programme qui gère sa, ou ont obligé de faire sa à chaque fois manuellement ? En tout cas si sa existe j’ai pas trouvé.

    Merci

  12. avatar

    @tano – Bonjour,

    Il faut juste faire les réglages quand tu regardes la source, et ils restent en mémoire. Tu peux appliquer un réglage différent sur chaque entrée HDMI.

    Tu ne peux pas faire les réglages Blu-ray si tu es en train de regarder la TNT par exemple, sinon tu dérègles tes réglages TNT …

  13. avatar

    Merci Nicolas, sinon pour le réglage pour le jeux, y a pas de réglage à faire ceux par défaut sont il acceptable ?

  14. avatar

    Bonsoir, voila j’hésite entre 2 modèles le kdl 55w805b de 2014 et le kdl 55w905a de 2013. Que me conseillez vous ?
    Merci

  15. avatar
    Antonio /

    Bonjour. Comment vous pouvez accéder au mode expert?

  16. avatar

    En changeant le mode Scene :)

  17. avatar
    Antonio /

    Dans la sélection de scène apparaît à moi: auto, auto 24p, films, sports, musique, animation, photo, jeux et graphiques, non le mode expert. Pardonnez mon français, je suis espagnol :oops: .

  18. avatar

    @Antonio – Il doit y avoir également un mode Standard non ?

    Il faut choisir d’abord le mode Scene « Standard » et ensuite tu auras accès au mode « Expert » dans le menu image.

    Pour le mode Cinema, il faut choisir le mode scène Cinema (là c’est plus logique :) )

  19. avatar
    Antonio /

    Je promets que je ne trouve pas le mode expert. Dans la sélection de scène apparaît: auto, auto 24p, générique, cine, sport, musique, animation, photo, jeux et graphiques. Si je choisis le mode générique, les modes d’image je peux choisir sont: normal, personnelle et vivante. Si je choisis le mode cinéma, je peux choisir entre cine 1 et cine 2.

  20. avatar

    @Antonio – C’est un modèle espagnol ?

    Peut être que le mode « Expert » s’appelle autrement, dans ce cas je pense que ce serait « Personnel ». Mais les modes Cinema sont également très bien pour calibrer le téléviseur !

  21. avatar
    Antonio /

    Oui, c´est un modèle espagnol. Quelle modes d´image apparaître au-dessus et ci-dessous le mode expert? Donc, je peux voir comment il est appelé en espagnol . Merci pour tout .

  22. avatar
    antonio /

    Autre question: pour les paramètres de calibrage, vous avez utilisé gamme complète ou gamme limitée? Un salut.

  23. avatar

    Bonjour
    Je cherche à acheter mon premier téléviseur. En raison d’avoir un salon petite, je ne ai besoin d’un ensemble de 40 « . Ma principale exigence est la meilleure qualité d’image dans cette gamme. Je ne ai pas besoin de beaucoup dans la façon de fonctions intelligentes parce que mes entrées sont principalement contenu HD d’un numérique et ma PS4. Je suis pris par c’est model sony 40w905 & sony 42w805 & 42w650. J espère que quelqu’un sur ce forum peut m aider avant que face une bêtise :(

    Merci

  24. avatar

    @ayoub – Bonjour,

    Le Sony W905 est un très bon téléviseur, surtout si tu peux l’avoir pas cher en ce moment, c’est un bon choix.

    Je te conseillerai de jeter un œil sur ce modèle également, qui est un excellent rapport qualité/prix : http://www.hdfever.fr/2014/04/08/test-sony-kdl-50w805b/

  25. avatar
    Chris /

    Bonjour,

    Depuis quelques jours alors que je n’ai rien changé à mon installation,je n’ai plus le guide des programmes sur mon KDL-W905A, cela affiche « Aucun service disponible ».

    Pourtant le guide EPG de mon magnétoscope Panasonic HD fonctionne bien, ils sont branchés sur la même antenne.
    Pouvez-vous me dire comment résoudre ce problème ?

  26. avatar
    chaib /

    bonjour j’ai le même televiseur mais j’ai plus la pièces entre la tele et le pied pouvez vous si possible de me faire un dessin avec les cote longueur largeur et entraxe des trous merci d’avance

  27. avatar

    Bonjour,

    Plus d’accès à Youtube depuis quelques jours.
    Avez-vous le même soucis ?

    EDIT : problème résolu en effaçant les cookies du navigateur :
    https://www.sony.fr/electronics/support/articles/00197899

    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: