Facebook Tweeter Tweeter

Test OPPO Muse modifiés par Espace-musical : une meilleure écoute analogique

IMG_1799Ces temps-ci, je m’intéresse un peu aux modifications proposées par certains professionnels sur les lecteurs OPPO, mais il faut bien avouer que la facture est souvent très salée. Du coup, j’avais pensé (au regard de la qualité d’image des lecteurs OPPO de stock) qu’il serait intéressant de ne proposer qu’une modification sur les sorties analogiques pour profiter d’une excellente musicalité, surtout avec le profil de ces lecteurs qui permettent de profiter de la musique multicanal et stéréo avec la lecture du Super Audio CD, DVD-Audio, CD, HDCD, Flac 5.1, APE, etc.

Et c’est justement ce que propose Espace-musical avec les OPPO Muse : une modification uniquement sur la carte analogique des lecteurs OPPO BDP-103EU Muse et OPPO BDP-105EU Muse, proposés respectivement 1100 et 1900 € avec un câble secteur MUSE1 offert. Si vous suivez HDfever régulièrement, vous savez que récemment j’ai fait la connaissance de ces passionnés et professionnels qui fabriquent leurs câbles enceintes, secteurs, modulations RCA et XLR, et modifient donc toute sorte d’appareils que ce soit des enceintes, des lecteurs, des amplis. J’avais pu tester plusieurs appareils modifiés par leurs soins, et également leurs câbles, et ce fût un vrai coup de cœur ! Leurs modifications sur les lecteurs OPPO m’intéressaient donc grandement. Après deux semaines en compagnie de ces deux lecteurs OPPO Muse, je vous propose le compte rendu de ces écoutes.

Protocole de test :

  • Lecteur OPPO BDP-103EU Muse (1100 € + 1 câble secteur MUSE1)
  • Lecteur OPPO BDP-105EU Muse (1900 € + 1 câble secteur MUSE1)
  • Amplificateur Cambridge 751R en connexion analogique 7.1
  • Amplificateur Hegel H300 en connexion RCA ou XLR stéréo
  • Enceintes Magnat Quantum 1009
  • Câbles RCA, XLR et secteur Muse d’espace-musical
  • Barrette secteur Oehlbach Power Socket 908
  • Plusieurs CD, Super Audio CD, DVD-A et FLAC stéréo, quadriphoniques et 5.1

Présentation des lecteurs OPPO Muse

Je ne reviens évidemment pas sur les caractéristiques, fonctionnement et performances vidéo des lecteurs de bases puisque c’est strictement identique sur les versions Muse, donc pour ceux qui ne connaissent pas ces lecteurs, je vous invite à lire les deux tests déjà mis en ligne (Test du OPPO BDP-105EU et test du OPPO BDP-103EU). Ici, je ne reviens que sur les cartes analogiques et la sortie coaxiale de ces deux lecteurs puisque ce test ne concerne que les modifications. En effet, la sortie coaxiale a également été modifiée pour booster le signal numérique en sortie afin d’optimiser l’utilisation de ces lecteurs avec un DAC externe.

Le but des modifications apportées par Espace-musical est donc d’améliorer la musicalité analogique, que ce soit en connexion 7.1 ou stéréo RCA ou avec l’utilisation d’un DAC externe. Pour ce faire, espace-musical a soudé des petits ponts sur chaque canal de la carte analogique 7.1 et également la sortie RCA de la carte stéréo dédiée du OPPO BDP-105EU Muse. Cependant, il n’ont pas jugé nécessaire de modifier également la sortie XLR qui propose un SNR plus élevé que les sorties RCA. Je trouve ça un peu dommage, car les améliorations n’ont pas forcément vocation à améliorer le SNR, mais plus la musicalité.

carte analogique du OPPO BDP-103EU

La carte analogique du OPPO BDP-103EU est très chargée au-dessus, donc espace-musical a réalisé ses modifications en-dessous de la carte comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Tweaks sur la carte analogique du OPPO BDP-103EU

Un vrai travail d’orfèvre, une broderie de modifications miniatures. Chaque condensateurs sont insérés dans une gaine en caoutchouc contre les interférences.

TWEAKS OPPO 103

Les petits ponts réalisés sur chaque canal sont constitués de résistances et condensateurs de qualité audiophiles logés dans une gaine en caoutchouc qui est loin d’être anodine puisqu’elle sert d’isolement aux interférences et d’après eux, elle est indispensable au rendu final.

OPPO BDP-105EU

Le OPPO BDP-105Eu et ses cartes analogiques toujours aussi spectaculaire à voir !

Vous remarquerez également que seules les sorties frontales de la carte 7.1 et la sortie stéréo dédiée de l’OPPO BDP-105EU comportent un composant carré recouvert d’un petit patch qui sert d’amortisseur, toujours dans le but de réduire les résonances et interférences.

Les modifications de la cartes analogique 7.1 du 105EU Muse

Tweaks OPPO 105 carte analogique multicanal Tweaks 105 multicanal

Sortie Frontales du OPPO 105EU Muse

La sortie Frontales de la carte 7.1 a été plus soignée que les autres

Les modifications sur la sortie stéréo RCA du OPPO BDP-105EU Muse

Tweaks 105 sortie Stéréo dédiée  IMG_0807

Il s’agit d’une première étape de ces modifications, car espace-musical rajoutera également des petits amortisseurs et des patchs antirayonnement à l’intérieur du châssis (et sûrement sur le drive) pour réduire les interférences EMI/RFI, les résonances et vibrations.

Enfin, dernière petite modification que je trouve plus intéressante sur le OPPO 103EU Muse que sur le 105EU Muse, forcément, puisqu’il s’agit d’un petit condensateur qui a été rajouté sur la sortie SPDIF coaxiale afin d’améliorer la connexion avec un DAC externe. En bref, cette petite amélioration permet de proposer un peu plus d’ampleur et un signal plus naturel (« analogique ») en sortie SPDIF. Ce n’est pas une grosse amélioration, mais c’est tout de même audible et très appréciable.

Tweak sur SPDIF OPPO

Il s’agit donc de modifications très ciblées. Le but étant d’intervenir juste sur le nécessaire pour offrir une bien meilleure musicalité sans trop élever la facture. Pas de chichis donc, mais il faut tout de même une sacrée expertise et un travail de précision pour arriver à cibler les points clés à améliorer et réaliser cette broderie de composants. On travaille dans le miniature et ce n’est pas évident du tout ! Les schémas des cartes OPPO étant totalement secrets et les circuits tellement petits, que la tâche ne doit pas être simple…

Avant d’entamer le compte rendu des écoutes, je tiens à préciser une chose. Je fais une différence entre la gamme dynamique d’un appareil (qui est représentative de la richesse de l’image sonore, de la faculté à reproduire les micros détails d’une bande-son, souvent en relation directe avec le niveau de bruit, plus il sera bas, plus les micros détails s’entendent, plus la gamme dynamique est élevée dans les limites des capacités du DAC) et ce que l’on appelle vulgairement la dynamique d’un appareil (c’est-à-dire l’attaque et rapidité des notes, la capacité à passer d’une scène calme à mouvementée avec beaucoup d’aisance, la percussion dans le grave, etc).

Le OPPO BDP-103EU Muse à l’écoute

Justement, pour enchainer sur la gamme dynamique et la dynamique, l’OPPO BDP-103EU est un lecteur très agréable à l’écoute, avec un timbre chaleureux et très naturel, une bonne musicalité, mais il est tout de même très en retrait au niveau du SNR et de la dynamique. L’image sonore est peu détaillée, les attaques un peu trop douces, et l’écoute s’avère un peu ennuyeuse à terme, elle manque de vie. Le travail pour hisser ce lecteur au niveau d’un appareil audiophile est tout de même assez ardu.

IMG_1796

Malheureusement, les modifications d’espace-musical ne sont pas assez importantes pour améliorer considérablement le SNR, mais il progresse tout de même de 5dB, ce qui est pas mal du tout, mais encore très loin du OPPO 105EU de stock. Je relève une gamme dynamique de 97 dB et un niveau de bruit de -98 dB sur l’OPPO BDP-103EU Muse (contre 92 et -93dB sur la version de stock, mais plus de 105 dB sur le OPPO BDP-105EU de stock…).

Gamme dynamique du OPPO 103EU de stock sur du 24 bits

dynamics

Gamme dynamique du 103EU Muse sur du 24 bits: c’est mieux, plus bas, plus homogène, des pics toujours quasi inexistant, mais ce n’est pas encore assez bas face aux meilleurs SNR de certains DAC externes audiophiles

En revanche, dès les premières minutes d’écoutes, on ressent une nette amélioration de l’image sonore. La première chose qui frappe c’est justement cette plus grosse dynamique, avec des attaques bien plus franches et des notes beaucoup plus rapides. Une sorte de voile vient de se lever, le lecteur se réveille ! Ça se ressent nettement sur des morceaux de guitare avec de superbes attaques sur les cordes, des aigus plus ciselés, et plus fins.

La spatialisation est également bien meilleure avec une écoute plus profonde, plus d’ampleur, une impression que la pièce s’est agrandie avec une meilleure localisation des musiciens ou des sons. Évidemment, ces améliorations se ressentent également lors des séances cinéphiles en connexion analogique 7.1 sur l’ampli Cambridge 751R. Ce net apport en dynamique et spatialisation offre plus d’immersion, avec des passages d’actions plus vivants surtout que les graves sont également plus profonds, fermes et rapides. Même le canal de graves s’est amélioré dans ce sens. Le caisson Velodyne EQ-MAX 15 est plus sollicité et s’exprime nettement mieux.

N?iveau de diaphonie du OPPO BDP-103Eu de stock. Les aigus remontent trop à -75 dB environ (côté droit de la courbe)

cross

Impressionnante amélioration de la diaphonie sur le OPPO BDP-103EU Muse, qui descend en-dessous de -90dB dans les aigus !

Subjectivement, l’écoute est donc beaucoup plus percutante et vivante qu’avant, mais malheureusement la gamme dynamique est encore un peu faible et l’image sonore manque encore de détails comparés à un bon DAC externe ou au OPPO BDP-105EU. On le ressent surtout lors des écoutes musicales de CD, FLAC, et DVD-Audio. Cependant, le lecteur a grandement gagné en musicalité, l’écoute est plus captivante, plus aérée, agréable, profonde, et spatiale. Étonnamment, alors que d’habitude les pistes en 24 bits jouissent d’un SNR bien plus élevé que le CD en 16 bits, ici il n’y a que peu de différence avec un SNR de 94 dB sur le CD ce qui reste encore un peu en retrait face aux meilleurs lecteurs CD, mais pas tan que ça. L’écoute du Super Audio CD gagne beaucoup plus que les autres supports. Elle était déjà très intéressante sur l’OPPO de base, la gamme dynamique étant plus élevé sur le DSD que le PCM, et en il gagne là aussi sur les mêmes critères de dynamique, attaque, profondeur et ampleur.

Appareil testé OPPO 103EU MUSE
Sampling mode 24-bit, 96 kHz
Interface
Testing chain sortie analogique multicanal
RMAA Version 6.2.3 PRO
Filtre 20 Hz – 20 kHz ON
Normalisation amplitude ON
Niveau en sortie 2.0 dB / 1.9 dB
Mono mode OFF
Calibration signal, Hz 1000
Polarité correct/correct

Résultats des mesures en 24 bits

Réponse en fréquence (40 Hz à 15 kHz), dB
+0.02, -0.06
Excellent
Niveau de bruit, dB (A)
-97.6
Très Bon+
Gamme Dynamique, dB (A)
96.4
Très Bon+
THD, %
0.0024
Excellent
THD + Bruit, dB (A)
-87.6
Très Bon+
IMD + Bruit, %
0.0062
Excellent
Diaphonie, dB
-86.7
Excellent
IMD at 10 kHz, %
0.0053
Excellent
Performance générale
Très Bon

Le OPPO BDP-105EU Muse à l’écoute

Là, c’est autre chose, on passe réellement dans une tout autre dimension ! Il faut savoir que l’OPPO BDP-105EU de stock est déjà excellent au niveau du SNR avec 105 dB en sortie 7.1, 108 dB en sortie stéréo RCA et dans les 115 dB en sortie XLR qui a reçu une attention toute particulière de la part d’OPPO avec une alimentation linéaire dédiée et une conception entièrement symétrique.

IMG_1800

Encore une fois, les modifications d’espace-musical n’améliorent pas vraiment le SNR, avec une gamme dynamique dans les 107 dB en sortie RCA 7.1 et dans les 110 dB sur la sortie RCA stéréo, soit une amélioration de 2 dB à peu près. Idem en niveau de bruit, il est légèrement plus bas, mais d’à peine 2 dB et cela ne se ressent pas énormément à l’oreille. Cependant, je ne pense pas que c’est sur ce critère que le BDP-105EU avait besoin d’être amélioré. Un SNR de 105/110 dB est déjà excellent, et j’ai connu des lecteurs très haut de gamme avec le même type de mesure. En revanche, on peut voir à quel point les courbes sont plus propres et comportent moins de pics, signe d’une image sonore plus naturelle (ou faible jitter, mais je ne pense pas qu’il ait été amélioré).

Gamme Dynamique du OPPO 105EU de stock : sortie stéréo RCA

dynamics

Gamme dynamique du OPPO BDP-105EU Muse : légèrement plus basse, et une nette diminution des pics, un signal plus homogène et naturel. La sortie frontale 7.1 est assez similaire

Et là aussi, dès la première écoute on ressent une nette amélioration que ce soit sur le CD, les films ou mieux sur les pistes 24 bits ou le S.A.CD. L’image sonore est absolument superbe, l’écoute est bien plus dynamique qu’avant, avec des graves très profonds, le niveau en sortie plus élevé, les attaques sur les notes sont beaucoup plus rapides, franches, ça cogne méchamment ! Les aigus sont nettement plus ciselés, fins, et atteignent un niveau de précision exceptionnel ! J’ai rarement entendu des aigus aussi beaux, qui rayonnent autant, même sur des lecteurs CD haut de gamme. C’est d’ailleurs très proche du 851C de Cambridge, mais en un peu moins neutre et plus chaleureux, mais aussi plus détaillé sur les pistes 24 bits.

Comme sur le BDP-103EU, l’écoute offre une profondeur et un relief très étonnant, presque holographique. D’ailleurs, la mesure de la diaphonie en témoigne. C’est un peu comme avec la vidéo 3D, moins il y a de diaphonie, plus l’effet de relief et profondeur est présent. En audio c’est pareil, avec une excellente séparation des canaux. Vous remarquerez par exemple que le niveau de diaphonie passe de -82 à -100 dB sur les hautes fréquences à 30 khz, soit presque 20 dB d’amélioration, et 10 dB de mieux sur les 10 khz. Tout le spectre audio profite d’une diaphonie très basse, quasi inexistante. Comparé au BDP-103EU de base on est a environ 30 dB de différence (énorme !).

cross

Niveau de diaphonie du OPPO BDP-105EU de stock

cross

Niveau de diaphonie du OPPO BDP-105EU Muse : nettement plus bas surtout dans les hautes fréquences.

Pour moi, on est tout simplement en face d’un lecteur audiophile au niveau de DACs externes ou lecteur CD haut de gamme. Bien sûr il est possible que le timbre ne plaise pas à tout le monde, certains préférant les écoutes douces, il est possible d’aller plus loin encore, mais pour quel prix et pour ma part je me suis régalé, surtout que nous parlons bien d’un lecteur multicanal et profiter d’une telle musicalité sur 8 canaux avec les pistes DTS-HD 7.1, ou FLAC 5.1, en quadriphonie, ou encore avec le Super Audio CD c’est vraiment un vrai bonheur !

Appareil Testé OPPO 105EU Muse (espace-musical)
Fréquence d’échantillonnage 24-bit, 96 kHz
Interface
Sortie testée RCA stéréo dédiée
RMAA Version 6.2.3 PRO
Filtre 20 Hz – 20 kHz ON
Normalisation amplitude ON
Niveau en sortie 1.9 dB / 1.9 dB
Mono mode OFF
Calibration signal, Hz 1000
Polarité correct/correct

Résultats des mesures sachant que la sortie Frontale 7.1 est très proche

Réponse en fréquence (de 40 Hz à 15 kHz), dB
+0.01, -0.05
Excellent
Niveau de Bruit, dB (A)
-110.4
Excellent
Gamme Dynamique, dB (A)
109.7
Excellent
THD, %
0.0002
Excellent
THD + Bruit, dB (A)
-101.1
Excellent
IMD + Bruit, %
0.0015
Excellent
Diaphonie Stéréo, dB
-102.3
Excellent
IMD at 10 kHz, %
0.0009
Excellent
Performance Générale
Excellent

S.A.CD Friday Night in San Francisco sur l’ampli Hegel H300

663Rencontre  au sommet entre trois ténors de la guitarre : Al Di Meola, John McLaughlin et Paco De Lucia. À écouter de toute urgence si vous ne connaissez pas et que vous aimez le Flamenco.  S’il y a bien un album avec lequel les améliorations sont énormes au passage d’une platine à l’autre c’est celui-là. Même le BDP-103EU Muse offre un rendu superbe.

On passe d’une écoute très naturelle, agréable, mais trop douce et sans relief sur le 103EU de stock à une écoute dynamique avec des attaques sur les cordes de guitare pleines d’énergie sur le 103EU Muse. Les aigus illuminent l’image sonore, mais ne sont jamais durs, et c’est rare sur ce genre de musique. Le 105EU Muse monte les performances bien plus haut avec une reproduction des moindres micros détails et déplacements des doigts sur les cordes , les musiciens sont très proches, les aigus très ciselés, la texture bien plus riche. Quelle écoute !

Et là je vais vous étonner. Alors que cet ampli Hegel propose une entrée XLR stéréo, j’ai pu faire la comparaison en la sortie stéréo RCA modifiée et XLR non modifiée du OPPO 105EU Muse. Certes, la sortie XLR offre un peu plus de détails, l’image sonore est un peu plus riche, mais moins dynamique, moins spatiale, moins musicale. Les aigus sont d’une telle beauté, largement plus ciselés en sortie RCA qu’en toute sincérité je préfère celle-ci à la sortie XLR non modifiée !

Et que dire de l’Hegel H300 qui tire la gamme dynamique vers le haut, qui reproduit le signal analogique du 105EU Muse avec une efficacité redoutable, même à faible volume l’écoute est sublime, dense, elle offre une texture, un relief, une profondeur, un naturel merveilleux. Le seul reproche que j’aurais à faire, l’association offre un timbre chaleureux qui nécessite des enceintes transparentes pour ne pas en faire trop. Avec des KEF R700 ça devient un peu trop chaleureux par exemple, mais avec le Magnat 1009 c’est parfait !

S.A.CD Björk Medùla et autres sur l’ampli Cambridge 751R

IMG_1801

Cet album est un OVNI, un modèle du genre pour la qualité d’enregistrement, mais il faut rentrer dedans. Il y a des jours où on n’accroche pas du tout, mais les jours où on est « open » pour du Björk cet album vous envoute totalement. Le rendu est excellent sur les OPPO en général, que ce soit le 103Eu ou 105Eu de base, le rendu est superbe. Cet album travaille surtout sur la spatialisation, pas besoin d’une superbe gamme dynamique.

Et c’est justement sur ce critère que se démarquent les versions Muse, même le BDP-103EU offre une écoute tout simplement superbe en terme d’immersion, de profondeur et de relief. C’est d’ailleurs sur ce dernier que j’ai fini par écouter tout l’album, il m’a totalement embarqué dans l’univers de Björk. Une écoute envoutante, un album reproduit avec une spatialisation bluffante ! Les passages avec des choeurs sont incroyables. La piste N°8  est magique, avec la voix de Björk reproduite dans toute la pièce, une fois à droite, une fois à gauche, derrière ou devant, et quelques fois diffuser à 360°.

J’ai écouté de nombreux S.A.CD, comme Pink Floyd, Miles Davis, du Diana Krall, Santana, et ça fait longtemps que j’aime le S.A.CD. Je le dis en toute sincérité, c’est la plus belle écoute de S.A.CD que j’ai pu écouter à ce jour. J’avais déjà été très touché par le BDP-105EU de stock, mais jamais je n’avais entendu du Super Aucio CD 5.1 avec autant de qualité sur tous les critères de musicalité, dynamique, spatialisation, beauté et naturel des timbres, avec des aigus aussi précis et ciselés, des graves fermes et profonds.

Il faut rajouter que, si la préamplification du Cambridge 751R est un peu chaleureuse, son amplification est en revanche neutre et ne dénature pas le timbre de la source, ce qui est très appréciable.

Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith sur le Cambridge 751R

anakin-by-david-star-wars-iii-la-revanche-des-sith-792Cet ampli Cambridge est une petite merveille connecté en analogique avec un lecteur universel comme le Cambridge 752BD ou les OPPO. Certes, on perd l’égalisation, le Dynamic Volume ou autres DSP lors d’écoutes home cinéma, mais quelles musicalité, dynamique, précision, et puissance ! Les deux versions Muse apportent une bien meilleure spatialisation sur Star Wars, l’introduction avec les vaisseaux qui slaloment entre les débris et autres vaisseaux dans l’espace est beaucoup plus immersive. Tout au long du film les voix sont plus précises et soutenues, les passages d’action bien plus dynamiques avec des graves qui percutent sévèrement l’abdomen à chaque explosion. Le rendu général offre plus d’ampleur, plus de sensation, plus de réalisme aux scènes.

Via HDMI, l’égalisation du 751R étant assez basique (Audyssey 2EQ) et la qualité du décodage nettement en retrait face à celui du 105EU Muse, je préfère largement passer en connexion analogique. Sur d’autres films comme The Tree of Life qui contient pas mal de musiques Classiques, l’apport en musicalité est vraiment très appréciable, que ce soit avec l’OPPO 105EU de base, et d’autant plus avec la version d’espace-musical.

Conclusion

Comme souvent avec les modifications, au final la note est assez élevée, même si ici ça reste contenu, tout le monde n’a pas les moyens de rajouter 400 à 500 euros de plus pour profiter d’une meilleure musicalité. Cependant, pour moi, le grand intérêt d’un lecteur universel c’est de réunir la hifi et le home cinéma, de permettre l’écoute de toute sorte de support et surtout de profiter de la musique multicanal avec une vraie qualité audiophile (5.1 ou quadriphonique, ce qu’aucun lecteur CD, S.A.CD ni DAC externe ne permet à ce jour). Du coup, je trouve très intéressant de proposer une amélioration ciblée uniquement sur la partie analogique, puisque côté vidéo c’est déjà excellent sur les OPPO de stock.

Pour moi, la modification du OPPO BDP-103EU est intéressante, mais pas révolutionnaire. A 1100 € le lecteur OPPO BDP-103EU Muse, on se place juste en dessous d’autres concurrents comme le Cambridge Audio 752BD qui est bien meilleur au niveau du SNR, par contre la spatialisation est meilleure sur le 103EU Muse, et la dynamique à peu près au même niveau. J’avoue tout de même préférer le timbre du Cambridge. Par contre, le 103EU Muse se distingue nettement sur les écoutes du Super Audio CD et le niveau en sortie RCA un peu plus élevé. Si la question est : « atteint-on la qualité du OPPO BDP-105EU de stock ? », la réponse est non, car le 103EU Muse donne l’impression d’être légèrement plus dynamique au niveau des attaques, avec des aigus presque aussi ciselés et fins, mais reste tout de même en retrait au niveau de la richesse sonore, de la reproduction des micro-détails et de la musicalité.

OPPO BDP-105EU (24)

Par contre, en tant que fervent adepte de la connexion analogique, c’est un vrai coup de cœur pour l’OPPO BDP-105EU Muse. Une petite merveille de musicalité, dynamique, spatialisation, texture et richesse sonore ! C’était déjà très bon sur le 105EU de stock, on atteint ici  un niveau de qualité exceptionnel. Encore une fois, je le dis sans retenue, je n’ai jamais écouté du S.A.CD ou tout autre musique en 5.1 ou 4.0 avec une telle qualité de reproduction et de réalisme. Avec le CD, on atteint sans aucun doute le niveau des lecteurs CD haut de gamme. Ce n’est pas la meilleure écoute de CD que j’ai pu faire, les lecteurs CD Eera étant encore ma référence, mais quelle classe ! Je ne regrette qu’une chose : pourquoi ne pas avoir modifié la sortie XLR ?!

Et pour les plus exigeants qui veulent profiter du meilleur de l’analogique et du numérique, et surtout qui qui peuvent se le permettre, sachez que les modifications d’espace-musical et celles d’Audiocom peuvent cohabiter sans problème. Encore une fois, il ne s’agit que de la première étape des modifications d’espace musical, des amortisseurs et des solutions antirayonnement vont être rajoutés pour optimiser le résultat.

Reference_3Je remercie espace-musical pour ce prêt et cette très belle découverte qu’est l’OPPO BDP-105EU Muse qui reçoit évidemment la récompense ultime de Reference HDfever pour ses qualités audio analogiques de très haut niveau. Par contre, sachez tout de même que la garanti n’est pas gérée par OPPO, mais par espace-musical suite aux modifications.

Tableau comparatif

(notation en partie subjective, et niveau d’exigence élevé)

Critère / Modèle Dynamic – Attaque Texture Spatial. Aigus Médiums Graves Musical. SNR
OPPO BDP-103EU 75 73 82 75 83 84 75 72
OPPO BDP-105EU 89 90 92 90 93 92 90 93
OPPO BDP-103EU Muse 87 80 93 85 88 89 85 82
OPPO BDP-105EU Muse 97 95 98 97 96 96 95 95

 

43 commentaires

  1. avatar
    Victor /

    Auteur du commentaire VincentCe superbe Oppo 105 Muse est dans ma short list ‘évolution de matériel’ avec le Cambridge 851a (j’ai fait une croix sur le 751r !)… Nicolas, toi qui a les 2, est-ce que tu les as essayé ensemble ? Que penses-tu de cette association ?
    Crois-tu que la version Muse du 105 soit justifiée en utilisation stéréo par rapport à la version stock si on le connecte en XLR (bien qu’il semble que les sorties RCA améliorées soient légèrement supérieures) ? J’aurais tendance à penser que oui et puis de toutes façons mon utilisation serait également multi-canale (bien que je commence à me tourner sérieusement vers la stéréo !)
    Enfin, qu’en est-il du délai de livraison ? J’imagine qu’Espace Musical doit effectuer les modifications à la commande.
    Merci beaucoup.

    Il me semble que la sortie XLR n’a pas été modifiée du tout par espace-musical, du coup il n’y aura pas de différence avec le 105 de stock. Le multi-canal sera amélioré mais cela vaut-il le coup ? A toi de voir.

    Sinon, lorsque vous dites que le lecteur n’est pas gapless, en lecture CD/SACD aussi ? (le bad sur DSOTM 8O)

  2. avatar

    @Victor – Salut Victor,

    Non, heureusement, la lecture des support physique est parfaite, et compatible gapless, heureusement !! :)

  3. avatar
    Zubulu /

    Auteur du commentaire Nicolas B̩cuwe@Cedric РSalut C̩dric,

    Hum, ok, c’est à prendre en considération, même si je ne suis pas certain de ça. De toute façon, il faut d’abord que je teste le 105 Signature pour voir l’apport en terme de timbre et musicalité, et si les modifications Muse pourraient être utiles ou pas par dessus…

    @Nicolas

    J’ai lu avec beaucoup d’attention ce test qui semble être une bonne option alternative à un Oppo 105 de stock et plus abordable qu’un Oppo 105 Reference (sans parler du Signature) dont les prix sont stellaires. J’ai aussi compris du thread qu’un test de ces deux machines est en préparation. Une date estimée de publication ?

    J’ai fini par appeler André Devillers au téléphone il y a deux jours et ai compris que l’excellente modif apportée sur les RCA stereo pouvait aussi etre mise en œuvre sur la XLR avec a priori les mêmes améliorations attendues. Donc très intéressant à regarder. Comme j’ai des entrées XLR uniquement sur le filtre actif des voies avant D/G, l’utilisation des sorties XLR d’un Oppo 105 nécessiterait de shunter l’utilisation du preampli processeur. Espace Musical doit faire l’essai qualitatif du Muse dans cette config.
    Il semble que Mark Bartlett recommande de supprimer l’étage preampli : « The volume control on the OPPO BDP-105EU is very good, and (…) it makes sense to remove the pre-amp. »
    Donc l’info donnée par Espace Musical à propos du tweak sur les XLR de l’Oppo Muse est très importante (en tout cas pour moi) dans une hypothèse où je retire l’étage preampli et si la qualité de l’étage « preampli » de l’Oppo est assez bonne pour justifier le retrait du preampli. Avez vous jamais testé les Oppo en sortie directe vers les étages d’ampli ?
    La config ultime semble un Oppo 105 AudioCom Reference avec les modifs de Espace Musical sur le papier, mais bonjour le prix et le soucy de qui garantie quoi.

  4. avatar

    @Zubulu – Bonjour,

    Désolé pour la réponse tardive. Pour le 105EU Signature, j’ai déjà répondu :)

    Pour la garanti, même si c’est pris en charge, c’est sûr que ça complique les choses car espace-musical ne garanti que ses modifications et OPPO ne garanti pas un lecteur modifié, sauf les Audiocom…

    Sinon, oui, l’étage de préamplification du OPPO est très bon, mais je ne suis pas aussi enthousiaste que Mark sur le contrôle du volume du OPPO. Pour moi il tasse un petit peu la dynamique, rien de bien grave, ça reste excellent, mais pas aussi bon qu’un vrai contrôle du volume linéaire et motorisé que l’on trouve sur les vrais préampli ou ampli intégré.

  5. avatar
    Eichisky /

    Mon installation de départ comprenait ,principalement:
    -Ampli Denon AVC A10SE,
    -Ampli de puissance NAD C275 BEE ,connecté sur les Pre out des frontales du Denon,
    -Lecteur BR LG BD670 , Passerelle Dune Basic 3.0,Platine Technics SL-6,
    -Ordinateur mini tour Acer ,connecté à l’ampli Denon en coaxial via un M2Tech HiFace 2(Utilisation Foobar 2000 avec pilotes Asio),
    -Quatre Triangle Ventis SX ,un caisson de basse RMI, une enceinte centrale Triangle SAT 10 SX et deux JM Lab Opal 19 .
    Le NAD est d’installation récente et avait apporté avec la musique dématérialisée une nette amélioration de la qualité musicale.
    Ma bibiothèque musicale comprend tous mes CD trancodés en Flac avec en complément des fichiers Qobuz Studiomasters stéréo principalement en 24 bits 96 kHz mais aussi quelques fichiers 5.1,des DVD audio et des BR Audio.J’ai encore une collection importante de Vinyls que j’écoute directement sur ma platine.J’ai fait quelques essais de transcodage en Flac,mais je n’ai pas été convaincu.
    Ma bibliothèque Videos comporte tous mes films trancodés en XviD ,H264 …avec également des émissions télévisées enregistrées sur la TNT à partir d’un ordinateur.
    Je voulais encore améliorer mon écoute musicale principalement avec la possibilité de lire tous les formats actuels que ce soit en stéréo ou 5.1 et 7.1.Je ne souhaitais pas changer le cœur de mon installation ,en l’occurrence le Denon qui, malgré son âge, a gardé une excellente musicalité.
    Comme le Denon possède deux entrées analogiques l’une en 5.1, l’autre en 7.1 ,il était naturel de songer à un lecteur universel connecté au Denon en analogique.
    Pendant quelques mois ,j’ai analysé les tests des différents lecteurs du marché des marques Oppo, Marantz, Cambridge etc…La sortie du test de l’Oppo 105 Muse a été le déclic ,car l’amélioration des performances analogiques ,à un coût raisonnable, était exactement ce que j’attendais.
    Je tiens ici à remercier Nicolas Becuwe et HD Fever pour la qualité des tests effectués sur différents lecteurs ,qui m’ont permis de faire un choix raisonné.
    J’ai maintenant ce lecteur Oppo 105 Muse depuis deux mois et je peux faire un premier bilan qui ,je peux le dire de suite, est extrêmement positif.
    Mes commentaires porteront essentiellement sur l’écoute musicale. Mon mode d’utilisation est le suivant :
    En vidéo , je n’utilise pratiquement pas les fichiers sauf pour les émissions télévisées enregistrées que je regarde la première fois en natif et que je conserve uniquement en transcodées. Je préfère de loin lire directement les DVD ou BR.
    En musique ,j’ai fait plusieurs essais comparatifs pour faire un choix entre les différentes possibilités de chaînes musicales :
    - Ordinateur – M2Tech Hiface –entrée coaxiale du 105,
    - Ordinateur- Entrée USB du 105,
    - Lecture directe sur un Disque dur connecté au 105,
    - Lecture à partir d’un NAS Synology en réseau avec le 105.

    On ne peut pas dire qu’il y ait des différences fondamentales entre ces différentes chaînes. L’ordinateur n’est pas conçu comme un véritable HTPC ,il apporte certainement des perturbations. Les deux dernières solutions sont certainement moins perturbantes. J’ai finalement choisi d’utiliser principalement le NAS, sachant que l’ordinateur peut être utile dans certains cas avec des formats particuliers ou si on souhaite appliquer certains DSP.
    En video , qui n’est pas ma priorité ,j’ai pu constater une forte amélioration des images sur d’anciens DVD et sur des fichiers fortement compressés. Je n’ai pas encore essayé de brancher ma Box sur l’OPPO. Actuellement le son et l’image sont séparés car la Box a une sortie coaxiale qui entre directement sur le Denon. L’amélioration concernera le passage de l’AC3 à l’AC3+.A voir si cela est vraiment intéressant car cela oblige d’avoir des durées d’allumage beaucoup plus longues sur l’OPPO.
    Le plus intéressant pour moi était d’améliorer la restitution musicale et là, je peux dire que j’ai été agréablement surpris et conquis. Les Ventis SX donnent le meilleur d’elles -même surtout en stéréo avec l’aide du NAD. Avec des fichiers 24 bits 96 kHz , l’image sonore est extrêmement précise et détaillée avec des aigus parfaitement ciselés et des graves profonds (Le 50hz passe bien sur les Ventis SX) . On a vraiment l’impression d’être immergé dans la musique comme dans une salle de concert : la moindre action sur un instrument est perçue. Le jugement sur la dynamique est toujours un peu difficile car cela dépend de la plage dynamique de l’enregistrement qui malheureusement n’est pas toujours à la hauteur : déception par exemple avec Quiet Nights de Diana Krall où le CD a une bien meilleure plage dynamique que le Studio Masters en 24 bits 96 kHz. Ce n’est , semble-t-il, loin d’être le seul cas. Il est toutefois clair que l’Oppo en lui-même a une très bonne restitution de la dynamique.
    Là ,où j’ai été réellement bluffé ,c’est à l’ écoute des SACD que je n’avais jamais eu l’occasion d’utiliser faute de lecteur approprié. Cela a été réellement une découverte que ce soit en stéréo ou en 5.1.En connexion analogique les DAC internes décodent directement le DSD en analogique et on ressent toute la chaleur sonore , qui est l’apanage du DSD.Je n’avais jamais écouté The Mass du groupe Era avec une telle chaleur sonore. The Dark side of the moon des Pinkfloyd est également impressionnant. J’en ai profité pour acheter quelques SACD en musique classique et je dois dire que cette impression s’est confirmée et que si je dois acheter à nouveau des enregistrements ,ce sera en priorité des SACD ,s’ils existent ,bien sûr.
    Le coût d’ investissement d’un OPPO 105 Muse n’est certainement pas négligeable ,mais il apporte des satisfactions inégalables dans l’écoute musicale. Ceci étant dit , je n’ai aucun repère par rapport à des chaînes d’écoute plus hautes en gamme et je me garderai bien d’un jugement dans l’absolu. Tout ce que je peux dire, c’est que cette solution convient à me satisfaire pleinement dans ce que je peux attendre d’une écoute musicale à la maison.

  6. avatar

    @Eichisky – Bonjour,

    Un grand merci pour ce retour complet !
    Je suis content que vous confirmiez tout le bien que je pense de la musicalité des versions Muse !

  7. avatar
    tekko /

    De retour d’une petite visite chez espace musical, je n’ai pas résisté, après une écoute prolongée, à la tentation de faire modifier ma 105 par andré (le technicien).

    N’étant équipé que pour la reproduction en stéréo, il m’a installé la dernière version de ses modifications sur la RCA et XLR stéréo. En effet, depuis le test des OPPO de nicolas, il y a eu des améliorations non négligeables mais qui nécessitent plus de travail.

    André, pointilleux et toujours à la recherche de la perfection, a réussi à pousser le niveau de la reproduction sonore très très haut et je pèse mes mots. Je me demande bien ce que l’on peut demander de plus au DAC de l’OPPO…

    Je ne vais pas rentrer trop dans les détails car j’essaierai de faire un reportage de ma visite chez le sorcier belge mais pour aller rapidement, l’écoute sur un hegel H200 (qui sonne parfaitement grâce encore à des améliorations d’andré) s’est révélée somptueuse sur ses enceintes davis olympia 3 (filtrage revu également) et tout le câblage espace musical (alim + rca/xlr + hps). Pas la moindre agressivité, un réalisme des instruments stupéfiant, des voix à tomber…
    Ce qui est marrant est que l’écoute était nettement meilleure sur la XLR que sur la RCA avec le H200 (très bons circuits). Par contre, sur le système de référence d’andré (ampli maison en bi-amplification de 2*40w), l’écoute en RCA était génialissime aussi.

    Je suis venu avec des enregistrements en FLAC soit disant de qualité (96khz, 192khz…) et je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que certains cds bien enregistrés et parfois même très anciens mettent une belle raclée à ces FLACs. Ne parlons pas des SACD (non hybrides) bien enregistrés. Je vais remettre les galettes dans le lecteur…

    Enfin bref, me reste à tester tout ça chez moi pour avoir confirmation de mes impressions.

  8. avatar

    @tekko – Salut Tekko,

    Super ! Un grand merci pour ce retour très encourageant et qui confirme tout le bien que j’en pense. Si en plus ça va plus loin ça doit être qque chose de sublime !

  9. avatar
    tekko /

    Slt nicolas

    Oui,il faut écouter pour se rendre compte. Si les gens ne sont pas trop loin de tournai (belgique), je leur conseillerai d’aller leur rendre une petite visite pour se faire une idée.

    Pour ceux qui sont plus loin, André n’est absolument pas contre le fait de se déplacer à domicile, ce qui est je pense la meilleure solution (il pourra alors identifier les points faibles de l’installation et les rectifier). Mais attention, bien des à priori risquent de tomber (il y a des surprises à l’écoute à prévoir par ex. sur les câbles…).

  10. avatar
    Eichisky /

    Bonjour,

    J’ai laissé un commentaire le 3 juillet. Depuis cette date, mon ampli Denon AVC-A10 SE (13 ans d’âge) a perdu un canal et je vais recevoir un Denon AVR-4520 pour le remplacer . Le NAD C275 BEE sera connecté en Pre-Out pour l’écoute stéréo en Hi-Fi .Je pense que cela devrait être excellent sur les Triangle Ventis SX. J’essaierai différentes solutions en sortie de l’OPPO 105 : analogique ou numérique avec décodage sur le 4520.
    La question que je me pose est de savoir s’il serait utile de compléter l’installation avec un ampli de puissance 5.1 ou seulement un autre NAD C275 BEE sur SL et SR , les amplis du 4520 étant suffisant pour les autres canaux.J’ai quand même un doute pour le canal central,auquel cas il faudrait au moins 3 amplis mono supplémentaires.Vos avis sont les bienvenus. Merci d’avance.
    Une autre question : est ce que la correction Audissey XT 32 fonctionne bien lorsqu’on est en entrées analogiques sur le 4520 ? Je ne suis pas familier de ces corrections.
    Merci encore à Nicolas pour tous les tests effectués qui sont bien utiles pour faire des choix appropriés.

  11. avatar

    @Eichisky – Bonsoir :)

    Je pense qu’il vaut mieux avec une grosse amplification sur la centrale que sur les surround. Avec un ampli hifi sur les Frontale c’est déjà pas mal du tout, le AVR-4520 se suffit à lui même en HC 5.1, et c’est parfait pour la musique stéréo.

    Le fait de mettre 2 ou 3 amplis hifi en PreOut peut être intéressant pour le S.A.CD 5.1, mais en HC ça n’apportera pas énormément. Donc, à moins de mettre un gros ampli de puissance 5 canaux (genre 5 x 250 Watts / 8 Ohms) pour avoir un vrai gap en écoute HC, je pense que le NAD est suffisant.

    Bon, ce n’est que mon avis :)

    Sinon, oui l’Audyssey peut être disponible sur un appareil connecté via analogique 7.1, mais le signal analogique sera numérisé, donc on perd les qualités du signal analogique du OPPO pour le remplacé par celui du Denon. Il n’y a que le mode Direct, Pure Direct (ou Pure Audio) qui permet d’envoyer le signal analogique tel quel vers l’étage de puissance.

  12. avatar

     » Chaque condensateurs sont insérés dans une gaine en caoutchouc contre les interférences.  »

    Fantastique caoutchouc que voilà ! Merci, j’ai bien rigolé. :mrgreen:

  13. avatar

    @boin – Bonjour Alain,

    C’est tout ce que vous avez retenu du test ?

    Le gainage des composants pour isoler des risques d’interférences ou court-circuit est une pratique très utilisée par tous les grands constructeurs. Pour ma part, j’explique juste les modifications présentées par les modificateurs ou fabricants, peut-être maladroitement, je ne suis pas électronicien, la seule chose qui m’intéresse réellement ce sont les résultats.

    Merci de votre commentaire très constructif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: