Facebook Tweeter Tweeter

Test NAD C316BEE + Matisse HD + NAD C515BEE optimisés par espace-musical

IMG_9532Je vous propose un test assez spécial, car pour une fois il s’agit d’une proposition de configuration haute fidélité pour un prix abordable. J’ai réuni trois appareils modifiés par espace musical, car après plusieurs tests de divers appareils modifiés par leurs soins, ces artisans font un travail qui mérite d’être souligné ! Il s’agit donc d’une paire d’enceintes Davis Acoustics Matisse HD, d’un ampli intégré stéréo NAD C316BEE associé à un lecteur CD NAD C515BEE. Le tout est proposé au prix défiant toute concurrence pour du matériel modifié, c’est dire 2300 euros l’ampli + lecteur CD + enceintes.

Pour réaliser ce test, j’ai fait plusieurs écoutes de CD, mais aussi utilisé le lecteur Cambridge 851C pour la qualité de son DAC afin de connecter la TV, ou un lecteur Blu-ray ou multimédia dessus, l’OPPO BDP-105EU pour, lui aussi la qualité de son DAC et de sa sortie analogique stéréo pour faire quelques écoutes home cinéma, FLAC, Super Audio CD, en stéréo et tester l’ampli sur diverses associations. J’ai également tenu à soigner l’installation de la configuration en utilisant, là aussi, les excellents câbles fabriqués par espace-musical, un câble secteur Muse 1, câble de modulation RCA Muse 3, et câble HP Muse 2. Tous les appareils ont été branchés sur une barrette secteur Oehlbach Powersocket 908 qui propose des 4 prises Shucko filtrées d’un côté, et 4 prises non filtrées  de l’autre pour brancher toutes sortes d’électroniques analogiques et numériques.

IMG_9427

Protocoles de test :

  • Lecteur CD NAD C515BEE modifié par espace-musical (550 €)
  • Amplificateur NAD C316BEE modifié par espace-musical (550 €)
  • Enceintes Davis Acoustics Matisse HD modifiées par espace-musical (1200 € la paire)
  • Lecteur Blu-ray universel OPPO BDP-105EU de stock (1399 €)
  • Lecteur CD/DAC Cambridge Audio 851C de stock (1600 €)
  • 3 câbles secteur Muse 1 de conception espace-musical (120 € pièce)
  • 2 câbles HP Muse 2 de conception espace-musical (110 € pièce)
  • 2 câbles de modulation RCA MUSE 3 de conception espace-musical (200 € pièce)
  • Barrette Oehlbach Powersocket 908 (415 €)
  • Écoutes de divers CD, S.A.CD, FLAC, Blu-ray et TNT
  • Mesures du circuit analogique du lecteur CD NAD

IMG_7976

Présentations des appareils

Avant de développer mes ressentis sur diverses écoutes de musiques et de films, place à la traditionnelle présentation des produits. Pour commencer, petit zoom sur les enceintes Matisse HD de Davis Acoustics. Très peu de tests sur le net de ces enceintes qui sont pourtant d’une efficacité redoutable. Peut-être à cause de ce design très traditionnel, loin des enceintes modernes qui utilisent souvent du blanc laqué et de l’aluminium. Cependant, on a là un concentré du savoir-faire de Davis Acoustics, avec l’utilisation de matières nobles, solides, de la vraie qualité de fabrication et une vraie musicalité.

Davis Acoustics Matisse HD le retour aux sources : du son et de la musicalité avant tout !

IMG_9538

La Matisse HD remplace donc la célèbre Matisse qui en son temps avait déjà conquis pas mal d’adeptes. Autant dire que Davis Acoustics a revu la construction, mais à aussi tiré la qualité vers le haut et cela se ressent de suite à l’écoute de la Matisse HD. Nouveau tweeter plus précis, nouveaux filtres, nouveau woofer, une réponse en fréquence plus large, et une enceinte bien plus lourde, solidement stabilisée par un socle en fonte très lourd, pour un poids total de 23 kg !

La Matisse HD propose deux finitions : noir laqué, ou comme ici, une finition bois véritable avec un coffre très épais pour une parfaite résonance et de meilleurs graves. L’enceinte est plutôt du genre étroite et pas forcément très haute pour une colonne, des dimensions assez standards en fait (102 x 21 x 29 cm). Ce qui est sûr c’est qu’elle inspire la solidité et la robustesse. Il dispose de caches noirs qui se fixent par des aimants pour éviter les clips qui s’usent avec le temps. Derrière, on profite de deux paires de borniers, pour utiliser l’enceinte en bi-amplification, mono-amplification, ou bi-câblage, au choix. Les borniers sont d’ailleurs d’excellente qualité, bien costauds et dorés.

IMG_9540

IMG_9544

Il s’agit d’une 3 voies avec 4 haut-parleurs dont un tweeter 25 mm avec dôme en tissu doté d’une très belle précision et finesse du rendu, un médium et deux woofers d’un diamètre assez limité de 13 cm, et pourtant, contre toute attente, les graves sont bien plus présents que je pouvais le penser. Ce médium en Kevlar tressé est d’ailleurs une promesse de fermeté, comme c’est le cas avec certaines enceintes B&W. Cette enceinte Bass-reflex possède également des évents circulaires, mais de diamètre, là aussi, assez réduit pour, là aussi, conserver une certaine fermeté dans le grave au dépend de plus de profondeur, mais la fermeté est plus appréciable, surtout sur avec des genres musicaux comme le Jazz, le Blues, le Classique, musique acoustique, des genres avec lesquels cette enceinte est vraiment très à l’aise. On trouve donc un évent à l’avant et un tout petit a l’arrière haut de l’enceinte.

IMG_9542

D’un point de vu « données techniques », la Matisse HD propose une impédance 4/8 Ohms, une puissance nominale de 80 Watts (120 Watts en crête). La réponse en fréquence annoncée par le constructeur est de 40-23 000 Hz avec des filtres calibrés sur des fréquences de coupures de 350 Hz pour les médiums et 3500 Hz pour les aigus. Quand aux modifications d’espace-musical, elles sont ciblées avec juste ce qu’il faut pour améliorer le son sans dénaturer la signature sonore. Les filtres ont été optimisés, le câblage interne remplacé par du haut de gamme de conception espace-musical, et ils ont extrait une partie du ferrofluide au niveau du tweeter. Le but étant de proposer des aigus plus précis, une meilleure dynamique, une meilleure ouverture avec une meilleure articulation au niveau des médiums (petit point faible de la Matisse HD de base) et donc un meilleur équilibre tonal. Et je peux vous dire que le résultat est saisissant, tout en conservant l’âme de cette enceinte !

Caractéristiques Techniques de la Matisse HD :

  • Puissance nominale : 80 W
  • Puissance maximale : 120 W
  • Nombre de voies : 3
  • Nombre de haut-parleurs : 4
  • Rendement : 91
  • Impédance: 4  et 8 ohms
  • Bande passante : 40-23000 Hz
  • Bass reflex : deux évents circulaires (un mini à l’arrière et un à l’avant)
  • Tweeter : dôme souple 25 mm tissu
  • Médium : 13 cm kevlar
  • Woofer : 2 x 13 cm cellulose carbone
  • Dimensions (cm) : 19 x 26 x 105
  • Poids (kg) : 23
  • Fréquence de coupure : 400 – 3800

Amplificateur NAD C316BEE : petit et slim, mais quel diable l’habite !?

Vraiment , sans hésiter, un de mes coups de coeur de 2012, l’amplificateur NAD C316BEE est un sacré phénomène. Il ne paye pas de mine avec son allure sobre et slim, mais une énergie folle coule dans ses veines, avec toujours cette musicalité chaleureuse et dynamique propre aux électroniques NAD. Cet ampli offre une puissance très étonnante et des graves très percutant, ronds et profonds, malgré ses petits 2 x 40 Watts annoncés sur le papier, mais un facteur d’amortissement supérieur à 200 ! Les modifications apportées par espace-musical n’y sont sûrement pas pour rien, même si le modèle de base est déjà très performant. Ce qui est sûr, c’est qu’une fois optimisé il a gagné en dynamique, en précision sur les aigus, et en ampleur, sans jamais souffrir d’agressivité avec une meilleure tenue en puissance et s’annonce comme une référence dans sa gamme de prix !

IMG_9548

Son design est on ne peut plus simple, épuré, noir mat, avec les traditionnelles diodes bleues, une sortie casque 6.3 mm dorée comme tous les connecteurs d’ailleurs. Des boutons de sélection des sources, des boutons pour régler la tonalité (aigus/graves) ou opter pour un circuit direct, un bouton de balance, et le potentiomètre de volume, très graduel, que j’ai souvent positionnés à peine au quart de ses possibilités tellement la puissance est confortable. On trouve également une entrée auxiliaire jack 3.5 mm.

Quant à la connectique, on regrette juste l’absence d’une entrée by-pass pour attaquer l’amplification de puissance depuis un ampli AV connecté en PReOut, et des entrées XLR stéréo, mais à part ça on trouve 5 entrées analogiques RCA et une entrée/sortie magnétophone pour enregistrer, voire connecter un caisson de grave, mais pas de contrôle de volume sur cette sortie. On trouve aussi un interrupteur, mais en revanche le câble secteur de l’ampli de stock n’est pas détachable. Merci donc à espace-musical qui, en modifiant et en optimisant cet ampli, à opté pour un cordon détachable.

Le plus intéressant se trouve, bien-sûr, dans les entrailles de la bête, avec une électronique peu commune. On ne peut pas passer à côté de ce large transformateur toroïdal qui honore une excellente alimentation linéaire de type Powerdrive-S (technologie propriétaire de NAD capable de délivrer une puissance instantanée impressionnante pour un si petit ampli  (150 Watts sous 2 ohms) avec deux lampes halogènes, deux gros condensateurs à  grosse capacité de filtrage (10 000 µF / 63 V). On trouve également deux gros transistors de puissance  (Toshiba 2SA1943 et 2SC5200, capacités max. : 150 watts, 15 ampères en montage simple push-pull). On remarque aussi plusieurs radiateurs passifs pour réguler la température, dont un principal qui traverse tout le châssis et qui est aéré par des ouvertures sous l’ampli. Pour le reste, je vous laisse découvrir cette belle électronique en photos.

NAD C316BEE (5)NAD C316BEE (6)NAD C316BEE (20) NAD C316BEE (11) NAD C316BEE (10)

Caractéristiques Techniques du NAD C316BEE :

  • Puissance
  • 2×40 W RMS sous 4 ou 8 Ohms
  • 2×100 W musicale sous 8 Ohms
  • 2×125 W musicale sous 4 Ohms
  • 2×150 W musicale sous 2 Ohms
  • Impédance d’entrée(R et C) : 50 kOhms+ 100pF
  • Sensibilité d’entrée (réf. puissance nominale) : 200 mV
  • Signal d’entrée maximum 7VF
  • Impédance de sortie
    • Magnétophone : Source Z+ 600 ohms
    • Aigus : 10 kHz à ±5 dB
    • Graves : 100 kHz à ±8 dB
  • Puissance de sortie en continu, sur 8 ohms : 40 W (16dBW)
  • Distorsion nominale 0.01% (réf. 20 Hz – 20 kHz)
  • Puissance d’écrêtage 45 W (puissance maximum continue par voie 4 ohms et 8 ohms)
  • Plage dynamique IHF
    • - 8 ohms : +3.5dB
    • - 4 ohms : +4.8dB
  • Puissance dynamique IHF :
    • - 8 ohms : 90W (19.5dBW)
    • - 4 ohms : 120W (20.8dBW)
  • Facteur d’amortissement >200 (réf. 8 ohms, 1 kHz)
  • Gain de tension : 39dB
  • Rapport signal/bruit, Pondéré A : 95 dB (réf. 1 W)
  • Distorsion Harmonique Totale + Bruit 3 : <0.01%
  • SMPTE IM : <0.02%
  • IHF IM 5 : <0.01%
  • Impédance de sortie casque : 68 ohms
  • Connectique
  • Connecteurs plaqués or
  • 5 entrées audio stéréo RCA (CD, TUNER, DISC, AUX, VIDEO)
  • 1 entrée/sortie magnétophone
  • 1 entrée Jack 3.5 mm baladeur MP3 en façade
  • 1 sortie Jack 6.35 mm casque en façade
  • Généralités
  • Consommation : < 1 W en veille
  • Télécommande (AMP1) fournie
  • Dimensions (LxHxP) : 435 x 80 x 292 mm – Poids : 5,52 Kg

Lecteur CD NAD C515BEE : droit à l’essentiel !

Tout d’abord, petit tour du propriétaire, avec un lecteur sobre doté d’une construction solide, un châssis épais tout en aluminium pour un poids total de 3,5 kg. Pas mal pour un simple lecteur CD entrée de gamme ! La façade est assez basique avec un tiroir CD, un affichage digital qui indique la durée, la piste, une fonction « repeat » du titre ou du disque entier, des boutons de lecture, pause, avance & arrière rapide , saut et recul d’un titre , stop et éject. Il lit le CD, mais pas le HDCD, enrevanche on peut lire des CD-R avec du MP3, WAV ou WMA gravés dessus.

IMG_9527NAD C515BEE (13) NAD C515BEE (14)

À l’arrière, la connectique tout aussi simple, avec une sortie RCA stéréo asymétrique et plaquée or, mais également deux sorties SPDIF Optique et Coaxial pour connecter le lecteur à un DAC ou un ampli intégré avec entrées numériques. Notez, comme pour l’amplificateur NAD, qu’espace-musical à opter pour un câble secteur amovible contrairement au lecteur NAD d’origine, histoire de pourvoir lui adjoindre un câble secteur haut de gamme.

Ce lecteur est on ne peut plus simple, pas d’upsampling, pas de port USB, pas de technologie particulière, juste une belle intégration, une électronique simple, mais efficace avec deux AOP Texas Instruments 5532, des condensateurs et composants passifs rigoureusement sélectionnés et un DAC Cirrus Logic CS4392 192 kHz/24 bits, mais configuré pour ne convertir que le 44.1 kHz/ 16 bits. D’ailleurs,  j’ai essayé de lire du WAV 96/24 gravé sur CD-R, il arrive à le lire, mais dowsample le signal en 44.1 kHz avant conversion N/A. J’ai tout de même fait quelques mesures et on peut féliciter NAD pour son honnêteté, car je relève 97 dB, soit 2 dB de plus que la valeur annoncée par le constructeur, 2 dB que nous pouvons peut-être attribuer aux modifications d’espace-musical. Par contre, là où je suis resté bouche bée, c’est sur la mesure du niveau de bruit qui atteint un niveau ultra faible de -121 dB sur du 24 bits et -115 dB sur du 16 bits, soit plus bas que la carte son audiophile de référence, l’Asus Xonar STX qui affiche -115 dB sur du 24 bits. Cela se traduit par un son limpide, cristallin et fluide, dénué de bruit parasite.

IMG_9471 NAD C515BEE (1) NAD C515BEE (2) NAD C515BEE (4) NAD C515BEE (5) NAD C515BEE (6)

Vous l’aurez compris, le NAD C515BEE ne jouit pas d’une superbe dynamique, même si elle reste très bonne pour ce prix, mais se montre surtout cohérent, musical, droit, et propose un son très intelligible, d’une linéarité et pureté rares, une tonalité très équilibrée, aucun bruit parasite et des instruments bien détourés. Il gagne un tout petit peu en gamme dynamique grâce aux modifications, mais sur ce point il reste un peu en retrait face à des lecteurs CD plus haut de gamme, ou même universels comme le Cambridge 751BD ou le OPPO BDP-105EU.

Cela dit, pour un lecteur vendu à moins de 450 euros non-modifié, ou 550 euros avec les modifications, il s’agit d’un excellent rapport qualité/prix encore une fois. Pourtant, sur le modèle modifié, la dynamique ressentie semble plus élevée que sur les mesures, grâce à un niveau en sortie assez fort, une attaque sur les notes franche et rapide et surtout, il brille par une superbe spatialisation qui offre une belle profondeur de scène et du relief. Associé au NAD C316BEE qui qualitativement est bien au-dessus en terme de rapport qualité/prix, le résultat est vraiment intéressant. Cet ampli arrive à tirer la gamme dynamique de l’ensemble vers le haut. Ceci dit, j’ai eu de meilleurs résultats avec un lecteur CD/DAC comme le Cambridge 851C qui offre une écoute absolument splendide sur l’ampli NAD C316BEE modifié, mais bon, 1 600 euros le lecteur :)

Caractéristiques Techniques du NAD C515BEE :

  • Compatibilité
  • CD, CD-R/W
  • Décodage MP3 et WMA sur CD-R
  • Conception
  • DAC Cirrus Logic CS4392
  • 2 AOP Texas Instruments 5532
  • Condensateurs et composants passifs rigoureusement sélectionnés
  • Fonctions de confort
  • Télécommande toutes fonctions
  • Fonction Repeat (titre, disque, A-B)
  • Lecture programmée avec accès direct depuis la télécommande
  • Fonction titre précédent/suivant et recherche
  • Afficheur VFD (numéro de piste et durée)
  • Atténuateur d’affichage
  • Connectique
  • Sortie audio analogique stéréo
  • Sortie audio optique et coaxiale
  • Mesures relevées avec RMAA Pro :

fr

  • Réponse en fréquence : 5 Hz – 20 kHz (+ 0.5 dB)
  • Réponse en Fréquence (de 40 Hz à  15 kHz), dB  : +0.08, -0.09 dB [voir la courbe ci-dessus]
  • Distorsion harmonique totale (0 dB, 1 kHz) : <0.0029%
  • Plage dynamique : 96.7 dB (courbe de la gamme dynamique ci-dessous)

dynamics

  • Linéarité : + 0.01 dB (0 à -60 dB)
  • Rapport signal/bruit (Pondéré A) : 115 dB en 16 bits (121 en 24 bits) [Courbe de niveau de bruit ci-dessous]

noise

  • Séparation des canaux : 1 kHz, -103 dB / 10 kHz, -103 dB
  • Niveau de sortie à 0 dB : 2.2 V
  • Généralités
  • Dimensions (L × H × P) : 435 x 60 x 241 mm – Poids : 3.52 kg

NAD C316BEE + NAD C515BEE + Matisse HD optimisés par espace musical à l’écoute

J’irais droit au but, l’association NAD C316BEE + Matisse HD est l’une des écoutes les plus cohérentes et les plus intéressantes que j’ai pu faire cette année. Un vrai coup de cœur, d’autant plus que le prix de cette configuration est vraiment contenu. Certes, dans l’audio tout est une question de goût et chacun a les siens, mais pour ma part cette association s’est révélée évidente, dès la première écoute, et pourtant je sortais d’un test avec des Dali Fazon 5 associées à un ampli ATC SIA 2 (plus de 8000 euros la configuration). Comme quoi, une association judicieuse vaut plus que tout autres considérations. Une configuration haute en couleur !

IMG_9528

L’ensemble livre un timbre plutôt chaleureux, et une image colorée, vivante, expressive avec une tonicité et rapidité impressionnantes. C’est ferme, dense, avec de belles rondeurs, une reproduction des voix absolument fabuleuses, d’une sensualité envoutante pour des écoutes vivantes, jamais ennuyeuses. C’est à se délecter des heures durant d’écoutes musicales en tout genre sans jamais ressentir de fatigue auditive. Pas la moindre agression, et pourtant les aigus sont d’une précision étonnante, ciselés sur les écoutes de guitare acoustique avec des attaques franches et nettes. Ce timbre un peu chaleureux, très analogique, donne également d’excellents résultats sur les écoutes de Super Audio CD. On retrouve toutes la qualité de ce support très spécial qui offre beaucoup de naturel et localisation des musiciens précise, même en stéréo.

Le lecteur CD limite un peu les écarts de dynamique et à tendance à offrir un timbre légèrement trop chaleureux à mon goût, même si ça reste de très bon niveau, vire même de très haut niveau pour le prix. Mais je dois dire qu’un lecteur CD comme le Cambridge 851C ou universel comme le OPPO BDP-105EU m’ont permis de profiter d’une meilleure dynamique et mieux mettre en valeur les superbes capacités de cet ampli NAD C316BEE. Cela dit, le lecteur sait rester droit, linéaire et offre un signal sonore très fluide, propre et aéré. Et l’ampli NAD offre une telle dynamique et puissance sur les Matisse qu’il tire le lecteur vers le haut. Ça cogne sévère !

691062023726__1La restitution des médiums est tout simplement parfaite, avec une belle articulation, de la consistance, de la texture, les chants et dialogues très soutenus parfaitement intelligibles, et surtout, une restitution des instruments à vent comme le Saxo ou la trompette somptueuse, très en relief. J’avais rarement autant apprécié mes albums du maitre Miles Davis comme ça. La trompette est comme jouée dans le salon, projetée en avant avec une présence des musiciens assez bluffante tout en conservant une profondeur de scène très réaliste et une texture riche en détail. Le lecteur CD NAD y est d’ailleurs pour beaucoup dans cette spatialisation. C’est d’ailleurs sur des musiques comme le Jazz, la soul, le Blues, flamenco, ou musiques acoustiques, que cet ensemble brille le plus. L’album S.A.CD Spirit of Django de Martin Taylor est une petite merveille à écouter sur cette configuration Hifi. Il réunit justement des instruments comme la guitare, accordéon, le Saxo pour un genre musical Gypsy Jazz.

Ça manquera un peu de profondeur de graves pour les amateurs d’Electro ou de Techno, pour les amateurs de basses bien profondes et percutantes. Cela dit, je ne m’attendais pas à une telle assise dans les graves avec une enceinte aussi compacte et dotée de haut-parleurs de 13 cm de diamètre. Les graves sont bien plus profonds que sur la Dali Fazon 5 par exemple, qui propose un peu la même configuration de haut-parleurs.

J’ai même grandement apprécié les séances cinéphiles sur ce système hifi stéréo, notamment pour profiter des belles B.O avec une belle musicalité. Je dois avouer qu’il m’arrive souvent de regarder mes films en stéréo. Avec l’arrivée des systèmes 5.1 on n’en a oublié le charme de l’écoute stéréo. Dans un salon de 30m², la spatialisation et l’ampleur offertes par cet ensemble parvient à remplir parfaitement la pièce. Je n’ai pratiquement jamais dépassé les 1/3 du volume, à 50% l’écoute est trop forte. L’ampli offre une puissance renversante pour un si petit gabarit d’à peine 2 x 40 Watts sur le papier. Encore une fois, on pourra se rendre compte de la barrière qui sépare les puissances annoncées sur les amplis Home cinéma et celles des amplis HiFi. Sur les films, l’ensemble parvient à nous envelopper, nous transmettre toute l’émotion d’une scène et ainsi nous transporter au cœur de l’ambiance du film avec  réalisme saisissant sur certaines scènes. La reproduction des dialogues et parfaite, comme s’ils sortaient tout droit d’une centrale virtuelle et gagnent beaucoup de cette reproduction très tonique et consistante.

Un rendu qui n’a franchement pas à rougir d’un ensemble 5.1, très loin de là, que ce soit au niveau de la précision des dialogues, des effets d’ambiance, enveloppe sonore, immersion dans le film, et surpasse totalement les amplis AV comme Onkyo, Denon, ou Pioneer en terme de musicalité. Je dirais même que je préfère de loin de belles écoutes stéréo sur les films comme avec cet ensemble, plutôt qu’un 5.1 au rendu moyen.

Conclusion

Franchement, il sera difficile de trouver mieux pour un budget de 2000 euros à peu près. Je dirais même, que demander de plus. On a là des enceintes et une électronique qui proposent une excellente qualité de fabrication, un design sobre, traditionnel, passe-partout, une simplicité d’utilisation, et surtout une superbe musicalité et une grosse puissance, de quoi animer un salon de 30 à 40 m² sans problème.

NAD C316BEE (2)

L’ensemble est très dynamique, surtout l’ampli et les enceintes, car avec un bon DAC il est possible d’aller plus loin que le lecteur CD pour un prix à peu près équivalent. L’image sonore est équilibrée, chaleureuse et colorée, sans trop en faire, juste ce qu’il faut pour ne jamais s’ennuyer et prolonger les écoutes des heures sans  ressentir de fatigue. Les aigus sont tout simplement fabuleux de précision avec de très belles attaques sur les notes et je leur trouve même une petite coquetterie qui fera de ce timbre quelque chose d’unique, reconnaissable de suite. Chose amusante, j’ai souvent retrouvé cette petite coquetterie sur plusieurs appareils modifiés par espace-musical. Peut-être une marque de fabrique ?

Pour moi, cet ensemble est une référence dans sa gamme de prix. J’ai essayé plusieurs appareils depuis de nombreux mois, justement dans le but de vous proposer une config idéale à petit prix, et je l’ai trouvé avec cet ensemble. Certes, tout le monde n’a pas les mêmes goûts, mais je ne vois pas comment on ne peut pas succomber au charme de cet ensemble d’une cohérence évidente. Je ne peux que féliciter NAD et Davis Acoustics pour leur travail. Il devient de plus en plus rare de trouver d’’excellents appareils à ce niveau de prix.

Reference_3Je remercie et tire également mon chapeau à espace-musical qui m’a prêté de nombreux appareils, m’ont laissé l’entière liberté d’expression, et force est de constater qu’une grande passion les anime et que leur travail est exemplaire, que ce soit au niveau des câbles secteur, modulation ou enceintes, ou pour leurs modifications ciblées et efficaces. Ils ne font que l’essentiel, ne dénaturent pas l’âme des appareils, et le tout à des prix très contenus, qui ne dépassent que rarement les 20 % du prix de l’appareil.

Ce que j’ai aimé avec cette configuration :

  • La cohérence de l’ensemble qui ne fait aucun doute !
  • La qualité de fabrication de tous les éléments
  • Un design traditionnel, sobre et classe
  • Le NAD C316BEE : une vraie petit bombe très musical et dynamique !
  • Le NAD C5515BEE : un son limpide, un niveau de bruit très bas (c’est un très bon drive en l’associant à un DAC)
  • Les Matisse HD performantes à tous les niveaux : aigus, médiums et graves
  • Les aigus des Matisse HD offrent une précision bluffante avec un excellent DAC ou lecteur en source
  • Le timbre chaleureux, coloré, vivant, dynamique, limpide, équilibré, parfait !
  • Une image sonore dense, texturée, tonique, ferme et holographique
  • Le rendu sur la Trompette ou le Saxo à faire dresser le poil
  • Les attaques sur les cordes de guitare très ciselés, percutants, et précis (un régal sur le Flamenco)
  • Les voix, dialogues et chant très intelligibles, charnels et soutenus
  • Une superbe spatialisation de l’image stéréo (intéressant avec les films)
  • Une très bonne assise dans les graves contre toute attente !
  • Très performant sur tout style de musique
  • Le rapport qualité/Prix imbattable

Ce que j’ai regretté avec cette configuration :

  • Le bas médium peut se montrer légèrement en avant
  • Le lecteur CD qui manque un poil de dynamique
  • Pas d’entrée Bypass sur l’ampli
  • Des graves qui peuvent manquer de profondeur sur de la Techno (par exemple)

42 commentaires

  1. avatar
    Aurélien /

    Oui c’est sur ca fait cher l’ampli marantz. J’irais bien faire des écoute pour coparer le nad et le marantz et voir si le marantz justifie le double du prix.

    La hifi est une passion qui reviens vite hors de prix

  2. avatar
    tunisiano /

    salut nico je lit toujours test test avec passion j’ai trouver par hasard cette ensemble en 5.1 David matisse HD en noir laqué pour 1666€ sur internet très bon plan j’hésite a les remplacer par mon ensemble focal 716v700cc705 et caisson jbl es250 (que je garde)que je devais bientôt revendre pour les focal 826 ou 836v ensemble mais le problème de c’est enceinte c’est qu’il faut un ampli haut gamme costaux pour les driver par rapport au métisse HD .
    Voila mes question j’aime le cinema action je possède 200 bluray que des top demo genre avenger guerre des monde tron…
    Les focal on sue me donner plein les oreille sont au top du top mon salon en tremble ^^. Mes en musique avec l’onyko c’est vraiment décevant pour du flac ou mp3,wav ou cd mais ça passe pour le son HD c’est pas mal sur les bluray musical comme bravehart, gladiator Depuis 2 ans que j’ai cette association mais je la trouve maintenant assez fatigante est agressive d’ou j’allais opter pour un future ampli denon ou yamaha avantage pour opter pour plus de douceur, de finesse et subtilité sur ma future serie 8 . Mais d’un coter j’adore le cinema action pure et dure rentre dedans on ma dit que klipsh et Yamaha serais très bien aussi et niveaux musique j’écoute pratiquement que de electro et un peu de rn’b et rap et ça donne pas bien en cd sur onyko par exemple le dernier album de guetta le son sur cd original a et a 5/10 pour moi mon ancien yamaha 663 donne beaucoup mieux par contre sur le bluray projet x sa envois du lourd .
    Quand je vois ton test ça me donne beaucoup envie (association avec un ampli HC nad) et surtout pour les bluray car focal je pense est assez chère pour sont rapport qualité/prix pour la serie 8 pas 7 j’ai un budget de 2500e voir jusqu’à 3000e pour enceinte est ampli même en occasion .

  3. avatar
    dugland /

    le plus urgent est d’apprendre à t’exprimer et écrire en français, il y a des méthodes sur DVD faites pour ça, tu changeras de config HC après.

  4. avatar

    @tunisiano – Salut,

    Je viens de m’apercevoir que je n’avais pas répondu à tes questions. Désolé pour ça, il y a y a beaucoup de commentaires sur tout le site et quelques fois j’en oublie certains. :-?

    Je suppose que tes questions ne sont plus d’actualité depuis le temps ? :oops:

  5. avatar

    @dugland – Le pseudo était en trop ! Vous n’êtes obligé d’insulter.

    Un peu de tolérance SVP, surtout que de nos jours avec les Smartphones et tablettes il est difficile de bien écrire en respectant la ponctuation et les structures de phrases, surtout sur les appareils iOS ;)

  6. avatar
    mathuvax /

    Bonjour Nicolas,

    Tout d’abord, bravo pour ton site et tes tests, que je lis depuis plus d’1 an environ.
    Voilà, je suis en train de me créer mon système stéréo petit à petit : tout d’abord, des Monitor Audio RX6, puis le Cambridge DacMagic Plus associé à un macbook pro, le tout tournant sur un vieil ampli HC Pioneer, qu’il est temps que je remplace !!!!
    Pour avoir testé le NAD C325 d’un copain chez moi, et avoir apprécié le son NAD, j’ai repensé à ce test du C316, et je voulais avoir ton avis concernant les différences entre ces 2 amplis : la signature sonore est-elle la même, sachant que le C325 est ancienne version ? Le C316 est-il assez puissant pour des RX6 ?
    Je voulais savoir aussi si tu avais testé le C316 stock ? Les optimisations faites par Espace Musical sont-elles réellement audibles, et le surcoût en vaut-il le jeu ? De plus, sais-tu si ils font les mêmes optimisations sur le C326 ?

    Merci d’avance pour tes réponses.

  7. avatar

    @mathuvax – Bonsoir et désolé pour la réponse tardive !

    Oui, les amplis NAD de cette gamme ont la même signature sonore, la puissance, dynamique, changent,mais la signature reste la même.

    Par contre, j’ai bien peur qu’il soit un peu juste pour le RX 6 qui sont des enceintes très gourmandes quand même. Avec le Pioneer en HC tu dois passer à côté de quelque chose de bien plus musical avec ces enceintes je pense :)

    Les ampli NAD sont très dynamique, capable de driver pas mal d’enceintes, le C316 emmènera les Monitor Audio mais elles peuvent aller beaucoup plus loin avec un ampli plus puissan comme le NAD C375BEE, mais c’est sûr que ce n’est aps le même prix :(

    Sinon, oui les amélioration d’espace-musical sont très audibles, surtout niveau de la spatialisation, de la dynamique, précision et raffinement de l’aigu. J’en connais plus d’un qui n’ont pas reconnu leur ampli après modification, c’est en toute sincérité que je te dis ça ;)

  8. avatar
    mathuvax /

    @Nicolas Bécuwe – Merci Nicolas pour tes réponses.

    Ce we, j’ai pu testé le Primare i21 d’un copain (qui possède des RX8) et je m’attendais à qqchose de bcp mieux qu’avec le Nad : et bien, j’ai été déçu !!! Je pense que l’acoustique de la pièce joue bcp, car je n’ai pas retrouvé chez moi, comme chez lui, cette spatialisation et cette ouverture, les enceintes ne se faisaient pas oublier comme avec le Nad (chez moi, pièce de 35 m², chez lui plutôt 70).

    Du coup, je me demande si un ampli moins puissant ne conviendrait pas mieux chez moi. La différence est-elle si grande entre un C316 et un C326 ? Je regarde de près aussi les essais de FirstClass91 sur les amplis BC Acoustique, qui ont l’air d’avoir bcp de pêche à bas volume, ce qui me plait également.
    Je te pose donc une dernière question : comment sonnent les amplis BC par rapport aux amplis Nad ? (je suis sur Rennes, donc je pourrai faire un saut chez Elecson à Vannes, mais j’essaie de collecter le plus d’infos possible avant de me déplacer).

    Merci d’avance

  9. avatar

    @mathuvax – Hum, je n’ai pas écouté beaucoup d’amplis BC acoustique, mais le EX322 m’avait paru très dynamique, mais montant et un peu dur dans les aigus, mais il n’est vraiment pas cher, c’est un très bon RQP.

  10. avatar
    mathuvax /

    @Nicolas B̩cuwe РMerci Nicolas.

    Du coup, je pense rester sur un ampli NAD mais reste à choisir le modèle maintenant. D’où ces qq questions pour toi :
    – y a-t-il vraiment une différence entre le C316 et le C326 ?
    – faut-il mieux prendre un C326 stock ou un C316 modifié par espace musical (qui seront identiques en terme de prix) ?
    – Espace musical peut-il modifié le C326 comme il l’a fait sur le C316 ?

    Merci et désolé pour toutes ces questions, mais le choix est difficile quand on ne peut pas tout écouter…..

  11. avatar

    @mathuvax

    Différence entre le C316 et le C326 : il s’agit de la même sonorité, avec un peu plus de puissance, donc plus d’aisance même à faible volume, plus d’aération, mois de distorsion à haut volume.

    C 326 de stock ou C 316 modifié : la musicalité et la dynamique seront meilleures sur le C 316, mais toujours plus de puissance sur le C 326 et donc même conséquence que citées au-dessus.

    Oui, Espace-musical peut modifier tous les appareils NAD, surtout qu’ils adorent cette marque (NAD et Hegel font partis de leur marques préférées).

  12. avatar

    @Nicolas Becuwe

    Je me suis équipé des Matisse HD et du NAD C316BEE au regard de ce test.
    Parallèlement, j’ai également un Blu-ray DMP-BDT500 et un Plasma ST60.
    Je lis mes flac (USB ou DLNA) à partir du BR connecté au NAD et je suis pleinement ravi de la qualité du son que restitue les Matisse HD. Une magnifique musicalité. Ce soir, sur les Goldberg variations de Bach, j’étais scotché à mon fauteuil. Royal !!

    J’ai voulu complété en connectant le ST60 au NAD via ce convertisseur DAC http://www.cobrason.com/son-haute-fidelite/connect-research-cna542.html?LGWCODE=14091;26314;1048&gclid=CNHC79fMrLoCFY7LtAodo1wAMA
    … et ça ne marche pas complétement. Je m’explique.
    Ça ne fonctionne pas sur la 1, la 2, la 6 et les 6 dernières chaînes de la TNT que l’on réceptionne depuis peu. De HD1 à Chérie25, c’est à dire chez moi les chaînes 20 à 25.
    Je note que ce sont toutes les chaînes HD qui produisent une horrible grosse friture assourdissante à l’exception de ARTE HD qui fonctionne parfaitement.
    Ce ne peut être un problème de branchement, je pense, sinon je n’aurai aucun son sur aucune chaîne. Il reste un problème de réglage à faire sur le TV dans la rubrique audio. Il faut que je regarde. Ou bien un problème du convertisseur DAC qui aurait une difficulté avec les chaînes HD.
    Sauf erreur de ma part, la TNT diffuse bien un son numérique ?

    Il faut que je cherche mais si vous avez une piste je suis preneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: