Facebook Tweeter Tweeter

Test MED1000X3D : un lecteur multimédia 3D intéressant

Le lecteur multimédia Mede8er MED1000X3D en test aujourd’hui fait parti des deux boitiers à base de Realtek RTD1186DD les plus aboutis actuellement. Il se distingue par un châssis de très bonne qualité au design original, mais c’est surtout un des premiers lecteurs à proposer la gestion du AVC/MVC et des ISO Blu-ray 3D. Évidemment compatible Gigabit pour gérer l’énorme bande passante nécessaire pour la 3D, ce lecteur propose de nombreuses fonctions intéressantes, une toute nouvelle interface, et espérons le, la stabilité légendaire des firmwares développés par Mede8er.

Au cours de ce test, la lecture multimédia de base sera bien vérifiée, mais ne devait pas poser de problème. Je m’intéresserais donc plus particulièrement à cette gestion 3D que ce soit avec les ISO, mais aussi avec le MKV 3D, MK3D, les différents formats 3D actuels (SBS, Top&Bottom, Framepacking, Dual Files, Dual Stream,, etc) et surtout la possibilité de profiter du MKV 3D Full HD 3D, ce qui est très rare actuellement. Quid de l’interface, des systèmes réseau, des fonctions d’ergonomie pour faciliter l’utilisation au quotidien, du système de jaquettes, bref, autant de questions qui seront soulevées et éclaircies lors de cet essai complet. Je précise tout de même, qu’un lecteur multimédia permet de faire tant de chose, qu’il est impossible de tout tester et des bugs me seront forcément passé inaperçu. J’essaierai de tenir ce test à jour au fur et à mesure des mises à jour ;)

Protocole de test :

  • Lecteur multimédia 3D MED1000X3D Mede8er (219 euros)
  • HTPC pour le partage réseau UPnP & Samba
  • Réseau personnel optimisé en Gigabit
  • Amplificateur Yamaha RX-A820
  • Téléviseur Samsung UE55ES8000 (3D active)
  • Téléviseur LED 3D Philips 47PFL6007H (3D Passive)
  • Divers fichiers multimédias 2D et 3D, Flac, ISO, MKV, etc
Présentation

Présentation du MED100X3D de Mede8er

Mede8er nous propose avec le MED1000X3 un boitier multimédia original avec un design circulaire, assez lourd, gage de qualité, avec une coque bombée, en aluminium, qui s’ouvre pour laisser apparaitre un rack HDD 3.5″. Sur le dessus de l’appareil, nous trouvons des touches rétroéclairées de bleu pour naviguer dans l’interface et manipuler entièrement le lecteur sans télécommande.

Ce lecteur repose sur des pieds en caoutchouc mou pour ne pas rayer le meuble opu l’appareil sur lequel il repose. Cependant, ce lecteur chauffe beaucoup et ces patins se sont décollés plusieurs fois lors du test sous l’effet de cette chaleur (MAJ du 17/09: Mede8er me précise avoir fait le nécessaire pour ce problème de pied juste avant commercialisation du produit, mon modèle de test est un prototype). De plus, malgré sa construction fanless le lecteur on entend la vibration des HDD. Je ne dirais pas que c’est bruyant, mais on l’entend tourner. J’ai essayé plusieurs HDD…

Le MED1000X3D intègre donc la toute nouvelle puce Realtek RTD1186DD qui permet de gérer le AVC/MVC et donc les ISO Blu-ray 3D, les formats audio HD comme le DTS-HD et TrueHD en plus des habituels formats audio, vidéo et photos. Ce SoC fonctionne avec une puissance de 750 MHz et 512 Mo de mémoire DDR3. Le boitier propose une connectique intéressante, avec en premier lieu une sortie HDMI 1.4, un port USB 3.0 Slave, 2 ports USB 2.0 Host, un port Ethernet Gigabit, une sortie Coaxiale et Optique, YUV Composante, Composite, RCA stéréo, un déport IR et enfin un lecteur de cartes SD/SDHC/ Sony Pro Duo.

Le lecteur est livré avec une télécommande rétroéclairée d’un bleu pâle très agréable, et ergonomique. On trouve par exemple une touche programmable sur le côté gauche en plus de la touche pour éclairer les touches sur le côté droit. Toutes les options habituelles sont accessibles depuis cette télécommande, comme des touches raccourcis pour activer les sous-titres, changer de piste audio, avancer de 3 minutes dans le film, ou de quelques secondes, accéder aux options, filtrages de l’affichage des fichiers musique, photo ou vidéo, une touche informations,  contrôle du volume, format d’affichage, résolution en sortie, etc, etc. Tout y est, sauf que je regrette qu’aucune inscription ne soient présentent sous les touches pour nous orienter au départ. Il faudra un peu y aller en tâtonnant au départ et appréhender cette télécommande petit à petit. Notez qu’une télécommande MEDX2KEY est proposée en option. Cette dernière propose un clavier et un touchPad.


Packaging : Câble HDMI, Câble USB 3.0, câble d’alimentation avec adaptateur, télécommande, câble AV, piles, manuel

Le Wi-Fi est également optionnel avec le dongle MED10WFB ou la carte MED20PCIE. À part ça, le packaging comprend également le câble USB 3.0. Au rayon regret, ce boitier ne propose pas d’affichage digital, donc aucune possibilité d’utilisation TV éteinte pour lire ses musiques. Je précise également que le HDD n’est pas fourni.

Les spécifications Techniques en bref :

  • Processeur : RTD1186 – 750Mhz – 512 SLC Flash – 512 DDR3 SDRAM
  • Formats vidéo supportés : AVI / BDMV Light / BDISO Light / MKV / TS / TP / TRP / M2TS / MTS / MPG / MP4 / MOV / M4V / VOB / ISO / IFO / DAT / WMV / ASF / RM / RMVB / FLV resolution up to 720p / 1080i / 1080p
  • Vidéo 3D : 3D BDISO, Side by Side, Top & Bottom, Frame Sequential, Frame Packing
  • Codecs vidéo supportés : MPEG-1-2 / MPEG-4 SP /ASP /AVC (H.264) / XviD / DivX / WMV9 (VC-1) / RealVideo 8/9/10 (up to 720P)
  • Codecs audio supportés : Mp3 / Mp2 / OGG Vorbis / PCM / LPCM / AAC / RA / Dolby True HD – DTS MA Passthrough on HDMI / AC3 – DTS 5.1 / FLAC up to 24bit 192Khz / WAV / WMA Standard (DRM, & Advanced Profile not supported)
    Formats photo supportés : JPEG, BMP, GIF, TIFF, PNG File System Supported: FAT32, NTFS, HFS+ (Mac)
  • Résolutions de sortie vidéo : NTSC, PAL, 480p, 576p, 720p, 1080i, 1080p, 1080p 24hz
  • Connectique : HDMI 1.4 – Component Video – Composite Video – Stereo RCA – SD – SDHC – Sony Pro Duo Card Slot – SPDIF Optical – Co-Ax Digital – Slave Port USB 3.0, HOST Port x 2 USB 2.0 – IR Jack
  • Wi-Fi : MED10WFB ou MED20PCIE (clés Wi-Fi optionnelles)
    Disque dur : Internal Hard Drive is optional unless otherwise stated on the packaging.
  • Contenu de la boîte : MED1000X3D, RC, 2 x AA Batteries, AC Adapter, HDMI 1.4 Cable, AV Cable, USB3.0 Cable, HDD Securing Screws.
Interface, fonctions, internet

Présentation de l’interface, fonctions diverses, et services Internet

Avant d’aborder le chapitre multimédia, voici une petite présentation de l’interface, de quelques fonctions intéressantes et des services internet. Cette interface est donc inspirée de XBMC, ce qui a d’ailleurs semé la confusion dans les esprits puisque aucun système de jaquettes automatique n’est intégré au MED1000X3D, ni plugin. Il faudra donc, comme d’habitude, tout paramétrer depuis un PC avec un système de jaquette comme YAMJ qui gère les jaquettes pour les films et la musique. Cela dit, cette interface est plutôt complète, avec pas mal de possibilités de configuration, même si certaines options sont absentes. L’interface est encore un peu lente par moment, espérons que Mede8er améliore ça avec le temps…

Menu « Favorites »

Ce menu très basique permet tout simplement de rajouter vos accès favoris à un dossier partagé, un NAS, un HTPC, etc. Cela simplifie l’utilisation du boitier pour ne pas avoir à parcourir a chaque toute l’arborescence des dossiers.

Menu « Media  Library »

C’est dans ce menu qu’on put accéder à tous les périphériques USB, HDD interne ou externes, à la lecture en réseau Samba, NFS ou UPnP. Le débit réseau est donc l’une des grosses progressions proposées par ce lecteur multimédia. Les débits proposés par les Blu-ray 3D étant tellement énormes avec certains qui atteignent plus de 70 Mb/s. Le port Ethernet Gigabit est donc indispensable et évidemment votre installation réseau doit suivre avec un switch Ethernet Gigabit et des câbles Ethernet Cat6 pour éviter toutes saccades ou blancs audio.

Pour ma part, je n’ai rencontré aucun problème. Le lancement des ISO Blu-ray 3D est tout de même un peu lent, mais la lecture est fluide et ne m’a posé aucun souci à part avec de rares ISO Blu-ray 3D comme Tron. Pour rappel, via UPnP il est impossible de lire une ISO. Il faut donc obligatoirement faire une passerelle réseau en Samba ou NFS pour lire ces ISO. Via UPnP, là aussi, aucun souci de lecture à partir du moment où le format est reconnu ou accessible (cf. chapitre multimédia) même avec des MKV 1080p à gros débits et avec une piste DTS-HD.

Services Internet

Rien de révolutionnaire, on retrouve les mêmes services proposés par le MED500X2 avec un menu dédié à Youtube XL avec la possibilité de lire des vidéos 1080p en streaming. Un autre menu rassemble tous les autres services. Autant le dire tout de suite, c’est très limité de ce côté là comparé à ce qu’il se fait actuellement. Très peu de services, mais aussi pas d’application, et surtout pas de services de VOD  ou encore de musiques à la demande, mais un accès aux webradios intéressant.

En ce qui concerne Youtube, rien à dire de particulier, sauf que l’intégration est bien faite, et avec la possibilité de connecter un clavier ou même une souris sans fil sur les ports USB, la navigation et les recherches sont très simples et ergonomiques. On peut évidemment lire les vidéos 1080p ou 720p proposées sur Youtube.

Un autre menu nous propose donc un accès au web avec plusieurs services comme un moteur de recherche Google, Google News, BBC News, CNN, ABC Newsn Fox News, Facebook, Twitter, Google+, Linked in, Flickr, Picasa, Yahoo, un accès à IMDb, le site qui propose les infos sur les films (pochettes, synopsis, acteurs, fanarts, etc), Themoviedb, Wikipédia, cnet, Engadget, eBay, amazon.comn Glamour, et l’accès au forum Mede8er. Bref, à part pas mal de sites US, et l’accès aux services sociaux, il n’y a pas grand-chose de très intéressant, pas de VOD, pas de d’Aupeo!, pas de Spotify, pas de musique à la demande, mais un accès aux webradios vTuner ce qui est très sympa. On trouve également plusieurs podcats vidéos ou audio.

Menu « Set Up »

C’est l’un des menus les plus importants, puisque c’est ici que vous allez pouvoir configurer votre lecteur multimédia. On peut mettre l’interface en diverses langues, dont le français, régler l’heure, configurer l’économiseur d’écran (avec la possibilité de choisir sa photo), renommer le nom du boitier qui sera affiché sur le réseau, formater le HDD interne ou externe, activer la fonction CEC. Cette dernière est d’ailleurs assez rare sur un lecteur multimédia et bien pratique. Elle permet que votre amplificateur ou votre TV basculent automatique sur le lecteur lorsque vous l’allumez, ou même contrôler la lecture du MED1000X3D avec la télécommande de la TV. On put également activer l’option menu BD-Lite, mais aussi en appuyant sur la touche F3, ce qui est plus pratique.

Menu qui s’affiche en surimpression durant le film

On trouve un onglet « Audio » qui permet d’opter pour un mode « Nuit » afin d’égaliser les fréquences pour entendre tous les détails d’une bande-son à faible volume, opter pour une sortie audio en bitstream, LCPM ou Downmix stéréo ou opter pour une sortie SPDIF en bitsream ou LPCM stéréo. Notez une fonction également rare, mais très intéressante : L’Auto-Lipsync ou le Lipsync manuel. Cela permet de synchroniser l’audio de la vidéo. Quant aux sous-titres, pour les synchroniser avec la vidéo, cela se passe dans le menu sous-titre qui s’affiche en pop-up lorsque vous sélectionnez un sous-titre.

Comme pour l’audio il est possible de configurer la sortie vidéo, avec le choix du format image (4:3, 4:3 Letter Box 16:9 et 16:10), la définition de sortie en Auto, 1080p, 720p, 576p, NTSC, PAL, que ce soit en 50 Hz ou 60 Hz. La lecture 24p ou l’autoframerate 24/50/60Hz se sélectionne individuellement. Notez que les framerates 23.976 im/s et 49.9 im/s sont géré, puisque je ne rencontre aucune saccade en 24p ou autres cadences.On peut aussi ajuster la taille de l’écran pour remplir complètement le cadre de la TV, ou même dépasser pour rogner les bords d’une vidéo. Par contre, on ne trouve aucun réglages YCbCr 4:4:4 ou 4:2:2, Deep Color, RGB Limité ou étendu.

On trouve un onglet réseau pour configurer une connexion sans fil ou filaire, via le dongle Wi-Fi (optionnel) ou via une carte PCI-E Wi-Fi (optionnelle également)., activer ou non la transmission BT, ConfigurationPPPoE, la procédure Samba (qui m’a permis d’accéder au lecteur Blu-ray de mon PC via le réseau sans configurer quoi que ce soit), activer la télécommande RF (vendue en option avec un clavier et touchpad intégré), ou encore renommer le nom d’hôte du lecteur.

Enfin, un dernier onglet divers permet de régler quelques options comme activer les vues en Jukebox, le slideshow avec les photos, la durée de rotation du disque dur s’il n’est pas sollicité, définir un code Pin ou un mot de passe d’accès via le réseau, réinitialiser le lecteur, faire une mise à jour USB. Malheureusement, il n’est pas possible de mettre à jour le lecteur automatiquement via le réseau.

Fonctions diverses

Le MED1000X3D, comme beaucoup de lecteurs multimédias, permet de renommer, copier/coller ou supprimer un fichier. Que ce soit une vidéo, une photo, ou de la musique, vous pouvez les transférer d’un disque dur externe à interne, ou clé USB, carte mémoire vers disque dur et vis versa. Le support de l’USB 3.0 est d’autant plus intéressant puisqu’’avec une vitesse de transfert bien plus importante, les copies sont évidemment beaucoup plus rapides. Lorsque l’on doit transférer plusieurs vidéos HD, cette fonction n’est pas négligeable surtout via SAMBA ou NFS, des protocoles qui proposent des débits de transferts assez élevés ! Par contre, cette fonction ne marche pas via UPnP. Il est évidemment possible de connecter le lecteur à un PC via USB 3.0 pour transférer directement des fichiers sur son disque dur.

On peut également customiser légèrement l’interface, comme c’était le cas avec le MED500X2. On peut mettre une image en fond, installer un système de jaquette comme YAMJ, basucler l’affichage de jaquette avec de grosses ou de petites jaquettes, sous forme de liste, filtrer les films, les musique ou les photos, ou tout afficher. Il n’y a donc aucun système de jaquettes automatique pour le moment. Tout doit être configuré depuis un PC.

Gestion Multimédia

Prise en charge multimédia du MED1000X3D

Abordons le chapitre le plus important de ce test, la gestion multimédia et la stabilité du firmware. Et je peux vous dire tout de suite que j’ai retrouvé une des grandes forces du MED500X2 déjà testé, à savoir pratiquement pas de plantage, une grande stabilité, même si quelques fonctions méritent quelques optimisations. Pour un Beta testeur c’est franchement très plaisant de ne pas avoir un lecteur qui gèle, qui plante avec des redémarrages réguliers. J’ai rencontré quelques bugs légers, rien de bien grave surtout que le firmware est en version Beta, et je n’ai aucun doute quant au sérieux de Mede8er pour le suivi de ce firmware.

Cette gestion multimédia est donc gérée par ce chipset Realtek RTD1186. Comme tous lecteurs multimédias, il ne faut pas s’attendre à un posttraitement vidéo avancé. En l’absence de scaler dédié, on ne trouve pas de filtres d’accentuation des contours, mais l’image est tout de même de bonne facture, surtout sur les vidéos HD, ISO Blu-ray ou MKV 1080p et 720p,  fluide, sans bruit résiduel excessif, avec des couleurs justes (test de dématriçage couleur passé avec succès). L’upscaling 1080p n’est pas révolutionnaire, mais acceptable, avec une mise à l’échelle de bonne facture, mais un peu de bruit vidéo , une correction d’artefact de compression assez basique. On note tout de même qu’un réducteur de bruit aurait été sympa et je relève quelques effets d’escalier sur les obliques  (jaggies) du à un désentrelacement perfectible. En gros c’est une qualité commune à tous bons lecteurs multimédia…

On trouve quelques réglages basiques comme le contraste, la luminosité, la teinte et saturation. L’association de ce traitement vidéo avec un scaler externe ou un amplifcateur doté d’un bon traitement vidéo est donc intéressante. Par contre, impossible de confier l’upscaling à cet éventuel scaler, car le boitier ne propose pas de sortie « Directe ».

Prise en charge multimédia vidéo

Commençons tout d’abord à nous intéresser à la gestion multimédia des vidéos 2D avant d’aborder la gestion 3D. C’est sans surprise que ce boitier hérite des performances du MED. Pratiquement toutes mes vidéos 1080p, 720p et SD ont été lus sans problème : WMV HD, MKV, TS, M2TS, répertoires Blu-ray, répertoires DVD, dossiers AVCHD, fichiers AVC-HD,  ISO Blu-ray, ISO DVD & DVD-Audio, AVI, MOV, DivX-HD, DivX5, Xvid. Le seul format que je n’ai pas réussi à lire c’est le FLV. Les pistes DTS-HD et TrueHD sont gérées au sein des ISO, TS, M2TS, MKV et autres conteneurs vidéo. Les chapitres dans le MKV, sous-titres, pistes audio, ne posent aucun problème. Seuls les sous-tires PGS et Blu-ray ne peuvent ni être repositionnés, ni customisés.

Le lecteur prend en charge les menus des DVD, et le menu « Lite » des Blu-ray (donc pas de support des menus Java).(des menus assez lourds avec pas mal d’animations comme ce que propose souvent Universal sur ses Blu-ray). Les menus « Lite » sont donc affichés, mais affichent encore quelques petits problèmes d’affichage (pixelisation, rayures sur les lettres). Il sera possible de lancer la lecture directement sans passer par ces menus. C’est d’ailleurs conseillé pour la lecture des ISO Blu-ray 3D (sinon pas de 3D). Le changement de pistes audio ou sous-titre se fait via un menu pop-up généré par le MED1000X3D, ou via le menu Lite qui s’affiche en pop-up.

Voici un résumé des points importants de cette prise en charge vidéo :

  • La prise en charge multimédia est quasiment parfaite : MKV, M2TS, TS, Divx HD et SD, ISO Blu-ray ou DVD, AVI, MOV, H.264, Mpeg2, MP4, Vob, WMV 9 & WMV HD, AVCHD, sont parfaitement lus.
  • Le format FLV, RMVB, & RealVidéo ne sont pas gérés
  • MKV : prise en charge parfaite des MKV avec H.264, VC-1, DTS-HD, TrueHD, sous-titres multiples, chapitres, pistes audio multiple
  • Les chapitres des AVI, DivX, MP4 ne sont pas gérés, ceux des OGM et WMV oui
  • Il existe une fonction Goto pour naviguer rapidement dans toutes sortes de vidéo (il suffit de se déplacer avec les flêche dans la barre de lecture).
  • Le lecteur propose le support CEC, xvColor, et Auto-Lipsync (ou lipsync manuel)
  • Les ISO-Blu-ray sont lues avec support des menus BD-Lite (perfectible), mais sans support des menus avancés en Java
  • Les répertoires Blu-ray sont parfaitement gérés, le film principal se lance sans erreur : nous avons le choix entre lire le disque, ou parcourir le répertoire. Il en est de même avec les répertoires AVCHD.
  • Il y a une bande noire de 3 cm autour de l’image avec les ISO Blu-ray et répertoires Blu-ray en affichage au format natif (sans zoom). Étrange, même s’il est possible d’étirer l’image.
  • Les ISO DVD sont intégralement prises en charge avec les menus
  • La touche F3 permet d’activer ou désactiver le support des menus Lite.
  • Le bitstream du DTS-HD et TrueHD est parfaitement fonctionnel avec les MKV, M2TS, ISO Blu-ray, etc
  • Les vidéos en AAC 5.1, WMA Pro 5.1, OGG Vorbis 5.1 sont lues
  • Le M2TS est parfaitement lu, avec les multipistes audio, sous-titres PGS et les chapitres
  • L’autoframerate 24p (23.976 et et 24 im/s) est parfaitement fonctionnel avec tous les fichiers (MKV, ISO, M2Ts, AVI, DiVX, etc.)
  • Possibilité de downmix stéréo sur toutes pistes audio 5.1 ou évidemment décodage LPCM, ou Bitstream
  • Possibilité de zoomer, recadrer une vidéo, étirer manuellement dans le sens de la hauteur ou largeur. La fonction V-Strech est manuelle et compatible avec les ISO Blu-ray 2D et 3D.
  • Il est possible de reprendre la lecture d’une vidéo là où on l’avait arrêtée
  • Je n’ai rencontré pratiquement aucun plantage, aucun fichier impossible à lire à partir du moment ou le format est pris en charge (un véritable exploit !)
  • Petite précision sur les photos avec gestion des JPEG HD, GIF, BMP, TIF, PNG, JPS,(3D), MPO (3D) et un mode diaporama en musique avec effets de transition.
  • Lorsque vous regardez une vidéo et que vous faites une fausse manipe ou que vous sortez sans le vouloir, une simple pression sur la touche « Back » et la vidéo reprend là où elle était. (Très pratique sur le terrain !).

Gestion Stéréoscopique avec le MED1000X3D

Comme tous les lecteur multimédia, même 2D, le MED1000X3D gère évidemment les MKV SBS et Top&Bottom à partir du moment où les deux images assemblées ne dépassent pas la définition de 1920 x 1080 pixels (soit une 3D en 1920 x 540 px en SBS et 960 x 1080 px en Top&Bottom). Le lecteur propose la possibilité de basculé directement depuis sont interface en Side-by-Side (côte à côte) ou top&Bottom (dessus-dessous).

Par contre, des logiciels comme MakeMKV proposent la possibilité d’encoder un MKV en AVC/MVC Framepacking. Pour avoir essayé ce format avec le Sindewinder 3, il permet d’afficher du MKV en 3D Full HD (1080p par œil). Il suffit de lire la vidéo , elle se lance en 2D, et lorsque vous basculez en format d’affichage Top&Bottom (Dessus-Dessous) la vidéo s’affiche en 3D 1080p sans perte par rapport à un vrai Blu-ray 3D. Depuis une récente mise à jour, les MKV 3D MVC créés avec MakeMKV en Top&Bottom Framepacking de 1920 x 2160 pixels sont parfaitement lus pour de la 3D Full HD 1080p !

Malheureusement, cette solution ne m’a pas permis de lire des MKV 3D en Full SBS  (c’est à dire avec une définition de 3840 x 1080 pixels. Par contre, le MK3D n’est pas reconnu. Notez que la lecture des vidéos 3D permet de régler la profondeur/puissance du relief, et d’opter pour une lecture droite/gauche, ou Gauche/droite depuis le menu « Option » qui s’affiche en pop-up. Il est intéressant de noter que si le téléviseur propose une détection automatique des vidéos 3D, le MKV 3D SBS se lancent automatiquement en 3D, mais ce sera le téléviseur qui fera le basculement, et pas le lecteur.

Avec l’intégration d’une puce qui gère la 3D et le AVC/MVC on peut profiter d’une prise en charge 3D très intéressante comme la lecture des ISO Blu-ray 3D. Cette lecture marche parfaitement via USB et SAMBA sans saccades à partir du moment ou votre réseau est entièrement optimisé Gigabit. Pratiquement toutes mes ISO Blu-ray 3D sont passées sans saccades via Samba comme Hugo Cabret, Tintin, Samy 3D, Pirates des Caraïbes, Volt, Scrooge, et autres. Je note tout de même que le Blu-ray 3D Tron ne passe vraiment pas bien (saccades, vidéo qui bloque). Peut être que cela vient de mon réseau vu que j’utilise mon HTPC comme serveur réseau. Avec un bon NAS, via NFS ou Samba, peut être que ce film passe bien, à vérifier …

Par contre pour lancer une ISO Blu-ray 3D en 3D il faut absolument désactiver le support des menus Lite, sinon elle se lance en 2D. En dehors de ça, tout est fluide, le 24p parfaitement pris en charge, la qualité de l’image stéréoscopique est très bonne, les sous-titres affichés en relief, toutes les fonctions de chapitres, changement de piste audio ne posent pas de problèmes. Le menu Pop-up généré par le MED100X3D s’affiche également en 3D.

Notez qu’il est également possible de lire un vrai Blu-ray 3D depuis le lecteur d’un HTPC via Samba à partir du moment où un soft de décryptage comme AnyDVD HD est installé sur le HTPC. de quoi transformer le MED1000X3D en véritable lecteur Blu-ray 3D !

Du coup, en l’état, seule la lecture des ISO Blu-ray 3D et des MKV 3D MVC permet de profiter d’une vraie 3D 1080p. Autre précision, les photos 3D sont parfaitement gérées (il suffit de basculer en mode 3D depuis le menu « Options » lorsque vous lancer une photo 3D en .jps (jpeg stéréoscopique) ou .mpo. Enfin, j’ai essayé des formats de vidéos 3D comme le WMV 3D Fulll SBS, le WMV Dual Files ou même Dual Stream, mais aucun n’est pris en charge. Enfin, dernière précision, même si cela reste un gadget, le boitier propose une conversion 2D/3D à la volée de bonne facture, agréable, mais très loin du relief proposé par un Blu-ray 3D.

Notez tout de même une autre bonne surprise : les fichier MTS 3D générés par le caméscope 3D  Sony HDR-TD10 sont parfaitement pris en charge (en 2D comme en 3D d’ailleurs).

Résumé de la gestion Stéréoscopique du MED1000X3D

  • Parfaite gestion des ISO Blu-ray 3D via USB ou Samba
  • Parfaite gestion des MKV 3D MVC (Framepacking 3D Full HD) créés avec MakeMKV (Top& Bottom de 1920 x 2160 pixels)
  • Parfaite gestion des sous-titres en 3D (ISO BD3D et MKV MVC)
  • Pas de saccades sur les ISO BD3D via Samba sauf sur Tron (peut être à cause de mon HTPC qui sert de serveur).
  • Pas de support des menus BD-Lite avec les ISO Blu-ray 3D (ils doivent être désactivé sinon l’ISO se lance en 2D)
  • Parfaite gestion des fichiers MTS 3D du Caméscope Sony HDR-TD10 (MTS Dual Files : 2 x 1080p)
  • Les MKV 3D, MP4 3D, AVI 3D, WMV 3D SBS en 1920 x 1080 pixels sont lus avec conversion 3D depuis le lecteur
  • Les MKV 3D, MP4 3D, AVI 3D et WMV 3D Top&Bottom 1920x 1080 pixels sont lus avec conversion 3D depuis le lecteur.
  • Les MK3D ne sont pas reconnus, ni les WMV 3D dual Files, ni Dual Stream
  • Les MKV 3D SBS de 3840 x 1080 pixels ne sont pas lus comme tous les lecteurs multimédia actuels.
  • Les photos MPO et JPS sont parfaitement prises en charge
  • Il est possible de lire un vrai Blu-ray 3D depuis le lecteur du HTPC via SAMBA à condition d’avoir AnyDVD HD ou DVDfab Passkey d’installés
  • Possibilité de de convertir directement les vidéos Côte-à-Côte (SBS) et Dessus/Dessous (Top&Bottom) avec lecture image droite ou gauche en premier.
  • Conversion 2D/3D de bonne facture, même si cette fonction reste un gadget à mes yeux.
  • Réglage de la profondeur 3D de 0 à 18.
  • En savoir plus sur les formats vidéos 3D
  • En savoir plus spécialement sur le MKV 3D AVC/MVC Frampacking pour de a 3D 1080p avec le MKV.

Un mot sur la gestion des sous-titres

Le MED1000X3D se comporte comme le MED500X2 et propose une très bonne gestion des sous-titres, avec la possibilité de déplacer horizontalement et verticalement, de grossir et diminuer la taille, changer de couleurs ou de code. Les SRT, SSA, SMI, ASS peuvent être customisés, mais malheureusement pas les PGS, ni les sous-titres de Blu-ray et DVD (.sub et .sup). Il ne sera donc pas possible de modifier ni repositionner ces sous-titres, mais ils sont tout de même affichés ce qui est déjà pas mal.

Voici les grandes lignes de cette gestion des sous-titres :

  • Tous les sous-titres sont pris en charge qu’ils soient externes ou internes : Les .pgs, les .srt, .ssa, .ass, .smi, .idx + .sub, .sub, sous-titres des Blu-ray et DVD.
  • Les sous-titres  .srt, .ssa, .ass, .smi peuvent être customisés : couleurs, grosseur, déplacement vertical
  • Les multipistes de sous-titres (externes et internes) sont parfaitement gérées par les MKV, M2TS, TS, MP4, OGM, WMV, AVI, etc
  • Il n’est pas possible de déplacer, ni customiser les sous-titres des PGS et Sub
  • Il y a une gestion de la synchronisation des sous-titres (sauf pour les PGS, et Sub)
  • Les caractères spéciaux (‘;/$)]_#~) ne sont pas affichés
  • Les sous-titres IDX /.sub ne sont pas lissés à l’écran
  • Tous les autres sous-titres sont lissés

Gestion musicale du MED1000X3D

La plupart des formats audio sont pris en charge, que ce soit le FLAC 5.1 192 khz, le Monkey’s Audio 192 khz, le AAC, le M4A, le MP3, WMA, WAV LPCM et Wav-DTS,, le Ogg Vorbis, avec les tags, les listes de lecture PLS et m3u. De plus, ce lecteur peut afficher un système de Jukebox sur les musiques, avec la possibilité d’afficher les pochettes d’album et une photo de l’album ou du groupe en fond. Par contre, tout n’est pas parfait. Je regrette l’absence de lecture des formats ALAC, du WavPack, du MusePack.

Comme vous pouvez le voir, la prise en charge audio est très sympa, pas mal de formats avancés sont lus, et de façon fluide avec une bonne qualité audio via HDMI même si ce n’est pas le point fort des lecteurs multimédias. Le FLAC 5.1 192/24 est très bien pris en charge via USB, et c’est rare, car j’ai testé un fichier 2L avec un débit de 13,5 Mb/s et même via UPnP ou Samba ça passe. Par contre, depuis la dernière mise à jour j’ai de temps en temps un gros bruit parasite sur les surround lors de la lecture des Flac 5.1 ou 4.0. Il est aussi dommage que le MLP ne soit pas lu, ce qui aurait permis de lire la piste audiophile MLP de certains DVD-A. Par contre, le point décevant, comme tout le temps avec le lecteur multimédia, c’est cette absence de lecture gapless (pause entre chaque piste, même avec une Liste de lecture), donc des albums comme la B.O de Gladiator ou Pink Floyd The Dark Side of the Moon sont un peu gâché, il n’y a plus d’enchainement sans blanc entre chaque morceau.

Voici les grandes lignes de cette gestion musicale :

  • Le Jukebox propose plusieurs styles d’affichage, sous forme de liste ou d’affichage de pochettes avec fanarts (Image du groupe sur scène ou image de l’album, photos, etc)
  • Il est possible de naviguer dans les dossiers sans interrompre la lecture musicale
  • Aucun souci de lecture avec les MP3, WAV, WMA, WAV-DTS, FLAC, Monkey’s Audio, OGG Vorbis, LPCM, APE, AAC, m4a
  • Ces formats ne sont pas reconnus : Muse Pack (MPC), le WavePack, MLP (format HD de la partie audiophile du DVD-Audio), ALAC (Apple Audio Lossless)
  • La gestion du FLAC est intéressante avec le support des FLAC 192 kHz et des FLAC 5.1 avec tags et pochettes, liste de lecture m3u, et PLS.
  • Problème de gros bruits parasité sur la lecture Flac 5.1 ou 4.0 via UPnP (assez aléatoire, des fois ça passe, des fois non)
  • Le Monkey’s Audio 192 kHz/ 24 bits est parfaitement lu avec affichage des tags ID3
  • Le WAV (LPCM) jusqu’à 192 kHz en stéréo et 96 kHz en 5.1 et WAV-DTS 5.1 (Rip de CD-DTS) sont lus sans problème
  • Les ISO DVD-Audio sont lues, mais que la partie « standard » en AC3, DTS ou LPCM, la partie audiophile en MLP n’est pas accessible. Les images, menus et diaporamas sont affichés correctement.
  • Tous les tags sont affichés en détail dans le jukebox lors de la lecture d’une musique
  • Les playlists .m3u et .pls sont reconnues, il n’est pas possible de créer et mémoriser des listes de lecture
  • Les illustrations insérées dans les fichiers et dossiers sont affichées
    Il est possible de faire défiler un diaporama avec divers effets de transitions, sous fond de musique.
  • La lecture de musiques en réseau passe très bien, que ce soit via SAMBA, NFS ou UPnP (DLNA), même pour les fichiers 192 kHz, mais les Monkey’s Audio (.ape) ne sont pas reconnus via UPnP et comme signalé je rencontre de temps à autre des gros bruits parasite sur le FLAC 5.1 via UPnP.
Conclusion

Conclusion

Le lecteur multimédia MED1000X3D est donc une très bonne surprise dans son ensemble. La qualité de fabrication est au rendez-vous, avec un design original et très sympa, une télécommande rétroéclairée, un rack HDD 3.5″ très pratique et discret, une connectique complète à laquelle il manque juste un deuxième port HDMI pour les amplificateurs non compatibles 3D, et un Sata. J’ai retrouvé l’ergonomie très intéressante et la stabilité légendaire des boitiers Mede8er, ce qui est très agréable pour l’utilisateur au quotidien.

La gestion multimédia est presque parfaite. Tous les formats vidéo sont pris en charge à l’exception du Flash. Tous les formats audio également, du moins les plus intéressants, surtout le FLAC qui est géré en 192 kHz et 5.1, mais l’absence de l’ALAC pourra en décourager certains. La lecture MKV, et ISO Blu-ray est parfaite, fluide, avec gestion du 24p , des pistes audio HD que ce soit via UPnP, Samba ou NFS. Je ne regrette pas vraiment l’absence de support des menus Java pour les Blu-ray. Au moins l’accès au film est rapide et on n’a pas à supporter les pubs et bandes-annonces à chaque lancement.

La gestion 3D est d’excellente facture et plutôt complète avec un lecteur multimédia 3D qui gère parfaitement les ISO Blu-ray 3D, et même les MKV 3D MVC en Full HD 3D framepacking ce qui est assez rare et permet de profiter d’une 3D 1080p ! Par contre, le MKV Full SBS (3840 x 1080) n’est pas géré, les MK3D ne sont pas reconnus, le WMV 3D Dual Files, et Dual Stream non plus. Bref, l’essentiel est là, mais pas d’originalité, j’aurais aimé aller encore plus loin en gestion mlultimédia 3D, en espérant une mise à jour de la part de Mede8er qui est très sérieux avec le suivi de ses firmwares.

Au rayon regrets, je relève également une interface un peu lente au démarrage, pas très réactive non plus, pas de système de jaquette intégré et automatique (donc, la nécessité de passer par un ordinateur pour tout configurer), et un lecteur pas très silencieux. Cela dit, avec un peu de patience, il est possible de customiser cette interface pour avoir quelque chose de très sympa !

Le MED1000X3D est une vraie bonne surprise, un lecteur très prometteur, performant en réseau et en lecture multimédia, car il est très rare de rencontrer une telle stabilité et qualité de fonctionnement dès la commercialisation de ce type d’appareil. Si Mede8er fait un suivi sérieux et corrige les quelques défauts soulevés, cela pourrait devenir un excellent petit boitier 3D Ready ! Je lui donne donc 3 étoiles pour l’expérience multimédia générale, et 3 étoiles en 3D malgré ses quelques lacunes qui ne sont pas très importantes.

Multimédia 2D - 5 étoilesExpérience 3D - 5 étoiles

Le prix de l’appareil est évidemment pris en compte pour la notation :

  • Prise en charge multimédia 2D :
  • Prise en charge multimédia 3D :
  • Prise en charge multimédia musicale :
  • Lecture en réseau des médias (UPnP/SMB):
  • Qualité du décodage vidéo HD :
  • Upscaling 1080p des vidéos SD :
  • Posttraitement vidéo (Sharpness, Bruit, Contour) : AUCUN
  • Système de jaquettes intégré : AUCUN
  • Choix des connectiques :
  • Qualité, ergonomie, et rapidité de l’interface :
  • Qualité de finition de la platine / Design :
  • Services internet et applications :
  • Stabilité de fonctionnement :
  • Rapport Qualité/Prix :

Les points forts du MEDE1000X3D

  • Excellente prise en charge multimédia 2D et 3D dans son ensemble
  • La gestion des ISO Blu-ray 2D & 3D via USB, SAMBA & NFS
  • La gestion des MKV 3D MVC (3D Full HD)
  • Les performances réseau UPnP, Samba et NFS
  • Une qualité de décodage vidéo très bonne et fidèle à la source
  • La prise en charge de l’audio HD dans les MKV, TS, ISO BD, etc
  • Le décodage des formats audiophiles en 192 khz et 5.1 pour le Flac
  • Le rack HDD 3.5? pour plus de simplicité d’extraction/insertion
  • La gestion des sous-titres : possibilité de customiser
  • Télécommande rétroéclairée
  • Le support du système de jaquettes YAMJ
  • L’autoframerate fonctionnel en 24, 25, 50 et 60p
  • Un boitier très solide, original et design
  • Boitier très silencieux (inaudible si le HDD ne vibre pas)
  • Le packaging complet : Câbles HDMI 1.4 & USB 3.0
  • Le sérieux et le suivi de la société Mede8er
  • Plusieurs Skins à télécharger pour customiser l’interface
  • La gestion du CEC et de l’AutoLipsync
  • Excellent rapport qualité/prix !

Les points faibles du MED1000X3D

  • Très peu d’applications et services internet intéressants
  • Pas de tuner (ni en option)
  • Absence de port eSata et de deuxième sortie HDMI
  • Gestion musicale sans lecture gapless
  • Pas de gestion des MK3D, des MKV Full HD 3D SBS
  • Pas de WMV 3D Dual Files, ni Dual Stream
  • Lancement de vidéos en réseau un peu long
  • Pas de gestion du Deep Color & YCbCr 4:4:4
  • Pas de repositionnement des sous-titres des Blu-ray
  • Pas de posttraitement vidéo (Sharpness, accentuation des contours ou réducteurs de bruit)
  • Quelques bugs de jeunesse : comme l’UPnP pas toujours accessible (nécessite le redémarrage du lecteur), modifications dans l’interface pas toujours prises en compte, quelques soucis de lecture Flac 5.1 via UPnP, etc

 

61 commentaires

  1. avatar
    Bartoche /

    Bonjour, tout d’abord merci pour votre travail qui est de grande qualité.
    Je suis désespérément à la recherche d’un appareil me permettant de faire le lien entre mon Ampli Onkio, mon TV Philipps HD et un NAS Freenas utilisant le plugin PlexMediaServer. Pourtant mon besoin est simple, je souhaite pouvoir accéder à l’interface PlexMedia Server de mon NAS depuis mon TV tout en bénéficiant du décodage son de mon Ampli Onkio. Ma question, est-ce que cet appareil pourrait faire l’affaire et sinon, en connaissez vous un qui pourrait répondre à mon besoin ? Merci d’avance pour votre retour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: