Facebook Tweeter Tweeter

Test Magnat Quantum 1009 : une enceinte « Référence HDfever »

Après avoir testé les enceintes Magnat Quantum 807, qui m’avaient fait une forte impression, je tenais absolument à tester les grandes sœurs, les Magnat Quantum 1009, de superbes colonnes imposantes, haut de gamme, proposées au prix indicatif de 1 999 euros l’unité. Je vous le dis de suite, en tant que grand amateur d’appareils Magnat depuis plus de 10 ans, ses colonnes sont un véritable coup de cœur pour moi. Je me suis fait vraiment plaisir pour ce test :)

Comme vous avez pu le remarquer, j’ai récemment testé un certain nombre d’amplis hi-fi et home cinéma pour le faire une idée sur quelques associations et sur leur demande en puissance. Pour ne pas rendre ce test un peu trop lourd, je n’ai finalement retenu que deux configurations qui m’ont apporté une expérience home cinéma et hi-fi exceptionnelle. Il s’agit de l’ampli de puissance Parasound 5250 v2 et après avoir hésité entre le Yamaha RX-A820 et le préampli Onkyo PR-SC5509, c’est finalement pour ce dernier que j’ai opté. Puis, l’ampli de puissance Yamaha P5000S pour les écoutes stéréo (un excellent ampli pro, neutre, de 2 x 500 Watts / 8 Ohms). J’ai bien-sûr testé plusieurs sources, que ce soit le lecteur Blu-ray / DVD-A / SACD OPPO BDP-93EU Cinemike, le lecteur CD Magnat MCD-450, et la mini-chaîne S.A.CD Magnat MC 1, entre autres…

Protocole de Test :

  • Enceintes Magnat Quantum 1009
  • Enceintes Magnat Vector 207 et Vector Needle en complément (5.1/5.1)
  • Caisson de grave SVS
  • Amplificateur de puissance Parasound 5250 v2 (5 x 250 W / 8 Ohms)
  • Amplificateur de puissance Yamaha P5000S (2 x 500 W / 8Ohms)
  • Préamplificateur Onkyo PR-SC5509 et Yamaha RX-A820
  • Lecteur CD Magnat MCD 450
  • Lecteur Blu-ray / DVD-A / S.A.CD : OPPO BDP-93EU Cinemike
  • Câble secteur Furutech G314Ag-18E + Furutech Absolute Power – 18ER
  • Multiprise filtrée et blindée Furutech e-TP80E
  • Câbles d’enceintes : Oehlbach Twin MIX TWO
  • Câbles de modulation Profigold PROA4201 & Oehlbach Silver Express

Présentation des Magnat Quantum 1009

L’enceinte Magnat Quantum 1009 m’a vraiment procuré de grosses émotions, et cela à commencé dès la réception des colis, avec une enceintes qui pèse pas moins de 49 kg l’unité, pour 1,25 mètre de haut, je peux vous dire que c’est très impressionnant. On a vraiment là une enceinte d’exception est cela se voit d’entrée, c’est du grand art. L’enceinte est tout simplement splendide, entièrement laquée d’un superbe blanc, avec des flancs en bois véritable assez épais et de couleur naturelle, mais également laqué à la main avec plusieurs couches de laque et de vernis.

On peut apercevoir les saladiers, entièrement moulés en aluminium brossé et sérigraphié, vissés à l’enceinte avec des joints entre le coffre en bois et le saladier. Les membranes de couleur blanche un peu teintée silver, sont apparemment un alliage céramique/aluminium. Elles sont rigides, avec un dôme dont la texture rappelle celle des balles de ping-pong. La couronne noire en PVC est légèrement élastique ce qui permet d’offrir un large débattement aux membranes lors des passages avec pas mal de graves, pour des basses plus profondes. Nous avons donc deux woofers de 20 cm de diamètre pour les graves, et un médium de 17 cm.

Le Tweeter F-max est une véritable révolution, un diamant brut, autant pour les aigus qu’il délivre (nous verrons ça lors des écoutes) avec une réponse en fréquence absolument démente qui monte à 75 000 Hz (un exploit dans cette gamme de prix), que pour sa confection. En effet, il dispose de son propre coffre, il est monté en Appolito (placé entre deux haut-parleurs ce qui améliore la dispersion) et il est fixé sur un panneau avant très épais, courbé, entièrement en aluminium moulé, et massif. Magnat à utilisé du tissu en soie micro-perforé  avec deux petits trous pour assure une bonne ventilation et réduire ainsi la distorsion à volume élevé. Lorsque vous touchez ce tweeter, vous avez l’impression de toucher un petit coussinet. De plus, on trouve un bouchon de cuivre dans le système magnétique pour réduire encore plus la distorsion. C’est la première fois que je vois un tweeter de ce type et les performances se ressentent clairement sur le terrain.

On remarquera que l’enceinte repose sur un pied à sa base, solidaire de l’enceinte, mais qui permet de la désolidariser un peu du sol pour éviter que certaines matières comme le carrelage n’influent trop sur la restitution sonore. Cependant, pour désolidariser encore un peu plus l’enceinte du sol, des pointes solides sont fournies.

A l’arrière on trouve tout d’abord un évent énorme et évasé pour une meilleure évacuation de l’air, même en plaçant l’enceinte assez proche du mur. Il sera tout de même conseillé de respecter un certain espacement entre le mur et l’enceinte. Pour ma part j’ai pratiquement 20 cm. Vous remarquerez également un tout petit évent en haut de l’enceinte, dédié à la ventilation du coffre du tweeter, car pour rappel, il est donc séparé du coffre du médium, et des Woofers.

Les borniers et l’électronique arrière sont fixés sur un support en aluminium épais. Ces borniers sont épais, plaqué or, doté d’une très bonne finition et peuvent à la fois recevoir les câbles dénudés, les fiches bananes et les fourches. L’enceinte gère évidemment la biamplification et le bicâblage, d’où la présence de quatre borniers.

Woofer et médium:

  • Saladiers moulés sous pression en fonte d‘aluminium non-magnétiques et à courant optimisé pour la réduction des résonances
  • Controlled Flexing Cone: Nouvelle géométrie de cône pour contrôler la diffusion d’ondes frontales au niveau du médium, et avec elle la capacité de reproduire une bande passante supérieure à partir de woofers de 16 et 20 cm  avec un capuchon antipoussière adapté pour améliorer la dispersion du son et une meilleure synchronisation médium/tweeter
  • Circuits magnétiques à induction avec des anneaux doubles pour optimiser les propriétés de champ de dispersion et distorsion
  • Bobines mobiles haute-performance aérées garantissent un haut niveau de fiabilité
  • Membranes en céramique/aluminium pour une qualité de reproduction optimale

Tweeter:

  • Tweeter f-max Signature avec réponse en fréquence très haute et une dispersion optimisée
  • Panneau avant en aluminium massif avec une corne courte pour optimiser la jointure et réduire les problèmes de résonance
  • Dômes fabriqués à la main à partir d’un tissu de précision en soie, avec
  • particules en céramique
  • Bouchon de cuivre dans le système magnétique pour une faible distorsion
  • Ventilation frontale du dôme pour réduire des distorsions à hauts niveaux
  • Double ventilation à l’avant pour éviter la bobine mobile symétrique d’être négativement impactée à des niveaux élevés

Spécifications Techniques

Impressionnante visuellement, mais aussi sur le papier. La Magnat Quatum 1009 propose une des plus grandes réponses en fréquence que j’ai pu rencontré, et ces chiffres sont fiables, mesures à +/- 3 dB : elle descend très bas (18 Hz) et monte vraiment très haut (75 000 Hz). En général, les enceintes proposant une telle bande passante se vendent bien plus cher (au-delà des 10 000 euros, même si ce n’est évidemment pas le seul critère qui fait la qualité d’une enceinte).  Elle propose une puissance nominale de 320 Watts (600 Watts en crête)  pour une impédance de 4-8 Ohms. Il est donc vraiment conseillé d’alimenter ces enceintes avec un ampli puissant, au risque d’abîmer les enceintes, car les amplis légers en puissance saturent vite à volume élevé (avec de la distorsion qui apparait et qui peu abîmer le tweeter).

Autre précision : le câblage interne de signature Oehlbach est d’excellente qualité, épais et soudé dans les règles de l’art aux haut-parleurs. Le rendement de l’enceinte est élevé, pas exceptionnel comme une enceinte Klipsch, mais déjà très haut avec +93dB.


Spécifications de la Magnat Quantum 1009 :

  • Type : Enceinte Bass reflex a 3 voies
  • Puissance nominale : 320 / 600 W
  • Impédance : 4 – 8 Ohm
  • Bande passante : 18 – 75 000 Hz
  • Crossover Frequencies 380 Hz, 2.600 Hz
  • Puissance recommandée en sortie de l’amplificateur : > 35 Watt
  • Efficacité (1W/ 1m): 93 dB
  • Dimensions (L x H x P): 275 x 1250 x 390 mm  (49kg)
  • Woofer : 2 x 200 mm
  • Médium : 1 x 170 mm
  • Tweeter : 1 x 25 mm
  • Accessoires: Pointes métalliques

Filtres & Crossover :

  • Construit selon les normes topologiques 24dB LKR avec transformateur à bobine et condensateurs polypropylène audiophiles.
  • XO sur 2 circuits séparés afin d’optimiser les haut-parleurs quand ils sont utilisés dans le mode bicâblage
  • XO mécaniquement isolé du coffre de l’enceinte
  • Construction du châssis :
  • Double renforts latéraux épais de sections variables pour réduire les vibrations dans le châssis.
  • Châssis robuste et haut pour plus de coffre et de stabilité
  • Nombreux renforts pour soutenir tout le châssis de l’enceinte
  • Boîtier tweeter séparé
  • Haute qualité de vernis brillant
  • Construction stable en panneaux MDF avec des contre-fiches complexes
  • Contre-fiches additionnelles comme renfort des châssis pour réduire des résonances avec placage de bois véritable

Autres précisions :

  • Bobine mobile avec un système de ventilation sophistiqué pour un rendement élevé
  • Câblage intérieur de haute qualité du spécialiste Oehlbach®•
  • Ports Airflex généreusement dimensionnés avec ouverture pour le chargement optimum des graves
  • Grille amovible avec un chiffon doté d’une perméabilité acoustique optimisée et cachée avec fixations magnétiques
  • Grand panneau à bornes en aluminium moulé sous pression avec bornes à vis solides
  • Option Bi-wiring/bi-amping (biamplification)
  • Connecteurs d’enceintes plaqués or et acrylique encastré
  • Pointes en aluminium solide

Les Magnat Quantum 1009 à l’écoute

C’est sans surprise que je retrouve pas mal de points en commun avec le timbre et les performances de la Quantum 807 qui propose pas mal de similitudes au niveau de la construction et des haut-parleurs. La Magnat Quantum 1009 n’est pas la grande sœur pour rien, elle est bien plus gourmande en puissance, capable de sonoriser un grand salon ou salle dédiée, elle offre une qualité de restitution sonore tout simplement bluffante au regard du prix de cette enceinte. Plus de coffre, plus d’ampleur, plus de subtilité, mais aussi des graves plus fermes (mais peut-être un peu moins profonds) que la 807, elle est capable de vous emmener loin, vraiment très loin dans vos écoutes musicales et vos séances home cinéma.

La 1009 est une enceinte qui arrive à accorder « grosse puissance » et dynamique avec subtilité et douceur, ce qui est assez rare. Elle offre un son très clair, limpide et cristallin, avec une texture très riche, de la matière à couper au couteau et une belle dynamique. Certains pourront trouver qu’elle manque un peu de chaleur, pour ma part j’apprécie grandement cette transparence et cet équilibre tonal qui touche à la perfection. On retrouve aisément et avec fidélité le timbre de la source, que l’on a choisi avec soin pour ses DACs, son timbre chaleureux ou sa dynamique, comme ce que propose un bon lecteur CD, un bon DAC, ou un bon lecteur réseau. Et ça, c’est très appréciable.

La 1009 n’est absolument pas directive, disperse le son dans toute la pièce avec une superbe ampleur, une ouverture digne des meilleures enceintes Hi-Fi. Jamais fatigant, jamais agressif, même à très fort volume, la 1009 arrive à vous bercer, avec une tendance à toujours en demander plus, on se retrouve vite à monter le son plus que nécessaire tellement cette enveloppe sonore est agréable, diffuse, spatiale, et naturelle.  Avec une bonne source, un bon ampli, jamais une distorsion, ou autres agressions ne viennent gâcher le plaisir d’écoute. Sa spatialisation vous donne parfois l’impression d’avoir une salle d’écoute plus grande, voire même de se retrouver en face de la scène.

Son tweeter est une véritable révolution technologique. C’est en toute honnêteté que je peux dire que je n’avais jamais entendu des aigus aussi précis, doux, fins, soyeux et détaillés sur une enceinte de cette gamme de prix. Ce F-max est un véritable petit diamant brut. Les aigus ne sont jamais durs, ne sifflent pas et offrent une très belle musicalité (absolument exceptionnel avec un appareil à base de DACs Wolfson). Le moindre petit bruit s’entend, jusqu’aux frottements des doigts sur une corde de guitare, jusqu’aux plus petits détails d’une bande-son, et cela même lors des scènes très complexes.

La 1009 reproduit toute la gamme de fréquence haut-grave/médiums avec beaucoup de nuances, de corps et de fermeté. Les voix sont parfaitement centrées (preuve d’une excellente ouverture et spatialisation), soutenues, nuancées et claires dans le haut du spectre, peut être un peut trop par moment en utilisation home cinéma stéréo, mais avec cette sensation bluffante que les voix sortent d’une centrale virtuelle. Le médium est légèrement coloré, contrairement aux aigus très transparents, mais ce n’est pas pour me déplaire sur la reproduction des chants et des vocales.

C’est dans les graves qu’on pourra se rendre compte de la gourmandise de la 1009 en terme de puissance. Elle a besoin de Watts pour reproduire les graves dont elle est capable. Sans un bon amplificateur bien musclé, les graves sont tellement fermes qu’ils peuvent paraitre en retrait, mais avec de la puissance, ce sont bien des graves très profonds, percutants, fermes, précis et rapides que la 1009 nous offre. Là aussi, sur certains titres on est littéralement scotché par les coups d’assommoir que cette enceinte est capable de délivrer !!

La Magnat Quantum 1009 est donc en toute logique une enceinte qui s’accorde avec tous les styles de musiques et, forcément, de films. Ça va de la techno grâce à ses graves profonds et fermes, au Jazz grâce à ses médiums nuancés et le corps offert sur la basse, le saxo, que ce soit de la musique acoustique avec une belle dynamique, des attaques rapides sur les notes de Piano, d’instruments à cordes comme la guitare, la Cora ou la Harpe, et donc forcément le Classique, le Rock, bref, toutes sortes de musiques. Je vous propose quelques retours sur des écoutes que j’ai pu faire.

S.A.CD Diana Krall – The Look of Love : sur préampli Onkyo PR-SC5509 + ampli Parasound 5250 v2

Une belle édition S.A.CD multicanal 5.1 sur laquelle la Magnat nous berce par la nuance de ses timbres et ses aigus doux et détaillés, quoi de mieux pour écouter du Diana Krall qu’une enceinte dénuée d’agressivité. Elle ne triche pas et on apprécie grandement le timbre si spécial, naturel et chaleureux du S.A.CD que le préampli Onkyo décode comme une chef. Il faudra un bel effort pour ne pas m’endormir comme un bébé aux anges en écoutant cet album du début à la fin. La texture sur la voix de Diana Krall est fidèle, très légèrement rocailleuse dans les basses tonalités, douce et suave dans les hautes tonalités. La basse est appuyée et ronde, les attaques sur les notes de piano sont rapides, précises, les violons en fond de salle sont bien localisables, virevoltant et nuancés et profitent d’une belle aération dans le haut du spectre.Tous les (nombreux) instruments se détachent, l’image sonore n’est jamais brouillonne, ample, ouverte et balancée. La grande classe !

Ali Farka Toure & Toumani Diabate – Kala Djula – Sur Cambridge 551R (2 x 110 W/8 Ohms en stéréo)

C’est avec ce genre de musique que l’on se rend tout de suite compte de la performance du Tweeter F-max. Pour ceux qui ne connaissent pas Toumani Diabaté, il s’agit du maitre incontesté de la Cora, un instrument à cordes à mi-chemin entre la guitare et la harpe (que vous pouvez écouter sur cette vidéo Youtube en duo avec Ali Farka Touré pour vous faire une idée). Ce duo disponible en album est une pure merveille à écouter sur le Cambridge 551R ! Je vous avais déjà fait un retour lors du test de cet ampli, qui manque un peu de puissance, mais se débrouille déjà très bien malgré les apparences. La rapidité des attaques des notes, la dynamique, les aigus précis, incisifs et doux à la fois, offrent une reproduction de la Cora tout simplement magique. On entend le frottement des doigts sur les cordes et de nombreux petits détails souvent inaudibles sur d’autres configurations, J’ai eu plusieurs fois la remarque parmi les invités qui ont assistés à cette démo : « là, on a vraiment les musiciens en face de nous, dans la même pièce ! ».

Je vous conseille mille fois d’écouter cet album ! l’image stéréo offre une proximité avec les musiciens, un réalisme bluffant, une spatialisation et localisation des musiciens précises, tous les instruments son intelligibles, se distingues nettement les uns des autres. Le son est propre, limpide, cristallin et l’amplification fait preuve d’une grande transparence. Un régal !

Blu-ray TRON – L’Héritage : en stéréo sur l’ampli Yamaha P5000S

Cela va peut être en étonner certains, mais pour ce test, j’ai tout simplement regardé Tron avec une configuration stéréo sur un ampli de puissance Yamaha P5000S très neutre, et très puissant (2 x 500W / 8 Ohms). Le but était bien-sûr de tester les graves dans toute leur puissance, et le résultat est sans appel ! Les graves sont tonitruants, descendent très bas, sont un peu moins ronds et moins généreux que la 807 mais sont plus musicaux, très fermes, tendus, précis et très rapides. La bande son de Daft Punk est vraiment reproduite comme il se doit, les voix sortent du centre de l’image, grâce à la spatialisation et l’ouverture sonore des 1009. Par moment, on est pas loin de l’immersion proposée par un 5.1 . L’écoute stéréo à vraiment du charme en home cinéma lorsqu’on entend une telle démonstration enceinte/ampli, avec autant de musicalité sur les passage musicaux, autant de dynamique et de consistance.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je trouve que cette enceinte est une « petite » merveille. Très équilibrée, elle sait se montrer performante à tous les niveaux, maissles aigus exceptionnels sont tout de même la grande force de cette enceinte par rapport à la concurrence : Dénués de toute agressivité, fins, ciselés, le moindre micro détails est audible. On touche la perfection !

Sous le charme, je ne trouve pas vraiment de défauts à cette enceinte, surtout à ce prix, qui offre une reproduction transparente et cristalline. Certes, je n’ai pas écouté toutes les enceintes qui existent, loin de là, mais la Quantum 1009 est devenu mon enceinte de référence et je n’aurais de toute façon pas les moyens de viser plus haut en prix. Aucun défaut, ne veut pas dire que chacun appréciera cette enceinte comme moi. Au delà de défauts éventuels, c’est une question de timbre, chacun a ses goûts. Certains préfèreront peut-être plus chaleureux, un autre design, ou auront d’autres affinités avec telle ou telle marque et rendu sonore. Chacun a sa propre expérience et son propre chemin qui l’a mené vers tel ou tel choix d’enceintes.

Pour ma part, j’ai retrouvé tout ce que j’aimais dans tous les registres du spectre sonore, une enveloppe sonore exceptionnelle, de la dynamique, une excellente ouverture et diffusion, une excellente spatialisation, des médiums soutenus, nuancés, de la texture, du relief, des graves profonds et surtout bien fermes et rapides qui savent aussi se montrer subtiles et musicaux. Émotions et frissons garantis !

La construction est exemplaire, le design magnifique ! Et si on rajoute à cela le rapport qualité/prix imbattable, que demander de plus ? La Magnat 1009 propose une qualité hifi qui rivalise avec des enceintes bien plus chères, qui approchent souvent la barre des 10 000 euros. À mon sens, c’est l’un des meilleurs rapports qualité/prix du marché. Il y a peut être équivalent au même prix, dans un autre registre de timbres ? Je ne demande qu’à écouter, mais pour le moment, la Magnat Quantum 1009 reçoit l’Award Reference HDfever. Un grand merci et bravo à Magnat !

Reference - 5 étoiles

Les notes sont évidemment en fonction du prix des enceintes :

  • Dynamique :
  • Musicalité des timbres :
  • Ouverture de la scène sonore :
  • Qualité de spatialisation  :
  • Qualité/musicalité de l’aigu :
  • Définition/précision de l’aigu :
  • Qualité des médiums :
  • Précision/articulation du médium :
  • Qualité/fermeté/rapidité du grave :
  • Profondeur du grave :
  • Tenue en puissance :
  • Coffre et ampleur :
  • Qualité de fabrication & Design :
  • Rapport Qualité/prix :

Ce que j’ai aimé avec les Magnat Quantum 1009

  • Une image sonore large, très riche, détaillée et aérée
  • Un son dynamique, sans directivité, très ouvert
  • La profondeur de la scène sonore, le détourage des instruments
  • Le haut du spectre très précis et très musical à la fois
  • Des graves profonds, fermes et puissants
  • Le superbe design et la qualité de fabrication
  • La puissance exceptionnelle, mais aussi très gourmandes en Watts
  • Une présence imposante, des enceintes hautes, larges et lourdes (49 kg l’unité !)
  • Des enceintes aussi bonnes en écoute musicale qu’en home cinéma
  • Une réponse en fréquence énorme !
  • La biamplification offre de bons résultats au niveau des graves et médiums
  • Un rapport qualité /prix vraiment imbattable !

Ce que j’ai regretté avec les Magnat Quantum 1009

  • Très gourmandes en puissance
  • Certains trouveront peut-être le timbre trop clair, pas assez chaleureux…

96 commentaires

  1. avatar

    @nicolas – Bonjour,

    Oui, la 1009S est un peu plus facile à driver de part ses HP de grave sans coquille bombé plus faciles à bouger.

    Autre différence, l’aigu est un peu plus doux et raffiné sur la 1009S. Le tweeter de la 1009S a été développé lors de la création de la Magnat Signature. Il me semble que la petite Magnat Edelstein également d’ailleurs ….

    Sinon, Parasound est l’une des deux meilleures associations que j’ai écouté sur les 1009 avec les amplis Hegel (notamment le H300 ou mieux le H4SE mais ils sont « un peu » chers).

    Ce sont des enceintes avec lesquelles il vaut mieux éviter les amplis montant ou un peu clairs comme Rotel ou autres Classe D. Les Parasound et Hegel apportent ce soupçon chaleureux, que je préfère qualifier de son « analogique » et une signature très naturelle et dynamique qui va très bien avec les 1009 ! L’ensemble s’équilibre parfaitement et offre une belle neutralité.

  2. avatar
    Jordan.C /

    Bonjour, quand vous dites que les enceintes vont bien avec tous genre de musiques, est-ce que par exemple, pour du Drum & Bass, ainsi que le dubstep elles sont bien avec le Hegel H300 ? (J’écoute de tout) mais surtout savoir si elles se débrouillent bien avec ce type de son.

  3. avatar
    julien /

    Auteur du commentaire Nicolas Bécuwe@geronemo31
    Le top serait un Musical Fidelity M6i par exemple, un intégré hifi stéréo exceptionnel, très musical et très puissant, mais il coute 2499 €.

    Les 1009 sont dans la lignée de Monitor Audio GX300 et encore, je les compareai plus aux Platinum PL 300. Les Magnat sont même plus puissance, meilleure tenue en puissance et plus facile à marier car moins criard dans l’aigu, plus douce. Cela dit les Monitor Audio bien associé avec un ampli chaleureux Class A/B de signature anglaise par exemple offre des résultats magnifique et plus de dynamique que les Magnat. après c’est une question de goût car il n’y a pas vraiment de défaut sur ce genre d’enceinte, juste un timbre différent, mais les Magnat sont plus abordables, c’est en ça qu’elles sont vraiment intéressantes !

    Bonjour Nicolas,

    Je viens de vendre mes GX300 pour des PL300.
    Que recommanderais-tu comme amplification, anglaise, douce dans l’aigu, avec tout de même une réserve de puissance.

    Je pensais au musical fidelity M6 500i?
    Cambridge sera peut être juste en terme de puissance?
    Hegel, le H300, sonnera peut être un peut claire? sauf le H70 ou 80, comme tu avais évoqué, mais un peu juste en puissance à mon avis.
    Arcam A49, mais peu d’avis et de test, voir le tout nouveau AVR850, si il se débrouille très bien en Hifi,
    il permettrait de remplacer également mon ampli HC, tout en aillant une correction de la pièce que ce soit en HC ou HIFI.

    Actuellement, mon dac est un HD25, ampli audio analogue verdi cento.

    Julien.

  4. avatar
    philippe /

    Un audia flight two ou one seraient peut-être la solution pour ce qui est des timbres, mais le AF2 risque d’être trop juste ( 100w et 550va )

  5. avatar
    philippe /

    Ou bien un EX-362D de chez BC acoustique ?
    Avec ses 2×80 en classe A et son énorme alimentation, sur le papier, ça devrait marcher du tonnerre ensemble !

  6. avatar
    boubou /

    Bonjour,

    Pour un ensemble Magnat 1009 + P3500s + Yamaha RXA 3020, il faut partir sur quel type de câble enceinte pour un budget de 250€ maxi (en 2x2m)?? :wink:

    J’ai repèré ce model pas trop chère: https://www.amazon.fr/gp/product/B0018LPYUG/ref=ox_sc_act_title_1?ie=UTF8&psc=1&smid=A2CVHYRTWLQO9T

    Ou plutôt partir sur ce model:

    https://www.amazon.fr/Oehlbach-10732-c%C3%A2bles-haut-parleurs-cosses/dp/B0018LMG8Y/ref=sr_1_1?s=electronics&ie=UTF8&qid=1466747692&sr=1-1&keywords=oehlbach+twin+mix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: