Facebook Tweeter Tweeter

Test Cambridge Audio Stream Magic 6

Après un Pioneer N-50, je vous propose un autre test de lecteur réseau audophile avec le Cambridge Audio Stream Magic 6 qui vient à peine d’être commercialisé il y a quelques semaines. Ce lecteur réseau nouvelle génération succède au très réputé Sonata NP-30 et profite donc du savoir-faire Cambridge dans ce domaine. Une société qui propose depuis longtemps plusieurs solutions performantes comme ses DAC, lecteurs CD, ou universels, dont certains ont déjà été testés sur HDfever.

Le Stream Magic 6 est très intéressant sur plusieurs points. Tout d’abord, il permet de lire toute votre musique stockée sur ordinateurs ou NAS en réseau via UPnP, mais aussi stockée sur HDD. Il peut faire office de DAC, intègre des Dacs Wolfson WM8740 192/32, permet d’accéder à des services de musique à la demande, propose une connectique riche, et intègre la nouvelle technologie ATF2 qui permet l’upsamplig 24 bits/384 kHz ! Au cours de ce test, je testerai donc, comme d’habitude, la qualité de son traitement analogique, mais aussi numérique, sa stabilité de fonctionnement, sa compatibilité multimédia audio, la richesse de ses services internet et bien sûr sa toute nouvelle application qui permet de contrôler entièrement le lecteur avec affichage des pochettes d’albums.

MAJ du 21/07/2012 : le nouveau firmware apporte le support du gapless sur les files d’attentes.

Protocole de test :

  • Lecteur réseau Cambridge Audio Stream Magic 6
  • Amplificateur Class D Rotel RMB-1575
  • Amplificateur intégré à tubes Magnat MA-400
  • Enceintes KEF Q500 / Monitor Audio GX200
  • Câble de modulation asymétrique Rca : Oehlbach Silver Express
  • Câble d’enceintes : Oehlbach Twin Mix One
Présentation

Présentation du Cambridge Audio Stream Magic 6

Le lecteur réseau audophile Cambridge Audio Stream Magic 6 reprend un look de type platine, il est plus large que son prédécesseur le Sonata NP30 et affiche 4 kg à la pesée. Il offre toujours cette belle finition, un design sobre et classe, fidèle à la plus pure tradition du constructeur anglais : Chassîs entièrement en aluminium, façade épaisse en aluminium brossé, et une connectique de très bonne facture, entièrement doré. Un design en parfaite harmonie avec le lecteur universel 751BD déjà testé sur HDfever.

On retrouve l’écran digital rétroéclairé et assez large du Sonata. Par contre, et malheureusement, cet écran n’est pas un OLED, et propose une définition très limitée, donc pas d’affichage de jaquettes, ni de graphisme ni de couleur. Cependant, il est très utile, car il affiche le menu, les chemins des dossiers, les informations, les tags, les réglages, les accès aux services internet, bref toutes les fonctions et toutes les informations nécessaires y sont affichées pour simplifier grandement son utilisation.

Toujours en façade, on trouve un port USB pour connecter un HDD externe ou une clé USB. Les  systèmes de fichiers NTFS et Fat32 sont supportés, ce qui m’a permis de connecter mon rack HDD de 1.5 To rempli de musique dématérialisée et ainsi profiter de centaines de musiques sans se lever de son canapé.

Le Stream Magic 6 intègre un DSP ATF2 (Adaptive Time Filtering) mis au point en collaboration avec Anagram Technologies. Ce DSP propose un procédé d’upsampling en 384 khz/24 bits afin de proposer un son plus naturel et plus propre, et une réduction du jitter. C’est aussi ce DSP qui permet d’opter pour des filtres numériques grâce à des boutons sur la façade du lecteur. D’après le constructeur, ces filtres permettent  :

  • Le filtre d’atténuation à front raide produit une forte atténuation du crénelage en dehors de la bande passante (au-dessus de 22,05 kHz) aux dépens d’un petit pré-écho et post-écho dans le domaine temporel.
  • Le filtre de phase linéaire se distingue par un « retard de groupe constant » qui temporise tous les signaux audio à toutes les fréquences suivant le même facteur et rend ainsi le son entièrement cohérent dans le temps.
  • Le filtre de phase maximum n’applique pas de retard de groupe constant. À la place, ses coefficients ont été optimisés sans anticipation pour que la réponse impulsionnelle ne présente aucun pré-écho dans le domaine temporel.

Autour de l’écran digital, on a d’autres boutons de sélection pour revenir au menu principal, un autre pour interagir avec les services de musique en ligne, une touche pour afficher les informations sur le contenu en cours de lecture, une touche pour mémoriser un morceau en favoris, et tous les contrôles de lecture habituels : Play, Pause, Stop, Plage ou morceau avant, plage ou morceau arrière. Notez également que le bouton de volume sert également au défilement des listes et à la sélection d’un choix en appuyant dessus.

Passons à la connectique très complète à l’arrière de ce lecteur avec une sortie analogique stéréo RCA, une sortie analogique XLR stéréo, un bouton Power, une entrée/sortie Optique, une entrée/sortie Coaxiale, un port Ethernet. On trouve encore un port USB pour connecteur un HDD, une clé USB, ou l’adaptateur Bluetooth (en option). Un connecteur pour l’antenne Wi-Fi est présent, ainsi qu’un port pour un relai IR, une entrée/sortie Coaxiale Control Bus pour connecter un ampli Cambridge et tout contrôler depuis une seule télécommande. Enfin, le port USB asynchrone compatible 1.1 ou 2.0 permet de connecter le lecteur à un ordinateur pour l’utiliser comme une carte son haut de gamme externe. L’utilisation de ce port nécessite l’installation du Driver USB Cambridge et permet de gérer le 192 kHz, les pilotes ASIO ou WASAPI et donc le Bitperfect (cela permet de lire le fichier audio sans jitter et dans sa fréquence d’échantillonnage d’origine (on bypass le contrôleur audio Windows par exemple).

Je finis le tour du propriétaire par la télécommande simple, mais très solide, en aluminium brossé. Elle n’est pas rétroéclairée, mais elle est plutôt classe et offre une bonne prise en main. Elle permet de contrôler toutes les fonctions, de manière simple, et peut également contrôler un éventuel ampli Cambridge associé au lecteur. Notez tout de même que le contrôle du volume depuis la télécommande ou le lecteur, permet de connecter le Stream Magic 6 directement à un amplificateur de puissance. C’est ce que j’ai fait sur le Rotel RMB-1575 et le résultat est très intéressant et l’association parfaitement fonctionnelle.

Caractéristiques techniques du StreamMagic 6 en bref :

  • Lecteur de musique réseau
  • 20 000 stations radio Internet
  • Streaming de musique à partir d’ordinateur/NAS/USB
  • Préampli audio numérique avec commande optionnelle de volume numérique et d’équilibrage de canaux
  • Convertisseur de suréchantillonnage numérique à analogique avec entrées S/PDIF et TOSlink et entrée audio USB (toutes compatibles à 24 bits)
  • Deux convertisseurs N/A Wolfson WM8740
  • Filtre analogique à deux pôles, double différentiel Bessel et double masse balancée
  • Suréchantillonnage audio ATF2 jusqu’à 24 bits/384 kHz
  • Entrée audio USB permettant un streaming audio jusqu’à 24 bits/192 kHz à partir d’un ordinateur
  • Filtres numériques sélectionnables – phase linéaire, phase minimum, front raide
  • Appli iPad/iPhone gratuite offrant une maîtrise totale sur l’appareil
  • Prise en charge d’un récepteur Bluetooth BT100 en option qui permet la diffusion en streaming et le suréchantillonnage du son venant de n’importe quel appareil aptX ou A2DP couplé par Bluetooth.
  • Sorties audio symétriques et asymétriques pour une connectivité supérieure
  • Design de boîtier 100 % métallique avec panneau avant épais en aluminium brossé et pattes amorties double couche améliorant la gestion de la résonance.
  • Écologique: Consommation électrique < 0,5 W en mode veille
  • Télécommande Azur Navigator avec commande d’amplificateur Cambridge Audio
  • Finitions disponibles: noir et argent

Notez également que pour ce test, j’ai utilisé des câbles de modulation asymétrique Rca Oehlbach Silver Express et des câbles d’enceintes Oehlbach Twin Mix One.

Fonctionnalités & réseau

Les fonctionnalités du Cambridge Audio Stream Magic 6

Services réseaux : MP3Tunes, AUPEO!, vTuner, Live365 et BBC iPlayer Radio

C’est une des nouveautés sur ce lecteur qui permet d’accéder à de nombreux services internet aux USA. Malheureusement, en France, seuls AUPEO!, vTuner et MP3tunes sont vraiment intéressants. On trouve également BBC iPlayer et Live365, des services de radio à la demande.

Nous avions découvert AUPEO! depuis l’intégration de ce service dans les amplificateurs Onkyo. C’est une sorte de radio personnalisable, avec la possibilité d’accéder à des thèmes, des ambiances, des artistes, etc. Cependant, l’intégration n’est pas très fun : pas de couleurs, pas de graphismes, mais tout de même une fonction de recherche et de favoris.

MP3Tunes est un peu plus connu, puisque ce service fonctionne avec la musique à la demande d’Amazon. Tous les titres MP3 que vous achetez sur Amazon peuvent être uploadés sur votre espace de stockage dans le Cloud. Il en est de même avec vos musiques personnelles que vous stockez sur votre ordinateur, c’est d’ailleurs une fonction qui a fait beaucoup parler d’elle puisqu’elle est souvent, et injustement, accusée d’incitation au piratage. Bref, quoi qu’il en soit, c’est un service intéressant qui permet d’accéder depuis un mobile à toutes votre musique sur le Cloud. Cependant, l’intérêt est assez limité sur un appareil non mobile, installé à domicile.

Le Stream Magic 6 permet aussi d’accéder à quelques podcasts comme Podcasts BBC, et BlogTalkRadio qui est le plus intéressant et propose des discussions, des émissions, des sketchs, des spectacles, divers et variés.

vTuner est évidemment la base de données incontournable et très appréciée de tous les utilisateurs. Vous pouvez accéder à des milliers de radios internet. Encore une fois l’intégration est assez basique, mais tout y est : fonction de recherche, de favoris, classement des radios par thème, pays, genre, etc. Chaque logo de radio est affiché. Ceci est d’ailleurs valable pour tous les services en réseau.

Autre information très importante. Cambridge Audio met à disposition un compte internet pour enregistrer le lecteur et faire quelques configurations très intéressantes. Ainsi, en récupérant le N° d’activation propre à chaque lecteur dans le menu du Stream Magic, et en ouvrant un compte sur ce site dédié (gratuit) vous pouvez renommer votre lecteur, faire une liste des vos radios internet favorites, ou encore rentre quelques adresses de podcasts que vous retrouverez dans le menu du StreamMagic.

Je regrette tout de même l’absence de service de musique à la demande comme Spotify, ou Deezer, en espérant aussi qu’un jour des services comme Qobuz, ou HighResAudio soient accessibles sur ce genre d’appareil.

L’application Stream Magic Remote

L’un des grands points forts de ce lecteur réseau, c’est son application. Même si elle n’est pas encore aboutie, pas parfaite, et qu’on se doit d’espérer plusieurs futures mises à jour pour la faire évoluer (je n’ai aucun doute là dessus). Cette application est disponible sur iOS, mais aussi sur Android. J’ai eu l’occasion de la tester sur un iPad, et je dois dire qu’elle est très réactive, très complète, mais certaines absences ou bugs de jeunesse sont tout de même regrettables.

Caractéristiques principales de Stream Magic Remote:

  • Versions gratuites disponibles pour iPhone, iPad et appareils Android.
  • Gestion totale de tout lecteur de musique réseau tournant avec Stream Magic
  • Recherche et lecture de morceaux sur serveurs UPnP ou disques durs NAS reliés au même réseau
  • Possibilité de parcourir et chercher parmi plus de 20 000 stations de radio Internet du monde entier par le service Internet Radio.
  • Services d’accès au streaming* tels que Pandora, Rhapsody, SIRIUS, LastFM, Aupeo!, Live365 et MP3Tunes
  • Affichage haute résolution des illustrations d’album et des détails de morceaux
  • Recherche automatique de lecteurs de musique réseau Cambridge Audio sur le réseau
  • Mémorisation des stations actuellement écoutées
  • Ajout, suppression et réorganisation des pistes dans la liste de lecture
* La disponibilité des services de streaming dépend du pays

Son design est assez (trop) sobre, pas beaucoup de couleur, si ce n’est les pochettes, logos et drapeaux de chaque pays qui sont affichés. L’interface est bien structurée et surtout très réactive, même si quelques déconnexions ont été constatées, et que de temps en temps les mauvais fichiers sont lancés à la place de celui choisi (ce reste asse rare).

Cette application permet de contrôler absolument tout sur ce lecteur, que ce soit le choix de la source, la fonction DAC, le passerelle réseau, l’accès aux services internet, aux PodCasts, aux périphériques de stockages connectés via USB, aux réglages réseau, la possibilité de passer en mode Azur pour contrôler en même temps un éventuel ampli Cambridge connecté au lecteur, la gestion de la file d’attente pour charger des morceaux choisis.

Cette application permet donc l’essentiel, c’est-à-dire de lancer sa musique depuis un stockage USB ou via UPnP depuis un serveur. Elle affiche les tags, permet la navigation dans les dossiers sans interrompre la musique en cours de lecture, et permet d’afficher les pochettes d’albums. Cependant, cette dernière fonction n’est pas très optimisée. Les pochettes d’albums ne sont pas gérées depuis tous les serveurs comme celui de Windows Media Player. J’ai dû utiliser TVersity pour permettre l’affichage des pochettes. Et encore, l’icône des dossiers n’est pas remplacée par la pochette de l’album, seul le fichier audio affiche la pochette et encore, certaines pochettes ne sont pas gérées. De plus, régulièrement, les fichiers sont affichés en double à cause d’un bug, ou encore un autre fichier peut être lancé à la place de celui qui a été choisi. N’oublions pas que cette application est toute récente, et qu’elle progressera avec le temps. En attendant, elle est tout de même très pratique et agréable d’utilisation, et les playlists m3u sont prises en charge.

Utiliser le Stream Magic 6 comme DAC

Il y a donc plusieurs possibilités pour exploiter le DAC du Stream Magic 6. Soit vous connectez tout simplement un appareil via Optique ou Coaxial en prenant soin de diffuser le son en LPCM, car il ne gère pas le Dolby Digital ou le DTS. Cela peut être un lecteur CD, un lecteur Blu-ray pour ceux qui aiment regarder leurs films en stéréo sur un système HiFi, ou même connecter la sortie Optique de votre TV au lecteur. Le DAC s’occupera de la conversion numérique/analogique pour profiter d’une reproduction sonore plus musicale.

Autre solution, vous connectez votre ordinateur à l’entrée USB asynchrone et vous installez le driver Cambridge Audio pour que le lecteur soit reconnu comme une carte son externe. Vous avez la possibilité de sortie en 44.1 kHz jusqu’en 192 kHz/ 24 bits, au choix. Ainsi, vous pouvez tout décoder sur le lecteur, que ce soit les bandes-son de films ou les musiques lues sur votre ordinateur. L’utilisation la plus intéressante est forcément l’écoute de musique, surtout que le Stream Magic 6 est compatible ASIO et WASAPI et donc avec la fonction BitPerfect. Cela permet de Bypasser le contrôleur audio de Wiondows par exemple, pour lire la musique dans son échantillonnage natif sans devoir changer l’échantillonnage en sortie sans arrêt.

En clair : si vous avez opté pour une sortie 96 kHz/24 bits sur le gestionnaire audio Windows et que vous lisez un titre en 44.1 kHz/16 bits depuis le logiciel de lecture Foobar2000 avec les pilotes ASIO, ce morceau sera envoyé en 44.1 kHz 16 bits vers le lecteur et donc les Dacs Wolfson pour une conversion N/A bit pour bit. Il faut savoir que d’autres logiciels de lecture sont compatibles ASIO ou WASAPI comme J.River, MusiCHI, ou encore Audirvana Plus sur MAC.

multimédia audio

Compatibilité multimédia du StreamMagic 6

C’est évidemment l’un des chapitres les plus importants de ce test. Le StreamMagic 6 gère un grand nombre de formats sur le papier comme les Flac, le WAV,  AIFF, WMA, MP3, AAC, HE AAC, AAC+, et Ogg Vorbis. Sur le terrain, il s’en sort également très bien et respecte à peu près ce qui est annoncé par le constructeur, mais j’ai relevé tout de même quelques absences et limitations. La qualité de décodage et de lecture est excellente, les tags sont parfaitement gérés, et les listes de lecture m3u également. Un des plus grands regrets vient du fait que pour le moment ce lecteur n’est pas gapeless, et ne gère pas vraiment (lecture saccadée et de mauvaise qualité) le 192 kHz ni le 176.8 kHz ni via UPnP, ni via USB. Cambridge Audio nous a promis une mise à jour, mais pour l’heure toujours pas de nouvelle…

Je vous propose un résumé de cette gestion multimédia, sous forme de listing en essayant d’être le plus exhaustif possible :

  • Le Lecteur est compatible gapless (mais uniquement sur les listes de lecture)
  • Les fichiers Flac 44.1, 48, 88.2, et 96 kHz sont parfaitement lus via UPnP et USB
  • Le ALAC 16-24-bit @ 12/16/22.05/24/32/44.1/48/88.2/96kHz est parfaitement pris en charge
  • Le AIFF 16 & 24-bit  @ 12/16/22.05/24/32/44.1/48/88.2/96kHz est parfaitement géré
  • Les Flac, Wav/LPCM, Ogg en 176.4 ou 192 kHz ne sont pas lus, ni via UPnP, ni via USB : la lecture se lance, mais elle est saccadée (mise à jour prochaine, apparemment…)
  • Le Flac en CDimage, ou les Flac 5.1 et 4.0 ne sont pas lus
  • Aucun fichier audio multicanal n’est géré.
  • Le Monkey’s Audio (.ape) n’est pas lu
  • le WAV/LPCM est lu en 44.1, 88.2, et 96 kHz
  • Le WAV/DTS n’est pas lu (dommage, avec les sorties S/PDIF ça aurait pu être intéressant)
  • Le WMA lossles, WMA, AAC, ALAC, MP3 sont lus sans problème
  • Les pochettes d’albums sont affichées sur l’application en utilisant des serveurs comme TVersity (testé), ou apparemment Twonky (pas testé), mais pas avec Windows Media Player. Cependant, plusieurs pochettes n’apparaissent pas.
Qualité audio

Le StreamMagic 6 à l’écoute

Pour remettre les choses dans leur contexte, je suis un grand fan des Dacs Wolfson, car je leur trouve une musicalité et un timbre vraiment très agréable, mêlant dynamique, douceur dans les aigus, richesse des détails, profondeur des graves, le tout avec une réponse en fréquence excellente, et un signal habituellement très propre. J’avais pu apprécier ces Dacs sur d’autres appareils Cambridge, notamment le lecteur universel 751BD et le merveilleux petit DacMagic Plus déjà testés sur HDfever.

J’étais donc très impatient de retrouver ces Dacs Wolfson dans ce nouveau lecteur réseau. J’ai donc fait des écoutes directement sur un amplificateur de puissance Class D Rotel RMB1575 et pour tester ce lecteur avec une tout autre configuration, je l’ai également essayé sur un amplificateur intégré stéréo avec une section preamplification à tubes, le Magnat MA-400.

D’une manière générale, j’ai retrouvé ce timbre très agréable et cette excellente musicalité proposés par les appareils Cambridge Audio à base de Wolfson. J’ai même découvert un timbre plus chaleureux qu’avec le DacMagic Plus par exemple : beaucoup de rondeur et de percussion dans les médiums avec des graves très profonds. L’image stéréo est excellente, offre une parfaite spatialisation et localisation des musiciens. J’ai même poussé l’expérience  en écoutant des films en stéréo dessus, et la reproduction des voix très centrée au niveau de l’écran TV atteste là aussi d’une image stéréo dotée d’une grande précision et d’une excellente spatialisation.

L’image sonore est propre, agréable, douce, détaillée, et reposante à l’écoute. Plus chaleureuse que le DacMagic Plus donc, mais moins neutre. J’ai trouvé que la qualité générale était (à mon goût) un tout petit peu en retrait comparé à celle du DacMagic Plus ou même du 751BD, surtout au niveau de la dynamique. Le haut de spectre est moins riche en détail, et les attaques des notes sont moins rapides. D’ailleurs, limes mesures plus bas montrent tout de même une différence assez notable (environ 10 dB) au niveau du Dynamic Range entre le DacMagic Plus et le Stream Magic 6. Certains apprécieront ce gain de chaleur, malgré cette dynamique en retrait.

En effet, sur certains appareils, comme le Rotel RMB-1575, un ampli Class D qui est très dynamique, mais peut souffrir d’un manque de chaleur en fonction des associations, ce timbre chaleureux du Stream Magic 6 se mari bien avec et apporte une petite touche de douceur pour des écoutes moins fatigantes. L’ampli propose assez de dynamique pour combler le petit manque du lecteur à ce niveau là. Cependant, ça reste un ampli surdimensionné, au profil pas vraiment Hi-Fi, et une petite agressivité dans les aigus peut se faire ressentir sur certains styles de musique, surtout sur les Monitor Audio GX200.

Un mariage que j’ai grandement apprécié, c’est celui de l’ampli intégré stéréo Magnat MA-400 qui propose un petit  2 x 40 Watts, mais ce sont des Watts réels et il est largement suffisant pour une écoute stéréo dans un salon de 30 m². À mon grand étonnement, cet ampli propose à la fois de la dynamique et un timbre chaleureux. Il est parfaitement en accord avec le lecteur et offre un équilibre tonal parfait. Tout est à sa place, les graves sont profonds, les médiums magnifiques, et les aigus doux et précis à la fois. Aucune tonalité ne vient prendre le dessus sur l’autre, les « S » ne sifflent pas, les aigus jamais criards, malgré une belle précision dans le haut du spectre. L’écoute n’est pas fatigante, on peut y passer des heures ! De plus, et ce n’est pas négligeable, l’ensemble est magnifique, en parfaite harmonie, et surtout très musical.

Quant aux filtres numériques, c’est comme sur le 751BD, à savoir que les différences sont quasi inaudibles entre chaque filtre. Sur les mesures, le filtre « Lin » affiche des résultats très légèrement meilleurs que les autres, mais rien de très flagrant à l’écoute. En ce qui concerne l’upsampling 384 kHz, là aussi ce n’est pas flagrant, surtout qu’on ne peut pas l’activer ou le désactiver, il est constamment fonctionnel. En sortie numérique, l’échantillonnage est identique à la source, et via analogique les mesures de la réponse en fréquence d’un signal 44.1 kHz est totalement identique à un vrai signal 44.1 kHz, et non pas à un signal de 384 kHz, ni même 192 Khz …

La seule explication que je vois : cet upsampling est appliqué en amont, via le DSP et il est à nouveau downsamplé à la fréquence d’échantillonnage de départ avant d’être envoyé vers les DACs. De toute façon, les DAC Wolfson WM8740 ne traitent pas le 384 kHz. L’efficacité de cet upsampling est donc assez subjectif à mon sens,  surtout intéressant sur les musique lossy ou les écoutes de radios internet. Il semble influer également sur le timbre des formats dit « audiophiles » mais il est difficile de le juger objectivement, et permet, semble-t-il, de réduire les problèmes de gigue (jitter)…

Analyses du circuit analogique avec RMAA PRO

Les mesures du circuit analogique sont réalisées avec la plus grande attention, refait plusieurs fois pour ne pas qu’il y ait d’erreur, et avec de très bon câbles analogique courts, et  le logiciel RMAA PRO (avec support des pilotes ASIO).  J’ai analysé plusieurs échantillonnages, et plusieurs utilisation (via USB asynchrone, lecteur mulmédia et je trouve les mêmes résultats. Par contre, les résultats sont en retrait avec les échantillonnages 44.1 khz par rapport aux échantillonnages 96 et 192 khz. Voici ces analyses, qui sont de très bonne facture, même si  comme je le précisais, le DacMagic Plus affiche de meilleurs résultats.

Réponse en fréquence (96 khz / 24 bits)

From 20 Hz to 20 kHz, dB
-0.22, +0.02
From 40 Hz to 15 kHz, dB
-0.12, +0.02

Comme vous pouvez le voir sur cette mesure de réponse en fréquence, elle est excellente. Toutes les mesures sont d’ailleurs excellentes, il n’y a pas un seul point faible ! La réponse en fréquence est très droite, elle commence à chuter juste un petit peu tôt, mais c’est inaudible à l’oreille.

Niveau de Bruit

Left
Right
RMS power, dB
-98.4
-98.4
RMS power (A-weighted), dB
-98.8
-98.8
Peak level, dB FS
-79.8
-79.3
DC offset, %
-0.0
-0.0

Le niveau de bruit est très bas,  plus bas que la plupart des circuits analogiques mesurés jusqu’à lors, mais reste plus élevé que celui du DacMagic Plus qui affiche un niveau de bruit exceptionnel de -104dB, contre -98dB ici. Il est à peu près équivalent que le Pioneer N-50 qui affiche -100dB, mais il avait plus d’heure de rodage.

Gamme Dynamique

Left
Right
Dynamic range, dB
+98.0
+98.0
Dynamic range (A-weighted), dB
+98.8
+98.8
DC offset, %
+0.00
+0.00

C’est donc le petit point faible de ce lecteur qui affiche une dynamique de 98dB, contre plus de +108 dB sur le DacMagic Plus et +103dB sur le Pioneer N-50. Par contre la courbe est assez propre, ne comporte pas trop de pics élevés ce qui est un signe de timbre assez naturel, sans trop de jitter.

THD+ N : Taux de Distorsion Harmonique + Bruit

Left
Right
THD, %
+0.0012
+0.0012
THD + Noise, %
+0.0029
+0.0030
THD + Noise (A-weighted), %
+0.0026
+0.0026

Avec un THD de 0.0012%, on peut dire que le résultat est vraiment excellent, très loin des habituel 0.06% sur les appareils habituels. Ici, il se tient avec le DacMagic Plus et le Pioneer N-50 qui affichent tous deux 0.0009%.

Distorsion d’intermodulation

Left
Right
IMD + Noise, %
+0.0063
+0.0063
IMD + Noise (A-weighted), %
+0.0066
+0.0067

Diaphonie Stéréo

Left
Right
Crosstalk at 100 Hz, dB
-85
-83
Crosstalk at 1000 Hz, dB
-95
-87
Crosstalk at 10000 Hz, dB
-97
-94

Très légère diaphonie dans les médiums, mais tellement légère que c’est inaudible. Je ne le relèverais donc pas, surtout que le résultat général est excellent.  Plus les courbes sont basses, mieux c’est, et là on est à -90dB de moyenne, mais encore une fois le DacMagic plus descend à -100dB.

Balayage de Tonalité

Left
Right
IMD + Noise at 5000 Hz,
0.0024
0.0024
IMD + Noise at 10000 Hz,
0.0031
0.0031
IMD + Noise at 15000 Hz,
0.0059
0.0060

Vous pouvez comparer ces résultats à ceux du DacMagic Plus ou ceux du lecteur réseau Pioneer N-50.

Conclusion

Conclusion

Le Cambridge Audio Stream Magic 6 fait donc partie des tout meilleurs lecteurs réseau à l’heure actuelle. Il propose de nombreuses fonctions, et une utilisation très agréable, simple, intuitive. Il permet d’être utilisé en tant que DAC, pour lire les webradios, et comme passerelle multimédia audio très complète. Sa qualité de fabrication est très bonne, son design classe et sobre et il dispose d’une application vraiment très utile pour profiter de toute sa musique depuis son canapé, sans bouger et en toute simplicité.

Cependant, on pourra regretter quelques absences, comme le fait qu’il ne soit pas gapeless, son affichage digital qui n’est pas graphique, ni en couleur, et donc n’affiche pas les pochettes d’albums, pas de compatibilité AirPlay, ni la possibilité de profiter des musiques en stéréo Quadro ou en 5.1. Son application est très réactive, fonctionnelle et simple d’utilisation. Je dirais même indispensable pour plus de confort et profiter pleinement de ce lecteur, mais n’est pas encore tout à fait au point, notamment avec l’affichage des pochettes un peu bridé. Soyons un peu tolérants tout de même, car elle vient juste de sortir :)

Il offre une qualité de transfert numérique via Optique ou Coaxial vraiment exceptionnelle grâce à une horloge maitre très précise et une réduction de jitter efficace, beaucoup d’ampleur, et d’intelligibilité dans la reproduction des notes et le détourage des instruments. La qualité de son circuit analogique est également très bonne, offre une très belle musicalité, un timbre chaleureux très agréable, beaucoup de précision dans le haut du spectre et des graves très profonds. Cependant, je pense que les Dacs Wolfson ne sont pas exploités pleinement. Ils peuvent offrir une bien meilleure dynamique que ce qui est proposé ici. Du coup, le THD+N est également en retrait. Notez qu’il est normalement possible d’améliorer cette dynamique via mise à jour… Tout comme la gestion du 192 kHz via USB ou UPnP.

Cambridge Audio prépare d’ailleurs un firmware qui sera disponible prochainement pour corriger pas mal de choses comme la fonction gapeless, la lecture 192 kHz, et espérons pour améliorer sensiblement ce SNR en retrait et les performances générales du décodage analogique. À l’heure actuelle, je ne peux que constater que ce lecteur est un peu trop cher au regard de ses performances, notamment face au lecteur Pioneer N-50, mais je pourrais le réévaluer après cette fameuse mise à jour très attendue.

Je remercie PPL Audio pour le prêt du Stream Magic 6 de Cambridge Audio.

Les notes sont évaluées en fonction du prix de l’appareil. L’appareil est également évalué par rapport à sa catégorie (je suis plus tolérant sur la qualité analogique d’un lecteur universel, que sur un lecteur entièrement dédié à l’audio). La médaille « Reference » est réservée aux produits d’exceptions, les 3 étoiles correspondent à une médaille d’or et 2 étoiles : médaille d’argent, 1 étoiles : le Bronze. Certains produits n’ont donc aucune récompense.

  • Qualité de fabrication :
  • Connectique :
  • Qualité des connecteurs :
  • Qualité audio analogique via RCA :
  • Musicalité des timbres :
  • Qualité audio numérique via S/PDIF :
  • Qualités des composants intégrés :
  • Fonctionnalités :
  • Prise en charge multimédia :
  • Rapport qualité-prix :

Ce que j’ai aimé avec le Stream Magic 6

  • Pas mal de fonctions intéressantes
  • Un écran digital large qui affiche plein d’informations
  • La qualité de fabrication de très bonne facture
  • La musicalité, la douceur des timbres. Une écoute chaleureuse.
  • Une électronique de très bonne qualité
  • Une tonalité très équilibrée
  • Des graves profonds, puissants et percutants
  • Une excellente qualité de transfert numérique
  • La présence de XLR, d’entrées numérique et l’USB Asynchrone
  • La compatibilité ASIO
  • La compatibilité Bluetooth, Wi-Fi avec antenne fournie, iOS et Android
  • Une application prometteuse, agréable et très réactive
  • La possibilité d’association avec un ampli de puissance

Ce que je regrette avec le Stream Magic 6

  • L’absence de gestion des APE, MLP, WAV-DTS, et DSD
  • L’absence de gestion du 192 khz et 176.4 khz
  • Lecteur non Gapless (léger décrochage entre chaque morceau)
  • MAJ du 21/07/2012 : le nouveau firmware apporte le support du gapless sur les files d’attentes.
  • Une qualité analogique en retrait au niveau de la dynamique
  • L’écran digital sans couleur, ni affichage de pochettes
  • Les sorties analogiques limitées, pas de possibilité de 5.1
  • Une application qui plante un peu et qui a du mal à gérer toutes les pochettes et tous les serveurs audio
  • Pas d’adaptateur Bluetooth dans la boite pour le prix !
  • Pas de compatibilité AirPlay
  • Pas de sortie Casque

19 commentaires

  1. avatar
    knoflik /

    Thanks!

  2. avatar
    VNet /

    On aura droit à un test de ce petit ampli Magnat MA-400 ??
    Il a l’air très intéressant pour son prix.. Il pourrait faire un excellent compagnon pour mes Monitor Audio RX6 on dirait non ? Je pensais prendre quelque chose comme un Rega Brio-R mais un ampli hyride avec une petite sonorité tube à ce prix, ca fait réfléchir..

  3. avatar

    @VNet – Bonjour,

    Oui, tout à fait ! Il sera en test bientôt. En fait, je suis tombé dessus lors d’un salon. Comme je suis toujours à la recherche d’appareils sympa à tester, je les trouvait vraiment intéressant.

    De plus, malgré ce qui est annoncé, j’ai trouvé qu’il proposait une bonne puissance. J’arrive à driver des enceintes à faible rendement sans problème (89 dB par exemple avec le KEF Q500). Il devrait donner quelque chose de bien avec des Monitor Audio grâce à ce timbre très musical et chaleureux.

  4. avatar
    VNet /

    Ok merci pour les infos ! J’ai hâte de lire le test.

  5. avatar
    toscan /

    Bonjour
    et merci pour vos tests si bien réalisé
    je voulais avoir plus de détail pour écouter des films en stéréo avec ce dac relié en optique sur un lecteur blu ray
    il me semble que malheureusement les films sont proposés avec des bandes son 5.1 version originale ou version Française et non en stéréo Le lecteur réseau transforme t il le signal 5.1 en stéréo ou est ce encore du 5.1 mélangé et diffusé sur deux hp
    Je m’explique pour l’instant chez moi j ai branché mon lecteur pioneer blu ray a mon dac via l’entré optique et le dac en sortie rca direct sur un ampli a tube et bien le soucis est qu’il faut lors d’une diffusion de film dvd ou blu ray monter ou descendre le volume tout les 5 minutes car soit on entend pas bien les voix et corectement les bruits ambiant et musique, soit on entend bien les voix en montant le volume mais la musique et le bruitage deviennent assourdissantes car beaucoup trop fort
    Y a t il une solution Le dac cambridge reseau regle t ‘il se soucis
    Je possède des Enceinte murale NANO jmr, un ampli a tube, je ne voudrais pas m’embarrasser d’un home cinéma

  6. avatar

    @toscan – Bonjour,

    Je comprends tout à fait votre utilisation, car moi même il m’arrive souvent de faire comme cela, tout simplement car je préfère la musicalité de mon ampli hifi stéréo et de mes colonnes à celui d’un système ou ampli home cinéma. Il est préférable d’avoir un excellent système stéréo qu’un système 5.1 moyen !

    Donc, pour ma part, la meilleure solution que j’ai pu avoir, c’est tout simplement de faire le Downmix stéréo depuis le lecteur Blu-ray. J’ai testé ça sur trois lecteurs et ça marche parfaitement, tout est équilibré, les voix et les sons d’ambiance, même lors des scènes d’action. La seule contrainte, c’est d’avoir un lecteur Blu-ray qui propose un downmix stéréo sur la sortie Optique ou Coaxiale et de faire un décodage LPCM et (et non pas envoyer le Dolby et DTS en bitstream)..

    Il n’y a pas cette fonction sur votre lecteur Pioneer ?

  7. avatar
    CanCan /

    Bonjour,

    Je voudrais savoir ce que donnerait l’association du Stream Magic 6 avec le dernier née de des amplificateur de puissance le 851A ?

    Vous dites que le Stream Magic colore le son (son plud chaud) idem pour l’amplificateur 851A…Le son obtenu au final ne serait-il pas trop « déformé » ?
    Le DAC du stream manque de dynamisme et l’amplificateur semble souffrir d’un manque de ce côté là aussi…encore une fois l’association des 2 offrirait-il un bon mélange ou faut-il regarder au niveau d’autre amplicateur Hi-Fi ?

  8. avatar

    Bonjour,

    Je dirais que ça dépend surtout des enceintes. Ce seraient associé avec quelles enceintes ?

    L’ampli est tout de même pas mal en dynamique, même si ce n’est pas le plus dynamique que j’ai entendu, et il s’adapte bien en fonction des sources et des différents timbres, il est très puissant, je ne pense pas que les deux associés ensemble donneraient un son « mou », loin de là ! Des fois, trop de dynamique donne aussi un son trop sec, et des aigus trop criards, mais encore une fois tout dépend des enceintes à driver.

    Le Stream magic propose une dynamique de 100 dB voire un peu plus, ça reste très bon, même si c’est en dessous de certains DACs.Le plus important c’est sa superbe musicalité, très équilibrée, très belle comme souvent avec les DACs Wolfson. Je pense que ces deux appareils associés à des enceintes dynamiques comme de sMonitor Audio ou des Magnat peuvent donner quelque chose de vraiment très bon.

  9. avatar
    CanCan /

    Bonjour,

    L’ensemble serait associé à des enceintes 826V.

    Pensez-vous que le rendu serait intéressant ?

    Musicalement.

  10. avatar

    @CanCan – Bonjour,

    Je pense sincèrement que oui ! Focal propose des tweeter précis qui rendent bien avec la précision des DAC Wolfson, et des enceintes dynamiques. Ça devrait être pas mal du tout !

  11. avatar
    CanCan /

    Merci,

    Je vais m’y attardé sérieusement alors :D
    Dommage que les Cambridge ne propose pas d’amplificateur intermédiaire comme la série Azur 7xx….il y a un sacrée trou entre la série 6 et la 8…

    Cordialement

  12. avatar
    olivier /

    bonjour

    comme cacan j’aimmerai associé le Stream Magic 6 et l’amplificateur 851A à mon System.

    1er question:
    Est ce que cette ensemble s’accorde bien avec mes enceinte B&W cm9.

    2em question:
    J’ai comme lecteur Blu-ray le marantz UD7006 est ce la lecture réseau (fichier sur NAS) du Stream Magic 6 sera bien meilleur que celui de mon marantz ou elle sera pareil ?

  13. avatar
    jean-louis /

    Je défriche tout ça car je suis nouveau venu à la dématérialisation.
    Possédant un DAC externe (Atoll 100SE) je voudrais savoir si le MAGIC 6 possède une connectique (toslink par exemple ou autre) permettant d’utiliser le DAC externe ATOLL à la place de son DAC intégré. Merci par avance, je tiens le bout du câble qui va bien dans ma main gauche pendant que j’envoie ce message avec la main droite sur le clavier.

  14. avatar

    @jean-louis – Bonjour,

    Oui, tout à fait, il a deux sorties numériques (Digital Out) : 1 sortie Optique (ou Toslink c’est pareil) et 1 sortie Coaxial.

  15. avatar
    jean-louis /

    @ Nicolas
    C »est vrai que je découvre mais quand même j’aurais pu être plus attentif en lisant la description technique de la bête.
    En tous cas merci pour ta réponse et bonnes écoutes

  16. avatar

    Salut,

    Il y a deux mini interupteurs (dip switchs) sous le Stream Magic 6. La numéro 1 est à off et la numéro deux est à on. Avez le même config que moi? Y a t’il quequ’un qui sait que font ces DS.

    Merci.

  17. avatar
    Morgan /

    Bonjour je souhaiterai faire l’acquisition d’un petit ampli rega brio-r car j’ai pu faire une écoute dans un magasin spécialisé et j’ai étais bluffé du sons et surtout pour la faire simple du rapport qualité/prix ! je voulais savoir d’après vos expériences si ce streamer/Dac pourrait bien ce marier avec un rega ? Il faut savoir que le rega sera couplé avec des B&W DM640 ( pas tous jeunes je sais :-$ ) ! D’après vous cette ensemble pourrait-il (sur le papier) bien s’en sortir ? Merci d’avance

  18. avatar
    aleXJ220 /

    De la crasse cet appareil, je l’ai depuis presque 1 an. Heureusement qu’il y a les prises XLR et le bluetooth sinon je ne l’aurais jamais acheté. Lorsque je branche mon disque dur dessus, j’entends mon disque tourné. Il fait des salles bruits parasites tout le temps, vraiment décevant, surtout à ce prix. Lorsqu’il se connecte au réseau, il faut qu’il y en aie, sinon il faut attendre un temps fou pour qu’il comprenne qu’il n’a pas de connexion, et lorsque c’est fait, on peut accéder au menu malgré le fait qu’il continue à essayer de se connecter, vraiment mal fais !
    Pour ce qui est de la chaleur du son, je n’ai jamais entendu un brol aussi froid et même pas d’equaliser (bande par bande) pour corriger…

  19. avatar
    teste yves /

    bonjour,
    si quelqu’un peut m’expliquer comment effacer une mémorisation de station et en mettre une autre ce serait sympa !!! 8-O
    notice en petit nègre
    et pas trouver sur la toile de test avec , justement , une manip pour expliquer comment faire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: