Facebook Tweeter Tweeter

Test Sony KDL-65HX920 : la grande classe ! Quelques défauts toute de même …

je vous propose un test rapide du téléviseur Sony KDL-65HX920, que j’ai testé pendant plusieurs semaines. Pourquoi rapide ? Tout simplement parce que je vous ai déjà proposé un test du KDL-46HX920 sur AVHD, mais je tenais à vous faire un petit CR sur le modèle 65″, car il s’agit d’une dalle un peu différente, même si on retrouve toutes les grandes qualités du 46HX920 qui est pour moi la TV LED de l’année pour son affichage Full-HD exceptionnel ! Surtout que le HX920 ne sera pas remplacé en 2012 et continuera d’être distribué dans les magasins (pas sur le net).

Présentation du HX920

Bref rappel tout de même, il s’agit d’une des rares Full-LED 3D Ready du marché, et non d’un Edge LED. Les diodes sont donc placées sur toute la surface de la dalle et sont contrôlées par un Local Dimming très efficace qui permet d’offrir un contraste intra image de bien meilleure qualité (j’ai connu des Local Dimming assez catastrophique…). Il propose également un affichage 200 Hz avec une compensation de mouvement Motionflow XR 800 qui, comparativement avec d’autres compensations de mouvement, et très bonnes sur certains modes comme le mode « Standard », ou mieux, le mode « Plus Net » mais qui malheureusement à tendance à changer la colorimétrie et assombrir l’image. En clair, il faudra adapter le réglage de couleur en fonction du mode Motionflow utilisé, ou sans d’ailleurs.

Le design ne change pas, toujours superbe, classe, solide, et  avec un derrière un peu plus épais, moins fragile que sur le 46″, mais il faudra tout de même faire attention lors de la manipulation, il peut s’enfoncer rapidement comme une carrosserie de voiture. L’écran propose donc ce fameux design monolithique minimaliste, avec une dalle en verre Gorilla Glass traitée contre les reflets qui recouvre la totalité de l’écran pour un résultat absolument superbe ! Certes, quelques reflets, mais sans fenêtre directement dans le dos ça passe largement, le traitement antireflet est tout de même appréciable. Vous remarquerez un logo Sony allumé en bas de l’écran sur le contour. C’est sympa, mais ça peut gêner certaines personnes, sachez donc qu’on peut l’éteindre. En tout cas, le téléviseur est vraiment classe, gigantesque, j’adore !

Par contre, la première chose qui change par rapport au modèle 46HX920, c’est que le 65HX920 ne propose malheureusement pas toute sa connectique sur le côté. Donc, si on opte pour une accroche murale, on perd quelques connecteurs et ce sont même les plus importants ! L’entrée antenne, l’entrée HDMI ARC (vu qu’il y en a qu’un seule de compatible ARC), la sortie optique et même le port Ethernet. Il restera tout de même une entrée HDMI sur le côté, avec le slot CI+ pour accéder aux chaînes payantes de la TNT dont le bouquet Canal+, le port VGA et les deux ports USB  dont un USB REC pour l’enregistrement des programmes TV (3 ports USB aurait été parfait). Notons également une prise casque plutôt utile pour les écoutes nocturnes sans réveiller tout le monde.

Le HX920 est fourni avec deux paires de lunettes 3D et une caméra Skype. Vous pouvez donc directement profiter des appels gratuits de Skype en 720p. Les lunettes sont plus modernes qu’en 2010, mas ça reste dans la même veine, pas très ergonomique, mais fun et plutôt légères, supportables le temps d’un flm. Elles se rechargent via USB, pas besoin de pile et propose une très bonne autonomie, aucun souci de ce côté-là.

La télécommande est identique sur tous les modèles de la gamme 2011, pratique, basique, ben pensée, mais assez singulière et surtout, pas de touches rétroéclairées. Notons tout de même des boutons d’accès direct pour le HbbTV, le mode 3D, la touche option pour arriver directement sur les réglages de l’image et surtout une très bonne réactivité.

Vous retrouverez toute la présentation des services connectés de mon test du HX820, pas la peine de revenir dessus,on retrouve exactement la même chose sur le HX920. Toujouts cette interface Xross Media Bar nsirée de la PS3, toujours pas mal de services intéressants, du Catch-up TV, de la VOD avec le service de vidéo et musique à la demande propriétaire de Sony, plusieurs services météo, infos, Skype, Twiter, Facebook, YouTube en 1080p, la fonction  Wi-Fi Direct pour se connecter avec d’autres appareils Wi-Fi Direct sans avoir besoin du réseau. Les services internet sont plutôt intéressants, même si pour ma part je ne les utilise que rarement.

La prise en charge multimédia ne change pas. Toujours pas de gestion des HDD formatés en NTFS via USB et un transcodage des vidéos et musiques via UPnP. Cela permet de lire presque tous les formats, mais les MKV et AVI en  720p et 180p sont dégradés en 576p pour ne pas limiter la connexion Wi-Fi, ce qui est assez catastrophique en terme de rendu sur un 65″. Seul le M2TS passe en 1080p, mais le DTS n’est pas reconnu, ni transcodé ce qui limite pas mal les choses (75% de mes films sont en DTS. De plus, le 24p n’est pas géré et les vidéos sont transcodées en 50 im/s, donc de grosses saccades. Bref, à part pour lire du DivX ou du rip de DVD, et du MP3 la lecture multméda n’est pas vraiment intéressante, il sera largement préférable de laisser ça à un lecteur multimédia.

Qualité d’affichage 1080p du Sony KDL-65HX920

Il s’agit clairement du gros intérêt de ce téléviseur Full LED, et heureusement me direz-vous, vu le prix de ce modèle qui affiche un PPI de 4990 euros ! Mais alors quelle claque visuelle ! Je n’ai pas peur de le dire, c’est ma plus belle expérience sur téléviseur LED depuis la naissance de cette technologie de rétroéclairage. L’image est précise, bien définie, très dynamique, fluide, offre une profondeur de champ excellente, un superbe relief pour peu que la source soit de très bonne qualité, c’est franchement du très grand art. Si on rajoute à cela la taille de l’image, c’est l’immersion assurée dans le film. On enchaine film sur film sans jamais se lasser !

Mais par contre, il ne faut surtout pas s’arrêter aux réglages par défaut, même en mode Expert, car aussi bien il est capable d’afficher le meilleur une fois calibré, aussi bien il peut afficher le pire, et cela commence par la profondeur des noirs et le clouding (ces sortes de nuages plus clairs qui casse l’homogénéité de la dalle, surtout dans les scènes sombres ou lors de l’affichage d’un fond noir, ou encore sur les bandes noires lors d’un film en 2.35:1.

En effet, par défaut le Local Dimming est désactivé (appelé « Contrôle Dynamic LED » dans le menu avancé), et le téléviseur affiche un clouding assez visible, mais dès lors que vous activez sur Local Dimming sur standard, le noir devient très profond, voir abyssal (même s’il reste un peu de lumière dans le noir des bandes noires lors du’un film, il reste difficilement mesurable à la sonde. J’obtiens des noirs à 0.01 cd/m² en contraste on/off, soit pas loin des noirs parfaits. Cependant, en contraste ANSI (mesuré sur une mire noire et blanche, et non une mire toute blanche, puis une toute noire) les noirs sont légèrement moins profonds, avec un 0.02 cd/m².

Et c’est là que la technologie Full-LED permet de proposer une image très dynamique, car même avec des noirs si profonds, ils ne sont pas bouchés (par contre le 46″ proposait des noirs légèrement bouchés par moment, mais avec un lecteur Blu-ray Toshiba BDX3200, pas sur l’OPPO), et l’image reste très lumineuse, il faudra même contenir cette luminosité pour ne pas se retrouver avec des blancs brulés. La TV une fois calibrée affiche une luminosité de 170 cd/m², soit un peu moins que le modèle 46″ (ce qui est normal, avec autant de diodes sur plus de surface de dalle) avec un contraste ANSI mesuré à 6500:1 à peu près, ce qui reste énorme !

Menu pour équilibrer les courbes de couleurs RVB

Autre grosse qualité de ce HX920, une fois calibré, il offre une colorimétrie juste, naturelle, bien meilleure que tous les LED testés jusqu’à présent, identique aux meilleurs Plasma actuels. Le premier point fort de cette colorimétrie, c’est le triangle CIE (REC.709) qui n’est vraiment pas loin du triangle de référence et donc pratiquement pas besoin de CMS (il y aurait juste besoin de régler légèrement la teinte du Magenta, et quelques détails), surtout qu’avec les simples réglages proposés on arrive à corriger de façon presque parfaite tout l’équilibre colorimétrique et le gamma. Je regrette juste l’absence d’un réglage d’IRE par palier de 10 %, comme sur les TV Toshiba et cela aurait été parfait !

CIE du HX920 en blanc = pratiquement celui de référence en noir

Par contre, tout n’est pas parfait, et comparé au HX920 de 46″ l’homogénéité de la dalle est un poil moins bonne. En effet, alors que le 46HX920 offrait une homogénéité parfaite, aucun clouding, un Blooming à peine visible sur de rares scènes, le 65″ affiche un problème de banding, toujours pas de clouding, et un Blooming à peine plus visible que sur le 46″. Le Banding est un phénomène de bandes légèrement plus sombres (ou horizontales, ou verticales comme ici) et le Blooming un phénomène de halo lumineux autour des objets clairs sur fond sombre.

Le banding n’est que très, très peu visibles sur mon modèle de test, mais apparemment tous les 65″ seraient touchés, mais pas avec la même intensité. À ce propos, je tiens à remercier Hymmer Daxter, membre du forum HCFR) qui a testé pas moins de 4 65HX920 et m’a rapporté des problèmes de banding plus ou moins visibles sur ces 4 modèles. Comme je disais, pour ma part, ce banding est surtout visible hors axe, sur de très rares scènes claires, mais lorsque l’on met plus de 4500 euros dans une TV, le moindre défaut est un peu décevant et on a tendance à bloquer dessus…

Calibration du KDL-65HX920

Voici donc les mesures faites en mode Expert avec tous les paramètres par défaut. Vous remarquerez que d’entrée, avant même de calibrer la dalle, le triangle CIE est déjà excellent, très proche de la référence ce qui est un gage de colorimétre naturelle. La température de couleur est également pas loin des 6500K recherchés, le gamma est légèrement décalé, mas pas mal du tout, seul l’équilibre des couleurs mérite vraiment une correction.

La couleur Rouge est en retrait, mais comme nous ne pouvons pas l’augmenter dans le menu, nous baisserons la couleur Verte pour remonter le Rouge, il faudra également baisser le bleu par la suite. La courbe du « Delta E » en magenta est beaucoup trop haute, au-dessus des 3 minimum recherché, ce qui atteste d’un écart entre les couleurs primaires trop grand.
Le Gamma mesuré (en jaune, avec sa moyenne en bleu) est légèrement en dessous, ceci est surtout du à la couleur verte un peu trop haute, qu’il faudra donc régler. Mas je resterai sur « 0″ au niveau du gamma

La température de couleur est donc logiquement trop haute, elle tire vers le bleu/vert

Cela dit, avec quelques retouches on peut largement améliorer ces résultats. La première chose à faire sera d’activer le Local Dimming. Cela permettra donc d’annuler totalement les traces de clouding et proposera des noirs plus profonds et un contraste intra-image absolument superbe. Par contre, le fait d’activer ce Local Dimming change quelques peut la colorimétrie. Je vous propose donc mes réglages, qui pourront être adaptés à votre modèle, mais sachez qu’il est possible d’observer quelques petites différences de calibration en sortie de carton d’une dalle à l’autre.

Après avoir calibré la dalle, on obtient un équilibre presque parfait des couleurs primaires, un gamma juste, des noirs lisibles et profonds, des blancs lumineux, mais pas brulés, une échelle de gris parfaite, une température parfaite, bref on touche l’excellence. À ce niveau-là, on voit mal comment un téléviseur LED pourrait mieux faire. Il faudra se tourner vers des TV OLED pour trouver un gain notable. Le 55ZL1 de Toshiba est un peu de la même veine, mais affiche un banding plus prononcé sur le modèle que j’avais testé.

On arrive à aligner parfaitement les courbes RVB, pratiquement pas besoin de correction des IRE par tranche de 10%

Le Gamma est parfaitement aligné sur la référence 2.2

La Température des couleurs est à 6500 K, la calibration de la dalle est parfaite !

Mes réglages sur l’utilisation Blu-ray :

Je précise tout de même qu’en fonction du lecteur en sources, ou même de la dalle, les réglages peuvent être sensiblement différents. Je les donne à titre indicatif, à vous de voir s’ils rendent bien sur votre association lecteur Blu-ray / HX920. Je désactive donc tous les filtres « Réducteurs de Bruit », « Création de Réalité », « Accentuation des détails et contours », lissage des dégradés.

  •     Mode image  : EXPERT
  •     Rétroéclairage : 6
  •     Contraste : 85
  •     Luminosité : 48
  •     Couleurs : 53
  •     Teinte : 0
  •     Température : CHAUD 2
  •     Netteté : 50 (voir jusqu’à 60, en fonction de la qualité de votre lecteur Blu-ray)
  •     Motionflow : Off (ou Standard au choix, selon ses propres goûts)
  •     Mode film : Off
  •     Correction des noirs : Off (à tendance à boucher les noirs)
  •     Amélioration de Contraste : Off (contraste dynamique, à éviter : brûle les blancs, bouche les noirs))
  •     Gamma : 0
  •     Contrôle Dynamic LED :Standard (de loin le meilleur !)
  •     Limiteur d’intensité : Off
  •     Correction Blanc : Off
  •     Amélioration de la couleur : Off
  •     GAIN Rouge : 0 (Gain : pour aligner les courbes RVB)
  •     GAIN Vert : -7
  •     GAIN Bleu : -6
  •     Polarisation Rouge : +1 (Polarisation : pour aplatir les courbes RVB)
  •     Polarisation Vert : +1
  •     Polarisation Bleu : -1

Expérience 3D sur le 65HX920

Certains apprécieront sûrement la 3D que propose ce téléviseur, prendrons même une claque les premières semaines, mais pour ma part, à l’heure actuelle, je n’attends plus grand-chose de la 3D sur TV LED. Trop déçus ! À partir du moment où il faut faire des concessions sur la qualité de l’image, je préfère rester en 2D. Le HX920 affiche une 3D lumineuse, une superbe image 3D précise, un relief puissant, des fonctions intéressantes, un mode 3D qui s’active automatiquement pour compenser la dérive colorimétrique des lunettes et la perte de luminosité, mais affiche du ghosting sur quelques scènes (légèrement plus que le modèle 46″), un peu de scintillement, et malgré un Motionflow fonctionnel en 3D, la dalle a un peu de mal sur les travelling en 3D.

Certaines scènes sont tout de même superbes, la 3D vous amusera un moment, peut-être quelques mois, mais on s’en lasse vite, les films disponibles ne sont pas très intéressants sauf pour les enfants, et devant les qualités en affichage 2D 1080p de cette TV, il est largement préférable de profiter des superbes films disponibles en 2D.

Pour les jeux 3D, c’est pareil, un peu trop de ghosting, de l’inputlag, une définition limitée au 720/60p en 3D avec les jeux. Bref, même si ce téléviseur est compatible 3D Vision, offre une 3D puissante,  on est bien loin de l’expérience 3D proposée par un bon projecteur DLP 3D comme l’Optoma HD67n, ou les HD33 ou HD300X, voire encore le ACER H5360 tous déjà testés sur HDfever.

Gestion de la TNT sur le 65HX920

Le HX920 propose une des meilleures qualités d’affichage sur la TNT SD et HD du parc des téléviseurs actuels. Par contre, s’agissant d’un modèle 65″, il est clair que les défauts se remarquent plus que sur le 46″ qui propose une bien meilleure image sur la TNT. Avec une telle diagonale, on se rend compte que le passage au 4K ne sera pas de trop pour les grandes TV. Cela dit, ça reste très bon. Les nombreux filtres proposés pour réduire le bruit vidéo, les artefacts, améliorer la définition et surtout le nouveau filtre « Creation de Réalité » affiche de très bonnes performances sur le relief et la précision des images de la TNT.

On pourra également apprécier la fonction PVR, mais l’EPG est tellement limité que la fonction de programmation n’est pas vraiment intéressante. Sachez aussi qu’il faudra connecter une clé ou un HDD d’au moins 32 Go pour servir de support de stockage pour les enregistrements TV. Il faudra formater cette clé USB ou HDD avec un système de fichiers propriétaire, et donc des enregistrements non exploitables, non lisibles, sur un ordinateur. Pas de timeshift  non plus ! Dommage …

Conclusion : verdict

Le Sony KDL-65HX920 est un téléviseur exceptionnel, un des rares modèles à proposer du Full-LED,  une dynamique d’image fabuleuse, un piqué particulièrement fin et précis, une image vraiment grandiose et très cinéma, une colorimétrie juste, une compensation de mouvement performante et fonctionnelle en 3D. Il s’agit pour moi de LA référence de l’année 2011 !

Par contre, à ce prix là on aurait tout de même aimé un 0 défaut. En effet, la 3D, bien que dotée de nombreuses qualités, est touchée par du ghosting, et les traces de banding en 2D comme en 3D pourront en décevoir plus d’un. Je vous conseille donc, si possible, de bien vérifier la dalle avant de l’acheter, car l’intensité de ce banding est très variable. Pratiquement imperceptible sur mon modèle de test, d’autres modèles affiche un banding bien plus marqué.

Quoi qu’il en soit, je peux vous garantir qu’avec un lecteur Blu-ray performant en source, comme le OPPO BDP-95EU Signature modifié par Audiocom, j’ai vécu des séances cinéphiles d’un autre monde. Certains passages de La Ligne Rouge, Apocalypse Now, TRON, ou encore Tree of Life, affichés sur le HX920 étaient à tomber ! Je lui donne donc une médaille d’or (3 étoiles) pour l’expérience HD, mais simplement 2 étoiles pour l’expérience 3D. Il manque donc de peu la récompense maximum (Award Reference) pour le ghosting et pour ce léger problème de banding pour un téléviseur qui vaut tout de même 4 990 euros.

Pour rappel, vous trouverez un test plus complet du HX920 sur AVHD avec le test du modèle en 46″, vous trouverez également un test du Sony HX820 (Edge LED à Local Dimming) sur HDfever.

Ce que j’ai aimé avec le HX920

  • Local Dimming très efficace
  • Absence de clouding avec le Local Dimming activé
  • Très bonne colorimétrie & diagramme CIE
  • Image HD superbe, lumineuse, dynamique, et du relief
  • Très bon contraste intra-image, des noirs profonds
  • Très bon traitement des chaînes SD, excellent traitement des chaînes HD
  • 3D lumineuse, fluide et relief puissant
  • Les services internet et le HbbTV
  • L’interface Xross Media Bar très intuitive
  • Compatible Deep color, Dalle 12 bits, xvColor et CEC
  • La taille de la dalle ! Totalement bluffant !

Ce que je n’ai pas aimé avec le HX920

  • Léger banding, plus ou moins visible en fonction des modèles
  • Du ghosting en 3D
  • Pas de réglages ISF, pas de Color Management System (CMS)
  • Pas de double tuner (fonction PVR), pas de Timeshift
  • Pas de tuner Satellite,un EPG trop basique
  • L’absence de gestion du NTFS via USB
  • Le transcodage 576p des vidéos via UPnP
  • La connectique pas entièrement dirigée sur les côtés pour l’accroche murale

Les notes sont évidemment en fonction du prix de la TV :

  • Qualité de la TNT-HD et SD :
  • Compatibilité multimédia :
  • Qualité de l’image avec le Blu-ray :
  • Qualité de la 3D avec le Blu-ray 3D :
  • Contraste réel intra-image :
  • Qualité du système audio embarqué :
  • Connectiques proposées :
  • Fluidité en 24p :
  • Motionflow en 2D & 3D :
  • Colorimétrie :
  • Réglages image :
  • Homogénéité de la dalle :
  • Qualité de fabrication, design :
  • Rapport qualité/prix :

[adfever type="product" value="15184098"]

7 commentaires

  1. avatar
    Mikovitch /

    Bonjour, voilà encore un test effectué de mains de maître !!
    Ce Cr est excellent, comme à votre habitude le ton sait rester objectif, les mesures sont très précises, on voit que vous savez de quoi vous parlez !

    Je suis par contre étonné de constater que ce genre de défauts existe encore, ceux-ci :

    « Toujours pas de gestion des HDD formatés en NTFS via USB et un transcodage des vidéos et musiques via UPnP. Cela permet de lire presque tous les formats, mais les MKV et AVI en 720p et 180p sont dégradés en 576p pour ne pas limiter la connexion Wi-Fi, ce qui est assez catastrophique en terme de rendu sur un 65?. Seul le M2TS passe en 1080p, mais le DTS n’est pas reconnu, ni transcodé ce qui limite pas mal les choses (75% de mes films sont en DTS. De plus, le 24p n’est pas géré et les vidéos sont transcodées en 50 im/s, donc de grosses saccades. Bref, à part pour lire du DivX ou du rip de DVD, et du MP3, la lecture multméda n’est pas vraiment intéressante, il sera largement préférable de laisser ça à un lecteur multimédia. »

    ou encore :

    « la profondeur des noirs et le clouding… »

    Il y a 3 ans j’ai pris une dalle de 60″, j’ai certes galérer pour obtenir de très bons résultats (avec sonde) mais j’y suis parvenu (je suis photographe ça aide un peu côté œil), mais je suis choqué que ce genre de problèmes existe encore, c’est vraiment du foutage de gueule !! (Ou alors les clients sont justes des beaufs qui regardent pas leur télé..)

    Super de signaler que les télé ou ampli ne sont pas du tout en adéquation avec les populations intéréssées par leurs produits, toujours pas de ntfs natif, de lecture de tous les formats vidéos, qu’attendent-ils pour mettre VLC à l’intérieur ;D

    Allez salut, continuez comme ça, j’admire la qualité de vos tests, moi je vous fait plein de pubs car vous n’êtes pas des rigolos et vos tests sont des tueries !! biz

    PS : non je n’ai pas d’action chez HD Fever, juste fan du travail bien fait mdr

  2. avatar

    @Mikovitch – Bonjour et merci ! :smile:

    Juste une petite rectification : « la profondeur des noirs et le clouding… »

    Dans le test je dis bien « Absence de clouding avec le Local Dimming activé » et « Très bon contraste intra-image, des noirs profonds »

    sinon, entièrement d’accord, de nos jours, avec les performances multimédias dont certains SoC sont capables, il est regrettable de voir autant de restrictions sur un TV haut de gamme …

  3. avatar
    Mikovitch /

    Ah oui, vous avez raison, je suis confus, mais c’est une bonne nouvelle quand même si ce type de problème n’est plus présent sur ce type de dalle. C’est vrai qu’on se demande si ces restrictions volontaires des marques seront levées un jour..

  4. avatar
    gerald380 /

    c’est fait !!!
    apres des jours (des semaines?) de reflexion, j ‘ai enfin choisi notre nouveau TV: c’est effectivement ce SONY qui va rentrer dans notre maison.
    l’adoption va bien se passer, les conseils de reglages ci-dessus von aider a optimizer la bete.
    Un enorme merci a ce travaill de test tres professionnel, declancheur de la decision (l’autre elements etant le prix a la FNAC = 2800 euros).
    tres cordialement
    GD

  5. avatar

    @gerald380 – Très bon choix ;)

    J’attends vos premières impressions lors de la réception de la bête.

    Du grand spectacle en perspective !

  6. avatar
    BULOBOX /

    Bonjour Nicolas, aucun rapport avec ton test SONY..

    Voila, on voit sur la derniere photo de ton test une halogène toute fine qui se trouve juste dans le coin qui me plait beaucoup.. Eh oui je ne loupe rien…!!!

  7. avatar

    SAlut !

    lol, Tout simple, je l’ai acheté à Conforama ou But je ne sais plus, mais ce n’est pas très cher ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: