Facebook Tweeter Tweeter

Test Cambridge Audio 751BD

Vous êtes nombreux à m’avoir demandé un test du Cambridge audio 751BD, qui rentre en concurrence avec l’OPPO BDP-95EU en terme de prix, mais qui est plus basé sur la structure d’un OPPO BDP-93EU. Cependant, Cambridge Audio a tout de même apporté son savoir-faire dans la structure interne et sur le design. Ce lecteur propose une toute autre carte son, des filtres numériques et un upsampling 192 khz qui devrait permettre de profiter d’un meilleur rendu avec les CD et fichier audio d’échantillonnage inférieur à 192 khz, ou également lossy comme le MP3.  Son prix indicatif est de 1 290 euros.

Dans ce test, je m’intéresserai donc à la qualité vidéo (2D et 3D), mais aussi de très prêt à la qualité audio numérique et analogique. Autre point qu’il sera intéressant d’aborder en profondeur, c’est évidemment la gestion multimédia. J’essaierai aussi de vous donner quelques astuces pour tirer le meilleur de cette platine.

Protocole de test :

  • Cambridge Audio 751BD : Lecteur Blu-ray 3D, S.A.CD, DVD-A
  • Câbles analogiques Profigold PROA4201
  • Amplificateur Onkyo TX-NR5009 et Yamaha RX-A1010.
  • Enceintes Magnat Vector Needle + Quantum 807
  • Téléviseur Sony KDL-55HX820 (Dynamic Edge LED 3D)
  • Blu-ray 2D & 3D, S.A.CD, DVD-A, FLAC stéréo et 5.1
  • Benchmark HQV 2.0 & RightMark Audio Analyser Pro
Présentation du Cambridge

Présentation du Cambridge Audio 751BD

Le Cambridge Audio 751Bd est donc un lecteur Blu-ray universel et 3D Ready. Il prend en charge les Blu-ray 2D & 3D, le DVD, DVD-Audio, Super Audio CD, HDCD, et CD. Il offre un design très classe avec une construction solide, une façade en aluminium brossé, de petites diodes bleues qui offre un look classe, le lecteur allumé, surtout que l’affichage digital propose des écritures du même bleu intense (affichage Clear Vacuum Fluorescent Display (VFD)). Le châssis présente une excellente construction rigide.

Sur la façade, on trouve un port USB pour connecter un périphérique (Clés ou HDD externes) et lire les médias. Ce port est bouché par un capuchon épais en plastique mou, on trouve également trois petits boutons pour sélectionner le filtre digital (linear phase/minimum phase/steep filter ), un bouton « Power », un bouton « Eject », et des touches pour contrôler la lecture (Stop, Play/Pause, avance et recul).

La connectique est très complète avec un deuxième port USB (pour lire les médias ou connecter le dongle WiFi fourni), deux sorties HDMI pour séparer les flux audio et vidéo, un port eSata pour connecter un HDD externe, un port IR externe, coaxial, optique, RS232C réservé à l’intégration, composite vidéo et YUV composante, et un port Ethernet 100M (pas de gigabit). Notez que 1 Go de mémoire flash est intégré pour profiter des fonctions BD-Live sans clé USB ou HDD connectés au lecteur.

Pour les connexions audio analogiques, le lecteur propose une sortie multicanal 7.1 et une sortie audio dédiée et il propose en plus un mode Pure Audio pour une écoute musicale sans interférence.

La télécommande est solide, mais assez basique. Pas de touches rétroéclairées, pas de contrôle du volume (le volume via analogique est fixe), pas de contrôle des filtres numériques, mais l’essentiel est là, avec toutes les touches nécessaires au fonctionnement réseau, multimédia et lecture optique. On trouve notamment une touche Pure Audio, GoTo, Audio/subtile pour changer les sous-titres et les pistes audio (sur disque ou fichiers multimédias). Plusieurs touches sont scindées en une comme Res/TV Type, A-B/Repeat, Angle/zoom, SAP/PIP. On pourra également changer la source de l’ampli connecté en CEC, l’éteindre, et contrôler le volume de l’ampli.

La packaging inclus une housse pour le lecteur signé Cambridge Audio, un dongle WiFi, la télécommande, un câble d’alimentation standard (pas très épais), et pas de câble HDMI… Le Cambridge Audio 751BD est un lecteur magnifique, de très belle construction et doté d’une connectique très intéressante. Je vous présente les composants internes comme les DACs, la puce vidéo Marvell, et le SoC Mediatek customisé dans les prochains chapitres…

Traitement vidéo

Traitement vidéo

Le Lecteur Cambridge Audio embarque un SoC (Système On Chip) Mediatek 8531 qui là aussi est la version customisée par l’ingénieur Jason de OPPO Digital et rebaptisé OP8531. Ce SoC a notamment été customisé pour améliorer la gestion multimédia qui était un peu limitée sur le Mediatek d’origine. Le OP8531 s’occupe donc de toute la partie décodage multimédia, audio et vidéo, y compris pour le Blu-ray. Il propose une excellente base de décodage qui sera traitée en postprocessing par le processeur vidéo Marvell Kyoto G2 avec processing Qdeo qui offre des filtres comme un Sharpness et un réducteur de bruit.

Devant cette architecture qui a déjà fait ses preuves sur de nombreux lecteurs, c’est sans surprise que l’on retrouve une excellente qualité de décodage vidéo associé à un Sharpness très efficace que l’on pourra doser de -16 à + 16, (0 par défaut). Ce filtre offre une amélioration des détails, il faut le régler avec précision en fonction du diffuseur. Tous les diffuseurs ne supportent pas aussi bien ce Sharpness, ainsi sur une TV Sony HX820 ou HX920 on pourra monter à assez haut , mais sur un Philips il faudra limiter ce sharpness à +3 environ, car cela dépend aussi des goûts de chacun. Quoi qu’il en soit, c’est un filtre très efficace, même s’il peut se monter quelquefois un peu trop accentué.

Photo sur TV Sony HX820 avec un Canon 550D

  1. Image sans traitement Marvell
  2. Image avec Marvell – sharpness à 7

L’image offre une texture riche, un très bon piqué, une belle fluidité, du relief qui apporte une sorte de simili 3D avec des personnages bien détourés et de la profondeur de champ. Sur des dalles de grandes diagonales ou en vidéoprojection, le résultat est vraiment excellent. Une des grandes qualités de ce lecteur c’est la fidélité des couleurs avec un rendu neutre, sans dérive et très naturel. Il affiche également un très bon contraste intra-image, mais peu mieux faire à ce niveau-là.

Par contre, au rayon déception, signalons le filtre réducteur de bruit qui affiche des images flottantes dès que l’on dépasse les +3. En dessous le résultat est plutôt bon, mais ne permet pas de réduire toutes les remontées de bruits vidéo sans flouter l’image. Les processeurs HQV sont plus efficaces de ce côté là (à mon sens).

Notons également plusieurs filtres dont on se sert que très rarement, comme l’amélioration du contraste ou de la couleur, qui peuvent servir sur de vieux DVD mal encodés, ou des vidéos un peu « délavées », trop compressées, etc.. On pourra corriger la luminosité, le contraste, la teinte, la saturation.  Autre point important, on trouve 3 modes mémorisables pour changer rapidement de traitement en fonction de la vidéo. en effet, un DVD upscalé, ou même une vidéo SD ou 720p upscalée, ne demandent pas le même dosage des filtres ou les mêmes associations de filtres.

DVD La Ligne Rouge

Sortie Directe VS upscaling 1080p (sans filtre Sharpness)

Ces modes de traitement vidéo mémorisables sont d’autant plus intéressants que le lecteur propose un upscaling 1080p splendide, une de ses très grandes qualités, qui, associé avec un léger filtre sharpness peut offrir une véritable renaissance de vos DVD. Même habitué au Blu-ray, on prend beaucoup de plaisir à redécouvrir ses DVD abandonnés dans un coin depuis un moment ! L’upsacling améliore considérablement la définition, mais aussi le piqué avec une correction des artefacts très efficace sans flouter l’image et une excellente « motion adaptive » qui offre un rendu fluide. Du très grand art !

Si on rajoute à cela les options vidéos comme les modes Deep Color 36 et 30 bits (également présents en mode dithering), la possibilité de choisir l’espace de couleur YCbCr 4:4:4, 4:2:2, RGB (16-235)ou RGB étendu (0-255), la possibilité de sortir uniquement la vidéo via HDMI, et l’audio va HDM2, ou diffuser la vidéo en même temps sur les deux sorties HDMI, ce lecteur propose tout ce que l’on peut attendre d’un  lecteur haut de gamme. Notez que la vidéo en sortie HDMI 2 ne bénéficie pas du processeur Marvell, mais uniquement du Mediatek avec des filtres plus restreints et beaucoup moins efficaces.

La 3D est parfaitement gérée avec le renseignement de la taille de diagonale de votre diffuseur pour optimiser les réglages de parallaxe afin de proposer le meilleur relief possible. L’effet ghosting est évidemment plus dépendant de la qualité d’affichage 3D de votre diffuseur, mais le Cambridge contribue un peu à le contenir. Notez que le lecteur propose une fonction d’étirement vertical, (V-Strech), fonctionnelle sur le Blu-ray 3D et ISO Blu-ray 3D, ce qui ravira les adeptes de la projection en 2.35:1. Par contre, la déception se situe au niveau des filtres du Marvell qui ne sont pas fonctionnels sur la 3D (cela pourrait être proposé dans l’avenir, avec un nouveau firmware, vu que les OPPO le proposent).

Les points les plus importants à retenir :

  • La qualité d’affichage du Blu-ray est une référence en la matière
  • L’upscaling 1080p est sûrement ce qu’il se fait de mieux actuellement
  • Le processeur Marvell propose des filtres d’améliorations de l’image très performants, surtout le Sharpness
  • Le décodage AVC/MVC du Blu-ray 3D est le meilleur testé actuellement
  • La double sortie HDMI permet de séparer l’audio de la vidéo pour gagner en qualité, mais aussi permet la diffusion simultanée
  • Les deux sorties HDMI proposent un traitement vidéo Mediatek sur la sortie HDMI 2, et Mediatek+Marvell sur la sortie HDMI 1
  • Il est possible de mémoriser jusqu’à 3 traitements différents pour appliquer en fonction de la source (DVD, Blu-ray ou vidéos)
  • Sur le Blu-ray 3D les filtres du Marvell Kyoto G2 sont inactifs
  • Zoom image, déformation verticale (V-Strech) fonctionnelle sur le Blu-ray 2D & 3D  et ISO BD 3D (pour les projections en 2.35:1)
  • Vous pouvez renseigner la diagonale de votre diffuseur pour optimiser le relief
  • Les sorties HDMI 1 et HDMI 2 prennent en charge le Deep Color 36 bits et 3D bits (et Dithering)
  • Il faudra éviter si possible l’utilisation du réducteur de bruit
Multimédia

Prise en charge multimédia

C’était une des grandes questions autour de ce lecteur Cambridge Audio 751BD, la prise en charge multimédia. Et on retrouve bien toutes les qualités du SoC Mediatek OP8531. Tout y est, il s’agit d’une des prises en charge multimédias les plus complètes actuellement, lecteurs multimédias confondus, avec notamment la gestion des ISO Blu-ray 3D !

Prise en charge vidéo

Ce lecteur propose tout ce que l’on peut attendre d’un lecteur multimédia, avec la lecture des MKV 1080/24p (qu’ils soient en 23.976 im/s ou en 24 im/s) avec un autoframerate fonctionnel sur tous les framerates (im/s), la gestion des chapitres, des pistes audio HD au sein de MKV et M2TS (entre autres), les multipistes de sous-titres ou audio. Tous les formats que j’ai essayé de lire ont été lus, que ce soient des MOV, MP4, AVI, WMV, MKV, M2TS, TS et même les ISO blu-ray 2D et 3D avec prise en charge des menus, ISO DVD évidement. Par contre, via UPnP, les ISO ne sont pas reconnues et l’absence de support Gigabit peut entrainer quelques rares saccades sur les très hauts débits.

On trouve également une fonction GoTo pour se déplacer rapidement dans un fichier si celui-ci ne propose pas de chapitres. J’ai rencontré quelques rares bugs avec cette fonction qui marche très bien en général.

Voici un récapitulatif de cette prise en charge multimédia vidéo:

  • Le SoC Mediateck propose un excellent décodage natif en terme de qualité vidéo et fluidité
  • Le processeur Marvell permet d’améliorer la qualité d’affichage avec ses filtres pour un décodage des vidéos HD somptueux !
  • Il est possible de connecter un HDD externe, un Rack HDD, un disque dur autoalimenté via USB, mais pas de gestion des HDD de 3To. Les systèmes NTFS et FAT sont reconnus.
  • L’upscaling 1080p est fonctionnel sur les MKV 720p, ISO DVD, et vidéos SD compressées. Il propose une excellente qualité de rehaussement des détails et de la définition, avec un désentrelacement très performant !
  • Lecture des MKV parfaite : autoframerate 24p et autres, gestion des chapitres, des pistes audio HD (DTS-HD MA et TrueHD), des multipistes audio et sous-titres, upscaling 1080p sur le MKV 720p ou SD mais effectué par le Mediatek (moins performant que l’upscaling du Marvell).
  • Notez qu’il est possible que certaines pistes DTS-HD MA soient lues qu’en simple Core-DTS, mais c’est rare.
  • Le Divx HD est pris en charge et le 24p est fonctionnel
  • Lecture du M2TS parfaite : sous-titres PGS, chapitres, pistes audio HD, autoframerate, 1080/24p fonctionnel sur les 23.96 im/s et 24 im/s
  • Processing Marvell fonctionnel sur les vidéos (sharpness, DNR, Amélioration du contraste ou des couleurs, etc)
  • Les vidéos SD comme les AVI, DivX, MP4, ou autres sont par contre upscalées par le Marvell, donc bénéficient d’un meilleur upscaling 1080p que le MKV.
  • Les ISO Blu-ray 2D & 3D et DVD sont lues avec les menus. Cependant, j’ai rencontré des bugs sur la lecteur des ISO Blu-ray avec pixelisation et image figée. Un prochain firmware devrait corriger ça.
  • Les sous-tires externes sont lus
  • Repositionnement de sous-titres, mais pas de customisation (couleur et grosseur des lettres)
  • Il est possible de connecter un HDD externe, un Rack HDD, un disque dur autoalimenté via USB, mais pas de gestion des HDD de 3To
  • Lecture des vidéos 3D SBS mais en 1920 x 1080 px, pas de conversion 3D framepacking, c’est donc le diffuseur que traite le SBS. Notez que les vidéos 3D SBS en 3840 x 1080 px ne sont pas reconnues.
  • Toutes les vidéos prises en charge via USB, le sont également via UPnP (DLNA), les NAS sont reconnus (UPnP), pas de support du Gigabit, pas de reconnaissance des ISO via UPnP, pas de protocoles SAMBA ou NFS (dommage).

Gestion de la musique

Le Cambridge Audio est aussi un excellent lecteur audiophile, que ce soit pour le nombre de formats de disques qu’il avale (CD, HDCD (encodage 20 et 24 bits), Super Audio CD et DVD-Audio), mais aussi par la gestion du FLAC multicanal 192 khz / 24 bits, des ISO DVD-Audio, image CD flac, WAV/LPCM, WAV/DTS, WMA, MP3, AAC, APE. C’est d’autant plus intéressant que ce lecteur dispose d’une qualité audio analogique excellente.

Voici un récapitulatif de cette prise en charge multimédia audio:

  • Lecture des MP3, WMA, WMA lossless, WAV /LPCM, AAC, via UPnP et USB
  • Lecture des FLAC en stéréo, Stéréo Quadro, et 5.1, en 44.1, 88.2, 96, 176.4 et 192 khz (via USB & UPnP)
  • Lecture du WAV/DTS (rip de CD-DTS) en 5.1 (décodage LPCM et bitstream)
  • Lecture du Monkey’s audio (.ape) 44.1, 88.2, 96 khz / 16 bits et 24 bits. Pas de lecture (ni même downsampling des .ape 192 khz, ni de lecture via UPnP.
  • Affichage des pochettes d’albums via USB (pas via UPnP), des tags, possibilité de liste de lecture, de navigation dans les dossiers pendant la lecture.
  • Pas d’affichage des chemins des dossiers sur l’affichage digital du lecteur ce qui rend impossible la lecture audio multimédia sans allumer la TV.
  • Lecture des ISO DVD-audio avec gestion des menus et accès à la partie audiophile (Audio.ts) avec lecture MLP et LPCM 192 khz / 24 bits
  • Pas de lecture des fichiers MLP par contre, ni des fichiers audio en DSD (évidement le DSD et le MLP sont lus sur disques S.A.CD et DVD-A)
  • Pas de gestion des multipistes audio avec le MKA (qui sert souvent à ripper des DVD-Audio ou Pure Audio Blu-ray), du moins sur les 2 MKA de test que j’ai (avec piste DTS-HD 5.1 et piste LPCM 192 khz stéréo)
  • Excellente qualité de décodage audio en général

Le Cambridge Audio 751BD propose donc une superbe prise en charge multimédia audio et vidéo, il ne manque plus qu’un système de jaquette pour les films et la musique pour apporter un peu de fun à l’interface. On regrettera également l’absence de support des protocoles SAMBA et NFS, d’un port Gigabit, de la gestion des HDD de 3TO, des ISO via UPnP, les quelques bugs sur la lecture ISO Blu-ray et l’absence de gestion des Monkey’s Audio via UPnP ou en 192 khz. Il reste tout de même un des très rares lecteurs à lire les ISO Blu-ray 3D !

Rajoutons à cela que Cambridge propose des firmwares réguliers et que cette stabilité devrait s’améliorer…

Traitement Audio

Traitement Audio Numérique & Analogique

Passons au gros chapitre fort de ce test, la qualité audio numérique et analogique. La carte son embarquée, c’est ce qui différencie le plus le Cambridge Audio 751BD des lecteurs OPPO. En effet, il ne s’agit ni de DAC Cirrus Logic, ni de DAC ESS SABRE32, ici la carte audio embarque 5 DACs Wolfson WM8740 24/192kHz associés à un procédé d’upsampling Anagram Technologies Q5 192 kHz surtout intéressant (en théorie) sur les fichiers audio 44.1 khz / 16 bits, 48 khz / 24 bits comme le CD ou les pistes de films sur blu-ray ou DVD, sans oublier les fichiers encodés en lossy (avec pertes). De plus, pour la partie numérique, on retrouve trois filtres digitaux (linear phase/minimum phase/steep filter ). Qu’en est-il sur le terrain au niveau transfert numérique et qualité analogique ? Et est-ce que ces filtres et upsampling sont intéressants ?

Présentation du gestionnaire Audio

Le gestionnaire audio est très complet, offre presque tout le nécessaire pour se passer de préampli, presque… On trouve tut d’abord un gestionnaire audio avec la possibilité de sortie l’audio via HDMI, ou unique via analogique, ou les deux, ou sortir uniquement l’image via HDMI et l’audio via HDMI 2, ou carrément sortir l’audio + vidéo via HDMI 1 & 2.

On pourra également activer un bitstream sur les sorties SPDIF et HDMI, ou un décodage LPCM. À ce titre, le décodage LPCM du Cambridge est très performant et souvent meilleur que celui de certains amplis, donc à vérifier s’il vaut mieux envoyer en bitstream ou en décodage LPCM sur votre installation. On peut aussi downsampler un signal LPCM à 48 khz, ou 96 khz, ou bien sûr ne pas downsampler un signal 192 khz.

Vous pouvez décider de décoder le DVD-Audio en multicanal ou stéréo, de lire le S.A.CD en DSD ou converti en LPCM, activer la gestion d’encodage 20 ou 24 bits du HDCD. Dans l’onglet « Traitement Audio », vous avez accès à la configuration des enceintes en cas de conneexion analogique, avec la possibilité de choisir sa configuration (5.1, 7.1, 4.0 ou 2.0, et 2.1) avec la possibilité de mixer les pistes multicanales en stéréo. Vous pouvez renseigner le style de vois enceintes (colonnes ou satellites), appliquer un « Level », renseigner la distance des enceintes au point d’écoute, ou encore appliquer un crossover de 40 à 250 Hz. Par contre pas de réglages EQ, ni de calibrage automatique.

Autre précision, vous pouvez activer ou non un contrôle du Dynamic Range. Par contre, grand absent de ce gestionnaire audio, la sortie variable qui permet de contrôler le volume depuis le lecteur en cas de connexion avec un ampli de puissance. Ici, la sortie audio est fixe….

Qualité du transfert numérique

Il s’agit ici essentiellement de la qualité de transfert numérique via HDMI. Elle est de très bonne qualité, mais plutôt standard dans son ampleur et profondeur, lorsque l’on sort audio + vidéo via HDMI 1. Cela se ressent surtout dans les graves qui manquent un peu de profondeur.  Par contre, on ressent tout de suite un petit plus musical et de dynamique non négligeable, avec un son fluide, et précis, détaillé et propre qui offre une excellente écoute sur de belles BO comme celles de Gladiator ou Tree of Life, mais aussi sur le bitsream du DSD (DST) du Super Audio CD, ou sur la lecture du DVD-A.

Par contre, lorsque vous sortez le son via la sortie HDMI 2, et la vidéo via HDMI, on ressent tout de suite une meilleure ampleur, de meilleurs graves, un son plus profond et ouvert, « libéré » ! Ce n’est pas au niveau des versions tweakées par Audiocom, loin de là, mais tout de même bien meilleur que sur la sortie HDMI 1 et largement convaincant pour un lecteur à ce prix.

Par contre, si les trois filtres semblent jouer leur rôle dans la musicalité du transfert numérique du son, et sûrement sur la conversion N/A (puisque forcément sur le signal numérique est plus musical, la conversion analogique aussi !), ils n’offrent par contre pas de réelle différence à l’écoute lorsque l’on switch en le filtre « Linear phase » (Lin), « minimum phase » (Min) et Steep Filter (Steep). À vrai dire, je perçois un tout petit mieux avec le filtre « linear phase », notamment un poil de naturel et de fluidité en plus, mais vraiment rien de flagrant (vous verrez plus bas dans les analyses que le filtre Steep bride un tout petit peu la réponse en fréquence dans les hautes fréquences, mais rien de très notable.

Je précise également que l’upsampling n’est pas fonctionnel via HDMI, un fichier 44.1 khz / 16 bits arrive avec le même échantillonnage à l’amplificateur. L’upsampling est donc, en théorie, fonctionnel lors de la conversion N/A (nous verrons plus bas que là aussi, les résultats  n’affichent pas de reels changements sur la réponse en fréquence…).

Qualité audio analogique

Là par contre, l’écoute se montre tout de suite d’une très grande qualité. J’ai toujours apprécié les DACs Wolfson en général, et ici on retrouve leur grande force avec un timbre très agréable, et une superbe dynamique. A l’écoute, le son offre une texture très riche et une superbe musicalité, avec des instruments détourés, le moindre détail ressort, l’image stéréo et profonde, ample, les graves bien présents, le son est chaleureux. Le THD est parfait, le Dynamic Range est bien meilleur que les OPPO BDP-93EU, et même meilleur que les OPPO BDP-95EU, la réponse en fréquence moins droite, mais de très belle facture également. Aucune diaphonie, et un équilibre tonal qui frôle la perfection.

Pour vous apporter une analyse objective de traitement analogique, j’ai donc mesuré les sorties analogiques avec divers échantillonnages (44.1 khz / 16 bits, 96 khz / 24 bits et 192 khz / 24 bits) à l’aide du benchmark RightMark Analyser Pro compatible ASIO pour plus de fiabilité. J’ai également réglé le niveau des enceintes à +2.5 dB (en dessous le Dynamic Range est moins haut, au-dessus, de la distorsion apparait à +3dB et est trop présente à +4dB). Je précise également que je retrouve sensiblement les mêmes mesures en sortie stéréo dédiée qu’en sortie multicanal.

Analyses analogiques : 44.1 khz – upsamplig 192 khz décevant !

Dans un premier temps, j’ai voulu mesurer la réponse en fréquence sur un signal 44.1 khz / 16 bits pour juger de l’upsampling 192 khz. Les résultats n’affichent rien d’exceptionnel à ce niveau, cet upsampling joue sûrement un rôle dans la qualité du son, il est efficace sur des fichiers compressés avec pertes comme le MP3, mais n’offre vraiment pas une réponse en fréquence d’un éventuel signal 192 kHz, puisque la réponse en fréquence chute toujours à 20 khz, soit comme un échantillonnage 44,1 khz (théorème de Nyquist Shannon). Cependant, on note tout de même une très bonne qualité sur le CD, bien meilleure que sur le BDP-93EU.

Superbe réponse en fréquence pour un signal 44.1 khz, mais où est passé l'upsampling 192 khz ? La courbe chute à 20 khz comme un signal 44.1 khz standard et non upsamplé...

Seul le THD + N est un peu décevant, et la dynamique pas mal du tout pour un signal 44.1 khz, mais cela reste en retrait des meilleurs lecteurs CD audiophiles. La qualité générale sur le CD est tout de même une très bonne surprise pour un lecteur universel, même haut de gamme.

Balayage de tonalité : ligne parfaite, presque droite. On note juste une mini remonté dans les hautes fréquences, due à une réponse en fréquence que ne va pas jusqu'aux 22 khz,mais s’arrête au 20 khz.

Toute petite diaphonie dans les basses fréquences, qui ne s'entend pas à l'oreille, mais l'équilibre reste excellent.

On dit d'un Dynamic Range qu'il est excellent à partir de +95 dB, pour ma part je le juge excellent à partir de +100 dB, est il commence à être exceptionnel à +110 dB (ce qui est très, très rare sur le terrain, même si beaucoup de DAC annoncent un Dynamic Range bien plus élevé sur le papier).

Analyse analogique : 96 khz / 24 bits

Tout de suite, on ressent un grand changement de qualité, avec une meilleure réponse en fréquence (ce qui semble évident, mais pas tant que ça, vu les mesures des NuForce par exemple), et surtout un THD+N bien plus faible, et un Dynamic Range assez impressionnant puisqu’il enterre tous les lecteurs analysés jusque là avec +106 dB ! (on est loin des +90 dB des OPPO 93 et même des +100 dB des OPPO 95 versions de stock).

Analyse analogique : 192 khz / 24 Bits

Sur un signal 192 khz/24 bits, on commence à atteindre des sommets et cela se ressent à l’écoute sur de bons DVD-Audio qui offrent une musicalité exceptionnelle ! La réponse en fréquence mériterait peut-être d’être plus rectiligne, mais on reste dans l’excellence, par contre au niveau du Dynamic Range ça monte encore d’un cran et on atteint des performances dignes de lecteurs audiophiles très haut de gamme avec une dynamique de +108 dB ! Magnifique ! Le THD et la diaphonie, sont parfait, le niveau de bruit très bas, les courbe sont plutôt propres avec très peu de jitter (à ce niveau là, les lecteurs (bien) tweakés font mieux). Bref, les résultats se passent de commentaire, c’est vraiment très, très bon !

Gestion du Super Audio CD

Nous l’avons vu, en sortant l’audio via HDMI 2, le lecteur propose un meilleur transfert numérique avec plus d’ampleur, et cela se ressent aussi avec le Super Audio CD si vous disposez d’un ampli compatible DSD (avec conversion directe du DSD en analogique). Ce bitstream DST (Direct Stream Transfert du DSD) est excellent et lui aussi gagne en musicalité, même si le résultat final dépendra beaucoup de la qualité de décodage DSD de l’ampli. Testé sur un ampli Yamaha RX-A1010, le résultat est superbe, de part la musicalité et la spatialisation que propose cet ampli.

Par contre, un des points assez décevants sur ce Cambridge vient du fait que les DACs Wolfson ne gèrent pas le DSD. Si vous décidiez de lire le Super Audio CD en connexion analogique vers un intégré ou sur un ampli AV en bypass (car il n’y a pas de contrôle de volume sur ce lecteur, donc pas d’ampli de puissance relié directement), vous serez obligé de convertir le DSD en PCM, et vous perdrez donc tout l’intérêt de la numérisation du DSD en 1 bits / 2.8 Mhz qui propose ce timbre si chaleureux et cette spatialisation et localisation des musiciens propres au Super Audio CD. Dommage !

Quoi qu’il en soit, la qualité de la conversion DSD/PCM/Analogique est tout de même excellente avec un DSD converti en 176.4 khz / 24 bits, puis en analogique avec la qualité des DACs Wolfson que l’on vient de voir.

Conclusion

Conclusion

 Le Cambridge audio 751BD est un excellent lecteur universel, qui lit toutes les galettes du marché (DVD, DVD-A, S.A.CD, Blu-ray 2D & 3D). Si sans surprise j’ai découvert une excellente qualité vidéo à la hauteur du OPPO BDP-93EU, un upscaling 1080p très performant, j’ai par contre été très agréablement surpris par plusieurs points !

Premièrement, on aura pu voir que la partie multimédia est bien plus performante qu’on ne le pensait avec la gestion des ISO Blu-ray 2D & 3D avec menu, ISO DVD et DVD-A, une superbe prise en charge du MKV 1080/24p avec DTS-HD dans les vidéos, une lecture du FLAC 5.1  192 kHz, APE, Wave-DTS, une lecture en réseau UPnP très stable. À part quelques petits bugs qui seront sûrement corrigés, c’est vraiment très complet !

Deuxièmement, ce qui reste la très grosse surprise, sa qualité audio analogique vraiment de très haute qualité sur les encodages PCM avec une dynamique exceptionnelle, et un timbre très musical que j’apprécie tout particulièrement. L’empreinte sonore des DACs Wolfson est vraiment très agréable et riche. Sa qualité de transfert audio n’est pas en reste, même s’il est préférable de séparer l’audio de la vidéo grâce à ses deux ports HDMI 1.4, le signal est propre et gagne en musicalité même en numérique. Les filtres digitaux ne sont sûrement pas étrangers à cette qualité audio numérique, même si on est encore loin de la qualité proposée par des lecteurs bien tweakés.

Cependant, ces filtres sont également un peu décevants dans le sens où on n’entend pratiquement pas de différence entre un filtre et l’autre. Pour ma part, j’ai adopté le « Linear phase » , mais cela se joue à un rien du tout. D’autre part, l’upsampling 192 khz ne m’a pas convaincu, si ce n’est sur du MP3 et du CD, mais la réponse en fréquence en sortie n’a rien d’un signal à 192 kHz. Au rayon des petits regrets, l’absence de conversion du DSD en analogique, pas de télécommande rétroéclairée et encore quelques bugs multimédias sur les ISO BD notamment.

Avec sa superbe qualité vidéo, et son exceptionnelle qualité audio via analogique, ses nombreuses fonctions et prise en charge multimédia, le Cambridge Audio 751BD reçoit sans problème la médaille d’or HDfever. Je regrette cependant un prix un peu trop élevé.

Je remercie tout particulièrement PPL  Audio pour le prêt du Cambridge Audio 751BD

Ce que j’ai aimé avec le Cambridge 751BD :

  • Qualité de construction et design
  • Une qualité d’image Full-HD excellente !
  • Un filtre Sharpness très efficace
  • Un des meilleurs upscaling 1080p testés
  • Une qualité audio via analogique exceptionnelle !
  • Une prise en charge multimédia très aboutie
  • Lecture des ISO Blu-ray 2D & 3D et des ISO DVD-Audio
  • Un firmware très stable et une excellente réactivité de l’ensemble
  • Un transfert audio numérique doté d’une certaine musicalité
  • Un lecteur universel très complet !

Ce que j’ai regretté avec le Cambridge 751BD

  • Absence de conversion N/A du DSD (S.A.CD)
  • Filtres Marvell inactifs sur la 3D
  • Filtres digitaux très similaires entre eux
  • Upsampling 192 khz / 24 bits perfectible
  • Bugs sur la lecture des ISO Blu-ray (pas tout le temps)
  • Un peu de bruit vidéo par moment, mais rien d’important
  • Un mauvais filtre réducteur de bruit vidéo
  • Une dynamique (image) perfectible
  • Pas de sorties XLR
  • Pas de contrôle du volume en sortie analogique
  • Le prix un peu trop élevé

Les notes sont en rapport avec le prix du lecteur :

  • Qualité de fabrication :
  • Qualité du décodage vidéo :
  • Qualité du postprocessing Marvell :
  • Qualité de l’upscaling Marvell :
  • Qualité de la 3D :
  • Prise en charge multimédia :
  • Qualité audio analogique :
  • Qualité Audio numérique :
  • Fonctions et réglages :
  • Qualité de la connectique :
  • Support Réseau (services internet) & UPnP:
  • Rapport Qualité/prix:

 

[adfever type= »product » value= »17469698″]

156 commentaires

  1. avatar

    @Vincent – Parfait ! bien joué ;)
    *

  2. avatar

    Je possède cet excellent lecteur, notamment en lecteur réseau pour écouter des fichiers Flac HD, avec un NAS Synology. Existe-t-il une application pour ipad permettant de ne pas allumer la télé pour utiliser la partie réseau (type Linn Kinsky que je n’ai pas réussi à faire fonctionner avec ce lecteur) ?
    Merci.

  3. avatar
    Vincent /

    @Guyot
    Malheureusement non. J’ai également le même lecteur et j’ai posé la question à Cambridge via leur site. Car ça m’intéressait aussi de ne plus utiliser le téléviseur (d’autant plus que c’est un plasma qui pourrait marquer avec l’utilisation du lecteur multimédia).
    Une solution (que je n’ai pas testée) consisterai peut-être à balancer un flux continu au lecteur depuis Foobar 2000, flux qui serait ensuite contrôlé par l’application du smartphone.

  4. avatar

    @Vincent
    Je possède un Sonos Connect et un lecteur réseau Denon 720 AE et avec ces deux lecteurs je peux utiliser DS audio de mon NAS Synology qui leur envoie mes fichiers FLAC sans problème. Par contre DS audio ne trouve pas le Cambridge qui est pourtant sur le même réseau. Je n’arrive pas à trouver pourquoi. Une idée ? Je ne veux pas que mon ordinateur soit allumé pour écouter de la musique, je ne trouve pas cela pratique.
    Merci.

  5. avatar
    Vincent /

    Désolé, j’en n’ai aucune idée, ça devient trop pointu pour moi et c’est du matériel que je ne connais pas (le NAS en particulier).
    Dans mon cas la meilleure solution que j’ai trouvée, c’est la lecture des fichiers musicaux via disque dur USB, télé allumée pour naviguer mais avec contraste et luminosité au minimum pour éviter de marquer la dalle plasma et mode pure audio durant la lecture. Du grand classique, quoi !

  6. avatar

    J’ai envoyé un mail à Cambridge et le lecteur n’est pas compatible avec le DS Audio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: