Facebook Tweeter Tweeter

Test OPPO BDP-95EU Reference & Signature modifiés par Audiocom

 

Avec pas mal de retard indépendant de ma volonté, je vous propose le dernier test réalisé sur les lecteurs Oppo avec les versions BDP-95EU Signature & Reference modifiées par Audiocom. Il s’agit donc de versions très haut de gamme qui reprennent les mêmes modifications apportées sur les version BDP-93EU Signature & Reference, sauf que ces modifications sont faites sur des composants plus performants comme l’alimentation Rotel et les DAC Sabre ESS32 des versions BDP-95EU.

J’ai voulu vous proposer une nouvelle orientation à ce test, plus comparatif que les autres, sans reprendre en détails toutes les fonctions et support multimédia qui ont été largement abordées dans les 3 tests que je vous ai déjà proposé (Oppo 93EU et 95EU, puis les versions 93EU Audiocom). Je reviens sur les points essentiels, les quelques améliorations proposées depuis les derniers firmwares, mais surtout sur les différences qu’il peut y avoir en terme de qualité audio et vidéo en transferts numérique et analogique.

Protocole de test :

  • Lecteurs Oppo BDP-95EU Signature et Reference (Mods Audiocom)
  • Amplificateurs Onkyo TX-NR5009 et Yamaha RX-A1010
  • Enceintes Magnat Quantum 807 (Hifi stéréo), Vector Needle (pour la Hifi 5.1 ou stéréo quadro), et Yamaha Soavo 2 (pour l’utilisation home cinéma 5.1)
  • Plusieurs diffuseurs : Sony HX920 (Full LED 3D), Toshiba 55ZL1 (Full LED 3D), Toshiba VL863 (Edge LED 3D passive), projecteur DLP 3D Optoma HD300X
  • Câbles analogiques Profigold PROA4201 (1 mètre chacun)
  • Benchmark RightMark Audio analyser Pro (test du circuit analogique)
  • Blu-ray benchmark HQV 2.0, Spears & Munsil, AIX Records
  • Plusieurs Blu-ray 2D et 3D de reférences, DVD, DVD-Audio et S.A.CD, FLAC, MKV, ISO, etc
Présentation

Présentation des lecteurs Oppo BDP-95EU Signature & Reference modifiés par Audiocom

Pour ceux qui ne les auraient pas encore lus, j’ai récemment testé le Oppo BDP-93EU, et testé le Oppo BDP-95EU, des tests que je vous conseille de lire avant de lire celui-ci si vous ne connaissez pas ces lecteurs. Voici les grandes lignes de ce lecteur Blu-ray 3D d’exception avec les quelques nouveautés depuis les récentes mises à jour du firmware:

  • Superbe finition, design et construction, Connecteurs de très bonne qualité et plaqués or. Écran digital plus riches en informations que sur le BDP-93EU.
  • Le packaging inclus une housse pour la platine, un câble HDMI 1.4, le dongle Wi-Fi, la télécommande rétroéclairée, une boite de rangement.
  • Support des Blu-ray, Blu-ray 3D, Super Audio CD, DVD, DVD-Audio, HDCD
  • Deux processeurs intégrés : un Médiatek customisé par Oppo, renommé OP8531 qui est un SoC (System On Chip) et qui prend donc en charge toute la parte décodage DVD, Blu-ray et multimédia et propose un léger processing vidéo et un upscaling 1080p. Le deuxième processeur est un scaler, le Marvell Kyoto G2 qui permet aussi d’upscaler en 1080p et d’appliquer des filtres vidéos pour améliorer les détails, le contraste, réduire le bruit, corriger la teinte et la luminosité.
  • DACs sur le OPPO BDP-95EU : deux DACs SABRE32 Reference ES9018 32 bits (avec décodage DSD / analogique), un sur la sortie audio stéréo, l’autre sur la sortie multicanal (DACs Cirrus Logic sur le BDP-93EU).
  • Transformateur Toroïdal et alimentation ROTEL (uniquement sur le BDP-95EU).
  • Deux sorties HDMI 1.4 avec deux processing vidéo différents (une sortie qui bénéficie (ou non) du traitement Marvell Qdeo + du OP8531, et une sortie qui bénéficie du seul traitement du OP8531).
  • La possibilité de sortir la vidéo via HDMI 1 et l’audio via HDMI 2 (cette solution est d’ailleurs conseillée pour profiter d’une meilleure ampleur sonore).
  • Une connectique composée d’un port eSata, deux ports USB, une excellente sortie analogique multicanal, une sortie analogique stéréo dédiée, un port RS232C, un contrôle IR, puis la connectique habituelle (coaxial, composite, YUV).
  • Sortie analogique symétrique XLR sur le OPPO BDP-95EU : les DACs Sabre32 sont réputés pour offrir un meilleur rendement en sortie XLR (moins de THD+N, plus de dynamique et SNR)
  • Le lecteur propose un excellent support multimédia, largement amélioré récemment avec de nouvelles mises à jour (très bon suivi de la société Oppo en terme de firmware). Il peut lire les médias depuis un HDD externe (même depuis un rack externe), d’une clé USB (avec support NTFS & FAT32), ou depuis votre PC ou NAS via le protocole réseau UPnP (via Ethernet ou Wi-Fi) :
  • Lecture des MKV, AVI, DivX HD, M2TS, TS, en 1080p avec autoframerate 24p, chapitres, multipistes, support des sous-titres PGS, des pistes audio HD en bitstream sur les MKV et M2TS (DTS-HD & TrueHD)
  • Lecture des ISO Blu-ray 2D & 3D, ISO DVD, ISO DVD-Audio : c’est tout simplement le premier lecteur au monde à gérer les ISO Blu-ray 3D avec les menus et les ISO DVD-Audio avec la partie audiophile (en MLP ou LPCM multicanal 96/24).
  • Marvell Qdeo : ce traitement offre un upscaling incroyable de précision et de beauté, mais aussi des filtres d’amélioration vidéos très efficaces et tout en finesse. Seul le réducteur de bruit peut se montrer trop violent au-dessus de 3 (images flottantes), mais efficace à 1 ou 2. Récemment, une mise à jour a permis de rendre fonctionnels le traitement Marvell et ses filtres sur la 3D !
  • Lecture des FLAC multicanal 192/24, des Monkey’s Audio 96/24, OGG 96/24, WMA, WAV, LPCM, et MP3, affichage des tags.
  • Services Internet : pour le moment seul Picasa et Youtube HD sont proposés, mais de nouveaux services seront rajoutés plus tard en Europe (aux USA les services sont déjà plus nombreux).
  • Gestionnaire audio : un gestionnaire audio permet de configurer des enceintes en stéréo, 5.1, 7.1, gérer les distances, les levels, appliquer un crossover, un dynamique range, appliquer un volume en sortie fixe ou variable (avec contrôle du volume depuis le lecteur), en cas de connexion analogique. Mais il peut également permettre d’envoyer l’audio en bitstream ou décodage LPCM 7.1, downmix stéréo, Downsamplig ou non (192 khz, 96 khz, 48 khz), envoyer le DSD du S.A.CD en bitstream (DST) ou en conversion DSD/LPCM, ou DSD/analogique
interface de configuration HDMI (projeté sur le JVC DLA-X3)
Comme vous pouvez le voir, la qualité est au rendez-vous avec un traitement vidéo magnifique, un traitement analogique de très haut niveau, même si la version BDP-95EU est meilleure à ce niveau-là, mais c’est également un lecteur très complet en fonctionnalités ! Les possibilités offertes sont tout simplement énormes ! Un des rares points que l’on pourra regretter, c’est le manque d’ampleur audio sur la sortie HDMI 1 et sur les versions OPPO classiques (surtout le BDP-93EU et surtout dans le registre des graves). Ce problème peut être corrigé en sortant l’audio via HDMI 2 et la vidéo via HDMI, mais cela ne fait pas non plus de miracle, ça reste standard, et c’est donc un des points améliorés sur les OPPO Audiocom, parmi tant d’autres…
Mods Audiocom

Les Modifications Audiocom

 

Vous retrouvez ici les mêmes explications que sur le test des OPPO BDP-93EU Signature & Reference. J’ai recopié une partie pour vous éviter de vous renvoyer d’un test à l’autre avec des liens. Les modifications sont identiques à quelques détails près…

Avant d’entamer les tests, impressions et mesures, les modifications et travaux de la société Audiocom méritent une petite explication et présentation. Cette société britannique n’est pas très connue en France puisque jusqu’à lors, aucun distributeur officiel n’était présent sur notre territoire. Aujourd’hui les choses vont changer puisqu’Univers HighTech devient le distributeur exclusif et officiel de produits Audiocom en France.

Comme je vous le précise en introduction, cette société choisie quelques produits qui sortent du lot par leurs fonctionnalités et leurs qualités et leur apportent quelques modifications (tweaks), ajouts de kits et autres modifications pour tirer le meilleur de leurs capacités et qualité vidéo et audio. Intégré un composant très haut de gamme comme les DAC Sabre ESS, ou un processeur vidéo comme le Marvell est une bonne chose, mais les résultats sur le terrain dépendent beaucoup de la qualité de fabrication, et d’intégration de tous ces composants, du début jusqu’à la fin du circuit numérique et analogique.

On pourra voir sur leur site officiel que des appareils comme les lecteurs réseau audiophiles d’Olive Media, de Sonos, ou des DAC Zodiac, des amplificateurs Spectron Audio, des câbles analogiques, numériques ou d’alimentation sont passés entre leurs mains.

Intérieur du OPPO BDP-95EU signature

Modifications réalisées sur l’OPPO BDP-95EU Reference

  • Furutech FI-10 Gold IEC Inlet.
  • Upgraded video/digital power supply.
  • Superclock 4 Ultra-low jitter clock system.
  • Bybee Music Rail for clock supply.
  • Bybee Slipstream purifiers for audio transformer secondary supplies.
  • SteinMusic resonance control for digital /video PWB.
  • SteinMusic resonance control for audio PSU PWB & audio PWB.
  • RF absorbing techniques are employed in key locations.

Modifications réalisées sur l’OPPO BDP-95EU Signature

  • Furutech FI-10 Rhodium IEC Inlet.
  • Upgraded video/digital power supply.
  • Deep Cryogenic Treatment (DCT) for power & audio PWB.
  • Bybee “Super Effect” AC Bullets for AC input (laser welded version)
  • Bybee Slipstream for AC Earth.
  • Superclock 4 Ultra-low jitter clock system.
  • Bybee Music Rail for clock supply.
  • Bybee Slipstream purifiers for audio transformer secondary supplies.
  • SteinMusic resonance control for digital /video PWB.
  • SteinMusic resonance control for audio PSU PWB & audio PWB.
  • SteinMusic E-Pad +S for BD Drive.
  • SteinMusic E-Pad +S for IEC inlet, “stacked with E-pad.
  • RF absorbing techniques are employed in key locations.

Comme je ne suis pas un grand connaisseur en électronique, j’ai tenu à m’entretenir avec Mark, le responsable d’Audiocom, que je remercie pour ses explications claires et sa disponibilité. Je vous fais un compte rendu de cette interview, plutôt que de vous la recopier telle quelle (surtout qu’elle a été faite en anglais).

Les explications des modifications d’Audiocom

Je remercie Jacko de HCFR pour ses explications sur l’emplacement des tweaks

Tout d’abord, il faut savoir que le but principal de ces modifications apportées à l’Oppo BDP-95EU était de réduire les « déchets » du courant électrique en sortie d’alimentation, réduire les micros parasites, le Jitter, et améliorer la transmission du signal électrique et le circuit numérique. Ce travail à pour but de proposer une meilleure qualité audio et vidéo via HDMI, mais qui dit meilleur signal numérique en entrée des DAC, dit également meilleure conversion analogique et donc meilleur signal analogique en sortie.

« Les travaux effectués sur les Oppo ont pris plusieurs mois, en utilisant également ce que  l’on avait appris du OPPO BDP-83, ainsi que les nombreuses modifications d’autres appareils que nous avons développés au fil des ans. Nous considérons les Oppo Signature comme l’aboutissement de nos objectifs, et les Oppo Reference comme une solution plus abordable pour profiter de hautes performances. » me précise Mark, le responsable d’Audiocom.

Deep Cryogenic Treatment (DCT) : sur le Signature uniquement

La première question que je me posais concernait le but de ce traitement DCT appliqué sur l’alimentation des Oppo 93EU et 95EU, mais également sur la carte audio du 95EU. Pour faire simple, Audiocom m’a expliqué que le traitement cryogénique en profondeur permet de refroidir le métal ou autres matériaux à une température de -190°C !

« Lorsque les métaux comme le cuivre ou l’argent sont chauffés, ils se dilatent, et développent des micros bulles d’air qui entrainent une déformation du grain de la structure entrainant des perturbations et discontinuités dans le courant. Avec le traitement DCT, la structure devient plus fine et cristalline ce qui entraine une diminution de la résistance, de la déformation et des perturbations, avec un flux d’électrons amélioré pour un courant plus pur. »

Cette « simple » modification à elle seule,  appliquée à la source même du signal, permet d’améliorer tous les processus qui vont suivre pour apporter une meilleure spatialisation, musicalité, moins de jitter, une ampleur et une précision bien meilleure sur les basses fréquences, un équilibre tonal plus naturel sur les chants et les instruments.

Bybee Super Effect AC Bullets

Ce kit Bybee Super Effect AC Bullets est le même que celui qui intègre le BybeeWire, un purificateur de courant, proposé à 6000$. Le Bybee Super Effect AC Bullets  permet de synchroniser la tension et le courant de sortie pour qu’ils soient en phase l’un avec l’autre. Ce kit vaut 1000$ et permet d’améliorer jusqu’à 4 fois les performances standards. Sur le terrain, cela se retrouve dans la spatialisation sonore, la localisation des musiciens ou effets spéciaux, le son est plus intelligible, et même l’image gagne en contraste, propreté,vivacité des couleurs, contraste et dynamique, lumière, et profondeur de champ avec un effet simili 3D.

Connecteurs de l’alimentation

Les connecteurs de l’alimentation ont été remplacés par des Furutech FI-10 Gold sur le Reference, et la version Radium sur le Signature qui a des propriétés de conductance encore meilleure. À l’œil cela se voit puisque les baïonnettes de l’alimentation sont dorées ; et cela, toujours dans le but d’améliorer le transfert du courant et éviter toute oxydation.

Master Clock (Horloge Maitre)

L’Oppo BDP-93EU dispose de plusieurs horloges, mais Audiocom s’est concentré sur la « Master Clock » du processeur OP8531 qui est construit autour d’une horloge de type « Pierce Oscillator » avec un Quartz externe qui traite la fréquence de l’horloge. Il est assez simple à mettre en place, mais engendre trop de jitter. Audiocom s’est donc concentré sur l’horloge maitre du SoC OP8531 en remplaçant le Pierce Oscilator par un Superclok 4. Le résultat apporte une forte réduction de ce Jitter, ce qui se ressent sur la qualité du transfert numérique, autant sur la reproduction sonore (musique et cinéma) que sur l’image.

Alimentation de l’Horloge Maitre

Pour réduire encore plus ce jitter et tirer le meilleur de cette horloge maitre Sperclock 4, elle doit être alimentée avec du courant plus pur, sans bruit d’alimentation pour réduire le bruit autant en sortie numérique qu’analogique. Pour arriver à cela, Audiocom a installer un Bybee Music Rail qui arrive à diminuer de -45dB le bruit (ondulation).

Contrôle de résonance

Les lecteurs Oppo Reference & Signature sont traités contre les résonances. Audiocom a utilisé pour cela de la laque SteinMusic Maestro sur le Reference avec un traitement différent sur le châssis et sur le lecteur optique. Sur le Oppo Signature, de petits coussinets SteinMusic E-Pad + S ont étaient placés sur des endroits clé autour du châssis en interne, ou sur le lecteur optique afin d’absorber toute vibration et résonance interne. Un petit « plus » qui se rajoute à toutes ces modifications qui se ressentiront sur le résultat final.

Réduction RFI / EMI

À l’instar des coussinets et laque SteinMusic, des tissus Stillpoints ERS sont appliqués à des endroits clés du châssis interne pour réduire les perturbations radioélectriques (RFI) et interférences électromagnétiques (EMI). La taille et l’emplacement de ces tissus anti RFI/EMI sont très importants pour arriver au résultat optimal.

Qualité vidéo

Qualité vidéo

La plupart d’entre vous ont dû lire le test des OPPO BDP-93EU Signature & Reference. Sur la partie transfert numérique, vous connaissez donc mon avis, mes appréciations subjectives en ce qui concerne les qualités audio et vidéo de ces lecteurs et ce que je pense de l’excellent travail effectué par Audiocom. Il s’agit de petites améliorations, sur plusieurs facteurs, qui donne au final une grosse amélioration générale. Je ne reviendrais pas dessus en détail, car j’aimerai proposer une orientation nouvelle a ce test, mais je vous donne tout de même mon avis subjectif…

J’ai évidemment retrouvé les mêmes qualités sur ces deux lecteurs, sauf quelques infimes détails, légèrement améliorés sur les versions 95EU Signature & Reference par rapport aux mêmes versions en BDP-93EU. Cela est dû en grande partie à la qualité de fabrication, la structure du châssis qui offre moins d’interférences, et surtout à la qualité de l’alimentation signée Rotel. Il est clair qu’avec les mêmes améliorations apportées sur l’alimentation, ce n’est que plus bénéfique sur une alimentation de la qualité de celle intégrée dans les BDP-95EU. Je relève par exemple, une fluidité et une dynamique et poil meilleur, et moins de résidus. Par contre, en audio il y a une différence assez conséquente, surtout en analogique, mais aussi en numérique ! Nous le verrons plus loin…

Par rapport au OPPO BDP-95EU classique, la version Reference apporte à l’image plus de dynamique, donc un meilleur contraste intra-image, une bien meilleure lisibilité dans les scènes sombres. La version Signature apporte en plus, une dynamique encore meilleure, une meilleure précision des filtres, une texture plus fine, plus de profondeur (une meilleure impression de 3D en 2D), des couleurs plus vives tout en restant très naturelles et plus de fluidité. Par contre, je relève un défaut, du à sa qualité de précision, les remontées de bruits sont plus mal gérées sur les Blu-ray ou DVD un peu trop bruités. De plus, le réducteur de bruit n’est toujours pas assez efficace à mon goût, affichant des images flottantes au-dessus de +3). Sur les Blu-ray de qualité, l’image atteint des sommets, et dépasse tout ce que j’ai pu voir pour le moment.

Avec le niveau de précision du filtre Sharpness du Marvell Kyoto G2 sur le OPPO 95 Signature, j’ai pu monter ce filtre bien plus haut que sur la version classique. Sur le téléviseur Full-LED 3D HX920 de Sony, j’ai appliqué un Sharpness à +9 au lieu de +5 , et +15  sur certains Blu-ray 3D comme AVATAR. L’image offre un relief saisissant, de la profondeur, une texture fine qui garde le grain et améliore le piqué des films, et une dynamique toujours aussi exceptionnelle. Il faut rajouter que l’image lumineuse et ce meilleur contraste intra, permet aussi de réduire l’effet de ghosting, c’est assez flagrant.

Par contre, j’ai essayé ces lecteurs sur plusieurs TV, et toutes ne m’ont pas affiché les mêmes résultats. Avec les TV Sony, et surtout le HX920, le résultat est exceptionnel, mais je dois dire que sur un téléviseur Philips, les filtres font assez mauvais ménage, même en désactivant tous les filtres du téléviseur, j’ai du revoir le Sharpness à la baisse, avec +3, et malgré ça, toujours quelques vacillements sur les textures fines comme une chevelure, une barbe, une grille avec des barreaux très serrés. Je précise que le problème vient du téléviseur, mais il faut le savoir.

Sur l’upscaling des DVD, ou même des MKV 720p, ont retrouve donc les qualités décrites qui offrent un rehaussement des détails impressionnant, sans jamais flouter l’image, améliorent considérablement le contraste intra des vidéos un peu « délavées », ravives les couleurs, mais cet upscaling souffre aussi du petit défaut de remonté de bruit sur les DVD les plus bruités, qui sera assez difficiles à corriger en gardant le piqué de l’image. Encore une fois le filtre réducteur de bruit manque d’efficacité. Quoi qu’il en soit, c’est une véritable redécouverte de ses DVD, le résultat peut être vraiment grandiose ! Le désentrelacement reste comme sur toutes les versions OPPO, d’excellente facture. Quant au Signature, il se démarque encore une fois par la finesse de son filtre Sharpness qui permet d’apporter un rehaussement des détails plus subtile que sur les autres versions OPPO.

Tableau comparatif des lecteurs OPPO « classiques » et Audiocom

Je vous propose un tableau pour comparer la qualité vidéo des différents lecteurs OPPO que sont les BDP-93EU, BDP-95EU, BDP-93EU Reference et Signature, et BDP-95EU Reference et Signature. Ce tableau propose des notes totalement subjectives, sur une expérience avec le téléviseur HX920 de Sony, avec lequel j’ai eu les meilleurs résultats,  et non rien d’un relevé de benchmark, ou de mesures objectives. Il s’agit là uniquement de mon avis, mes évaluations, après avoir passé des semaines, des mois, à tester ces différents lecteurs sur plusieurs diffuseurs dont le 55ZL1 de Toshiba, le projecteur JVC DLA-X3, le Sony HX920 et HX720, le Philips PFL8605H, ou encore le Toshiba VL863 (3D passive), le projecteur DLP 3D Optoma HD300X, entre autres…

 Critère / Modèle Texture Dynamic
Contraste Intra
Profond Relief  Fluidité Couleur
(fidélité
Intensité)
Filtre Sharpness  Upscaling Filtre anti Bruit
OPPO BDP-93EU  88  85  90  89  94  91  93  85
OPPO BDP-95EU  90  89  90  93  94  91  93  85
OPPO BDP-93EU Reference  90  91  93  93  95  93  93  85
OPPO BDP-93EU Signature  95  98  98  98  98  97  95  82
OPPO BDP-95EU Reference  90  93  93  95  96  93  93  85
OPPO BDP-95EU Signature  98  100  98  98  100  97  95  82
Photos comparatives

Comparatif en Photo

Voici une série de photos comparatives, puisque vous êtes nombreux à me l’avoir demandé lors du test des OPPO BDP-93EU Audiocom. Je précise tout de même que bien des qualités ne peuvent pas être rendues avec de simples photos, comme la fluidité, la profondeur de champ, le relief de l’image, l’adaptation de mouvement, entre autres. Ce sojnt justement des qualités qui séparent la version Reference de la version Signature.

Vous pourrez voir que certains changements se jouent sur de très petits détails, mais cette somme de détails fait pas mal de différence au final. Donc les comparatifs d’image c’est bien, c’est sympa, mais ce n’est pas ultra pertinent sur tous les points. Autre exemple, une image avec des filtres très poussés rend mieux en photo qu’en vidéo, comme certains le remarqueront sur celles des Gorilles tout en bas de la page. Sur le terrain, il ne faut surtout pas exagérer dans les filtres, pour conserver un piqué fin et une image naturelle.

Je commence avec cette photo issue du Blu-ray Star Wars III qui nous montre clairement le gain de texture, de piqué, mais aussi de luminosité entre un lecteur Blu-ray « standard » et les OPPO classiqu, ainsi que les version Audiocom Reference et Signature. Je n’ai relevé aucune différence entre le Reference et le Signature sur les photos, donc ce sera la photo du Reference qui sera utilisé ici.

  1. Lecteur Blu-ray Toshiba BDX3200
  2. OPPO BDP-93EU classique
  3. OPPO BDP-95EU Reference (identique au Signature sur cette capture)

 

Cette scène met en évidence le contraste intra-image des lecteurs. Non seulement il faut regarder les détails, la luminosité, mais surtout le contraste. Regardez surtout l’intensité des noirs dans le coin droit en bas des photos.

  1. Toshiba BDX32000
  2. OPPO BDP-93EU classique
  3. OPPO BDP-95EU Reference
  4. OPPO BDP-95EU Signature


Une photo que je trouve assez parlante, avec le lecteur Toshiba vs OPPO Reference vs OPPO Signature. Regardez notamment au niveau de la cape noire d’Anakin, la différence de profondeur de champs, mais également la texture plus fine que le Signature.

  1. Toshiba BDX32000
  2. OPPO BDP-95EU Reference
  3. OPPO BDP-95EU Signature

Dans ce comparatif de 4 images, on pourra comparer le niveau de relief, l’intensité des couleurs, l’effet réaliste de la couleur dorée de notre ami C-3PO. On pourra également voir la luminosité qui sort de ses yeux. Cela se joue à très peu de détails, sauf comparé au lecteur Toshiba BDX3200. Cela dit, les photos ne rendent pas c’est effet de profondeur et de fluidité proposé par le Signature….

  1. Toshiba BDX3200
  2. Oppo BDP-93EU classique
  3. OPPO BDP695EU Reference
  4. OPPO BDP-95EU Signature

OPPO Reference vs NeoTV 550

No comment, le NeoTV 550 affiche une belle image HD, mais des dérives sur certains plans assez flagrantes. De plus on pourra voir le gain de détails et luminosité proposé par le OPPO Reference sur cette scène, mais aussi une remontée de bruit plus perceptible (normal, vu le niveau de détails !). Une photo qui n’a rien de pertinent, mais je trouvais la différence assez marrante … La Scène est issue du Blu-ray Tree of Life de Terrence Malik.

  1. Lecteur Multimédia NeoTV 550
  2. Lecteur OPPO BDP-95EU Reference

OPPO BDP-95EU Signature vs Reference

Ici, j’ai surtout voulu mettre en évidence la finesse des filtres du Oppo Signature par rapport au Reference et à la version classique. Ces deux derniers affichaient le même rendu trop « fabriqué », « surfaite » avec un filtre à + 10, alors que le Signature conserve détails et naturel, finesse du grain. La photo peut-être trompeuse, mais croyez moi, l’image du Signature est bien plus fine, naturelle et agréable avec un sharpness placé aussi haut. De plus, le sharpness trop haut à tendance à afficher des brillances et vacillements sur le BDP-95EU classique, ce qui donne cette impression d’image plus claire.

  1. OPPO Signature avec Sharpness à +10
  2. OPPO Signature avec Sharpness à +5
  3. OPPO BDP-95 « classique » avec Sharpness à +10

Qualité audio

Qualité Audio

Voici le chapitre que je juge le plus important de ce test, puisque la partie vidéo est sensiblement de même qualité sur les BDP-93EU Audiocom que sur les BDP-95EU Audiocom. Il y a donc plusieurs façons d’exploiter les qualités audio de ces lecteurs, que ce soit en transfert numérique, ou analogique, que ce soit pour une utilisation home cinéma, CD, DVD-Audio, ou Super Audio CD, chaque utilisation demande un choix entre les différentes sorties et réglages. Je vous propose donc une analyse, cette fois très objective, et quelques astuces et renseignements intéressants.

Qualité du transfert numérique

J’aborderais ici essentiellement le transfert audio via HDMI, même si les améliorations d’Audiocom concernent également les sorties SPDIF Coaxial et optique. Et la première constatation, c’est que les deux lecteurs, comme c’est le cas sur les versions classiques, proposent un excellent décodage LPCM des DTS-HD et TrueHD ! À tel point que je ne laisse plus ce décodage à l’ampli, mais aux lecteurs en envoyant du LPCM  et non le signal audio en Bitstream vers l’ampli. Le décodage gagne en précision, spatialisation et ampleur.

Le transfert audio numérique des versions Audiocom est vraiment une de leurs qualités les plus flagrantes. C’est la première chose qui impressionne. J’ai fait plusieurs fois l’expérience, en restant au même volume avec un lecteur OPPO classique, ou pire un lecteur Blu-ray standard comme le Toshiba BDX3200, puis avec un lecteur OPPO Audiocom. Que ce soit le Reference ou le Signature le son gagne en ampleur, en effets surround et spatialisation en générale, en volume, et en profondeur.

Par contre, seul le Oppo Signature offre une bien meilleure musicalité que tous les autres (versions classiques et Reference). Le son devient plus précis, limpide, gagne en musicalité et offre des dialogues plus intelligibles. Cette écoute plus musicale est vraiment appréciable sur de belles BO, comme le dernier Malick, The Tree of Life avec des passages de musique classique d’une intensité rare. L’image sonore gagne en réalisme, les émotions se ressentent mieux, des petits détails se révèlent également grâce à une nette amélioration de la dynamique. L’association avec un ampli Yamaha offre une qualité d’écoute exceptionnelle de par la musicalité et la qualité de spatialisation du RX-A1010 !

Qualité analogique

C’est évidemment le principal attrait des OPPO BDP-95EU par rapport au BDP-93EU. Nous l’avions vu lors des différents tests, le BDP-95EU offre une meilleure qualité analogique à tous points de vue (FLAC, DVD-A, CD et S.A.CD), mais la dynamique restait un poil décevante sur la version classique, même si de nombreuses qualités avaient été mises en évidence, comme le THD très faible, aucune diaphonie, un équilibre tonal parfait, une superbe réponse en fréquence et une très belle musicalité. Nous avions également vu que les améliorations d’Audiocom sur les versions BDP-93EU avaient également amélioré la conversion N/A, tout simplement parce que le signal numérique étant bien meilleur, la qualité analogique en bénéficiait également. À tel point que même le OPPO BDP-93EU Reference offrait une meilleure qualité analogique que le BDP-95EU classique.

Je m’attendais donc à une nette amélioration de cette qualité analogique sur les versions BDP-95EU d’Audiocom. Ce lecteur dispose de DACs Sabre ESS32 réputés et capables d’offrir une très belle gamme dynamique. Je ne les trouvais pas assez exploités de ce côté là sur les sorties analogiques Cinch. Qu’en est-il sur ces deux lecteurs ?

La réponse dans ces analyses complètes des sorties analogiques multicanal et stéréo avec des benchmarks RightMark Audio Analyser Pro, avec support des pilotes Asio pour plus de fiabilités. Je précise que pour avoir les meilleurs résultats, j’ai dû mettre le volume en sortie sur « Variable », à fond (100/100) et + 2dB sur le niveau des sorties dans la configuration des enceintes. Au-delà de la distorsion apparait, en dessous, on perd un peu en dynamique. J’ai également choisi la le mode Pure Audio et la sortie multicanal, car après analyses de la sortie dédiée stéréo, les résultats sont très, très proches, et même avec un petit avantage à la sortie multicanal (je sais, c’est étonnant, mais c’est comme ça :)

Réponse en fréquence

Représentative de la reproduction du spectre audio, et généralement mesurée à partir de -3dB dans la montée, et jusqu’à -3dB dans la descente. Plus la courbe est droite, alignée sur 0dB, et plus elle monte tôt et chute tard, plus la réponse en fréquence est de qualité. Vous pouvez donc voir que sur toutes les fréquences (44.1, 96 et 192 khz) toutes les versions proposent une très belle réponse en fréquence, bien droite, mais les versions Audiocom proposent une courbe qui chute plus loin dans les hautes fréquences sur un signal 192 khz. Reference et Signature proposent tous deux des courbes parfaites, dignes des meilleurs lecteurs audiophiles !

Réponse en Fréquence sur un signal 96 khz / 24 bits

OPPO 95EU classique

OPPO 95EU Signature

(Les courbes sur un signal à 96 khz sont quasi identiques, soit parfaites, sur la version classique que sur les versions Audiocom)

Réponse en Fréquence sur un signal 192 khz / 24 bits

OPPO 95EU Classique

OPPO 95EU Signature

OPPO 95EU Reference

(Les courbes sur un signal 192 khz sont nettement à l’avantage des versions Audiocom. Le signature propose une courbe identique sur le canal droit et gauche (tout léger décalage sur le Reference, inaudible à l’oreille)

Gamme Dynamique & Bruit

Ces deux valeurs étroitement liées sont très représentatives de la qualité et musicalité d’un signal analogique, de la rapidité de l’attaque sur la note, de la capacité à reproduire les sons les plus infimes et donc une image sonore riche et vivante. On considère qu’au-dessus de +95dB pour la dynamique et -95 dB pour le bruit sont déjà de très bonnes valeurs , voir excellentes, mais pour ma part je situe le niveau d’excellence à partir de +100 dB et -100 dB  (ce que le BDP-95EU classique ne propose pas). Au-delà des 110 dB on atteint des sommets, dignes des meilleurs lecteurs audiophiles très haut de gamme.

On pourra apprécier de voir qu’à chaque fois que l’on monte en gamme dans les OPPO, cette dynamique est également meilleure. Ainsi, le BDP-95EU, propose une meilleure dynamique, que le 93EU, les 93EU Reference et Signature meilleure que le 95EU, le 95EU Reference est un poil meilleur que le 93EU Signature, et le 95EU Signature propose la meilleure dynamique de tous avec pratiquement +103 dB et un niveau de bruit extrêmement faible.

Dynamique Range sur un signal à 192 khz / 24 Bits

OPPO BDP-95EU classique

OPPO BDP-95EU Reference

OPPO BDP-95EU Signature

(Outre la différence de dynamique, vous remarquerez la qualité du signal sur les versions Audiocom qui affichent des courbes plus propres avec beaucoup moins de pics.)

Par contre, petite déception sur la qualité CD, avec une dynamique plus faible que sur la musique haute définition, ce qui est un peu normal, mais la différence est un peu trop marquée. Elle reste très bonne, jugée d’excellente par le rapport de RMAA Pro, mais pour ma part je la trouve un peu faible. Cela dit le signal est très propre et à l’écoute, le timbre et la musicalité sont vraiment agréables.

THD et THD+N (Total Harmonic Distortion)

Plus le THD est faible en pourcentage, plus le signal amplifié sera proche de la courbe avant amplification, et donc plus le son sera naturel et fidèle à la source. Le BDP-95EU Signature est également le seul modèle de tous à descendre en dessous des -95dB en THD+N, avec -96 dB. Le THD est également insignifiant, avec 0.0008 % sur le Signature ! On remarquera aussi que le signal est très propre sur toutes les courbes, avec des pics sont très petits. Les courbes totalement linéaires n’existent pas, mais les lecteurs très haut de gamme s’en rapprochent.

 Total Harmonic Distortion (à -3dB FS) sur 96 khz / 24 Bits

OPPO BDP-95EU

OPPO BDP-95EU Reference

OPPO BDP-95EU Signature

(Encore une fois, on pourra apprécier le signal très propre des version Audiocom, et le THT très, très faible de la version Signature ! Le THD+N du BDP-95EU classique reste sont petit point faible)

Par contre, on pourra être un peu déçu des performances affichées sur un signal 44.1 khz / 16 bits. le THD+N est un peu plus (trop) élevé, même sur le Signature ci-dessous. De toute évidence, les Oppo ne sont pas aussi à l’aise avec les encodages 16 bits du CD, qu’avec le S.A.CD ou le DVD-Audio. Toutes les autres valeurs sur la qualité CD sont excellentes, comme un THD très faible, une superbe réponse en fréquence, hormis le THD+N, et la dynamique un poil décevante…

THD & THD+N sur le Signature avec le CD (44.1 Khz / 16 bits)

Diaphonie Stéréo

Même si les courbes du signal de droite et de gauche ne vous semblent pas identiques, sachez qu’elles sont excellentes comparé à ce que j’ai pu mesurer jusqu’ici. On notera juste une petite variation de niveau sur les basses fréquences avec les versions classiques et Reference du OPPO 95EU, mais vraiment rien de perceptible à l’oreille (du moins la mienne et sur mes enceintes). Sur la version Signature, ça se rapproche de la perfection ! Sachez que les mesures ci-dessous sont sur un signal 96 khz, mais on retrouve les mêmes valeurs sur tous les échantillonnages (44.1 et 192 khz).

Diaphonie Stéréo sur un signal 96 khz / 24 bits

OPPO BDP-95EU

OPPO BDP-95EU Reference

OPPO BDP-95EU Signature

Balayage de tonalité

Ici aussi, plus la courbe est basse et droite, linéaire, plus l’équilibre tonal est parfait. Les résultats se passe de commentaire tant la courbe est basse et rectiligne, sauf une petite remontée sur le signal à 192 khz, mais cette remontée se situe dans les très hautes fréquences, donc logiquement imperceptible par l’oreille humaine, mais bon, il parait que notre subconscient est réceptif aux très hautes fréquences… Cela peut peut-être jouer sur l’image sonore avec des enceintes dotées d’une très large bande passante, mais j’en doute, surtout au-delà des 50 khz comme ici … Mais bon, une différence est mesurable.

Balayage de Tonalité (IMD (Swept Tones) sur un signal 96 khz

Toutes les versions affichent la même courbe en 96 khz

Balayage de tonalité sur une signal 192 Khz

OPPO BDP-95EU

OPPO BDP-95EU Reference & Signature

Avis subjectif sur les écoutes

Superbe DVD-A !

Pour ma part, j’ai déjà été très séduit par la qualité analogique du BDP-95EU qui offre une excellente musicalité. Il est vrai que ça restait en retrait par rapport aux meilleurs lecteurs CD, mais avec l’avantage de profiter des musiques 5.1, DVD-Audio et S.A.CD. Surtout que le Super audio CD est exploité à merveille par le BDP-95EU ! Les Oppo modifiés par Audiocom apportent tout de même une nette amélioration. On atteint tout de même une qualité que l’on peut vraiment considérer de très haut niveau à tous les points de vue. Seule la dynamique peut être encore améliorée, mais pour le reste c’est proche de la perfection. J’ai pu écouter du Pink Floyd en Stéréo Quadro (DVD-A), et en Super Audio CD en 5.1, avec une qualité de reproduction inégalée. Sur Dark Side of the Moon, on atteint une qualité de spatialisation et de réalisme assez bluffante (déjà que l’enregistrement est une référence !)

L’image sonore est large, très riches et texturée, tous les instruments ressortent, sont bien détourés, localisables dans l’espace avec une profondeur exceptionnelle. Le son est fluide et cristallin, vivant et doux à la fois. L’attaque sur la note est rapide, cela se ressent bien sur les morceaux acoustiques à la guitare, au piano. Sur la lecture des S.A.CD on retrouve tout le timbre bien spécial de la numérisation DSD qui apporte plus de chaleur, plus de matière et une meilleure spatialisation. Les OPPO proposent l’avantage de convertir le DSD en analogique directement, contrairement au Cambridge Audio 751BD avec ses DAC Wolfson qui offrent une grande qualité musicale, un timbre très agréable, mais ne gèrent pas le DSD (il faut convertir le DSD en PCM avant de sortir en analogique).

L’ampli qui s’en est retrouvé le plus changé, c’est le Onkyo TX-NR5009, qui propose nativement une qualité musicale en retrait. L’association avec les Oppo Audiocom est tout simplement fabuleuse. En connexion HDMI pour l’utilisation Home cinéma, il gagne un peu en musicalité et offre une scène sonore grandiose, riche, ample et pleine de générosité. En connexion analogique pour l’écoute musicale, on ne reconnait tout simplement plus la signature Onkyo, ou alors juste ce qu’il faut, dans la qualité de l’amplification, mais pour ce qui est de la musicalité, elle est bien là. Un mariage qui offre donc à la fois une expérience home cinéma et musicale exceptionnelle.

J’écoute beaucoup de DVD-Audio, FLAC multicanal, et Super Audio CD, et je peux vous affirmer, en toute sincérité que les OPPO en général m’ont offert l’expérience la plus aboutie en matière d’écoute musicale multicanal. Les versions Audiocom sur les enceintes Magnat Quantum 807 sont tout simplement magiques à ce niveau là ! J’aurais tout de même un petit regret, j’espérais un Dynamic Range un tout petit peu plus élevé …

Benchmarks

Pour aller plus loin dans les comparaison, je vous conseille de lire l’article sur le comparatif de circuit analogique. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la qualité proposée par ces OPPO BDP-95EU classique et modifiés par rapport à la version NuForce, ou au DAC Asus Xonar Essence One, ou même aux OPPO BDP-93EU. Je vous propose en vrac, tous les benchmarks et évaluations qualitatives donnés par RightMark audio Analyser sur les OPPO.

 OPPO BDP-93EU « classique »

OPPO BDP-95EU Classique

OPPO BDP-95EU Reference

OPPO BDP-95EU Signature

La sortie stéréo dédiée m’a donnée de moins bons résultats (très légère différence) que la sortie multicanal au niveau de la gamme dynamique, même sur un signal stéréo. C’est étonnant, mais c’est un fait (voir les mesures ci-dessous).

 

Conclusion

Conclusion

 Je vous ai proposé un test en étant le plus honnête possible. À partir du moment ou moi-même, j’ai choisi un lecteur OPPO pour mon utilisation personnelle, c’est que j’ai été totalement conquis par ces lecteurs. Les versions Audiocom sont tout simplement magiques et en toute sincérité, même si ces tests sont longs et fastidieux, j’ai vécu de superbes moments home cinéma, plein d’émotions, de claques sonores et visuelles, en compagnie des versions Audiocom.

Par contre, je trouve ces lecteurs un peu trop chers, et donc, malheureusement, hors de portée pour la plupart d’entre nous, moi y compris. Cependant, je suis heureux de voir que l’excellent travail accompli par Audiocom est réellement efficace et réalisé avec un grand professionnalisme, malgré les problèmes que j’ai pu avoir avec un modèle de test, mais ce sont des choses qui arrivent et Audiocom s’est chargé de tout, et le fait également pour tous leurs clients.

Les deux versions Signature offrent vraiment une expérience inédite, une redécouverte totale de ses Blu-ray 2D et 3D, de ses DVD-Audio, S.A.CD et même de ses DVD. C’est tout simplement la meilleure qualité d’image que j’ai pu avoir jusqu’ici, la meilleure expérience audio que ce soit en transfert numérique ou analogique sur du Super Audio CD et DVD-Audio, et la musique audiophile multicanal en générale. En tant que produits très haut de gamme, j’aurais tout de même aimé une gamme dynamique un peu plus importante par rapport à la capacité du DAC Sabre32 et une meilleure qualité sur le CD. Mais il faut avouer que les OPPO concentrent tellement de qualités en un seul produit !

Les versions Audiocom sont capables de vous étonner, même sur un ampli ou un téléviseur que vous pensiez connaitre par coeur ! Pour ma part, la platine qui offre le meilleur rapport qualité/prix reste le OPPO BDP-93EU Signature qui n’est vraiment pas loin du BDP-95EU Signature pourtant beaucoup plus cher. Certes, ce dernier offre une expérience ultime, totalement renversante, de quoi profiter d’une utilisation audiophile et home cinéma avec la même platine ! Je donne sans hésiter l’Award Reference de HDfever (que je ne distribue qu’au compte goute pour les appareils d’exception) !

Je remercie Univers HighTech pour le prêt des OPPO BDP-95EU Signature & Reference.

[adfever type= »product » value= »20332590″]

 

79 commentaires

  1. avatar
    geronemo31 /

    Bonjour Nicolas,
    Toujours à propos de câbles HDMI.
    Les câbles conforment à la norme 1.4a offrent la possibilité de faire transiter l’Ethernet.
    La plupart des équipements actuels ont des prises HDMI acceptant cette norme (TV HX820, 920, 50VT30…, oppo 93, 95…)
    Peut on utiliser cette possibilité, c.àd. connecté un équipement sur le routeur ou la box réseau et distribuer l’Ethernet via HDMI, à ce jour je n’ai rien trouvé sur les notices relatif à cette possibilité. (Oppo, Sony, Panasonic…)

  2. avatar

    @geronemo31 – Bonjour,

    Non, ça c’est le grand mystère du câble HDMI 1.4a ! Aucun fabricant n’a exploité la possibilité de transiter le câble Ethernet via HDMI, et c’est bien dommage !

    Actuellement je ne connais aucun appareil capable de le faire !

  3. avatar
    geronemo31 /

    Bonjour Nicolas,

    A propos de la configuration des enceintes sur un Oppo 95/93 ou un Onkyo 3008/3009, 5008/5009.
    En configuration 5.1 si on désactive l’enceinte centrale est ce que celle ci est redistribuée sur les 2 voies AV gauche et droite (en analogique, en numérique)?
    Sur les amplis AVR Harman Kardon cela fonctionne.

  4. avatar
    jpenzo /

    Sur les OPPO
    peut on acceder a un partage Samba sur un réseau
    comme un lecteur Multimédia car j’ai un copain qui n’arrive pas à le faire

  5. avatar

    @geronemo31 – alors, sur le Oppo je pense que non, vu qu’il n’y a pas de mode Downmix 4.0. Sur les Onkyo par contre ils mixent bien les pistes, je pense que ce genre de downmix est pris en charge lors de la calibration via Audyssey en redistribuant les canaux d’entrée sur les enceintes disponible.

    Je t’avoue n’avoir jamais essayer , mais je pense que je ne me trompe pas :whistle:

  6. avatar

    @jpenzo – Non, malheureusement le protocole Samba et même NFS ne sont pas gérés par les OPPO. J’espère que c’est en projet sur les futurs firmwares.

    D’ailleurs au passage, il parait que OPPO bosse sur un lecteur 4K… rumeur :smile:

  7. avatar
    LEMEIRE, Joel /

    Bonjour Nicolas,

    En date du 23 janvier 2012, oppo nous propose une mise a jour de son firmware.
    Le souci, la lecture des fichiers ISO est maintenant impossible.

  8. avatar

    ha, je ne le vois pas ce firmware sur le site uk. Tu as eu la notification sur le lecteur ?

    Embêtant cette histoire de lecture ISO :(

  9. avatar
    LEMEIRE, Joel /

    @Nicolas Bécuwe

    Tu peux constater les faits sur le site officiel
    http://www.oppodigital.com-Etat-Unis
    choisir la rubrique BDP-93
    Support : Firmware Release
    Latest Public Beta test

    Lire la rubrique INSTALLATION INSTRUCTION And DOWNLOAD

    Lire le point 3

    Per the request from the studios, the ISO file playback function has been removed in this firmware version. The previous firmware had the ability to play ISO files, but it was an undocumented function and was never officially announced or supported. Future firmware version will no longer support ISO playback.

  10. avatar

    Oula, inquiétant cette histoire !

  11. avatar
    gaël /

    Bonjour Nicolas !

    Je me permets de revenir vers toi pour une modif éventuelle de ma 3800BD par Audiocom…
    Pourrais-tu les relancer pour qu’ils m’envoient un mail ? Merci d’avance et excellente année 2012 !

  12. avatar

    @gaël – Bonjour Gaël,

    OK, je suis en contact avec eux en ce moment pour de futurs tests, donc je leur dit de te joindre.

    Excellente année 2012 à toi aussi :wink:

  13. avatar

    Hello,

    ça veut dire quoi exactement « envoyer le DSD du S.A.CD en bitstream (DST) ou en conversion DSD/LPCM, ou DSD/analogique »?
    Je cherche une solution pour balancer le SACD 5.1 (via DSD, PC (SB Audigy 3x SPDIF) ou autres) sur mes 3x convertisseurs DA (1x avants, 1x arrières, 1x centre+sub)?

  14. avatar

    @albud – Bonjour,

    Il y a plusieurs façon de décoder le DSD (encodage 1 bit / 2.8 mhz) :

    soit on l’envoie en bitstream vers un ampli (le flux s’appelle le DST : Direct Stream Transfert) et dans ce cas là c’est l’ampli qui décode le DSD dfonc la qualité est pratiquement dépendant uniquement de l’ampli (sauf que le bitstream peut lui aussi être plus ou moins bien réalisé en fonction de la qualité du circuit numérique du lecteur).

    Soit c’est le lecteur qui décode le DST en DSD 2.0 ou 5.1, puis le converti en analogique ou LPCM.

    Si le DSD est converti en PCM (transcodage DSD 1 bit / 2.8 Mhz => PCM 88.2 khz / 16 bits ou 176.4 khz / 24 bits), on perd le timbre du S.A.CD qui est plus chaleureux que les support en PCM comme le DVD-Audio et le CD, et qui propose aussi un timbre particulier.

    que ce soit l’ampli ou le lecteur, l est donc préférable que le DSD soit directement converti en analogique sans transcodage PCM en amont. Mais ce ne sont pas tous les amplis et les lecteurs qui le permettent, l faut que le(s) DAC(s) gère(nt) le DSD en natif pour une conversion directe en analogique.

    Par contre, de mon côté, j’aimerai bien savoir comment vous allez arriver à lire du S.A.CD en DSD sur un PC :smile:

  15. avatar
    geronemo31 /

    Bonjour Nicolas,
    Un constat à propos du dernier firmware Oppo.
    Pour pouvoir lire le Blu-ray « PAUL » sur l’Oppo 95 il est nécessaire de mettre ce dernier firmware, est ce pareil pour le modèle 93?

    Il me semble avoir vu qq. part qu’un forum a été ( ou sera créé ) en commun avec un autre site? est ce exact?

  16. avatar
    Fred /

    Auteur du commentaire Nicolas Bécuwe – Par contre, de mon côté, j’aimerai bien savoir comment vous allez arriver à lire du S.A.CD en DSD sur un PC :smile:

    Logiquement tu ne peux pas non :wassat: ?

    Ah Niko ! J’ai enfin pu écouter The Dark Side Of The Moon de Pink Floyd. Je n’avais jamais écouté auparavant. Je connaissais que les classiques quoi :tongue: Bon, c’était du stéréo mais quel son :w00t: Tu m’étonnes que c’est le CD pour tester du matos Hi-Fi :happy: En tout cas je le trouve génial cet album. T’as l’impression d’être en communion avec Dieu quand t’écoute ça :angel: Ça représente vraiment toute une époque. C’était tellement créatif et innovant. Ça m’a vraiment fait du bien d’écouter ce genre de musique, parce que je dois te dire qu’actuellement je me fais assez chier musicalement parlant :lol:

    Je crois que je vais justement me commander le SACD :wink:

  17. avatar

    @Fred – C’est très dur de lire du S.A.CD sur PC, l y a très peu de solutions, à part dans le milieu pro. J’ai déjà travaillé en studio dans ma folle jeunesse :biggrin:

    Il y a Sony qui avait sorti un DSP Sound Realty, qu’il avait intégré au Viao à l’époque. Cette puce pouvait décoder le DSD. C’est la seule solution grand public que je connaisse. l y avait en plus la PS3 fat 60 Go, première du nom, qui lisez le S.A.CD et elle permet de ripper des ISO S.A.CD. On pouvait faire pas de chose avec une PS3 et un VAIO; Depuis plus rien….

    Sinon il existe des DAC externe qui gère le la conversion DSD / analogique, mas là aussi ls sont généralement chers.

  18. avatar

    @Fred – Sinon pour Pink Floyd, c’est juste une référence en S.A.CD. l y a aussi des DVD-Audio des Pink floyd qui sont sensationnels en stéréo Quadro comme Meedle ou Wish You Were Here et même The Dark Side Of The Moon est disponible en Quadriphonie.

    J’ai écouté ça avec quatre colonne Magnat pas plus tard qu’hier sur le Rotel RSP-1572 avec un ampli de puissance 5.1 Rotel aussi, dément ! Je crois que je l’écoute à chaque test de matos audio ! :wub:

  19. avatar
    Fred /

    Je me réjouis d’avance :tongue: Pour l’instant j’emprunte le lecteur Blu-Ray Sony de mes parents pour lire les SACD et envoyer le son en bitstream vers l’ampli, mais je vais bientôt m’en acheter un, dans la même gamme de prix je pense (environ 100 €). En tout cas je dois dire que pour leur prix, les lecteurs Sony sont plutôt polyvalents. C’est pas mal. Après bien sûr que ça ne vaut pas un Oppo pour ce qui est de tout le reste :happy:

    Je vais aussi me commander le CD remasterisé de The Wall.

    C’est marrant, c’est seulement maintenant que je découvre Pink Floyd. Ben je ne suis pas déçu :smile: . Mais en ce moment je trouve la majorité des musiques tellement chiantes que je fouille de plus en plus dans le rétro.

    Pour ce qui est du SACD sur PC, je me suis dit, il n’existe pas de lecteur SACD pour PC non :smile: ? Mais si on n’y réfléchit bien, ça n’a pas trop d’intérêt hein ? Autant prendre un lecteur de salon, c’est moins compliqué :tongue:

    J’ai failli oublier, mais comme SACD je te conseille aussi le Very Best Of Era. Exceptionnel :wink: ! Par contre j’ai un coffret SACD + DVD avec clip, mais je sais qu’ils ont aussi sortie une version avec 2 CD + DVD si je me souviens bien. Faut que je vois si ce sont des SACD ou pas. Parce que c’est vrai qu’il manque certains tubes sur la version que j’ai et qui sont sur la version 2 CD. Ce serait vraiment le pied si c’était des SACD. Faut que je vérifie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: