Facebook Tweeter Tweeter

Test Yamaha RX-V3067 : un amplificateur doté de grandes qualités !

Allez, c’est parti pour le test de l’ampli Yamaha RX-V3067 après de nombreuses semaines d’attentes. Avant de commencer ce test, je tenais à préciser que j’ai rencontré des problèmes avec le logiciel de mesures du circuit analogique qui ne prend plus en charge les pilotes ASIO dans la version standard. Une nouvelle version RMAA Pro est disponible, je dois la recevoir bientôt, donc pour l’instant certaines mesures ne seront pas possibles comme le THD. Pour les prochains tests d’amplificateurs, je prévois de nouvelles procédures plus fiables pour mesurer le THD, et la qualité audio directement sur les sorties enceintes (borniers).

À travers ce test, je vous propose une présentation de l’ampli et de son interface originale, en couleur. Je vous présente également quelques fonctions intéressantes et explications, une analyse complète de traitement vidéo HQV HD1900 et son circuit IDT StreamClean HQV, et bien-sûr, mon avis personnel sur la qualité audio dans son contexte et quelques mesures du circuit analogique. Les parties multimédia et réseau ne seront évidemment pas oubliés.

Configuration de test :

  • Salon : environ 30 m²
  • Lecteurs Blu-ray 3D : Yamaha BD-S1067 + Oppo BDP-93EU
  • Amplificateur Yamaha RX-V3067
  • Enceintes 5.1 Yamaha Soavo 2 (home cinéma)
  • Enceintes Stéréo Magnat Vector Needle (HiFi)
  • Blu-ray 2D & 3D, DVD-A, S.A.CD, CD, fichiers audio (FLAC, WAV, LPCM, WMA, 44.1, 96 ou 192 khz, stéréo ou multicanal)
  • Benchmark HQV, Benchmark RMAA avec carte Auzentech X-Fi HD
Impressions générales

Impressions Générales

L’ampli RX-V3067 est donc le modèle haute de gamme 2010/2011 de la série RX de Yamaha qui hérite du châssis de la fameuse série haut de gamme DSP-Z. Il bénéficie également de la superbe refonte du design sur les amplis 2010 de Yamaha. C’est un ampli 7.2, mais qui est capable de gérer une préamplification jusqu’à 11 enceintes avec l’ajout d’amplis de puissance externes. Il offre une puissance de 7 x 140 watts sous 8 ohms (20Hz-20kHz / THD 0.06%) ce qui est tout de même pas mal pour un grand salon, peut-être insuffisant (surtout sur le terrain) pour une salle dédiée…

En effet, l’alimentation reste tout de même un peu légère avec 460 W (contre plus de 1000 W pour le Onkyo TX-NR3008 à puissance RMS égale). Un critère à prendre en considération pour driver des enceintes de forte puissance et faible rendement.

Un des grands atouts de ce modèle, c’est sa connectique ultra complète avec pas moins de 8 entrées HDMI 1.4a (dont une en façade) et deux sorties HDMI 1.4a si utile de nos jours, surtout pour les possesseurs de vidéoprojecteurs. Notons également, une entrée analogique 7.1 et une sortie analogique 7.1 PreOut, les sorties Zone 2, 3 et 4 (avec zone out vidéo) avec plusieurs réglages disponibles sur les sorties Zone Out comme le contrôle du Volume et de la tonalité.

La façade est magnifique, dispose d’une superbe finission massive qui inspire la solidité. L’écran digital proposé est large, affiche un maximum d’informations. J’ai juste un petit regret sur les couleurs d’affichage utilisées, c’est un détail, mais j’aime des couleurs plus bleutées. Ici les indications sont éclairées de blanc et de rouge….

La partie basse de la façade offre un revêtement en aluminium brossé et le mariage avec vitre de la moitié supérieur est très réussi ! Sous le petit capot coulissant, très solide également, plusieurs connectiques en entrée sont proposées, très pratique, comme le port USB, les entrées AV, casque, micro pour la calibration YPAO et un port HDMI in. Notons que les réglages sont bien plus simples lorsqu’ils sont réalisés sur l’excellent OSD qui s’affiche à l’écran avec graphismes en couleurs, mais qu’il est possible de faire des réglages rapides comme la tonalité, l’assignation des zones out, et le choix des fameux modes SCENE si chers à Yamaha.

Parmi les petits accessoires fournis dans le packaging, une énorme télécommande ultra complète avec un petit écran digital et des touches rétroéclairées (très bon rendu dans le noir !) ainsi qu’une petite trappe qui se lève pour offrir d’autres réglages et accès direct à quelques fonctions.Ce n’est d’ailleurs qu’à partir de cette trappe que pourront se faire les mises à jour de l’ampli avec une procédure un peu complexe au premier abord (il faut rentrer dans les réglages avancés en maintenant enfoncé le bouton On/off, ampli en veille, tout en appuyant sur le bouton « Straight ».

La  télécommande est solide, de très bonne confection, au design haut de gamme, mais un peu encombrante et Yamaha a eu l’astucieuse idée de proposer une toute petite télécommande qui propose juste l’essentiel. Elle sera amplement suffisante si votre ampli est déjà bien calibré.

Un micro pour réaliser la calibration automatique YPAO que l’on découvrira plus loin, est également fourni avec un socle à trois positions pour permettre d’analyser la directivité des enceintes. Tout cela semble très prometteur, avec tout de même un petit regret : un micro qui mériterait peut être d’être plus performant avec un tel système de calibrage YPAO qui semble très évolué. Juste une précision, le CD ne propose que le manuel sous forme électronique, d’ailleurs il n’y en a pas de « physique »…

Je ne reviens pas sur les spécifications de cet ampli qui sont décrite sur ce PDF, ni sur la présentation du packaging que je vous ai déjà présenté dans cet article.

Interface, réseau, DSP et USB

Divers : présentation de l’interface, fonctions, DSP, réseau et USB

Petit chapitre pour vous présenter un peu plus en détail l’interface et quelques fonctions intéressantes. De ce côté là, le Yamaha RX-V3067 est très original avec plusieurs fonctions exclusives comme les nombreux DSP et ce fameux Cinema DSP 3D. Nous aborderons également les fonctions réseau, et la lecture des fichiers audio en UPnP et via USB. L’interface est entièrement dynamique, s’affiche en pop-up à l’écran sans interrompre la vidéo en cours, même s’il s’agit de Blu-ray 3D. Tout est en couleur, avec des fonds d’écrans que l’on peut changer, des graphismes sympa, une structure simple, très complète et conviviale.

Menu en Pop-up pour réglages rapides

Deux OSD sont proposés, un qui affiche les réglages et fonctions complètes, qui une fois tout calibré sera un peu lourd à exécuter, donc Yamaha propose un 2e menu en pop-up rapide, qui permettra d’activer et désactiver des fonctions utilisées tous les jours comme, les DSP, le programme de traitement vidéo, le renforcement des dialogues ou des effets surround, un mode Dynamic Range Control très efficace pour écouter les films à faible volume, il bénéficie de l’excellente dynamique de l’ampli. Ce menu s’active par simple pression de la touche « Options ».

Les DSP et les modes SCENE

Petite précision, si le RX-V3067 ne propose pas le Prologic IIz, qui sera donc remplacé par le Cinema DSP 3D, en revanche il propose bien le Prologic IIx pour transformer n’importe quelle source en 7.1 à plat. Avec pas mois de 23 programmes DSP avec divers effets sonores pour simuler des environnements, un timbre plus Jazz, plus Classique, plus Rock, etc, les possibilités d’effets et de spatialisation sont énormes. Pour ma part, je n’utilise pas ce genre de DSP qui dénature totalement le rendu sonore et le mixage original.

Il est possible d'optimiser les 16 programmes DSP dont certains sont adaptés à l'écoute musicale, d'autres aux films (Aventure, Science-Fiction, etc).

Par contre, il est clair que Yamaha maitrise son sujet au niveau spatialisation et DSP. Chaque DSP peut être configuré, adapté à l’acoustique de la pièce, et même prendre en compte les relevés YPAO et la directivité des enceintes.

Le DSP CINEMA 3D HD fonctionne aussi sur les pistes DTS-HD et TrueHD. Il permet d'exploiter une spatialisation avec prise en charge possible de 11 enceintes avec des Front et Surround High.

À ce titre le Cinema DSP 3D offre un rendu vraiment intéressant et petit plus par rapport au RX-V767, celui-ci est une version HD (DSP Cinema 3D HD) qui fonctionne sur les DTS-HD et TrueHD. Il apporte de vrais effets verticaux, une image sonore bien plus haute et permet de recentrer les dialogues au niveau de l’écran. Les scènes de pluie torrentielle, et d’orage offrent une immersion particulièrement saisissante avec l’impression d’être sous la pluie. Je regrette tout de même que le procédé Audyssey DSX ne soit pas proposé, j’ai trouvé l’apport des enceintes en largeur très intéressant pour éviter des cassures dans la transition des effets avant vers l’arrière pour les grandes salles. Par contre, le petit plus du DSP Cinema 3D HD, c’est la possibilité d’exploiter des enceintes surround High (au-dessus des surround pour des effets verticaux arrière.

Réglages et optimisation de chaque mode Scene

Les modes SCENE sont une tradition chez Yamaha, cet ampli en propose 12 qui permettront de mémoriser plusieurs réglages en fonction des sources, de vos utilisations, pour ne pas passer son temps à modifier et re-modifier les paramètres dans l’OSD.

Un support du réseau encore trop basique, mais bien géré

Le RX-V3067 propose un port Ethernet qui permettra de faire des mises à jour et d’accéder au réseau pour profiter de milliers de radios internet. Cette fonction bénéficie de l’excellent OSD. La gestion des radios n’est pas mal du tout, mais on reste encore loin des gestions proposées par les lecteurs multimédias.  La radio en cours d’écoute, continue à émettre lorsque vous naviguez dans l’OSD.

Il est également possible de lire des fichiers musicaux. J’accède à la bibliothèque partagée du Windows Media Player sans difficulté, les FLAC, WMA, MP3, WAV, LPCM, sont bien gérés, mais reste limité à la stéréo et un échantillonnage maximum de 96 Khz. Mais FLAC, et WAV 5.1 96/24 ou 192/24 n’ont tout simplement pas été reconnus.

Le port USB propose les mêmes capacités avec les fichiers audio, et les mêmes restrictions, pas de 5.1, ni de 4.0 (stéréo Quadro), ni de 176.4 khz, ni de 192 khz. Les clés USB en FAT sont reconnues, pas de NTFS. Par contre, la gestion des fichiers audio est sympa, les images incluses dans les dossiers ou dans les fichiers sont affichées à l’écran, les tags assez bien gérés. Là aussi, le morceau continu à jouer pendant que vous naviguez dans la clé USB.

Traitement audio

Traitement audio et configuration

Nous allons aborder une partie très sensible, puisqu’il s’agit de la qualité audio de cet ampli. Très sensible, car l’analyse audio est toujours aussi subjective, dépendante de ses propres expériences, de son installation, des enceintes associées à l’ampli, des goûts personnels, des attentes en matière d’utilisation home cinéma, musique, « simples » CD ou lecture S.A.CD, etc.

Avant toute chose, passons aux configurations possibles et à la calibration de cet ampli avec un YPAO très étonnant !

Configuration des enceintes

Le Yamaha RX-V3067 n’est donc « qu’un » 7.2, mais dispose de sorties preOut pour préamplifier jusqu’à 11 enceintes et exploiter par exemple des enceintes placées en hauteur au-dessus des frontales (Presence Avant) qui seront exploitées par le Cinema DSP 3D comme le ferait un Prologic IIz. Il est même possible d’ajouter des « Presence Arrière » juste au-dessus des surround. Pour les plus chanceux qui pourront exploiter de telles installations, je vous laisse imaginer l’immersion ! Surtout avec le YPAO qui prend en compte toutes les orientations des enceintes pour optimiser les effets surround et la spatialisation.

Possibilité d'amplifier un 7.2, configurer 2 Surroud Back ou 1 seule en centrale arrière. Choisir la taille des enceintes en fonction de leur réponse en fréquence (Full Range ou Satellite). Pour amplifier directement de Presence Avant, il faudra donc sacrifier les Surround Back, ou passer par un ampli de puissance, voir l'amplification du caisson de grave)

La grande famiile des 11 enceintes Préamplifiées, dont 7 seront amplifiées par l'ampli, les autres par les amplis externes.

Gestion d'éventuel(s) amplis de puissance pour préamplifier jusqu'à 11 enceintes. Un ampli de puissance peut gérer les Presence AV ou AR, ou les surround back

Il sera également possible de gérer des enceintes en Zone 2 et 3, des Surround Back, une biamplification et deux caissons de graves. Tout est géré depuis un OSD ultra complet avec une superbe gestion des amis de puissance externe.

Calibration acoustique YPAO

Il s’agit d’une nouvelle version de la calibration via microphone YPAO que Yamaha nous propose sur le RX-V3067. On remarquera de suite qu’un socle est proposé avec 3 positions. Ce socle doit être posé de manière bien précise (flèche dirigée vers la centrale) afin lancer le mesure sur les 3 positions pour prendre en compte l’orientation des enceints. Cela permettra d’optimiser la spatialisation offerte par les mode DSP comme le fameux Cinema DSP 3D.

Ce YPAO permet de prendre en considération jusqu’à 8 positions d »écoute, comme l’Audyssey MultEQ XT. Cette calibration est très efficace, je l’ai préféré au MultEQ XT dans ses options et dans les résultats. Il est vraiment très efficace et les corrections s’en ressentent largement. Peut-être qu’un réajustage du crossover peut être nécessaire, voir même des corrections sur l’égalisation en fonction des goûts de chacun. On regrettera juste qu’un préréglage du niveau sonore du caisson de grave avant calibration et qu’un micro de meilleure qualité ne soient pas proposés.

Il est donc possible de faire une calibration manuelle, ou de retouches très précises de l’ensemble, même à partir des relevés YPAO. Un des réglages les plus impressionnants consiste à retravailler la réponse en fréquence de chaque enceinte manuellement, ou même d’appliquer des réglages préprogrammés pour un rendu « Plat » (intéressant en HiFi multicanal comme pour le DVD-A ou le S.A.CD), « Avant » (plus intéressant en utilisation home cinéma) ou « Naturel » (pour un rendu un peu plus neutre et plus mat), ou même en « Direct ». Une fonction très bien conçue comme vous pouvez le voir sur les visuels.

Le Yamaha RX-V3067 à l’écoute

J’ai testé cet ampli avec toutes sortes d’utilisations, que ce soit en écoute HiFi avec des enceintes haute fidélité Vector Needle Magnat ou en utilisation home cinéma avec un 5.1 Yamaha Soavo 2. Quelle que soit cette utilisation, une qualité importante se démarque de cet ampli de manière flagrante, c’est sa dynamique, comme on avait pu le remarquer également sur le RX-V767. Cette dynamique atteint une plage de l’ordre de 100 dB (pondéré A) ce qui se ressent à l’écoute par une image sonore extrêmement riche, qui reproduit les moindres petits détails que ce soit à fort ou à bas volume. Le niveau de bruit est lui exceptionnellement faible. Le tout offre une image sonore limpide, claire, aérée qui est très agréable à l’écoute, surtout dans le haut du spectre. Par rapport à mes gouts, les médiums et graves manquent un peu de rondeur, que j’aime et que je retrouve sur les Denon.

Dynamique sur un signal 96 khz/24 bits

Gauche
Droit
Dynamique, dB
+99.2
+99.3
La plage dynamique (pondéré A), dB
+100.6
+100.7
DC offset,%
-0.00
-0.00

(A titre comparatif, la Dynamique d’un Onkyo TX-NR5008 s’élève à +95 dB, un Denon AVR-1911 à +96 dB)

Nous sommes plusieurs à avoir pris le temps d’écouter ce Yamaha, et tous sont d’accord pour dire qu’il offre une superbe musicalité. Bien plus agréable en utilisation musicale que les Onkyo, il souffre des défauts de ses qualités, certains l’on trouvé trop tendre en en home cinéma. Pour ma part, il me convient parfaitement dans le salon, mais j’avoue que pour une salle dédiée il peut se montrer un peu limite, surtout pour alimenter de grosses enceintes à faible rendement.

Pure audio Blu-ray Mira de Jienat : DTS-HD 5.1 96/24 + un disque S.A.CD 5.1

Une musicalité qui est d’autant plus intéressante que cet ampli gère le DSD en natif pour un rendu sur le S.A.CD de toute beauté. Ce support apportera un petit plus en chaleur et bénéficie grandement de la gestion de spatialisation exceptionnelle du Yamaha pour les quelques titres en 5.1. Un pur régale pour les oreilles et un vrai plus de pouvoir bénéficier de ça sur un ampli AV. De ce côté-là, le mariage avec le lecteur Yamaha BD-S1067 est parfait.

Côté home cinéma, les « Onkyoistes » seront les premiers à remarquer une petite faiblesse au niveau punch, et assise dans les graves, le amateurs de Denon lui trouveront  peut-être un manque de rondeur dans les médiums et les graves. Pour ma part, là aussi, j’ai été séduit par cette écoute très agréable quelque soit le volume. Ce qui marque en premier, c’est l’exploitation des canaux surround très présents, et une centrale qui restitue les dialogues de façon magistrale et c’est un point très important. Plusieurs films qui se faisaient manger les dialogues par les effets d’ambiance sur mon ampli Denon AVR-1910, ont affiché des dialogues clairs, détaillés et très soutenus avec le Yamaha. Le tout offre une spatialisation des plus réussies avec une image sonore qui envoûte toute la pièce !

Superbe musicalité, mais un circuit analogique un peu décevant

Je sais que je risque d’en décevoir plus d’un, moi le premier qui espérais avoir les meilleurs résultats analysés jusqu’ici, mais les résultats sont là, et ils ne sont aucunement affectés par l’absence de support des pilotes ASIO dans la nouvelle version du logiciel RMAA (seul le THD n’est pas mesurable et affiche des résultats incohérents). Je les pensais meilleurs que ça, tout simplement parce qu’à mon avis, soit la connectique analogique est de qualité moyenne, soit il y a quelques interférences (dans ce cas là le mode Pure Direct peut corriger le problème, mais comme avec le RX-V767, impossible d’analyser le son en mode Pure Direct, toutes les sorties audio sont désactivée, comme les circuits vidéo, justement pour éviter toutes interférences). J’ai réanalysé le Denon AVR-3311, et le AVR-1910, ainsi que le circuit analogique de la carte son avec la nouvelle version RMAA, et les résultats sont excellents.

Le plus étonnant, c’est que ces mesures sont un peu moins bonnes que sur e RX-V767. Tout est relatif, les différences ne sont pas énormes, on reste dans du très bon circuit analogique, à la limite de l’excellent, et au niveau de ce que l’on trouve sur les amplis AV haut de gamme, mais ils restent loin de ce que l’on peut avoir sur des appareils audiophiles. Je rappelle que pour analyser le circuit analogique, j ‘envoie un signal à 44.1 Khz, puis à 48 khz, puis à 96 khz, et je l’analyse ensuite en sortie Zone 2, voir également en sortie Audio.

Voici les résultats des relevés sur un signal à 96 khz / 24 bits:

Réponse en fréquence

(vraiment très bons, très légères variations,  mais pas excellents)

From 20 Hz to 20 kHz, dB
-0.61, +0.02
From 40 Hz to 15 kHz, dB
-0.15, +0.02

Le niveau de bruit

(Résultats vraiment excellents ! Les meilleurs enregistrés)

Gauche
Droit
Puissance RMS, dB
-98.2
-98.3
Puissance RMS (pondéré A), dB
-99.6
-99.8
Niveau de crête, dB FS
-83.8
-81.6
DC offset,%
+0.0
+0.0

La distorsion d’intermodulation

(Résultats très bons mais pas excellents)

Gauche
Droit
IMD + bruit,%
+0.0196
+0.0199
IMD + bruit (pondéré A),%
+0.0139
+0.0140

 

Diaphonie stéréo

(Résultats très bons, mais pas excellents)

Gauche
Droit
Diaphonie à 100 Hz, dB
-84
-83
Diaphonie à 1000 Hz, dB
-81
-81
Diaphonie à 10000 Hz, dB
-63
-63

 

IMD (Balayage de tonalités)

(Résultats très bons mais pas excellents)

Gauche
Droit
IMD + bruit à 5000 Hz,
0.0274
0.0276
IMD + bruit à 10000 Hz,
0.0168
0.0169
IMD + bruit à 15000 Hz,
0.0126
0.0129

Donc pas de mesures de THD, ni de THD + Bruit, j’essaierai de mettre à jour les mesures dès que je reçois la nouvelle version RMAA Pro. Encore une fois, il s’agit du circuit analogique en sortie Zone 2, ce n’est pas représentatif de la qualité en connexion HDMI. Pour les prochains tests, je compte m’équiper pour pouvoir analyser directement le son en sortie borniers, ce sera plus pertinent.

Traitement vidéo

Traitement vidéo et Upscaling du Yamaha RX-V3067

Abordons une section de l’ampli qui est particulièrement impressionnante sur ce RX-V3067, le traitement vidéo géré par un scaler HQV HD1900 avec un circuit IDT StreamClean. Ce circuit vidéo permet l’upscaling 1080p mais aussi un processing ajustable manuellement (ou automatique) sur les vidéos 1080p comme le Blu-ray. Pour ma part, c’est tout simplement le traitement vidéo le plus complet que j’ai pu voir sur un ampli !

HQV HD1900  & upscaling 1080p

En ce qui concerne la partie upscaling 10800p, on est clairement en face d’une des meilleures mises à l’échelle du marché.  Le résultat est spectaculaire et redonne une deuxième vie à votre vieille vidéothèque DVD qui dort dans un coin pour les amateurs de Blu-ray. J’ai pu retrouver des titres comme les Star Wars, le Pacte des Loups, les Indiana Jones, avec émerveillement.

Extrait du Pacte des Loups / upscaling 1080p sans filtre

Upscaling Tv Philips PFL8605

Upscaling Yamaha RX-V3067

 

Cet upscaling 1080p à la faculté de rehausser pas mal de détails, apporter du relief, sans afficher de jaggies (effets d’escalier) et très peu de traces de compression upscalées souvent très difficiles à gérer, le tout sans flouter l’image. Les DVD et vidéos SD gagnent énormément en qualité, en relief et vivacité. En upscaling pure (sans ajout de filtres en postprocessing), je trouve tout de même que les Anchor Bay ABT2010/2015 et le Marvell Kyoto propose une qualité un cran au-dessus. Cependant, avec le nombre impressionnant de filtres, réducteurs de bruits, et améliorations qui sont proposés et ajustables manuellement, il y a vraiment moyen d’optimiser le rendu en fonction de chaque source de manière très impressionnante. Autre point, le désentrelacement est extrêmement performant et affiche les meilleurs résultats sur le Benchmark HQV.

Ci-dessus, un désentrelacement avec jaggies : Failed

Ci-dessous le désentrelacement du RX-V3067 : la ligne est lisse, sans jaggies

Ci-dessus, le texte original sans upscaling (mode direct du Oppo BDP-93EU

Ci-dessous, mode Direct du Oppo BDP-93EU + upscaling auto du RX-V3067

HQV HD1900 & processing vidéo SD et HD

Les filtres et améliorations proposés par le Yamaha RX-V3067 grâce au scaler HQV permettent donc d’améliorer considérablement la qualité des vidéos standard et DVD upscalés, ainsi que les Blu-ray et vidéos HD 1080p. Cette partie, se démarque largement du tous les amplis que j’ai pu voir. Elle-même digne d’un véritable scaler externe dédié. Voici une petite présentation de ces possibilités, avant de revenir sur les associations avec lecteurs Blu-ray Oppo, Dune et Yamaha  et leur intérêt.

Premièrement, l’ampli propose 6 programmes mémorisables. Vous pouvez donc ajuster les filtres et le processing vidéo sur chacun de ces programmes pour les associer à différentes sources. Par exemple, le programme 1 sera optimisé par vos soins pour traiter de la vidéo SD, le programme 2 de la vidéo 1080p compressée (MKV par exemple), le programme 3 pour traiter du DVD, le 4 pour traiter du Blu-ray, etc. On peut changer de programmes très rapidement pendant le film avec le bouton Option qui affiche un petit menu qui s’affiche à l’écran en pop-up.

Vous pouvez choisir une gestion automatique des filtres par l’ampli, qui optimisera le rendu en fonction de la qualité de la source. Cette fonction Auto marche très bien sur pas mal de filtres, mais l’ajustement manuel permet d’aller plus loin en fonction de ses goûts.

Le premier paramètre concerne l’amélioration de la résolution. Si vous activez « Manuel », vous pouvez régler un renforcement des détails avec une échelle de 0 à 50, et une accentuation des contours avec la même échelle. Ces filtres sont TRES puissants, bien plus puissants que ceux proposés par les Anchor Bay ou Marvel Kyoto sur Oppo (même si je me répète, en qualité intrinsèque, le Marvel est meilleur, mais propose des filtres plus subtils).

Traitement de la résolution activé / Filtres à 0

Filtres réglés, et correction de luminosité / contraste

Le deuxième paramètre concerne 3 filtres réducteurs de bruit très efficaces. Nous avons un réducteur de bruit « Mosquito », un réducteur de bruit en blocs et un réducteur de bruit temporel. Chacun de ces filtres propose 3 niveaux, Aigu, Grave et Medium qui sont assez délicats à régler, mais la fonction Auto fonctionne très bien. C’est d’ailleurs le seul paramètre avec lequel je laisse sur auto et je n’utilise les filtres antibruit qu’en dernier recourt. Ces filtres arrivent à créer l’exploit de gommer parfaitement le bruit sans flouter l’image. En auto, ils ont un peu de mal à gommer le bruit en bloc, mais affichent de très bons résultats en gommage de bruit sur Blu-ray.

Un autre filtre que je trouve un peu moins bien réussi, l’amélioration de contraste qui n’est disponible qu’en « Auto ». J’ai trouvé qu’il avait tendance à brûler un peu les blancs et boucher un peu les noirs. Ce sera un des points intéressants avec l’association Oppo + RX-V3067 vu que l’Oppo propose 4 niveaux d’amélioration de contraste (je désactive donc celui de l’ampli dans ce cas là). Il sera bien-sûr possible de régler la luminosité, contraste et saturation, mais il n’y a pas de menu ISF, correction de gamma, ou teinte.

Quelques captures et comparaisons du traitement vidéo

Tous ces réglages sont vraiment que du bonheur, un vrai plus, superbe atout de cet ampli; il faudra apprendre à les régler avec minutie. Trop d’accentuation de contour sur du DVD ou vidéos upscalées peut créer pas mal de jaggies, trop de détails peuvent faire remonter le bruit ou quelques traces de compression, trop de réduction de bruit peut flouter un peu l’image.

Voici un exemple poussé à l’extrême, entre les filtres au minimum et les filtres au maximum. Cela se passe de commentaire, la puissance des filtres est vraiment impressionnante !

Le mariage avec l’Oppo BDP-93EU est très réussi, en laissant l’upscaling 1080p à l’Oppo et le postprocessing à l’ampli, substituant juste l’amélioration du contraste de l’ampli par celui du Oppo, les résultats peuvent être totalement bluffants. Bien-sûr, le mariage avec le lecteur BD-S1067 de Yamaha s’annonce particulièrement pertinent, celui-ci disposant de filtres encore plus légers que l’Oppo, mais tout de même un lissage des contours qui peut être très complémentaire aux filtres de l’ampli.

Le lecteur multimédia Dune HD Smart, pour sa part, est celui qui bénéficiera le plus de l’apport de ce traitement vidéo, puisqu’il dispose d’une très bonne qualité de décodage et d’upscaling, mais n’offre aucun filtre d’amélioration de l’image.

Benchmark HQV

Voici les résultats du Benchmark HQV, cela se passe de commentaire ! Je tiens à préciser que les résultats peuvent sensiblement varier d’un testeur à l’autre, qu’une partie des notes est soumise à des apréciations personnelles. Je suis sûr que certains auraient pu donner la note maxi, mais les notes que je donne sont aussi en comparaison avec tous les traitements que j’ai testés. Je précise que pour réaliser le Benchmark, tous les paramètres sont en automatique.

Chaptitre Test Max Oppo
BDP-93EU
Onkyo
TX-NR5008
Yamaha RX-V3067 Yamaha
RX-V767
Conversion Vidéo
Video
Resolution
Dial 5 5 5 5 5
Dial with Static Pattern 5 5 5 5 2
Gray Bars 5 5 5 5 5
Violin 5 5 5 5 5
Film
Resolution
Stadium 2:2 5 5 5 5 0
Stadium 3:2 5 5 5 5 5
Overlay
On Film
Horizontal Text Scroll 5 3 3 5 0
Vertical Text Scroll 5 5 5 5 0
Cadence
Response Time
Transition to 3:2 Lock 5 5 5 5 5
Transition to 2:2 Lock 5 5 5 5 0
Multi-Cadence 2:2:2:4 24 FPS DVCam Video 5 5 3 5 0
2:3:3:2 24 FPS DVCam Video 5 5 3 5 0
3:2:3:2:2 24 FPS Vari-Speed 5 5 5 5 0
5:5 12 FPS Animation 5 5 0 5 0
6:4 12 FPS Animation 5 3 0 5 0
8:7 8 FPS Animation 5 3 0 5 0
Color
Upsampling Errors
Interlace Chroma Problem (ICP) 5 5 5 5 2
Chroma Upsampling Error (CUE) 5 5 5 5 2
Réduction du bruit et des artefacts
Random
Noise
SailBoat 5 5 5 5 2
Flower 5 5 2 5 2
Sunrise 5 5 2 5 2
Harbour Night 5 5 5 2 0
Compression
Artifacts
Scrolling Text 5 5 5 5 5
Roller Coaster 5 5 5 5 5
Ferris Wheel 5 5 3 5 3
Bridge Traffic 5 5 5 5 5
Upscaled
Compression
Artifacts
Text Pattern 5 5 3 5 5
Roller Coaster 5 5 0 5 3
Ferris Wheel 5 3 0 3 0
Bridge Traffic 5 3 3 3 0
Mise à l’échelle et amélioration de l’image
Scaling
and Filtering
Luminance Frequency Bands 5 5 5 5 2
Chrominance Frequency Bands 5 5 5 5 2
Vanishing Text 5 5 5 5 5
Resolution
Enhancement
Brook, Mountain,
Flower, Hair, Wood
15 15 15 15 15
Processing annexes
Contrast
Enhancement
Theme Park 5 5 5 5 5
Driftwood 5 5 5 5 5
Beach at Dusk 5 5 2 2 5
White and Black Cats 5 5 5 2 2
Skin Tone
Correction
Skin Tones 10 7 3 3 3
Total Score 210 197 157
190 107

Ce qui ressort de ce Benchmark, c’est une parfaite maitrise de la détection de cadence (pull-down) avec un sans faute. Les tests de désentrelacement affichent des résultats parfaits. Les résultats sur les filtres réducteurs de bruits sont excellents, avec juste une petite faiblesse pour réduire les bruits de blocs, mais la précision des images est parfaitement gardée tout en gommant le bruit. Cette difficulté à gommer les traces de compression upscalée se retrouve donc également dans le Benchmark, preuve que l’upscaling est un peu perfectible.

Autre petit point faible, la correction sur les teintes de peau et l’amélioration du contraste que je trouve un peu trop agressif en auto sur quelques scènes.

Conclusion

Il temps de conclure avec ce superbe amplifcateur signé Yamaha qui possède d’énormes qualités. Son empreinte sonore est très agréable, offre une musicalité rare sur ce genre d’ampli AV. Elle est dominée par une dynamique exceptionnelle qui semble se retrouver sur toute la gamme 2010/2011 du constructeur. De gros progrès ont été fait à ce niveau et au niveau du design et de la qualité de fabrication.

Certains regretteront sûrement le manque de punch en home cinéma, d’autres apprécieront ce son agréable, très riche en détail quelque soit le volume d’écoute. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié cet ampli, je lui reprocherai juste un manque de rondeur dans les médiums et les graves, par rapport aux Denon  que j’aime beaucoup également, et qui apporte une petite touche un peu plus chaleureuse. En tout cas, l’association avec les Soavo s’est montrée très convaincante, leur large réponse en fréquence semble très bien exploitée par l’ampli.

Parmi les regrets, l’alimentation un peu légère qui se ressent dans l’énergie développée par cet ampli. Cet un ampli un peu juste pour les grandes salles dédiées, ou pour exploiter de grosses enceintes très home cinéma et/ou à faible rendement. Le circuit d’amplification est également un peu en retrait comparé à un Onkyo TX-NR3008 par exemple, mais offre tout de même pas mal de vivacité. La qualité des connectiques est également un peu limite et aurait mérité une meilleure attention. J’ai remarqué des dégradations sonores en sortie Zone Out, audio out, et donc sûrement sur les entrées analogiques.

Le gros plus de cet ampli en home cinéma, c’est tout d’abord des canaux superbement exploités avec des effets surround magnifiques, une restitution de dialogues parfaite, et des modes DSP très efficaces. Le tout profite d’une calibration YPAO excellente dans sa maitrise de l’acoustique de la pièce et des placements et orientation des enceintes. Et que dire de son processing vidéo HQV, il est tout simplement au top, que ce soit sur les sources SD comme les sources HD, avec des filtres très puissants. Associé à un meilleur upscaling comme sur les lecteurs Blu-ray 3D  Oppo BP-93EU ou le Yamaha BD-S1067, les résultats sont somptueux !

Je le dis en toute franchise, si j’avais un ampli 2010/2011 à choisir pour mon salon, j’opterais pour le RX-V3067. Pour une salle dédiée, je me pencherai plus vers un Onkyo TX-NR3008 pour rester dans le même ordre de prix. Je lui accorde une médaille d’Or HDfever bien méritée (elles ne sont pas si fréquentes sur HDfever), malgré le petit regret pour la qualité analogique en sortie zone 2..

Je remercie Univers HighTech pour le prêt de l’ampli Yamaha RX-V3067 en vente chez eux.

___________________________________________________________

  • Design et qualité de finition :
  • Qualité audio en écoute HiFi :
  • Qualité audio en écoute Home Cinéma :
  • Qualité du circuit d’amplification :
  • Qualité du circuit analogique (zone 2) :
  • Qualité du traitement vidéo HD :
  • Qualité de l’upscaling 1080p :
  • Qualité de la spatialisation :
  • Fonctionnalités et OSD :
  • Gestion réseau et multimédias :
  • Rapport Qualité/Prix : 

___________________________________________________________

 

Ce que j’ai aimé sur le RX-V3067 de Yamaha :

  • Son design et sa qualité de finition
  • Son interface graphique et en couleur
  • Le nombre impressionnant de fonctionnalités
  • La superbe musicalité proposée en HiFi
  • L’image sonore très riche en détails
  • La spatialisation maitrisée à la perfection !
  • Une excellente gestion des dialogues et effets surround
  • Un circuit vidéo très performant et digne d’un vrai scaler externe
  • Le YPAO et la gestion manuelle de la calibration acoustique
  • Les réglages et possibilités de configuration enceintes
  • Un Cinema DSP 3D HD très sympa et efficace
  • La gestion du réseau et le port USB
  • La télécommande rétroéclairée et très solide
  • La petite télécommande soeur bien pratique

Ce que je n’ai pas apprécié sur le RX-V3067 :

  • Une alimentation trop légère
  • Un circuit d’amplification un peu en retrait
  • Le nombre de canaux amplifiés (7.2 au lieu de 9.2)
  • Un manque de punch pour les amoureux de cinéma d’action et salles dédiées
  • Un léger manque de rondeur et chaleur dans l’empreinte sonore
  • Un micro de confection un peu trop juste par rapport à la qualité du YPAO
  • L’absence de lecture des fichiers audio multicanal et du 192 khz
  • Pas de gestion du système de fichiers NTFS via USB
  • Pas de lecture vidéo, ni diaporama photos
  • Pas d’accès à des services internet comme Deezer, Qobuz, …
  • Pas de certification AirPlay
  • Absence de procédé Audyssey DSX
  • Pas de processing vidéo sur la 3D

[adfever type= »product » value= »19286253″]

109 commentaires

  1. avatar
    PATRICE /

    NICOLAS…. J’ai beaucoup apris sur le son et la vidéo,avec une revue qui maintenant à mon grand regret n’existe plus, la revue du son et du home cinéma, cette revue était génial et permettait de faire une analyse de base sur le matériel qui nous possedions,et ensuite de le faire évoluer correctement, leurs analyses étaient justes et fondées, et mon permis d’évoluer sans me tromper sur certain phénoméne acoustique qui si l’on ni prend pas garde deviennent de vrais parasite et vous fond sur un coup de sang changer le matériel.
    et une fois le matériel changer finalement tout reste a l’identique,le son est toujours aussi mauvais. Moi je suis fan de yamaha et je le préfère a d’autre tel que onkio auquel je trouve le son trop metallique, bien que j’ai hésité avec le denon4810, mais finalement j’ai gardé la marque yamaha,auquel je trouve un son neutre et bien et bien équilibré,mais se sont mes oreilles qui ont dictées mon choix, mes enceintes celestion datant de 1975 que j’ai achetées neuve avec pourtant un faible rendement de 88 db me ravissent même si je devais bouster un peu mon ampli rxv 3000. cest pour cela qu’avec le 3067 a contre coeur je vais dans un avenir proche acheter ou focal ou B&W que j’ai écouté,et me conviennent, tout en conservant mes celestion que j’écouterait avec mon ampli technic de 1975 le su 7700 qui est toujours aussi musical

  2. avatar
    julien /

    Bonjour,

    je viens cet ampli, mais j’ai quelques difficultés pour le régler.

    est ce que quelqu’un peut m’aider ?

    je n’arrive à sortir que du pcm et non du dts comment faire svp.

    Je suis novice

    Merci

  3. avatar

    Bonjour,

    Le problème vient peut-être du lecteur Blu-ray ou DVD connecté dessus. Avez-vous regardé dans le menu du lecteur si la sortie audio est bien activée en « Bitstream » ou « Passthrough » (c’est pareil), et non en LPCM ou PCM ?

  4. avatar

    Bonjour Nicolas,

    Impossible de faire lire des FLAC par le réseau, il n’y arrive pas du tout sur le nas et y arrive sur le pc mais change de morceau au bout de 10/15 secondes des lecture.

    Sur le NAS, ne reconnais pas du tout les fichiers Flac.

    Merci pour votre aide.

    Ps: je suis la personne qui vous avais donné l’info sur la différence entre le 2067/3067 sur la partie vidéo, nous avions discuté sur HCFR.

  5. avatar

    @Eric – Bonsoir Eric,

    Quel serveur UPnP utilises-tu ? Twonky, Windows Media Player, TVersity ?

  6. avatar

    Bonjour Nicolas,

    Je te présente avant tout, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

    Ton site et tes tests sont superbes, nous espérons te lire pendant longtemps.

    Pour répondre à ta question, aucun serveur spécifique, je ne savais même pas qu’il en fallait un :-)

    En fait, je vais clafifier le souci, quand je passe par la touche net de l’ampli, je trouve le dossier MUSIQUE sur le NAS (syno 413), le 3067 distingue bien les sous dossiers MP3 et arrivent à les lire mais ne distingue pas le sous dossiers FLAC.

    Quand je fais la même chose pour arriver sur le musique stockée sur le pc, le 3067 distingue le sous dossier et lit le flac mais il change de morceau toutes les 10/15 secondes, impossible de lire une chanson en entier.

    Le but recherché est le suivant, à partir du pc, faire sa petite playlist, faire clic droit et lire sur le 3067.
    Cette manip est possible sur W7 mais uniquement sur les MP3 stockés sur le pc.

    Merci pour ton aide.

    J’ai vu ton ton tuto sur le foobar, la solution est peut être là ?

    Je précise aussi que ma DUNE lit sans souci les FLAC sur le NAS et les envois sur le 3067 à travers le HDMI mais la lecture reste basique.

    Cordialement.

  7. avatar
    Gérald /

    ELEMENTS DE DISCUTION AVEC LE SERVICE CONSO DE YAM CONCERNANT LE RXV 3067

    Question initiale:

    Bonjour, est ‘il prévu une mise à jour concernant les services de streaming en ligne que j’attends maintenant depuis plus de deux ans..?
    En effet, NAPSTER n’est toujours pas disponible en France, alors que j’ai acheté ce matériel pour ce type d’utilisation.
    Je viens de lire que YAMAHA venait de s’associer à SPOTIFY afin de proposer ce service mais uniquement sur la gamme de 2013 je ne comprends pas pourquoi, les appareils haut de gamme compatible DLNA des années précédentes ne sont pas concernés (alors qu’il sont vendus pour ce genre de service) et qu’il peuvent également accueillir une mise à jour afin d’assurer la compatibilité.
    Auriez vous l’amabilité de m’éclaircir sur le sujet?

    Réponse:

    Bienvenue au Service Relations Consommateurs de YAMAHA MUSIC EUROPE.

    Votre demande a retenu toute notre attention.

    Ce produit, comme ceux commercialisés à l’époque, n’ont jamais été annoncés comme étant compatible Napster ou Spotify. Je suis donc étonné que vous ayez acheté cet amplificateur pour cette utilisation.

    En ce qui concerne les produits qui seront très bientôt compatibles Spotify, car eux ont été annoncés comme tel sur notre site
    (http://fr.yamaha.com/fr/news_events/audio_visual/spotify/) sont ceux de la dernière génération.

    Vous me dites, pourquoi pas le RX-V3067 ? Mais alors pourquoi pas le RX-V2065, le DSPZ7 ou encore plus haut de gamme le DSPZ11… La raison est qu’il est techniquement compliqué et donc couteux de rendre compatible spotify un produit //.

    Ma réponse (un peu énervé, je l’avoue):

    Je suis un passionné et un inconditionnel de votre marque et ce depuis le tout début…
    J’ai possédé tour à tour le mythique DSPA 2070, puis le très bon DSPA Z2, aujourd’hui le RXV-3067.
    Veuillez donc noter que je n’avance pas d’élément à la légère…
    Je vous confirme que cet amplificateur compatible NAPTSER EU (revoir la documentation)
    n’a jamais été proposé pour spotify (site encore naissant face à Deezer il y a deux ans).

    A « l’époque » pour reprendre votre expression, il était attendu cette fameuse mise à jour NAPSTER France (Confirmé par un appel au service consommateur).
    Jamais déçus par le passé, j’ai donc acheté cet ampli les yeux fermés…

    Ma question est donc la suivante : pourquoi NAPSTER n’est ‘il pas accessible en France sur cet ampli (alors qu’il l’est en Allemagne par exemple).
    Le sera-t-il un jour?

    La réponse:

    Je suis d’accord sur Napster EU mais pas sur Napster france. A l’époque Napster n’était pas disponible en France et nous attendions, dans un premier temps, qu’il le soit. C’est aujourd’hui le cas.

    Concernant la compatibilité de nos amplificateurs avec ce service, à ce jour, nous n’avons ni liste de produits compatibles, ni date d’une éventuelle mise à jour à communiquer. La seule information que nous avons est qu’en effet, la compatibilité Napster est à l’étude.

    La conclusion:

    Merci, pour votre réactivité.

    Vous confirmez donc mes propos, et par la même occasion le coup de téléphone de « l’époque » à votre service consommateur.
    Sans faire de mauvais esprit, il me semble que la France fait partie intégrante de l’Europe…
    Je suis néanmoins heureux d’apprendre que NAPSTER est désormais disponible en France, et reste donc dans l’attente de cette MAJ.

    Voilà…

    Hypothétique la MAJ? Difficile à dire… Je fais « encore » confiance à YAM… J’espère qu’il ne me décevrons pas. Mais il est vrai que plus le temps passe, plus cette dernière est improbable…

    Je suis le sujet et ne manquerai pas de poster s’il y a des évolutions.

    A bientôt.

  8. avatar

    @Eric – Bonjour,

    Merci, meilleurs voeux également.

    en fiat, si ça marche depuis le Dune c’est qu’il passe par une passerelle Samba, donc pas besoin de serveur UPnP. Le Yamaha n’est pas compatible Samba, donc on doit faire une passerelle réseua UPnP, et donc utiliser un serveur pour ça.

    Sur la NAS il fuat utiliser un serveur comme Twonky Media, je pense que l’application doit être dispo pour les Synology (je suis même étonné que Twonky ne soit pas installé par défaut).

    Depuis le PC, on peut utiliser le serveur du lecteur Windows Media Player, mais il faut alors installer les codec Xiph pour avoir le Filtre Direct Show pour le Flac et l’OGG.

    Ensuite, faire la configuration pour partager un dossier musique sur le réseau personnel.

    sinon, tu peux aussi installer Twonky ou TVersity sur le PC et paramétrer le soft pour qu’il partage ton dossier Music sur le réseau personnel. Ces deux softs sont compatibles FLac par défaut, donc rien d’autre à installer.

    Une fois configuré tu verras l’icône du Windows Media Player, ou de Twonky ou de TVersity dans la liste des serveurs DLNA sur le Yamaha.

  9. avatar

    Merci Nicolas,

    C’est beaucoup plus clair maintenant.
    Je vais essayer.

    C’est très gentil.

    Cordialement.

  10. avatar
    Grégory /

    Bonjour

    Très bon article, juste une question: où est l’option pour que quand on bouge le volume, il n’y ait pas de bandeau qui apparaisse sur la tv? C’est rageant de mater un bon film avec un gros bandeau noir au milieu qui te dit la valeur du volume…
    Merci et très bonne journée!

  11. avatar
    angel /

    Bonjour petite question si le site est tjr d’actu est il possible d’alimenter un 2eme sub ?

  12. avatar

    @angel – Bonjour,

    De mémoire il n’y a qu’une seule sortie Subwoofer.

  13. avatar

    Bonjour nico j’ai trouvé il y a bien une deuxième sortie sub ça change tout 😉 Le soucis que j’ai actuellement je n’arrive pas à faire la maj y a t’ils une méthode particulière par réseau cela ne marche pas

  14. avatar

    @Angel – Bonjour,

    Ha oui, c’est étonnant car sur el visuel je n’en vois qu’une de sortie Sub :

    http://www.son-video.com/images/dynamic/Amplificateurs_home_cinema/articles/Yamaha/YAMRXV3067NR/Yamaha-RX-V3067-Noir_D_1200.jpg

    Mais bon, c’est une bonne nouvelle si c’est le cas :)

    Pour la mise à jour, as-tu essayé de télécharger le firmware pour la faire via USB :

    http://download.yamaha.com/search/product/?category_id1=16445&&product_id=1048878

  15. avatar
    Angel /

    Bonjour Nicolas
    merci pour ton aide, jai réussis à le télécharger jai branché le sub sur front sur mon osd il aperçoit bien mon deuxième sub sinon un peu deg devoir qu’on a pas le dolby atmos sur la mise à jour vue le produit il est triste de pas pouvoir l’avoir bref Yamaha et la force et en toi

  16. avatar
    Angel /

    Bjr Nicolas,

    Réussis à faire la maj la toute dernière merci beaucoup serais tu a tout hasard si l’amplî aura le dolby atmos ?

  17. avatar

    @Angel – Bonsoir,

    Hum, ça m’étonnerait beaucoup :-? Même si c’est possible, ils doivent vendre les nouveaux modèles, donc ce qui est sûr c’est que s’ils le proposent un jour ça ne sera pas avant 1 an.

  18. avatar
    angel /

    bonjour Nico merci encore pour toutes ses infos ;) j ai envie de me prendre le Onkyo TX RZ900 aurais tu fais un test sur le produit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: