Facebook Tweeter Tweeter

Configurer le x264 avec Avidemux.

Configurer l’encodeur x264.

Exemple en images avec le logiciel Avidemux

La nouvelle version du tutoriel basée sur Avidemux 2.5.2 est disponible à cette adresse.

Cette article fait suite à l’article : encodage en H264, qui suit l’article H264 : présentations.

________________________________________

SOMMAIRE :

  1. Encoder vos vidéos avec la norme H264 gratuitement.
  2. Tutoriel : Configurer l’encodeur X264 de Avidemux.
  3. Conseils, liens et tutoriels autour du x264 et Avidemux.


________________________________________________

Avidemux pour encoder vos vidéos en H264 gratuitement.

  1. Télécharger Avidemux Windows/Linux
  2. Guide l’utilisateur, en Anglais (texte original) et traduit en Français.
  3. Forum Français de Avidemux.

Ce logiciel open-sources est une référence en la matière, il est gratuit et performant. Comme tous les logiciels gratuits d’encodage vidéo en H264 il utilise le x264 qui est la librairie d’encodage basée sur la norme H264 open-sources et gratuite. C’est la plus performante des solutions open-sources et qui n’a rien à envier des solutions propriétaires et payantes comme le H264 de Nero Recode ou Divx7, bien que tous les paramètres d’encodage en H264 ne soient pas disponibles (mais largement suffisant).

Ce logiciel est très simple, il suffit d’ouvrir une vidéo, de choisir son format de sortie avec le choix du codec vidéo (en l’occurrence Mpeg-4/AVC (ou H264 c’est pareil)), du codec audio et du container où on va multiplexer cet ensemble comme le AVI ou celui qui nous intéresse le plus le MKV, ensuite on enregistre et la vidéo est encodée.

Il va vous permettre de convertir vos vidéos personnelles et de ripper vos blu-rays et HD-DVD pour un stockage informatique et de limiter la taille de cette vidéo en fonction de vos choix et besoins. Il vous sera possible ainsi d’encoder un blu-ray en 720p pour un fichier film d’à peine 4.5 Go pour une excellente qualité. D’autres logiciels gratuits comme MeGUI ou Virtualdub utilisent le x264 avec lesquels vous retrouverez les mêmes réglages à quelques détails près. …en savoir plus.

Certains Pays interdisent l’extraction de DVD et Blu-ray même à usage personnel, veillez à vous informer des lois en vigueur dans votre pays et vous seul serez responsable de l’utilisation que vous faites d’un tel logiciel.

Avidemux propose une installation automatique dans sa dernière version (ici la 2.4 Qt pour Windows), et il intègre déjà le x264 donc pas besoin de le télécharger ni de l’installer (si vous avez besoin de télécharger le x264 c’est ICI), vous pouvez régler Avidemux en français, mais le plus compliqué sera de paramétrer l’encodage du X264, c’est dans ce tutoriel…

Configurer l’encodage du X264 de Avidemux.

SOUS-SOMMAIRE :

  1. Présentation de l’interface de Avidemux.
  2. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Débit.
  3. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Mouvements.
  4. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Divers.
  5. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Partitions & Frames.
  6. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Contrôle du taux.
  7. Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : VBV.

Présentation de l’interface de Avidemux.

Pour rappel vous pouvez encoder en x264 toutes vidéos qu’elles soient HD ou SD (standard), qu’elles proviennent d’un Blu-Ray ou d’un DVD, d’un téléchargement ou d’un caméscope, qu’elles soient xvid, divx ou déjà en h264, bref toutes les vidéos peuvent être encodées en x264. capture-kung-fu-panda-avidemux

Donc ci-dessus, dans la colonne de gauche vous choisissez le format de sortie de votre vidéo, audio et container :

  1. Vidéo :
    1. Mpeg-4 AVC (encoder en x264) : ici j’ai choisi x264 mais d’autres choix sont possibles. Ps : si vous indiquez « copier » aucun changement ne sera effectué, ni en configuration, ni en filtre.
    2. Configurer : pour configurer l’encodage du x264, nous y reviendrons plus en détails plus bas.
    3. Filtres : pour appliquer des filtres, post-traitements, redimensionner, entrelacer, bruit, netteté etc.., là aussi plus de détails plus bas.
  2. Audio :
    1. Copier : comme pour la vidéo si vous indiquez « copier » aucun changement sauf le décalage, mais vous pouvez encoder une piste Dts en AC-3 ou Aac par exemple. Ps : le décalage sert à synchroniser les paroles à l’image SI on observe un décalage.
    2. Configurer : si vous décidez d’encoder la piste audio vous pouvez configurer ici le débit de sortie, plus il sera haut meilleure sera la qualité.
    3. Filtres : ici vous pouvez régler la synchronisation image/son et la fréquence d’échantillonnage.
  3. Format :
    1. MKV : ici j’ai choisi de muxer mes pistes en MKV, mais on peut en choisir un autre comme le AVI, ou Mp4 par exemple.

Une fois décidé les formats et container de votre vidéo de sortie, il vous suffit de configurer l’encodeur, ici le x264*. Contrairement à MeGui , Avidemux ne possède pas de modèles de configurations  d’encodage près-enregistrées, le faire soit-même sera donc essentiel pour calibrer un bon compromis en fonction du degré de qualité que vous voulez conserver et du temps que votre encodage va prendre. Votre vidéo pourra ensuite être lue par tous bons logiciels de lecture et multimédias compatibles H264**.

  • Notes :

  1. *Une fois tout configurer il vous suffit d’enregistrer la vidéo en appuyant sur l’icône : . Pour savoir comment configurer le x264 c’est dans le chapitre suivant…
  2. **Certains lecteurs et encodeurs ne prennent pas en charge le High Profil du H264 qui est le profile utilisé sur les Blu-Rays, HD-DVD et certains bons MKV.
  3. En fonctions de votre vidéo d’origine, de votre config. PC et de tous les réglages qui suivent, encoder une vidéo de 1 h 30 en x264 peut prendre à peu près de 2H30 à plus de 24 Heures si l’on conserve un maximum de qualité d’une vidéo Haute Définition !
  4. Ce tutoriel est une adaptation en français pour la version Avidemux 2.4-Qt4 pour Windows (inspirée de la version anglaise de l’utilisateur de avidemux.org).
  5. Vous retrouverez, avec plus ou moins de détails, les mêmes types de réglages sur tous logiciels gratuits et payants d’encodage en H264 et x264.

Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Débit.

capturer-avidemux-x264-debit1

Pour faire simple plus le quantificateur sera élevé, plus la vidéo sera compressée et moins le qualité sera bonne. Cependant on nous propose 5 modes séparés en deux catégories : Simple Passe avec lequel la vidéo est encodée en un seul passage, Double Passe la vidéo est lue et analysée une première fois pour être mieux encodée lors du deuxième passage. On aura une bien meilleure qualité en Double Passe mais cela prendra plus de temps. Nous allons voir tous ça en détails :

  1. Débit constant : Ou Bitrate, ce mode est à proscrire. En simple passe l’encodeur ne peut optimiser les endroits de la vidéo qui en à le plus besoin, le débit est le même tout au long de la vidéo, hors une vidéo demande plus de débit dans les scènes d’actions que dans celles de paysages. Note : Plus le débit sera haut, plus la qualité sera bonne, cependant si la vidéo d’origine présente un débit moyen de 1500 Kbit/s cela veut dire qu’à certains endroits du film le débit sera plus haut qu’à d’autres. Il n’est pas rare de voir des vidéos HD 1080p qui présentent un débit supérieur à 10 Mbits/sec (10 000 Ko/sec).
  2. Constant Quantiser (QP) : Cette fois c’est la quantification qui est prise en compte, plus elle sera haute plus vous compresserez votre vidéo, moins la qualité sera bonne. Elle est de 26 par défaut et c’est un bon réglage, pour de la qualité professionnelle on utilisera 15 (mais votre PC devra être très puissant) pour une rapidité d’encodage on peut mettre 35 mais la qualité sera plus que limite. Note : à vous de décider en fonction de votre PC et de vos préférences, si vous privilégiez rapidité/fluidité de lecture ou Qualité.
  3. Constant Rate Factor (CRF) : En simple passe c’est le mode que je conseille. Ce mode va adapter à la vidéo sur la base d’un débit moyen le débit  nécessaire en augmentant ce débit dans les scènes d’actions et le baissant dans les scènes statiques. Note : Ce mode est tout de même beaucoup plus optimisé en « Deux Passes-débit moyen ».
  4. Deux passes-débit moyen : Si vous visez une certaine qualité, il est fortement conseillé d’utiliser un mode en deux passes. Avec le débit moyen votre vidéo est lue, analysée, puis encodée en optimisant le débit, plus haut dans les scènes d’actions et plus bas dans les scènes statiques, une sorte de CRF de meilleure qualité. Note : C’est à mon goût le meilleur mode de tous.
  5. Deux passes-taille de la vidéo : Le même principe que celui du dessus mais cette fois vous décidez de la taille de la vidéo, plus elle sera lourde plus de qualités seront conservées. Note : Il n’est pas rare de voir des vidéos HD 1080p de 1H30 qui pèsent plus de 8 Go. Les animations sont en général moins lourdes et moins gourmandes, un 1080p dessin-animé pèse environs 4 Go.

Avidemux : Video : MPEG-4 (x264) : Configurer : Mouvements.

capture-avidemux-x264-mouvement

Ce menu paramètre la compensation de mouvements si cher à notre H264, c’est une partie très importante pour la qualité de sortie de votre vidéo. Les images de référence sont des images crées à partir de vecteurs de mouvements pour fluidifier une scène aux seuls endroits où elle en à besoin.

Par exemple et en simplifiant, lorsque je film un échange de tennis seule la balle bouge dans un cadre fixe, le calcul vectoriel va se consacrer à la balle pour permettre d’améliorer l’image seulement à cet endroit pour permettre un calcul plus léger de la scène et demandant moins de débit pour une même qualité.

  1. Partition Décision : Décide de la précision de l’estimation de mouvements, il est conseillé de ne pas descendre en dessous de la valeur par défaut, après c’est à votre libre choix. Plus vous voudrez de précisions plus la vidéo sera fluide et de qualité mais plus le temps et la taille de la vidéo seront important.
  2. Mode VHQ : C’est la méthode à utilisée pour la compensation de mouvement, la première « recherche en diamand » est utilisée pour une préférence pour la rapidité d’encodage mais une mauvaise qualité à l’arrivée. Il est préférable de ne pas choisir en-dessous de « uneven Multi-hexagon« , et pour de la Haute qualité on utilisera le mode « recherche Exaustive« . Le mode « Hadamard Exhaustive Search » n’apporte que peu d’améliorations pour un temps très long d’encodage.
  3. Images de références : Cela permet de recréer des images virtuelles entre les images réelles. Plus d’images de références il y a et plus la lecture de la vidéo sera lourde mais de qualité. En général on utilise entre 2 et 4, mais avec un gros PC et surtout une très bonne carte graphique on pourra aller jusqu’à 6 voir 8 surtout pour des films « animations » qui nécessitent moins de débit, (et plus si vous avez vraiment ce qu’il faut et surtout le temps ! Max = 15).
  4. Range : Définit le nombre de pixel analysés par la compensation de mouvement, par défaut il est de 16 mais il est préférable, si vous voulez la qualité et que vous avez opté pour le mode « uneven Multi-Hexagone » ou supérieur, de mettre une valeur de 24, 28 ou 32. (voir supérieur si vous n’êtes pas pressés, pour ma part je met 32 mais j’ai un double cœur + une carte GeForce Gts 250 et du temps à consacrer à mes encodages.)
  5. Chroma ME : doit être activé : informations de couleur dans la compensation de mouvements.
  6. Rèfs Mix. : Améliore la compression sans perdre de qualité mais plus de temps d’encodage.
  7. Saut P rapide : Accélère la rapidité d’encodage mais, bien qu’une très légère perte de qualité, je ne l’utilise pas car il est à l’origine de quelques rares bugs…Vous pouvez l’utilisez mais encore une fois,  je ne suis pas si pressé…
  8. DCT Decimate : Doit être activé. Beaucoup de gains d’encodage et de débits pour qu’une très faible perte de qualité, sauf si vous activez treillis dans l’onglet divers.
  9. Entrelacé : Ne pas activer ce Mode surtout pas avec un signal Progressif, et même pour de la vidéo entrelacé avec laquelle il sera préférable de l’encoder en progressif et de lui appliquer après un filtre de désentrelacement comme Yadif, dans l’onglet filtre pour l’encodage ou pendant la lecture.

Avidemux :Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Divers.

capture-avidemux-x264-divers

On aborde des paramètres qui vont avoir un effet sur les performances de compression, le codage CABAC est propre au H264 et c’est ce qui en fait sa puissance puisqu’il est sans perte et permet de compresser encore plus la vidéo. Attention ! je n’ai pas dis que le x264 encodait sans perte mais la fonction CABAC permet plus de compression sans perte additionnelle.

Il est en parti responsable à la difficulté que peuvent avoir à lire/encoder les vidéos hd certains PC lents et cartes graphiques sans accélération matérielle d’encodage (technologie CUDA de Nvidia) et de décodage (technologies Purevidéo hd de Nvidia et Avivo hd de Ati…en savoir plus.

  1. Treillis : Cette option n’est utile que si vous procédez à un encodage en deux passes, lors de la première analyse le mode treillis va conserver en mémoire plus de détails pour une restitution plus précise de l’image. Bien-sûr si vous optez pour de la qualité cette options sera réglée sur « Haute » ou « 2″ sur certaines versions de Avidemux, voir « Basse » ou « 1 » pour un encodage un peu plus rapide.
  2. Réduction de bruit : Moi je laisse zéro car c’est un filtre qui doit être utilisé en post-traitement lors d’une lecture mais pas en encodage car il floute un peu l’image.
  3. CABAC : doit être activé pour une meilleure compression. Lourd à gérer en encodage et décodage.
  4. Filtre Anti-Blocs : Doit être activé et laissé à 0 en Force (plus la force est en valeur positive plus la lecture est fluide et flou, plus la valeur est négative plus vous augmentez la vue de bloc-pixels (artefacts). En seuil il est préférable aussi de laisser en 0.
  5. Pixel Aspect Ratio : A moins de vouloir changer les proportions de votre vidéo, ne pas toucher !
  6. Variance AQ : C’est l’adaptation de la quantification à chaque macro-Blocs, ceci permet notament d’améliorer la précision de l’image dans les zones sombres. La valeur par défaut de la force est de 1.00, c’est une bonne valeur et mon conseille est de rien toucher ici. « 0.5 » est considéré comme faible et « 1.50 » comme puissant.

Avidemux :Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Partitions & Frames.

capture-avidemux-x264-partition-frames

Alors que le Mpeg-2 n’utilise que des blocs fixes de 16×16 et une précision de vecteur de mouvement de l’ordre du demi-pixel, le H264  utilise des blocs  variables 8×8, 8×16, 4×4, 8×4, etc… 16×16 bien évidemment ! et une précision de l’ordre du quart de pixel. Le mode le plus précis 4×4 ne poura être valide que si les modes moins précis (16×8, 8×8 par ex) sont eux-même activés.

Ces modes vont avoir un effet direct sur le profile du H264, les précisions des blocs de pixels allant de 8×8 à 4×4 ne sont prises en charge que par le High profile du H264. C’est celui qui est utilisé sur les Blu-Ray et dans les Mkv de bonne qualité et nécessite un logiciel et un filtre de lecture (ou codec) H264 capables de prendre en charge le High profile, comme le fait tous bons lecteurs HD comme le Média Player Classic Home Cinéma, Total Media Theater 3 de Archsoft , etc ..

Par contre si vous encodez votre vidéo pour du streaming c’est le profil extented du H264 qui est supporté et il ne prend pas en charge la transformé en blocs de 8×8 et cette fonction doit être désactivée.

  1. Partition MacroBlocKs : Donc pour une utilisation Home Cinéma on laissera par défaut, on peut activer le « 4×4, 4×8,8×4 P-Frames search » pour plus de qualité mais le gain est très faible par rapport au temps supplémentaire d’encodage. Pour une vidéo en streaming on désactivera la transformation  8×8.
  2. B-Frames :
    1. Max Consécutive : Il est conseillé de le régler sur 16, mais cela dépend de votre vidéo d’origine, si elle est Haute Définition ce mode sera utile, si elle est standard seul 4 B-Frames au max seront utilisés. De toutes façon l’encodeur s’adapte automatiquement c’est pourquoi vous pouvez le mettre sur 16.
    2. Bias : Laisser sur 0. (probabilité d’utilisation de B-Frames (estimation de mouvement, références) plutôt que de P-Frames (originale, fixe)).
  3. Use as Référence : Il est recommandé d’activer cette fonction qui n’est pris en charge que par le High Profile du H264. Donc pour une utilisation en streaming cette fonction doit être désactivée.
  4. Weighted Biprediction : Doit être activée car cela améliore la prédiction de B-Frame.
  5. Adaptive DCT : Doit être activé, cela améliore la compression en adaptant le nombre de B-Frames à utiliser là où il y en a le plus besoin. Le mode « Optimale » sera préféré si vous avez opté pour un grand nombre de « B-Frames Consécutive« . Le mode « Rapide » pour un encodage rapide et ne gèrera que 4 B-Frames au Max, même si vous avez choisis un grand nombre de « B-Frames Consécutives« .
  6. Direct Mode : Ce mode doit-être activé, il est basé sur la prédiction de mouvements. Pour un encodage en « Deux passes »on le réglera sur « Auto« , pour un « Simple Passe » le mode « Temporel » est préféré pour une meilleure qualité subjective, le mode « Spatial » pour une meilleure qualité générale (plus long à encoder).

Avidemux :Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : Contrôle de Taux.

capture-avidemux-x264-controle-taux

On a vu plus haut que plus la quantification est élevée plus la compression et la perte de qualité sera importante. Lors d’un encodage en « Double Passe-débit moyen », l’encodeur x264 va donc optimiser le débit en fonction de la scène. Ici  on pourra notamment fixer une limite à cette quantification pour à la fois économiser le débit sur les scènes très gourmandes en débit en limitant la quantification pour ne pas aller en-dessous de 10 et en laissant à 51 la quantification Max pour compresser au maximum quand cela est nécessaire.

On notera que ce mode n’est pris en compte que sur l’encodage en fonction du débit, et ne sera que mieux optimisé avec un encodage « Double Passes ». Pour plus de fluidité on évitera de trop gros changements sur les différences de débit entre deux images consécutives.

  1. Débit :

    1. KeyFrames Boost (%) : laissez sur 40%. c’est le % de qualité des Images vectorielle (B-Frame et P-Frames) par rapport aux images clé. Il est déconseillé de monter au-dessus de 50% sivous voulez conserver un temps d’encodage raisonnable et une vidéo pas trop « lourde » à lire..
    2. B-Frames Réduction (%) : Mettre à 20% pour de la HD et plus de piqué, 30% pour de la qualité « DVD » et 40% pour de l’animation (dessins-animé). Cela applique un flou Gaussien et réduit le poids de B-Frames, plus la valeur sera basse, plus la qualité et le piqué de l’image seront gardés et plus le temps d’encodage sera long..
    3. Bitrate variability (%) : laissez sur 60%. c’est le débit variable sur l’ensemble de la vidéo en fonction de la complexité des scènes. 0% = absence de variation (déconseillé). Vous pourrez baisser ce % si votre vidéo est basée sur des paysages et sans scène d’action.
  2. Quantisation Limite :

    1. Mini QP : 10 est un bon choix même pour la HD. Comme je vous l’expliquais plus haut, cela économise le débit sur les scènes complexes, vous pouvez le mettre à 0 mais c’est plus gourmand.
    2. Max QP : 51 est le maximum de compression possible donc pas de limite. L’encodeur n’atteint  cette valeur que quand cela est nécessaire, sur des images statiques et uniformes.
    3. Max QP Step : Laissez la valeur 4, c’est pour éviter trop de changement de quantiser d’une image à l’autre.
  3. More Rate Setting :

    1. Scène Cut Threshold : laissez à 40, on pourra baisser ce seuil pour des vidéos qui comportent beaucoup de scènes sombres.(val=-1=désactivé).
    2. Mini IDR Frames Interval : on choisit 24 pour 23.9 et 24im/s (24p), 25 pour 24.9 et 25 im/sec (NTSC « USA »)  et 30 pour 29.9 et 30 im/sec (PAL « Europe »)…en savoir plus.
    3. Max IDR Frames Interval : 250 pour 25 « Mini IDR Frames Interval » et 300 pour 30. (10 x le nombre d’images/sec).

Avidemux :Vidéo : MPEG-4 (x264) : Configurer : VBV.

capture-avidemux-x264-vbv

Surtout utilisé pour la compatibilité avec tout autre matériel périphérique, comme un multimédia par exemple. Ces paramètres ne doivent pas être touchés, sauf si vous rencontrez des problèmes de lecture de vos vidéos encodées sur ces périphériques.

  1. Vidéo Buffer Vérifier :

    1. Maximum Local Bitrate : 0. Limitation du débit maximum local désactivé (conseillé).
    2. VBV Buffer Size : 0 conseillé (le mettre en positif  peut dégrader de manière très significative la qualité vidéo).
    3. Initial VBV Buffer (%) : 90% par défaut, cela indique le niveau de remplissage de la mémoire tampon avant de commencer la lecture.

Conseils, liens et tutoriels.

Bien-sûr vous pouvez laisser tout par défaut, à l’exception du mode d’encodage (Simple Passe ou Double Passes), mais si vous êtes passionnés par la Haute Définition tous ces réglages sont très intéressants. Il est conseillé de faire des essais sur des vidéos de courtes durées, ainsi vous vous familiariserez avec l’encodage x264 et Avidemux, vous pourrez juger du rapport qualité/vitesse qui vous convient le mieux.

Certains logiciels d’encodage en H264 (ou x264) sont plus simples, proposent des configurations pré-enregistrées, mais beaucoup ne proposent pas plus que le Main Profile de H264 (profile de base) et ce même sur les logiciels payants. Le Main Profile est suffisant pour de la diffusion (streaming), un moniteur PC 23″ HD ou Full HD et une utilisation plus légère des vidéos (encodage et décodage) HD mais ne rendra jamais la Haute qualité proposée par une vidéo 1080p en High Profil qui permet de profiter pleinement d’une HD TV 1080p de 42″ et supérieures.

  1. X264, le site officiel, VideoLan.
  2. X264, précompilé (.exe) pour Windows 32 et 64.
  3. X264, VFW (vidéo for Windows) et tutoriel Virtualdub.Unité-Vidéo.com
  4. X264, sur Free-codec.com pour Windows
  5. X264, en ligne de commande (CLI).Unité-vidéo.com
  6. Avidemux : site officiel pour infos et télécharger.
  7. Avidemux : guide de l’utilisateur en Anglais.
  8. Avidemux : forum en Anglais et en Français.
  9. Avidemux : documentation ubuntu.fr
  10. Avidemux : tutoriels Gnu-Linux.
  11. Pdf ou OpenOffice : Manuel d’installation et d’utilisation de Avidemux

[adfever type="top-category" value="43"]

35 commentaires

  1. avatar

    Disons qu’ils y a beaucoup de paramètres, et que cela ma rebouté et frustré la 1ère fois.

    En revanche quel est l’éventuel gain en qualité et ou en taille pour la vidéo encodée ? Avez-vous un extrait ?

    Merci

  2. avatar

    @Eloa – Bonjour,

    Juste pour info, le nouveau tutoriel basé sur la nouvelle version d’Avidemux est dispo à cette adresse :

    http://www.hdfever.fr/2010/04/22/encodeur-x264-avidemux-h264-mkv/

    Il est bcp plu simple à suivre et le topic est remplie de question/réponse pour vous aider. Pour le reste je reste à votre disposition pour toutes explications.

    Encoder en x264 permet d’améliorer la qualité des DVD, stocker des vidéos issues de Blu-ray avec de meilleur rapport poids/qualité (un Blu-ray fait environ 40 Go, une fois encodé en x264 + MKV, il peut ne faire que 8Go, voir 4Go si on sacrifie un peu de qualité et que l’on dispose d’une petite TV.

  3. avatar
    zigzag1 /

    Bonjour, avec ce logiciel comment puis-je convertir un fichier mp4 hd en fichier xvid sd s’il-vous-plaît? De plus j’ai un autre problème, les videos que je fais avec ce logiciel le son est décalé a l’image.

    Répondez-moi sur mon adresse email svp. Merci d’avance

  4. avatar
    philippe /

    Bonjour,
    je viens de découvrir Avidemux et je souhaiterais rajouter la lecture des films avec le DTS. D’après le tutoriel en Anglais sur wiki, il faut compiler la biblio DTS (libdca ??) avec mingw. Pour cela, je suis la procedure indiquée mais sans succès. il y a des incohérences dans les explications. Voici un exemple:

    « Libdca

    Extract the contents of the libdca tarball to a temporary folder, e.g. C:\Dev.
    Start MSYS.
    Change directory to the libdca folder.

    cd /c/dev/libdts-0.0.2

    Execute the following commands:

    ./configure –prefix=/mingw
    make
    make install

    Close MSYS.
    Copy dts_internal.h in the libdts folder to the MinGW include folder.

    If you prefer to use a DLL rather than linking to a static library, also follow these steps:

    Start MSYS.
    Change directory to the MinGW lib folder.

    cd /mingw/lib

    Create dts.dll from the libdts.a static library.

    a2dll libdts.a -o dts.dll

    Remove all unnecessary symbols from dts.dll.

    strip –strip-all dts.dll

    Using pexports, create a module-definition file for the dts runtime:

    pexports dts.dll > dts.def

    Use dlltool to produce a dts import library.

    dlltool -d dts.def -l libdts.a

    Move dts.dll to the MinGW bin folder.

    mv dts.dll /mingw/bin

    8. Close MSYS. »

    Perso j’aimerai utilisé la deuxième méthode pour obtenir un fichier .dll et la fonction a2dll ne marche pas.
    Ensuite il est marqué: « cd /c/dev/libdts-0.0.2  » mais libdts-0.0.2 n’existe pas !!

    Merci d’avoir lu ces longues lignes
    En espérant trouver une réponse

    Cordialement
    Philippe

  5. avatar
    likeaboogie /

    Advidemux m’indique « cannot setup codec. bitrate too low ? » après la 1ère passe, quelqu’un a une idée d’où vient le problème ?

    (j’utilise la config. de ce site donc en x264 sur la version 2.6.5 win32, la 2ème passe ne fonctionne pas. Idem en version 64bits)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: