Facebook Tweeter Tweeter

Digital Theater System®, DTS, DTS-HD Master Audio

DTS®-HD Master Audio, au cœur de l’action !

On peut trouver du DTS stéréo et même mono, mais le DTS, qui est un format audio numérique à faible compression, peut délivrer jusqu’à 6 canaux (5.1)  surround avec un débit de  48Khz/24Bits et 96Khz/24bits par canal sur la version DTS 96/24. Cependant, et il en est de-même pour le Dolby 5.1, c’est une compression Lossy (avec pertes) et seuls les format HD sont lossless (sans perte). On se sert d’un câble Optique ou Coaxial pour le DTS (et dérivés) et d’un HDMI 1.3 pour le DTS- HD (High Résolution et Master Audio). Le DTS-HD est rétro-compatible avec le Coaxial et l’Optique grâce au Core DTS, un flux DTS « classique » qui est encodé dans le flux binaire du DTS-HD. Ceci permet, à l’inverse du TrueHD, de lire une piste DTS-HD avec n’importe quel appareil compatible DTS, la qualité sera par contre celle d’un DTS « classique », lossy. Si le DTS-HD est en 48kHz, le DTS Core aussi, si il est en 96/24, le DTS Core sera alors aussi en 96/24, par contre sur du 192 kHz, le DTS Core est downsamplé à 96 kHz.

Le DTS est un son dynamique, comparé au Dolby® Digital qui est un son plus naturel, mais les avis diverges et ce n’est qu’une question de goût. D’un point de vue technique  le DTS compresse moins et avec moins de pertes que le Dolby Digital (ou AC3 en informatique).  Il n’est pas rare de voir un DTS avec un débit de 1.5 MBits/sec, le AC3 lui propose souvent un débit de 640 kb/s si ce n’est pas moins. Le DTS-HD MA peut proposer du 192 khz/24bits sur du 5.1 mais se limite au 96 khz/24 sur du 7.1 voir plus. Techniquement le DTS-HD est donc égal au Dolby Digital TrueHD, mais si l’on compare un DTS-HD à un TrueHD du même échantillonnage, il sont de même qualité mais proposeront un timbre et une spatialisation différente.

C’est le DVD qui est le premier à avoir intégré ce format numérique audio (DTS) sur un support, pour en profiter on a besoin d’une installation Home Cinéma donc d’un lecteur DVD avec sortie(s) numérique(s) comme le Coaxial et l’Optique. Puis on le retrouve plus tard sur des CD-DTS pour de la musique en 5.1, puis sur le HD DVD et enfin sur le Blu-Ray qui est le seul support à offrir un vrai DTS-HD plein débit (le HD DVD étant abandonné). Seule la prise HDMI est capable de transporter les flux HD comme le DTS-HD et le TrueHD. Il faut aussi disposer d’un ampli HD avec entrée/sortie HDMI et compatible.

Une technologie adaptée à divers utilisations

Le DTS® n’a cessé d’évoluer au cours de ces dix dernières années, et soucieux d’apporter une solution à toutes les oreilles et tous les porte-feuilles ils existent plusieurs formats de Dts® du simple DTS stéréo au stupéfiant DTS-HD Master Audio. Ce dernier permet de restituer le son tel que l’artiste l’a créé, bit pour bit, il est restitué sans perte, un son pur qui permet d’entendre chaque détails, chaque instruments, tel qu’il a été enregistré en studio. Pour bien comprendre, il faut savoir que le son est numérisé d’abord en LPCM, plus l’échantillonnage prélevé sera élevé, meilleure sera la qualité de ce son numérique. Il peut être numérisé en LPCM à 44.1 kHz/16bits et jusqu’à 386 kHz/32bits (LPCM DXD). Il sera  compressé avec un des codecs DTS ci-dessous et sous-échantillonné au cas échéant. Sur-échantillonné un son ne sert à rien, si le master est échantillonné à 44.1/16, le compresser en DTS-HD à 96 kHz ne sert strictement à rien, le son ne sera pas meilleur. Il est donc essentiel que le master d’origine en LPCM soit de qualité pour offrir un bon son en DTS.

Les différents formats  et procédés DTS® :

  • Le DTS® est un concurrent à Dolby® Digital et non pas une option qualitative.
  • Le DTS®(96/24) ou (digital® surround) est un dts® amélioré qui peut délivrer 96 khz / 24 bits.
  • Le DTS® Neo est une sorte de dolby® prologique II en 6.1.
  • Le DTS®-ES Matrix est un 6.1 avec un canal arrière-central restitué à partir des deux canaux arrières-latéraux.
  • Le DTS®-ES Discrète est un 6.1 avec un canal arrière-central indépendant.
  • Le DTs® Neo:6 est un procédé similaire au Prologic II, il transforme n’importe quelle source 2.0 ou plus en DTS 5.1, 6.1 ou 7.1.
  • Le DTS® Sensation vous donne la sensation d’écouter un 5.1 à partir d’un signal audio stéréo sur 2 enceintes.
  • Le DTS®-HD High Résolution peut délivrer jusqu’à 8 canaux indépendants de 96 Khz/24 bits pour un débit jusqu’à 6Mb/s
  • Le Dts®-HD Master Audio est un signal audio restitué tel à celui d’origine, bit/bit, sans perte et peu délivrer jusqu’à 6 canaux, 5.1 à 192Khz/24 bits et jusqu’à  13.1 à  96Khz/24 bits, pour un débit pouvant aller jusqu’à 24.5 Mb/s !
  • Le Dts® Neo:X : procédé de spatialisation 11.1 capable d’apporter des effets verticaux sur des Front Height (enceintes placées juste au-dessus des frontales, ou des Front Wide (enceinte placées sur les côtés des frontales pour une meilleure transition en dégradé des effets sonores vers les surrounds) que ce soit à partir de sources stéréo ou DTS-HD Master Audio 7.1 :voir l’article sur le DTS Neo:X

LE DTS-HD et le Home Cinéma

Après l’abandon du HD DVD, seul le disque Blu-ray permet de profiter du DTS-HD. Un bon lecteur Blu-ray, et ce n’est pas toujours le cas, propose une sortie HDMI et une sortie analogique 7.1 à base de RCA (connexion audio analogique), ce qui permet de traiter le DTS-HD de plusieurs façons. Soit vous possédez un amplificateur audio/vidéo HD qui prend en charge le DTS-HD et vous devez donc envoyer le signal en bitstream vers l’ampli qui s’occupera de le décoder, de la traiter avec ses DSP, de le convertir en analogique avec ses DAC pour enfin envoyer le signal analogique multicanal vers chaque baffle de votre installation.

Autres possibilité si votre lecteur Blu-ray propose une sortie 7.1 analogique et que vous ne bénéficiez pas d’amplificateur DTS-HD, ni de HDMI. C’est alors le lecteur qui décode le DTS-HD en LPCM, puis le converti en analogique avec ses propres DAC avant de l’envoyé via le 7.1 analogique vers les entrées 7.1 analogique de votre ampli. C’est toujours le DSP (Digital Sound Processor) de l’ampli qui traite le son.

Enfin, dernière solution, votre ampli possède une entrée HDMI mais ne décode pas le DTS-HD. C’est donc le lecteur qui décode le DTS-HD en LPCM multicanal avant de l’envoyer vers l’ampli qui le traitera avec son DSP et le convertira avec ses DAC en analogique avant de l’envoyer vers les baffles.

Quelque soit la chaîne parcouru par le DTS-HD, le son est toujours analogique au départ avant l’enregistrement sur pistes et la numérisation en LPCM qui est le format sonore linéaire et non compressé et analogique à la fin lors de la retranscription du son par vos enceintes. Toute la chaîne numérique sera soumise aux qualité des composants qui le traite, en générale ces composants sont toujours de meilleur qualité sur un ampli, donc un décodage intégral par l’ampli est toujours la meilleure solution.

Notons, tout de même, que 99%  des Blu-ray actuels ne proposent pas plus de 48 kHz d’échantillonnage  même en DTS-HD, car si il peut compresser sans perte un 5.1 à 192 kHz, il peut aussi le faire en 48 kHz. Pour ma part je suis vraiment déçu pour l’instant de la qualité audio que l’on nous propose sur le Blu-ray mais c’est en progrès ! On l’a vue avec l’excellent Blu-ray « Baraka » qui propose non seulement une image sans reproche d’une pureté impressionnante avec un DTS-HD 96 kHz exceptionnel ! Il faut rajouter que le Blu-ray existe sous une forme essentiellement musicale, le Pure Audio Blu-ray avec des pistes en 5.1 à 192 kHz/24 bits et quelque fois en 7.1 pour une qualité musicale d’un autre monde…

Il existe plusieurs configurations pour installer un 7.1 :

Le DTS et l’informatique, codecs et logiciels.

Le DTS est donc un codec disponible en plusieurs versions qui permet de gérer aussi sa musique et ses films en informatique (Home Cinéma PC). Il est présent dans le  logiciel très connu AC3 Filter qui gèrent aussi le Dolby Digital, on le retrouve aussi dans les Ffdshow et notamment dans la dernière version des ffdshow qui gère  aussi le bitstream des DTS, DTS-HD, AC-3, EAC-3, TrueHD et MLP. Ces formats sont envoyés directement vers un ampli qui les gère, ou décodé en LPCM multicanal puis envoyés soit via HDMI, soit via les sorties analogiques de la carte son, ils sont alors convertis en analogique par les DAC (convertisseurs Numérique/Analogique).

Des cartes son comme la Xonar HDAV 1.3 de Asus ou la X-Fi Home Theater HD de Auzentech, et les cartes graphiques Radeon HD 5xxx , GeForce  série 4xx ou encore les cartes mères à base de Intel Core i5 et i7, permettent d’envoyer les flux HD , comme le DTS-HD, en Bitstream (ou Pass-Through), c’est à dire directement vers votre ampli HD via HDMI sans traitement. Des cartes qui sont associées à des logiciels de lecture tels que  Total Media Teater 3 de Arcsoft pour la Xonar et PowerDVD9 Ultra pour Auzentech et Ati. Des logiciels qui possèdent leur propres décodeurs DTS, DTS-HD MA, DTS High Résolution. La dernière version de VLC 1.0.0 supporte ces formats mais ne fait que les convertir en DTS classique ou en LPCM multicanal. (voir mon article sur la gestion des formats audio HD sur PC).

Liens utiles, sites officiels

  1. Plus d’infos sur le site officiel : www.dts.com.
  2. Logiciel officiel : DTS-HD Master Audio Suite.

_______________________________________________________________________________

Quelques cartes qui gèrent le DTS-HD et le TrueHD

_______________________________________________________________________________

[adfever type= »product » value= »10746965″] [adfever type= »product » value= »11842495″]

 

[adfever type= »product » value= »13001725″]

[adfever type= »product » value= »14082738″]

7 commentaires

  1. avatar
    pagimamaun /

    c’est pas plutôt 192khz 24b sur 2 canaux et 96khz 24b sur 8 canaux pour le dts hd ma
    voir ici
    http://en.wikipedia.org/wiki/DTS-HD_Master_Audio
    et aussi http://www.dts.com/~/media/B962F033C9254AD4B62ECFC6293C9E86.ashx
    le white paper du dts hd ma

  2. avatar

    @pagimamaun – Bonjour,

    Il est vrai que les infos ne sont pas claires à ce sujet et même sur le site officiel. Surtout que le 192 kHz et très très peu exploité pour l’instant.
    Cela dit, je vous donne le lien d’une jaquette de Pure Audio Blu-ray que j’ai acheté pour l’extraordinaire qualité sonore qu’il propose. Vous verrez que la piste est proposée en DTS-HD MA 5.1 à 192 khz/24bits :

    http://www.2l.no/files/2L-RR1-SABD_eBook.pdf

  3. avatar

    @pagimamaun – Re,

    Sinon, pour du 7.1 vous avez raison, le DTS-HD MA est comme le TrueHD limité à 96 kHz/24, j’ai donc modifié l’article et je vous remercie pour votre participation.

  4. avatar
    maiquez /

    super intéressant, merci pour toute c’est précision. Néanmoins je note une petite erreur, rien de grave je vous rassure ^^, vous dite  » C’est le DVD qui est le premier à avoir intégré ce format numérique audio (DTS) « , c’est faut, les gens ont malheureusement tendance a oublier le LaserDisc qui a était le premier support optique vidéo avec du dts 5.1 comme True Lies par exemple ^^ et bien d’autre.

    cordialement

  5. avatar

    Merci de la précision tout à fait exact :)

    On les oublie souvent ces LaserDisc pourtant étant jeune (8 ans peut être …) je me rappelle avoir découvert le home cinéma sur ce support !

  6. avatar
    maiki /

    Auteur du commentaire Nicolas BécuweMerci de la précision tout à fait exact :)

    On les oublie souvent ces LaserDisc pourtant étant jeune (8 ans peut être …) je me rappelle avoir découvert le home cinéma sur ce support !

    oui, moi je ne les est pas oublier ^^ j’en et 400 a la maison et je continue a en acheter, un régale ^^ j’en et vue un pour la première fois chez mon oncle en 1992 j’avais 12 ans ^^

  7. avatar
    aliook /

    Salut,

    J’ai une petite question concernant le schémas plus haut qui montre la configuration suivante: le lecteur bluray envoit le flux DTS-HD vers l’ampli AV en bitstream, (paragraphe; « LE DTS-HD et le Home Cinéma » , 1er schémas)…

    … Ma question est la suivante: est-ce que tous les lecteurs bluray actuels possèdent cette fonction bitstream? je parle en particulier pour les lecteurs haut de gamme qui possèdent leur propres DAC-s (192 KHz/ 24/32bits et décodage vidéo du DTS-HD MA) et sont susceptibles d’effectuer une conversion N/A avant que le flux DTS arrive à l’ampli, et ce même en utilisant la sortie HDMI… comment être sur que ce soit bien l’ampli qui effectue la conversion N/A audio et le traitement vidéo?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: