Facebook Tweeter Tweeter

Matroska, Mkv, Mka, Mks et VOD HD, le phénomène…

Matroska Files – Mkv, Mka et Mks.

SOMMAIRE :

  1. Comprendre Matroska, Mkv, Mka.
  2. Matroska, un résumé de l’essentiel.
  3. Les applications de Matroska au quotidien.
  4. Télécharger MKV logiciels et films.

Articles connexes :

  1. Tutoriel : Modifier les pistes audio d’un Mkv.
  2. Tutoriel : Du DVD au MKV.
  3. Tutoriel : Du Blu-ray au MKV
  4. Analyse de fichiers Mkv et Mka avec MediaInfo.
  5. Lire le MKV avec Média Player Classic.

Comprendre Matroska.

Matroska est un fichier du type conteneur (enveloppe) pour regrouper dans un même fichier : de la vidéo, de l’audio, des sous-titres, des informations de navigation, des illustrations (jaquettes, photos) et menu style DVD. L’intérêt est d’avoir un conteneur compatible avec tous les formats existants, dont ses options ressemblent le plus possible à ce que l’on peut avoir sur un DVD ou Blu-ray.

Même si peu de gens prennent le temps de configurer (muxer) un Mkv avec autant d’options, on trouve des MKV avec le même style de menu qu’un DVD. Si vous voulez connaitre l’historique de Matroska et tous les format qu’il supporte il y a son site officiel en anglais ou la page Wikipédia en français. C’est un projet open-sources et multi-plateformes, il existe tout un tas de logiciels pour vous permettre de créer des Mkv à partir de vos fichiers vidéo, Blu-ray, ou autres et de changer leur configuration, ajouter ou enlever une piste audio ou vidéo, créer des chapitres, redimensionner, etc…, vous pouvez créer des Mkv à partir de vos vidéos personnelles.

Pour pouvoir lire un MKV vous devez avoir installé sur votre ordinateur les filtres ou codecs nécessaires pour lire les différents fichiers contenus dans le MKV, ainsi qu’un filtre de type Splitter qui va  séparer (splitter) les fichiers à la volée (pendant la lecture) pour les décoder ensuite grâce à leur codec respectif :

Décodage du Mkv.

Le Splitter le plus performant et le plus utilisé est le Haali Media Splitter, il  décode MKV, AVI, MP4, OGG, et il est compris dans les différents packs comme le CCCP et K-Lite Codec Pack qui présente une solution de facilité plus que de performance.

Pour plus de performances on évitera les packs de codecs. Il est conseillé d’installer Haali manuellement en le téléchargeant du site officiel où vous aurez la dernière version stable. Il sera alors associé au ffdshows qui se présentent comme un pack de codec avec plusieurs filtres de décodages pour pratiquement tous les différents formats possibles. Les packs de codecs ne proposent pas toujours les dernières versions, et présentent des codecs adaptés à monsieur tout le monde.

Matroska propose aussi un container audio : MKA. Ce container se manipule de la même façon qu’un MKV et il permet de ripper ses CD, mais surtout ses DVD-Audio, Super Audio CD, piste audio de DVD, etc… L’absence de fichiers vidéo dans un MKV le transforme automatiquement en MKA avec l’extension .mka.

Pour créer et manipuler le MKV et MKA, que se soit pour ripper vos DVD, Blu-Rays, DVD-Audio, CD, vidéos personnelles ou HD-DVD, ou pour modifier un fichier MKV que vous possédez déjà, on utilisera un logiciel prévu à cet effet. Il existe là aussi plusieurs logiciels mais je ne retiendrai que MkvToolnix (MkvInfo + MkvMerge), MKVExtractGui (de CoreCodec) et TsMuxer de SmartLabs.

La famille Matroska : Mkv, Mka et Mks.

_____________________________________________________________________

  • SOUS-SOMMAIRE :

  1. Matroska Vidéo : MKV
  2. Matroska Audio : MKA
  3. Matroska Sous-titres : MKS

_____________________________________________________________________

  • MKV (Matroska Vidéo) :

Qui regroupe, dans un seul fichier :

  1. Un ou plusieurs fichiers vidéo, souvent HD (720p et plus rarement en 1080p), de plus en plus souvent encodés H264 (AVC) ou de moins en moins en Vc-1, qui peut être chapitré.
  2. Une ou plusieurs pistes audio en plusieurs langues, généralement encodés AC3 (Dolby Digital) ou dts (mais aussi AAc, ogg, flac, mp3, dts hd, true hd, mlp, etc..).
  3. Un ou plusieurs fichiers de sous-titres (Vobsub, ssa, srt, …) en plusieurs langues, que vous pouvez activer et désactiver.
  4. Des informations de navigations, des illustrations et plus rarement des menus comme le DVD.

_____________________________________________

Analyse d’un MKV avec le logiciel MédiaInfo

_____________________________________________

* Outils : Un fichier Matroska (ici MKV) – Le logiciels gratuit : MédiaInfo. * Note : Le téléchargement de ce logiciel est sur le site officiel, si vous utilisez Windows et que vous ne savez pas quoi télécharger, vous pouvez aussi télécharger sur free.codecs.com : MédiaInfo.

________________

N’ayez pas peur de ces logiciels, ils sont simples d’utilisation et indispensables pour vous familiariser avec les Matroskas. Vous pourrez ainsi vous construire une véritable Médiathèque Haute Définition sur votre ordinateur ou multimédia. Si on prend l’exemple d’un film MKV comme : « The.Chronicles.of.Narnia.Prince.Caspian. » qui a été créé à partir d’un Blu-Ray.  Je vais dans un premier temps l’analyser avec MédiaInfo, un logiciel qui me permet de savoir tout d’un fichier média : caspian1De haut en bas sur le visuel (dans l’onglet Debug de MédiaInfo). Infos Générales :

  1. le nom du fichier, en l’occurrence : « The.Chronicles.of.Narnia.Prince.Caspian. » ;
  2. on peut voir dans quel conteneur à été encapsulé le film, ici Matroska ;
  3. la taille de notre film, ici 10.9 giga octets, ce qui commence à faire beaucoup pour un fichier film ;
  4. la durée, bien-sûr plus le film est long plus il sera lourd ;
  5. le débit en bits par seconde (bitrate), il prend en compte les débits vidéo et audio, plus il est important plus la qualité sera bonne et le fichier volumineux ;
  6. la date à laquelle à été encapsulé ce film, ici 13 novembre 2008 ; 
  7. le logiciel qui a servis à la création de ce MKV, ici Mkvmerge version 2.0.2 .
  8. les librairies open-sources libebnl et libmatroska sur lesquelles s’appuie Matroska pour créer ce container et non pour encoder la vidéo (ici la vidéo est encodée H264 avec la librairie x264.)

media2Toujours sur le même onglet de MédiaInfo : Les informations concernant la piste vidéo :

  1. elle utilise le codec AVC(H264) High profil qui est le profil standard de stockage sur disques (Blu-ray),
  2. level du H264 : 4.1. qui est le level nécessaire pour encoder du 1080p.
  3. Le débit est de 8 927 Kbits/s, il faut savoir que le débit moyen d’un Mkv est de 5000 Kbit/s pour 4.5 Go et le meilleur que j’ai  fait 11000 Kb/s pour 10 Go. Un rip standard de films Divx ou Avi de 700 Mo fait en général 1000 Kb/s. On a donc ici une excellente qualité vidéo
  4. 4:2:0 est l’échantillonnage vidéo numérique (chrominance) …en savoir plus sur CTM (site de la vidéo numérique pro)
  5. Scan Type : Progressive (1080p (progressive) pour de la vraie HD et non entrelacée : 1080i (interlaced))
  6. Aspect ratio : 2.4 pour le rapport hauteur réel de l’image/ largeur réelle (800px x 2.4 = 1920px)
  7. Writing librairie : la librairie d’encodage de la vidéo, ici x264.
  8. Encoding : les paramètres de l’encodage, le cabac n’est supporté que par le Main profil (profil de base) et supérieur du H264. (Dommage qu’il manque le nom du logiciel (Gui)  qui a permis d’encoder.)
  9. En savoir plus sur le H264

Vous pouvez aussi voir que la résolution n’est que de 1920 x 800 pixel, pourtant il s’agit bien d’un 1080p, les bandes noires sont comptées dans le 1080p mais ne sont pas comptées dans la résolution réelle de l’image. Vous pouvez voir aussi que la vidéo pèse 9.09 Go ce qui fait 1.9 Go de pistes audio et sous-titres. media3Passons aux pistes audio, ici 2 pistes Dts sur 6 canaux (5.1) :

  1. Une en anglais et une en français, pour un débit de 768 Kb/s c’est du DTS 48 Khz/24 bits, il existe du dts est en 96Khz/24bits mais la plupart des cartes graphique ne supportent pas plus de 48 Khz.
  2. On peut voir que les pistes son ne prennent que 2 Go, de plus on peut ,grâce à des logiciels comme MkvMerge, retirer ou rajouter une piste audio au MKV pour alléger le fichier : voir le tutoriel avec MkvMerge

media4Ci-dessus, trois pistes de sous-titres que l’on peut aussi soustraire pour n’en garder qu’une ou pas du tout. Il existe plusieurs format de sous-titres et des bases de données sont disponibles à télécharger sur le net. Certains sont adaptés pour les mal-entendant et en plusieurs langues. On peut paramétrer la piste à prendre en compte par défaut lors du muxage du MKV  si celui-ci en comporte plusieurs et cela et valable aussi pour les pistes audio .

______________________________________________

Modifier un MKV avec MkvToolnix (MkvMerge)

______________________________________________

* Outils : Un fichier Matroska (ici Mkv) – Le logiciel  gratuit :  MkvToolnix. * Note : Le lien logiciel est sur le site officiel, si vous utilisez Windows et que vous ne savez pas quoi télécharger, vous pouvez télécharger sur free.codecs.com : Mkvtoolnix.

________________

Dans un deuxième temps je vais me servir de MKVToolnix (mkvmerge) pour alléger mon MKV en retirant les sous-titres et la piste audio Dts en anglais. Chemin : dans l’onglet « File » puis « new file » puis cliquez sur le bouton « add », vous choisissez alors la vidéo multiplexée en Mkv à travailler. Pour une utilisation personnelle je ne garderais que le fichier vidéo V_MPEG4/ISO/AVC et qu’une seule piste Dts (ici : la piste française). Pour voir dans quelle langue sont les pistes audio il suffit de sélectionner une piste et ses infos s’affichent alors en-dessous et je décoche aussi tous les sous-titres puisque je n’en ai pas besoin : toolnix-contenumkv Après avoir choisi ce que je voulais garder je procède au  « muxing » de mon MKV en cliquant sur « Start Muxing », l’opération ne prendra que 10 minutes pour ce Mkv qui pèse tout de même 11 Go. mkvtoolnix-startmux Au final j’ai un Mkv encodé Mpeg-4 (h264), en français dts et sans sous-titres de 10 Go. Je gagne 1 Go puisqu’au départ il faisait 11 Go, bien-sûr on peut gagner plus de place, on peut rajouter des chapitres dans le film, des illustrations, d’autres pistes audio. Ce logiciel très simple vous permet de créer vos Mkv à partir d’une extraction de Blu-Ray. Cet exercice visé surtout à vous présenter le Mkv. A vous de faire quelques exercices … mkvmerge-versionfinale

  • MKA (Matroska Audio) :

Qui est souvent composé d’un fichier audio, tel que le *.flac ou le *.ape (Monkey’s Audio), eux-même souvent associés à un fichier *.cue (fichier texte). Cette association va permettre de paramétrer et découper sa musique en chapitre de lui joindre des informations sous formes de jaquettes ou photos de l’album, et de textes de paroles, titre, nom de l’auteur (Méta-données), etc..

Les pistes audio peuvent, là aussi, être multi-canal jusqu’à 7.1 (pour de la musique !). Cela dépendra du codec ou format que vous utilisez. Par exemple, vous avez extrait la piste son d’un Blu-ray, DVD ou DVD audio en 5.1 une fois converti en *.flac vous allez le muxer avec son fichier *.cue pour donner un conteneur *.mka. Pour plus de renseignements sur le codec Flac et savoir comment convertir, graver, muxer et demuxer … :

  1. Voir le dossier FLAC
  2. Analyse de MKA avec MédiaInfo.

MKS (Matroska Sous-titres)

Là aussi, il s’agit d’un conteneur qui va regrouper plusieurs fichiers sous-titres de plusieurs langues différentes . (VobSub, Ssa, Ass …). Vous pouvez télécharger des bases de données de sous-titres sur le net en plusieurs langues et adaptés aux mal-entendant.

  1. La gestion des sous-titres : lire mon dossier dédié à la gestion des sous-titres, télécharger, éditer, muxer, etc.
  2. www.sous-titre.fr : Ce site vous dirige vers le téléchargement du sous-titre voulut.
  3. www.seriessub.com : propose des sous-titres de séries à télécharger gratuitement

_______________________________________________________________________________

Matroska, un résumé de l’essentiel :

  1. Le site officiel de Matroska (en anglais) : http://www.matroska.org/.
  2. Extensions : MKV (Vidéo), MKA (Audio) et MKS (sous-titres).
  3. Fichier média de type container : vidéo + audio + ss-titres + menu…
  4. Il supporte tous les codecs et formats vidéo, audio et sous-titres.
  5. H264 et XviD sont les codecs vidéo les plus courant dans un MKV.
  6. AAC, Ac3 et Dts sont les formats audio les plus courant dans un Matroska.
  7. Un filtre du type Splitter est obligatoire pour lire du Matroska.
  8. Le meilleur Splitter est le Haali Média Splitter qui lit aussi les AVI, MP4, Mov …
  9. Haali Media splitter (ou matroska Splitter) peut se télécharger seul.
  10. Haali Media splitter est déjà intégré dans les packs de codec et ne doit pas être installé 2 fois.
  11. Les packs de codecs comme K-lite Codec et CCCP permettent la lecture du Mkv et Mka.
  12. Certains lecteurs comme VLC ou Média Player Classic intègrent la lecture native du Mkv.
  13. On peut se servir du Mkv pour ses vidéos personnelles (caméscope, téléphone mobile, webcam, etc…)
  14. On peut se servir de Matroska pour ripper les HD DVD, Blu-Ray, DVD, CD, DVD-Audio et S.A.CD(*)
  15. Des Guis (logiciels) comme MkvMerge permettent de créer et manipuler Matroska.
  16. MkvToolnix est un logiciel qui comprend MkvMerge + MkvInfo (pour analyser un Mkv ou Mka).
  17. On peut se servir de Matroska pour ses fichiers audio (Mka).
  18. La VOD HD permet le téléchargement légal du MKV en location ou en définitif.
  19. Le Mkv se télécharge illégalement en Peer to Peer (P2P), interdit par la loi Hadopi.(*)
  20. Certains multimédias et platines prennent en charge le MKV.
  21. La Playstation 3 et certains lecteurs de salon peuvent lire le Mkv.

(*) L’extraction, le téléchargement illégal et la copie de films et musiques soumis à des droits d’auteurs de DVD, SACD, HD DVD et Blu-Ray est interdit par la loi !

________________________________________________________________________________

Les applications du Matroska.

TiVX : Un des multimédias qui prend en charge le MKV.

Matroska profite du succès du codec H264 et vis versa, ils sont à l’origine de la VOD HD mais, disons le franchement c’est le P2P qui a fortement contribué aux succès de ces derniers. A l’origine on a commencé à ripper ses HD DVD et Blu-Rays, profitant de ce format pour non-seulement facilité le stockage, protéger ses disques contre l’usure  mais aussi pour pouvoir partager ses vidéos et musiques en P2P.

Ce procédé à littéralement explosé, les sources se sont multipliées sur les réseaux à tel point que de nos jours on trouve des films en 720p et 1080p en dts ou AC3, au format MKV, avant même leur sortie officielle en DVD ou Blu-Ray en France. Les grosses Sociétés comme CANAL+ ont vite compris  l’enjeu d’un tel système, et profitant de l’appuie de l’état pour lutter contre le téléchargement illégal, elles ont développées le système de VOD HD que l’on connaît maintenant.

Étrangement, la multiplication des distributeurs et la mise en place de la VOD HD arrivent en même temps que la loi interdisant le piratage. C’est à se demander si tout ça ne serait pas un comme un accord entre l’état et les distributeurs, affirmant haut et fort que c’est pour protéger les artistes, mais es-t-on sûr que tout ce bénéfice généré par la VOD va finir dans les poches de nos artistes ?

Alors que d’autres pays s’adaptent au nouveau monde médiatique que propose le Web, la France ne sait malheureusement pas trouver d’autres solutions que la répression pour gérer ses problèmes de téléchargements.

canalplayamazon-vod-hd2_01cover

De plus en plus de sociétés comme CanalPlay, tf1 vision, Orange… propose de la VOD HD sous forme de Mkv à télécharger légalement et payante : de 1 à 10 euros le film en location et plus rarement en téléchargement définitif. Quelques sites comme emule-island ou encore lien-torrent proposent des liens, eMule ou Torrent, en P2P de films MKV en 720p et 1080p avec des pistes sons 5.1 et Dts en Téléchargement illégal (ce procédé est interdit par la loi !voir l’article sur la loi et le téléchargement.)

A partir du moment où vous avez installé les filtres nécessaires ou un pack de codecs de votre choix (voir les packs disponibles dans ce site) et que vous l’avez configuré en fonction de votre installation,  les films Mkv peuvent être lus par tous les logiciels de lecture comme Zoom player, Media Player Classic, lecteur Windows média, Média Center etc…

Certains lecteurs comme VLC , Média Player Classique  ou encore Satsuki décodeur (pour ne citer qu’eux) peuvent lire du Mkv sans installer de filtres ou codecs, car soit ils embarquent leurs filtres ou codecs, soit ils décodent. Cela évite les problèmes fréquents de conflits de codecs qui sont à l’origine de bugs ou contre-performances de lectures.

Si vous voulez les meilleures performances possibles et la meilleure qualité de lecture possible pour vos films Mkv encodés en H264, vous serez obligés de configurer votre installation de codec et filtres en fonction de votre configuration CPU et système audio. Pour cela je vous conseilles mon tutoriel sur les codecs, filtres et ffdshow. …en savoir plus.

Par expérience, même si le Média Center de Vista offre en générale une très bonne qualité d’image, les pistes son de certains films qui comportent plusieurs langues ne peuvent pas être réglées à partir de celui-ci. Ainsi, si votre film à pour langue par défaut l’espagnol, par exemple, je vous conseille de le visionner à partir d’un autre lecteur comme le lecteur Windows Média ou Média Player Classic par ex, où vous pourrez alors changer la langue en français.

En 2009 plusieurs platines de salon, lecteurs Multimédias puis les consoles de jeux ont intégrés le codec H264 pour permettre la lecture des films au format mkv, voir le guide d’achat du multimédia hd.

_______________________________________________________________________

Télécharger codecs, filtres, films et logiciels  Matroska.

Pour lire du Matroska (MKV, MKA ) vous avez plusieurs possibilités, soit vous installez des filtres et Splitters bien spécifiques comme les ffdshow et Haali Média Splitter (conseillé), soit vous installez un pack de codecs, soit vous utilisez un logiciel de lecture qui prend en charge le Mkv comme VLC ou Média Player Classic.

  1. Télécharger films mkv 720p ou 1080p (gratuit et légal).
  2. Télécharger Haali Média Splitter (filtres) sur le site officiel.Présentation de Haali Media Splitter.
  3. Télécharger filtres direct show et ffdshow Tryout béta6. tutoriel : installer les ffdshow.
  4. Télécharger CCCP (pack de codec) sur le site officiel. Fiche sur le CCCP
  5. Télécharger K-Lite Codec Pack sur Free-codecs.com .Fiche technique
  6. Télécharger Média Player Classic home cinéma. Guide et tutoriel  : le MPC HC.
  7. Télécharger VLC 1.0.0 et VLS logiciels de lecture, streaming et muxing. Fiche : VLC 1.0.0
  8. Télécharger Avidemux (Gui), encodage et muxing Mkv, h264, Avi etc.Guide et tutoriel : paramétrer l’encodeur x264.
  9. Télécharger AVI-Mux (Gui), pour MKV, Avi … (créer et manipuler MKV)
  10. Télécharger Mkv Toolnix (mkvMerge), GUI pour MKV sur le site officiel. Guide et tutoriel : utiliser MkvMerge.
  11. Télécharger MédiaInfo, pour analyser tous médias et containers audio et vidéo.Guide et tutoriel : utiliser MediaInfo.
  12. En savoir plus sur la gestion des codecs et filtres direct show (ffdshow).

3 commentaires

  1. avatar
    Pouillard /

    Bonjour,
    Bravo pour vos articles!Très utiles pour un passionné comme moi, mais néophyte dans l’informatique.Je lis un maximum d’info avant l’achat d’un HD multimédia.
    Je désire passer les films stockés sur le hd dans la meilleure qualité possible sur un écran full hd.
    Si j’ai bien compris votre article, je ne dois rien acheter qui ne puisse lire le H264.
    Continuez, vous faites du bon boulot.

  2. avatar
    Squale /

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications qui m’ont permis de mieux comprendre le MKV.
    Malheureusement mon lecteur dvd ne lit pas ce format, aussi il y aurait-il un freeware pour convertir des fichiers mkv en hd dvd?
    Quoi qu’il en soit, merci pour votre travail d’information.

  3. avatar
    PIERARD Fabrice /

    Bonjour,

    Je cherche tout simplement à modifier ou supprimer le file segment title de mes fichiers mkv car c’est ce nom qui est affiché par mon xtreamer et c’est n’importe quoi : rien à voir avec le nom windows du fichier qui lui est correcte. Merci pour la réponse et bien cordialement. Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: